Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
La fin [Libre] - Page 2 EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
La fin [Libre] - Page 2 EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
La fin [Libre] - Page 2 EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
La fin [Libre] - Page 2 EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
La fin [Libre] - Page 2 EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
La fin [Libre] - Page 2 EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
La fin [Libre] - Page 2 EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
La fin [Libre] - Page 2 EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
La fin [Libre] - Page 2 EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
La fin [Libre] - Page 2 EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

La fin [Libre]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Metaru Mairu
Metaru Mairu

La fin [Libre] - Page 2 Empty
Ven 12 Juin 2020 - 12:31
La Fin

feat. [Trop de monde '-']

Mairu avait senti l’aura sinistre qui dégageait du Meikyû qui désapprouvait ses propos. La Metaru comprenait parfaitement ce que cet homme essayait de lui faire comprendre. Bien avant lui, certains avaient déjà tenté de lui faire comprendre l’importance de briser le cercle de la haine mais, de nature fort rancunière, Mairu avait bien du mal à tirer un trait que le passé douloureux. Pour la Metaru, il était évident que le Meikyû ne parviendrait jamais à la comprendre. Lui qui n’avait pas assisté à la violence des teikokujin envers les kumojin lors de leur attaque en traire, ni vécu l’humiliation qu’elle et les siens avaient subi ne pouvait pas comprendre ce qu’elle ressentait. Comme beaucoup, l’ex juunin de Kumo devait certainement penser que Reiko avait mérité sa mort et l’avanie qui avait suivi sa défaite. Mairu elle-même reconnaissait que Reiko n’avait pas été une kage très exemplaire mais elle était sa cousine et elle l’avait aimé comme telle et non comme un être à la tête d’un Village Caché.

" - Cet air menaçant, garde-le plutôt pour tes vrais ennemis ! S’était contentée de lâcher la jeune femme à l’intention du Meikyû avant de s’éloigner en direction du Village."

Les anciens de son clan souhaitaient également mettre un terme au cycle vicieux qui n’engendrait que perte et souffrance et c’était pour cette unique raison que la Metaru s’était retenue de répondre avec plus de véhémence au MeiKyû. Ses belles paroles et son air agressif, il pouvait se les garder car ce n’était pas lui, ni même la nouvelle Raïkage, qui allait l’empêcher d’agir comme elle l’entendait ; à moins d’user de la force. Mais, la Metaru aux cheveux violacés ne comptait pas courir après cet homme dont elle désirait plus que tout la mort. Et, avec le temps, elle finirait peut-être par oublier l'amer passé.

*****

Les souvenirs de son clone disparu qui lui parvenaient sortit la véritable Mairu de ses pensées alors qu’elle se demandait si elle devait lancer l’évacuation des habitants du Village Caché des Nuages maintenant. Une opération qu’elle pensait démarrer avant l’arrivée du Fuukatsu à la porte du Village car leur débarquement pourrait précipiter l’inévitable mais la panique que cette opération d’envergure pourrait engendrer chez le peuple, et peut-être pour rien, avait fini par faire hésiter la jeune femme. A force, la Metaru avait même fini par se demander s’il était vraiment nécessaire d’en arriver là alors qu’elle avait été si sûr d’elle lorsqu’elle avait annoncé cette initiative lors de la réunion avec ceux de la Résistance.

Apprendre la libération de Kumo par le Teikokujin pacifiquement fut donc un grand soulagement pour la Metaru eux cheveux violacés qui décida alors d’abandonner définitivement l’évacuation. L’idée que cela pourrait être un piège avait effleuré l’esprit de la jeune femme mais ceux du Fukkatsu, dont la Raïkage, avaient décidé de faire confiance en cet teikokujin aux cheveux de feu alors la Metaru avait décidé de faire de même sans pour autant tirer définitivement un trait sur le passé.

Sans l’évacuation, l’existence du tunnel de sortie d’urgence et de l’Institut - dont Mairu avait appris l’existence via une lettre d’un certain NK - restera donc secrète …

HRP:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Ten no Ikari
Ten no Ikari

La fin [Libre] - Page 2 Empty
Ven 12 Juin 2020 - 16:43

Les choses s'étaient enchaînés rapidement. Alors que les gens se rassemblaient aux portes du village pour savoir la raison qui avait poussé l'homme aux cheveux écarlates et la seconde demoiselle à se présenter, la tournure des choses s'était faite bien différente. Il était facile de deviner que les deux qui étaient assis à l'entrée du village étaient Teikokujin, et leur venue signerait certainement la fin de nos suspicions et de l'inquiétude qui s'était faite autour de la disparition des soldats. Et dans un sens, je n'avais pas tord. Mais alors que la tension montait petit à petit, elle ne fit que grimper d'un cran lorsque des silhouettes apparurent au loin. Des murmures s'élevèrent rapidement, spéculant sur l'origine de ces nouveaux venus. Teikokujins venus mener une nouvelle offensive sur le village ? Ou le Fukkatsu venu soutenir les Kumojins ? Le mouvement de mes jambes qui pendaient déjà dans le vide avec excitation ne firent que s'accélérer alors que la tension montait.

Mais tout d'un coup, alors que les intervenants se succédaient avec plus ou moins de provocations et d'indignations, la tension s'évanouit brutalement. Comme si le ciel couvert de nuage orageux s'était vu offrir une éclaircie inattendue, et mes yeux s'écarquillèrent d'effroi et de désespoir. Quoi ?! C'était tout ?! La paix était donc ainsi revenue, alors que personne ne semblait s'attendre à un tel déroulement. Les nouveaux arrivants du Fukkatsu étaient forts, sans nul doute à ce propos car l'aura qui se dégageaient d'eux était intense sous leurs faux airs calmes. Mais il en était de même pour le duo de Teikokujins. Toutefois, malgré que les choses se soient calmés et que d'autres kumojins aient eux aussi pris la parole, la chunin aux cheveux violacés que j'avais rencontré il y avait quelques jours ne semblait pas très contente du résultat. Et bien que j'étais moi aussi déçu qu'il n'y ait pas un petit affrontement, à la réflexion je préférais que les choses se passent ainsi pour l'instant.

Avec un grand sourire, je donnai une petite impulsion sur mes bras et je descendis du toit que j'avais investi pour me diriger vers tout ce beau groupe. Si j'avais préféré que les choses se déroulent ainsi était pour la simple et bonne raison qu'un combat aujourd'hui, dans ces conditions, n'aurait fait qu'entraîner la mort de shinobis et de citoyens certainement. Et bien que j'adorais me battre et affronter des gens, mais je n'aimais pas pour autant voir des gens mourir. Oh, je ne disais pas que j'en avais peur, mais le seul but de tuer ne m'était clairement pas suffisamment pour ainsi salir mon âme. Cela pouvait paraître paradoxal pour quelqu'un aimant autant se battre, mais c'était ainsi. Alors que le clone de la Metaru disparaissait et que le guerrier roux que j'avais croisé maintes fois s'approchait du groupe, je fis de même. Et d'un signe de la main qu'il ne vit probablement pas, je saluai le guerrier aux cheveux écarlates qui partait.

-Aurevoir m'sieur aux cheveux rouges ! J'espère on pourra s'affronter amicalement un jour !

Puis je me retournai vers le groupe qui était arrivé. Un groupe plein de charismes, dont les membres semblaient tous plus forts les uns que les autres. Je ne savais pas lesquels étaient qui, ni la personne qui était connue comme étant le/la Raikage, mais cela n'avait pas beaucoup d'importance pour moi. J'avais entendu parlé de ce groupe, et je savais qu'il était composé de ninjas puissants, mais je ne les avais pas connu personnelle étant arrivé quelques temps après leur départ. Leur adressant un sourire géant, je finis par leur dire.

-Re-Bienvenue à Kumo ! Vous avez tous l'air très forts, et j'espère qu'on pourra s'entraîner ensemble un d'ces quatres ! Moi c'est Ikari, un nouveau à Kumo ! dis-je en montrant mon bandeau shinobi à mon épaule

Et sans plus de préambules, je laissai les différents protagonistes faire plus amplement connaissance. Je n'allais pas m'éterniser ici, si je comprenais bien, c'était la première fois depuis un long moment que ces anciens Kumojins revenaient au bercail. J'aurais le temps d'apprendre à les connaître un autre jour, et peut-être au détour d'un bon combat ! Repartant en sautillant et avec un grand sourire, je repris la voie des toits pour m'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

La fin [Libre] - Page 2 Empty
Mar 16 Juin 2020 - 15:26


La résistance... Sans en avoir rencontré le moindre membre et compte tenu de ce qui lui avait été rapporté entre réalité et coïncidence; Sazuka s'était forgée sa propre idée sûrement faussée de ce qu'était la résistance. Un mouvement entaché par une action isolée, c'était très dommageable pour eux autant que pour le Fukkatsu. Néanmoins, elle ne pouvait émettre le moindre reproche concernant leur action, au final, ils avaient été seuls pour gérer cette situation, pour ne ployer le genou. Malheureusement, il était difficile de gérer l'impondérable, ou l'impulsivité d'un seul individu.

Sans un mot pour ceux les interpellant, elle leur adressa néanmoins un signe de la tête, un hochement approbateur s'ils le voulaient, ou la simple marque qu'elle les avait entendu. Se dirigeant vers les portes, elle observa le Meikyû un instant, se retenant d'un esclaffement qui trahirait son sérieux. Raizen, un air menaçant ? C'était bien la première fois qu'elle entendait ça et il ne lui semblait jamais l'avoir vu non plus, à moins qu'elle y fut tant habituée qu'elle ne le remarquait plus.

-Kan, Ikari... Merci, mais chaque chose en son temps. Avait-elle adressé aux deux genin visiblement très enthousiastes. Quelle étrange situation... pensait-elle.

Les quelques mots qui quittèrent ses lèvres furent ensuite adressés à celle que l'on nommait "régente". Qui ne l'était plus dès lors qu'Hi avait annoncé son retrait. Mais pour autant, l'Uzumaki n'allait pas la chasser ni même lui réserver un accueil spéciale ou tout au moins désagréable bien que, sans doute, elle le méritait comme tous ceux qui eurent un jour foulé le sol de Kaminari et de Kumo avec pour seul véritable but quelques viles intentions...

-Que voulez-vous nous faire visiter ? L'assemblée que vous avez incendié ? Ou les lieux que vous êtes appropriés ? Avait-elle dit suivi d'un court soupir en agitant la main comme pour chasser de son esprit ce sarcasme prenant forme au travers de sa voix, elle n'y était pas habituée, à parler ainsi et dans le fond elle pensait que ce n'était peut-être sur ce point qu'un juste retour même s'il y avait beaucoup à dire pour rétablir un semblant de vérité. Comme je vous l'ai dit, vous êtes la bienvenue. Vous n'avez qu'à vous joindr à nous, à l'assemblée. Finit-elle par rappeler en prenant la direction de l'assemblée, comme elle avait précédemment annoncé. Finalement, on les laissa passer les portes...

Revenir en haut Aller en bas
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

La fin [Libre] - Page 2 Empty
Mer 17 Juin 2020 - 22:12
J'étais seul, isolé à l'écart de tous, m'assurant que rien ne se préparait. Je n'eus détecté aucune menace que ce soit, on aurait dit que le Teikoku s'était complètement volatilisé. Le Fukkatsu avait finalement rencontré les représentants du Teikoku sous mes yeux, je ne pouvais entendre, car j'étais resté à l'écart, mais je ne détectais rien d'anormal, tout se passait paisiblement et je n'avais pas l'impression d'être pris au piège dans un genjutsu. Je patientais à l'écart, observant tout ce qu'il y avait autour de moi, je me trouvais en observation en hauteur dissimulé visuellement par une technique basique de camouflage. J'avais pris soin d'effacer toutes traces de Chakra et de me concentrer sur le repérage. J'étais comme un fantôme dont les yeux et les oreilles étaient grands ouverts.

Le temps passait, tout semblait bien se dérouler, je n'ai détecté aucune hostilité, le ton n'a pas monté, personne n'a sorti les armes. Aucun de leur chakra n'a été altéré par l'utilisation d'une quelconque technique ou outre, en bref, personne ne semblait vouloir attaquer l'un ou l'autre, tout était réglé par la diplomatie, sans armes, juste par la discussion. D'un autre côté, je ne détectais pas non plus de menace en approche, j'avais l'impression qu'il n'y avait aucun piège et que je perdais mon temps à rester à l'écart, je perdais peut-être des précieux éléments de la conversation.

De toute manière, je ne comptais pas intervenir dans ce qu'il se passe à Kumo, juste écouter, car je n'avais que faire de cela. Mon combat est autre qu'un combat pour un simple bandeau frontale, c'est bien plus qu'un symbole. Je ne voulais pas me réduire à cela, je ne comptais pas prendre partie dans cette bataille qui n'est pas mienne et qui, par dessus tout, ne m'intéresse pas. Je décidais donc de sortir de ma cachette et de rejoindre l'attroupement. Je portais un masque et la tenue du Fukkatsu orné de symboles du clan Uzumaki, essayant de récupérer le peu d'informations que je pouvais récupérer. De ce que j'avais compris, le Teikoku se retire du village.

Très vite, celui qui était considéré comme le porte-parole de l'empire partit après avoir déclaré la libération du village. J'avais tout de même un mauvais pressentiment, j'avais l'impression qu'il était mesquin, perfide, fourbe. Je l'avais déjà rencontré lors du sommet et il est vrai qu'il ne m'avait pas paru digne de confiance, mais ce sentiment était exacerbé, peut-être en raison du contexte et du sérieux de la situation ? Il faut dire que j'étais relativement stressé, il s'agissait d'un conflit entre deux armées, deux puissances mondiales, quelque chose que je ne connaissais pas et que je ne maîtrisais pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034

La fin [Libre]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Zen-do [libre]
» [C/Libre] Where is my mom ?
» Vol à l'étal âge [RP libre]
» Voyage ▬ Act II [Libre]
» Solstice - Libre

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: