Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Connaissance de cause (Libre) EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Connaissance de cause (Libre) EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Connaissance de cause (Libre) EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Connaissance de cause (Libre) EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Connaissance de cause (Libre) EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Connaissance de cause (Libre) EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Connaissance de cause (Libre) EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Connaissance de cause (Libre) EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Connaissance de cause (Libre) EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Connaissance de cause (Libre) EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Connaissance de cause (Libre)

Suzuri Akina
Suzuri Akina

Connaissance de cause (Libre) Empty
Ven 28 Fév 2020 - 15:03

Connaissance de cause

Kumo - Courant d'après-midi

Libre





Après sa rencontre avec une certaine personne, l'esprit d'Akina s'était éclaircit quant à la suite de son histoire dans le Yuukan, et à Kumo. Elle avait remarqué les changements dans le village sans doute dus à la présence du Teikoku; la révélation de ceux qui n'étaient pas fidèles à leur village et qui ne l'avaient rejoint que par arrivisme ou profit; et le dévoilement de ceux qui étaient de vrais Kumojin. Tous ces noms étaient gravés dans son esprit, attendant d'être évoqués au moment le plus propice. Tous ne s'en sortiraient pas et devraient répondre de leur trahison.

Mais bon, ça c'était autre chose et pour le moment la Suzuri arpentait les rues du village comme elle le faisait souvent mais le regard qu'elle portait sur les lieux qu'elle croisait était sensiblement différent. Peu ici connaissait ses compétences, ce qu'elle savait faire en tant que détentrice du Kekkei de l'encre.

C'était... la surprise qu'elle réservait à ceux ayant bafoué l'esprit de la nation. En tant que Kunoichi elle avait toujours eu la chance de ne pas remplir son rôle de façon voulue et directe; mais cette fois-ci tout ne dépendrait que d'elle, de sa volonté et l'obscurité enveloppant progressivement son esprit.

-Ce sera fort dommage... mais il ne peut en être autrement... Se prit elle à dire en passant aux abords de la grande bibliothèque, en l'observant, sans y pénétrer. Ce serait triste, sûrement; mais nécessaire.
-Oh bonjour Akina-San ! L'avait on interpellé tandis qu'elle réfléchissait.

Elle s'était tournée, regardant la jeune femme qui venait de la tirer de ses pensées. C'était une de celles y travaillant avant son départ, peut-être y officiait-elle toujours...

-Salut Inara. Tu travailles toujours ici ?
-Oui ! Tu ne vas pas revenir ? Je veux dire, travailler à la bibliothèque ?
-Haha... Non, tout ceci est terminé pour moi. Avec un sourire. Tu devrais y aller, tu vas être en retard.

Elle hocha de la tête et lui fit signe en courant vers le grand édifice.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Ayame
Ayame

Connaissance de cause (Libre) Empty
Mer 1 Avr 2020 - 12:39
Ce n’était pas la première fois qu’elle essayait. Ça avait commencé peu après le siège de Kumo. Peu après avoir compris qu’en tant que kunoichi, Ayame n’allait probablement pas aller loin. Là où d’autres avaient parents où à la limite professeurs pour leur transmettre leur expérience de ninja aguerris, elle, elle avait personne. Pas même la fleuriste – elle avait essayé. Personne pour lui dire quoi faire des bourgeons et pétales et ronces et pollen – à part devenir fleuriste. Bien qu’adorable, gentille, souriante et mignonne, l’adolescente n’avait pas envie de tomber aussi bas dans le cliché. Elle avait envie de défendre son village, aussi. Alors, plutôt que de tout plaquer (c’est-à-dire rien), et ouvrir son échoppe, elle était venue à la Grande Bibliothèque. Il lui avait fallut quelques mois avant de s’assurer que le Teikoku n’allait pas la pendre pour venir étudier des techniques de.. Hanaton ? Sa mère avait toujours appelé ça Ikebana.

Elle ne savait même pas.

Tout ce qu'elle avait jamais produit jusqu'à lors, était ce que ses parents utilisaient pour se protéger. Que de la prévention, jamais de l'action. Un couple et leur enfant en fuite ne se battait pas, et ce n'était pas avec leurs mêmes techniques qu'Ayame pouvait le faire non plus.


Plusieurs mois à rester penchée sur des livres parfum moisissure, à emprunter 5kg d’études et recherches. Des cernes creusés par les lectures nocturnes. En plus des cours, missions, et petit boulot à l’auberge. Seule, si Ayame avançait lentement, elle avançait.

Enfin, plus précisément, l’adolescente essayait de tirer comme elle le pouvait son caddie de courses rempli de ses derniers emprunts. Il y avait : Etudes fonctionnelles des Ninjutsu non affinitaires : utilisation et design et aussi Traité sur les techniques héréditaires, pourquoi ne peuvent-elles s’apparenter aux élémentaires – historique, contexte et prévisions dans le Pays du Feu. Certains étaient moins longs aussi, comme La Dame aux TsubakiHanajutsu : fable ?, bien que ce dernier n’ai pas été sa lecture favorite. Après un dernier cours avec le professeur remplaçant Nakamura, ses recherches s’étaient aussi diversifiées : diplomatie, traités et politiques des daimyôs étaient devenus une nouvelle source d’inquiétude d’un jour se faire arrêter par le Teikoku pour comportement suspect. Mais il fallait croire que ça l’intéressait. Du moins, c’était ce qu’elle se disait en lisant ce qui pouvait s’apparenter à une forme de bureaucratie couchée sur papier.

A ce stade, seule la jolie couleur de ses fiches de lecture la motivait.


Une goutte de sueur roula le long de son dos. Ayame changea le bras par lequel elle trainait le caddie. Tourna à droite. Quelle idée de construire une bibliothèque aussi haut, et aussi loin. Enfin, l’édifice se profila devant elle, ainsi qu’une Suzuri. Evidemment. Mais ce n’était pas de ceux qui travaillaient à la bibliothèque.. Du moins.. Elle y était avant. Et plus maintenant.

Entre deux pauses pour reprendre son souffle, l’adolescente eu une idée. Et une poussée de courage, aussi, peut-être. Ou alors, c’était juste la fatigue.

« Suzuri-san ! » Enfin à sa hauteur, sa frange légèrement plaquée contre son front, le souffle court et un grand sourire sur son visage rougi d’effort. « Comment allez-vous ? » Le sourire s’agrandit. « Je sais que vous ne travaillez plus ici mais.. » Son regard se perdit en direction de la bibliothèque un instant. Et puis, observa autour d’elles les alentours. « Est-ce que vous pouvez m’aider ? C’est pour des livres. Sur des techniques. » Est-ce qu’elle avait quitté la bibliothèque par choix, ou par contrainte ? « Je.. On.. On peut toujours se documenter sur ça, oui ? » A.k.a : sans se faire réveiller avec l’Empire qui frappe à sa porte.

Peut-être que ça a été son cas ?
Fine limite entre prudence et paranoïa.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8822-petales-finie http://www.ascentofshinobi.com/t8866-bout-de-crayon#74694
Suzuri Akina
Suzuri Akina

Connaissance de cause (Libre) Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 19:55




La Suzuri s'apprêtait à partir, pour rejoindre le prochain site qui l'intéressait. Elle n'avait pas un réel besoin de revoir chacun de ces édifices, elle en connaissait; pour la plupart, les moindres recoins. Néanmoins avec l'occupation, elle devait vérifier certains détails.

Mais, lorsqu'elle se décida; une nouvelle voix l'atteignit; se tournant elle vit une jeune femme, blondinette; ressemblant à Umeka, vaguement. Celle qui lui faisait face semblait un peu plus sympathique, et douce, d'une certaine façon. Un apriori probablement trompeur.

-Ca va, très bien... Dit-elle un peu surprise. Elle prit un moment, quelques secondes tout au plus, pour remettre un nom sur ce visage. Elle avait rencontré beaucoup de Kumojin à la bibliothèque, certains qu'elle connaissait mieux que d'autres. Ayame, c'est ça ? Avait-elle repris, en souriant à son tour.

Cette fille, elle ne la connaissait pas vraiment, ou tout juste de nom, parce qu'elle l'avait entendu un jour. Akina n'était pas la plus grande physionomiste du Yuukan; sûrement était-elle dans la moyenne basse de ceux capables de reconnaître et se souvenir des autres...

-Cela dépend du livre que tu recherches, certains sont interdits; cela n'a pas dû changer. Répondit-elle d'une voix fluette et sympathique. Si les envahisseurs n'ont pas interdit l'accès à cet endroit et n'ont rien dit, on peut penser que c'est toujours possible; oui. Rien n'avait été dit à ce sujet, et qui ne dit mot consent. Donc, en quoi je peux t'aider ?




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Connaissance de cause (Libre)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fin [Libre]
» [C/Libre] Where is my mom ?
» Zen-do [libre]
» 闖入 ▬ Intrusion [Libre]
» [B/Libre] L’Ancien

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: