Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin

Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Mer 1 Fév 2023 - 22:08

Murashigure,

Capitale du vice et de la corruption, capitale des débordements moraux et de la misère sociale où les puissants le sont que de façade et où les gangs et mafias règnent en maître sur une bonne partie de l’économie, qu’elle soit légale ou non, avec une prédominance certaine sur illégalité. Aujourd’hui, Ryukin et moi, c’était cet aspect particulier de la ville que nous cherchions à explorer davantage. Si lui n’était pas nécessairement familier des vices de la ville, pour ma part, cela faisait maintenant quelques décennies que j’y officiais. Pour autant, malgré mon statu d’informateur, je ne nullement me targuer de savoir tout ce qui se passait en permanence dans la cité. C’était bien le contraire. Je me renseigner petit à petit, opérant majoritairement pour le compte de ceux qui me mandatais, récupérant les informations nécessaires à mes missions. Seulement, n’oubliant rien, chacune de ces informations étaient gravées dans ma mémoire, susceptibles d’être réutilisées à bon escient. Au fil des années je devenais ainsi une véritable bibliothèque.

Déambulant dans les dédales des sombres ruelles de la basse ville où toute la lie de l’humanité pouvait se retrouver, la nuit était tombée et l’activité nocturne commençait à battre son plein. Si l’on voulait glaner quelques informations, par expérience, c’était un moyen propice pour trouver les bonnes personnes qui savaient ou se rapprocher de celles qui étaient dépositaire du graal que nous convoitions.

« Je pense que nous pouvons aller voir une veille connaissance. Ce n’est pas vraiment un ami, mais il me doit un service et avec de la chance il saura nous mettre sur la bonne voie à défaut de nous donner les informations que l’on cherche. C’est une des personnes avec qui j’ai échangé il y a longtemps pour aider Fuyumi à sortir de l’emprise du Soleil Noir justement. D’autres m’ont aidé aussi, mais ils ne sont plus là pour en parler. Et si tu te demandes pourquoi je n’ai pas directement de contact avec l’organisation en question, disons qu’ils n’ont pas été ravi de mon intervention. De l’eau a passée sous les ponts, mais un certain ressenti envers moi s’est installé. »

Aussi étrange que cela puisse paraitre, les lieux où l’on pouvait rencontrer les meilleures personnes n’étaient pas nécessairement les plus cachés et je savais notre homme adepte d’une taverne animée où alcool, filles et jeu étaient disponibles à profusion.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Lun 6 Fév 2023 - 16:31





Pourquoi fallait-il que chaque information se trouve dans une taverne où humains et alcools se mélangeaient dans une atmosphère nauséabonde ? Bien que je connaissais mes proies, je n’avais toujours pas d'explication concernant ce principe que ses humains s’enivraient de choses dans la vie et encore plus la nuit tombée. À croire que le coucher du soleil provoquait une folle envie de s’enivrer chez ses moins que rien d’humain. Un état second qui les rapprochait encore plus des déchets qu’ils étaient déjà. Sur cette terre, seule cette espèce penchait dans ses traditions. Aucun autre animal n’avait cette tendance farouche à s’autodétruire et à se créer autant d'emmerdes dans la vie que les humains…

« Bien… Si tu souhaites aller voir cet excrément pour avoir des renseignements, je te suis. »

Traversant mon territoire de chasse à travers les ruelles et les maisons, les plus ridicules sortaient des bâtisses fournissant alcool et nourriture. L’air abruti par les degrés, je voyais en chacun une victime de plus et des flaques de sang pouvant recouvrir l'entièreté du pays si je mettais leurs corps côte à côte. Des êtres sans signification pour le monde, même pas capable de se défendre correctement à cause de leur déhanchement peu sûr et bancal.

« Rassures-toi, la seule chose que je me demande, c’est pourquoi tu n’as pas pris les vies que comptaient le Soleil Noir depuis tout ce temps ? Un humain est un humain, qu’il soit représenté par un sigle ou un blason, qu’il marche à travers ses rues ou alors qu’il s’abreuve de caisse, il n’est là que pour abreuver les terres de nutriments essentiels pour le monde. »

C’était la bonne définition que je me faisais d’eux, un amas de chair nourrissant animaux et plantes.

« Bref… Je suppose que je ne devrais pas interagir avec ta connaissance… Après tout, il a de grandes chances de ne plus pouvoir parler longtemps si ce que tu me dis est vrai… Les hommes alcoolisés ont cette faculté à très vite m’ennuyer. »
0

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Narrateur
Narrateur

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Jeu 9 Fév 2023 - 22:58
Si les tavernes du Yuukan avaient tendance à toutes être des repères à soulards et autres fêtards en tous genres, c'était définitivement à Murashigure que les plus débridés se trouvaient. Et surtout les plus fauteurs de troubles. Rares étaient les tavernes où la paix et le calme régnaient au sein de la capitale d'Ame no Kuni, et la préférée du grand Dohedoro n'avait rien à envier à ses consœurs de la cité reine des bas-fonds.

Au sein de la Cuissarde Rose, les prostituées vaquaient à leurs occupations, flirtant de tables en tables pour tenter d'amener un client bien saoul dans leur chambre et ainsi l'alléger de ses sous.

L'établissement avait une hygiène douteuse mais sa réputation de maison de passe n'était pas la pire de toutes, aussi les amateurs des plaisirs charnels monnayés y venaient en une quantité certaine. Alors que vous entrâtes dans la taverne qui n'était autre qu'une véritable maison close vendant de la boisson à profusion, une jolie rouquine finement vêtue vint se coller au plus jeune de vous deux et à son torse musculeux, faisant ressortir sa poitrine.

- Salut mon joli, pour seulement dix mille ryos, tu peux venir à notre table si tu~
- Oy ! Mais c'est-y pas mon vieil ami l'anguille ?! Qu'est-c'que tu fais la vieux rascal ?

S'avançant de son pas lourd et clinquant par sa jambe de bois qui cognait sur le carrelage poisseux de la Cuissarde Rose, le vieux Dohedoro, son crâne rasé et ses yeux bleu clair très enfoncés soulignés par de larges cernes s'approchèrent de vous. Son sourire auquel il manquait les deux canines inférieures vous accueilli avec chaleur tandis que sa large main s'abattait sur l'épaule de la demoiselle de légère vertue pour l'envoyer valdinguer à quelques mètres de là. Alors que cette dernière insultait copieusement le bougre en s'éloignant pour aller présenter sa poitrine et son sourire à une table un peu plus loin, la connaissance d'Unagi vous fit signe d'entrer comme s'il vous invitait chez lui.

- Allons, entrons, r'joignez-moi dont ! J'ai tout c'qui faut pour une bonne discussion ! Tu viens jamais fourrer ton nez dans l'coin sauf quand tu veux quek'chose mon grand, alors dis-moi.

Alors que vous passiez véritablement le pas de la porte, l'odeur du lieu vous assaillit, mélange de stupre, d'alcool et de fumée, le tout parsemé du moisi souvent présent avec l'humidité de la cité. De plus, l'air y était acide et moite à la fois. L'homme avait dégagé de la place autour d'une table, poussant une prostituée et son client qui devait être également une connaissance de Dohedoro au vu du ricanement gras de ce dernier quand l'homme du couple chassé fit un doigt d'honneur à son gêneur.

Alors que vous vous installiez sur le côté, le roi du lieu, ou du moins se comportait-il comme tel, fit signe à une fille à l'air gêné qui s'était écarté à votre arrivée. Plutôt jolie, la brune qui devait tout juste avoir vingt ans criait son malaise par son attitude et ses expressions, mais elle obtempéra, immédiatement saisie par l'épaule et accolée contre le corps du gaillard répugnant.

- Hésitez pas si vous voulez des femmes, c'est ma tournée hehe. Mais trêve de batifolage avec ces gueuses, dit-il en apposant sa large main sur la poitrine de la jeune femme qui grimaça son dégoût, Je peux quoi pour toi cette fois, Unagi ?

Saisissant un cigare à moitié usé et désormais éteint, l'homme fit un mudra et alluma ainsi une flammèche au bout de son doigt. Un air extrêmement fier de lui peint sur le visage, Dohedoro tira une longue latte sur l'instrument de sa mort avant de vous offrir un magnifique sourire, prêt à vous écouter.

Résumé et indications:
Revenir en haut Aller en bas
Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Ven 10 Fév 2023 - 15:26

Je dois avouer avoir été quelque peu étonné par la question du moine. Pourquoi n’avais-je donc pas pris soin d’anéantir le Soleil Noir. La réponse me paraissait pourtant évidente. Je m’attendais à bien des choses dans l’enquête qui était la nôtre, mais nullement de répondre à cette question. Pour autant, il semblait nécessaire d’éclairer mon jeune ami.

« Pourquoi je ne me suis pas occupé du Soleil Noir ? Tout simplement car je n’ai rien à faire avec eux. Mon business jusqu’à présent était la vente et l’achat d’information, pas le mercenariat ou l’assassinat, bien que ceux les pratiquant viennent régulièrement me voir pour leurs affaires. Fuyumi m’avait demandé de l’aide non pas pour s’enfuir directement mais des informations qui lui permettraient de le faire. C’est ce service que j’ai fourni, rien d’autre. Jusqu’à présent, avant que notre projet d’envergure soit lancé, je n’avais que faire du Soleil Noir, du Collectif ou de n’importe quel autre groupe qui agit à Ame. »

Finalement, voilà que nous arrivions enfin devant le lieu que je cherchais. Un lieu de débauche pour certains de plaisirs pour d’autres et concernant le jeune moine, je me doutais quelque peu de la manière dont il verrait les choses. C’est pour cette raison que je me permettais un petit aparté avant que l’on pénètre dans cet antre de luxure.

« Eh bien, nous sommes arrivés. Je me doute que les lieux ne vont pas te plaire et que ce que tu risques de voir ne correspond nullement à ta vision des choses, mais nous avons besoin d’information et la personne que j’espère rencontrée a une dette envers moi. En revanche, dès qu’il l’aura payée et qu’on aura terminé nos affaires avec le Soleil Noir, si tu veux revenir leur montrer ta manière de voir les choses, libre à toi, chacun de nous est libre d’occuper son temps libre à sa guise. »

Cela faisait donc une éternité que je n’avais mis les pieds ici et malgré tout, une vieille rombière se souvenait de moi. Il faut dire que j’avais un charisme certain et que mon faciès laissait facilement une trace dans les esprits. Quant à celui que j’avais aidé par le passé, le nabab des lieux, il était toujours là, toujours aussi puant avec celles qu’il appelait « ses » filles, des pauvresses qui se retrouvaient par dépit pour aider leurs familles, si ce n’était leurs familles qui ne les avaient pas vendues directement pour combler quelques dettes.

« Merci pour ta générosité, mais ce n’est pas le genre qui m’attire. Qui plus est, je ne paye pas pour ce genre de plaisir. »

Regardant la jeune fille pleine de dégout, d’un ton ferme qui ne laissait que peu d’interprétation, j’invectivais la demoiselle, autant pour l’aider à échapper aux mains du proxénète que pour garder mes affaires secrètes.

« Toi ! Dehors ! »

Tirant le rideau derrière la jeune fille, je poursuivais la conversation tout en m’installant sur un canapé.

« Eh bien, il est temps de payer ta dette. J’ai besoin d’informations sur le Soleil Noir. J’ai besoin de savoir quelles sont leurs activités, leurs spécialités et où ils opèrent majoritairement. Tu vois, rien de compliqué. Si les informations que tu as à me donner me conviennent, nous serons quittes. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Dim 12 Fév 2023 - 1:22





Chico en moins, tronche qui ne ressemblait à rien, j’en concluais que la nature avait un certain don pour gâter les humains en lien avec leur nature de sous-espèce. Ici, dans ce pays, peu d’animaux pouvaient se vanter d’avoir une forte allure par rapport à leurs eux profonds. Après tout, un adage courait chez cette espèce qui stipulait que les chats ne faisaient pas de chiens. Je retrouvais cette même particularité chez ses humains…

Pendant qu’Unagi lançait les termes de notre présence en ses lieux, je prenais le temps d’admirer la crasse humaine en pleine action. Voir autant de mâles venir dans cet espace pour avoir une chance de copuler avec des femelles, me laissait un sentiment d’exaspération. La faune n’était pas aussi distinguée et ils feraient mieux de retourner à leur état sauvage et ainsi les femelles ne seraient pas obligées de forniquer avec des sous-genres masculins pour vivre leur vie. Prendre exemple sur trouver un mâle fort et capable de les protéger, ainsi que de chasser seraient outre bien plus simple, plus formel et surtout rendrait leurs vies moins misérables.

Alors que mon compagnon finissait d'éclaircir ses exigences auprès de sa connaissance, je m'intégrerais à la discussion. Loin de moi d’être habitué à de telles communications avec des animaux, je me targuais d’un poids qui commençait légèrement à peser sur ma conscience d’Asura. Il fallait donc que je puisse à un moment donné me libérer de ce fardeau et le plus rapidement, si possible.

« Mâle, n’hésite pas à dire ce que tu sais à propos du Soleil Noir. Si tu es apte à nous fournir également un nombre approximatif d'âmes qui vadrouillent dans ses locaux dont tu vas informer Unagi, je serais enclin à t’accorder un bien lourd butin pour ton espèce. Même si je ne suis pas habituée à faire affaire avec celle-ci, je sais à quel point certaines choses vous sont précieuses… »

Connaître le montant de ce chiffre me permettrait de réellement m'intéresser à cette mission qui était de base pour ma sœur Asura. Loin de moi de n’avoir rien à faire d’elle, mais le Cardinal du Sud m’avait chargé d’une lourde quête et l’installation du Sakana ne m’avait pas permis de commencer cette intrigue. Pour l’instant, le bas nombre de zéros âme offerte à ce monstre d’un autre monde n’allait pas me permettre de rentrer dans ses faveurs.

Il ne me restait plus qu’à attendre et observer la réponse que cet ignare humain pouvait répondre à nos demandes et en fonction de ses réponses, des faveurs pourraient tomber des cieux.
0

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Narrateur
Narrateur

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Lun 20 Fév 2023 - 23:51
L'oeil torve du pervers affranchi de tout remord observa les courbes de la jeune femme qui s'empressait de quitter les lieux et sa prise, un air blessé sur le visage, profondément marquée par l'attitude d'Unagi. Plus encore que son état, les "attentions" et les remarques de Dohedoro, le regard de l'informateur l'avait fait pâlir en un instant. Celui qui se comportait comme l'hôte des lieux mais qui n'était qu'un habitué bien trop présent dans les locaux de la Cuissarde Rose se gratta alors la cuisse en ricanant.

- Regarde là c'te pucelle. On aurait dit qu'elle vient d'croiser la mort. Tu leur fais peur tu sais l'anguille. Jouer au dur, ça marche que jusqu'à un certain point...

Il se retourna alors vers Unagi, observant quelques instants le duo qui s'était installé face à lui.

- Z'avez un air bien grave les gars. Et z'avez du culot d'vouloir trifouiller les affaires du Soleil Noir... J'sais pas grand chose, mais j'ai deux trois trucs pour vous. Ya un truc dont j'suis bien sûr par contre, c'est qu'les trop curieux au sujet d'ce genre de gars, j'les ai vu qu'une fois.

Il attrapa alors une bouteille qui était posée sous la table, jeta un oeil dedans et choppa le verre sale le plus proche avant de le remplir de l'alcool fort pour le siffler d'un seul coup.

- Ah... Ça rafraîchit les idées ! Bon, où on en était...

Rassemblant ses idées quelques instants, le bougre se pencha plus en avant et se mit à parler à voix basse.

- Z'êtes pas sans savoir que le Soleil Noir, ça fait parti des gros du marché. Y font des armes, des putes, des esclaves et d'la drogue. Moi, j'bosse pas avec eux, mais j'crois qu'ici y'en a qui viennent d'chez eux. Des putes j'veux dire hein. Bon, doit y'avoir d'leur drogue aussi, mais moi j'y touche pas. Ça pue toujours ces merdes. Trop dang'reux. Hmmm...

Il prit à nouveau quelques instants, l'air de réfléchir encore.

- Pour les endroits où ils opèrent... Y'a bien leur dojo. Ça s'appelle la Demeure, c'est un putain d'grand bâtiment aux abords du centre-ville, proche du quartier industriel. Pouvez pas l'manquer. Et pour leur nombre...

La brute au crâne lisse se passa la main sur la tête avant de soupirer.

- J'sais qui sont beaucoup les coniaux, plus d'cinquante pour sûr. D'ailleurs, leur dojo qu'est au rez-d'chaussée d'leur truc là, il est accessible à tous. Faut payer un prix pour y rentrer toute l'année et s'y entraîner, mais tout l'monde peut y v'nir. R'tenez juste que si vous fourrez trop vot' nez dans leurs affaires, y l'sauront. Moi j'dirais rein, mais si vous tentez d'causer là bas... Faites gaffe quoi. Et...

Dohedoro jeta alors un coup d'oeil vers l'entrée de la petite pièce où vous vous étiez installé, se leva, vérifia à gauche et à droite que personne n'était là à vous écouter, puis se rapprocha de vous une nouvelle fois.

- Jvous ai rein dit hein, mais y parait qui zont une milice aussi ces batards. Des shinobis bien forts. Y sont une quinzaine de c'que j'sais,et y zont des costauds mais qui maîtrisent pas l'chakra pour traumatiser les pov' gens. La Nuit qu'ils s'appellent eux. Faites super gaffe à eux. Ya une meuf surtout là, Harua, c'est une grande brune avec des ch'veux courts... Vous voulez pas qu'elle vous attrape jvous jure. J'l'ai vu détruire un gars à mains nues, le mec était costaud hein, mais il a rien pu faire. Et personne a rien pu faire pour lui l'pov' boug'. Enfin s'pa moi qui l'ait vu, c'est un gamin du quartier... Fin jvous ai rein dit hein ?

Plus inquiet suite à ces dernières révélations, le caïd semblait n'en mener pas large à l'idée de s'être fait des ennemis en parlant ici. Pour autant, l'homme était de ceux qui tenaient à leur parole. Sans doute était-ce l'une des raisons pour lesquelles il était encore en vie ? Ou peut-être était-il trop peu important pour mériter plus d'intérêt.

- Du coup c'est bon là, pas vrai ? On est quittes ?

Résumé et indications:
Revenir en haut Aller en bas
Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Dim 26 Fév 2023 - 12:02

Point positif de cette rencontre, les réponses n’avaient pas tardées à sortir de la bouche de mon débiteur. Outre le fait qu’il savait qu’il ne faisait nullement le poids face à moi, par le passé, j’avais à plusieurs reprise du faire quelques exemples pour montrer à tous ce qui pouvait arriver de néfaste aux mauvais payeurs. Mes informations étaient le cœur de mes affaires et ne pas payer les dettes que les gens contractaient était une faute que je ne pouvais accepter. De fait, aujourd’hui, les cas où mes clients et anciens clients n’avaient pas cette volonté de m’offrir ce que je réclamais était devenu quelque chose d’extrêmement rare.

Silencieux, le visage serein, j’écoutais donc les palabres de ce vieil ivrogne pervers avec une attention certaine, captant le moindre mot mais aussi la moindre de ses gestuelles. C’était une réflexe nécessaire pour ne rien oublier de cette rencontrer le cas échéant. Me déplaçant sur le canapé, je me penchais en avant, mon corps et mon visage notamment, proche de celui de Dorohedoro. A cette distance, impossible de manquer le mélange des odeurs. Alcool, transpiration et hygiène buccale défaillante, une combinaison de choix qui devait ravir les jeunes femmes travaillant ici et obligées de satisfaire ce goret.

« Les curieux tu ne les as vus qu’une seule fois ? J’en déduis donc que ce n’est pas la première fois que tu donnes des informations sur le Soleil Noir à quelqu’un. Serais-tu un peu trop bavard ? Je ne te le souhaite pas. »

Le silence, une nouvelle fois. Mes yeux mordorés plongés dans ceux de mon interlocuteur. Cela faisait souvent un certain effet.

« Des putes, la Demeure, voilà de quoi poursuivre notre petite épopée. En revanche, il y a quelque chose qui me chiffonne dans ce que tu dis. Tu ne travailles pas avec eux ? C’est ce que tu prétends. Pour autant, tu as été confronté à cette fameuse Nuit et à cette fameuse Harua. Tu as été témoins de ses … talents et pourtant, tu dis ne pas travailler avec eux. Pourquoi aurais-tu l’opportunité de rencontrer cette milice d’élite si tu ne travaillais pas avec le Soleil Noir d’une manière ou d’une autre ? Te serais-tu retrouvé au mauvais endroit au mauvais au moment ? »

A cette instant, un sourire amical pouvait se lire sur mon visage usé par le temps. Tournant mon regard vers Ryukin, je l’observais quelques secondes avant de me lever et de lui chuchoter quelque chose à l’oreille.

* Il n’est plus nécessaire et il est un risque que nous ne pouvons prendre. Tu as une âme à récupérer devant toi. Ne salis pas trop les lieux. *

Me retournant vers Dorohedoro, je lui adressais ce qui était surement mes dernières paroles à son encontre si Ryukin agissait comme je lui laissais sous-entendre. A défaut, je pourrais tout aussi bien faire les choses par moi-même.

« Nous sommes quittes. Je vous laisse finir. » dis-je en quittant l’alcôve.

Il faudrait surement que je revienne récupérer le corps disloqué et le faire disparaitre mais pour l’heure, prenant l'apparence d'un gosse de riche sûr de lui, je cherchais avant tout la mère maquerelle des lieux afin de lui poser quelques questions. Dans ce genre de bouge, elle n’était en générale pas difficile à dénicher et une fois que la chose serait faite, mes futures questions n’en seraient que plus simples. Pouvoir passer un moment avec une fille fournie par le Soleil Noir. Le prétexte de la qualité des filles et une liasse de ryos suffisante ne devrait nullement poser problème.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Dim 26 Fév 2023 - 18:34





Malheureusement pour notre hôte, alors même qu’il n’avait pas hésité à divulguer les informations que nous lui avions demandées, avait le malheur d’avoir trop parlé. Comme moi, Unagi avait remarqué que pour une personne ne travaillant pas pour l’organisation du Soleil Noir, bien trop de détails semblaient sortir de sa bouche. L’alcool peut-être ? Ou tout simplement l'insouciance de traîner dans un monde d'ignare, les renseignements qu’il nous avait donnés sur le nombre et le personnel de notre cible semblaient bien trop détaillés pour un individu n’ayant jamais eu affaire avec eux. Surtout que cet idiot parlait en connaissance de cause, se vantant auprès de nous d’avoir vu en action l’une de nos prochaines cibles.

« Heureux de mourir est l’idiot face à la mort… »

Répondis-je à mon camarade alors qu’il sortait de la pièce dans une tout autre apparence.

« Je t’avais offert un cadeau si tu nous donnais assez d’informations, mais Unagi en a décidé autrement. Pourtant, je ne reviens jamais sur mes mots et encore moins sur mes paroles. »

« Je vais donc t’offrir rapidement ce qui te revient de droit. »

Alors qu’une aura flamboyante parsemait mon être, mes poings prirent rapidement l’ascendant sur mes phrasés. Infligeant un éternel sommeil à notre hôte, celui-ci allait pouvoir rencontrer le premier Cardinal de son existence. Honoré par ce présent, il devait être, car il était la première âme que j’offrais à cette incarnation immortelle.

Sortant de la pièce, je prenais le soin de bien refermer la pièce qui nous avait accueillis pour ne pas instaurer la panique dans le bâtiment. Connaissant mon camarade de mission, Unagi ne devait pas être loin, en train de récolter d'autres informations pour croiser les donnés qui nous avaient été généreusement fournies.

Si celle-ci s’avérait être vrai, nous avions de quoi commencer notre mission et surtout un point de départ pour dissoudre le Soleil Noir. La milice qui nous avait été mise en garde n’était pas un problème pour le Sakana. La force de notre organisation n’avait pas à rougir face à un nombre conséquent d'humains mal entraînés. Le plus grand défi pour nous, était ses femmes dont on nous avait loué la force et le pouvoir, mais encore une fois, rien d’insurmontable.

Dans nos rangs, Unagi, qui en était le fondateur, représentait la plus grande menace, suivie de près par cette charmante sœur Fuyumi. Je me plaçais en troisième puissance des Sakana, Noroi n’étant pas assez stable pour affronter de face une armée. Je voyais plus en elle, une humaine emplit de fourberie, capable de négocier des richesses avec un quignon de pain en échange et pour finir, Amiko, l’Asura dont s’occupait ma sœur et dont le Cardinal de l’Ouest semblait être tombé d'intérêt pour elle.

Avec tous ses Asura, Sakana débutait seulement sa prise de contrôle sur les territoires du Yuukan.

Résumé
Rémusé : Ryukin attaque simplement l’hôte de cette scène.
Santé : 100%
Chakra : 1D - 1S
Techniques :
Active - Utilisation technique du Sud

Rapide - Dégâts A - Enchaînement


1

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Narrateur
Narrateur

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Mar 28 Fév 2023 - 19:34
Dohedoro fronça les sourcils, n'appréciant pas la réponse du fondateur de Sakana.

- Eh tu sous-entends quoi l'anguille ?! C'pas parce que des couillons posent des questions qu'j'y réponds ! Tu m'as pris pour une balance ? Yen a juste qui sont passés et qui ont jamais eu leurs réponses. Par contre derrière ils ont dû s'faire ramasser les coniaux.

L'homme se redressa, visiblement touché dans son orgueil de vicieux. Si les critiques qu'on pouvait lui faire étaient nombreuses, il ne tolèrerait pas que l'on traîne son nom dans la boue sur ce point.

- Si j'te parle comme ça, c'est parce que j'ai une dette, et j'règle mes dettes moi, comme les vrais hommes.

La suite le perturba aussi. Il ne s'attendait pas du tout à cette interprétation des faits et hocha négativement la tête bien rapidement alors qu'Unagi parlait, attendant cependant la fin de son discours pour lui répondre.

- J'aime pas trop c'que tu sous-entends. J'suis pas un menteur moi. J'ai juste entendu des rumeurs sur ceux qui s'en prenaient au Soleil Noir avec cette Nuit qui bute leurs opposants. Et ouais, ya un moment où j'me suis r'trouvé à discuter avec un gars qui voulait s'planquer et qui s'est fait rattraper par cette Harua et elle l'a massacré devant moi. Elle m'a dit de bien garder ma langue, et t'es la première personne à qui j'en parle. Le gars il était solide, il devait avoir eu des embrouilles avec eux et elle l'a rétamé en dix s'condes, il a rien pu faire et elle s'est acharnée sur lui, c'est tout c'que j'ai à voir là-dedans.

Terminant sa plaidoirie, Dohedoro hocha la tête et attrapa un verre alors qu'Unagi lui déclarait qu'il avait rempli sa dette.

- Parfait alors, bonne chance, mais faites gaffe. Enfin, pourquoi tu restes toi, t'as aut' chose à...

Il n'eut pas le temps de finir qu'il comprit le soucis. Levant les bras en appel au calme, il tâcha alors de se défendre pour sauver sa vie, sans grande réussite. Il avait certes survécu à l'assaut, mais l'achever ne prendrait alors aucun effort.

- P... Pitié... J'dirais rien... J'vous ai pas vu...

Au sol, un bras brisé, couvert de contusions sous le déchaînement de frappes du moine expérimenté, l'homme qui avait quelques notions de défense n'était clairement pas assez doué pour se protéger de tels adversaires et seul un changement d'avis de votre côté pouvait désormais l'épargner.

~~~~~

De retour au milieu de cette étrange atmosphère tamisée, le massacre ne se faisant visiblement pas été remarquer tant l'isolation était bonne, Unagi pu faire sa requête qui fut accueillie avec un sourire gêné par le "serveur" qui lui indiqua une pièce inoccupée et l'invita à patienter. Peu après, on toqua à la porte et une femme finement vêtue, parée de soie rose en grande partie transparente si ce n'était pour ses longues cuissardes roses comme celles que portaient la plupart des filles ici, entra dans la pièce avec un sourire travaillé par l'expérience. La trentaine, des cheveux blonds bouclés qui retombaient sur ses épaules et sur sa poitrine, elle vint sans gêne aucune s'installer à côté d'Unagi, débouchant la bouteille de saké qu'elle avait amené et remplissant deux verres par la même occasion.

- Salut toi. On m'a dit que tu avait la main lourde, j'aime bien ça, alors dis-moi ce qui te ferait plaisir mon beau. Riria pourra surement te réconforter.

Tendant immédiatement le verre vers l'homme d'expérience qui lui faisait face, ne montrant aucune gêne ni doute. Elle semblait vouloir le mettre à l'aise, voyant en lui un homme un peu coincé.

Résumé et indications:
Revenir en haut Aller en bas
Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Mer 1 Mar 2023 - 21:34

Affairé à faire avancer notre enquête, je laissais Ryukin finir ce qu’il avait commencé. Une fois chose faite je n’aurais qu’à faire le ménage et faire disparaitre les preuves d’une solution des plus radicale pour éviter toute fuite d’information de la part d’un homme qui avait tendance à bien trop baver lorsque l’argent ou les menaces pleuvaient devant lui. Autant dire que c’était loin d’être quelqu’un de confiance. Etrange qu’il ait réussi à survivre jusqu’à aujourd’hui finalement.

Quant à la suite de mes affaires, elles se déroulées dans une deuxième alcôve privée. L’ambiance y était sensiblement la même. Une musique douce parvenait à nos oreilles, quelque chose de discret et mielleux. Les canapés étaient bien plus confortables qu’ils n’y paraissaient et j’espérais seulement qu’ils étaient régulièrement nettoyés. Face à cette pensée soudaine, je préférais rester debout en attendant celle qui saurait nous aider à avancer dans nos affaires. Fort heureusement, le jeune femme ne tarda pas et si d’apparence elle était encore relativement jeune, il semblait évident qu’elle avait passé plus de la moitié de sa vie à arpenter ce bouge ou tout autre endroit du même genre. Vu la qualité de la prestation et de la marchandise, je pourrais presque parier qu’elle avait été vendue enfant au Soleil Noir en guise de récupération de dette et que depuis, elle vendait son corps par la force des choses, faute de pouvoir espérer un meilleur destin. Seulement, le destin se prend en main et n’arrive jamais tout seul, Fuyumi en était la preuve vivante.

Seulement, elle qui semblait à l’aise n’était pas face à l’impudent puceau qui ne savait pas manier son engin devant une femme mais devant le vieil homme lassé des tracas de la vie, blasé de cette ville qui n’évoluait pas et qui devait changer les choses par lui-même. D’un revers de la main, je frappais celles de la prostituée, la faisant choir ses deux tasses de saké avant de la prendre par la gorge, la poigne ferme, légèrement serrée.

« Une main lourde ? Comme ça ? »

Je serrais davantage. Bientôt, elle commencerait à devenir rouge, le sang affluant par l’excitation et la peur.

« Je veux savoir où les filles sont enfermées, où elles sont conditionnées, par qui et comment sont organisés les lieux. Ma sœur m’a été enlevée et je veux la retrouver. »

C’était un mensonge, mais mon regard affirmait nettement le contraire. Ma dextre sur le cou gracile de la demoiselle, de ma senestre je projetais un papier contenant un sceau qui une fois activé laissa apparaitre une liasse de ryos des plus impressionnante, fausse bien entendue, sauf pour l’œil d’un faussaire averti et expérimenté.

« J’attends des réponses. Après ça, tu ne me verras plus, tu pourras prendre tout cet argent et quitter cette ville, ce pays même pour te refaire une vie ailleurs, tu as largement de quoi faire. Maintenant parle, je n’ai pas toute la nuit. »

Ces derniers mots étaient donc suivis d’une petite poussée sur son cou, exerçant une nouvelle pression sur le mur derrière elle pour l’inciter à parler.

« Bien sûr, tu n’as aucun intérêt à hurler, tu y perdrais bien plus que moi dans l’affaire. Je t’écoute … »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Jeu 2 Mar 2023 - 19:13





Pourquoi les humains avaient cette tendance à réclamer de la pitié face à la mort ? C'était une question que je me demandais de chaque animal dont je prenais la vie. C'était bien leur spécialité de hurler à la clémence de leur agresseur, tandis qu'une proie essayerait de s'enfuir à tout prix pour garder la vie, usant des dernières forces qui lui resteraient pour duper son prédateur, les humains semblaient tout ce tourner vers ce principe moralisateur qu'eux seuls avaient inventé.

Pleurant, gesticulant et s'excusant d'un acte qu'il ne semblait même pas connaître, je décidais de finir rapidement ce que j'avais commencé. Après tout, je lui avais promis de faire vite… me penchant au-dessus de son corps en piteux état, je reconnaissais une belle tentative de défense malgré son expérience de la vie. Toutes proies auraient compris que la fuite était le meilleur moyen de garder le souffle de la vie… Levant mon bras en l'air, je foudroyais de ma main les derniers battements qu'il lui possédait.

« Quand vous aurez compris que vous n'êtes plus l'espèce dominante dans ce monde… alors peut-être que vous comprendrez que le combat n'est pas le meilleur moyen d'en échapper… »

Prenant la masse sur les épaules, je démontage de l'autre bras le sofa qui nous avait servi à nous accueillir.

« D'ici là… je vais… devoir…vous…apprendre… à retrouver votre place. »

Rythmé par mon corps poussant cet être à l'intérieur du tissu et le craquement, je finissais par prendre le mobilier avec moi pour sortir de la pièce.

Traversant la maisonnée qui nous avait accueillis, je laissais des regards interloqués les quelques regards qui se posaient sur moi. Sans en prendre compte, je sortais par la porte principale pour attendre Unagi qui ne devrait plus tarder à arriver. Durant ce laps de temps, je trouvais un coin pour y déposer mon colis. Il était temps de commencer notre mission de repérage et mon camarade le savait très bien.
1

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Narrateur
Narrateur

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Mer 8 Mar 2023 - 18:58
Des regards suspicieux et interloqués furent les seules réponses aux mouvements de Ryûkin. Les employés de la Cuissarde Rose avaient décidé que se mettre en travers de son chemin n'était pas une bonne idée, sans doute à cause des traces de sang qui parsemaient ses vêtements et ses mains, de quoi refroidir quiconque oserait s'interposer avec sa prise de possession du matériel de l'établissement.

Dehors, la ville semblait garder sa tranquillité austère sous une pluie froide que personne ne souhaitait affronter en plein hiver. Pas le moindre passant n'était visible, c'était juste l'habituel désert silencieux si ce n'était pour le bruit sempiternel des gouttes qui frappaient les pavés et les toitures.

De son côté, Unagi ne rencontra guère de résistance. La prostituée n'était visiblement pas formée dans l'art du taijutsu et s'échapper de la prise terrible du bourreau expérimenté lui demeurait tout simplement impossible. Gesticulant et agrippant le poignet de la main fermée sur sa gorge, la peur animant son regard, elle se mit à tousser.

- Lâche-moi... Je te dirais ce que... tu veux...

Ne pouvant respirer, et surtout le sang coupé de son cerveau par la prise cruelle de l'amejin, elle commençait rapidement à tourner de l’œil. Ce ne fut que lorsque l'homme accepta de la libérer, ne serait-ce que partiellement, qu'elle put continuer son discours. Prenant quelques instants pour retrouver de l'air, elle releva par la suite les yeux, fusillant l'homme de toute sa haine bien qu'elle ne laissait pas filtrer un mot de ses émotions.

- Je sais pas grand chose... On nous laisse rien voir là-bas. Je sais juste qu'après être séquestrés dans un de leurs entrepôts, ils nous transfèrent dans leur "Réserve", là où ils nous "dressent"... Et si on fait pas ce qu'ils veulent, on se fait battre jusqu'à ce qu'on accepte. Ya pas que des filles d'ailleurs. Et je sais pas ce que t'as cru, mais ils sont bien organisés. Et c'est pas en étranglant les gens que tu leur donnes envie de t'aider pour ta sœur. C'est triste pour elle mais moi j'y peux rien et j'sais rien de plus sur elle ou sur eux.

Essayant de reprendre de la distance avec l'homme, elle n'adressait même pas un regard aux ryôs apportés. Sans doute sa vie avait-elle plus de valeur à ses yeux qu'une masse d'argent dans une ville où le faux était aussi présent que le vrai.

- Laisse-moi, je dirais rien de ce que t'as fait, je veux juste pas de problèmes...

Méfiante, la femme qui s'était voulu séductrice dans un premier temps était désormais renfermée et il serait sans doute complexe de la faire plus parler. Mais était-ce seulement nécessaire ? Y avait-il quoi que ce soit d'autre à apprendre d'elle ?

Résumé et indications:
Revenir en haut Aller en bas
Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Jeu 9 Mar 2023 - 22:42

L’information était mon cœur de métier. Cependant contrairement à ce que l’on pouvait penser, attendre sagement que les gens viennent me délivrer les secrets d’autrui n’était qu’une partie de mes activités. En effet, pour bon nombre d’affaires, j’avais en moults lieux d’innombrables personnes qui s’affairaient à satisfaire ma curiosité en échange d’une paye suffisamment substantielle pour ne pas froisser leur éthique fragile. Cependant, ce n’était pour moi pas la seule manière d’agir et parfois, il fallait œuvrer par soi même et forcer le destin. Si l’espionnage était une méthode douce et tout à fait louable, il fallait toutefois agir avec plus de vigueur quand cela s’avérerait nécessaire. Et la situation présente était justement un cas où la douceur et la bonhomie n’était pas les bienvenues.

Face à la fragilité gracile de la jeune femme, ma main épaisse, peut être trop pour le fin cou de la demoiselle, relâcha son étreinte, laissant alors à la jeune femme le temps de s’exprimer librement et de respirer de tout son saoule. Il ne fallait guère plus que la vision d’une mort imminente pour inciter les plus fragiles à dévoiler les informations qu’ils ne souhaitaient pas partager de prime abord. Ainsi, écoutant la jeune femme, je ne perdais aucune des informations qu’elle daignait m’offrir. Relâchant alors mon étreinte, je me reculais de quelques pas, la laissant respirer librement.

« Je te remercie pour ces informations, je te crois et surtout, je te prie de bien vouloir m’excuser pour tant de véhémence, mais je devais m’assurer de ta collaboration sans perdre de temps, celui de ma sœur est compté malheureusement. Quant à ta liberté, comme je te le disais, prend donc cet argent et quitte ce pays pour refaire ta vie ailleurs. Je ne doute nullement que tu ne parleras pas pour la simple et bonne raison que tu sais ce dont je suis capable et que si je suis attendus par le Soleil Noir, je saurais d’où vient l’information. A cet instant tu n’aurais de cesse de savoir quand viendrait ma vengeance car elle viendrait un jour, soit en certaine. Tu vivrais alors dans une peur permanente et c’est une vie que je ne souhaite à personne. Enfin, ça c’est ce qui pourrait t’arriver de mieux car dans le pire des cas, tes patrons pourraient te tuer sur le champ pour les avoir dénoncé à moi. Tu n’as pas envie de mourir non ? »

Délaissant la jeune femme, je quittais les lieux, me retournant une dernière fois sur le pas de la porte.

« N’oublie pas ton argent, tu l’as noblement gagné en m’aidant à sauver une innocente. »

Sans plus de cérémonie, reprenant une apparence qui était mienne, je retournais dans notre alcôve afin d’y faire un ménage nécessaire en faisant disparaitre dans un sceau les différents éléments compromettants avant de faire le point avec Ryukin qui avait accompli sa tâche avec une certaine efficacité, même si il avait laissé quelques traces de son passage.

« Eh bien, nous avons là deux pistes. La « Demeure » et la « Réserve ». Pour l’heure, tant que nous ne faisons pas trop de grabuge, cette fameuse « Nuit » ne devrait pas être problématique. Je te propose donc que l’on se sépare pour couvrir notre affaire plus rapidement. Prend donc la Demeure, il semblerait que l’on puisse y trouver quelques combats, ça te correspond parfaitement. Mais n’y fait pas trop de grabuges, on cherche avant tout à connaitre notre ennemi, pas l’attaquer de suite. Quant à moi, j’irais à cette Réserve, vois comment est géré ce trafic d’humains. »

La messe était dite, il n’y avait plus qu’à se rendre sur place et voir ce que l’on pouvait y découvrir, le tout sous le masque de la discrétion en prenant une nouvelle fois une apparence totalement banale afin de passer inaperçu.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Lun 3 Avr 2023 - 18:44





Il était l’heure pour moi de partir seul dans la “demeure”. un endroit dont je n’avais jamais entendu parler mais qui inspirait violence et tabassage nocturne. Un lieu où les humains semblaient prouver leurs forces à d’autres humains. Un concept un peu bancal pour moi, mais les primates avaient ce don pour se croire supérieur que cela soit par l’argent, l'intellect ou bien même la force. Bien… Ils découvriront alors ce qu’est la vraie force et surtout la peur…

« Très bien Unagi. J’irais là-bas cette nuit… »

Je me dirigeais, alors que la nuit s’approchait doucement, vers la “demeure”. Un endroit qui correspondait particulièrement à ma personnalité et me voir proposer de mettre à terre des humains alors que je n’avais rien demandé, était un véritable plaisir. Avec un peu de chance, j’augmenterais les dons au Cardinal pour entrer dans ses ferveurs ce soir et cela me défoulera également un petit peu.

À travers les ruelles, je regardais les âmes frileuses profitant du souffle de la vie. Certaines disparaîtront rapidement, d'autres moins, mais une chose était sûr, ils y passeraient tous.
1

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Narrateur
Narrateur

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Mer 12 Avr 2023 - 16:34
La fille toisa l'homme aux cheveux grisâtres d'un regard où la peur et la rancœur se mélangeaient. Peu étonnant, qui appréciait de se faire traiter ainsi ? Elle sembla alors hésiter un instant puis reprit la parole tout en récupérant le tas de billets qui lui avait été donné.

- Je vais te dire deux choses. La première c'est que je vais pas partir, parce que si ma vie c'est de la merde, au moins, je vis. Et la deuxième, c'est que si t'as mentionné le Soleil Noir devant les autres, alors ils sont sans doute en train d'arriver et tu ferais mieux de partir vite et loin. C'est les serviteurs qui ont ordre de remonter toute personne qui oserait fouiller leur nez dans les affaires des décideurs... Nous on est juste des esclaves, ils savent qu'on parlera pas pour les aider.

Depuis quelques années, toutes les filles savaient que remonter des informations n'apportait rien de bénéfique. Il valait mieux se taire, car de toute façon, elles n'auraient jamais leur liberté et elles seraient traquées si quelque chose se savait. La meilleure tactique pour elles étaient donc de garder le silence sauf si elles étaient directement enjointes à parler. Seule une nouvelle aurait pu agir autrement et espérer autre chose.

- Il n'y a rien de noble dans cette ville depuis bien longtemps...

La dernière réponse de la prostituée fut empreinte d'amertume. Elle avait perdu tout espoir d'une vie meilleure et ce n'était pas l'intervention sadique du shinobi qui viendrait lui faire changer d'avis. Enfin, s'il avait une chance de faire arrêter les activités du Soleil Noir, peut-être aurait-elle soit une chance de fuir, soit une vie un peu moins dure entre ces murs glauques.

L'heure de la séparation était alors venu. Ryukin, moine émérite, avait décidé de diriger ses pas vers la Demeure. Pourvu des quelques informations de Dohedoro, il put assez rapidement retrouver le bon quartier, puis après un tour de ce dernier, le seul dojo qui correspondait se trouvait être nommé le dojo Jigoku. Totalement fermée en cette horaire nocturne, l'immense bâtisse à deux étages s'imposait au sein de la rue où elle se situait. Les volets de chaque fenêtre étaient clos et aucune ouverture dans la maçonnerie ne semblait particulièrement propice à l'infiltration. S'il voulait pénétrer à l'intérieur de la Demeure au cours de cette nuit, il allait falloir forcer le passage ou user d'une autre méthode. Patienter jusqu'à l'ouverture au public du dojo pouvait notamment être une solution si ce dernier le souhaitait.

De son côté, Unagi dût bien vite se rendre à l'évidence. Il n'avait pas la moindre idée d'où se situait ladite Réserve. Comment avancer sur cette piste sans plus d'informations ? Une méthode était à trouver, et pour l'heure, seul l'informateur pouvait éventuellement y remédier.

Résumé et informations:
Revenir en haut Aller en bas
Unagi
Unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin Empty
Dim 16 Avr 2023 - 10:46

J’avais écouté avec un intérêt certain les paroles de la jeune femme. J’avais pour projet simple de me servir d’elle pour glaner quelques informations et passer à l’étape suivante. Cela aurait pu être le cas vu nos échanges, mais il avait fallu que la demoiselle soit bien plus bavarde qu’elle le ne devrait, qu’elle ne le devrait pour son propre salut. Était-elle consciente des informations qu’elle venait de me donner ? Nous traquions le Soleil Noir, nous cherchions des informations et voilà qu’elle nous les servait sur un plateau. Finalement, la fin de cette prostituée était une nécessité. Je lui avais offert une nouvelle vie qu’elle refusa avec une sorte de dédain. Soit. C’était donc son choix de servir d’appât et finalement, avant de quitter les lieux, un petit moineau de papier s’échappa de mon corps et vint exploser au niveau du cou de la demoiselle. Elle se viderait de son sang, ce n’était pas grave, bien au contraire, ce serait bien plus spectaculaire.

Retenant Ryukin avant qu’il ne parte, nos plans devaient changer quelque peu la donne.

« Attends, je viens d’apprendre qu’à poser des questions, nous risquons d’avoir la visite du Soleil Noir. C’est une bonne occasion pour avoir les informations que l’on cherche. Pour l’heure, le grabuge est faible, il y a peu de risque que l’on nous envoie l’élite. Dans ce genre de cas, on envoie les sous-fifres en premier. Reste donc ici avec moi. Saccage un peu les lieux, fait toi plaisir avec quelques clients ou employés si tu veux, faisons en sorte que ce soit visuel. »

Sur ces mots, je traversais les couloirs, passant le hall d’entrée en trainant par les cheveux le corps de la pauvre jeune femme inerte jusqu’à la laisser dans la rue, comme un simple déchet. Descellant le parchemin qui m’avait servi à faire le ménage, je libérais également le corps de mon ancien client, le laissant également dans cette ruelle, pour finalement, m’asseoir dessus, attendant que vienne ce fameux Soleil Noir qui a priori se déplaçait dès que l’on posait des questions sur eux.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi

Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MISSION/B/AME] Connaître le terrain
» [MISSION/B/KIRI] CONNAÎTRE SES ALLIÉS
» Ryukin
» Au détour d'une étape - PV Ryukin
» Etape transitoire - PV Ryukin

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: