Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Voyage n°7 du Collectionneur

Aller à la page : Précédent  1, 2
Le Collectionneur
Le Collectionneur

Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 Empty
Lun 22 Aoû 2022 - 23:14
« Bonjour à vous également, madame. »

Le Collectionneur écouta tour à tour les requêtes de ses deux clientes arrivées plus tardivement. La première proposait à la vente un rouleau tandis que la seconde souhaitait échanger le dernier rouleau que la marchande avait présenté en premier lieu contre son bijou qu'elle avait estimé à près de trois millions. Un échange peu équitable aux yeux de la vendeuse qui réfléchissait à quoi leur répondre toutes les deux.

« Votre rouleau vaut environ deux millions. Ce rouleau-ci de ma collection, j'accepterai de le céder pour cinq millions de ryos. Vous vous doutez donc bien que l'échange m'est défavorable et je ne saurai accuser une telle perte... Si vous m'ajoutez ou vous trois millions, ou vous deux, je pourrais accepter l'une ou l'autre de vos offres. J'accepterai bien évidemment la plus haute si vous le désirez toutes les deux. »

Pensive, elle ressortit sur le devant de son étal le sabre que lui avait vendu Ieyasu ainsi que le rouleau commun qu'elle avait acheté à Yanosa après quelques instants.

« Je peux également vous proposer de vous les échanger contre les biens que j'ai acquéri précédement, si vous souhaitez y jeter un oeil... Cette lame renferme un puissant pouvoir de découpe qui peut aider celui qui la manie tandis que le parchemin vous permettra de repérer le chakra d'une cible autour de vous. La valeur de la lame est similaire à celle de votre médaillon et celle du parchemin s'aligne sur le votre. Et pour l'origine de votre collier, vous me voyez bien incapable de vous aider malheureusement. »

Présentant sa nouvelle offre aux arrivantes, elle leur laissa le temps d'y réfléchir avant de revenir vers son client le plus fructueux de la journée, l'assimilateur momifié.

« Hmmm... Vous êtes dur en affaires... Laissez-moi quelques instants pour y penser. »

Hésitante, la blanche posa son indexe droit sur ses lèvres, comme pour faire signe de se taire. Pour autant, ses yeux perdus dans le ciel ne désignaient aucune cible trop évidente, le geste n'étant qu'un simple tic de réflexion interne. Une fois décidée, elle hocha la tête, lâchant un soupir.

« Je suppose que je pourrais toujours lui présenter mes excuses... Enfin, les affaires sont les affaires et le plus offrant gagne la mise ! C'est le jeu ! Ne pas faire le déplacement est un risque, n'est-ce pas ? Marché conclu donc ! Pour huit millions et deux cent mille ryos, elle est à vous. »

La vendeuse rangea la bague dans sa petite boîte en bois et ferma à nouveau le loquet avant de la poser entre son nouveau possesseur et elle-même, attendant la bourse pour le laisser la récupérer.

« Je crains que ce ne soit ce qu'il m'ait donné comme justification et je n'ai pas cherché à pousser plus loin. Peut-être pourriez-vous aller à sa rencontre à Hayashi pour le lui demander si le coeur vous en dit et si vos pas vous y mènent ? Quand à son potentiel acheteur, il me l'avait reservée sur dessin. C'est un amateur de beaux bijoux en tous genres, bien qu'il n'en possède pas d'autres qui soient habités de chakra à ma connaissance. Il se nomme Nodotachi Subaru et vous pourrez le trouver dans la bourgade accolée au port de Kuri. Sa demeure est aisée à reconnaître, elle est protégée par un grand portail en fer forgé entouré de deux dragons se mordant la queue, des ouroboros qui encerclent le haut des deux piliers. C'est un motif qu'il affectionne beaucoup. Si vous obtenez des bijoux le représentant, n'hésitez pas à aller voir Nodotachi-san, il vous en donnera un bon prix ! Mais ne lui dites pas que c'est moi qui vous envoie et évitez de lui montrer la bague si jamais vous y allez... »

Arborant un sourire gêné, la vendeuse passa sa main dans sa tignasse neigeuse, replaçant une mèche au passage. La vente était conclu, mais ces petites informations satisferaient-elles le curieux ou voudrait-il plus encore ?

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Xuân Nozomi
Xuân Nozomi

Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 Empty
Mar 23 Aoû 2022 - 22:34
- “Oh pardon.”

Croyant pouvoir échanger un objet contre un autre, voilà qu’elle devait maintenant rajouter des ryôs pour obtenir le rouleau qu’elle convoitait. Lui serait-il plus utile que le collier ? Peut-être. Était-il moins malaisant ? Certainement. Pouvait-elle se permettre de dépenser de l’argent ? C’était là la seule question sur laquelle elle devait se pencher. Les temps étaient difficiles. C’était égoïste de dépenser ses ryos pour acquérir une seule technique. Alors que cela leur permettrait de s’acheter des choses utiles.

Nozomi pesa les pour et les contre, restant silencieuse quelques secondes. Cela l’ennuyait fortement de dépenser son argent dont sa famille avait bien besoin. Mais obtenir un rouleau rare pour moins de la moitié de son prix, ce n’était pas tous les jours que ça arrivait. Contre un collier dont elle se servirait certainement jamais…

- “Bien. Je complète donc mon offre. Ce collier et deux millions de ryôs contre le parchemin terrestre.”

Souriante, elle poursuivit.

- “Le thé était bien entendu en cadeau. En désirez-vous un autre ?”

Tout en attendant sa réponse, Nozomi sortit une bourse d’un sceau pour payer correctement la voyageuse. Sa curiosité n’avait pas été assouvie concernant les origines de l’objet mais la Xuân n’en tenu pas rigueur à la femme aux cheveux de neige, sa reflexion était davantage personnelle. Comme d’habitude, elle avait formulé à haute voix ses pensées. Après cela, elle pourrait rentrer tranquillement chez elle. La journée avait été productive et il lui tardait de retrouver son futon.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12800-l-art-de-faire-pousser-des-fleurs-dans-les-roches-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t12888-xuan-nozomi https://www.ascentofshinobi.com/u227
Noroi
Noroi

Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 Empty
Mar 30 Aoû 2022 - 19:07



La collectionneuse


ft. Tous




Noroi regarda avec intérêt le parchemin que lui tendait celle qui se surnommait la collectionneuse et elle n’eut aucun mal à réaliser que celui-ci lui serait de loin plus utile que le bout de papier qu’elle lui offrait actuellement et, pour ce qui était du rouleau Doton qu’elle lui proposait, ce dernier était bien trop complexe pour les maigres connaissances en la matière de la jeune femme qui doutait d’être en mesure de l’apprendre et ce fut donc avec un certain soulagement qu’elle entendit Nozomi accepter d’échanger son collier ainsi qu’une somme d’argent qu’elle supposa colossale contre le dit rouleau, réglant ainsi la question pour la genin qui tandis en direction de la marchande son parchemin, un large sourire étirant les traits de son visage.


Des ryôs ? Je ne sais pas ce que j’en ferais… En revanche votre parchemin de détection m’intéresse, vous accepteriez de l’échanger contre le mien ?

Un large sourire étirait toujours ses traits tandis que la jeune Hermite continuait de tendre en direction de la dame son rouleau sur lequel était inscrit une technique qu’elle ne serait jamais en mesure d’apprendre et elle ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’elle ferait du savoir qu’allait lui transmettre son interlocutrice en échange de celui-ci et une réelle joie l’envahissait à la simple idée d’apprendre une nouvelle technique.



Résumé

Noroi accepte l'offre de la collectionneuse et échange son rouleau contre celui de détection vendu précédemment par Yanosa.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Le Collectionneur
Le Collectionneur

Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 Empty
Mar 30 Aoû 2022 - 21:46
Offrant un sourire rassurant à la femme qui s'excusait, le Collectionneur lui fit un léger signe de main qui se voulait lui aussi signe d'apaisement.

« Ce n'est rien. »

La suite fut d'autant plus satisfaisante pour la marchande aux cheveux neige qu'elle s'empressa de hocher la tête.

« Parfait, au plaisir de refaire affaire avec vous ! Et merci encore pour le thé, mais je me contenterai d'une seule tasse. »

La boisson chaude ayant fait son effet, la vendeuse était dans de bonnes dispositions, mais pour autant, elle ne voulait pas abuser de la générosité de la Xuân. Et elle devait aussi aller discuter avec ce Taisho qui l'avait invité. À voir ce qu'il comptait lui dire, peut-être leur entrevue ne durerait-elle que quelques minutes ? Enfin, pour l'heure, elle se reconcentrait sur la seconde jeune femme qui s'était présentée devant son étal et qui prenait le temps de jauger sa proposition avant de déclarer souhaiter faire un simple échange de rouleau.

« Si cela vous convient, faisons ainsi. Voici votre rouleau. Merci pour votre visite, n'hésitez pas à repasser lors de mon prochain séjour dans vos murs. Je crains cependant d'arriver à cours de nouveautés à proposer pour aujourd'hui, je vais donc fermer. Bonne journée à vous tous. »

Donnant à l'acheteuse son bien nouvellement acquis, elle rassembla ainsi les divers affaires qu'elle venait de récupérer, rangea le tout dans son sac et replia ce dernier. Elle avait terminé de vendre toutes les marchandises sur son étal, elle pouvait maintenant passer à la suite. Prête, elle se recoiffa d'un geste et se saisit de la lanière de son bagage avant de le poser sur un parchemin et, avec quelques mudras, de faire disparaître le lourd paquetage. Rouleau en poche bien sécurisé à l'intérieur de son veston, elle salua une nouvelle fois ses partenaires commerciaux du jour et, joignant ses mains dans son dos, fit un sourire en direction de Teruyo qu'elle avait remarqué, encore proche de sa place attitrée.

« Miyamoto-san ? J'en ai terminé plus vite que prévu et je vois que vous êtes encore là, vous me guidez jusqu'à votre lieu plus adapté ? »

Amusée par la formulation qu'il avait employé, la marchande, souriante, se tenait près de lui, en attente de la suite.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Voyage n°7 du Collectionneur - Page 2 Empty
Jeu 1 Sep 2022 - 12:23
Autant qu’il lui fut permis en suivant les mouvements de la tête de la marchande, le guerrier calciné garda ses iris flamboyants plongés dans les prunelles ambrées de celle-ci, tentant de déceler la réponse à son offre avant que celle-ci ne se trouve matérialisée par des mots. Une inflexion dans les traits de la jeune femme aux cheveux nacrés, presque imperceptible, se chargea en l’occurrence de trahir la conclusion de ses pensées avant que son verdict ne tombe. Point de joie ou de bonheur particulier sur le faciès enrubanné de l’Oterashi, qui se contenta initialement d’un simple hochement de tête entendu face à la cession de la bague du fait de sa négoce. Yanosa n’appréciait pas ce genre de tractation, pour lesquelles il avait pourtant un certain talent, pour le simple fait qu’il savait d’où lui venaient ces facilités en la matière. De ses parents, riches entrepreneurs, qui avaient voulu faire de lui leur parfait héritier capitaliste et docile, et qu’il avait depuis réduit à une forme d’esclavage contractuel en reprenant de force le contrôle de leur entreprise de commerce diversifié.

Avec une précision et une attention toutes particulières, même si il doutait fortement qu’une quelconque entourloupe puisse venir entacher la transaction, le Chûnin recouvert de bandages se munit de la somme nécessaire à l’échange et la déposa au creux de la paume de la Collectionneuse, recevant en échange la bague et son écrin au travers duquel son apprentie Rin avait percé à jour l’existence même du bijou. Un ultime achat, motivé par le coeur… mais aussi justifié par des raisons bien moins lyriques. Rangeant soigneusement sa dernière acquisition, Yanosa se tourna momentanément vers la veuve aux yeux nacrés.

« Mes excuses, Rin. Une personne que je connais… résonne déjà avec ce bijou. »

Sans doute la Hyûga aurait-elle eu un usage bien plus pragmatique pour la bague Shinrin que ce que lui comptait en faire, mais il connaissait également suffisamment bien son apprentie pour savoir qu’elle n’aurait nullement besoin d’un tel artefact pour prendre l’ascendant sur qui que ce soit au corps-à-corps. Comme c’était de coutume, au fond, avec presque n’importe quel membre du clan aux pupilles nervurées. Reportant son attention sur la marchande aux mille artefacts, l’Oterashi écouta attentivement ce que celle-ci avait à lui apprendre sur les personnes qui avaient manifesté leur dédain ou au contraire leur intérêt pour ce fameux bijou.

« Un amateur du cycle d’anéantissement et de renouveau… Je vois. Merci pour ces informations. Et bon séjour, au sein de la Roche... »

Nodotachi Subaru, riche collectionneur en rapport avec au moins l’une des membres du Collectif. Yanosa n’avait certainement pas grand-chose à faire d’un homme tel quel lui en dépit de ses potentielles connexions, mais l’objet de son obsession laissa malgré tout son empreinte dans l’esprit du Chûnin, qui songea également aux raisons qui avaient pu poussé ce Shinzo à se séparer de la bague. Reniement, simple besoin d’argent ou manœuvre plus insidieuse ? Difficile à dire. Mais l’Oterashi avait, pour l’heure, une idée ancrée dans son esprit quant à la bonne utilisation qu’il comptait faire de ce bijou gorgé de chakra.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Voyage n°7 du Collectionneur

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Voyage n°5 du Collectionneur
» Voyage n°1 du Collectionneur
» Voyage n°2 du Collectionneur
» Voyage n°6 du Collectionneur
» Voyage n°3 du Collectionneur

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: