Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
La collation shinobi EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
La collation shinobi EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
La collation shinobi EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
La collation shinobi EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
La collation shinobi EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
La collation shinobi EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
La collation shinobi EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
La collation shinobi EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
La collation shinobi EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
La collation shinobi EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

La collation shinobi

Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

La collation shinobi Empty
Mar 3 Mai 2022 - 0:13
Une atmosphère étrange règne sur le Quartier Général de la Coalition. Si il y a quelques heures seulement, un combat de haute intensité se déroulait à l’extérieur du bâtiment, c’est maintenant le calme plat. Comme une sorte de gueule de bois. Aucun mort, quel que soit le camp. On pourrait se réjouir de ce non-bilan humain. Le Kaguya est d’ailleurs soulagé qu’aucun mort ne soit à déplorer dans toute cette histoire.

Mais cela n’empêche pas à Wutu-Fuku d’avoir un goût amer dans la bouche. Le voilà debout, à passer au peigne fin le « champ de bataille ». Il observe le sol, là ou la dernière technique du moine aurait dû s’écraser. Ce qu’elle n’a manifestement pas fait, à en juger par du terrain. Le Heidan laisse son regard errer sur les traces de l’affrontement : le sol carbonisé par la technique Katon du Yamanaka, les restes du Bouddha de bois généré par Aditya… Mais il ne trouve rien de bien intéressant à se mettre sous la dent. Rien qui lui permettrait de compléter le puzzle des événements. Car personne n’a le moindre souvenir de ce qu’il s’est passé après la dernière technique de Ketten.

Même en s’ouvrant aux voies de la sensorialité, le Kaguya ne remarque rien de particulier. Wutu-Fuku serre le poing de frustration. Il a partiellement construit sa réputation par son appétence pour la moindre information intéressante. Se retrouver devant un tel mur l’agace. Pourquoi ? Pourquoi cette conclusion ? Pourquoi sont-ils encore en vie s’ils ont été plongés dans l’inconscience ?

Que s’est-il passé ?

Il a beau retourner le problème dans tous les sens, il arrive à chaque fois à la même conclusion : il s’est passé quelque chose que le camp de l’Homme au Chapeau a voulu faire oublier à la Coalition. De là à penser que ce qu’il s’est passé est en lien avec l’étrange technique lancée par l’hôte de Sanbi, il n’y a qu’un pas. Mais un pas difficile à faire, tant les indices manquent.

Quelques bruits de pas derrière le Kirijin attirent son attention. En tournant légèrement la tête, il voit, au niveau du bâtiment, la délégation d’Iwa presque au complet. Après un court instant de réflexion, le Kaguya s’approche de Chiwa Aimi et de Hayai Taishi.

-Émissaires de la roche. J’espère que je ne dérange pas.


Deux shinobis très puissants, que la réputation précède. Est-ce que leur présence à l’extérieur du QG aurait changé quoi que ce soit à l’issue du « combat »  contre les lieutenants ? Pas sûr pour le Kaguya, tant il a l’impression que tout ce qu’il entreprend est inutile contre le chapelier et ses seconds. Quoi qu’il en soit, cette attaque surprise a interrompu les discussions. Il est temps de rattraper ce retard.

-Le temps accordé au dialogue n’a malheureusement pas été très productif. Trop… monopolisé par un individu qui a failli à ses devoirs. J’aurais avec plaisir pris un peu de temps pour converser avec les émissaires du sable ou de l’Empire mais ils ont déjà plié bagages...


Comment le leur reprocher en sachant comment Mokkô s’est comporté avec les membres de la Coalition ? C’est d’autant plus compréhensible pour les Kazejins, qui sont ceux qui ont le plus souffert de la rétention d’informations volontaire pratiquée par le seigneur du bois. Le fait que les trois grands villages ninja soient encore dans les environs, même partiellement, relève du miracle. Il est encore temps, peut-être, de limiter la casse. Mais peut-on encore croire en cette Coalition quand près de la moitié de ses membres lui tournent le dos ?

-J’espère qu’entendre davantage Mokkô n’a pas été trop insupportable… nous étions peut-être finalement mieux dehors avec Rei, Alderan et Ketten.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5138-kaguya-wutu-fuku-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u800
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La collation shinobi Empty
Lun 23 Mai 2022 - 18:44
___________________________________________

La Collation Shinobi
___________________________________________

La lumière naturelle de Hi vint frapper brutalement les pupilles écarlates. Enfin, ils avaient quitté le QG de la coalition. Leur rencontre avec Aizen avait été plaisante et intéressante, mais Aimi avait hâte de pouvoir rentrer au pays de la Roche. C’était sans compter sur un émissaire qui leur tomba dessus rapidement, missive à la main. Teruyo avait envoyé un message à l’intention de la Chiwa : on avait besoin de ses dons à la capitale. Un long regard se posa sur Taishi avant de poser de nouveau son regard sur la lettre. Après quelques secondes de réflexion, elle s’adressa à l’iwajin avant de prendre de quoi répondre.

Le destin avait donc décidé que leur aventure au pays du Feu n’était pas terminée.

Alors que le duo allait se diriger vers Urahi, leurs regards croisèrent celui sombre de l’intrigant kirijin. D’après les mots du gardien des gardiens, lui aussi était un jinchuriji : point commun avec son plus précieux et cher ami en ce monde. En regardant autour de lui, la doucereuse ne vit ni Aditya, ni la femme brune Yasei Reikan.

Ce fut lui qui prononça les premières salutations, Aimi répondit en s’inclinant respectueusement. Le charpentier n’avait pas fait l’unanimité lors du début de cette réunion. Beaucoup lui reprochaient les pertes engendrées par le réveil des Dieux. Pour la rubiconde, le gardien des gardiens n’y pouvait pas grand-chose et était bien trop à côté de la plaque pour comprendre. Et pourtant, après ce face-à-face avec lui, la jeune femme s’était rendu compte à quel point il pouvait évoluer rapidement dans le monde des hommes. Par chance, le duo iwajin semblait l’avoir convaincu de les aider, mais resterait-il de leur côté jusqu’au bout ?


« Enchantée de pouvoir vous rencontrer, Wutu-Fuku san. Mizu est un pays dont j'ai entendu beaucoup de choses, notamment grâce à des correspondances avec l'un de ses habitants. J'espère pouvoir m'y rendre dans un jour très proche. »

Elle repensa à ces lettres qu'elle avait échangées avec ce Shitekka, dont elle n'avait aucune nouvelle pour le moment. Puis la réalité la rattrapa. Durant la première partie du sommet, la kunoichi avait bien constaté que ses propres paroles n’avaient pas plu à tous. Pourtant, elle n’en pensait pas moins qu’eux. Mais elle avait pris sur elle, car elle savait qu’il y avait bien plus en jeu.

« Faire ravaler les cachotteries à celui qui est la cause de tous ces morts était très tentant. Mais il faut avoir cependant la force d’avoir le recul nécessaire et de se fixer à ce qui est primordial : les informations que lui ou le gardien des gardiens possèdent sont bien trop importantes pour notre avenir à tous. Pour tous ceux que nous avons perdu, c’est la moindre des choses à faire que de sauver et protéger ceux pourquoi ils se battaient. »

Aimi était bien trop mature et sérieuse pour son âge et en écoutant ses propres mots, elle comprenait mieux les réflexions qu’on lui faisait à ce sujet. Après avoir perdu ses deux parents, après avoir failli se perdre dans cette recherche de vengeance, alors qu’elle avait fait la promesse de sauver tous ceux qui en auraient besoin. Kaze avait beaucoup perdu ce jour-là, et ils devaient tout faire pour que cela ne se reproduise plus.

« A mon plus grand étonnement, la suite de la discussion s’est finie… fructifiante. Bien que pour la suite, nous allons devoir mettre la main à la pâte… »

La Taisho chercha dans sa sacoche le parchemin adressé au Mizukage actuel. La douce le lui tendit, un fin sourire aux lèvres.

« Comme je l’ai dit précédemment à Nara Aizen, nous vous serons éternellement reconnaissants de nous avoir permis de finir cette réunion sans danger. Vous vous êtes battus avec férocité. Le gardien des gardiens nous a donné des pistes et des informations que j’aimerais discuter de vive voix avec Nobuatsu Saji. Mais je dois connaître son positionnement vis-à-vis de la coalition dans un premier temps. Il s’avère que certains membres de la coalition ont décidé de simplement disparaître, nous laissant face au danger de mort imminent. Je préfère m’assurer que nous avons toujours le même désir de combattre le Chapelier. »

Aimi baissa les yeux. Elle repensa au message de Tôsen qu’il avait adressé au Yuukan entier. La kunoichi ne lui en voudrait pas s’il ne comprenait pas sa décision et pourtant, son avis semblait pertinemment important...

« Je ne veux prendre aucun risque, j’espère que vous comprendrez… Vous plus que quiconque pourriez être impactés par la fin du chakra, comme mon plus précieux ami… »

Une certaine tristesse circula dans les pupilles écarlates. Elle pensa à Teruyo et au fait qu’il puisse y laisser la vie, si cette créature venait à disparaître… Après tout, leur chakra était lié maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La collation shinobi Empty
Ven 17 Juin 2022 - 23:46
Les choses n’avaient cessées de se complexifier depuis la fin du sommet, un après-choc dont les vibrations étaient perceptibles sur bien des niveaux. Aimi semblait y nager comme la meneuse née qu’elle était, Taishi lui se contentait de garder la tête hors de l’eau. Il avait d’autres préoccupations, bien plus personnelles.

Perdu dans ses pensées, il remarquait davantage le regard de la femme dans le sien avant d’en voir la vraie raison, celle de cet homme qui venait à leur rencontre. Un visage connu, mais qui cachait une créature divine. Et de cela, Taishi s’en méfiait résolument.

Kaguya Wutu-Fuku partageait ses frustrations envers la réunion, et en cela Taishi rejoignait son opinion. Il inclinait respectueusement mais succinctement la tête comme salutation.

« Maître Wutu-Fuku. »

Aimi résonnait aux mots de l’homme, cette source inépuisable qu’était l’eisei-nin en toutes circonstance. Taishi ne put s’empêcher de l’observer alors qu’elle parlait, peut-être un regard qui trahissait des sentiments plus que cordiaux envers elle. De l’œil de l’Éclair Vert, le décorum était de toute façon bien assez amoché pour la journée.

Le raisonnement de la belle rousse était justifié, et déjà plus raisonnable à son sens que d’accepter carrément de se rendre en territoire étranger juste après un évènement de cette magnitude. Allait-elle offrir d’aller à Kiri aussi, tant qu’à y être ? Taishi songea qu’Aimi lui avait souvent dit à quel point elle aimerait voyager comme il l’avait fait jadis. C’était peut-être une partie de sa logique, mais l’Hayai en doutait ; Aimi faisait toujours passer ses responsabilités avant toutes les autres sphères de sa vie. Même lui n’échapperait jamais à la règle. C’était ainsi. Et puis, il n’avait jamais visité Kiri lui-même après tout.

Les derniers mots de la femme étaient légèrement mélancoliques et Taishi hocha de la tête, gravement.

« Nous n’en viendrons pas là. Nous n’avons pas encore perdu cette guerre. Et il ne l’a certainement pas gagné. »

Taishi ne portait pas vraiment Teruyo dans son cœur. Le Miyamoto avait été condescendant dans le passé, mais plus que cela, condescendant envers tout ce que les Iwajins avaient sacrifiés, simplement pour lui permettre de recevoir ce dieu, ce démon en lui. L’Hayai se fichait bien des mots qu’il aurait pu avoir envers lui, mais c’était tout autre chose pour les jeunes shinobis qui avaient tout perdu ce jour-là. Ils méritaient mieux que l’ingratitude de Teruyo.

Mais pour autant, Taishi ne perdait pas espoir, pas envers lui, pas envers Wutu-fuku, et surtout pas envers le sort des milliers de gens sur ce continent qui utilisaient le chakra pour en faire un monde meilleur.

« Je pense que Mokkô a bien peu d’amis et encore moins d’alliés après cette réunion. Il n’est pas loin de dire que son silence passé a sabordé les fondements même de la coalition. Mais… »

Les mots d’Aimi sur la question résonnaient de justesse et Taishi hochait de la tête.

« Nous ne devons pas oublier que l’objectif de notre alliance dépasse les erreurs de jugement d’un homme dépassé par le poids de son propre héritage. »

Pour le reste, Taishi croisait les bras. La conversation avait déjà un ton bien différent que celle d’avec le Kumojin, Aizen. Wutu-fuku cachait mieux son désir d’information, déjà.

« J’ai rencontré votre Kage, jadis. Un homme sage, qui voit le monde avec clarté. »

Les dieux savaient que le Yuukan en avait fort besoin
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

La collation shinobi Empty
Mer 29 Juin 2022 - 12:28
Wutu-Fuku s’incline à son tour devant ses interlocuteurs. Les derniers, il espère, avant de pouvoir enfin rentrer à Mizu no Kuni où de nombreuses tâches l’attendent. Encore plus au regard de ce qu’il s’est passé face à Ketten.

-Hayai Taishi. Je ne suis maître de rien en ces lieux. Un simple homme représentant sa nation.

Le Kaguya ne s’est jamais considéré comme plus qu’un homme, malgré ce que l’Homme au Chapeau semble penser de ceux qui défendent le chakra. Il est d’ailleurs ironique que Tôsen ait dans ses rangs une personne tellement rongée par le pouvoir des Dieux qu’elle se prend désormais littéralement pour une figure divine. Mais ce n’est pas la première hypocrisie du chapelier, et probablement pas la dernière.

Il se contente ensuite d’écouter Aimi et Taishi lui résumer ce qui s’est dit dans la salle de réunion entre Mokkô, le Gardien des Gardiens et les rares shinobis restés pour entendre ce qu’ils avaient à partager. Aimi est en tout cas avare en informations, laissant en suspend les informations clefs que la représentante d’Iwa ne souhaite partager qu’avec Nobuatsu Saji lui-même. Aimi tend d’ailleurs au Kaguya un parchemin destiné au Mizukage. Wutu-Fuku attrape le parchemin, sans l’ouvrir.

-Vous pouvez me considérer comme une extension du Nanadaime. Mais si vous désirez n’échanger qu’avez lui, soit.

Le Kaguya n’insiste pas plus. Peut-être que les langues se délieront plus tard... il apprend au passage que la représentante de la roche a eu une discussion similaire avec Nara Aizen. S’il ne peut en apprendre plus aujourd’hui, Wutu-Fuku peut au moins rassurer les émissaires de la roche. La Coalition est fragilisée et le moindre geste permettant de la consolider est précieux. Si cela ne dépendait que du comportement de Mokkô, le Heidan n’aurait pas attendu longtemps pour exiger le retrait de Kiri. Mais comme le dit si bien Taishi, cette alliance ne concerne pas qu’un seul homme.

Wutu-Fuku se tourne vers Aimi et se veut rassurant quant à sa future rencontre avec le Nanadaime.

-Je vous laisserai vous en assurer par vous-même…

Il tourne ensuite le regard vers Taishi.

-… mais je peux déjà vous assurer que nous sommes sur une ligne similaire et que nous partageons des valeurs communes.

Les relations entre Iwa et Kiri ont longtemps été tendues, voir conflictuelles. Heureusement, les têtes pensantes des deux entités semblent assez sages pour ne pas s’enfermer dans une spirale de haine provoquée par les erreurs de leurs prédécesseurs. Saji est un des piliers de cette nouvelle donne. Wutu-Fuku ne peut qu’approuver ce que dit Taishi sur le Nanadame.

-Il fait partie des rares auxquels je mettrais ma vie entre les mains.

Le Kaguya se tourne ensuite vers la rousse, qui dévoile sans le vouloir une information sensible puisqu’elle sous-entend être un ami proche de l’hôte d’Iwa.

-Donc « votre » hôte est un de vos amis… ?

Il est déjà rassurant de voir que la représentante d’Iwa considère toujours l’hôte de son village comme une personne. Wutu-Fuku n’a jamais rencontré d’autre hôte, excepté Ketten. Mais est-ce que cela compte réellement ?

-Est-ce… qu’il va bien ?

Une question un peu bête mais c’est la première qui apparaît spontanément dans l’esprit du Kaguya, dévoré par sa curiosité naturelle. Plus que de savoir qui il est. Plus que de savoir s’il a un « pouvoir » spécial dû à sa condition d’hôte.

-Vous pourrez lui dire que je souhaite le rencontrer, si l’occasion se présente.


Et éventuellement mutualiser ce qu’ils savent sur les Dieux, pour peut-être aller de l’avant ensemble.

Wutu-Fuku réfléchit un instant avant de reprendre.

-Je ne me suis pas réellement « battu » là-dehors. Mais j’ai fais… quelque chose… à Ketten. Grâce à cette énergie que dégage le Gardien des Gardiens. Mais sans réellement comprendre quoi.

Le Heidan considère plus ou moins Iwa comme un « allié ». Alors ils méritent de savoir, même si ce n’est pas grand-chose.

-« Ses » Dieux, et les neufs autres… ils sont liés, d’une manière ou d’une autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5138-kaguya-wutu-fuku-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u800
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La collation shinobi Empty
Lun 29 Aoû 2022 - 13:15
___________________________________________

La Collation Shinobi
___________________________________________
La main était tendue, et pas sans rien. Le parchemin entre les doigts du Kaguya allait être décisif pour la suite. Aimi prenait des précautions, beaucoup trop peut-être, mais le traumatisme des trahisons à foison lui avait suffit amplement. Wutu-Fuku ne semblait pas vouloir insister, mais la kunoichi préférait lui faire comprendre qu’elle n’avait rien contre lui ou Mizu, bien au contraire.

Celui-ci tenta de les convaincre que les deux nations marchaient sur la même ligne. Elle n’en doutait pas une seconde à vrai dire, mais afin d’être juste avec chacun, elle devait agir similairement, à quelques détails près…


« Si cela peut vous rassurer, il y a bien plus que des échanges cordiaux dans ce parchemin que dans celui destiné à la foudre. Après tout, la brume est restée jusqu’au bout, dans sa totalité. Je me dois de… vous remercier d’une certaine manière. Si vous souhaitez lire le parchemin, je ne vous blâmerai pas, il doit simplement arriver entre les mains de votre Mizukage.

Je suis presque impatiente de le rencontrer d’ailleurs… Je ferai en sorte de pouvoir un jour le faire, au nom de nos deux nations qui veulent le bien des vies entre leurs mains, et qui ne veulent plus être colorées des conflits du passé.


C’était presque un engagement pacifique qu’elle prenait là, mais Aimi était une passionnée, une femme qui ne voulait que le bien de chacun et le meilleur. Pour elle, il n’y avait pas mieux qu’une bonne entente, que deux mains qui se serrent en dépit du passé houleux commun. Deux êtres, deux puissances, deux édifices qui savaient prendre les bonnes décisions pour le plus grand monde.

D’ailleurs, sans s’en rendre compte et sous l’émotion de l’échange, elle avait confié que l’hôte résidant à Iwa était l’un de ses proches. Elle se hait presque durant quelques secondes de ne pas avoir été plus attentive à ses mots. Mais la peur de le perdre était si forte qu’il était difficile de se contenir… La rubiconde sentit ses joues se colorer, et elle commença presque à bégayer, perdant un peu d’assurance.

Cependant, les mots du manipulateur des os firent écho dans l’esprit de la kunoichi de la roche. Il semblait vraiment s'inquiéter du cas de Teruyo, alors qu’il ne le connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. Peut-être était-ce parce qu’il vivait la même situation ?


« Euh eh bien euh… Oui… C’est mon ami le plus cher, et ce qu’il vit en ce moment, comme vous avez dû le vivre… ne changera en rien ce que je pense de lui. Au contraire, je serai là pour le défendre contre tous ceux qui le toisent différemment. Je n’hésiterai pas à lui faire part de votre volonté.

Et… hum…


L’Eiseinin fut quelque peu hésitante, elle pesa le pour ou le contre. Elle était curieuse, elle souhaitait comprendre, les comprendre. Savoir comment ils avaient vécu le scellement, était-ce différent ou bien similaire ? Est-ce que Wutu-Fuku avait eu des périodes de doute et de faiblesse ?

« Est-ce que… si vous le voulez bien… Vous pourriez un jour me raconter votre propre expérience, vis-à-vis du scellement ?

L’Heidan de la brume leur confia quelque chose sur l’échange houleux qu’il a eu avec Ketten. Il avait vécu quelque chose de bien particulier que lui-même n’arrivait pas à définir.

« Je vois… Je ne serais plus surprise de rien à vrai dire. Tout ce que je sais, c’est que la facilité qu’il a eu pour contrer nos kinjutsus, m’ont fait comprendre que nous étions loin de comprendre et connaître l’étendue et les secrets de ce monde. Beaucoup de choses nous dépassent…

La doucereuse baissa les yeux quelques secondes, se rendant compte de l’écart qu’ils pouvaient avoir sur leur adversaire ou sur bien des choses. Et pourtant, il ne fallait pas lâcher… Car mine de rien, eux aussi progressaient petit à petit.

« Et c’est pour cela que nous devons rester soudés, comme l’a dit précédemment Taishi… Mokko ou pas Mokko, tant que nous croirons en cette Coalition, alors elle perdura. Merci Wutu-Fuku de nous avoir partagé ces éléments.

La jeune femme lui sourit sincèrement. Elle était très sérieuse dans ses propos, l’entente des nations était pour la Taisho du Shishiza presque vital pour la guerre qu’ils menaient contre le Chapelier. Le Gardien des Gardiens, même Mokko, les Dieux, les shinobis… tous avaient leur rôle à jouer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

La collation shinobi Empty
Mar 30 Aoû 2022 - 5:31
Taishi eut un rictus amusé devant la répartie du Kaguya sur le titre utilisé.

« Ce n’est qu’une appellation respectueuse. Votre réputation vous précède. »

Ils étaient tous des shinobis d’expérience, des maîtres dans leurs arts respectifs. Dans son clan, il s’agissait d’une marque de respect bien plus significative que tout suffixe. Mais peut-être avait-il causé confusion. Dans tous les cas, c’était sans dommage pour personne.

De toute évidence, Aimi avait davantage confiance envers le Mizukage qu’à son homologue de la foudre. Sans le montrer ouvertement, il semblait manifeste que l’Écarlate avait été irritée par le comportement de certains représentants, voir leur faction entière. L’Hayai se surpris à se demander si ses mots à lui l’avait agacé. Lui aurait-elle dit si c’était le cas ?

Il fut à moitié soulagé de voir qu’Aimi n’offrait pas une visite immédiate de la Brume, tout en se demandant pourquoi elle avait préféré Kumo de ce côté pour des raisons qui restaient nébuleuses. Le passé chaotique de Kiri était-il un obstacle à une collaboration plus étroite, hors du contexte de la coalition ? Taishi se surpris à admirer celle qui avait ravi son cœur encore plus qu’il ne l’avait crû. Sous des mots enjoués et sincères, l’instinct de la femme était plus tranchant que tout kunai.

Ils discutèrent de démons et d’affaires liés aux jinchurikis ensuite et Taishi resta distant. Voilà un sujet qu’il ne préférait pas partager. Des blessures encore trop vives pour les partager au grand jour. Teruyo était un grand ami d’Aimi et l’Hayai devait le respecter à sa juste mesure, outre ses sentiments sur la question. Taishi ne pouvait pas nager à contre-courant, pas dans cette rivière-là.

La Chiwa demandait des détails et Taishi et l’Hayai croisait les bras. Leur compréhension de la situation restait tout aussi partielle qu’elle ne l’avait jamais été. À chaque fois qu’ils trouvaient une réponse, ils trouvaient aussi d’autres questions.

« … Si on en croit aux gardiens, chaque démon est censé nous mener au prochain, jusqu’au dernier, celui que le Chapelier cherche à ravir pour faire disparaître le Chakra. Cette créature qui vous habite… Vous a-t-elle donné le moindre signe, le moindre indice vers un autre dieu, peut-être ? »

Wutu-fuku aurait-il répondu à la question s’il en connaissait la réponse ? Peut-être pas. Les Bijuus avaient un poids aussi littéral que politique. Ils étaient des armes et en ce sens, tout ce qui les entourait était un intérêt national pour les factions sur l’échiquier du continent.

« Je ne peux qu’être d’accord avec Aimi. Il y a trop à comprendre, et pas assez de temps pour le faire. Le Chapelier compte sur cet avantage depuis le début, et nous peinons à rattraper. Travailler ensemble est ainsi… Essentiel désormais. Une leçon que même les gardiens peinent à appliquer. Mais tout n’est pas perdu. Votre existence, Wutu-fuku, et celle de notre homologue… Elles prouvent que les plans de notre Némésis sont loin d’être infaillibles. La clé est quelque part et nous devons la trouver… Ensemble. »

Il eut un léger sourire contraint, s’efforçant de supporter Aimi dans sa ligne directrice.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

La collation shinobi Empty
Dim 2 Oct 2022 - 22:39
Wutu-Fuku se contente d’un léger hochement de tête à la flatterie de Taishi. Une réputation… en effet, le Kaguya avait lui aussi entendu parler de ses deux interlocuteurs. Certains pourraient même dire qu’ils ont tous les trois une influence mondiale. Le Kaguya tourne ensuite la tête vers Aimi, qui tente de rassurer le Heidan quant à ses intentions envers la brume. Le fait que les kirijins soient restés se battre a marqué la représentante d’Iwa. L’eau et la roche partagent un point de vue commun sur le comportement de certains membres de la délégation de la foudre.

-Le parchemin arrivera entre les mains de Nobuatsu Saji, vous pouvez me faire confiance.

Quoi qu’il soit écrit sur ce parchemin, Wutu-Fuku fera tout pour qu’il arrive à sa destination prévue. Chiwa Aimi exprime ensuite son impatience de rencontrer le dirigeant de Kiri, bien décidée à laisser de côté les conflits qui ont pu exister entre les deux villages. Le Kaguya accorde un sourire franc à son interlocutrice.

-Je suis sûr que cette impatience est partagée par le Mizukage.

Saji est un homme de raison, qui a déjà entamé des procédures de paix avec Iwa. Nul doute qu’il continuera dans cette direction.

Le Kaguya ne s’attendait néanmoins pas à voir la Chiwa perdre sa contenance suite à sa question concernant l’hôte d’Iwa. En aurait-elle trop dit sans le vouloir ?

-Ne vous blâmez pas, je ne demande pas cela dans le but de lui nuire.

La représentante de la roche confesse que l’hôte de son village est son plus cher ami et qu’elle tient à ce que son statut ne transforme pas sa vie en enfer. De quoi rassurer Wutu-Fuku concernant la philosophie de la dame. Elle ose ensuite retourner la question au Kaguya concernant sa propre expérience.

-Le scellement ? Rien de spécial… pas très agréable sur le moment, j’en conviens. Mais je ne peux témoigner d’aucun changement en moi depuis ce moment. Quelques senseurs d’élites parviennent à percevoir que quelque chose cloche dans mon chakra, c’est tout. Oh, et certains Urumis, aussi. C’est un peuple isolé qui vit sur Saroruncasi, une petite île de l’archipel de l’eau. Mais j’imagine que cela ne vous parle pas beaucoup…

Wutu-Fuku se souvient du retour d’expérience de Shitekka et des siens. C’est grâce à eux si le Kaguya a pu légèrement avancer dans ses objectifs, même si ce n’est pas de beaucoup. C’est Taishi qui demande à Wutu-Fuku si la créature en lui s’est manifestée de la moindre manière. Aimi et Taishi peuvent sentir une pointe d’insatisfaction dans les prochains mots du Heidan.

-Je ne sais pas… j’ai tenté plusieurs approches mais pour l’instant, rien…


Le Kaguya hésite. Il se confie finalement sur l’étrange voyage spirituel qu’il a vécu sur Saroruncasi.

-La seule chose qui peut s’apparenter à un vague indice est une étrange expérience sensorielle que j’ai eu avec un shaman de Saroruncasi, d’ailleurs. Mais je suis bien incapable de dire si ce que j’ai perçu à ce moment là était le fruit de mon propre esprit… ou autre chose.

L’avenir lui donnera peut-être la réponse. Pour l’instant, la représentante de la roche ajoute que Ketten ne semble pas craindre les kinjutsus. Les coalisés sont en effet bien loin d’avoir les mêmes connaissances que leurs adversaires... et les pouvoirs de ce Ketten, même s'ils semblent hors de portée des shinobis, ne lui ont pas permis de terrasser ses adversaires aujourd'hui.

-Oui… mais pourtant, je suis encore là pour en parler.


Comme le dit si bien Aimi, c’est maintenant aux membres de la Coalition de montrer qu’ils peuvent agir ensemble, qu’ils soient soutenus par les Derniers Gardiens ou pas.

-Oui, j’ai bien la sensation que Mokkô est plus un boulet qu’autre chose au bon fonctionnement de notre alliance et qu’il serait préférable de le mettre en retrait pour calmer les tensions.

Le Kaguya approuve Taishi quand il dit que la clé à toutes ces questions doit être trouvée ensemble.

-C’est le chemin que je vais tenter d’emprunter, à présent. Peut-être que je pourrais trouver certaines réponses à nos questions ici…

Le Kaguya pointe son ventre du doigt. Il hausse un sourcil quand l’éclair vert affirme que l’existence des hôtes de l’eau et de la roche contrecarrent les plans de Tôsen ?

-Qui peut bien affirmer quels sont ses plans exacts ? Selon lui, avoir les « Dieux » dans des hôtes est ce qu’il voulait… difficile de devancer quelqu’un qui voit dans le futur. Mais vous avez pourtant réussi...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5138-kaguya-wutu-fuku-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u800
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

La collation shinobi Empty
Lun 30 Jan 2023 - 16:19
___________________________________________

La Collation Shinobi
___________________________________________

Wutu-Fuku n’était pas un homme qu’elle connaissait vraiment, et pourtant, elle sentait qu’elle pouvait lui faire confiance. Ses paroles n’étaient que des mots et pourtant, en l’écoutant et en l’observant, elle ne se méfiait pas de lui. Rencontrer le Mizukage était aussi un objectif pour la rousse qui voulait en apprendre plus sur l’ombre qui dirigeait le pays de l’Eau. Ses shinobis semblaient être honorables et forts, cela donnait envie d’en savoir davantage sur les valeurs qui les animaient.

Ce fut toutefois la mention sur le jinchuriki d’Iwa, qui fit perdre toute stabilité dans l’esprit de la jeune femme. En effet, c’était un sujet encore délicat et elle ne voulait pas mettre Teruyo en danger. Pourtant, les mots bien choisis du manipulateur d’os la poussaient à lui répondre.

« Excusez-moi, je me doute que vous ne vouliez pas nuire. C’est simplement… Je suis très touchée par sa “situation” et je ne sais pas vraiment comment l’aider, à part essayer d’en apprendre plus sur ces “dieux” et comprendre ce qu’ils sont…

[i]Aimi se permit de poser des questions un peu plus personnelles au Kaguya qui était habité lui aussi par l’un de ces “dieux”. Taishi agrémenta sa demande en étant un peu plus précis sur un possible échange entre les deux êtres complètement différents. L’un était l’essence même de la nature, de la nature, une boule de chakra sous forme divine, l’autre était qu’un homme, un shinobi.

Il lui répondit que ça n’avait pas été agréable sur le moment, mais qu’il ne ressentait aucun autre changement drastique. On avait ressenti en lui une perturbation chakratique similaire à celle de Teruyo sûrement, mais rien de plus. Ce fut toutefois lorsqu’il mentionna le peuple urumi et cette petite île nommée Saroruncasi que la rubiconde fit le lien très rapidement avec les lettres qu’elle avait gardées précieusement, dans l’espoir de recevoir un jour une réponse de ce mystérieux mizujin, qui avait su la faire rêver.


« Urumi ? Saroruncasi ? Je… Je… Vous connaissez un certain Shitekka ?

Demanda-t-elle avec une certaine vigueur, surprise d’entendre quelqu’un d’autre que son correspondant scriptural mentionner cette île qu’Aimi aimerait découvrir un jour. En se rendant compte de son enthousiasme, la kunoichi ne put s’empêcher de rougir et de détourner le regard. En-tout-cas, elle avait envie d’en savoir plus sur ce qu’il savait de cet endroit inconnu dont lui avait parlé Shitekka lors de leurs échanges hasardeux.

« Hmm… Si vous voulez mon avis, je ne pense pas que ça soit le simple fruit du hasard. Les moines nous ont bien expliqué ce qu’étaient ces dieux. Ils font partie de nous, de ce monde, je suis sûre qu’il y a un moyen de pouvoir communiquer avec eux, mais je ne sais pas si cela fonctionnera avec tous… Nous obtiendrons peut-être une réponse à Kaze, en retrouvant cette gardienne du Savoir.

Aimi donna consciemment une information qu’elle aurait peut-être dû garder pour elle, mais elle n’en avait cure. Wutu-Fuku était jinchuriki et semblait vouloir trouver un moyen de trouver l’harmonie avec la divinité qui habitait en lui temporairement. Il semblait de bonne volonté et de confiance. Si cette donnée pouvait l’aider à mieux comprendre, la Taisho n’allait pas le lui cacher…

Par la suite, l’ancien déserteur de la roche s’accorda aux propos d’Aimi sur la coalition et la nécessité de continuer à travailler ensemble. La douce était contente de l’entendre lui aussi admettre cela, même si elle n’était pas surprise. Écoutant attentivement le brun, elle se contenta de sourire et de hocher de la tête.


« Merci Wutu-Fuku d’avoir accepté de nous confier ces informations concernant votre état. Je tâcherai de mon côté d’aider votre cause en comprenant mieux qui sont vraiment ces dieux. Concernant la coalition, nous serons sûrement bientôt amenés à nous revoir dans le cadre de notre combat comme Tôsen.

La doucereuse lui confia un sourire complice, elle ne regrettait pas d'avoir croisé la route du représentant de la brume.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

La collation shinobi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ascent of Shinobi a un an !
» Le shinobi étincelant | (uc)
» Dossiers Shinobi
» Complexe Shinobi
» La V2 d'Ascent of Shinobi arrive !

Ascent of Shinobi :: Événements :: Intrigue n°11 : Le Sommet de la Coalition
Sauter vers: