Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En)

Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) Empty
Dim 30 Jan 2022 - 3:16



« No structure, even an artificial one, enjoys the process of entropy. It is the ultimate fate of everything, and everything resists it »
— Philip K. Dick

De retour de son voyage au pays de la neige, Misaki avait eu la chance de pousser quelques réflexions au sujet des arcanes du froid. Désormais lancée sur la voie de l'acquisition de cette capacité, elle ne démordrait pas du sujet avant d'avoir atteint le niveau de maîtrise qu'elle estimait nécessaire à ses ambitions. Cependant, elle faisait face à un adversaire de taille dans sa quête pour le Rinton. Son propre chakra. Une partie majeure dans la maîtrise de cette capacité provenait des compétences de Misaki à malaxer à la fois son affinité pour le Suiton avec une seconde affinité ; le Fûton.

Présentement, l'énergie vitale qui coulait dans ses veines chakratiques ne possédait absolument pas les prérequis nécessaires à la poursuite de ses apprentissages plus techniques sur le sujet. Comment pouvait-elle s'entraîner à malaxer son chakra, si elle n'avait même pas ce qu'il fallait pour faire ? Certes, elle était même anxieuse qu'une autre affinité se développe. Ça serait, en réalité, particulièrement dévastateur pour elle.

Cependant, la Yukijine n'était absolument pas du genre à s'apitoyer sur son sort ou bien à laisser la vie mener son cours sans qu'elle puisse tenter quoi que ce soit pour l'influencer. Si elle ne pouvait pas commencer les apprentissages plus pratiques du Rinton, elle pouvait au moins se renseigner et saisir le théorique derrière les arcanes du froid. C'était d'ailleurs sur ça que Misaki s'était concentrée, dernièrement. Elle avait rencontré un de ses cousins maîtrisant à la fois l'Hyôton et le Rinton. Quelqu'un avec qui elle avait échanger quelques mots sur les applications possible du Rinton avec sa glace.

Elle avait ensuite passer des semaines à feuilleter tout ce qu'elle pouvait sur l'origine des mudras avant même l'apparition du chakra. De sorte qu'elle soit apte à mieux saisir, comprendre et manipuler ses propres signes incantatoires, lorsque viendra le temps de le faire.

Dernièrement, elle avait participer a un pèlerinage au coeur de ses terres natales. Là, elle avait pu échanger avec Arukisa sur ce qu'elle ressentait et ses perceptions du froid. Misaki étant née au coeur des tempêtes de neige et de la glace septentrionale, elle avait toujours été résistante à ça et ne l'avait pas bien expérimenté. Là, elle avait finalement été capable de ressentir et de se concentrer sa psyché autour de ses impressions et de ce que son corps pouvait bien ressentir face au froid du pays le plus glacial du Yuukan.

Cependant, ce n'était pas assez. Elle avait affronté un prête maîtrissant le Rinton et avait expérimenter un niveau de froid qui l'avait paralyser et avait même failli lui prendre la vie. Définitivement, les petites sensations vécues au coeur du pays de la neige ne représentaient rien à côté de ce que pouvait réellement faire le Rinton et elle devait en savoir plus. C'était viscéral.

Ainsi, elle avait décidé de demander de l'aide pour ses recherches. Rescament, elle avait participé à l'inauguration d'une unité médicale au coeur du village de la brume. Projet lancé par Aditya, une figure importante pour Kiri, l'Han'En avait a coeur l'enseignement de son savoir autant dans les arts médicaux que tout ce qui s'y rattache. C'était sur ça que comptait Misaki qui, très franchement, frappait un mur dans les informations disponibles au coeur de la bibliothèque de l'académie.

Désireuse d'en savoir plus, elle avait donc porté ses pas en direction du temple du lycoris. Servant à la fois de lieu culte et de QC de l'unité spéciale, cet endroit bien spécial se trouvait à l'opposé complètement du domaine de Yuki. Sur le chemin, elle avait parfois faire demi-tour, avant de finalement changer de rue et de retourner en direction de son objectif. De nature anxieuse, Misaki était absolument gênée de devoir demander de l'aide. L'adolescente était habituée de faire les choses par elle-même - et cette habitude provenait d'ailleurs de son stress - et d'aller questionner un groupuscule qui avait sans doute une multitude de choses plus importantes à faire la rendait nerveuse. Elle voyait là un acte égocentrique, une recherche d'information qui ne bénéficierait qu'elle et c'était pour ça qu'elle avait annuler le projet à quelques reprises. Cependant, elle revoyait un souvenir au coeur de Yuki entre Arukisa et elle, alors que son enseignante lui répète quelques mots d'encouragement. Lui faisant ainsi annuler son demi-tour.

Rejoignant finalement le coeur de l'Han'En, après beaucoup plus de temps que nécessaire, Misaki pénétrait au coeur de l'établissement à la recherche de quelqu'un capable de l'aider. Elle ne connaissait personne en particulier qui pourrait répondre aux quelques questions qu'elle avait. Le seul nom qui lui venait en tête était celui du Gardian Céleste avec qui elle avait échangé quelques mots et qui lui avait d'ailleurs offert d'échanger un peu dans le futur. Peut-être était-ce là un bon moment ?

Accostant la première personne qui croisait son regard, la Yukijine s'inclinait respectueusement en direction de ce nouveau visage.

[Misaki] - Pardonnez-moi le dérangement. Je me nomme Misaki... Yuki Misaki... et j'aimerais savoir s'il me serait possible de m'entretenir avec Aditya ?

Dit-elle d'une douce voix, mais clairement nerveuse.


Dernière édition par Yuki Misaki le Mar 19 Juil 2022 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) Empty
Ven 18 Fév 2022 - 9:45
Un regard se posa sur la jeune femme, lorsque sa voix voulut interpeller la silhouette qui se déclinait devant elle, dans la quête d'une autre.

Elle fronça les sourcils.

« L'Isha est absent pour le moment, sur ordre de l'Ombre. »

Seiibutsu Homare
聖遺物誉, nijūzoko
de l'han'en

« Que vouliez-vous ? »

Le visage de la femme se tourna un peu plus vers sa vis-à-vis, qu'elle ne considérait plus comme une distraction passagère et involontaire, qui aurait hélé son attention sans raison aucune : il en revenait-là du rôle qui lui incombait en l'absence du Gardien Sylvestre, non pas d'une piètre maladresse.

Puis, soudainement, ses traits s'illuminèrent sous le joug Sybille de l'étonnement, amaigri par le relief de la résurgence de quelques souvenirs.

« Vous étiez présente lors de l'inauguration de cette unité. L'élève de Gozan Arukisa. », avança-t-elle en prenant soin de ne référer à la Jonin par son nom, en guise de marque de respect. « Une enfant du clan Yuki, est-ce bien ça ? »

Elle s'était montrée bien avide de questionnements et de réponses lors de sa venue, où, sous gage de sa mémoire, sa mentor s'en était allée sur les traces d'Osamu et du Shimizu pour observer les détours de l'unité de recherches. Il lui sembla s'être détournée de la foule dès les instants où les connaissances de l'Isha étaient venues le convier d'intérêt comme de curiosité face à ce nouveau groupuscule – pour converser avec le Jōza de ces lieux, entre deux âmes ayant parcouru les âges.

Aujourd'hui, il lui revenait d'échanger avec l'une de celles arpentant le monde de sa jeunesse.

« Parlez donc. Tout ce que vous désiriez lui dire peut m'être adressé ; mon rôle au sein de l'Hémicycle m'engage à lui succéder lorsqu'il ne peut être présent. »
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) Empty
Sam 19 Fév 2022 - 5:29


Quelque peu intimidé par la présence de Seiibutsu Homare, la Yukijine à la psyché prône à l'anxiété ne pouvait qu'écouter avec attention les dires de son interlocuteur. Même qu'elle était désormais dans un état d'hypervigilance. De tous ceux qu'elle avait rencontrés, lors de la cérémonie annonçant la fondation de l'Han'En, Homare avait été la personne qui avait le plus inquiété Misaki, qui lui avait fait le plus peur. Un sentiment bien irrationnel, mais il y avait un petit je-ne-sais-quoi qui avait le don de la mettre mal à l’aise. De la réanimer ses démons intérieurs aujourd'hui dompter par la spécialiste de l'Hyôton.

Respectueusement, elle s'inclinait en direction de celui qui venait de l'informer de l'absence du Gardien Sylvestre. Deux longues mèches dorées tombèrent le long de son visage, victime de la gravité. En se relevant, elle venait en coincer une derrière son oreille à l'aide de sa dextre. Avant qu'elle n'ait cependant la chance de répondre à la question qui venait de lui être posée, Misaki fut reconnue par son interlocutrice. L'identifiant avec justesse comme étant l'élève d'Arukisa et comme étant membre du clan Yuki, ça avait eu le don de calmer les nerfs de la Yukijine et de la mettre un peu plus en confiance. Même qu'un sourire, sincère, se dessinait sur son visage, alors qu'elle lui répondit d'une voix calme et déposée.

[Misaki] - C'est exactement ça. Je m'appelle Misaki. Yuki Misaki et je suis en effet sous la tutelle de Gozan Arukisa.

C'était d'ailleurs quelque chose qu'elle était fière. Elle avait son enseignante en très haute estime et elle était heureuse de dire qu'elle était son élève. Même en tant que chûnin, Misaki ne désirait pas se séparer des enseignements de la Gladiatrice pour fonder sa propre équipe. Elle jugeait encore avoir tant à apprendre et elle avait choisi de rester active au coeur de l'équipe numéro cinq de la brume. Quoiqu'elle faisait désormais elle-même office de mentore, pour sa propre protégée : Kayuri Namue.

[Misaki] - À vrai dire, je suis venu au coeur de l'Han'En parce que j'ai quelques questions concernant le Rinton. J'essaye tant bien que mal de récolter tout ce que je peux au sujet des arcanes du froid.

Répliquait-elle, sincèrement.

[Misaki] - Je reviens d'un pèlerinage au coeur du pays de la neige et j'aimerai en apprendre plus sur les impactes qu'à le froid sur le corps humain. J'ai pu expérimenter quelques impactes moi-même, mais rien de bien extrême.

Après tout, n'était-elle pas encore en vie ? Elle fait là référence aux températures nettement inférieures qu'était capable de générer le Rinton. Des températures que même le pays de la neige, même dans ses pires tempêtes, ne saurait reproduire.

[Misaki] - Ce n'est vraiment pas quelque chose d'urgent, mais j'essaie de collecter le plus d'information possible sur le sujet avant d'entamer pleinement l'apprentissage d'une telle capacité. Pensez-vous pouvoir m'aider ?

Terminait-elle en s'inclinant de nouveau.


Dernière édition par Yuki Misaki le Mar 19 Juil 2022 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Narrateur
Narrateur

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) Empty
Jeu 7 Juil 2022 - 18:16
Stoïque, la dirigeante écouta les sollicitations de la jeune Yuki. Son regard droit et inflexible se posa sur ses pupilles comme si elle tentait de sonder son âme. Ses iris grandement dilatés, on aurait presque pu croire qu’elle tentait de l’asservir avec son simple charisme.
Le coin de sa bouche s’éleva succinctement lorsqu’elle l’entendit évoquer le Rinton. Si la Nijūzoko n’en était pas une experte, elle était tout de même familière de ce fameux froid que pourchassait la chûnin. Un froid insatiable, inarrêtable, insupportable par le commun des mortels. Un froid létal.

D’un ton directif, elle reprit la parole.

- Suivez-moi.

Homare amena la curieuse dans un endroit plus propice aux échanges. Le kiosque des moines se prêtait mieux aux discussions, apaisées ou mouvementées, que l'esplanade extérieure. Ainsi, d’un pas léger, semblant glisser sur le sol par sa simple pensée, elle convia la Yuki dans ce lieu dont l’architecture boisée finement travaillée ne pouvait être ignorée. Quelques lampions que venaient allumer les moines à la tombée de la nuit faisaient office de décoration. La Nijūzoko s’avança vers une des barrières du kiosque avant de se retourner lentement vers son invitée.

- Vous êtes chanceuses, Misaki. De toutes mes vies, celle de dirigeante de la morgue est peut-être la plus…passionnante. Mais c’est aussi la plus terrifiante.

Quand on côtoie la mort chaque jour. Qu’on l’étudie. Qu’on apprend même à l’apprécier. On peut alors en découvrir les arcanes les plus sombres. Nécromante émérite, Homare connaissait la sensation pétrifiante de la froideur d’un cadavre. Elle l’avait même fait subir. Cependant, comme toute atrocité dans ce monde, cette sensation pouvait être exaltante dès lors qu’on savait la maîtriser. Le froid n'était souvent qu'une gêne, mais le Rinton en était la quintessence.

- Cette arcane demande de la précision et de la justesse. La mort n’est que la fin, mais chaque étape est une souffrance pour celui qui la subit. Qu’avez-vous pu observer à Yuki ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Misaki
Yuki Misaki

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En) Empty
Mar 19 Juil 2022 - 16:28



Il y avait définitivement toujours un petit je-ne-sais-quoi chez cette Homaru qui venait réanimer l'anxiété de la Yukijine. Si elle ne souffrait désormais plus des aléas de son anxiété généralisée, face à la nijūzoko tout le travail qu'elle avait fait semblait s'effacer. Certes, elle appréciait sincèrement l'aide qu'elle pouvait bien recevoir, mais il y avait une aura qui émanait de cette personne qui était vraiment aux antipodes de Misaki ; une adolescente pleine de vie et d'énergie.

Écoutant l'ordre d'Homare, Misaki foulait le pas de cette dernière jusqu'à rejoindre. Traversant les dédales du temple du Lycoris, Misaki valsait ses iris céruléens sur l'architecture intérieure qu'elle avait la chance d'explorer. Ce genre de monument, cette ode à l'histoire venait apaiser sa psyché mouvementée. Elle qui n'avait jamais été très centrée sur les vestiges de l'humanité, elle appréciait tout de même la qualité de la construction du temple où elle foulait le pas.

[Misaki] - Je ne peux que vous croire sur parole. Ça n'a jamais été dans mes intérêts, mais je ne peux qu'imaginer l'importance d'une telle tâche et ses défis.

Répliquait-elle poliment. Sincèrement, elle n'avait que faire des corps et de la mort, mais elle n'était pas sotte au point de ne pas reconnaitre l'importance d'une telle vocation.

[Misaki] - Je suppose que pour faire ce genre de travail, il faut être passionné. Que ça soit une véritable vocation. J'apprécie que vous preniez un peu de temps avec moi, je pense qu'il y a difficilement quelqu'un de plus apte à m'aider dans mes interrogations.

Rajoutait-elle avant d'être lancée dans ses souvenirs par la question de son interlocutrice.

[Misaki] - J'ai surtout eu la chance d'observer les impacts du froid sur mon enseignante. Enfin... La malchance pour elle. Comme j'ai dit, ce n'est pas quelque chose qui m'affecte naturellement et j'ai beaucoup de difficulté à me faire une idée précise des conséquences physiques. Pour répondre à votre question, j'ai pu remarquer une décoloration de la peau, des frissonnements, un ralentissement dans ses mouvements. Personnellement, j'ai pu constater une certaine difficulté à réaliser certains mouvements. Rien d'aussi drastique, mais assez pour que je m'en rende compte. Je ne saurais pas dire pourquoi.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

[CS2] - L'entropie des corps et de la mort (Libre/Han'En)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [C/Libre/Solo] Mort suspecte
» [Mission Libre / B] La Mort pour Seul Procès
» » le Corps et le Spirituel | 物語天秤座 - Raibura no Monogatari
» Se Perfectionner au Corps-à-corps
» Corps-à-corps ou à distance ?

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: