Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Migaru
Migaru

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 Empty
Lun 26 Avr 2021 - 23:13
Alors que le vent marin venait charrier un brin de soulagement pour le trio Yasei, la Chauve-Souris put quitter son poste pour sa rapprocher du groupe. L'assaut de Reikan s'était avéré fructueux, comme le prouvait le lourd médaillon qui reposait dans le sable. L'effet ne fut pas immédiat mais un changement s'opéra indubitablement sur son porteur. Higuma commença à se métamorphoser. Là où la surprise fut au rendez-vous, c'était quand à la forme qu'il adopta. Tout semblait désigner l'Ours depuis le début de cette rencontre, pourtant, l'épaisse fourrure hirsute laissa place à un pelage court et élégant.

Les bois apparus plus tôt se confirmèrent pour atteindre une taille adulte. Un cerf se tenait maintenant face à eux. Higuma semblait libéré de ce poids qui l'accablait tant. Alors que leur cousin Yasei profitait d'une liberté nouvelle, Ketsumei lorgna sur le bijou échoué. Le sourire narquois s'afficha grandement sur le coin de ses lèvres. Depuis le début, il avait dit qu'il fallait s'en débarrasser. Son coup de provocation avait fait bouger les choses en un sens. Sinon ils en seraient encore à jouer les psychiatres pour oursons. Le comportement de leur invité était suspect depuis le début vis-à-vis de ce médaillon. La Chauve-Souris avait été la première à souligner le problème. Un génie incompris sur l'instant, ce qui était souvent le cas.

Higuma s'en revint vers ses proches pour s'expliquer enfin. Tous les troubles dont il semblait victime depuis son arrivée trouvaient une justification. Après avoir présenté son passé et les affres de ce dernier, ils purent enterrer Yasei Higuma alors que son homologue Kasuga se présentait à eux. Il avait été tellement victime de cette malédiction qu'il en avait oublié son nom. Ayant lâché son sourire satisfait, Ketsumei avait retrouvé son stoïcisme naturel pour écouter avec attention les propos de feu l'Ours. Il leur apprit qu'il existait des reliques comme celle qu'il portait ou que Reikan arborait. De puissants artefacts de leur clan. Celui dont il avait été prisonnier revenait à la Tigresse qu'il chargeait d'en trouver le digne héritier. Le genre de fin heureuse que tout conte tend à atteindre.

Les propos des deux kunoichis se voulurent rassurants et pleins de bonté. N'étant pas le plus doué dans l'exercice, Ketsumei resta silencieux jusqu'à ce que leur interlocuteur ne s'adresse véritablement à lui, ainsi qu'à Gine. Pour s'excuser de son comportement. Cette fois la Chauve-Souris réagit à son tour.

- Il n'y a pas de mal. Je me suis montré violent pour vous permettre d'extérioriser ce mal. C'est chose faite et il n'y a pas eu de blessés.

Des termes pacifistes qui ne furent néanmoins pas suffisamment puissants pour rattraper le mécontentement de leur Matriarche. Après des mots bienveillants, le ton était devenu cassant et ce fut un regard glacial qui se posa sur ses deux élèves. Une réaction qui arracha un très léger haussement de sourcil au zoomorphe. Puis lorsque les mots commencèrent à sortir, à mesure que les phrases de son discours se formait, la fine ligne poilue se mit à redescendre à son état normal. S'il était tenté de les faire froncer, Ketsumei resta impassible jusqu'à ce que la Tigresse ne termine sur ce qui ressemblait à un ultimatum.

Gine réagit instantanément, comme à son habitude. Ce qui laissa le temps et l'occasion pour la Chauve-Souris de ravaler ce qui la démangeait tant : un éclat de rire. A entendre leur supérieure, ils avaient à eux deux fait courir un risque similaire à celui d'un Démon. La perspective d'un ours enragé avait été effleuré au cours de cette mission et la sécurité des quelques civils à proximité avait été effectivement mise en jeu. Mais de là à mentionner le village en lui-même, Ketsumei trouvait le trait un peu trop prononcé.

Après que la Torche se soit justifiée de ses actes, elle prit congé pour s'occuper de la fameuse civile qu'ils avaient libéré avant l'arrivée de feu Higuma, laissant le trio sur le sable. Les mains dans les poches, le Genin jaugeait de la situation avec autant de recul qu'il le pouvait. Le souvenir de sa présence ici, pour son ami. L'implication qu'il souhaitait avoir au sein de leur clan. Ses exactions, certes discutables, mais qui avaient en un sens mené à la résolution du problème. Le regard maintenant apaisé de Kasuga était posé sur lui avec un brin de bienveillance. Plus que celui que la Tigresse venait de lui administrer. Claquant la langue sur son palais, il hésita et se posa une question. Qu'aurait-il fait ? Qu'aurait dit Zoku ?

- Bienvenue à Kiri, Yasei Kasuga. Navré que mon comportement ait pu vous importuner ou mettre en danger un village tout entier. Je ne douterais de votre force animale face à une cité entière de guerriers. Ma bêtise a manqué de coûter la vie à l'Archipel et aurait dû me mettre sur la voie de ce médaillon qui vous causait tant de mal. D'autant que ma supérieure aurait sans doute su écouter cet avis plutôt que celui d'un étranger fraîchement arrivé.

Le ton avait changé dès sa première phrase. Son regard avait lentement dérivé du Cerf jusqu'à la Tigresse. Ce ne serait pas le genre de petit discours qui allait l'effrayer, Ketsumei en avait bien conscience. Ses propos en étaient même ridicules et immatures. Seulement ils avaient été portés par une pensée, certes stupide, mais ô combien forte pour la Chauve-Souris. Sur ces terres, Yasei Zoku avait peut-être changé mais il était persuadé que le raton était resté ce naturel insolent qui ne supporterait pas l'autorité mal placée. Aussi dévoué était-il envers la Tigresse, Ketsumei se serait coupé les deux ailes s'il avait assisté à un mea culpa du raton-laveur face à cette remontrance parentale. Pour un être ayant vécu dans l'absence de ce genre d'instruction, elle ne pouvait fendre son ego d'une lueur de lucidité, trop borné qu'il était pour reconnaître une partie de ses torts. La Tigresse avait fait le choix de reprendre les rênes d'un clan éparpillé. Le réunifier n'avait pas été chose facile, et continuerait de se complexifier.

Le malheureux Kasuga avait le droit à un bien triste spectacle pour son arrivée. A peine libéré de son emprise maléfique et désireux d'intégrer une famille désormais unie, il assistait à la pire démonstration qu'il soit. Ketsumei devrait se taire pour ne pas faire honte à Reikan. Son ressentiment était néanmoins trop profond. Assez vif, il ne laissa pas l'occasion à ses interlocuteurs de répondre à des propos encore une fois trop durs. Les ailes noires surgirent alors qu'il courbait légèrement le dos à l'attention de la Matriarche :

- Si c'est une invitation, "senseï".

Ou plus exactement : ex-senseï. Puis le zoomorphe prit son envol pour quitter la plage.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u3
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN - Page 3 Empty
Jeu 29 Avr 2021 - 16:05

Yasei Kasuga, membre
de la branche des cervidés


Vous virent le visage de celui que vous connaissiez autrefois sous le nom d'Higuma se ravir de l'ombre d'un sourire tandis qu'il avisait chacun d'entre vous avec une attention des plus particulières, à la lueur de vos propositions chaleureuses ; et bien que la fatigue ne trahisse ses traits, il s'attarda davantage pour vous répondre.

« Merci pour votre accueil. »

Son regard trouva la courbe des deux élèves de la Tigresse Blanche, qui se retirent de lui poser quelque question que ce soit à la différence de la plus âgée, bien qu'elles fussent dissimulées sous le ton de l'ignorance. Il répondit succinctement à Ketsumei, pour ses excuses, et glissa un léger Ce serait un honneur à la jeune lionne avant de s'atteler aux réponses que semblait attendre la nouvelle cheffe de leur clan.

« Il existe une relique pour chaque embranchement que les enfants des bêtes portent dans leur héritage. Qu'il s'agissent de ceux dominant le ciel, la terre ou les mers, ceux aux corps dotés d'écailles ou aux ramures dont la grandeur n'ayant d'égales que la discrétion des insectes, ou bon nombre d'autres encore ; tous en portent les traces d'une relique. Il en existe près d'une dizaine, peut-être plus – et propres à chaque aspect de leurs races, elles reflètent la psyché de chacune de ces familles en portant leurs couleurs et leurs attraits. »

Il désigna la dague de cristal que la jeune femme portait à son coup d'un signe du menton.

« Par exemple... les félins, de par le rôle de Ragna et de ses prédécesseurs à la tête de notre clan, ont toujours été perçus par l'ensemble des métamorphes comme un symbole d'espoir et de réunification. Des symboles qui sont incarnés par leur relique ; celle que vous portez. Il est tout naturel que vous en ayez hérité l'honneur, Tigresse Blanche, puisque vous démontrez ces mêmes qualités. »

Lorsqu'il observa, cette fois-ci, le collier lourd gravé d'une pierre de jade, son regard se fit plus sombre, douloureux ; comme si, dans un coin de son esprit, il ne pouvait détacher l'horreur de ces décennies de cet objet.

Au point où s'il vous sembla qu'il en détourna les yeux pour vous faire attester de son attention envers vous, il vous fut toutefois aisé de douter que ce fut, d'une certaine façon, également par dégoût.

« En ce qui concerne les ursidés, leur relique porte le nom de Cœur d'émeraude, pour la raison précise qu'ils sont l'un des embranchements dont la force n'a d'égale que la fierté dont ils sont gonflés. Ce sont des êtres choisissant d'arborer la vie comme un voyage court, déterminé, mais dont ils ne se priveront jamais des plaisirs. Ils sont dans l'excès, dans tous les sens du terme ; que ce soit par l'ego, la sollicitude envers les leurs ou l'amour. C'est pour cette raison que nous autres, cerfs, n'étaient pas surpris de les voir prêts à aller jusqu'à s'entre-tuer avec d'autres métamorphes. Cela peut sembler, à vos yeux qui tendent tant à aimer vos prochains, aberrant, insultant, voire à vous en crever le cœur. Mais ne vous méprenez pas. Ces sentiments, eux aussi, les ont ressentis ; et malgré eux, c'était par amour des leurs qu'ils se sont plongés dans ces extrêmes, pour s'assurer de leur survie et de leur protection. Si vous parvenez à les retrouver... ils pourront tout autant se montrer comme des alliés inflexibles ou des ennemis mortels. Il n'y a chez eux aucune demi-mesure ; ils n'écoutent que leur cœur, et non leur raison, et ce, depuis le temps d'Onikuma. Q'il s'agisse d'un défaut ou d'une qualité ne tient à celui qui les regarde... d'où le surnom que l'on offre à ce bijou. »

Vous virent ses lèvres trahir la courbe d'un sourire attristé avant de poursuivre.

« Quant à celle des cervidés, elle a longtemps été gage de calme et d'innocence... deux choses dont je ne peux plus prétendre être légitimes, malgré mon ascendance. Mais si vous deviez vous porter sur leur route et celle de leur relique, peut-être que certains d'entre eux demeurent encore aux frontières du Vent et du Bois. C'est le dernier endroit où les miens ont établi leur refuge, avant que j'en perde les souvenirs. »

Ses doigts vinrent presser ses tempes, le temps d'un instant, forçant ses paroles à s'arrêter. Une grimace vous parut fendre son visage, les sourcils froncés par une douleur passagère qui n'alourdit que plus encore les paupières de Kasuga.

Lorsqu'il vous observa à nouveau, ce fut pour mettre un terme à ses dires.

« Navré, je commence à fatiguer... énormément, pour être franc. Le voyage, et encore plus, ce qui vient de se passer... ont éreinté tant mon corps que mon esprit. Mais si vous souhaitez nous revoir, j'imagine que vous me trouverez au sein de vot–... Non. »

Mais cela n'empêcherait jamais la chaleur qu'arborait son sourire, allant grâce à vous à l'encontre même de la colère et de ses regrets de plus tôt, de percer cet épuisement.

« Notre domaine clanique. »


récapitulatif:
Revenir en haut Aller en bas

[MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Kiri] Clan Umimori
» [Kiri] Clan Umimori
» [MISSION/A/Tetsu] Un clan en péril
» [MISSION/A/KIRI] NOS AMIES LES BÊTES
» [Mission/B/Kiri] Interroger l'Erudite

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: