Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru]

Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 13:24
Il était maintenant un membre de cette famille. Le vaillant n’était plus une âme qui lutté chaque jour sans rien y gagner en retour, si ce n’est que des remerciements. La Justice est toujours au centre des ses actions, mais les gains sont maintenant nécessaires pour perdurer. Chasseur de prime, voici ce que les Divins lui ont dicté de faire. La richesse et la gloire l’attendent. Son corps fatigué par la famine et les blessures est révolu. Il faut accueillir le serviteur des Dindons, celui qui bientôt bénéficiera de la prestance et de la grandeur de ces volatiles si dodus.

« Serviteur Kinnori ! Pour devenir un bon chasseur de prime, il ne faut pas crier à tout va dans les rues. Il faut savoir se mêler à la foule. De ce que j’ai pu voir, tu te fais trop souvent remarquer. N’oublie pas que tu n’es qu’un homme de plus qui foule cette terre. Même si tu profitais d’une aura incroyable, d’une élégance indescriptible, comparables à celles des êtres suprêmes que nous sommes, nous les Dindons, tu dois apprendre à te camoufler dans ton environnement. Sinon, comment veux-tu réussir à attraper une cible qui te voit arriver à des kilomètres ?

- Oui maître, je vois ce que vous voulez dire. Il est vrai que depuis un certain temps, les criminels se cachent de moi. J’ai appris que là où je n’étais pas, il attaquait sans crainte. Quand j’arrivais, il avait déjà pris la fuite. De ce que vous dîtes, il se peut que mes mouvements soient trop facilement observables. Apprenez-moi donc à devenir l’ombre qui va sévir !

- Toujours aussi dévoué, c’est bien. Tout d’abord, sache que rester discret ne veut pas dire que tu n’auras aucun mérite à la fin. Ta renommée, elle, sera toujours aussi grandiose. Apprends simplement à te cacher de tes ennemis pour mieux te rapprocher d’eux. Observe. »

Le capuché avance rapidement, mais silencieusement. Il se faufile entre les jambes, longe les murs sans attirer l’œil. Un vrai serpent. Puis, il arrive au niveau d’un couple. L’homme et la femme s’échangent des rires, puis de courtes caressent sur la joue, l’épaule, mais pas plus loin. L’un et l’autre se contemplent, yeux dans les yeux, ne faisant pas attention à ce qui se passe. En un mouvement d’aile, le collier de perles est saisi, sans que cela soit ressenti, sans que cela les deux arrêtent de se fixer. Le vieil homme est stupéfait par le talent incroyable de son seigneur. Il applaudirait presque, mais les regards noirs animalier lui fait comprendre que cela ruinerait tout. La discrétion n’est décidément pas dans les cordes de cet homme. Pourtant, il va devoir qu’il l’apprenne. Le volatile, n’étant pas un voleur, remet simplement le collier dans la poche de l’homme, toujours sans éveiller de soupçon. Il revient alors vers son fidèle.

« Bien, tu as vu comment il faut s’y prendre ? Une bonne démonstration ne suffit malheureusement pas, tu vas devoir t’exercer. Voyons voir une cible… Pas trop dur… Hmm… Ha. Tu vois ce duo là-bas ? Le panda et l’homme. Va toucher son épaule, sans que celui-ci ne le remarque. Je vais te suivre, pour éviter que tu fasses des bêtises. Allez serviteur, à toi. »

Sir Gloubiwan compte sur moi ! Je ne peux pas le décevoir. La Justice doit réussir !

Voulant imiter l’excellente approche de son maître, le disciple se fait plus petit, au sens propre, se mettant accroupi. Il marche, tant bien que mal, sur ses pieds, essayant d’en réduire le son. Maladroit, il manque de tomber plusieurs fois. Changement de méthode, il se met à genoux. L’énorme corps cherche à avancer parmi les jambes, qui ne tardent pas à s’écarter ou se lever pour laisser passer le blond. Les regards se posent sur lui, en plus de soulever des questions. Pourtant, il continue, avançant depuis le dos du désigné.

Discret comme une ombre, silencieux comme une feuille…

Le dindon se frappe la tête, voyant le terrible échec. Il le voit maintenant ramper comme un ver, les yeux regardant loin vers le haut, le faisant devenir un pervers aux yeux des demoiselles se baladant. Les cris et les frappes au sac surviennent, mais rien ne peut l’arrêter. Il arrive, il s’approche. Tel un animal, il bondit, prêt à toucher l’épaule de l’homme accompagné du panda, de la manière la plus « discrète »…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] Empty
Mar 9 Juin 2020 - 21:41
L’air frais était une composante importante de la santé animale. Une bête sauvage enfermée dans un lieu de moisissure et d’humidité ne vivait pas réellement, il ne fait que survivre avec des conditions médiocres. Habitué aux jungles et grands espaces intouché par la civilisation, de tels créatures se devaient d’avoir accès à l’extérieur a un moment, sinon ils tomberaient dans une mélancolie dépressive profonde et perdrait leur volonté de survie. Comme Tsuki.

Après un peu plus d’une semaine dans un bâtiment abandonné, le pauvre panda s’emmerdait et avait seulement envie de passer un peu de temps à respirer un air qui n’était pas teinté des moisissures typiques de sa nouvelle résidence de Murashigure. Et son éternel compagnon, le fidèle Minoru, avait décidé, après tout ce temps de recherche et de subtilité, d’agir envers les désirs de son ami, lui permettant de sortir en sa compagnie, non pas sans une large cape qui offrait un léger doute sur l’identité de l’animal. Était-ce un panda? Un ours? Les curieux s’en approchaient étaient courageux puisque la bête n’hésiterait certainement pas à ouvrir grand sa gueule pleine de puissantes dents.

La météo et la température étaient assez standard pour la capitale, la pluie s’abattant sous forme de petite bruine de nuages grisâtres pâle obscurcissant a peine le soleil qui perçait l’obscurité des grands bâtiments de ses doigts ensoleillés. Une brise venait frapper tel un enfant frustré les passants dans les rues larges comme étroites de la métropole, venant coller la petite pluie des cieux au corps des multiples marcheurs. Le panda ne pouvait s’empêcher d’apprécier la fraîche humidité de l’extérieur qui entrait en contraste directe avec un bâtiment moisi et délabré. Que du plaisir pour l’ursidé, en d’autres mots

Mais leur marche, tranquille et paisible fut interrompue quand un colosse d’homme se mit à ramper derrière eux, dans la foule, se dirigeant très clairement vers eux, son aura tout entière l’indiquant. Le duo de ninja décida de ne pas y prêter attention pour le monde, continuant d’avancer. Murashigure avait son lot de fous et d’idiots, après tout, et en frapper un ne leur apporterait rien. Mais même en continuant d’avancer, la géante pièce d’homme continua de les suivre. Et quand il mit la main sur l’épaule du déserteur, ce dernier se retourna et un mouvement colla son doigt sur le nez du vieillard, prêt à lui asséner un léger coup s’il continuait de le toucher.

« Puis-je t’aider, vieillard? »

L’Hokazuka avait l’air menaçant. Il était sur ses gardes vingt-quatre heures sur vingt-quatre face aux potentiels chasseurs de prime et face aux unités traquant les déserteurs du Teikoku, ce qui ne contribuait pas à lui donner un moral d’acier. Se faire accoster en pleine rue par un inconnu… Disons que cela n’aidait pas son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini http://www.ascentofshinobi.com/u1248
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 20:16
« Euh… Hahaha ! Bien joué mon garçon ! Tu dois être sacrément compétent pour avoir décelé ma présence, malgré mes incroyables efforts pour me camoufler. Mais n’ait crainte, je ne faisais que m’exercer, je ne te veux aucun mal. Hahaha ! »

Il sue un peu du front. Il avait tout fait pour se rattraper, pour ne pas se ridiculiser en public. L’image compte, ça, il ne l’oublie pas. Il avait échoué dans sa sainte mission, dont le maître ne peut qu’avoir honte. Le volatile peut se demander, pour la énième fois, pourquoi il avait accepté de se lier à cet être si… particulier. Pourtant, il n’y a pas que du faux dans la tentative d’explication du vieil homme. Ce duo est plus particulier qui ne se laissent entendre. Les yeux perçants du chasseur l’avaient remarqué. Un lien, différent d’un pacte animalier, existe entre le panda et l’homme. Il a eu connaissance d’humain, pouvant comprendre et vivre, dès la naissance ou par diverses aventures, avec un animal. Mieux qu’un lien de chakra, c’est une vraie relation qui existe entre les deux. Pour autant, le Dindon à capuche ne voit là que le malheur de rester attacher à vie avec un partenaire, là où son espèce à besoin avant tout d’indépendance.

« Excusez le comportement de mon apprenti. Je suis Gloubiwan, seigneur de cet homme. Je lui enseigne l’art de la chasse, mais il semble qu’il soit loin de pouvoir l’assimiler. Si un responsable doit être désigné de cette fâcheuse affaire, c’est bien moi, ayant désigné une cible. Je me doutais que vous n’étiez pas qu’un simple duo. Ce n’est pas une invocation n’est-ce pas ? C’est votre anim… que dis-je, votre partenaire. Vous n’êtes pas de simple civil non ? »

Le blond réalise alors qu’il avait vu juste. Sur un point au moins. Une chance pour lui. Il ne peut s’empêcher alors de faire le fier, comme s’il avait maintenant un don pour repérer les personnes talentueuses. Son maître ne peut s’empêcher de soupirer, épuisé rien qu’à le voir faire le fanfaron.

« Bien, si cela peut dédommager du dérangement, vous pouvez faire ce que bon vous semble de mon serviteur pendant un moment. J’ai à faire de mon côté, je vais donc devoir vous laisser. Serviteur Kinnori, appelez-moi seulement en cas d’extrême urgence, c’est bien compris ?

- Oui seigneur ! » dit-il au garde-à-vous.

Le plumeux s’en va, parcourant les rues, jusqu’à disparaître du regard de tous. Il ne reste plus que le duo et l’idiot.

Bien ! Je dois leur tenir compagnie, ce sont les nouveaux ordres après tout. Il faut savoir se montrer serviable. C’est le moment de gagner des points, grimper dans les estimes !

« Kof kof… Bien bien mon garçon. Es-tu nouveau à Ame ? Si tu veux de l’aide, tu es tombé sur le bon homme ! Je suis Kinnori, Justicier. Là où je passe, le crime trépasse ! »

Il prend la pose, sa célèbre pose, les deux bras sur les hanches, les dents bien blanche affichées et le torse bombé, pour appuyer sa dernière phrase. Il se croit incroyable, fabuleux, légendaire. Rien ne peut l’arrêter. Enfin, ça c’est son point de vue.

« Alors, qu’es-tu venu faire par ici ? Je vois que tu te balades avec ton animal. C’est drôle, en voir de ce genre me rappelle les bêtes d’Hayashi, ma terre d’origine. Si le monde ne m’appelait pas à l’aide, j’en profiterai pour y refaire un tour, histoire de parcourir cette bonne vieille forêt pleine de danger ! Car rien n’effraie la Justice ! »

Encore une pose, une nouvelle, celle du triomphant, la tête de profil bien haute, toujours les mains sur les hanches. Comme quoi, le ridicule ne tue pas…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 23:22
Un véritable spectacle avait lieu devant les yeux abasourdis du dresseur de panda. Le colosse d’homme qui se dressait devant lui… était complètement débile. Non seulement avait-il décidé d’aborder un individu qui était très clairement un ninja accompagné d’un ursidé qui pourrait facilement faire tomber les intestins d’un homme d’un paresseux coup de griffe, il l’avait fait discrètement, comme s’il avait des intentions belliqueuses. Or il n’en avait aucun, puisque quand il se fit prendre, il se contenta de sourire et d’agir comme si Minoru venait de réussir une impressionnante épreuve de par ses capacités sensorielles.

Et bien que l’Hokazuka possédait des sens surdéveloppés par rapport a la moyenne humaine, le grand blond n’avait point été détecté pour cette raison. Il était tout simplement nul à être discret, d’un car il était gigantesque et massif et de deux car il n’avait visiblement aucune connaissance de l’art de la discrétion. Moins même que le déserteur, qui n’avait jamais pris le temps d’être discret, fonçant tête première, les sens aux aguets, dans tout problème se dressant devant lui, petit ou grand. Force était d’admettre que le massif gaillard devant lui devait être très similaire.

Puis, un dindon a capuche vint rejoindre le colosse. Minoru dut cligner des yeux plusieurs fois avant de croire ce qui était en train de lui arriver. Un géant blond excentrique, d’accord, il pouvait l’accepter, il avait vu pire. Mais maintenant, une volaille parlante a capuche qui disait être le maître de celui que la bête désigna comme Kinnori s’excusa, lui faisant comprendre qu’il comprenait bien les capacités hors du commun de celui qui avait grandit dans les denses forêts d’Hayashi, ce qui rassura un peu l’Hokazuka, qui se dit que si l’homme devant lui n’était point sensé, la bête au moins l’était.

« Je ne suis effectivement pas un simple civil, mais pour votre sécurité comme la mienne, je ne vous informerais pas de ma nature réelle. Je vous pardonne de ce…. Spectacle étrange. »

Et puis, sans qu’il puisse dire autre chose, il se fit mettre entre les bras Kinnori, le serviteur du dindon Gloubiwan, pour un bon moment, la bête ayant autre chose à faire de son côté et désirant sûrement avoir la paix de l’individu excentrique qui était son protégé, ce que le duo Panda et ninja pouvaient aisément comprendre, ayant eux-mêmes été très…. Extraordinaire dans un passé pas si lointain.

« Ouais, on est nouveau a Ame, on est arrivé d’un petit village au nord y’a quelques jours. Mais ne t’inquiète guère, je n’ai pas encore besoin d’aide. »

Il se remit en marche, ayant maintenant a ses côtés le massif homme d’âge avancé aux muscles saillants. S’il devait respecter une chose du serviteur, ce serait le clair entraînement et l’attention qu’il avait donné a son corps durant plusieurs années dont le résultat était évident rien qu’en un coup d’œil. Minoru continua a avancer, le blond bondissant d’un lieu a l’autre dans des poses plus excentriques les unes que les autres pour ponctuer les différentes phrases sortant de sa bouche.

« Hé bien, je suis aussi originaire d’Hayashi, c’est la que j’ai rencontré ce magnifique panda. On combat côte a côte depuis, et je pourrais même dire que je ne pense pas qu’il y a d’individu aussi en symbiose avec leur compagnon animal que lui et moi. »

Il prit une inspiration, laissant entrevoir un sourire chaleureux en parlant de son meilleur ami a fourrure qui marchait a leurs côtés.

« Mais dis-moi, pourquoi as-tu choisi Murashigure? Ce n’est pas une ville ou on peut régler le crime en quelques coups de poings. Il suffit de regarder tous les syndicats et organisation criminelles et révolutionnaires pour voir que le problème vient d’en haut. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini http://www.ascentofshinobi.com/u1248
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru] Empty
Mer 30 Sep 2020 - 20:06
Confirmation, l’homme et la bête ne sont pas des civils en simple balade. Pendant que le gaillard ne se pose pas plus de question sur l’identité de ces gens, Gloubiwan ferme les yeux sur ce qu’on lui dissimule. Habituellement, un chasseur de prime fait tout pour traquer des têtes, cherchant à s’informer constamment sur les potentielles cibles, fouillant dans chaque recoin là où il peut trouver des informations. Ici, au vu des paroles bien mystérieuses, le volatile aurait cherché à en apprendre plus. Par compassion de voir une vraie relation homme bête, ou à cause de la sentence qu’il leur inflige de supporter le grand blond, il ne va pas creuser à leur sujet. Ame est un repère pour toutes personnes, un lieu de non-droit. Tout comme lui peut profiter de certains services normalement interdits, il va laisser les deux tranquilles, profiter de leur séjour. Il a donc réellement fui la situation, voulant se détendre un peu, comme le ferait son cousin Glouba.

Malgré la gentille proposition du vieil homme, il se la voit tout aussi gentiment refuser. Les deux ne cherchent nullement de l’aide dans les environs, malgré le danger qui peut surgir de partout. Ils venaient du nord, lieu encore inconnu pour le héros du coin. Depuis son arrivée depuis le Sud, jusqu’à atteindre ce havre de crime, le colosse n’avait pas bougé de lieu. La question de tout héros se pose alors.

Le nord ? Et s’il avait besoin de moi ? Le héros que je suis pourrait certainement leur venir en aide ! Mais il y a tant à faire ici aussi...

Un conflit. Il savait déjà qu’il ne pouvait pas être partout, rien que dans la capitale il ne pouvait intervenir sur chaque scène de crime. La frustration monte alors en lui, comme un épisode tragique dans sa vie. Une petite larme tombe par accident, puis le visage souriant se tourne vers le soleil, qui l’illumine, comme pour dire que la vie continue. La conversation continue et le Justicier découvre alors l’origine similaire entre eux trois.

« Oh ! Lui et toi venaient d’Hayashi ? Haha le destin nous a réuni on dirait ! En revanche, je n’aurais jamais pensé m’allier à l’une des créatures rencontrées dans cette forêt. A chaque passage, la plupart des animaux ne voulaient que me dévorer. Heureusement, j’étais déjà assez solide et vaillant pour échapper à leurs crocs ! »

D’un côté l’idiot qui voyait toutes ces natures du pays comme hostile, de l’autre le sage qui avait réussi à dompter et aimer celle-ci. Un terrain de jeu contre un lieu de rencontre. Pourtant, les deux hommes ont alors en commun une chose. Ce pays a été le lieu où un pouvoir s’est éveillé en eux. Si opposé mais avec tant en commun. Puis une interrogation sort de la pensée de l’arrivant pour parvenir aux oreilles du grand blond. Le sourire grandit alors de plus belle.

« Pourquoi ? C’est simple mon ami… Parce que rien ne m’effraie. Si j’ai quitté Hayashi, c’est bien pour réduire à néant le crime de ce monde ! Murashigure, Ame… Ce ne sont que des prémices de l’histoire du grand Kinnori, fidèle servant du Divin Gloubiwan et au service de la Justice ! J’aspire à grand, très grand, même si ma lutte prendra des siècles ! Je transmettrai mon expérience et le flambeau à une prochaine génération, pour qu’un jour, mon rêve se réalise. »

De grandes paroles de la part d’un idiot, mais qui reste idiot quand même. Il voit son destin comme celui des héros des livres d’aventure, comme si le combat qu’il menait était si simple, si réaliste. Il sait au fond de lui que son combat est impossible, mais cela, il veut le dépasser. Il veut croire éperdument en son utopie, veut se voir devenir le héros de ce monde, celui qui changera les choses. Il s’était déjà fait juger par un jeune samouraï et les Dindons. Est-ce que ce duo sera le suivant ? De toute manière, rien ne pourra l’arrêter. Rien. Sauf la mort…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021

L'homme et le panda, le dindon et son serviteur [Minoru]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hokazuka Minoru, guerrier Panda
» Le retour du Dindon - Taishi
» Se farcir le dindon [Hayai Taishi]
» Pandi Panda ! (Kuchy)
» EQUIPE PANDA, L'ELITE DES NULS ! [PV Jin ; Aoi]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: