Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko]

Ten no Ikari
Ten no Ikari

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 22:21
Cela faisais peu de temps que j'avais été promu genin, et j'avais déjà rencontré plusieurs personnes du village. Mais si j'étais venu à Kumo, ce n'était pas seulement pour faire de nouvelles rencontres, mais aussi pour en apprendre plus sur ce qu'ils appelaient une affinité. Et pour cela, il allait falloir que je me réconcilie avec les livres. J'aurais préféré trouvé quelqu'un avec qui me battre et apprendre à maîtriser le raiton, mais tout le monde semblait si occupé en ville. Et je n'avais pas réellement ni le temps ni la patience d'attendre sagement que quelqu'un finisse par se libérer un peu de temps pour m'apprendre. J'avais donc décidé, après avoir allègrement critiqué cet établissement, de me rendre à la Grande Bibliothèque du village de Kumo. Et si j'avais un peu de chance, je pourrais commencer à m'entraîner tout de suite. Sautant de toits en toits, je finis par avoir la bibliothèque en face de moi, et d'un dernier long bond, j'atterris juste en face d'elle. Avec mon habituel air guilleret, je pénétrai les lieux en sautillants. Et je n'attendis pas longtemps avant d'entendre la voix de la bibliothécaire crier.

-On ne sautille pas ou on ne court pas ici !

Avec une grimace d'excuse, je ralentis et je commençai à marcher normalement. Ce qui me semblait être beaucoup trop lent et bien peu énergique. Mais je ne désirais pas me faire renvoyer aussitôt arriver. Ralentissant le rythme, je passai calmement devant la bibliothécaire qui me regarda d'un air mauvais. Ce à quoi je répondis par un grand sourire. Et une fois que je n'étais plus dans son champ visuel, je recommençai de minuscules petit sautillements. Je parcourus les étagères et finis par trouver un livre qui parlait de l'affinité primaire de la foudre. J'avais eu quelques cours rudimentaires à l'Académie, mais il me fallait bien plus d'informations sur le sujet. Mais si je voulais étudier il me fallait quelque part où me poser. Les chaises ne semblaient pas très confortables, alors je finis par trouver une table ou m'allonger et commencer à lire.

Il ne semblait pas il y avoir beaucoup de monde dans cette bibliothèque aujourd'hui, même si je savais qu'elle pouvait être très peuplée. En tout cas, personne ne semblait passer près de là où j'étais, et j'en profitai pour prendre mes aises, mon menton soutenus par mes deux mains et mes coudes contre la table. Mes jambes étaient repliées en l'air, battant joyeusement tandis que je poursuivais ma lecture en dodelinant de la tête. De temps à autres, de l'électricité que je ne contrôlais pas encore tout à fait parcourrait mes cheveux. Tout semblait se passer à merveille lorsque je finis par entendre des bruits de pas qui se rapprochaient. Etait-ce la bibliothécaire ? Avait-elle des espions ? Elle venait peut-être pour me punir ? Dans un sursaut de panique, je pris appui sur la table et rapidement je fis un bond pour venir m'installer avec légèreté sur une des chaises. J'avais la particularité d'être agile et rapide, ce qui me venait en partie de ma petite taille. Tournant vers le bruit une tête innocente qui clamait ouvertement ma culpabilité, je m'attendais à tout moment à entendre la voix en colère de la responsable des lieux.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 11:33



Coup de tonnerre !
Quoi de mieux pour éclairer notre lanterne,
qu’un foudroyant passage à la bibliothèque de Kumo.
À la vitesse de l’éclair, je gravis ce qui me sembla une infinité d’escaliers en colimaçon, tous plus épouvantables les uns que les autres. Ces monstres de métal me faisaient littéralement dégoutter des dessous de bras tellement je les craignais. Des sueurs froides me remontaient le dos à la manière de viles sangsues croquants à pleines dents votre peau charnue et salée. Quelle agréable saveur, se disaient-elles, j’en suis certaine ! Bref, oui, j’en avais peur, bon, n’en faites pas tout un plat. Ces bestioles trop hautes, raides, apiques quoi, il vous suffisait de manquer l’une de leurs étroites dents pour vous retrouver les quatre membres en l’air, suite d’une honteuse et tumultueuse chute parsemée de vos plus habiles culbutes ou pirouettes (cacahouète). Bon, très bien, il n’y en avait pas de ce type à la grande bibliothèque de la ville, mais tous les escaliers, ça restait du pareil au même, non? Vous doutez ? Ne me regardez pas comme ça, voyons. Moi, dans tous les cas, ils me faisaient craindre pour ma vie, je vous le dis.

J’avais pris une journée de liberté pour explorer plus en profondeur les recueils et dossiers spécifiques concernant les diverses capacités... particulières (?) que l’on pouvait rencontrer de par le Yuukan. Ce lieu saint de la cité de nuages m’offrait tout ce dont je pouvais rêver comme ressources ou bouquins à me mettre sous la dent. J’en avais déjà dévoré, à vrai dire, plus d’une demi-douzaine depuis mon arrivée ici, des livres bien sucrés ! Je ne trouvai pourtant qu’une quantité infime de références à cet obscur Mitsudo, pouvoir qui m’appartenait, mais que je ne maîtrisais pas parfaitement, et dont je ne connaissais encore que très peu de choses à son sujet. Ma curiosité, insatiable, demandait plus qu’une bête et sommaire description d’un tel spécimen inconnu.

Je ne connaissais, sinon le nom et en quoi il consistait – un contrôle sur la force de gravité et le poids des corps et des objets -, qu’une parcelle de lumière pour éclairer ma lanterne. Je savais, tout au plus, que je détenais la possibilité de faire usage de techniques basées sur le chakra mitsudo à partir de contacts physiques directs ou de sceaux apposés à l’endroit souhaité. Certains jutsus possédaient une action dite de ‘zone’, c’est-à-dire que leur champ d’utilité s’étendait sur un territoire donné, plus ou moins vaste, déterminé selon plusieurs facteurs. Bref, vous pouvez le constater par vous-même que, malgré d’intenses séances de bouquinage, ma récolte se faisait bien maigre et les résultats, peu encourageants.

Je fis une pause toilette – et nourriture, j’étais fichtrement affamée, bon sang -, avant de me diriger vers les tables de travail, un livre aussi gros que ma panse sous le bras (ouais, le voilà mouillé...). Je constatai avec étonnement qu’un drôle de gusse s’y tenait maintenant, littéralement à plat ventre en train de lire, peut-être, je ne savais quoi. Quel manque de civisme, chez ce petit bout d’homme. Je l’observai, un air suspect dans le regard, presque des couteaux pointés dans sa direction. Qu’il se pousse, le bougre ! Je m’approchai, prête à intervenir violemment, lorsque, badaboum. Je me retrouvai dans la même position que cet impoli garçon, à la différence que moi, j’étais au sol et couverte de honte. Ouch. Mon orgueil venait d’en manger toute une, comme disait si bien le paternel. Bon sang de bonsoir...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Hiruko
Hiruko

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 21:10


La Grande Bibliothèque de Kumo… Un édifice magnifique bâti sur le flanc d’un grand pic rocheux, mondialement reconnue pour la quantité phénoménale de documents protégés en ses murs, elle était aussi un chef d’œuvre d’urbanisme qu’Hiruko ne pouvait s’empêcher d’admirer plusieurs secondes dès qu’il en avait l’occasion. Mais le marionnettiste ne passait pas autant de temps à l’intérieur seulement pour l’architecture, il convoitait aussi le savoir qu’il pouvait y acquérir. Adepte du Kugutsu, Hiruko était passionné par le corps humain, l’anatomie et les mécanismes du corps étaient sources d’inspiration pour la construction de ses pantins de combat. Sans difficultés, le genin passait des heures à lire tous les documents qui passaient sur son chemin, il prenait plaisir à arpenter les rayons de la section médecine de la bibliothèque et il sélectionnait des parchemins ou des manuscrits au hasard tant qu’ils traitaient de l’anatomie humaine. La collection de document était si énorme qu’il ne tombait jamais sur deux textes identiques ou traitant du même sujet sous le même angle.

Cette journée ne faisait pas exception, Hiruko marchait dans le dédale d’étagères les bras chargés de parchemins, cette fois il avait jeté son dévolu sur des planches anatomiques. Le marionnettiste arriva aux plans de travail, là où les scientifiques et amateurs de lecture se retrouvent pour se perdre dans leurs bouquins. Il s’installa et commença à lire, un crayon dans la main et son carnet de poche à côté au cas où l’idée d’un croquis pour un membre de ses marionnettes se manifestait. Alors qu’il était plongé dans son schéma de l’articulation du poignet et de la main, la voix désagréable de la bibliothécaire résonna dans la salle. Quelqu’un semblait ne pas respecter les règles de bonne conduite.

Curieux, Hiruko détacha le regard de son parchemin et il posa les yeux sur un garçon aux cheveux blonds qui approchaient en sautillant, un livre à la main. L’inconnu s’allongea sur une table, sous le regard médusé du natif de Kaze. Préférant ne pas s’en mêler, Hiruko l’ignora et reprit sa lecture.

Alors qu’il regagnait toute sa concentration, un nouveau vacarme se fit entendre. Surpris, le ninja redressa la tête et il vit une personne à terre.

* Mais ce n’est pas vrai… Je devrais l’aider ? Cette personne est peut-être blessée... oui c’est mon devoir de shinobi* - pensa le garçon qui se leva dans la foulée.

Après avoir fait le tour de la table, Hiruko reconnu Natsumi, la kunoichi dont il avait la connaissance quelques temps auparavant. Alors qu’il s’avançait, il remarqua que le garçon un peu trop à l’aise avait retrouvé une place normale, avait-il eu peur que quelqu’un le surprenne dans sa position précédente ?

Une fois au niveau de Natsumi, il se pencha vers elle en tendant la main.

- Tout va bien Natsumi ? Je peux t’aider à tout ramasser. – lança-t-il avec un sourire.

Il proposait son aide non pas car il connaissait le handicap de la kunoichi, mais simplement par gentillesse envers une connaissance, presque une amie à ses yeux. Rapidement, il tourna la tête vers l'autre garçon non loin.

- A ta place, j'éviterais de me tenir comme tu l'as fait... La documentaliste en chef n'est vraiment pas tolérante et j'ai vu des personnes se faire éjecter pour moins que ça. - lança-t-il.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 11:25
Alors que je me tenais tranquillement avachis sur la table que j’avais choisi pour étudier, j’entendis quelques bruits de rapprocher. Mais tandis que je me redressais pour m’asseoir correctement sur une chaise, j’entendis un grand fracas et des pas qui accourraient quelques temps plus tard. Curieux, je sortis de mon temps d’étude pour voir ce qui était en train de se passer. Et qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris la brunette maladroite que j’avais déjà aperçu auparavant. Cette fois-ci ce n’était pas un éclair au chocolat qu’elle avait fait tomber mais bien un ouvrage. Un jeune homme s’apprêtait déjà à l’aider à se redresser, et de mon côté je me rapprochai du duo pour récupérer le livre qui jonchait le sol, désireux de ne pas l’abîmer plus. Il était possible qu’une énième personne arrive et trébuche sur le dit livre. Une grosse impression de déjà vu n’aurait alors pas été totalement déconnante. Toutefois, il était bon d’éviter un tel carambolage dans la bibliothèque au risque de tous nous faire renvoyer en faisant peter un câble à la bibliothécaire sévère.

- Oh comme on se retrouve ! Et tu tombes une fois de plus haha. Tu t’es pas fait trop mal ?

Dans le même geste et avec un grand sourire, je lui te dis le livre qu’elle avait fait tomber. Mais dans le même temps, je ne pus empêcher mes yeux de traîner sur la couverture et le titre du livre. Et je fronçai les yeux en lisant ce mot si étrange. « Le Mitsudo ». Cela semblait être à l’instar de mon livre, un ouvrage sur les arts ninjas. Toutefois je n’avais absolument jamais entendu parler de ça. Pas même à l’Académie. Ils nous apprenaient les techniques Shinobi de base, et nous faisait des topos sur le chakra et les affinités. Mais beaucoup de mes camarades, tout comme moi, semblaient posséder des capacités toutes plus différentes les unes des autres. Des capacités différentes et intéressantes. Écarquillant les yeux en prenant un air tout excité, je pris à nouveau la parole.

-Oh ! Tu étudies le Mitsudo ? C’est quoi ? J’ai jamais entendu parler.

Je posai alors mon regard sur l’autre garçon. Un jeune homme brun, lui aussi, qui avait un air un poil blasé même s’il avait l’air particulière gentil. Il semblait connaître la jeune fille au vu de la proximité qu’il affichait avec elle, et de l’inquiétude qu’il lui portait. Ils devaient certainement être amis. Je tourner la tête vers lui, la penchant sur le côté avec un air curieux. Je me demandais si c’était lui aussi un ninja, et si c’était le cas, quels devaient être des capacités. Sa voix s’éleva entre nous pour me prévenir d’éviter de m’allonger sur la table comme je l’avais fait. Cette sauvageonne qui gardait l’antre du savoir n’aurait pas apprécié. Et bien qu’il avait entièrement raison, une mine boudeuse et enfantine s’inscrivît sur mon visage.

-Elle n’est pas très amusante cette dame. Mais toi t’as l’air plus amusant, même si un peu mou ! T’étudiais quelque chose, toi aussi ?

En quelques secondes, j’avais retrouvé ma gaieté et mon énergie. Et ma curiosité n’en était que plus visible.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 22:58

Comment trébucher avec grâce, par Harusame Natsumi.
Parce que les événements se déroulent rarement comme on le prévoit, il fallut que le destin me réserve, une fois de plus, l’une de ses malheureuses gifles au visage. Que du symbolisme, pourtant, puisque c’était ma joue qui avait brusquement rencontré le sol de la bibliothèque. Une chute, oui, un je-ne-sais-plus-combientième plongeon honteux devant juges. À ce rythme, j’allais me qualifier pour les olympiques ninjas, oui ! Une médaille d’or m’attendait peut-être même au bout de ce parcours, pour tout vous dire. Le champagne, rafler tous les honneurs, la grande fête en mon nom... Bref, le gros rêve, quoi. Mais, ici, étalée de tout mon long, face contre terre et le bouquin au sujet de la capacité si particulière qui m’appartenait disparu de sous mon bras, le choc de la réalité avait été brutal. Pathétique, Natsumi, Pathétique. Niveau technique, j’obtins plus près d’un pointage nul que de la perfection. Disqualification, bon.

Cette impression d’échec se confirma au moment où j’entendis un premier individu approcher, visiblement inquiet par ma piètre performance du moment. Rien de cassé, docteur, je vais bien, pensai-je en silence. Relevant les yeux, je reconnue le jeune marionnettiste que j’avais rencontré pas plus tôt que... je ne me souvenais plus, mais c’était sous un arbre d’un parc quelconque de Kumogakure no Sato. Hiruko, de son prénom. Vous croyez que je l’avais oublié ? Ha ! Une créature bien sympathique, quoiqu’un tantinet trop discret à mon goût, pas comme mon herculéen de Panda roux. Le genin faisait pâle figure face à mon costaud de coéquipier, autant au niveau de son physique que de sa personnalité. Pas de quoi faire rougir une Natsumi, oh que non, aucun intérêt.

« Oh Hiruko, c’est toi ! Ne t’en fais pas, tout va bien, y’a qu’un bouquin par terre après tout... Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Je me soulevai par la force de mes propres bras – moi-même, pas une main tendue, cette fois ! - puis, me déposai doucement sur les fesses tout en inspectant mon gâchis, soupir, alors qu’un second énergumène m’approchait, celui évaché sur les tables comme il l’aurait fait dans son canapé (Chez lui !), sans gêne, sans respect pour ce haut lieu saint intellectuel et les gens qui y étudiaient. Franchement. En fait, je l’avais déjà rencontré, celui-là, à l’occasion d’une improbable mésaventure à la grande place de Kumo. Cette pensée me fit aussitôt revivre le douloureux traumatisme qu’avait été la perte de ma pâtisserie, un éclair au chocolat se voulant des plus exquis, dévorée sans scrupule par le haut d’une lieutenante teikokujine restée plantée au milieu de mon chemin. De l’histoire ancienne, enfin. J’observai longuement cet autre sauveur, rougissant un peu – bon, un autre... -, un être charmant (?) qui possédait un je-ne-sais-quoi d’électrisant. Je lui répondis, timidement :


« Merci, ça va ! Je t’ai déjà croisé non ? Quel est ton nom déjà ? Oh, pour le livre, oui, j’étudiais le Mitsudo... C’est une capacité un peu... spéciale, pour tout dire, en lien avec la gravité et le poids des objets et personnes. J’ai cru comprendre à travers mes lectures que je trouverais plus d’informations en allant au village d’Iwagakure. En gros, je cherche à en apprendre plus sur les origines du pouvoir et sur les manières de le maîtriser. Je veux être en mesure de vaincre mon sensei en combat, grâce à mes apprentissages. Tu l’as déjà rencontré aussi, je crois, sur la grande place. C’est Syoto, un blondinet un peu louche qui avait parié sur toi, je pense. Un vrai psychopathe, je te le jure. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Hiruko
Hiruko

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 15:05

Hiruko regarda la Harusame se relever seule et écouta les différents propos de ses homologues kumojins. Natsumi étudiait l’histoire de son clan et les capacités de son Kekkei Genkai, le Mitsudo qui d’après la kunoichi permettait d’agir sur la gravité et le poids des objets ou des personnes, un pouvoir plutôt redoutable donc… Peut-être qu’Hiruko lui-même irait chercher des informations sur ce clan quand il en aurait l’occasion.

- Moi j’approfondis mes connaissances du corps humain. – dit-il avec un sourire en indiquant sa table de travail d’un hochement de tête.

On pouvait voir la dizaine de parchemins et d’ouvrages ouverts et disposés en chantier sur le plan de travail du marionnettiste. Hiruko acquiesça ensuite les propos d’Ikari en hochant la tête à nouveau,

- Oui tu as bien raison haha… - dit-il avait un petit rire amusé. – Comme je disais à Natsumi, j’étudie l’anatomie du corps humain, je me sers de ces connaissances pour fabriquer mes pantins que j’utilise au combat, je pratique le Kugutsu, j’utilise des pantins de combat truffés de mécanismes et d’armes empoisonnées.

Hiruko se tourna vers Mairu, légèrement surpris par ses dernières paroles,

- Tu veux affronter Syoto ? Mais… Il est ton senseï, pourquoi cherches-tu à le battre ? Surtout après ce que tu m’as dit sur lui lors de notre dernière rencontre, soit prudente. Ça doit être passionnant d’enquêter sur tes origines comme ça.

Le natif de Kaze pensa brièvement à ses propres origines, le clan Saizen dont il avait abandonné le nom quand il était entré à Kumo. Lui aussi il comptait bien retrouver la trace de son clan, mais il avait un funeste projet pour eux. Tous allaient subir sa vengeance tôt ou tard, en attendant Hiruko continuait de s’entraîner et d’apprendre.

- Et je ne suis pas mou. – reprit le genin en s’adressant cette fois à Ikari. – Il faut respecter une certaine attitude quand on est dans un lieu calme et studieux comme la bibliothèque de Kumo. Après tout, le silence est généralement d’une grande aide quand on veut se concentrer. Je m’appelle Hiruko, je suis un genin du village.

Après tout il ne s’était pas présenté à l’autre kumojin face à lui.

- Bref, je suis content si tout va bien Natsumi. Ravi d’avoir fait ta connaissance.– lança Hiruko à Ikari. – Je vais retourner réviser, je dois aussi lire des parchemins d’alchimie pour la concoction d’un nouveau poison. Bonne journée à vous.

Avec un grand sourire, Hiruko s’inclina respectueusement et se retira. Le marionnettiste regagne sa table et se plongea à nouveau dans ses documents.

Hrp:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Mer 27 Mai 2020 - 9:39
Le dénommé Hiruko s'avança pour prêter main forte à la demoiselle en détresse qui, une fois de plus, se retrouvait au sol au vu de sa maladresse. Toutefois, débrouillarde, elle prit appui sur ses délicates mains pour se redresser et s'asseoir penaude sur ses fesses et regarder le désastre qu'elle venait de causer. Tout cela après avoir bien évidemment rassuré le shinobi des nuages qu'elle semblait de toute évidence connaître. De mon côté, je me relevai d'un bond pour m'approcher du petit duo et aider la kunoichi maladroite à ramasser ses livres, ne manquant pas de relater le nom de ce dernier. Et face à ma curiosité qui ne semblait souffrir d'aucune limite, elle eut la gentillesse de répondre à ma question m'expliquant par la même occasion pourquoi elle faisait des recherches sur cette capacité qui était la sienne. Une capacité qui lui permettait de manipuler la gravité pour augmenter ou alléger le poids des choses. J'ouvris grand les yeux devant la portée de ce que je venais d'apprendre, cette capacité étant pour le moins extraordinaire.

Elle pouvait donc augmenter l'influence de la gravité sur chaque personne ? Mais jusqu'à quel point ? Pouvait-elle clouer les gens au sol ? Ou alors pouvait-elle tant les alléger qu'il flotterait dans le ciel comme des ballons gonflables ? Bien qu'elle semblait maladroite au possible, je me demandais si c'était la même chose en combat. Et dans le cas contraire, j'aurais bien aimé voir de près ce dont sa capacité était capable. J'appris toutefois avec un certain étonnement que son étrange capacité aurait pour berceau Iwagakure no Sato, le village de la Roche au Pays de la Terre. Ce dernier se trouvait à l'exact opposé de Kumo par rapport à Tetsu, et vu mon sens de l'orientation, j'aurais très bien pu atterrir là-bas. Mais ça n'avait pas été le cas. Elle m'apprit dans le même temps que si elle voulait en apprendre plus, c'était aussi pour battre son senseï, le borgne blondinet que j'avais rencontré sur la place marchande. Hiruko quant à lui ne semblait pas comprendre pourquoi.

-Oui je me souviens de monsieur cache-oeil ! Et ce dernier il doit être fort ! Donc si elle le bat, ça voudra dire qu'elle sera devenue plus forte aussi ! J'aimerais bien voir ce que tes capacités donnent en combat, Natsumi-chan ! Moi c'est Ikari.

Quant au sauveur mou dénommé Hiruko, il prit la parole pour m'expliquer qu'il étudiait le corps humain. Dans un premier temps, je me fis à l'idée qu'il était certainement un ninja médecin, mais que neni. Il étudiait l'anatomie pour pouvoir perfectionner son art du Kugutsu -qui me semblait vouloir dire marionnettiste- et fabriquer ses marionnettes ainsi que des poisons. Moi qui pensait qu'il était mou, ces quelques informations sur ses entreprises intellectuelles et scientifiques écartèrent cette idée de mon esprit.

-Waouw ! Ça a l'air sympa ! J'ai jamais combattu contre des machins de bois...ça doit faire tout bizarre à tes adversaires.

Suite à cela, le genin marionnettiste me fit un peu la leçon sur la nécessité de la bonne tenue et du respect du silence dans un lieu rempli de savoir et de sagesse. D'un air un peu las mais concerné, je fis un salut militaire avant de clamer un petit "Ai ai Cap'tain !" et me tourner à nouveau vers la maladroite qui ne semblait pas s'éloigner.

-Moi je fais des recherches sur le raiton et sur l'assimilation ! Je connais que peu de choses par rapport à ces deux dernières, et même si je commence à m'habituer à cette capacité, je ne la maîtrise pas complètement. Tu connaîtrais pas quelqu'un qui pourrait m'aider un peu ?


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Harusame Natsumi
Harusame Natsumi

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 9:04




Quand l'unijambiste rencontre la marionnette et la pile électrique.
Quelle charmante compagnie avais-je là devant moi. Deux gringalets s'étaient précipités à mon secours, véritables superhéros kumojines aux pouvoirs fantastiques, prêts à bondir sur mes trésors de livres – et non pour m’aider à me relever, pff – et à zyeuter, ah les espions, en quête de la moindre information à mon égard. J’avais répondu à leurs questions, oui, certes, mais les coquins en avaient pondu des dizaines et des dizaines de plus. Et, je leur avais encore répondu. Oui, bravo Natsumi, bravo.


« Oui, je veux affronter mon senseï ! C’est une manière pour moi d’évaluer ma progression, de constater les résultats de mes apprentissages. Ne t’en fais pas, il est... particulier, mais pas aussi dangereux qu’on pourrait le croire. Enfin, je pense. Et puis, oui, c’est passionnant de faire des découvertes sur mes origines. Ça m’aide à mieux apprivoiser le Mitsudo, entre autres. »


Ponctuant ma dernière affirmation d’un sourire empreint de confiance, je fixai ensuite l’énergumène, acquiesçant à ses propos par un hochement de tête soutenu. C’était bien vrai, le chûnin borgne ne se laissait pas dominer en combat, j’en avais fait les frais lors de notre entraînement initial, tout juste après la formation de notre équipe. Un vicieux shinobi, le blondinet, capable d’user de toutes les ruses imaginables pour vaincre. Un beau salaud, quoi, je vous le jure.


« Syoto-senseï est surtout malin, Ikari. J’ai perdu mon premier duel contre lui, mais je compte bien prendre ma revanche ! On pourra trouver un moment pour s’entraîner ensemble, si tu veux, histoire de tester nos capacités respectives. Qu’en penses-tu ? »


Hiruko nous salua, tournant alors les talons en direction du bureau qu’il encombrait avec ses mille-et-un parchemins et documents sur la biologie, le fonctionnement et la composition du corps humain. Un drôle de gus, celui-là, je vous avouerais. Ça oui ! Si jeune et, pourtant, si focussé sur sa progression en tant que marionnettiste. Il m’inspirait énormément, par son sérieux et sa soif de connaissances insatiable. Un peu comme ce beau Tengo, au fond, deux rats de bibliothèque, ces gars-là. Malgré ses apparences de surexcitée, la pile électrique sur pattes paraissait tout aussi entêtée à parfaire la maîtrise de sa mystérieuse puissance. L’assimilation, hein ? Intéressant.


« Hmmm... L’assimilation, dis-tu ? Ça ne me dit rien... C'est une capacité qui permet d’absorber des éléments ou quelque chose du genre, la foudre, par exemple ? » demandai-je, curieuse d’en apprendre davantage sur ce que le genin venait de mentionner. « Tu possèdes cette faculté-là, Ikari ? Tu dois être sacrément puissant ! Sinon, hmm... tu pourrais en discuter auprès de Syoto-senseï. Nakamura Syoto. C’est un chûnin d’expérience, je crois, il aurait sans doute des contacts qui pourraient te renseigner sur l’assimilation. J’espère que tu toucheras à ton but, dans tous les cas. Sur ce, Ikari, je dois retourner à mes bouquins, mes recherches sur le Mitsudo m’attendent ! Contente d’avoir pu te rencontrer de manière officielle, ici, et merci encore pour ton aide suite à ma... trébuchante maladresse, haha ! On aura l’occasion de se revoir, j’en suis sure. » dis-je, me relevant péniblement, prête à conclure cette intriguante rencontre. Je m'inclinai faiblement, puis retournai à mes occupations, quelques tables plus loin. Ikari, n'est-ce pas? Je n'oublierai pas son nom.


HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9255-harusame-natsumi-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t10943-dossier-shinobi-harusame-natsumi#93917
Ten no Ikari
Ten no Ikari

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 15:26

Une pluie de questions semblait assaillir la maladroite alors même qu'elle faisait de son mieux pour répondre. Mais la curiosité du marionnettiste ainsi que la mienne semblait difficilement satiable. Avec beaucoup d'entrain, elle nous avoua qu'elle voulait en effet voir à quel point elle progressait en affrontant son senseï, ce que je trouvais aussi logique que sensé. Il n'y avait qu'en affrontant quelqu'un d'aussi fort ou de plus fort que soit que l'on pouvait voir l'évolution. Qui plus est, son voyage à Iwagakure no Sato allait certainement lui profiter, si cette dernière parvenait à retrouver les traces du Mitsudo là-bas. Poursuivant ses explications, elle me fit comprendre que Syoto, loin d'être une brute épaisse sans cervelle, était surtout un guerrier malin. Je me demandais ce que ça voulait dire, et dans quelle mesure il l'était. Mais au-delà de ce fait, je fus agréablement surpris de la proposition de la jeune demoiselle. Avec un hochement de tête vigoureux, je répondis à la demoiselle avec un sourire plein d'entrain.

-Avec plaisir, Natsu-chan !

Si j'avais mis les pieds dans ce village, c'était aussi dans le but de devenir plus fort. Affronter des adversaires aux capacités différentes m'aiderait certainement à comprendre les limites de mon style actuel, et tenter de les dépasser. Au fur et à mesure de ma progression, j'en apprendrais certainement plus sur la foudre qui parcourait mon corps et le rendait si spécial. Toutefois, comme je m'en doutais, cette capacité n'était que peu connue, contrairement au raiton que je parvenais à maîtriser bien mieux. Mais malgré son absence de connaissance à ce sujet, la demoiselle m'orienta alors vers Syoto, son senseï, qui lui serait peut-être plus à même de m'indiquer des gens qui seraient plus à même de m'aider.

-Merci, Natsu-chan ! J'irai le voir, Syoto-senseï. Et en effet, je suis capable de devenir de la foudre...mais je ne maîtrise pas encore bien ce pouvoir. Pas encore. Et je ne suis pas très fort non plus haha. Mais je le deviendrai.

Pendant un instant, un court instant, mon regard se voila tandis que je repensais à mon père. Il m'avait demandé de partir, de quitter le pays du Fer, et de laisser derrière moi mon vrai nom et prénom. Nagamasa Hikari...A la place, je m'étais vu rebaptisé "Ten no Ikari" la colère des cieux. Et je comptais bien maîtriser ce pouvoir et la signification de ce nom, ainsi que renouer avec les arts samouraïs que j'avais commencé à apprendre. Et ainsi, je pourrais réclamer mon nom, mon vrai nom. Reprenant mes esprits au milieu de la bibliothèque, j'entendis tout juste la maladroite m'informer qu'elle allait retourner à ses études. J'acquiesçai de la tête en recouvrant mon habituel sourire. De mon côté, je fermai le livre que j'avais ouvert. Je n'avais rien appris de plus dans ma recherche du raiton. J'en savais déjà suffisamment. Grâce aux cours de l'académie, j'avais eu de bonnes bases, et mon imagination avait fait le reste. Ce qu'il me fallait maintenant, c'était m'entraîner, et maîtriser mon chakra à la perfection. Sur le chemin de la sortie, je fis un signe de la main aux deux shinobis avant de m'éclipser.

-A bientôt ! J'vais m'entraîner !


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Nouvelles rencontres ? Pas tant que ça [Natsumi et Hiruko]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un indien dans la ville [PV Hiruko Mysto]
» Confrontation tant attendue - Kenzo
» Tant de perte en si peu de temps [Solo]
» Le moment tant attendu.... [PV Shiori]
» [Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: