Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura]

Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 13:57
Le temps passe, les brigands trépassent. Partout où il va, les dents volent, le sang coulent et les malfrats fuient. Pourquoi ? Parce que c’est un Justicier pardi ! Il ne peut rester sans rien faire, surtout quand le crime domine la région. Cela n’a bien sûr pas été toujours facile. A ses débuts, Kinnori se faisait malmener, se dressant partout et devant quiconque, sans distinguer le nombre et la force adverse. Son corps a subi les conséquences et malgré sa petite tête, il a appris à mieux agir. Il se terre donc dans l’ombre, à l’image des malfrats, voulant les comprendre, puis, comme eux, dès qu’une cible ne se doute de rien, bim, il débarque et débute la punition surprise. Pas très héroïque, mais efficace et seul le résultat compte face au crime. La prestance, il aura tout le temps de s’y pencher quand il gagnera en force. Oui, il ne se sent plus absolu, comprenant que son colossale corps a ses limites. Pour le moment. Il compte bien dépasser son état encore et toujours plus, jusqu’à pouvoir tenir tête à tous les méchants en même temps. Il a fini par comprendre l’origine de son pouvoir, de quoi il consiste. Ses incroyable entraînement dans la forêt et son acharnement lui a permis de débloquer les limites du corps. Ce n’est donc pas un pouvoir acquis de naissance comme certains, qui ne le mérite pas forcément, ni à la suite d’un apprentissage avec un maître. Non, c’est donc bel et bien le pouvoir d’une personne élue. Il ne peut qu’être fier de lui. Son égo est donc toujours surdimensionné bien qu’il soit plus réfléchi et conscient. On ne peut pas changer un individu si facilement après tout, surtout un idiot pareil…

Je sens qu’aujourd’hui est ma journée ! Les Dieux sont avec moi après tout ! Même le journal dévoilait un super horoscope pour moi. Quoi de mieux que d’en profiter pour booster ma réputation ! Je vais aller trouver quelques bandits, vu que ce n’est pas ce qui manque par ici après tout, hahaha ! Alors, où est-ce qu’on a besoin du grand Kinnori ?

La quête au crime commence. Alors qu’il devrait être fier de savoir que la criminalité baisse, il est plutôt déçu de voir qu’il y a très peu de mouvements criminels ces derniers temps. Comment se fait-il ? A-t-il a lui tout seul mis à mal le Mal ici ? Vous pensez bien que non. La méfiance règne, maintenant qu’un individu comme lui se balade pour casser des gueules. Si habituellement, les rues ne sont pas sûres pour les locaux vivant du bon côté, c’est le contraire qui se produit, à cause d’un imbécile violent. Il embrasse donc les ténèbres, troquant, volant, trafiquant là où il y a plus de chance de ne pas tomber sur le Justicier. Il semble que les rumeurs circulent sur lui du côté du Mal. Un jour peut-être sera-t-il dans un merdier à cause de ses actes. En attendant, il n’hésite pas à se balader dans les rues, à l’affût des petits criminels, laissant libre choix aux gens de venir lui parler, ou l’attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 23:09
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Souk10
Sur le chemin de la reconnaissance


Ashura avait récemment recruté quelques petites frappes du coin pour des petites missions insignifiantes, sans grand danger, mais les petits délinquants avaient malgré tout trouvé le moyen de faillir à leurs missions. Cela avait tendance à l’agacer, car toutes ces échecs lui faisaient perdre un temps fou, lui qui espérait justement en gagner en déléguant de la sorte. Si les deux premières fois il s’était montré particulièrement tolérant, laissant ses recrues s’en aller comme si de rien était, les fois d’après il dût se montrer beaucoup plus rigide.

Cela se traduisit par la perte d’un doigt pour l’un, la perte d’un bras pour l’autre, puis la fois d’après il se vit contraint de supprimer purement l’un des incapables qui n’était pas fichu de transporter un petit colis de l’autre côté de la ville. A cause de tous ces bras-cassés, on pourrait croire que la « belle » ville de Murashigure n’était plus ce qu’elle était, mais c’était faux. En effet, puisque jusqu’à présent le criminel n’avait confié ses petites missions qu’à des petits voyous sans aucune réputation.

Quoi qu’il en fût, de toutes ces échecs ressortaient un nom, qui servait d’excuse et de parfait bouc-émissaire aux petits soldats du guerrier jaune : « le héros ! ». Ashura ignorait qui était cet individu, il savait seulement qu’il avait été le rempart qui s’était dressé face à ses « hommes ». Une fois, deux fois, trois fois, à un moment il dût forcément se poser les bonnes questions et réagir.

« Qu’est-ce que vous faites, boss ?! » Demandait un des nouvelles recrues facilement remplaçable.

Ignorant l’interrogation du sous-fifre, Ashura le contournait en le marquant d’un certain nombre de sceau explosif. Puis, il lui remit des parchemins explosifs, en quantité suffisante pour raser facilement plusieurs bâtiments.

« Je veux que tu ailles au centre-ville et que tu places ces parchemins sur plusieurs commerces de ton choix. Tu imiteras ensuite ce « signe », ainsi tu pourras, grâce aux sceaux que j’ai placé sur toi, déclencher les explosions, tout en te protégeant. Je ne prête pas mon chakra à n’importe qui, alors ne me déçoit pas ! Nous allons attirer ce fameux justicier et lui régler son compte une bonne fois pour toute ! » Déclara le guerrier masqué, en déposant délicatement sa main sur l’épaule du futur martyr.

Au début un peu sceptique, il semblerait que les derniers mots du guerrier jaune rassurèrent le futur terroriste qui portait son poing contre son torse.

« Oui, boss ! Mais laissez-moi lui porter le coup de grâce s’il vous plaît. » Répliqua l’individu qui ne savait visiblement pas encore ce qui l’attendait.

Ashura acquiesça d’un signe de tête, laissant l’individu sortir du vieux bâtiment désaffecté qui lui servait de QG. Il lui laissa un temps d’avance avant de le suivre discrètement depuis les toits…

Une fois au centre-ville, le petit malfrat s’exécuta, plaçant quelques parchemins sur plusieurs commerces, attirant rapidement l’attention sur lui. Puis, lorsque les tenants du commerce cherchaient à lui mettre la main dessus, il imita le mudra dont Ashura lui montra, le tout avec un sourire monstrueux qui laissait visiblement penser qu’il aurait pu devenir un vrai soldat, si on lui avait véritablement donné sa chance.

« Venez tous autant que vous êtes, bandes de larves ! » Lâcha -t-il, tandis qu’une goutte de sueur perlait le long de son front lorsqu’il se rendit compte que les sceaux ne s’enclenchaient pas.

Ne le faisant pas plus longtemps douter des capacités qu’il croyait détenir, Ashura réalisa le signe incantatoire nécessaire, déclenchant ainsi une série d’explosion qui détruisirent plusieurs bâtiments et blessèrent un certain nombre d’individus, la plupart étant ceux qui en avaient après celui qui était désormais vue comme un « terrorise ».

« Hahaha !! Crevez tous ! De la part du boss ! » Lâcha -t-il prenant visiblement un vrai plaisir dans ce qu’il faisait.

Il ne manquait plus que le fameux Justicier. Dès qu’il le verrait, il avait reçu pour ordre de fuir et de le conduire dans une petite réelle sombre, où Ashura pourra prendre la relève.


Masque d'Ashura:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 12:00
Est-ce une bénédiction ou une malédiction ? Partout où va se gaillard, il y a toujours une personne pour commettre l’irréparable, ce que la Justice s’efforce d’arrêter, de mettre à mal. Une aubaine pour celui se voyant comme le héros d’Ame, se voyant patrouiller pour une bonne raison. Cependant, concernant les pauvres habitants, c’est une catastrophe supplémentaire qui survient dans leur quotidien, là où ils espèrent un cadre plus paisible pour vivre. Un jour peut-être, les rues d’Ame seront plus sûres, plus agréable. En attendant, il faut répéter les mesures de routine. Abandon de ses occupations pour trouver un abri, le temps que les choses s’apaisent…

Quoi !? Une explosion ! Non, plusieurs même ! J’entends même des cris et pleures. En avant ! La Justice arrive cher peuple !

A l’affût, les longues et puissantes jambes s’élancent sur le chemin vers le lieu attaqué. A son arrivée, le vieil homme peut parfaitement voir les dégâts importants. Nombreux bâtiments sont tombés, des blessés demandant de l’aide désespérément. Les muscles se contractent férocement et le regard se pose sur le seul debout, fier et dans son moment de plaisir. Son aura s’emballe, provoquant un bruit parfaitement audible au terroriste, lorsque l’un des pieds vient craqueler le sol qu’il foule. L’attention doit maintenant est concentré sur lui seul. Il le faut, puisque c’est ainsi qu’un héros doit se révéler, tout en puissance.

« Oy mon garçon. Je crois que tu ne saisis pas ce que tu viens de faire. J’en au vu de petites frappes qui avait des tripes d’agir contre les habitants du pays, mais toi tu te places à un autre niveau. D’habitude je suis assez gentil, mais ce que tu viens de faire, ça c’est impardonnable. Pour le bien-être d’ici, je vais dès te mettre hors d’état de nuire. »

A son habitude, il aborde un grand sourire. Puis on entend son fort rire. Mais là, rien. Il ne semble pas vouloir jouer un rôle du grand gentil, mais plutôt il entre profondément dans son rôle de Justicier, le regard dur et les poings serrés.

Les divinités me l’ont dit, il ne faut pas faire preuve de clémence. Sinon, c’est se montrer faible, devenant facilement une cible. Il faut s’imposer, savoir montrer la pleinement la puissance qu’on l’on a. Le Mal, j’arrive.

Son énergie grandit en parallèle à ses pensées, laissant sentir à ce destructeur la force qu’il peut utiliser à son encontre. Nul doute que la peur le saisit et que les larmes se mettent à couler. En tout cas, la pitié n’est point présente dans le saut rapide du colosse. Réflexe de survie, le malfrat parvient à esquiver in extrémiste de cet assaut en plongeant sur un côté. Ayant encore assez de contrôle, même avec les jambes tremblantes, il fuit, prenant direction les petits axes, sûrement pour limiter les bonds sauvages de son poursuivant.

« Ha ! C’est bien une valeur inscrite dans votre mentalité à vous, les criminels. Aussitôt que vous tombez sur plus grand, vous vous défilez. Mais ne croit pas que la Justice soit si clémente. Je serais toujours à tes trousses. »

Une course-poursuite dans les rues commencent. La vitesse du grand devrait lui permettre de le rattraper, mais la connaissance du terrain par le fuyard lui donne un avantage. C’est alors que criminel et héros se retrouvent dans une ruelle plus sombre, plus étroite, laissant un sourire sur les lèvres sur celui qui l’a amené ici. Ils se font maintenant face, comme si le jeu était fini. Le Mal semble confiant, comme si toutes les pièces étaient placées.

« Tu te crois à l’abri dans cette ruelle ? Tu as des amis qui peuvent t’aider ? Bien vas-y, ramène ta meute. En me débarrassant de vous maintenant, je vous ferais tous payer et libérerais Ame de vos conneries. Allez ramenez-vous. »

La Justice est visiblement peu impressionnée, tellement poussée de son envie de combattre qu’il n’a que faire s’il était surmené. Il devrait pourtant savoir que si cela arrive, il ne pourrait pas tenir. Il faut croire qu’il se surestime encore. Reste plus qu’à voir ce qui va se passer par la suite…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 21:10
Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Souk10
Sur le chemin de la reconnaissance


Plusieurs morts étaient à déplorer. Sans doute une dizaine, peut-être un peu moins. Il s’agissait des moins chanceux, ceux qui avaient eu le malheur de se retrouver au plus proche des points de détonation des parchemins apposés par le petit délinquant. Ils n’étaient cependant pas les premiers ni les derniers morts que la capitale allait déplorer, après tout Murashigure était bien connue pour être une ville imprévisible et particulièrement dangereuse. Ces agneaux se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, sans doute comme la grande majorité des victimes que dénombraient cette ville. Bon d’accord, il restait quand même un nombre assez important d’individus qui crevaient en étant à l’origine de règlement de compte ou simplement victimes directes des mafieux ou du gouvernement pour une raison ou une autre.

Quoi qu’il en fût, la petite frappe que le Bushin avait engagée se marrait de la situation : il rirait ouvertement, il menaçait, il se vantait. Quel drôle d’énergumène, c’était le moins qu’on puisse dire. Observant difficilement la situation du haut d’un toit, notamment à cause de la fumée dû aux bâtiments en feu, Ashura tentait de mettre un œil sur ce fameux « héro » : allait-il vraiment se présenter ? Nous ne tarderons certainement pas à avoir la réponse.

En attendant, le petit délinquant continuait son numéro, tandis que quelques autres petites frappes se rameutaient, déterminées à lui faire la peau. Après tout, ces commerces appartenaient à des gens riches, certains étaient sûrement des mafieux, d’autres des commerçants bénéficiant d’une manière ou d’une autre de la protection d’importants groupes, tel que le Collectif ou peut-être même du mystérieux Hibari, célèbre courtier du gouvernement.

Alors que le délinquant menaçait vainement les personnes qui tentaient de l’approcher, apparut soudainement le fameux « héro », dont certaines victimes « innocentes » semblaient avoir invoquer dans leur prière. Le Justicier semblait visiblement furax, dégageant une aura qui le plaçait clairement au-dessus de toutes les personnes autour de lui. Un shinobi ? Possible. Ce qui était sûr ce qu’il maîtrisait le chakra, et qu’il dégageait une force qui ne laissait aucune chance au petit délinquant manipulé par Ashura.

« … Intéressant … » Lâcha le guerrier masqué, du haut de son toit.

La fumée le dissimulait en partie des regards des autres, même si de toute évidence toutes les attentions étaient clairement autour du Justicier et de sa future proie. Bien qu’il eût perdu ses dons sensorielles, autrefois sur-développées, à cause de la mystérieuse résonance, Ashura semblait tout à fait en mesure de mesurer la force du « héro ». L’énergie qu’il dégageait lui rappelait les souvenirs de quelque chose qu’il avait perdu. Impossible, songeait-il, tandis que son visage se crispait derrière son masque.

Furieux, le Justicier commença naturellement à s’en prendre au petit délinquant, qui esquiva de justesse, avec beaucoup de chance. Il commençait à transpirer, craignant véritablement pour sa vie. Son adversaire ne rigolait pas, et son aura suffisait à dissuader tout individu voulant s’immiscer dans le « conflit » qui l’opposait au « terroriste ». C’était tout naturellement que le petit soldat du Bushin prit la fuite, profitant du fait de sa parfaite connaissance du terrain pour donner du fil à retordre au Justicier. Certains locaux semblaient soulagés, d’autres restaient en colère, sans doute qu’ils auraient aimé trucider le délinquant de leurs propres mains.

En attendant, celui à « l’origine » de toute cette agitation courrait de toute ses forces, priant intérieurement pour que le guerrier jaune intervienne avant que son bourreau ne lui mette la main dessus. Basculant des personnes par-ci et là, faisant tomber quelques commerces ambulantes, puis trébuchant à la jonction d’une petite ruelle, le petit délinquant, à bout de souffle, finit par se dissimuler dans ladite ruelle. Elle était étroite et sombre, ne lui laissant désormais aucune chance de fuite, puisque le « héro » l’avait, malgré tous les efforts du terroriste, retrouvé sans grande difficulté. Ashura se déplaça naturellement de toit en toit, pour se hisser au-dessus de la ruelle, observant attentivement la scène entre « son » homme de main et le Justicier.

« Il va… » Commença le délinquant, tandis qu’une ombre surgi derrière son dos pour le faire taire définitivement.

Le Bushin avait choisi le moment parfait pour réagir, c’était le moins qu’on puisse dire. Quasiment accolé au délinquant, sa main traversait la partie gauche de son dos pour ressortir de l’autre côté, créant ainsi un trou béant dans son corps, duquel s’écoulait une quantité abondante de sang.

« Tu croyais pouvoir commettre autant de méfaits et t’en sortir comme si de rien était ? » Lâcha-t-il, tandis qu’il retirait sa main du corps de l’individu dont le cadavre s’écroulait par terre. Le regard du guerrier masqué se posait sur le fameux Justicier. « C’est grâce à vos efforts que j’ai pu mettre la main sur lui, je vous en remercie, Justicier. » Ajouta -t-il, tandis que son regard analysait attentivement le comportement du « héro ».

Il était tout aussi grand, si ce n’était un peu plus que lui. Il paraissait imposant, comme s’il avait lui aussi subi un entraînement spécial pour transformer son corps de la sorte. Seulement, bien entendu Ashura n’était pas impressionné, pas le moins du monde, mais il ne reconnaissait pas moins la valeur de l’homme qui lui faisait face. Une valeur qui avait en réalité peu d’importance, surtout à Ame. Tout ce qui importait c’était à quel point il pouvait lui être utile.

« Outre cet attentat, cet individu à déjà causer d’importants dégâts, tant à la population, qu’à notre groupe, il était temps qu’il paye pour ses méfaits, vous n’êtes pas d’accord ? » S’enquit-il, tandis qu’il se craquait légèrement le coup. « Je me nomme Yasha. J’ai beaucoup entendu parler de vous Justicier, et laissez-moi vous dire qu’Ame vous ait très reconnaissant pour tout ce que vous lui apportez depuis votre arrivé dans la capitale. » Ajouta -t-il, tandis qu’un léger sourire en coin se dessinait derrière son masque.

Ses propos allaient sans doute soulever un certain nombre de questions, et c’était justement le but. Tant lorsqu’il parlait d’un « groupe », que lorsqu’il s’exprimait sans gêne au nom du pays de la pluie…


Masque d'Ashura:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Bakuhatsu Anzai
Bakuhatsu Anzai

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Mer 27 Mai 2020 - 18:52
Une ruelle, une seule entrée, la même que la sortie. Les lumières du jour pénètrent très peu l’endroit, en plus d’être déjà à l’abri des regards et sûrement des oreilles. Un lieu typique pour commettre un crime, surtout après avoir emporté là où on voulait un poursuivant. Le blond n’est pas futé, mais a lu suffisamment de récit de ce genre pour savoir ce qui peut lui arriver. Il n’a pas peur, faisant preuve d’assez de bravoure, ou de bêtise, pour avancer vers le terroriste. Bien qu’il n’ait pas d’aptitude en détection, son instinct ne s’inquiète pas de la venue d’une quelconque aide adverse. Alors pourquoi afficher un sourire, celui disant « échec et mat » ? Que cache-t-il encore comme tour terrible ? Il s’explique, enfin, il le voulait, mais le bras qui le traverse lui coupe la voix, ainsi que la vie.

« Qu… Quoi ? »

Il n’avait pas fait attention à cause de l’obscurité, mais une ombre se dresse derrière le corps froid. Les yeux distinguent celui qui a agi, masqué, le bras encore échauffé par la chair qu’il traverse. A la prise de parole, le Justicier comprend que la personne est là pour la même raison, punir le criminel.

Un autre Justicier ? Quelle façon bien étrange d’intervenir… Aucun son, aucune présentation… Un accoutrement ridicule… Qui porte des masques en année 204 ? C’est tellement vieux jeu…

La mort ne le choque pas tellement. Bien que sa manière d’exécuter la sentence est différente, ne venant pas à créer un trou dans le corps adverse, il a plus d’une fois tabasser à mort des hommes refusant de revenir dans le droit chemin. En tout cas, raide mort, la boucle est bouclée, le colosse pouvant retourner dans sa marche. Il est déçu de s’être fait voler sa prise, mais tant que le Mal est vaincu, il n’a rien à redire. Il cherche alors à quitter les lieux, ne voulant pas voir une autre cible piquer par cet inconnu. Pourtant, celui-ci insiste pour converser.

Alors il est vraiment un autre Justicier ? Je n’en ai pas entendu parler des habitants… Un concu… Euh un allié. Tant mieux. Le pays a besoin de gens comme nous, pouvant punir sans crainte. Il faut juste qu’il soit un peu moins bizarre… Oui, ce serait mieux. On dirait un méchant comme ça…

Il ne doute pas de la voie, semblant être la même que la sienne, qu’arpente le « démon ». Ne voulant pas paraître impoli, surtout après les remerciements reçus, il prend la peine de répondre.

« Merci Yasha pour ces chaleureuses paroles. Moi, Kinnori, Justicier des rues, ne peut pas laisser ce pays dans son état actuel. Il faut que les choses changent ici, afin de chasser le Mal qui y vit. Oui, cet homme méritait sa punition, pour avoir tué et détruit la vie qu’il y avait dans cette paisible rue commerçante. Je te remercie donc d’avoir fini le travail. Je vois qu’Ame a en son sein des gens compétents pour faire mon travail. »

Oui, d’autres peuvent m’aider, tout comme les divins que j’ai rencontrés. Il a parlé d’un groupe non ? Cela veut dire qu’il y en a d’autre non ?

Il laisse tomber la concurrence, car il voit la lueur de trouver un groupe qui peut le soutenir dans sa tâche. Ne serait-ce pas sa chance d’être entouré de puissants alliés, comme tout bon héros se doit d’avoir ?

« Hmm hmm… J’entends là la mention d’un groupe. Cela veut-il dire que tu ne travailles pas seul ? Voyant ton travail ici, je pense que cela me plairait de voir ce que vous faîtes. J’ai toujours travaillé seul jusqu’à maintenant, mais si une faction lutte déjà ici, alors je pourrais vous rejoindre. La Justice est plus forte unie, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12841-bakuhatsu-anzai-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t12865-bakuhatsu-anzai-dossier-shinobi#113302 https://www.ascentofshinobi.com/u1021
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura] Empty
Mar 30 Juin 2020 - 1:06
Le corps sans vie du terroriste s’effondra au sol, au pied de celui qui jouait aux héros, sous son regard surpris. Il ne s’y attendait clairement pas. Il pensait le tenir, et à vrai dire il le tenait et était à deux doigts de l’arrêter, mais c’était sans compter sur l’intervention du vagabond, qui avait élaboré tout ça dans le but d’avoir une conversation avec lui. Il n’éprouvait aucun regret à sacrifier la vie de ce délinquant. Il n’était pas à son premier meurtre, et certainement pas le dernier.

Quoi qu’il en fût, il ne manqua pas de se présenter au Justicier, sous son pseudonyme « Yasha ». S’il se renseignait sur lui, le dénommé Kinnori apprendrait assez facilement que, comme lui, Yasha était un cauchemar pour bien de criminels Amejins. Il avait fait avorter bien des projets macabres, et défait bien de criminels, à l’image de Goro, et si peu avaient finalement pu mettre un vrai visage sur lui, beaucoup le décrivaient comme une personne impitoyable. Ainsi donc, les rumeurs le feraient très probablement paraître pour un « Justicier », ou quelque chose du genre, mais la réalité était tout autre. Car, Ashura agissait et avait toujours agi que dans son propre intérêt. Toujours.

Ainsi, après avoir écouté le monologue du Justicier, le vagabond hocha légèrement la tête, appréciant visiblement les propos de son interlocuteur. Ils étaient pour le moment sur la même longueur d’onde, et cela ne pouvait qu’augurer quelque chose de bon, potentiellement une collaboration, voire plus encore.

« … Nous sommes d’accord, il méritait de mourir pour ses méfaits. » Finit-il par glisser, avant de marquer une légère pause, comme s’il réfléchissait. « Hélas, nous ne sommes pas assez nombreux, Kinnori. Il y a bien trop de criminels dans cette ville. Il faut plus de gens comme vous et moi. Sinon, il serait difficile d’imaginer cette ville retrouver l’ordre et la paix. » Ajouta -t-il, en jetant un bref coup d’œil vers le cadavre du terroriste.

Sourire aux lèvres, bien dissimulé par son masque, le vagabond laissa son interlocuteur émettre ses remarques et poser ses interrogations avant de lui répondre, aussi spontanément que possible.

« En effet, nous sommes un groupe naissant dont l’objectif est de rétablir l’ordre dans la capitale, et peut-être dans le pays tout entier. Vous marquez un point, l’union fait la force, et c’est pour cela que je me réjouis de vous rencontrer, Kinnori. » Répondit-il, en soutenant le regard de son interlocuteur.

Il commençait à trouver cette farce ridicule, mais il devait y aller jusqu’au bout. Kinnori était le profil qu’il leur fallait, tout du moins il en était convaincu.

« Nous admirons le pour le travail que vous faites, un travail remarquable, seul qui plus est. Cependant, je pense que vous aurez plus de moyens pour agir en rejoignant notre groupe, Kinnori. Les criminels sont légions. Certains disposent de grands moyens, à l’image du collectif, et il serait, je pense, plus judicieux que les personnes telles que vous et nous allient leur force pour les vaincre. Cependant, avant que ne me posiez de question sur notre organisation, je préfère vous dire que nous préférons pour le moment demeurer secret, dans l’ombre. Mais si vous m’affirmez être soucieux de l’avenir du pays, alors je vous fais la promesse de vous contacter lorsque le moment sera venu. » Fit-il, avant de porter son regard sur le cadavre. « … Vous avez su le trouver avant moi, alors sa prime vous revient de droit, j’imagine. » Glissa -t-il, en craquant délicatement le cou.

Il n’était peut-être pas un chasseur de prime, mais même les « Justiciers » avaient besoin de quoi vivre, alors il n’avait pas à avoir honte d’empocher la prime qui avait été mis sur la tête du criminel.

Laissant finalement la parole à son interlocuteur, Ashura attendait de voir s’il devait clarifier certains points avant de s’éclipser. Il sentait qu’il avait dénicher un pion qui saurait se révéler être d’une importance cruciale, le moment venu. Un pion capable de se métamorphoser en une autre pièce, il en était tout du moins convaincu.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura

Sur le chemin de la reconnaissance [Ashura]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'âme d'Ame [PV Ashura]
» Renseignements ▬ Ashura
» Where's my money?! [B. Ashura]
» Le Cairn du Desert [Ft.Ashura]
» En quête de puissance [Ashura]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie
Sauter vers: