Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Dim 14 Juin 2020 - 18:19
Les informations données par Medyûsa et Sakka sont intéressantes. En plus de dévoiler l’existence d’une carte indiquant une île, où s’est sans doute rendu Shoda, il y a également ce lien avec Suzuri Kyou qui devient d’un coup totalement suspect. Hanae ne le pensait pas vraiment impliqué dans la disparition, elle estimait jusqu’ici qu’il était juste un peu trop lent dans sa démarche et donc dangereux pour la réussite de la mission, mais désormais, s’il a vraiment été chez l’Inuzuka, il est sans aucun doute évident qu’il n’a pas gagné du temps pour rien. Il sait probablement que le temps du Maître-chien est compté, d’où son envie de ne pas se hâter. D’un autre côté, ses mises en garde peuvent être prises de deux façons distinctes : une menace ou un conseil avisé. Sur ce point la Sendai n’a pas encore établi de jugement définitif et verra bien au fur et à mesure que la mission avancera.

Dans l’auberge, Hanae se dirige vers les tenanciers, non pas pour se comporter en chef, même si Medyûsa a sous-entendu cela un peu plus tôt en glissant un compliment qui l’a faite sourire, mais simplement parce que son instinct lui dicte de le faire. Ils passent leur temps ici, contrairement aux clients, et voient donc passer plus de personnes. Si quelqu’un peut connaître Sorosu et Shoda, ce sont bien eux. Concernant les réponses données, elles posent plusieurs interrogations à la rubiconde. S’il est bon navigateur, comment le chien aurait pu se retrouver dans cet état ? Quid de Shoda ? D’un autre côté, son caractère colérique pourrait expliquer le drame à envisager… Il aurait voulu se débarrasser de l’homme et de son fidèle compagnon pour une raison ou pour une autre ? Peut-être que l’Inuzuka a découvert quelque chose de dangereux, ou un trésor que le pêcheur aurait voulu garder pour lui seul ? Peut-être qu’il n’avait pas d’argent pour le payer, ce qui a enragé son conducteur, qui l’aurait jeté à la mer avec son chien ? Shoda reste un shinobi, il ne se serait pas fait vaincre si facilement par un simple pêcheur.

Lorsque le trio se réunit dans l’auberge, Hanae prend la parole pour donner les informations qu’elle a pu obtenir. Si cela ne semble pas beaucoup, il vaut mieux que ses alliées soient au moins au courant. Elle ignore si l’une des deux a pu en apprendre plus sur Sorosu, mais au moins, elle aura dit ce qu’elle a appris :

« D’après les tenants de l’auberge, Sorosu est un très bon navigateur, qui possède un caractère plutôt colérique. J’ai émis quelques hypothèses à ce sujet, qui inculperaient ce pêcheur pour la disparition de Shoda. Néanmoins, ce ne sont que des hypothèses, et selon moi, le mieux serait d’aller à sa rencontre dès demain pour lui demander de nous accompagner à l’endroit où il avait emmené Shoda. Si nous suivons le même parcours, avec la même personne, il se peut que nous comprenions ce qu’il s’est passé. Il faut que nous soyons au meilleur de nos formes, si nous voulons être efficaces, au risque de perdre un temps précieux. Pour ma part, je ne prospecterai plus pour ce soir, afin de pouvoir assurer mes capacités à leur meilleur niveau. De votre côté, vous êtes libres de vos choix. »

La rubiconde transmet également ses théories sur ce qui a pu arriver à Shoda et la possible implication de Sorosu, puis attend les informations des deux jeunes femmes avant de demander une chambre pour trois, ou plusieurs chambres, si cela n’est pas possible, aux aubergistes. Elle passera une bonne nuit, c’est certain. Si Medyûsa et Sakka venaient à veiller trop tard, alors la sauvage pourrait être vigilante pour trois, s’il le faut.


résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 14:49
Chez Asura

Medyûsa s’était séparé de ses deux partenaires de missions pour se rendre chez Asura avec ses deux louveteaux. La jeune femme était tout de même méfiante, ne connaissant aucun des trois hommes. Et avec cette affaire de Shoda, on ne pouvait pas se permettre d’avoir une confiance aveugle. Il semblerait que le pêcheur vit au bord de mer et dispose de plusieurs bateaux, ils devaient avoir des utilisations particulières. Cela dit, l’un des navires semble intéresser la Yasei s’ils devaient se rendre sur l’île en question. Par la suite, la kunoichi entre dans la demeure de l’homme, après que celui-ci l’a invité à y entrer. Ça sentait fort le poisson, comment on pouvait bien vivre dans ce genre de domaine ? Cela devait insupportable à la longue ou ils se sont habitués. La blonde n’allait rien dire et après tout, elle était là pour obtenir des réponses à ses questions. La femme d’Asura ne semble pas faire attention à son propre mari, un souci au sein du couple, ça pouvait arriver. Elle prend juste le temps de s’occuper de son fils, ravie de le savoir de retour sain et sauf. Med salue la femme avant de s’asseoir à la table. Cela dit, la Black Mamba comprenait mieux pourquoi il avait vraiment besoin d’argent envoyant l’état de la maison. Pauvre famille, en espérant que la roue tournera dans leur sens, au cours de leur vie. Ce dernier commence à faire chauffer de l’eau, tout en répondant aux questions que Med lui avait posées, à l’extérieur. La blonde est attentive par ses paroles, en espérant que Sakka et Hanae trouveront quelque chose de leur côté.

« Je vois le genre de personne que vous me décrivez, Asura-san. Il n’est pas vraiment digne de confiance, surtout qu’il doit savoir plus qu’il en sait à propos de la disparition de Shoda. Je doute qu’on fera appel à lui pour aller vers l’île, cela dit, il y a des chances pour qu’on aille lui parler, demain, avant de partir. Question de s’assurer s’il ment ou pas. » Dit-elle. « Cela dit, je ne vais pas vous déranger, j’ai besoin de repos, car demain, ça risque d’être une longue journée et j’ai besoin de faire un point avec mes coéquipières. » La blonde se lève de sa chaise. « Navrée du dérangement. On se reverra, sans doute, demain. Reposez-vous et merci pour tout ! » Finit-elle là-dessus. La kunoichi quitte la demeure d’Asura avec une idée en tête à propos de Sorosu. Or, il y avait un litige entre lui et cet homme. Etrange, peut-être qu’ils ont eu à régler un différent avant la disparition de Shoda ou lié à la mort du Ninken. La blonde est un peu méfiante, cependant, elle ne préfère pas aller trop loin dans la discussion et seule. Pour l’instant, elle va devoir rejoindre ses partenaires à l’auberge et voir ce qu’ils ont pu obtenir comme information. La blonde entre dans l’auberge et se dirige vers ses partenaires. Hanae prend la parole, le Hebi l’écoute attentivement. « Hum…J’ai appris autre chose sur Sorosu, il semblerait que selon Asura, il soit impliqué dans la disparition de Shoda et dans la mort du chien. Il se dit comme un passeur, mais si j’ai bien compris, il n’hésiterait pas à poignarder qui ce soit dans le dos pour quelques ryos. Je doute qu’il soit digne de confiance. Cependant, Asura et lui ont un passif, Sorosu est sorti avec la sœur du type et ça a du mal se terminer. Je serais d’avis de mon côté qu’on prenne Asura comme guide jusqu’à l’île ayant connaissance du trajet et il dispose d’un navire qui pourrait résister à un souci météorologique. Sinon, on peut prendre les deux et surveiller de près, ce Sorosu. » Dit-elle en croisant les bras. « Je pense aussi aller me coucher, j’aimerai être en forme pour demain. » Finit-elle là-dessus.

Quand Sakka leur parle de rumeurs sur les dangers de la mer, Med n’y croit pas trop surtout que sinon, les pêcheurs n’iront pas aussi loin surtout Sorosu pour y laisser la vie. Ensuite, Medyûsa laisse Hanae choisir les chambres afin de se reposer pour la nuit. La blonde en profite même pour dormir avec la rousse, juste dormir. Après tout, c’est une mission risquée donc autant en profiter si ça pouvait être sa dernière nuit avec sa bien-aimée.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Ven 19 Juin 2020 - 22:57


Après avoir appris qu’il existait effectivement un passif entre Sorosu et Asura, le trio décide de profiter d’une bonne nuit de sommeil. La cité de Matshu est très calme et après un voyage assez éprouvant, le groupe profite d’un sommeil récupérateur. En s’éveillant, les trois héroïnes et le ninken découvrent un soleil radieux ; tous ont comme le sentiment d’être requinqués.

Après avoir déjeuné et fait ses préparatifs, le groupe s’envole en direction de la demeure de Sorosu qui leur a été indiqué la veille. Asura les attend déjà à la sortie de l’auberge et pointe du doigt un petit bateau de pêche amarré à une centaine de mètres de leur position au niveau d’un ponton de bois ; sur ce dernier ont été disposés des vivres, des effets chauds et des filets de pêche.



« On ne sait jamais à quoi s’attendre en mer, il faut toujours être prêt. »

Apprenant que le trio souhaite aller interroger son concurrent le plus sérieux, Asura affiche un air intrigué mais comprend la démarche et se propose même de les guider jusqu’à lui. Après quelques minutes de marches, le groupe ne tarde pas à apercevoir un vieux bâtiment entouré de filets suspendus qui sèchent au soleil ; au loin, sur un petit navire, un gaillard chauve et rondouillard termine ses préparatifs pour un départ en mer. Pour l’aider, une jeune fille et deux jeunes garçons terminent de briquer le pont. Soudain, en levant la tête, le plus âgé d'entre eux les aperçoit et semble s'agiter tout de go. Sa voix porte tellement que même à bonne distance, le groupe peut l'entendre.

« V’là l’cinglé ! On s’casse, vite ! »

Sorosu, reconnaissant son rival de toujours, n'est pas du genre à se laisser prendre au piège. Sa petite équipe s'affaire prestement à faire gonfler les voiles et le navire décolle. Sorosu adresse au groupe un bras d'honneur et affiche une mine sérieusement hostile à l'égard de son ennemi. Asura ne tarde pas à solliciter les shinobis pour réagir.

« On peut le poursuivre avec mon navire ! Nul doute qu'étant plus petit, il ira plus vite ! A moins que vous n'ayez une autre solution ?! »

Le pêcheur regarde les guerrières avec un doute dans les yeux. Le choix leur appartient mais il semble vraisemblablement excité à l'idée de pouvoir faire la chasse à son pire ennemi.

Informations:

Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Sam 20 Juin 2020 - 16:46
La nuit est douce, et permet au quatuor de récupérer l’énergie perdue la veille. Très vite, après s’être préparées, les kunoichi se dirigent chez Asura, qui semble déjà prêt. Un homme sérieux et rigoureux, qui pourra les aider à mener à bien cette mission, sans doute. Avant le départ en mer, il faut que Sorosu subisse un petit interrogatoire, et Hanae commence à avoir l’habitude d’en dispenser, même si le dernier avait été mené par un autre, et que son intervention avait simplement sauvé la vie de toutes les personnes présentes, tout en permettant de pointer du doigt l’appartenance de l’interrogée au Fukkatsu. Rien de bien fou, en somme. Cette fois, cela ne se passe pas comme prévu (ou devrait-on dire « encore une fois » ?). Le pêcheur repère rapidement l’arrivée du petit groupe et commence à s’enfuir très rapidement. Si la Sendai aurait pu détruire leur bateau en un instant, cela n’est pas la chose la plus judicieuse à faire.

Alors que le gentil pêcheur prend la parole, l’esprit de la rubiconde se met à réfléchir à grande vitesse à toutes les possibilités. La première idée qui lui vient est l’état possible de Shoda. Il peut aussi bien être déjà mort, et Sorosu être le responsable. D’un autre côté, il peut être en vie, et le fuyard peut savoir où il se trouve, ainsi, le rattraper serait utile. L’autre solution est que Shoda soit en vie, à l’endroit trouvé sur la carte, et poursuivre le pêcheur vénal peut s’avérer une perte de temps. Les solutions annexes s’enchaînent alors, mais au bout de quelques secondes, la jeune femme en vient à se dire que les chances sont également réparties. Elle répond alors, surtout à l’attention de ses alliées, pour prendre une décision conjointe :

« Je pense que nous devrions rattraper Sorosu et l’interroger. Il y a de fortes chances qu’il soit la clé de cette histoire, ou qu’il ait un lien avec ce qui pourrait être la clé. Quoi qu’il en soit, quoi que nous décidions, le temps nous est peut-être compté, et choisir de le poursuivre est une décision qui peut coûter une vie. Même si nous le faisons, nous devrons faire en sorte de le faire vite, et ne pas lésiner sur les moyens pour l’interroger. »

Peut-être que cela choquera le civil, ou surprendra ses camarades, mais la rougeoyante ne plaisante pas avec la vie d’autrui. Si elle ne s’abaissera pas à tuer de sang-froid, mutiler un peu celui qui semble avoir des informations n’est pas à exclure. Tout doit être fait pour aller vite, n’en déplaise à Suzuri Kyou. Aller vite en prenant des précautions, voilà la décision d’Hanae.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 22 Juin 2020 - 11:18
Poursuite

Après une bonne nuit récupératrice, surtout auprès de sa dulcinée, Medyûsa se réveille et se sent en pleine forme pour commencer cette nouvelle journée. La kunoichi allait devoir poursuivre la mission, auprès d’Hanae et de Sakka ainsi que du Ninken. La veille, Med avait donné des informations complémentaires à ses camarades tout comme la Sendai et l’Inuzuka avaient fait aussi pour savoir qui est Sorosu. Cela dit, Sakka n'a eu des informations que sur certaines rumeurs par rapport à la mer. Rien de bien concluant, mais signe de prudence quand même. En déjeunant, elle se disait qu’il était correct d’avoir quémandé tout de même l’aide d’Asura pour aller sur l’île. L’un de ses navires serait résistant pour un voyage surtout si la mer devient agitée entre-temps. Cela dit, en regardant par la fenêtre, le temps semble correct et difficile de croire qu’une tempête peut y naître. Or, la météo est imprévisible et seul, un bon pêcheur ou marin pourrait remarquer si quelque chose cloche dans les ciels comme dans les eaux. La jeune Hebi ne se faisait pas de mourons par rapport à cela, elle devait se concentrer sur sa mission et rester elle-même. Après s’être préparé par avec les femmes, elles sortent de l’auberge et se dirigent jusque chez le pécheur et elles y voient Asura. Il semblerait que l’homme ait pris des précautions pour le voyage. Cependant, les héroïnes avaient décidé d’aller interroger Sorosu par rapport à Shoda. Ce dernier devait savoir beaucoup plus qu’il ne pourrait le faire croire. Si ce dernier ne voulait pas trop parler, Med avait une idée, certes, peu plaisante, mais qui pourrait, peut-être, être efficace.

Gentiment, Asura décide de les conduire jusque chez Sorosu, même si pour lui, ça semblait être une perte de temps. Cependant, cet homme doit savoir certaines choses et il fallait lui faire parler. Ce n’était pas qu’un simple passeur et d’après ce qu’avait dit Asura, la nuit dernière, Med était convaincu que ce type a fait quelque chose contre Shoda. Cela dit, Soro semble avoir reconnu Asura, rival depuis longtemps, il ne voulait pas lui parler ou autres. Cependant, quand on n’a rien à cacher ni peur d’un rival, on ne prend pas la fuite. Sorosu a dû aussi les remarquer et il ne semble pas vouloir affaire à elles. Le chauve semble prendre la fuite avec trois de ses camarades depuis la mer, sur un petit bateau. Selon Asura, il risque de gagner en vitesse sauf si elles y font quelque chose pour y remédier. On ne va pas se mentir, pour que le bateau puisse prendre de la vitesse surtout au fait qu’il est chargé, ça prend du temps, peu importe sa taille. Hanae dit qu’il faut rattraper Sorosu, car il peut être la clef de certains mystères concernant la disparition de Shoda. « Bien, peu importe, je ne vais pas perdre de temps à discuter trop longtemps avec vous. Il ne va pas gagner en vitesse tout de suite. Dépêchons-nous. » Dit-elle d’un air sévère. Cela allait peut-être choquer les civils, mais Sorosu détient des informations, peut-être, crucial pour une mission très importante. La kunoichi fait signe à Asura de les emmener directement vers son navire. « Il nous le faut, je ne peux pas aller sur cette île, sans savoir ce que ce type sait. » Finit-elle là-dessus.

Medyûsa avait eu dans l’idée de l’attaquer au loin pour le faire ralentir ou l’immobiliser enfin le bateau de Sorosu. Cela dit, il était trop loin et la blonde ne dispose pas de technique pouvant aller à plus de cent mètres. De plus, il devait en être autant pour Sakka et Hanae. Il faudra essayer de le rattraper, même si ça ne semblera pas simple. Ce sera une perte de temps, en espérant que Shoda soit encore en vie et qu’il puisse survivre encore un bon moment. Serrant les poings, ce Sorosu allait en baver, la blonde n’allait pas le laisser s’en sortir si facilement.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 22 Juin 2020 - 21:22

Sorosu s’esclaffe en prenant les eaux et tandis que son navire fend la bise, sa petite équipe se rassemble sur le pont pour voir ce que font leurs poursuivants. Asura fonce déjà quant à lui vers son petit bateau et ce dernier tangue drôlement en accueillant la silhouette du pêcheur ; l’embarcation est instable, rapide certes, mais instable.

La course s’engage lorsque les trois héroïnes le rejoignent. Le ninken jappe plusieurs fois après leurs cibles et ne semble pas à l’aise sur la surface aqueuse qui bouscule pas mal le rafiot sur lequel se tiennent les protagonistes presque en surnombre compte tenu de la précarité de ce moyen de transport.

Durant plusieurs dizaines de minutes, le temps semble suspendu au-dessus de ces deux embarcations qui se font querelle. Asura révèle un vrai talent en équilibrant systématiquement sa voile en fonction du cap et des vents, mais Sorosu se met soudain à lâcher des tonneaux, tentant de mettre des obstacles sur le trajet de son poursuivant. Il n’est pas avisé malheureusement de tenter le diable en comptant sur son chakra pour dominer les mers houleuses ; il s’agirait pour les trois guerrières d’une mort certaine. Le trio n’a d’autre choix que de compter sur l’adresse d’Asura mais constate, impuissant, que le navire de Sorosu s’éloigne. Lorsque soudain…

Sans crier gare, le vent tourne et se met à souffler si fort qu’il place le petit bateau d’Asura sur le flanc. Ce dernier bondît de l’autre côté et invite ses passagers à faire de même afin de rééquilibrer le rafiot ; dès lors, il donne quelques consignes pour prendre les précautions nécessaires à la poursuite du trajet :



« Il va nous falloir jouer avec un ennemi redoutable ! Restez dans les coins, ne bougez que si je vous le demande, il en va de notre survie ! L’une d’entre vous peut-elle se charger d’évacuer les eaux stagnantes sur le pont ?! »

La tempête fait rage mais alors qu’il parle, ils assistent tous à un sinistre spectacle : trop léger, le petit navire de Sorosu vient de se retourner.

« Merde ! Que fait-on ?! »

Informations:

Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mar 23 Juin 2020 - 15:49
La traque peut commencer dès lors que l’équipe en mission se met d’accord. Cela ne prend pas beaucoup de temps, et c’est une bonne chose que Medyûsa soit sur la même longueur d’onde qu’Hanae, en confirmant qu’il faut se dépêcher et ne pas perdre une seconde. Ainsi, Sakka semble n’avoir rien à redire et le quatuor prend rapidement la direction de l’embarcation d’Asura. La Sendai est un peu inquiète quant à l’agitation de la mer, mais n’étant pas navigatrice elle ne peut qu’écouter le pêcheur et obéir à ses directives. C’est donc après quelques instants à voguer avec difficulté et prendre des distances avec le navire de Sorosu que leur bateau manque de se retourner. Cependant, les consignes du chef de bord sont bonnes et ce bateau ne sombrera pas. Ce qui n’est pas le cas du petit navire devant qui se retourne.

« Eh bien… Il faut essayer de les sauver, mais nous sommes déjà trop nombreux à bord. »

Le nombre de vies en jeu est grand, et la rubiconde réfléchit à quoi faire. Récupérer tout l’équipage du fuyard à leur bord reviendrait à leur faite subir un sort similaire, sans parler du fait que dans une structure de si maigre envergure, s’assurer qu’ils ne fassent rien de dangereux est pour ainsi dire impossible. Elle ne peut pas tuer des gens, mais pour le coup, ils sont ceux responsables de leur fuite et de leur situation actuelle. Retourner le bateau ne marchera pas, alors Hanae prend la responsabilité de ce qui va suivre :

« Asura, je suppose que nous ne pouvons pas tous les prendre à bord. Attrapons celui qui nous intéresse et laissons les autres, s’ils ont de la chance ils tiendront assez longtemps pour que des secours aillent les aider. »

Prendre des décisions difficiles, c’est une chose que doit faire un chef. Elle n’est pour l’instant que soldat, mais souhaite montrer à tous qu’elle sait faire le choix qu’il faut pour la mission. Les prendre tous revient à sacrifier toutes les personnes présentes, mais si le pêcheur annonce qu’ils peuvent prendre une autre personne, alors ils le feront bien entendu. Par ailleurs, Medyûsa et Sakka peuvent encore aller contre sa décision, même si ce serait peu judicieux. La vie de Shoda ne vaut pas plus qu’une autre, mais ceux qui ont commis un crime et semblent s’en être désignés coupables en fuyant méritent moins leur aide que le maître-chien. La rougeoyante a fait son choix, et n’en démordra pas.



résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mer 24 Juin 2020 - 9:58
On ne peut pas tous les sauver.

Inutile de perdre du temps, il fallait aller vite pour les rattraper et là-dessus, Medyûsa était sur la même longueur d’onde qu’Hanae. Le trio suit rapidement Asura qui ce dernier va dans un petit bateau, qui semble correct pour aller vite et tenter de rattraper Sorosu. Cela dit, en se mettant dedans, la blonde pouvait sentir que le navire semble instable et le Ninken de Sakka semble inquiet. Or, le groupe ne pouvait pas faire mieux pour l’instant et il allait faire avec ce qu’ils ont à l’heure actuelle. La course-poursuite sur la mer débute, Asura démontre un talent incroyable dans la manière dont il navigue avec un tel moyen de transport. Sans trop rien dire, Med était impressionné par le talent de l’homme. On pouvait voir qu’il était habitué à naviguer dans de telles circonstances. Une mer capricieuse, ce n’est pas donnée à tout le monde de savoir gérer comme cela. Hanae et Sakka semblent concentrer sur le bateau de leur cible. La blonde en fait autant, en se demandant s’ils vont vraiment les rattraper avec ce léger retard. Mais, Sorosu et son équipage semblent avoir un plan pour les ralentir, comme y faire tomber des tonneaux dans l’eau pour les ralentir. Là-dessus, Asura allait avoir besoin de beaucoup de concentration. Cela dit, ce n’est pas terminé, à croire que les Dieux sont contre eux. Une tempête semble se lever et fait tanguer assez fort les navires. Med et ses coéquipières écoutent et obéissent à l’ordre de l’homme pour rééquilibrer le petit bateau. Chose faite, au loin, elle peut voir que ce n’était pas le cas pour les autres.

Asura prend la parole, disant qu’il allait falloir affronter un ennemi redoutable, en effet, Medyûsa avait compris. Ils allaient devoir affronter Dame Nature qui semble s’amuser avec les flots. Selon lui, il ne fallait pas bouger de son coin, permettant sans doute de maintenir le bateau stable dans ces eaux perturbées. Et de plus, il souhaiterait que l’une d’elles fasse quelque chose pour s’occuper de l’eau stagnante sur le petit navire. Cela n’allait pas être facile, Med commence à regretter un peu d’avoir poursuivi Sorosu, mais ce qui est fait, est fait. Impossible de faire demi-tour surtout qu’il y a des individus à l’eau. À l’entendre, c’était catastrophique. Ce dernier demande ce qu’ils doivent faire à présent. Et au vu de la situation, il était logique qu’il demande. La blonde décide d’utiliser un seau pour évacuer l’eau du pont, tout en écoutant un peu la rousse qui prend la parole. Il est vrai qu’on ne peut pas les laisser mourir, ça serait injuste. Or, ils sont responsables de leur sort en ayant cherché à fuir, au lieu de communiquer. Ça se serait passé autrement et peut-être sans accident, contrairement à maintenant. Sorosu allait prendre ses responsabilités en cas de perte de son équipage. Hanae prend une décision difficile, mais peut-être la bonne. Après tout, ils ne pouvaient pas faire autrement avec leur situation et le bateau qu’ils ont. « Bonne idée, c’est difficile de faire comme ça, en pensant qu’ils sont en danger. Mais…ils ont pris la mauvaise décision que de fuir, au lieu d’agir avec maturité en nous les laissant leur adresser la parole. Faisons comme ça. Je te laisse t’en occuper avec Sakka, je m’occupe à évacuer les eaux du pont. » Dit-elle. Cela allait être une opération compliquée, mais Sorosu détenait des informations très importantes ou pas, qui sait, par rapport à Shoda.

Au fond, Medyûsa espérait que l’équipage de Sorosu allait survivre à cette mer agitée. Ils ne méritaient pas de mourir à cause de leur capitaine de bord. Ce dernier les avait entraînés dans sa folie et sa peur, au lieu d’affronter la vérité. Les marins ou pécheurs avaient juste obéis à leur chef, tout simplement. « Faisons vite et soyez prudente. En espérant qu’on viendra les chercher… » Dit-elle d’un air un peu triste de les savoir dans un tel pétrin sans pouvoir les aider et les sauver. En tout cas, la kunoichi espérait de pas avoir fait ça pour rien.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 23:05

Tandis que le tumulte de la houle ne cesse et que le tempête continue de fouetter les voiles, Sakka et Hanae foncent vers l’équipage tombé à l’eau. Malheureusement pour elle l’Inuzuka ne peut ici utiliser son flair et, conjugué au fait que son ninken se soit recroquevillé sur le navire depuis que les eaux tortueuses se sont mises en colères, elle se retrouve vite impuissante et contrainte pour assurer sa propre survie de se dégager des eaux. Hanae, quant elle, parvient au cours d’un instant fatidique à tirer Sorosu des eaux ; une prouesse compte tenu des circonstances. Néanmoins, elle assiste impuissante à la lente chute dans les profondeurs des trois autres protagonistes, tous très jeunes. Ils s’enfoncent dans les eaux en tendant les bras vers la surface comme s’ils espéraient encore pouvoir respirer l’air pur une dernière fois, mais leurs poumons se remplissent déjà des eaux mortelles qui les engloutissent. Leur sort est scellé.

Un éclair zèbre le ciel au loin, tandis qu’un épais nuage noir approche. Sorosu, qui a été secouru, s’écrase sur le pont du bateau en chialant, se retourner sur lui-même comme s’il cherchait à s’enlever de sa propre peau.

« Non ! Non non non ! Vous n’avez pas le droit ! Pourquoi moi ?! Pourquoiiiiiiiiii ?! »

En situation de détresse psychologique, il n’est pas difficile de saisir à la vue de ses gesticulations et de ses sanglots qu’il est prêt à se jeter par-dessus bord et à rejoindre ceux qui, en l’accompagnant, n’ont trouvé rien d’autre que la mort par noyade ; tragique accident dû à un manque de vigilance. S’il n’avait été obnubilé par sa fuite, peut-être aurait-il eu le temps d’anticiper cette tempête, oui. Mais il est désormais trop tard. Son faciès semble se liquéfier alors qu’il découvre de plus près ses poursuivants. Asura ne dit mot ; lui-même bouleversé en réalisant que des jeunes de son village sont voués à mourir sans qu’il ne puisse rien y faire, il affiche un air médusé et paraît véritablement prostré. Sakka, rejoignant le pont, s’empresse de rassurer son compagnon tandis que Medyûsa et Hanae semblent, temporairement, pouvoir disposer de Sorosu.


Informations:
Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Ven 26 Juin 2020 - 18:55
La situation sur le navire est assez chaotique. Sakka et Hanae tentent de venir en aide à Sorosu, bien que le fait d’abandonner des jeunes personnes à leur sort ne dérange l’une comme l’autre, bien évidemment. L’Inuzuka ne semble parvenir à aider comme il faut, et la rubiconde comprend vite que si son choix n’est pas le meilleur, il n’est cependant pas le pire. Effectuant, avec difficulté, une série de mudras, la jeune femme crée une sorte de fouet de chakra pur, qu’elle vient lancer vers la personne qu’elle souhaite sauver pour l’entourer et le tirer à bord. Ceci relève de l’exploit, et à plusieurs reprises le pêcheur a bien failli se retrouver noyé avec les siens, mais le voici bel et bien à bord.

Légèrement atterrée par le spectacle qui vient de se produire, il lui faut un court instant pour agir vis-à-vis de l’attitude de Sorosu. Si la très probable mort des trois jeunes la désole, ce qui la dégoûte est le comportement du premier responsable. Il les a emmenés en mer et n’a pas pris les précautions adéquates. Il a fui alors qu’il n’y avait aucune raison. Il a quelque chose à voir avec la disparition de Shoda et aurait pu simplement parler. Mais sa personnalité d’homme vénal et avare lui a valu la situation actuelle. D’une poigne féroce, la Sendai vient attraper leur prisonnier avant qu’il ne puisse tenter quoi que ce soit de stupide. Elle le plaque contre le mât du navire et le coince avec du fil de fer pour ne pas lui laisser de chance de s’échapper.

« Tu vas arrêter de jouer cette comédie, et maintenant. S’ils ont coulé, tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. Même si nous avions sauvé l’un d’eux, les autres auraient coulé, et tu es l’unique responsable. Alors si tu veux tant que ça les rejoindre, je ne t’en empêcherai pas, mais tu vas nous dire ce que tu sais sur Inuzuka Shoda, et où il se trouve. Ensuite, si j’estime que tu as été assez utile… »

Elle sort un kunaï de sa poche latérale, et vient le placer sous sa gorge.

« Je m’engage à te libérer… Ou t’envoyer auprès de ceux que tu as perdu. Je te laisserai le choix. »

Le regard d’Hanae ne trahit aucun mensonge, elle est tout à fait sérieuse et n’aura aucun remord à l’abattre. Tuer est un dernier recours, mais dans ce cas présent, il est évident que le pêcheur a perdu la raison et préférerait rejoindre ses enfants disparus plutôt que vivre en ayant cette culpabilité sur la conscience. De son côté, la Sendai n’en aura aucune à libérer un esprit torturé de son enveloppe charnelle, pour qu’il puisse trouver la rédemption.




résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Sam 27 Juin 2020 - 11:43
Chose sérieuse

Medyûsa faisait de son mieux pour évacuer l’eau du pont, elle avait demandé à Hanae et Sakka de s’occuper de Sorosu. Malheureusement, la blonde ne pouvait rien faire pour les aider, ne possédant pas de techniques pour récupérer quelqu’un dans ce genre de situation. Jetant un rapide coup d’œil de temps en temps à ce que faisait les kunoichi, Med pouvait voir que l’équipage de Soro coule dans les eaux, leur destin était scellé. La Hebi était triste de voir des innocents mourir la sorte, ils méritaient beaucoup mieux comme sort. Or, si Sorosu aurait eu la bonté de leur adresser la parole et non, de fuir, le résultat aurait été différent. En effet, il n’y aurait pas eu de mort inutile. La décision de repêcher que leur source d’information faisait de la peine pour la Yasei. Une décision très difficile à prendre, surtout pour Hanae qui ne voulait pas que d’innocents meurt. Il est clair que là, la rousse ne sera pas de bonne humeur pour la suite de la mission. En même temps, la Genin la comprenait plutôt bien et elle non plus, ne sera pas trop d’humeur. Mais, ce n’était pas le moment d’avoir l’esprit perturber par ce qui vient d’arriver et il fallait rester concentré. Sakka semble s’occuper de son Ninken qui semble avoir peur. Hanae est parvenu à sauver leur cible tandis que la blonde a fini d’évacuer l’eau du pont. Il était maintenant temps de passer aux choses sérieuses, elles ont perdu de temps de la sorte à lui courir après. La météo ne semble pas changer pour l’instant, il fallait rester prudent.

À bord, Sorosu leur demandait pourquoi lui et pas les autres tandis que la Sendai l’attache avec du fil de fer pour pas qu’il s’échappe ou tente un truc idiot. Asura ne semble pas être avide de bavardage, ce qui vient de se passer semble le toucher. Et ça se comprend, il devait connaître ses jeunes personnes et la blonde aurait été pareil si elle les connaissait aussi. La blonde s’approche d’Asura et pose amicalement sa main sur son épaule droite, laissant Hanae parler avec le prisonnier. « Je suis navrée pour ce qui vient de se passer, Asura. Sachez que ce n’était pas une décision facile à prendre… On aurait préféré que ça se passe autrement. À notre retour, on fera en sorte de retrouver les corps pour qu’ils méritent de reposer en paix. » Finit-elle. « Pardon. » Là-dessus, elle rejoint sa petite amie et regarde Saka, toujours en train de s’occuper de son chien ninja. Rien que la conversation semble dans un sens unique, la rousse ne plaisante pas du tout et il avait intérêt à parler. Se tenant à un support, elle regarde le chauve. « Tu as causé leur perte à cause de tes secrets, Sorosu. Si tu n’avais pas pris la fuite, rien de tout cela ne se serait passé. Or, en prenant la fuite, tu nous as clairement indiqué que tu nous caches des choses à propos d’Inuzuka Shoda donc tu as intérêt à répondre à la demande de ma partenaire. » Dit-elle fermement. Elle le regarde, cet homme semble vraiment toucher par la perte de son équipage. Difficile de savoir s'il allait parler, cela dit, elle faisait confiance en Hanae pour qu’il parle.

La blonde le regarde, elle reste attentive et espère que le temps allait se calmer, bientôt. De plus, elle espérait ne pas avoir fait tout ça pour rien, car ça avait tout de même causé des morts. « Il y a assez de morts pour aujourd’hui, Sorosu. Si tu veux honorer leur mémoire, arrête de fuir et de mentir, dis-nous la vérité pour qu’on parte rapidement d’ici et qu’on puisse demander à ce qu’on retrouve le corps de ton équipage pour que leurs familles et amis puissent honorer leur mémoire. Si tu as un cœur et si leur mort te touche réellement, tu sais ce que tu as à faire. Ils n’ont pas mérité ce qui leur est arrivé, tu ne crois pas ? Alors, dis-nous ce que tu sais à propos de ce qu’on t’a demandé et ensuite, tu seras libre. » Finit-elle là-dessus, laissant la suite à Hanae et pourquoi pas à Asura, s'il avait quelque chose à rajouter.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Sam 27 Juin 2020 - 19:34
Sorosu ne cesse de jeter des regards paniqués, renifle et continue de fondre en sanglots à chaque parole prononcée tant par Hanae que par Medyûsa. Il n’oppose aucune résistance lorsque, décidant de l’attacher, la Sendai l’empoigne avec force et le cloue au petit mât du modeste bateau sur lequel ils naviguent. Asura, que Medyûsa tente de consoler, finit par craquer à son tour et laisse rouler sur ses joues quelques larmes, conscient que rien ne pourra ramener ces enfants tombés dans les eaux mortelles et morts avec elles. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.

Mais Sorosu, lui, veut y croire. Alors que de la morve lui coule du nez, il regarde en pleurnichant les deux héroïnes et commence à prendre la parole de façon saccadée.

« Snif… Sho-Shoda… oui… snif… il m’avait juste… juste demandé de l’emmener là-bas… snif… de revenir quelques jours… quelques jours a-après… snif… mais… snif… on a, on a retrouvé le chien avant… snif… »

Ses paroles sont sincères. Au vu de son état, nul doute qu’il est profondément impacté par ce qui vient de se produire.

« J’ai vite compris que… snif… qu’on le retrouverait pas et que… et qu’on m’a-accuserait… je, je voulais pas finir en prison… mais ces gosses… putain, ces gosses… je… je vous en prie… je vous emmène jusque là-bas mais-mais… après… votre promesse… respectez-la… oui, tuez-moi… »

Tout à coup, sans que rien n’eusse pu le prédire, Asura sort de ses gonds.

« Et ma sœur, connard ! Snif… ma sœur… t’en as pas marre que tout le monde crève autour de toi ?! »

Sakka, prédisant l’emportement d’Asura, s’interpose. Le navire continue de faire voile sur les mers, mais la tempête ne se calme pas. Les héroïnes comprennent que quelque chose lie les deux hommes, une femme qu'ils avaient aimé peut-être tout autant l'un que l'autre, l'un parce qu'elle était sa soeur, l'autre parce qu'elle était son épouse.

Peut-être cela justifiait-il toute la médisance qu'Asura pouvait avoir à l'encontre de Sorosu. Peut-être cela justifiait-il la mauvaise réputation du chauve qui continuait de pleurer comme une madeleine. Peut-être était-il responsable, peut-être n'était-ce qu'un accident ; mais en tout cas, quelque chose avait nourri tant une haine qu'une méfiance réciproque entre ces deux protagonistes.

Sorosu méritait-il de mourir, dès lors ? Etait-ce encore son droit ? Seule Hanae pouvait le décider. Le trio de guerrière savait à présent qu'il pourrait compter sur Sorosu pour suivre la bonne route ; mais qu'allait-on trouver là-bas ? Le chien de Shoda était mort... mais lui, l'était-il aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 29 Juin 2020 - 15:10
Sincères ou non, les larmes de Sorosu n’atteignent pas Hanae. Elle a appris à ne pas se laisser amadouer par les sentiments d’autrui, et à moins qu’il ne s’agisse d’un enfant qui fond en larme devant elle, elle n’en fera aucun cas. Bien sûr, c’est différent avec les personnes qu’elle connaît et chérit, mais dans le cas du pêcheur, il n’est rien de tout cela. Des enfants, justement, il y en a qui ont perdu la vie à cause de l’irresponsabilité du capitaine du navire qu’ils poursuivaient, et elle ne peut lui pardonner. Peut-elle, cependant, vraiment lui ôter la vie ? Elle lui a promis, et s’il est bien une chose que la rubiconde place devant toutes ses règles personnelles, c’est le fait de tenir ses promesses. Sorosu avoue tout, ce qui confirme une avancée certaine de l’enquête, mais pas que Shoda sera encore vivant. Comment son chien a-t-il pu se retrouver de l’autre côté de la mer ? Il aurait tenté de nager ? Mais l’a-t-il fait seul ?

La Sendai serre les dents lorsque l’homme désespéré lui dit qu’il les aidera si elle le tue en retour. Le choix sera difficile à prendre, sur le moment, mais dans l’absolu, elle ne peut que suivre sa promesse. Elle glisse, avec une légèreté presque déconcertante un « Si c’est votre vœu… ». Si elle veut devenir cheffe de quoi que ce soit, des décisions difficiles, elle en aura des dizaines à prendre. Celle-ci n’est finalement pas grand-chose et beaucoup l’auraient promis sans hésiter. Cette faiblesse, elle doit s’en débarrasser, et si cela veut dire tuer un homme sans défenses – mais pas pour autant innocent – alors elle devrait réussir à le faire… sans doute… peut-être. Asura met fin à sa période de doutes en s’insurgeant des mots de celui qui doit être… son beau-frère ? Quelque chose comme ça. Une histoire de famille, donc.

« Nous règlerons cette histoire une fois Shoda retrouvé, mort ou vif. Si la décision de Sorosu est de mourir… alors je ne peux le lui refuser, j’espère que vous le comprenez, Asura. Mais il a le temps de réfléchir, et vous de lui parler. »

Cet homme mérite probablement de vivre avec ses pêchés sur la conscience, mais Hanae est loin de penser de manière si « juste ». Il a causé la mort de plusieurs personnes, et s’il meurt, il ne pourra plus jamais le faire. Les hommes n’apprennent pas de leurs erreurs, et lorsqu’ils sont désespérés, ils deviennent encore plus dangereux. La jeune femme ne le détachera d’ailleurs pas, et se méfie de l’autre pêcheur à bord. Lui et les siens pourraient mal interpréter les propos de la Kazejine, et les abandonner à leur sort. Il faudra agir prudemment, quitte à prendre l’un des fils d’Asura en otage, de façon tout à fait dissimulée, par exemple en demandant à l’un d’eux de les suivre toutes les trois. A l’inverse, Sakka ou Medyûsa pourrait rester à bord pour s’assurer que leur navire ne parte pas par magie.

« Que pensez-vous de tout ça ? »

Demande-t-elle finalement à ses deux alliés, loin des oreilles indiscrètes. Elle souhaite savoir ce qu’elles pensent de ce qui a été dit, et des choix qu’elle a dû prendre. Sakka ou Medyûsa pourraient être opposées au fait de tuer un civil, après tout ?



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mar 30 Juin 2020 - 11:22
Chose sérieuse

Sorosu était sur le bateau avec eux, malgré une décision difficile en repêchant que lui parmi ceux se trouvant à l’eau dans cet orage. Malheureusement, le destin était scellé pour l’équipage de leur cible. Cela ne plaisait pas à Medyûsa d’avoir sacrifié des vies pour attraper ce type, ni même à Hanae d’ailleurs. La rousse ne l’avait pas dit clairement, mais sa voix et ses yeux en disaient long sur ce qui venait de se passer. Med avait terminé avec l’évacuation de l’eau et elle avait tenté d’amadouer Sorosu pour qu’il puisse répondre aux questions de la Sendai. La kunoichi quant à elle, n’avait pas grand-chose à dire à l’homme. Avec ce qui vient de se dérouler, il ne fallait pas trop le chambouler, de peur qu’il ne dise plus rien par peur. En tout cas, Med ne veut pas le tuer, il y avait eu assez de mort pour aujourd’hui, même si ce n’était pas encore terminé. Soro se met à parler disant qu’il ne savait vraiment rien à propos de Shoda. Il avait bien accompagné Shoda sur l’île, mais l’Inuzuka lui avait demandé de revenir plus tard, dans quelques jours. Apparemment, il avait besoin de temps pour trouver ce pour quoi il était venu. Cela dit, après avoir retrouvé le Ninken de Shoda mort, il n’a pas trop pris la peine d’y retourner. Il avait compris que Shoda n’allait pas revenir et qu’on l’accuserait, cela dit, il y avait un passif avec Asura, ce qui aurait pu jouer contre lui. En effet, vu la réputation de Sorosu, il était clair que cela n’aurait rien changé s'il était retourné sur lui ou s'il était venu voir les autorités Kumojin. Ou pas, à voir, mais ça, personne ne le saura. Cela, Asura n’apprécie pas trop et prend la parole contre son rival avant que Sakka s’interpose pour éviter tout souci.

« Comme dit ma partenaire, on règlera ça après avoir retrouvé Shoda. Cela dit, réfléchissez bien Sorosu, si quelque chose vous revient, n’hésitez pas à nous en faire part. » Dit-elle avant de regarder Asura. « Je sais qu’il est responsable de la mort de votre sœur, mais contrôlez-vous, ça ne lui rendra pas hommage. Vous êtes un homme bien, ne devenez pas mauvais pour lui donner raison. Justice sera faite, croyez-moi.» Dit-elle avant de lui demander un service. « Commencez à nous emmener vers l’île, ce n’est pas une idée de rester ici et… » Elle regarde l’endroit où elle a vu une dernière fois l’équipage de Soro. « Marquer cet endroit sur une carte pour qu’on puisse envoyer une équipe, chercher les corps, s’il vous plaît. » Dit-elle d’un air triste. Avant de suivre Hanae et Sakka, maintenant, il fallait parler qu’ensemble pour savoir ce qui va se passer par la suite. Med voulait en finir rapidement avec cette mission, terminer les longs détours, elle avait vu assez de morts pour cette journée et les mois qui suivent. Or, elle est une kunoichi, elle allait devoir se confronter à cela tout le temps. Ne voulant pas être attendu par Asura et Sorosu, elles allaient discuter. Apparemment, la Sendai voulait savoir ce qu’elle en pensait de tout cela. Med réfléchit un peu avant de prendre la parole. « Tu as dû faire un choix difficile et crois-moi, je regrette que ce type ait eu un comportement stupide en empruntant la mer. Or, si son équipage est mort, ce n’est pas notre faute. On avait un choix à faire et le bateau n’est pas assez grand pour tous les sauver, tu as fait ce que tu pouvais. Je n’aurais pas fait mieux et la tempête ne nous a pas aidés. » Dit-elle en soupirant, en espérant que la suite se passera mieux. « Pour Sorosu, je pense qu’il dit la vérité, il semble sincère dans ces propos. J’ai demandé à Asura de nous amener vers l’île. On s’occupera du cas de Sorosu plus tard. Mais, je ne veux pas qu’il meure, il doit être jugé pour ce qu’il a fait. On n’est pas des bourreaux, ce n’est qu’un civil et il ne montre pas de signe d’agressivité, j’espère. » Finit-elle là-dessus.

Maintenant, il était temps de passer à autre chose et d’avancer dans leur mission. Elles avaient perdu un peu trop de temps à son goût et en espérant que Shoda soit toujours vivant. Cela dit, si ce n’était plus le cas, Med espérait pouvoir ramener son corps à Kumo pour que sa famille puisse lui faire un enterrement digne de lui. Et d’un côté, elle espérait qu’Asura gardera son calme, en présence de Sorosu.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Ven 3 Juil 2020 - 23:21
Le bateau fila tout en direction de l’île où Sorosu s’était rendu pour déposer Shoda. Rien ne pouvait tarir les sanglots du navigateur et les remords qui l’assiégèrent furent déjà l’une des pires punitions qu’il eusse pu redouté ; ajouté à cela, les acerbes remarques d’Asura ravivant en lui de malheureux souvenirs, l’homme se laissa succomber au désespoir en se résignant.

Deux heures plus tard, la présence fantomatique de l’île se dessina dans le lointain ; assez vague, d’abord, puis de plus en plus précise à mesure que le groupe avançait. Asura dirigeait le rafiot d’une main de maître et la façon dont il faisait danser le bâtiment avec le remous des vagues témoignait de son expérience ; Sorosu, se pliant à la volonté des kumojins, lui fit ajuster plusieurs fois sa trajectoire. Ensembles, ils formaient un duo hors pair.

Le groupe parvint finalement à accoster et put s’affairer à mener l’expédition finale. De cette île émanait une étrange aura de fantastique, comme si elle était habitée par une présence invisible : il s’y répandait de grands bois majestueux aux arbres plus hauts que certaines collines du Kaminari. De l’extérieur, il était possible de remarquer certains éléments importants de la géographie du lieu : d’abord, il montait en pic vers leur droite (qui correspondait, du fait de leur point d’arrivée, au Sud) ; effleurant les cieux, de grandes falaises habillées de pins annonçaient une montée rude ; puis, en descendant vers le fond de l’île, de l’autre côté de l’immense jungle, ces falaises se déshabillaient à l’Est pour leur offrir un paysage plus rocailleux essentiellement fait d’argile noire. Enfin, ils avaient posé les pieds sur une sorte de baie qui ceinturait l’île à moitié, de leur position à l’Ouest jusqu’au Nord (sur leur gauche), baie qui était systématiquement avalée par la densité de la forêt une fois que le groupe s’aventurerait dans les terres.

Beau, cet endroit était surtout mystique. Comment procéderait le groupe pour envisager son expédition ?


Informations:

Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 6 Juil 2020 - 15:08
La présence de Medyûsa, et son côté plus sociable que celui de la Sendai, est une aubaine pour cette mission. Si Sakka aura une utilité importante pour ce qui est de la recherche de Shoda, du côté de la blonde, il est évident que celle-ci palie à son manque de force par d’autres qualités toutes aussi utiles dans ce genre de mission. Malgré toute la bonté en elle, Hanae est loin d’être une personne dotée de facilité à la discussion, dans un cadre où il faut être bienveillant. Discuter de manière plus « politique » est assez aisé pour elle qui a des ambitions puissantes, mais cela se limite à ça. La compréhension de la Yasei est aussi la bienvenue, et la rubiconde peut donc reprendre son assurance, ayant au moins l’impression d’avoir bien agi. Néanmoins, si Sorosu ne change pas d’avis, alors elle n’aura pas de choix que de tenir sa promesse.

Lorsque les terres sont visibles, la jeune femme ressent comme un malaise. C’est ici que Shoda a été aperçu pour la dernière fois, et son sort a été plutôt terrible, car il a été laissé seul avec son Ninken. Hanae ne compte pas subir la même « fin », si toutefois celui-ci est mort. Elle se tourne vers l’ensemble de l’équipage, ses coéquipières ainsi que leur prisonnier. S’avançant vers le criminel, elle commence par le détacher avant de s’assurer de restreindre l’usage de ses mains en les attachant ensemble dans son dos. L’heure du plan est venue, et du fait de l’absence de prises de décisions de l’Inuzuka depuis un petit moment, la Sendai décide d’énoncer le sien.

« Asura, je pense que vous et Sorosu devriez venir avec nous. Ne vous en faites pas pour la sécurité, j’en prends la responsabilité. Etant donné ce qu’il s’est passé il n’y a pas si longtemps à cet endroit même, comprenez que je ne peux pas vous faire aveuglément confiance en vous laissant tous sur le navire. Vous me semblez bien plus honnête que celui-là, mais je préfère prendre mes précautions. »

Sur ce point, il n’y a pas à tergiverser. Sans Asura, personne ne pourra quitter cette île, et ça, elle l’a vite compris en voyant sa façon de manipuler l’embarcation. L’ex Chûnin se tourne alors vers ses deux camarades, puis vers l’île. Une fois que tous ceux qui doivent débarquer l’ont fait, elle s’en remet aux capacités sensorielles de l’Inuzuka et de la Yasei, tandis qu’elle crée un double d’elle-même qui aura pour vocation à ouvrir la voie, tandis que de son côté, elle surveillera les arrières.

« Sakka, Medyûsa, je vous laisse déterminer notre direction, je n’ai malheureusement jamais appris à utiliser la sensorialité, mais quelque chose me dit que vos capacités respectives vous donnent ce pouvoir… »

Elle attend donc la décision.


résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mar 7 Juil 2020 - 11:08
The Lost

Après avoir discuté avec Sorosu sur ce qu’il savait à propos de Shoda et qu’Asura avait mis les voiles vers l’île en question. La blonde reste dans son coin, en train de réfléchir sur les prochaines marches à suivre. Cela n’allait pas être évident, car la Hebi ne connaissait pas les lieux. En tout cas, elle pouvait compter sur l’instinct de la rousse et les capacités sensorielles de Sakka ainsi que de son Nikken pour retrouver les traces de Shoda. Cela dit, Med dispose aussi de capacités sensorielles liées à la détection de chakra comme à la dissimulation. Ces deux aspects pourront être utile pour le retrouver, qui sait. Pour le moment, elle allait attendre patiemment jusqu’à l’arrivée à destination. Deux heures après, le navire se rapproche de l’île, il semble assez grand, pas plus grand que le pays de la foudre, mais assez pour se perdre. Sans aucun doute, il y avait forêt sur l’île donc les recherches seront sans doute compliquées, par chance, l’équipe pouvait compter sur les capacités sensorielles d’une Inuzuka. La blonde ne pratiquait pas encore aisément la détection de chakra et la vision thermique de Med n’allait pas suffire pour retrouver quelqu’un. D’ailleurs, ça ne servait pas trop à cela, mais s’ils s’enfoncent dans l’île, ça pourrait être utile pour différencier certaines présences. Sorosu a été bien calme durant tout le voyage, en ayant toujours cette tête de malheureux, il avait sans doute compris ses fautes. Pour ce qui était d’Asura, ce dernier s’était calmé contre le prisonnier et il naviguait sans trop rien dire. Le calme avant la tempête.

Medyûsa regardait l’île au loin avant de voir Hanae se déplaçait sur le navire, en leur direction et plus particulièrement vers Sorosu. La Hebi gardait un œil sur sa bien-aimée, cette dernière n’appréciait pas trop le prisonnier. En même temps, ça pouvait se comprendre vu qu’il est responsable de plusieurs morts à cause de son comportement absurde. Il semblerait que la rousse libère partiellement l’homme, mais garde en sûreté, les mains de Sorosu liés dans le dos. C’était mieux ainsi, ça lui évitera de leur faussée compagnie, durant leur trajet dans la forêt. La Sendai avait décidé de prendre les deux civils avec elles, en prenant la responsabilité de ce qui pourrait se passer sur l’île. Elle n’avait pas trop confiance, même en Asura, de peur que ce dernier les abandonne sur l’île en cas de danger. Là-dessus, Med ne pouvait rien dire de particulier, autant avoir une assurance derrière elles, au cas où. La blonde soupire et rejoint le groupe. « Ne vous en faites pas, vous ne croyez rien avec nous. Tout ce qui est important de savoir, c’est de faire attention où vous mettiez les pieds et une dernière chose, si vous voyez quelque chose d’étrange durant le trajet, n’hésitez pas à nous le dire. » Finit-elle là-dessus avant que son regard se porte vers Hanae, regard qui se voulait confiant envers la rousse, mais un peu perplexe à la fois. Cela dit, c’était son choix et Med n’allait pas la contredire là-dessus. Une fois amarré près de l’île, l’endroit où Sorosu avait déposé Shoda, tout le monde descendait du navire après avoir fait en sorte que le bateau ne parte pas sans eux.

L’île était magnifique, Med dont son instinct animal pouvait ressentir quelque chose de fantastique et aussi, comme une présence invisible et une aura étrange. Elle n’avait jamais ressenti cela en allant dans un lieu, même dans la grotte de Kyouu. Cette île ne semblait pas hostile, mais c’est souvent dans ce genre de lieu que tout peut arriver. Il ne fallait pas se laisser envahir par ces drôles de sensation, car ça pouvait leur être fatal. Cette île possédait plusieurs paysages différents et avec des grandeurs hors du commun. La blonde se méfiait de la beauté des lieux et il fallait commencer à explorer l’île. Hanae prend la parole, leur disant qu’elle n’a jamais appris la sensorialité et que leur talent dans ce domaine pourrait aider à les guider sur l’île. La blonde hoche la tête. « Je ne vais pas te mentir Hanae, mes techniques sont basiques, rien d’incroyable. Ma vision ne me permet pas de retrouver quelqu’un, je ne suis pas une Hyûga. Cela dit, ça pourrait être utile en cas de nécessité. Je vais regarder le terrain, autour si je trouve des traces de pas, même si j’ai un doute là-dessus. » Dit-elle avant de regarder Sakka. « Tu disposes d’un bon odorat et d’un Ninken capable de pister quelqu’un. Comme tu as fouillé l’appartement de Shoda, tu as dû déjà sentir son odeur ou Shiroi, ton Ninken. Tentez de vous en souvenir à nouveau pour voir si vous sentez son odeur sur l’île pour mieux nous guider. Je vous laisse quelques minutes. » Finit-elle sur cela.

La blonde s’éloigne peu du groupe, tout en restant dans leur champ de vision. Après quelques instants à chercher des empreintes, elle en trouve. Ce n’était pas récent, mais ça pouvait être une piste. Ces dernières vont vers le centre de l’île, cela dit, Med ne peut pas y aller seul. En effet, ça pouvait être un piège pour les mener à une fausse piste. Qui sait, ce qui pouvait y avoir sur l’île ? Étaient-ils les seuls dessus ou pas ? Shoda pouvait-il essayer de masquer sa présence avec de fausses pistes ? Après tout, son Ninken est mort en affrontant la mer et s’il a décidé d’envoyer son chien ninja vers le continent, ce n’est pas pour rien. Utiliser une technique de sensorialité . Trop loin, elle n’arriverait pas à scanner les environs, même jusqu’au centre pour détection une source de chakra, voire plusieurs. La blonde retourne vers ses camarades. Elle regarde avant tout, les deux marins. « Si vous savez des choses sur cette île, pourriez-vous nous en faire part ? S’il vous plaît ! » Et ensuite, elle regarde Sakka. « Sakka, est-ce toi et Shiroi aviez-vous trouver quelque chose ? » Demande-t-elle. Difficile de partir à l’aveuglette, mais la jeune Inuzuka ressent vers le centre de la forêt. « Hum… De mon côté, j’ai trouvé des empreintes menant vers le centre de la forêt également. Je ne dispose pas de détection de chakra pouvant scanner aussi loin pour m’assurer de certaines choses. Pour ce qui est des empreintes, ça me semble étrange et trop facile surtout que sa disparition remonte à quelques jours. Je ne suis pas douée en pistage et chasse, j’ai perdu la main depuis mon vécu à Mizu no Kuni. Mais bon, pour le moment, on devrait se diriger vers le centre et de là, on verra ce que Sakka a pu sentir. » Dit-elle avant que le groupe se dirige vers leur destination, le centre de l’île.

Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mer 8 Juil 2020 - 12:30
Le groupe progresse lentement, le clone de Hanae en tête sondant toute embuscade possible. Il règne dans ces denses forêts un silence trompeur, et la menace qui pèse sur le groupe est persistante. Escortés par les ninjas missionnés, Asura et Sorosu font pâle figure. Leur inquiétude est palpable, d’autant que leur volonté de repousser au plus loin possible l’échéance se manifeste indirectement par le fait qu’ils ralentissent volontairement la marche. Anxiogène.

Le groupe poursuit toutefois. Le ninken de Sakka, Shiroï, guide le clone de Hanae en collant sa truffe partout sur le sol, sur le bois, dans les petits gaulis. Medyûsa repère avec une certaine aisance différents types d’empreintes : du gibier sauvage laissant des traces de sabots, des prédateurs aux traces plus « feutrées », mais plus distinctement, elle aperçoit les empreintes de ce qui semble être une chaussure parfois, littéralement un pied d’autres fois. Comme s’il n’y avait pas un, mais deux hommes qui étaient venus ici : l’un pieds nus, l’autre chaussé. De temps en temps, une patte de loup les accompagne. Aucun doute possible : Shoda est passé par ici.

Impossible toutefois pour le ninken de distinguer les odeurs d’un de ses semblables. Il ne peut dès lors se fier qu’à cette odeur d’homme qui aguiche ses narines et lui fait poursuivre son itinéraire vers le centre de la forêt.

Bientôt, les bois se révèlent encore plus dense. Le groupe a bien progressé dans les terres lorsqu’un groupe d’oiseaux s’envole, réagissant à leur présence.

« Peut-être… peut-être devrions-nous rebrousser chemin ? Je ne la sens pas, cette histoire… »

Lâche Asura, qui aurait de loin préféré rester sur son petit bateau pour s’assurer que personne ne le lui dérobe. Mais alors qu’il termine sa phrase, Shiroï se met à aboyer pour prévenir ses alliés et fonce dans une direction précise. Il a trouvé quelque chose.

Au loin, un cri retentit dans la jungle.


Informations:

Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mer 8 Juil 2020 - 15:46
Les capacités sensorielles de Sakka et Medyûsa donnent la possibilité au groupe d’envisager une première piste. Si Hanae se concentre plus sur la sécurité du groupe que sur l’observation des traces au sol ou ailleurs, elle sait au moins que la Yasei et le Ninken feront un travail efficace pour ce qui est de chercher la cible. Shoda doit encore être en vie, sinon tout cela ne rimerait à rien. Pour ce qui est de l’objectif de ce-dernier, il est mineur à côté de sa survie. Que pourrait abriter cette pour que l’Inuzuka ait risqué sa vie pour s’y rendre ? L’un de ces dieux dont parlent les gens dernièrement ? Une arme puissante, comme l’un de ces artéfacts ? Impossible de le dire, peut-être que c’est simplement une lubie d’un homme dont la raison l’a quitté.

La jungle est ce qu’elle est, et il est difficile de prévoir avec certitude une possible embuscade. Avoir deux civils à protéger est risqué, voire même suicidaire, mais la Sendai ne peut faire confiance à Asura aveuglément, pas après ce que Sorosu a fait au dernier ninja des nuages qui a été débarqué à cet endroit même. Si l’homme en deuil est trop abattu pour dire quoi que ce soit, la rubiconde est bien consciente que le pêcheur honnête aurait préféré rester sur son navire. Mais qu’aurait-il fait en cas de tentative de vol, sinon fuir ou être inutile ? Sa présence est plus utile ici, et si l’embarcation est volée, alors il faudra user de stratagèmes pour s’échapper de là. Encore une situation que la jeune femme voudrait éviter. C’est à peu près à cet instant que le cri retentit. Pas une seconde à perdre, il faut donner les directives.

« Bien, Asura, retournez au bateau… Mon clone vous accompagnera jusqu’à ce que nous revenions. Si ce cri est dû à une attaque, il faut à tout prix réduire le nombre de personnes à protéger. Medyûsa, tu surveilles Sorosu, s’il te plaît, et Sakka et moi allons vers ce cri. »

Tout a été dit en un instant. Il faut s’assurer que le pêcheur ne craigne rien et soit prêt à partir au plus vite, mais aussi que leurs vies ne soient pas menacées par une fuite ou un abandon. Le clone devrait suffire à le dissuader de mal agir et pourra le protéger jusqu’à la plage. De son côté, la Sendai suit Shiroi vers le cri, sur ses gardes, prête à effectuer des mudras si quoi que ce soit tourne mal… Est-ce un homme ou une femme, qui a crié ? Est-ce Shoda, ou une autre personne ? Il est à douter que beaucoup de monde ne se promène par ici, alors l’ex Kumojine a des espoirs, quant à la survie du voyageur.




résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Jeu 9 Juil 2020 - 11:36
The Lost

Marchant lentement et prudemment dans la forêt, le clone d’Hanae ouvrait la marge avec Shiroi, le Ninken de Sakka. La Hanae originale était resté auprès des civils en compagne de Sakka. Pour ce qui était de Medyûsa, elle faisait en sorte de vérifier le sol, de temps en temps, cherchant des indices ou des empreintes pouvant les guider dans cette forêt. Pour le moment, la kunoichi n’avait pu voir que des pas d’animaux que ce soit des sangliers ou de certains prédateurs. En même temps, sur une île, il y avait aussi ce genre d’animaux et une île comme celle-ci, vide de vie, ça n’existait pas du tout. Sorosu et Asura semblent ralentir un peu le temps, en les voyant, ils étaient sur les gardes, mais aussi, ils avaient peur. Med n’allait pas les blâmer pour se sentir comme cela, c’était humain d’avoir peur. De plus, les deux hommes ne sont que des pêcheurs, ils ne sont pas habitués à aller dans des lieux hostiles, loin d’un sentiment de contrôle sur la situation. En mer, ils n’font pas trop peur, car c’est leur milieu à eux, ils ont l’avantage de bien connaître la mer. Mais, une île, une forêt aussi grande et dense, ce n’est pas leur milieu à eux. En tout cas, il fallait continuer à avancer et il ne fallait pas les laisser seuls, au cas où ils pourraient fuir où se faire attaquer à cause du fait qu’ils sont faibles. En effet, les prédateurs peuvent sentir la peur de leur proie et jouer là-dessus. Med pouvait aussi sentir cela, chez eux.

Med s’accroupit temporairement, restant un peu en arrière en faisant signe de continuer la marche. Il y avait des empreintes de pas, mais pas ceux d’animal. En effet, il y avait deux types d’empreinte différents provenant d’être humain et d’un animal particulier, celui d’un chien. L’un était chaussé et l’autre à pieds nus. Shoda était bel et bien passé par ici, mais avec qui ? Étrange, mais la kunoichi n’aimait pas ça, peut-être que Sorosu est allé plus loin qu’il n’a osé avouer durant l’interrogatoire. Impossible, il avait trop peur et effondré, psychologiquement, il était faible, trop pour s’amuser avec elles jusqu’à leur mentir. Du coup, il avait la possibilité qu’il y eût une autre personne sur l’île et qui semble avoir connu l’Inuzuka. La blonde se relève et les rejoint, tout en gardant cette information pour elle, après tout, le groupe prend la bonne direction. Medyûsa n’était sûre de rien et il fallait qu’elle réfléchisse à quelque chose surtout lié à l’œuvre de Shoda que Kyouu leur avait donné. Asura voulait rebrousser chemin, car il avait un mauvais pressentiment. Or, il n’a pas eu le temps de finir sa phrase que Shiroi se met à aboyer pour les prévenir avant de partir dans une direction précise. Hanae propose que son clone ramène Asura vers le bateau afin d’éviter d’avoir trop de civils à protéger. Medyûsa allait rester avec Sorosu pendant que la rousse et Sakka allaient partir en direction du cri. « Bien, allez-y et faites attention. Sakka, utilise une technique de sensorialité pour vérifier s’il n’y a pas de piège. » Finit-elle en les laissant partir.

Medyûsa se met à côté de Sorosu et maintenant qu’ils sont seuls, elle allait pouvoir lui parler. « Bien, es-tu sûr que tu nous as dit la vérité ? As-tu juste déposé Shoda sur l’île avant de partir ou tu as voyagé un peu avec lui ? » Lui demande-t-elle. « Car j’ai trouvé des pas de deux êtres humains dont l’un d’eux est sans doute Shoda vu qu’à côté, il y avait aussi ceux d’un Ninken. Je te l’ai dit, si tu sais quelque chose à propos de l’île ou si tu as vu quelque chose de louche en repartant, il faut nous le dire. » Finit-elle là-dessus en attendant quelques minutes avant de marcher prudemment et sur ses gardes vers ses partenaires. D’ailleurs, les yeux de la Yasei changent de forme pour prendre ceux d’un serpent. Capable de capter la chaleur corporelle que ce soit d’un humain ou d’un animal, elle allait faire en sorte de protéger Sorosu et ses arrières en regardant autour d’elle tout en avançant. Elle était prête à réagir en cas d’attaque. « Avance et reste près de moi, si tu veux vivre. » Dit-elle en restant sur ses gardes.


Résumé:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 20 Juil 2020 - 13:43
Sorosu tremble, tant parce qu’il est dans une forêt dense où il ne sait ce qui risque d’arriver, que par l’étrange métamorphose oculaire de Medyûsa. Pris à parti par la kunoichi, il opine du chef en écoutant celle qui l’interroge.

« Oui, snif, je vous ai tout dit. Pourquoi je vous mentirais ? S’il vous plaît… vous auriez dû... s'il vous plaît, laissez-moi retourner à la barque ! »

Le comportement de Sorosu est bien étrange et grâce à sa vision thermique, Medyûsa détecte une étrange chaleur liée sans aucun doute à son anxiété. Shiroi, qui connait bien cette odeur, peut même mettre un nom dessus : la peur, rien que la peur. Le pêcheur-passeur n’a guère menti, mais il est facile pour la serpentesque de comprendre qu'il se dégonfle, encore une fois, perdant ses moyens dès que le danger se présente. L'anti-héros par excellence : un boulet entre leurs pattes.

Plus loin, le trio composé d’Hanae, Sakka et Shiroï progresse plus rapidement en direction du cri. Le ninken est en tête, son flair appâté par une piste. Il jappe plusieurs fois et ses pattes continuent de trotter à une vive allure, tant qu'il est difficile de le suivre ; néanmois, il règle sa vitesse sur celle de ses poursuivants. Après avoir parcouru une bonne centaine de mètres, le chien-loup commence à bifurquer spontanément en entraînant derrière lui les deux guerrières : la position de cette odeur se précise. De sa gueule coule un long filet de salive témoignant de sa hâte. Sa dresseuse esquisse un sourire en comprenant que son compagnon est proche du but. Mais ce sourire disparaît lorsque, soudain, elle et Hanae le voient bondir spontanément sur le côté, non pour plonger sur une proie, mais pour éviter quelque chose : sur le sol apparaît une aiguille au bout de laquelle s'écoule un liquide noirâtre.

Sakka, aussitôt, s’abrite et commande à son chien de faire de même. Mais Hanae qui les suit n’a pas le temps d’agir qu’elle est ciblée à son tour. Trois fléchettes empruntes du même liquide la visent et un nouveau cri déchire l’atmosphère.

« AAAAAAAAAAAAH ! CARCOU GROM NAAAAA ! »

La voix est perçante. De l’origine des fléchettes et de celle du cri, Sakka indique une direction approximative. L'ennemi est toujours dissimulé, mais il est dorénavant à leur portée.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Sendai Hanae
Sendai Hanae

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mer 22 Juil 2020 - 4:58
La fin du périple semble arriver, ou peut-être pas. Suivant toujours Shiroi, Hanae reste aussi attentive que possible aux détails environnants. Dans un périmètre inconnu, chaque détail compte et peut s’avérer très dangereux en cas de manque d’attention. Ce serait une erreur assez grave pour une kunoichi accomplie que de sous-estimer une île inconnue. Par ailleurs, ne pas savoir le niveau de puissance global de Shoda est une information manquante pouvant s’avérer dangereuse. S’il est un shinobi peu doué dans les arts ninjas, alors sa disparition est due à sa faiblesse, mais s’il est un tant soit peu talentueux, alors la rubiconde pourrait craindre beaucoup dans cette mission, et Medyûsa également. C’est la réaction du Ninken, puis de sa maîtresse, qui met la puce à l’oreille d’Hanae. Les aiguilles filent à toute vitesse, et imitant ses alliés, la jeune femme les esquive d'un mouvement habile et rapide pour ne pas être touchée.

Sans techniques sensorielles, impossible de savoir où est l’ennemi, à part en retraçant la trajectoire de l’attaque. Par ailleurs, les « mots » prononcés (ou hurlés) ne sont pas compréhensibles, ce qui peut laisser penser qu’une sorte d’indigène se trouve dans les environs, et est possiblement responsable de la disparition de l’Inuzuka tant recherché. Il se peut qu’il l’ait tué, ou qu’il ne l’ait jamais vu. Il peut aussi être prisonnier. Mais quoi qu’il en soit, comment parler avec quelqu’un dont le dialecte semble inconnu ? La flamboyante s’adresse à Sakka, espérant pouvoir tirer quelque chose des talents sensoriels de cette dernière :

« Sakka, sais-tu combien il y a de personne, et leurs positions approximatives ? Je ne peux pas les repérer et il faudrait éviter d’être pris par surprise. »

La Sendai sait que Sorosu et la Yasei ne tarderont pas à arriver. Neutraliser l’ennemi avant ne paraît pas possible, et sans savoir les informations essentielles, elle risquerait de tuer toute son équipe de mission en agissant à la va-vite. L’œil alerte, tout ce qu’elle peut faire en attendant les informations de sa camarade et cheffe d’équipe est de s’assurer de ne pas subir une nouvelle offensive. La personne qui les a attaquées n’est clairement pas amicale, pour ne pas dire qu’elle est totalement hostile. La Kazejine ne sait même pas si ces aiguilles étaient dangereuses outre mesure, c’est aussi la raison pour laquelle son instinct lui a dicté de ne pas simplement les encaisser. Des aiguilles pas plus grosses que des senbon ne feront aucuns dégâts, mais si elles sont empoisonnées, c’est une toute autre histoire…



résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Mer 22 Juil 2020 - 10:42
Un boulet…

Hanae et Sakka étaient partis un peu plus en avant, tout en suivant Shiroi qui semblait avoir repéré quelque chose. Apparemment, le cri d’un inconnu aurait pu être suffisant, mais le Ninken avait remarqué autre chose. La Sendai avait créé un clone et ramener Asura à son navire, de peur qu’on lui vole sans doute son navire. Cela dit, il avait peut-être peur et il ne voulait pas aller plus loin, ça ne serait pas une surprise en soi. Elle ne le blâme pas, au contraire, Med trouvait cela légitime de sa part. Ce n’est qu’un civil, un pécheur qui n’a pas les capacités pour survivre en milieu inconnu et peut-être hostile. Tout comme Sorosu, mais lui, il fallait le garder à l’œil. En effet, la Hebi n’avait pas du tout confiance en lui pour le laisser partir avec les deux autres. Le clone de sa dulcinée serait là pour les surveiller, il n’y a aucun doute là-dessus. Or, difficile de prévoir ce qu’il comptait faire exactement au navire ou si Hanae 2 et Asura le perde de vue. Il allait rester auprès de Medyûsa, pendant un temps et peu importe ses propos, elle ne le lâcherait pas. De toute façon, s’il veut survivre, il n’avait pas intérêt à s’enfuir. Difficile de prévoir ce que peut réserver un tel lieu. La blonde avait laissé quelques minutes d’avance à ses coéquipières pour aller voir ce qui se passe un peu plus loin. Ayant Soro avec elles, il ne fallait pas le mettre en danger pour rien et Med devait le surveiller, même si elle n’aimait pas être écartée de la sorte à cause de ce boulet.

La blonde allait profiter d’être seule avec Sorosu pour lui poser quelques questions et lui rappeler que dire la vérité, ça pourrait l’aider à tout instant. En ayant aucune information sur l’île où ils se trouvent, ça serait sympa d’en obtenir un peu. Et la blonde voulait s’assurer que l’homme était vraiment sincère dans ces propos. En attendant une réponse de sa part, elle transforme ses yeux en ceux d’un serpent pour obtenir une vision thermique et vérifier les alentours afin de s’assurer de leur sécurité. Medyûsa n’y voit rien d’anormal avant de reporter son regard vers l’homme. Ce dernier assure d’avoir tout dire et qu’il aimerait retourner à la barque avec les autres. En le regardant bien, son aura ou sa température corporelle était assez élevée, il avait peur, ça se voyait. Il ne mentait pas, son corps ne pouvait pas mentir surtout de la part d’un simple civil avec aucune capacité ninja. Il ne connaissait pas les lieux non plus, la peur de l’inconnu, des possibles dangers pouvant l’entourer et pire, ce cri qu’ils avaient pu entendre, il y a quelques minutes. La blonde se demandait si Hanae et Sakka allaient bien de leur côté, s’ils ont pu découvrir quelque chose d’intéressant. En tout cas, Med en avait déjà un peu marre d’être avec Sorosu. Or, elle ne peut pas le laisser partir sans l’autorisation de la Sendai ni de l’Inuzuka. Elle continue d’avancer avec lui, toujours en scanner la zone, au fur et à mesure qu’elle se rapproche de l’endroit où se trouvent Hanae et Sakka. « Je te crois, ton corps ne ment pas, tu es rempli d’anxiété. Reste calme, on n’a même pas été attaqué, une seule fois. » Dit-elle avant de reprendre la parole. « Je ne peux pas te laisser partir. Le clone d’Hanae et Asura sont déjà loin. De plus, si tu pars seul, tu risques de te perdre ou de te faire attaquer par quelqu’un ou quelque chose. Le mieux, c’est de rester auprès de moi en attendant qu’on retrouve Shoda ou si on pense que l’île est sûre. De toute façon, ce n’est pas à moi de décider si je te laisse partir ou pas, c’est à Hanae ou Sakka, c’est tout. » Finit-elle de parler.

Résumé du tour:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Sam 25 Juil 2020 - 19:19
Les détections combinées de Sakka et de Medyûsa finissent par avoir raison de la dissimulation de ce curieux protagoniste qui les attaque depuis une position inconnue. Shiroï, le ninken de Sakka, se met soudain à japper ainsi qu’à courir dans la direction de la menace, toujours attentif à ne pas être touché par l’une des fléchettes empoisonnées. Soudain, l’individu n’a d’autre choix que de sortir de sa cachette, débusqué par le chien-loup, alors même que Sakka se met à avancer dans sa direction en composant des mudras pour lancer l’assaut.

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Yzb4

Le Biscornu, traqué par la bête de la Louve, se révèle. Il s’agît d’un vieil homme habitant l’île depuis de longues années, un autochtone qui sous bien des aspects semble être en harmonie total avec cet endroit ; tant qu’il en a perdu toute trace de civilité. Mais les mystères qui planent derrière ce personnage, et notamment son incapacité à se faire comprendre, sont encore épais.

« AAAAARKUBATAILAAAAAA !! KURAKUM KALAAAAA ! »

De son pagne, il tire aussitôt un autre instrument sur lequel il pose ses lèvres. Les lames de vents créés par Sakka le frôlent, mais ne le touchent pas. Le Biscornu, continuant sa retraite, souffle enfin dans ce qui ressemble en réalité à un tube. Shiroï attaque. Toutefois, poursuivant son déplacement, Le Biscornu se met hors de portée de ses crocs et, curieusement, comme s'il se laissait dompter, le chien-loup commence à ralentir.

L’indigène, sitôt que le chien ne semble plus pouvoir l’atteindre, jette un œil inquiet aux autres combattantes. Sakka, au loin, se focalise sur son flair. Quelque chose ne va pas. Le comportement de son ninken en témoigne : il semble perdre toute son animosité. Le Biscornu, toutefois, ne s'arrête pas au constat que le chien le poursuit de moins en moins vite : tout son esprit est gouverné par la peur de ces inconnus venus souiller son territoire.

Tout en continuant de fuir, l’individu ordonne aux guerrières par un geste de le main de s’éloigner et de le laisser en paix. Mais avant même qu'elles ne puissent répondre à ce geste qui en l'état semble être tant un ordre qu'un avertissement, un autre se fait remarquer :

« Je vous l’ai dit ! Nous n’aurions jamais dû venir ici ! Laissez-moi rentrer, je vous en prie ! »

Toujours au sommet de ses angoisses, Sorosu communique ses craintes et ses envies en assistant à une situation qui semble de la pire des augures ; voyant que le sauvage s'est débusqué, il poursuit en attrapant l’épaule de Medyûsa, tentant de la retenir d'avancer. Il est en panique.

« Vous pensez encore vraiment que votre gars est en vie ? Ca ne sert à rien, il doit être mort à l’heure qu’il est ! Fuyons d’ici, c’est trop dangereux ! »

Fait-il en secouant la kunoichi avec insistance, son regard empli de désespoir.

Apparition du Biscornu. Vous n'avez encore que peu d'informations sur lui, mais vous pouvez constater plusieurs choses :
  • Le Biscornu habite depuis longtemps cette île perdue à l'Est du Kaminari.
  • Le Biscornu use de plusieurs armes à tubes et est capable de les imbiber d'un liquide noir.
  • Le Biscornu profite d'une discrétion naturelle sur son île.
  • Le Biscornu parle une langue encore incompréhensible.

Informations:

Revenir en haut Aller en bas
Gôgon Medyûsa
Gôgon Medyûsa

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda - Page 2 Empty
Lun 27 Juil 2020 - 10:39
Un boulet…

Sorosu est un véritable froussard, Medyûsa était déjà fatigué à devoir le supporter pendant qu’Hanae et Sakka sont à quelques mètres devant eux. Être la garde du corps de ce peureux, ce n’est pas vraiment glorifiant. Honnêtement, sa peur n’était pas due à un mensonge pour tenter de berner la blonde. Grâce à sa vision thermique, elle avait pu déceler qu’il était sincère dans son anxiété. Là-dessus, la Hebi ne pouvait rien dire de plus et elle pouvait essayer de la réconforter. Cela dit, ça serait une perte de temps et elle n’était pas venue pour jouer les baby-sitters ou la psychologue, voire la meilleure amie de ce type. Med est une kunoichi avant toute chose et elle avait une mission à effectuer. Et sa mission, ça consistait à retrouver Inuzuka Shoda. Enfin, elle ne pouvait pas laisser un civil, seul dans cette forêt ou dans l’île sinon il risque de se faire tuer surtout lui. Honnêtement, la Yasei aurait préféré laisser Sorosu sur le petit navire, attaché et surveiller par l’un des clones d’Hanae et Asura, au moins, l’expédition aurait été plus facile. Or, la Sendai a donné une proposition que tout le monde a été d’accord d’accepter. Si la Genin avait su, elle aurait refusé ou elle l’aurait relancé dans l’eau avec son équipage pour en être débarrassé. En effet, il devenait insupportable et Med allait bientôt perdre patiente avec ce stupide humain. Le duo s’approche de plus en plus de la position des deux soldats de l’empire, au point de les voir sur leur garde. Elles sont attaquées ? Par qui ? Heureusement, elle a gardé sa vision thermique pour éviter une probable embuscade sur le chemin.

Il fallait les aider, mais avec Sorosu, ça serait compliqué. Il est même possible qu’il puisse prendre la fuite si elle rejoint ses coéquipières dans la bataille. Cela dit, il fait ce qu’il veut, ce n’était pas faute à Med de l’avoir prévenu à maintes reprises de rester à leurs côtés pour sa survie. Il était hors de question d’être spectatrice pendant que ses alliées se fassent attaquer. Hanae est parmi les cibles de l’inconnu et il est hors de question qu’elle se fasse blesser par ce dernier ni même Sakka. En voyant le Ninken, ce dernier semble étrange tandis que l’inconnu sûr de sa cachette. Un vieillard, il ne semble pas venir d’ailleurs et vu sa tenue, il doit vivre sur l’île. Enfin peu importe, il fallait le calmer ou le neutraliser, mais sans le tuer. Elle désactive sa vision thermique. Transformant une partie de sa mâchoire, elle jette cinq jets de venin en direction du Biscornu afin de l’engourdir et de ralentir ses mouvements enfin comme ça, il ne pourra pas trop réagir assez vite pour éviter le prochain assaut de la blonde ou d’une autre personne de son groupe. Sorosu se fait remarquer avec sa crise de panique, heureusement que la blonde a pu le voir grâce à sa vision thermique et réagir assez vite pour l’attaquer par surprise avant qu’il l’ouvre. « Ferme là, rester calme et tout ira bien. On est quatre contres lui, tout se passera bien. » Dit-elle en soupirant. Franchement, il est vraiment lourd et elle aimerait lui dire de partir, mais Hanae et Sakka ne risquent pas d’aimer qu’elle abandonne le civil dans un lieu inconnu et peut-être dangereux.

Maintenant, il fallait vite réagir et elle se met à composer des mûdra afin de lui envoyer une attaque Doton pour lui mettre la pression. Cependant, Sorosu empêche Medyûsa de réagir. En effet, il n’a rien trouvé de mieux que de s’accrocher à la Hebi. Il l’empêche d’utiliser son bras droit tout en continuant à paniquer comme un enfant et encore, même un enfant serait plus courageux que lui. Elle grimace en le regardant et là, elle se met réellement en colère en se transformant en hybride tout en le regardant d’un air froid et colérique. « Tu vas arrêter de me gêner humain ! Tu es qu’un boulet, un froussard même un gamin serait plus courageux que toi ! Si tu ne me lâches pas, je te tue, compris ?! » Dit-elle en colère contre lui. Medyûsa avait perdu patience et on peut dire que c’est assez rare, mais là, elle était en plein affrontement et le geste de Sorosu pourrait les mettre en danger. Fermant son poing gauche, elle frappe Sorosu au niveau de sa cage thoracique, tout en bougeant pour bien se positionner, au pire, elle le touchera au visage ou ailleurs afin qu’il puisse la lâcher. « Lâche-moi, pot de colle ! Argh, c’est pour ça que je déteste les hommes. » Crache-t-elle de colère.

Résumé du tour:



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u1201

[Mission/A/Teikokumo] La dernière aventure de Shoda

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La dernière aventures de Shoda - Rapport à la Régente
» [ Mission rang C ] 学院 - Hashira no Gakuin [ Shoda & Arashi ]
» [MISSION/A/Coalition] Dernière escale
» Mission de rang B : La grande descente du Yamagenzo - Dernière partie
» [MISSION/A/Coalition] Dernière escale - (Okiko & Medyusa) + (Fuyumi, Gozen & Luna).

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: