Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo

Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Dim 19 Avr 2020 - 19:04

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Des bribes de souvenirs, d’un passé lointain. Des batraciens. Beaucoup de batraciens. Il ne pouvait s’enlever cette idée de la tête ; des alliés puissants pour mener ses batailles. Là où les hommes pouvaient trahir, même sous contrat signé avec le sang ; eux resteraient fidèles tant que le respect et les conditions seraient respectés. Restait à trouver une espèce en particulier, son repaire ; choisir la facilité et suivre les traces de son maître à penser ? Entouré d’ouvrages multiples au point qu’il semblait emmuré dans le papier, ses rétines d’un bleu glacial tendant vers l’acier dévalaient les kanjis à une vitesse remarquable. Il lui fallait des animaux capable de s’adapter à son rythme et son style de combat, réduisant déjà grandement les possibilités d’affiliation. Une fois sur le champ de bataille, l’Averse devenait l’épicentre de phénomènes auxquels peu pouvaient survivre aisément. Blesser allié comme ennemi, tel était son fardeau héréditaire ; pas question de risquer des vies alors même qu’elles étaient déjà supposées être en sursis une fois les assauts lancés.

En bref, un animal capable de s’acclimater au froid. De s’épanouir dans ce dernier. Une lueur sembla briller dans ses pupilles jusque là terne. Un conte à propos d’une bête qui semblait répondre aux critères avec justesse. Fermant le bouquin d’une main, il l’enfourna dans sa besace et quitta l’endroit sans se retourner, laissant derrière lui la petite forteresse reliée de cuir sans s’enquérir de ranger tout cela. Quelqu’un était sûrement payé pour ça.

Son loisir chronophage l’avait laissé là enfermé depuis plus de temps qu’il ne savait le dire, il fut quelque peu ébloui par le soleil hivernal une fois sorti de sa prison.

[...]Sa fourrure immaculée semble le protéger des assauts du temps capricieux de Yuki no Kuni. Depuis que l’équipage a débarqué, nous avons croisé de nombreux spécimens mais le dernier en date semblait plus intelligent et évolué. À vrai dire à voir la façon dont il nous observait pendant que nous montions le camp, là entre les arbres, on aurait dit un shinobi. Je n’ai pourtant pas ressenti de chakra mais j’aurais pu jurer qu’il était sur le qui-vive.

[...]Sora et Todoki ne sont pas revenus de leur virée vers le nid de la bête. Peut-on parler de nid ? Elle semble seule, sans petits, pourtant elle s’oppose furieusement à ce qu’on rejoigne le flanc nord-est de la montagne. Le chef dit que c’est un mammifère dressé pour protéger un artefact et qu’on doit par tous les moyens découvrir le pourquoi de tout cela. Mais cela ne me dit rien qui vaille. Demain, nous partirons avec Gon vers cet endroit.

[...]C’est sans aucun doute plus qu’un simple animal. Après qu’il ait arraché le membre de Gon, je l’ai entendu parler. D’une voix claire et rauque ; j’en suis à présent persuadé, la montagne est le repaire d’un spécimen tel que les Mizujins n’en ont jamais vus. Le contrat ne stipulait pas ce genre de risque. Je refuse d’y laisser moi aussi un membre. Je quitte ce pays aride, quoi qu’en dise les autres. Plutôt me noyer dans les mers agitées que d’affronter encore ce monstre.

Un sourire naquit sur le visage de Roki, tandis qu’il se souvenait de ces vers lus plus tôt...



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Mar 21 Avr 2020 - 16:52

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a cinq mois, zone inconnue.

Dans la toundra, seul et seulement couvert par sa longue cape bariolée de vert et de jaune, il avançait sur la neige, ses pas inexplicablement trop légers pour qu’il ne la traverse. Mais le shinobi n’avait pas froid, pas plus qu’il n’avait de mal à avancer dans cette tempête glaciale. À vrai dire, il se sentait chez lui dans cet environnement pourtant plus qu’hostile aux gens de son espèce. La traque durait maintenant depuis plus d’un mois ; chaque fois qu’il touchait au but, il se retrouvait inlassablement sur une fausse piste. L’Averse décida alors qu’il en était assez et s’arrêta bonnement et simplement en plein milieu d’une clairière, déposa devant lui ses sabres et le haut de son kimono pour rester face à la nature dans son plus simple appareil.

Les minutes passèrent et à chaque grain du sablier attiré par la gravité, son but sembla s’éloigner pour ne laisser place qu’à la glaciale et capricieuse météo. Malgré son don héréditaire, le froid semblait l’empêcher de penser plus que de se mouvoir. Il était enfin dans une osmose jamais atteinte. Il avait connu ce pays des années auparavant, y ayant amarré avec son maître, le Mirage.

Y revenir provoquait des sentiments et des sensations étranges. Il ressentit ce quelque chose qui allait le mettre sur la piste de l'Étoile du Matin, des mois plus tard.

Un hurlement. Puissant, inéluctable. Un aboiement ? Non. Plus féroce, qui aurait pu glacer ses sangs, plus que n’importe quel blizzard. Une clameur impitoyable. Il n’était pas seul.

Il ne bougea pas d’un iota, véritable statue de chair et de tissu. Même quand une ombre sembla se dessiner dans les pins lointains. Même quand une devint dix. De l’orée des bois glacés surgirent à pas de loup les animaux qu’il cherchait. Un.. Dix… Treize.


La Meute.

Un d’eux s’avança alors. Le pelage grisonnant et balafré témoignant d’une anamnèse jonchée de combat et d’une expérience sans pareille. L’Alpha.





Dernière édition par Yūdachi no Roki le Ven 24 Avr 2020 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Mar 21 Avr 2020 - 18:25

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a cinq mois, zone inconnue.

Il semblait agir sans être affecté par le temps, comme si chaque seconde n’avait aucun effet sur lui. Ses membres étaient puissants, sa gueule immense. Sa queue battait un tempo parfait, comme s’il était le roi de cet écosystème et que même la nature se pliait à son caprice le plus désuet ; comme s’il assistait à la marche d’un Empereur. Véritable, simple mais incroyablement complexe à appréhender. Était-il victime d’un Genjutsu ? Ses yeux ambrés ne croisèrent pas les siens ; pas besoin. L’alpha l’ignorait et pourtant, ses pattes semblaient le mener vers lui inexorablement.

Roki ne pouvait que respirer par accoup. Toujours pas à cause du temps mais bel et bien à cause de la pression engendré par la rencontre. Il pouvait sentir dans chaque fibre de son être que d’un seul bond, la bête pourrait fondre sur lui avant qu’il n’ait le temps de faire quoi que ce soit, dans cette position. Un pari risqué mais nécessaire. Et il avançait toujours en traçant un cercle parfait autour de lui, qui n’arrêtait pas de se resserrer, sous l’oeil de ses comparses eux aussi immobiles que le amejin.

Il pouvait maintenant sentir son souffle et les effluves de la viande qui l’avait nourri. L’odeur musquée de son pelage. Une fraction de seconde qui sembla durer un siècle et la Bête fondait sur lui, enserrer de ses crocs l’une de ses épaules. Plantés dans sa chair, le moindre mouvement de recul aurait arraché son bras, tant la pression de sa mâchoire se voulait écrasante. Mais le bretteur n’en fit rien et de son bras valide, il enserra le collier de l’animal, collant son buste contre lui.

« Je t’ai cherché longtemps, vieil ami. » Un large sourire ornait le visage de l’adolescent tandis qu’il continuait d’étreindre le Loup Blanc.

Son sang coulait par fin filets le long de son torse, gravement ralenti par les bourrasques faisant remonter les larmes carmin de là où elles arrivaient. L’hémoglobine chaude semblait douce caresse. Il se rappela les propos de Xuen dans son enfance et de sa virée au Mont des Crapauds.

« Je m’en remets à toi, ô maître. » Sur un ton emprunt de respect, il se laissa tomber comme une marionnette de chiffon à la merci du prédateur. Il avait bien travaillé.

Ses paupières finirent par se clore jusqu’à perdre connaissance. Était-ce sa blessure ? La semaine passée à traquer sans fermer l’oeil ? Il ne pouvait dire.

Roki se réveilla dans une grotte à l’abri du vent, la tête posée sur la cuisse d’une louve qui lappait sa blessure. Dur de décider si elle aimait son goût ou si elle le soignait.


« Savais-tu comment agir ou es-tu simplement d’une stupidité sans précédent ? » souffla la Majestueuse entre deux coups de langue.

« Vous êtes des prédateurs, il est donc logique que cela devienne bien moins intéressant lorsque la proie ne joue pas le jeu dudit prédateur. Une simple audience, c’est ce que je veux. On dirait que j’ai visé juste. »
« Shishishi… Ah, les humains. »




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Mar 21 Avr 2020 - 19:00

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a cinq mois, zone inconnue.


« Trois règles régissent la Meute. La première est que l’Alpha régit tout et chaque animal de la Meute lui doit obéissance. La seconde est que sur chaque proie, il est le premier à se nourrir. La dernière est qu’en cas de différend avec l’Alpha, on peut le défier pour espérer prendre sa place. »

Roki acquiesça d’un hochement de tête silencieux, les yeux sur la viande crue qui trônait devant lui. Peut-être du lapin ? Ne s’enquérant pas de le savoir ou de le deviner, il croqua dedans à pleine dents. Ce n’était pas son pire repas, ayant grandi dans les conflits peuplant Ame. C’était même presque bon, à vrai dire. Essuyant le sang coulant à la commissure de ses lèvres, il releva ses yeux sur l’Alpha, le toisant lui-même du haut de son perchoir rocheux.

Il était temps.

« Il ne surprendra personne quand je vous dirais que je suis venu dans un seul et unique but. Devenir membre de la Meute et ainsi avoir le droit de signer votre pacte. » Désormais debout, il ne lâcha pas le royal animal du regard. Ses babines se plissèrent pour laisser échapper un rire guturral.

« Le pacte des Loups est large mais le nôtre, celui du 北極圏 Hokkyokuken, est particulier. À vrai dire il existe bel et bien mais pour ne rien te cacher, personne ne l’a jamais vu de ses propres yeux et a vécu pour en parler. Va donc à Hi, là-bas tu pourras espérer trouver une oreille attentive à ta requête. Ils sont mous et dociles. Nous sommes des chasseurs, des tueurs. Pas question d’abriter parmi les nôtres un morceau de chair comme toi. » Son énorme tête alla se poser à l’opposé et il dormit, sans vergogne, sans écouter les mots du garçon.

Un des loups s’approcha quelques minutes après de lui et pencha la tête. « Tu pensais vraiment qu’il allait accepter ? » Lâcha-t-il, l’air réellement dubitatif. « Ça ne coute rien d’essayer. Et je ne compte pas partir avant qu’il accède à ma requête. » Il sourit lui aussi puis se retourna et lui aussi, il dormit, à poings fermés.

-----------------------
Quelques jours plus tard
-----------------------

« À vrai dire, il y a bien un moyen. Il a menti. Un homme a déjà réussi à se faire une place parmi nous. C'est même une honte, pour les Alphas qui ont succédés après sa mort sur le Champ de Mars. Un seul et unique moyen. Tu dois défier l’Alpha actuel. » Roki haussa un sourcil. « Je croyais avoir entendu qu’il fallait faire parti de la Meute pour cela. » Le canidé ricana. « Je n’ai pas dit que c’était aussi simple. Tu dois trouver un Loup assez fou pour te permettre de le faire en son nom. » Un éclair de détermination transparut dans le terne océan de ses pupilles. « Il existe, hein ? »

Roki n’eut pas de réponse. Seulement un immense sourire jonché de canines et de molaires.






Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 16:40

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a quatre mois, zone inconnue.

« Il y a longtemps j’ai moi aussi fait partie d’une meute. Le Seishinteki Butai. Par procuration, à vrai dire, via la bénédiction de l’un de ses membres. Son dernier membre. Je suis désormais seul représentant et tu t’en doutes bien, il n’y a pas lieu de parler d’une meute dans ce cas-là. Récemment, j’ai appris le décès avéré de celui qui m’a permit de tenir mon épée correctement et de la brandir contre le sens du vent. Je ne ressens pourtant nul besoin de vengeance, pas plus que quelconque ressentiment ou colère. Tout est inéluctablement amené au froid. Je ne sais pas si je suis une mauvaise personne. Pas seulement à cause de ça. Mais rien ne m’anime réellement ; ni la justice, ni même la vertu. Ce vent contre lequel je me bats, je ne sais pas moi-même si il y a un intérêt. » Il prit une inspiration et but une gorgée de gruau.

« J’ai grandi à Ame, là où ne sont les relations humaines ne sont que conflits. Seul. Mais je ne suis pas à prendre en pitié, j’ai été éduqué par deux des meilleurs bretteurs qu’il m’ait été donné de rencontrer. L’un des Sept de la Brume initiale et l’autre un pratiquant de l’art samuraï même si à dire vrai, il se sentirait sûrement insulté en m’entendant. » Il esquissa un sourire las.

« Je te passe l’enfance et l’adolescence de l’orphelin. Il y a quelques détails intéressants mais le tout est assez ennuyeux. Prévisible, même ?
Mais tout a changé avec ce qu’ils appellent la Résonance. Quand j’ai été parcouru par ce phénomène, j’ai éveillé des capacités que je connaissais pour les avoir trop bien vues en action ; j’ai enfin accéder à, il faut bien le dire, ce que je convoitais et jalousais.
»

« Le goût est pourtant fade. Je passe peut-être pour un autre de ces capricieux humains à tes yeux ; mais c’est bien loin de ce à quoi je m’imaginais. Le ninshû n’a rien de divin. Ce n’est qu’une arme peu différente de Saihyô. » Il passa les doigts sur le fourreau noir et doré de son arme. « Ce n’est pas une arme que je suis venu chercher. C’est quelque chose de plus grand. Je n’ai que très peu d’amis mais là où je vais, j’ai besoin d’une assistance sans failles. L’une de celles que mes confrères ne peuvent m’apporter. »

L’animal qui jusque-là n’avait pas bougé d’un poil détacha son énorme gueule du sol et entrouvrit sa paupière pour laisser apparaître une émeraude à l’éclat terne.

« Oserais-tu me mentir, konoyaro ? Je croyais que rien ne t’animais. » Il écoutait bel et bien. Peut-être que tout ce chemin n’était pas sans intérêt finalement.

« Je ne sais pas moi-même mais j’en suis pourtant persuadé. Depuis sa mort. Je n’existe que pour ça. »
« Pour quoi ? »

« Si mon sang touche le parchemin des Hokkyokuken, tu sauras. » Les deux Bêtes sourirent, synchrones.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 17:04

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a quatre mois, zone inconnue.

Fut un temps, il portait un autre nom. Un nom flamboyant, témoin de sa superbe. Son poil était doré comme s’il avait reçu le touché de l’un des kamui des Cieux. De feu et de braise, il n’avait pas d’égal sur le champ de bataille et ses propos ne trouvaient jamais à être contredit. Une déité parmi les autres canidés, un exemple ; parfois un mentor. Un animal joyeux malgré les siècles d’Histoire et de légendes dont il était le protecteur. Mais ce droit divin de régner il l’avait perdu en même temps que son oeil et sa patte droite.

独眼狼 - Dokuganôkami. Le Loup Borgne. Un terme bien réducteur pour celui qui était porteur du feu des Constellations. On ne chuchotait que ce sobriquet parmi les membres restants de la Meute qui s’autorisait à penser à lui. À vrai dire il avait fallu presque un mois pour le trouver à l’Averse.

Elle l’avait prévenue. Rencontrer un 売国奴 - Baikokudo, un traître à sa patrie lui fermerait à tout jamais les portes des siens et jamais il ne signerait le Pacte de Sang. Mais c’était aussi le seul qui prendrait le risque ; qui se mettrait en danger. Qu’avait-il à perdre ? Un paria. Délaissé.

Devant lui trônait une bête qui faisait facilement quatre fois son poids. Au garrot, même couché, il présageait mesurer au moins trois.. Non. Quatre mètres. Ses crocs émoussés montraient pourtant encore des signes d’hémoglobine, caillée sur l’ivoire de ces dernières.

Son pelage était certes encore doré mais presque jauni. S’il avait été question de peau humaine, on aurait pu la trouver morose. Là n’était pas l’effet du temps. Roki eut l’impression une seconde qu’il avait à faire à quelqu’un, quelque chose, qui se laissait mourir. Mais la flamme était bel et bien crépitante dans les braises de son iris, pourtant.

L’Averse avait piqué son attention, il fallait maintenant établir des règles, des conditions. En bref, le soumettre, lui qui avait préféré quitter ses terres plutôt que de l’être.

« Je serai le prochain Alpha. Cependant, j’ai besoin de toi. Pour me permettre de demander l’actuel en duel et pour tenir le rôle en mon absence. Tu te doutes bien que je ne peux pas rester dans ces montagnes. Libre à toi, une fois ceci fait et toi réhabilité, de me faire face à ton tour. Je prends le risque. »

« Tu ne seras jamais sûr de ce qui t’attend. Jamais sûr de réussir. La Meute t'auras peut-être dévoré avant même que tu ouvres ta bouche. Tu comptes tout miser sur Celui qui a Trahi ? »

« Qu’il en soit ainsi. » « Naruhodo. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 20:18

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a quatre mois, zone inconnue.

« Soyons honnête. Pour chaque information donnée par l’un ; l’autre devra répondre à la question posée ou faire de même et révéler quelque chose. » Il attendit confirmation et elle arriva après une hésitation. « Je commence. Une tempête approche ; comment as-tu perdu ta patte ? » Ses propos arrachèrent un sourire bestial à Baikokudo. Il se laissa prendre au jeu de l’humain. Il avait du flair.

« Kekekeke. Un autre loup me l’a arraché pour être sûr que jamais plus je ne serais une menace. Il y a quarante cinq mâles dans la Meute.
Ton chakra semble aussi froid que ce pays. Mais tu sais qu’il n’aura aucun effet sur Lui, hein ?
» Ses babines se fendirent encore un peu plus pour laisser transparaître crocs et gencives.

« Oui. Mais je ne suis pas venu qu’avec ça. C’est une femelle qui m’a indiqué où chercher. Dans son regard je n’ai pas vu de dédain ni de dégoût à contrario des autres. » Le sourire du loup se contracta en une moue étrange. Il ne lui en tint pas rigueur. « Depuis quand existe le Clan et quels sont ses hauts-faits, son histoire. »

« Avant que vous autres, les hominidés, ne soyez pourvus du don que vous appelez le “Chakra”. Nous sommes les Premiers. Oh les Crapauds sont plus anciens. Les Serpents aussi. Mais rien ne nous égale quand il s’agit de chasser ; nous sommes les Premiers à nous être défendus de vous. Malgré votre nouvelle arme. Les cicatrices sont restées, j’imagine, vu que t’es venu à moi. » Son pas pourtant lourd n’entamait pas la couche de neige, pas plus que ceux du bretteur.

« Le pelage du Premier Patriarche était semblable au mien jadis. Cette louve, elle est bien traitée ? » Roki se contenta d’acquiescer avec déférence et l’échange se termina pendant qu’il assimilait cette base d’informations.

La 巣窟王 狼 - Soukutsu no Ô Ookami, Tanière du Roi des Loups n’était plus bien loin. Roki eut un frisson. Là n’entrait pas en compte le froid, ni la peur mais bel et bien l’excitation à l’idée de risquer sa vie pour un but précis et noble à ses yeux. C’était en cela qu’il pouvait parfois se sentir vivant. Mais il n’était pas histoire de vertu ou même de Bien au sens littéral quand il s’imaginait la noblesse.

[...]



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 20:42

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a quatre mois, zone inconnue.

[...]


S’il était dans son élément, son adversaire lui l’était encore plus. Tout ce sang. Était-ce le sien ? Celui de l’Alpha ? Sa vue se troubla un instant avant qu’il arrive à faire le focus sur lui. Au centre d’une large arène jonchée de monticules tout autour où siégeaient les hurleurs, il ne pouvait entendre autre chose que les incessants grondements ; et son cœur battant le rythme en cadence. Roki eut un haut-le-coeur. Il lui sembla presque cracher ce dernier hors de ses entrailles. Seulement une gerbe de sang qui orna son rictus.

Sa main se resserra sur ses propres phalanges. Il jeta un oeil à son sabre accroché par sa ficelle autour du jarret d’un des membres de la Meute. L’Averse avait été stupide de penser qu’il avait assez de talent pour l’affronter sans, malgré les recommandations de son maître improvisé qui avait autant de raison que lui d’espérer sa victoire. Il enterra ses reproches contre sa propre stupidité quelque part où ils ne s’écouleraient pas par ses plaies et serra les dents en avalant les restes carmin qui s’écoulaient jusque là encore sur le bas de son visage. Ses cheveux d’habitude bien attachés s’étaient mu en crinière.

Une demi-seconde passa. Elle lui sembla une éternité ; expérimentait-il la ce que les Grands Combattants qu’on avait mit sur son chemin lui avait raconté jadis ? Il apparaissait qu’avant de mourir, un phénomène tel que celui-là se produisait et qu’on voyait passer devant ses yeux un film compacté élaboré de tous les moments, les occasions ratés, les pleurs et les rires. Roki vit le visage orné d’une mâchoire osseuse, le métisse au sabre affûté dont il avait hérité. Shô. Ashura. Keigo. Où était-il, ce crétin ? Un feu. Trois hommes, contant une histoire.


À la nuit tombée, ils sillonnaient la voûte céleste. Deux kamui dont les noms avaient été oublié ; dans une union sincère et continue. Mais l’un des leurs ne voyait pas cela d’un bon oeil et jalousait celui s'appropriant Tsukiyomi ainsi. Il alla donc chuchoter à … que la déesse voulait quelque chose, là-bas, en bas, sur le sol des Hommes. Ce qu’il ignora jusqu’au moment fatidique c’est qu’arrivé dans le Yukan, il lui fut impossible de repartir la rejoindre. Quitter le Divin Palais lui en fermait les portes pour toujours.

Toutes les nuits, Il hurle à la Lune qu’il peut contempler mais qu’il ne touchera ni n’étreindra plus jamais.

Comme la première fois qu’il avait croisé sa route, la bête enfonça ses crocs dans son épaule déjà meurtrie. Roki réunit ses dernières forces et enserra le coup de l’animal dans un geste plus proche de l’instinct que de la technique et le maintint contre lui, ses poils hirsutes frottant sa peau écorchée. Une larme roula sur son faciès. Jusqu’à aujourd’hui et même en se sondant lui-même, il ne sut si elle avait été provoquée par l’histoire remémorée, ce qu’il s’apprêtait à faire ou la douleur lacérant son corps. Une chose était sûre ; s’il lâchait la gueule, il perdrait son bras.

Un craquement sinistre fit trembler l’assemblée et lui-même, qui résonna à travers sa propre enveloppe. Les hurlements devinrent peu à peu des gémissements, jappements d’une tristesse éprouvée par un groupe entier.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818
Yūdachi no Roki
Yūdachi no Roki

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Empty
Ven 24 Avr 2020 - 17:19

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo Q0UiMOT
« He who makes a beast of himself gets rid of the pain of being a man. »





Il y a quatre mois, zone inconnue.

Il avait gagné, mais à quel prix ? Tout son corps lui semblait douloureux. Le sang jaillissait par certaines plaies tant et si bien qu’il s’étonna même d’avoir encore conscience. Mécaniquement, il avait refroidi ses artères pour réduire ce flot au minimum, tombant dans le même temps doucement dans une douce catharsis. Ses paupières finirent de cloisonner sa vue déjà embuée par la sueur et le liquide carmin et sa dernière vision fut le Traître qui avançait vers lui à pas de loup…

Sa mâchoire se crispa tandis que sa main droite tatonnait à sa ceinture sans trouver sa précieuse princesse de métal et de tissu. Il émergea presque instantanément de son anémie et tenta de muer ses doigts en un poing au-dessus de sa tête, à même la roche de la caverne. Roki sembla discerner au loin quelqu’un ou plutôt quelque chose…

Ses paupières se refermèrent.

Assit dos à un mur, il eut à son réveil un goût désagréable qui vint frapper son palais plus que ne l’aurait fait des sels et qui le tira complètement de son sommeil catatonique. Le bleu de ses yeux se posa dans l’ébène d’un énorme loup qui siégeait là dans la même position que lui. Quand leurs regards se croisèrent, la Bête baissa le museau.

Après un rapide coup d’oeil autour de lui, il comprit. Il n’y avait pas besoin de pacte ni de signer quoi que ce soit parmi eux ; ou du moins leur fidelité lui était acquise depuis l’instant où la nuque de l’Alpha s’était brisée. Et c’était maintenant l’Averse qui tenait cette place dans le microcosme.

Il remarqua que le nombre d’animaux avait presque triplé ou quadruplé. Des canidés de toutes les races s’attroupaient autour de lui dans un demi-cercle parfait. Il ne prononça pas un mot et resta là près d’une heure, jusqu’à que le Dokuganôkami approche. Le corniaud avait retrouvé de sa superbe en peu de temps. Son poil se voulait plus luisant et les braises dans ses iris étaient devenus un véritable feu. C’était le pouvoir d’une Meute ; où chaque maillon soutenait le précédent et le suivant. Roki ne put s’empêcher de sourire à la pensée qu’il avait joué un rôle.

Quelqu’un avait pansé ses plaies, recousu les trous béants laissé par son combat. Il se releva et silencieusement, alla chercher son sabre autour du cou de son acolyte. C’est là qu’il remarqua qu’une de ses pattes avait miraculeusement réapparu.

Il se mit alors à gravir la paroie de la grotte avec peine jusqu’à arriver à un promontoire acceptable. Là, il l’Averse ne prononça pas un mot. Pas plus que jusqu’à son départ et il se contenta de se pencher en avant en montrant sa nuque à tous ; la réponse fut un seul et même hurlement d’un millier de voix.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8686-seishinteki-butai-s-last-son-heir-of-the-torrent-termine#72818

Chapitre Second ✣ Bestiaire | Solo

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Chapitre 1 - Solo] Le retour chez moi.
» Akademia ✗ Chapitre I Verset I | SOLO
» Chapitre Premier ✣ Recherches | Solo
» Frostman : Homecoming ▬ Chapitre I | Solo
» Odyssée Estivale | Chapitre 0 | Solo OS

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie
Sauter vers: