Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Bonne route, l'ami [Eiichiro] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Bonne route, l'ami [Eiichiro]

Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 2:20
Le tout fraîchement Chûnin n’arrivait pas à trouver le sommeil, pour cause il ressassait sans cesse le combat effectué lors du précédent examen. Il s’estimait heureux d’avoir seulement eu les côtes fracturées parce qu’au vue du combat il aurait pu y passer très clairement. Heureusement pour lui les médecins l’ont remis sur pieds, certes il n’était pas totalement rétabli mais au moins il pouvait de nouveau marcher. Cela ne faisait que quelques jours qu’il était de retour chez lui après un court séjour à l’hôpital. Ayant une envie de prendre l’air, le Nakamura s’apprêta en tenue civile -vêtement ample- puis quitta son domicile.

Le flavescent n’avait pas d’idées précises en tête, il déambulait dans les rues sombres de la cité, croisant sur son chemin quelques oiseaux de nuits qui semblaient très éméchés. N’étant pas en service il ne se préoccupait pas de les réprimander en cas de troubles à l’ordre public, d’autres shinobis le feraient à sa place. Dépassant les déchets humains -en tout cas c’était comme ça qu’il considérait ces personnes alcoolisées- il continuait son chemin tranquillement, profitant ainsi de la fraîcheur hivernale. 

Après avoir vagabondé pendant plus d’une heure environ son escapade s’arrêta devant l’arche grise, celle qui donnait accès au monde extérieur. Il se demandait bien à quoi pouvait ressembler les autres contrées, étaient-elles hostiles comme enseigné à l’académie ? A l’heure actuelle il n’était pas en mesure de répondre à cette interrogation mais un jour sans doute. Toute chose arrivait à point à celui qui savait patienter. 

De lointains bruits de pas se faisaient entendre, petit à petit ces derniers se rapprochaient de plus en plus de sa position. Il se retourna pour faire face à l’individu qui semblait lui aussi roder dans les parages. L’homme esquissa un sourire lorsqu’il reconnu la personne qui lui faisait face. Quel drôle d’endroit pour croiser le scientifique de la dernière fois se disait-il.

« Ah ça faisait longtemps dis-moi. Toi aussi tu ne trouves pas le sommeil et tu t’es dis que marcher te ferait du bien ? »

Connaissant l’identité de son interlocuteur il baissa sa garde et puis même dans son état ce n’était pas raisonnable d’entamer un duel, surtout qu’il ne possédait pas son équipement sur lui. En tout cas il était ravi de revoir un visage familier malgré que le lieu ne fût propice à une rencontre tardive.


Dernière édition par Nakamura Syoto le Mer 11 Mar 2020 - 23:01, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Mer 4 Mar 2020 - 22:05
J'étais actuellement en plein infiltration, espérant que je ne croise personne et que personne ne me reconnaisse. Poisseux comme je suis, il fallait que je rencontre ce fameux personne que je redoutais tant. Je connaissais très peu de personnes au village, je n'étais pas très sociable et pourtant l'un des seuls gars que je connaissais, se trouvait là sur ma route. J'étais déguisé en marchand, je me comportais comme telle, avançant à faible allure, je ne pouvais pas me dissimuler, ni changer de direction, puisque j'avançais dans un convoi dont je n'étais pas le leader, d'autant que le personnage que j'incarnais, n'était pas un Shinobi.

C'était bien ma vaine de retrouver l'autre bipolaire à cet endroit. Il venait d'être promu Chûnin durant l'examen auquel on avait tout deux participé, ce n'était donc pas très surprenant qu'il se trouve aux portes du village dans le cadre de ses nouvelles délégations, sauf que bah... parmi les nombreux promus et surtout les nombreux chûnin, il a fallu que ce soit quelqu'un que je connaisse... La meilleure option était de faire comme si je ne l'avais pas vu, profitant donc pour parler à mon collègue marchand à côté de moi, tournant ainsi la tête à Syoto.

Cependant, le bipolaire m'avait repéré, il se mit à se rapprocher de moi et à m'aborder comme si de rien n'était avec une approche très atypique comme à son habitude. Prévisible comme il est, il pouvait facilement tout foutre en l'air, sur les milliers de Kumojin, il a fallu que je tombe sur le plus fou d'entre eux. Je le regardai donc, légèrement surpris, par sa façon de briser la glace, mais pas tant que ça puisque je le connaissais. Je ne pouvais cependant dissimuler le sentiment de gène qui pouvait se lire sur mon visage, ou plutôt d'inconfort lié à cette situation.

"Pars plus loin, je vous rejoins" - Disais-je au marchand avec qui je parlais.

Je n'étais pas armé, en tenue civile. Toutes mes affaires se trouvaient dans plusieurs sacs, je leur avais dit qu'il s'agissait de produits que je comptais revendre. Mon bandeau frontale ? Une trouvaille que je comptais revendre à prix d'or pour des organisations ou des groupes étrangers qui voudraient mener des opérations sous couvertures. J'avais tout un tas d'excuse pour chacun des objets qui se trouvaient dans mon sac, même s'il faut le dire, j'avais toute la panoplie du Shinobi. J'attendais que le marchand s'éloigne un peu avant de commencer à parler à Syoto.

"Exact, je vais marcher pendant plusieurs jours, peut-être que d'ici là, je trouverais le sommeil."

"Au fait, j'ai appris pour ta promotion, félicitation !"

"Ça va te rapprocher de la concrétisation de ton projet, on dirait."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 11:59
On dirait bien que le scientifique ne s’attendait pas à revoir le Nakamura et encore moins devant les portes de la cité. Le nouveau Chûnin ne prêta pas attention à l’accoutrement du savant ni de celui qui l’accompagnait, pensant qu’ils étaient missionnés et qu’ils devaient passer inaperçu. C’était exactement le même type d’affaires que le flavescent devait s’occuper avec Medyusa et Reiji, donc pour lui la tenue de marchand ne le choqua pas le moins du monde.
Lorsque Eiichiro le félicita pour sa récente promotion, il se rappela que lui aussi participait à cet examen et que malheureusement son nom n’était pas affiché dans la liste des admis. Comment un type aussi brillant avait fait pour échouer ? Était-il sorti dès la première épreuve ou bien durant la seconde ? Comme quoi il n’était pas suffisamment rusé, se disait Syoto par rapport au savant. 
« J’y ai laissé des plumes lors de cet examen… En tout cas j’te remercie ! Dis-moi, comment ça s’est passé de ton côté ? Fûté comme t’es, ça devait être simple pour toi hein. » dit-il en rigolant pour détendre l’atmosphère.
« Mon projet ? Pour le moment il est en attente, j’ai énormément de travail dû à mes nouvelles fonctions. Mais lorsque j’aurais un peu plus de temps je me pencherai dessus, sois en sûr ! » 
Sa curiosité reprit le dessus et voulait absolument savoir où pouvait bien se diriger les deux comparses avec toutes leurs marchandises. De manière amical, le Nakamura tapota l’épaule de son camarade Eiichiro avec le sourire, puis regarda en direction du chargement comme intrigué par le contenu.
« Navré l’ami même si je ne suis pas en service je dois tout de même te poser la question, surtout ne m’en veut pas. Où est-ce que vous vous rendez comme ça ? J’imagine que c’est sur le compte d’une mission ? Si c’est bien le cas je ne fouillerai pas, promis. »
L’androgyne semblait bien différent par rapport à leur première rencontre, peut-être que le scientifique le remarquerait et se poserait sûrement des questions. En tout cas, Syoto s’enfichait royalement où pouvait bien aller le convoi et si ça tenait qu’à lui il aurait fermé les yeux sur leur passage. Mais bon avec ce nouveau poste il devait être plus rigoureux, ce qui l’ennuyait profondément regrettant presque le grade de Genin. Il pouvait travailler tranquillement sur ses nombreux projets, alors que maintenant il serait sans cesse dérangé par les différentes affaires de la cité. Quel comble, lui qui pensait voyager en devant Chûnin il se retrouvait coincé au villagé, tant dis que le Genin qui était en face de lui partait on ne sait où. La chance…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 23:58
J'avais toujours cette nette impression que Syoto vivait dans une bulle, déconnecté de la réalité du commun des mortels. A vrai dire, c'est l'impression que j'ai toujours eu le concernant. Cependant, j'avais, cette fois, la sensation étrange que quelque chose avait changé en lui. Il répondait à ma question de manière appropriée, c'est dingue de dire ça, mais c'est pour vous dire à quel point, il était étrange. Sa réponse était comme qui dirait... censée ?

"Ah ouai ? Vas-y raconte moi un peu comment ça s'est passé ?"

Et merde, ma curiosité avait encore pris le dessus, j'avais oublié que j'avais plus urgent à faire ; néanmoins, face à mon échec lors de l'examen, j'avais envie d'en comprendre les raisons. Rien de mieux pour cela que de parler avec ceux qui l'ont réussi pour savoir ce qui m'a manqué. Je me sentais d'ailleurs presque insulté, lorsque je voyais qu'un mec aussi perdu que lui, avait réussi et pas moi. Au final, cela me confortait dans l'idée que pour évoluer dans la hiérarchie, il faut être con. En suivant cette hypothèse, pour être au sommet de la pyramide, il faut être le plus con.

Je commençais légèrement à me dissiper, m'écarter de mon objectif. Tandis que nous parlions, le convoi s'éloignait de moi. Je connaissais leur direction, ils étaient à pieds, moi je pouvais courir. Cependant, il ne fallait pas oublier que j'incarnais un marchand, par conséquent, je devais me dissimuler et éviter d'avoir recours à mes capacités de Shinobi, tout du moins, ne pas me faire repérer. Comme on dit : "pas vu pas pris".

"Bah disons que je suis trop futé pour ça."

"J'ai pas été assez con pour être promu."

"Mais crois-moi un jour, je serai le plus con du village."


C'était une façon de détourner de lui faire comprendre que j'aspirais à devenir Raikage. Je ne savais pas s'il allait comprendre la métaphore que j'avais utilisé. Il était certes intellectuellement limité, mais il semblait plein de ressource et complètement imprévisible, c'était d'ailleurs ce que j'appréciais le plus. Il est capable du pire comme du meilleure et c'est ce qui m'intéresse en tant que scientifique.

D'ailleurs, j'avais l'impression qu'il me provoquait, qu'il se vantait et me prenait de haut. J'avais l'impression qu'il savait que je n'étais pas promu et ironisé. On dirait qu'il me flattait tout en se moquant de moi. Je ressentais tellement cet manque de respect, son ironie était nettement perceptible, à peine dissimulé. Je voulais donc rentrer dans son jeu et le piquer, le provoquer à mon tour. Je voulais surtout lui montrer que j'avais de la répartie et que peu importe son grade, je lui suis pas inférieur. De plus, peu importe les questions que je lui posais, il ramenait ça constamment à sa promotion. En effet, je lui ai parlé de son projet et il a réussi à parler de sa promotion dans sa réponse, comme s'il insistait délibérément.

"Il rentre chez eux et je dois les escorter chez eux. Toi qu'est-ce que tu fais là ?"

Il me posait trop de questions, c'est ce qui m'énervait chez lui. C'était cependant la seule excuse plausible que j'avais trouvé compte tenu du contexte. Je voulais lui poser des questions moi aussi sur ce qu'il savait d'Hayashi, mais c'était trop risqué. J'allais sûrement griller ma couverture, il aurait alors des doutes sur ce sujet. Mieux vaut ne rien lui dire, surtout qu'il devait très probablement rien savoir sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Lun 16 Mar 2020 - 15:09
« Malheureusement rien de bien particulier hein… Dans un premier temps fallait récupérer deux parchemins alors que nous étions que trois, et ensuite c’était une sorte de combat où tout le monde devait se taper dessus. La seconde épreuve c’était pas une partie de plaisir…  Et toi comment ça s’est passé ?»
L’androgyne voulait rester évasif concernant le véritable déroulé des épreuves passées dernièrement, préférant se focaliser sur ce qu’avait bien pu faire son homologue Kumojin. Il fallait vraiment être le roi des cancres pour ne pas obtenir cette promotion, parce que l’examen était à la portée de n’importe quel individu et encore plus pour un esprit brillant comme celui du scientifique.
D’ailleurs le fait qu’il disait être « trop fûté pour ça » interpella quelques instant le blondinet qui se posait par la suite quelques interrogations. Était-il sérieux ? Avait-il honte d’avouer que c’était un raté ? Il y avait de nombreuses hypothèses possibles et imaginables concernant le cuisant échec du savant.
« Être le plus con du village, dis-tu ? Quel dommage, moi qui avais de plus grands projets pour toi… Je comptais sur toi pour être à mes côtés durant mes différents voyages mais bon tant pis. »
Bien que le Nakamura fût quelque peu instable il savait tout de même reconnaitre la valeur d’une personne, et son interlocuteur possédait des talents que lui ne possédait pas, c’était en partie pour cette raison qu’il n’oublia pas l’identité du compétent chercheur. Il était intimement convaincu qu’à eux deux ils pouvaient accomplir d’énormes tâches, mais le problème c’était de le persuader et malheureusement ce n’était pas chose faite. Dire qu’il comptait sur lui allait probablement piquer la curiosité d’Eiichiro en tout cas c’était l’objectif du flavescent, une idée certes tordue mais qui pourrait s’avérer efficace.
« Les escorter chez eux ? ... » pensa-t-il.
Il était évident qu’Eiichiro était le seul Shinobi parmi le groupe de marchands sinon un supérieur aurait pris l’initiative de s’adresser au Nakamura au lieu de déléguer la tâche à un Genin, mais encore une fois le jeune homme fit abstraction de cela. Ce n’étaient pas ses affaires après tout.
« Je n’arrive pas à trouver le sommeil… Je me suis dis qu’une promenade me ferait du bien. Ça doit bien faire un moment que je déambule dans les allées de la cité, sans pour autant avoir une idée bien précise, tout ce que je voulais c’était prendre un peu l’air. Ma petite balade m’a conduit jusqu’ici. Remercions le hasard qui nous a de nouveau mis sur le même chemin. »
Une idée traversa l’esprit du borgne qui le fit immédiatement sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Ven 27 Mar 2020 - 23:23
"Pareil que toi, je pense que tout le monde a eu la même épreuve."

Les épreuves étaient communes à tous, cela ne m'étonnait pas qu'il avait eu les mêmes épreuves. Cependant, puisque cela a été fait par petit groupe, j'avais pensé qu'il y avait une petite probabilité pour que les épreuves diffèrent d'un groupe à l'autre. Mais cela n'aurait pas été équitable pour nous tous. Tout s'était bien déroulé de son côté comme pour moi, à une exception près. La deuxième épreuve pour moi ce n'était pas un combat, mais plutôt un shifumi. M'enfin, cela ne m'étonnait pas venant de lui, il avait sûrement dû prendre un malin plaisir à se battre contre des gens qu'il ne connaît pas.

Quant à moi, et c'était sûrement pareil pour mes coéquipiers, nous ne pouvions nous battre , car nous ne nous connaissions pas. Par conséquent, nous n'éprouvons aucune animosité et n'avons véritablement aucune raison de nous battre. D'ailleurs, il me semble qu'aucun de nous n'avait été promu. S'il faut se battre aveuglément pour devenir chûnin, j'aime mieux rester un genin toute ma vie. D'ailleurs, je commençais à le remarquer, mais pour une fois, il n'a pas esquivé ma question et répondait "normalement". Encore combien de temps allait-il tenir dans cet état ? C'en était presque surprenant vu comment je l'avais connu.

"Ah tu comptais donc voyager ? Comment vas-tu faire en temps que chûnin, tu dois voir plus de boulot, plus de responsabilité, non ?"

"D'ailleurs, je commence à penser, mais j'ai tendance à me dire que rester genin à vie, c'est pas si mal. Je m'explique : ta puissance n'est pas déterminée par ton rang, mais plutôt par ton expérience et tes capacités naturelles, tu me suis ? Et quand tu es promu, tu as plus de responsabilité et plus de travail. A quoi ça sert ? En restant genin toute ta vie, tu as la parfaite combinaison entre puissance et liberté. T'es pas d'accord ?"

"Après tout, ça doit être chiant de rester ici à la porte du village, regarder les gens passer toute la journée."


On pouvait sentir un sentiment de frustration que je ne voulais pas reconnaître, mais c'était tout naturel quand on échouait à un examen de la sorte. Surtout un examen aussi banal que ça pour quelqu'un avec un ego comme le mien. Voir que tout le monde a reçu sauf moi, ce me frustrait tout de même. Au final, si on prend du recul et qu'on connaît les futiles et stupides raisons de mon échec, on se rend compte que ce titre n'a pas de sens et que donc, il ne me sert à rien. Au final, cela m'avait dégoûté complètement de ce système de Shinobi et de promotion. Il fallait se faire la guerre pour le spectacle, si le spectateur était satisfait, il vous accorde une récompense, on était comme des bêtes de foire, des marionnettes utilisées pour du divertissement. Tout ce système est à vomir...

"T'as l'air bien perdu toi. Tu as pas l'air de t'être habitué à tes nouvelles fonctions, mais je pense que c'est normal il faut du temps pour s'adapter, on est tous victime de nos habitudes."

"Mais j'y pense, si tu es promu, c'est que tu as dû gagner ton combat, non ? Ou peut-être qu'ils ont promu même ceux qui ont perdu ?"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Sam 28 Mar 2020 - 19:34
« Effectivement, je comptais voyager sans pour autant avoir une idée précise sur la destination, me laisser porter par le vent tout simplement. Concernant mes nouvelles attributions, il est vrai qu’elles occupent une bonne partie de mon temps mais comme on m’a toujours dit, chaque problème a une solution. Lorsque je serais lassé de cette routine, je prendrai une pause pour mettre au point ces envies. Tu sais aussi bien que moi qu’il m’est impossible d’être dans les clous. » dit-il en rigolant.
Lorsque son camarade détaillait les raisons pour lesquelles il préférait rester un simple genin plutôt que d’essayer de se hisser tout en haut de la hiérarchie du village, le jeune homme l’écoutait attentivement ne laissant aucunes informations passer.
« Sur ce point tu as raison. Le grade n’est qu’un indicateur social et non un indicateur de puissance, comme tu l’as si bien dit on peut très bien être tout en bas de l’échelle militaire et posséder plus d’expériences que certains qui sont fraîchement promus au grade supérieur. Et connaissant un peu tes projets, cela ne me choque pas du tout que tu sois attaché ton désire de liberté, après tout tu es et tu resteras un scientifique. Pour ça je t’envie. »
Le borgne se trouvait dans un moment charnière de sa vie puisqu’il devait trouver sa voie, il avait longuement repensé à son fameux projet, le trouvant démesuré et inatteignable. Alors, il revu ses plans à la baisse pour se rendre utile à la population.
« Oui, je suis quelque peu débordé ces temps-ci mais cela ne m’empêche pas de me projeter dans la formation d’une équipe. C’est sans doute fou mais j’aimerai transmettre mon savoir, tout comme avait pu le faire mon ancienne Sensei. Mais bref, cessons de parler de moi. Lors de ta prochaine expédition, tu pourras compter sur ma présence, à moins que tu ne veuilles pas de ma compagnie… »
Le naturel revenait au galop… Comme à son habitude il évita de répondre à certaines questions et plus précisément sur le résultat de son combat. Pourquoi voulait-il taire ce sujet alors qu’il l’avait remporté ? Peut-être à cause de la manière employée, il avait inséré un kunai dans l’anus d’un de ses adversaires, drôle de façon de finir un affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Mer 1 Avr 2020 - 16:53
Je fus très surpris, agréablement surpris de voir l'évolution, que dis-je la transformation de Syoto. Je ne le reconnaissais pas du tout, j'avais l'impression de parler à quelqu'un d'autre. D'ailleurs... il y a bien une chose qui n'a pas changé chez lui c'est son imprévisibilité, même quand il se comportait "normalement", le kumojin était surprenant. Cela ne manqua pas de m'étonner, il parlait de manière logique et structurée et surtout son comportement et ses réactions étaient normales. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Etait-il dans son état normal lorsque nous nous étions rencontrés la dernière fois ?

"D'ailleurs, t'as beaucoup changé, je te reconnais pas. Qu'est-ce qu'il t'est arrivé depuis la dernière fois ?"

D'ailleurs, ma réflexion simpliste, quoique idiote a fait écho auprès de Syoto. Je n'avais pas tout à fait tord, mais c'était réducteur et surtout signe d'un manque d'ambition flagrant que de penser qu'être genin à vie était une opportunité. Dans un sens, les arguments de Syoto était logique, voire élogieux à mon égard, comme s'il voulait me flatter. C'était de trop, on dirait qu'il joue un personnage, qu'il n'est pas lui-même. Après tout, je ne le comprenais pas et cela me perturbait d'autant plus. Il attendait quelque chose de moi ? Cela se sentait à plein nez.

M'envier d'être un scientifique ? Je ne savais pas quoi répondre à cela, je n'avais pas l'habitude qu'on me dise ça et je n'avais pas non plus penser qu'il me le dirait un jour. Autre fait intéressant, ce bipolaire voulait former une équipe... il souhaitait transmettre son savoir et voulait être à mes côtés dans mes prochaines expéditions, mais tout cela m'étonnait de nouveau, car comme je l'ai toujours affirmé : tout ce qu'il dit n'a ni queue ni tête. Comment peut-il changer comme ça du jour au lendemain ? On dirait qu'il joue un rôle, un personnage, il avait un espèce de syndrome de multi-personnalité. Quel est donc cet étrange phénomène ?

"C'est un objectif noble, mais j'arrive toujours pas à saisir qui tu es, ni même ce que tu veux, ça me rend méfiant. Qui est Nakamura Syoto réellement ?"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Jeu 2 Avr 2020 - 3:58
Le scientifique semblait être déboussolé suite au changement d’attitude du blondinet, intérieurement cela le faisait exploser de rire, mais garda tout de même un air décontracté pour n’éveiller aucun soupçon. Pour quelqu’un qui se vantait le connaitre
« Qu’est-ce qu’il m’est arrivé depuis la dernière fois ? Oh trois fois rien… J’ai fini à l’hosto après l’examen Chûnin, j’ai failli aussi crever lors d’un entretien quelque peu musclé… Mais sinon à part ça tout roule ! » exclama-t-il avec insouciance.
Au moment où son camarade Kumojin le questionna sur ses réelles motivations ainsi que sa réelle identité, le blondinet détourna le regard pour observer la lune qui semblait être magnifique.
« Tu es mon seul véritable ami Echii… Je tiens à m’excuser pour ce que j’ai pu dire ou faire lors de notre première rencontre. Que tu sois retissant face à moi ça me blesse mais je ne t’en tiens pas rigueur… parce que tu as bien des raisons d’être méfiant. Sais-tu pourquoi on ne voit qu’une partie de cet astre qu’est la lune ? En tant que chercheur tu dois avoir une petite idée, n’est-ce pas ? Ce que je veux dire par-là, c’est que ça ne sert à rien de toujours vouloir essayer de comprendre les choses qui nous échappent, laissons les choses se faire d’elles-mêmes et admirons le spectacle que nous offre la nature. Parce qu’un jour qui sait, nous ne serons plus là pour les contempler. »
Il marqua une pause pour atténuer sa voix tremblotante puis repris la parole.
« Qui est Nakamura Syoto ? Je pense que tu as ta réponse maintenant. » il laissa échapper un sourire.
En cette nuit hivernale, le blondinet révéla à demi-mot quelle personne il était vraiment, mais son compatriote arrivera-il à déchiffrer le message ? Ou bien continuera-t-il à le prendre pour un fou complètement instable ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Sam 4 Avr 2020 - 15:59
Syoto semblait avoir été mis en difficulté lors de cet examen, il avait carrément fini à l'hôpital. J'avais supposé qu'il avait gagné son combat vu qu'il était devenu chunin, mais j'avais oublié un détail. Il y a eu tellement de promotion délivré lors de cet examen que j'étais l'un des seul, voire le seul avec Kao Kan à ne pas avoir été promu. Pourquoi ? Parce que nous avons refusé de combattre, alors il y a forcément des shinobi qui ont perdu leur combat, mais qui ont tout de même été promu. Ce devrait être le cas du bipolaire. Il a du être salement amoché au point de finir à l’hôpital, mais pas tant que ça puisqu'il était déjà sur pieds quelques jours à peines après la fin de l'examen. Cela me faisait d'ailleurs rigoler, il disait ça de manière nonchalante, alors qu'il en avait bavé.

LE kumojin surenchérit en affirmant qu'il me considérait comme son seul véritable ami et qu'il était blessé par ma méfiance, ce qui me touchait, car je n'avais pas l'habitude d'entendre ça et je ne savais pas qu'il pensait ça de moi. J'étais secoué par ce qu'il venait de dire, je sentais comme un bouffée de chaleur dans ma poitrine, je ne pus dissimuler un sourire qui se hissait sur mon visage. L'enfoiré, il m'avait directement eu, encore une fois. Plus il parlait et moins je le comprenais, mais c'était là toute sa personnalité. Toujours est-il qu'il est un sujet intéressant pour un scientifique compte tenu de sa versatilité.

"Tu te trompes. Rien n'est inaccessible, car nous avons des capacités qui nous diffèrent des autres êtres vivants. Nous avons un esprit capable d'imaginer, percevoir et concevoir l'invisible, nous sommes doués d'intelligence et de réflexion et surtout curieux de nature. C'est justement pour que nous puissions répondre à tous les mystères de ce monde." - Je me mis alors à pointer la lune de mon index.

"Ce croissant de lune en fait partie." - Je me mis ensuite à glisser ma main pour pointer Syoto du doigt.

"Et toi aussi tu en fais partie. Comment et pourquoi as-tu changé à ce point depuis la dernière fois ?"

"Mais surtout pourquoi étais-tu comme ça la dernière fois ? Si tu as suffisamment de regret pour venir t'excuser, je pense que j'ai le droit d'avoir quelques explications et ça pourrait t'aider aussi."

"D'ailleurs, j'ai plus trop de temps, n'oublie pas que je suis en mission."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Dim 5 Avr 2020 - 13:20
Encore une fois le savant faisait pleuvoir un déluge de questions dont l’unique objectif était de cerner le Nakamura, chose qu’il n’arrivait toujours pas à faire malgré ses nombreuses tentatives, il ne semblait pas y renoncer pour autant. Être à ce point obnubilé par une seule personne allait probablement le détourner des recherches majeures qu’il entreprenait, preuve qu’il était toujours là à discuter avec le flavescent alors qu’il se disait être en mission. La présence du blondinet le troublait-il ?
Evidemment…
Syoto remarqua la gêne qu’avait son camarade à la suite de ses derniers mots, ce dernier était quelque peu touché, et c’était ce qui était voulu par ce fourbe de borgne, qui ne manqua pas l’occasion de s’amuser avec les nerfs de son homologue Kumojin. Depuis leur première rencontre, il ne faisait que jouer avec lui parce que cela l’amusait de le faire tourner en bourrique. Il fallait profiter d’une proie aussi simple que Eiichiro.
« Pour être honnête avec toi, au début j’étais méfiant vis-à-vis de ta personne, c’est pour cette raison que je me suis comporté bizarrement avec toi la dernière fois. Au fil du temps je me suis rendu compte que j’avais mal agis et que je devais être moi-même en ta présence. »
Foutaise, ce malandrin ne disait toujours pas la vérité.
« Corrige-moi si je me trompe, mais de mémoire tu m’avais dit que tu venais d’ailleurs n’est-ce pas ? Dans mes souvenirs tu ne m’as pas dit de quel pays tu étais originaire, si ça te gêne d’en parler je comprendrai tout à fait… »
« Pour ma part, Mizu no Kuni est ma terre natale ! » dit-il avec entrain
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine http://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 http://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Bonne route, l'ami [Eiichiro] Empty
Sam 11 Avr 2020 - 23:38
On passait beaucoup de temps à discuter, pour quelqu'un qui devait partir en mission, je restais un peu trop longtemps à discutailler avec lui. Mais c'est vrai que j'aurais bien aimé en savoir plus sur lui. Cependant, en étant trop curieux, je pouvais griller ma couverture et laisser entrevoir ses soupçons. De toute façon, il ne pouvait pas me soupçonner, ce n'est pas tout les jours s'apprêtant à quitter le village clandestinement. D'autant qu'il ne savait pas grand chose de moi, enfin peut-être plus que je sais de choses sur lui, mais il est vrai que son personnage était intéressant, somme toute attachante pour un scientifique comme moi.

Le temps passait, bien que la conversation était intéressante, je devais partir rapidement retrouver les marchands afin d'éviter d'éveiller tout soupçons. D'autant que je n'avais pas que ça à faire, j'avais une tâche importante à effectuer, ce n'est pas pour perdre du temps avec un gars chelou qui a des problèmes psychologiques sûrement liés à des traumatismes, il aurait fallu qu'il en parle lorsque nous nous étions rencontrés pour la première fois et que j'étais prêt et disponible pour lui parler.

Malgré la main que je lui tendais, il refusait de me répondre, il commençait sérieusement à m'agacer. Il opta pour des excuses qui semblait sincère, mais il continuait à répéter les mêmes erreurs, on dirait sincèrement qu'il a deux personnalités, qu'il est vraiment instable. Je perdais patience, bien que le sujet m'intéressait, je ne pouvais malheureusement rester plus longtemps tant que la conversation ne mène à rien, j'étais tout bonnement en train de perdre mon temps tandis que la conversation s'éternisait pour au final ne mener à rien.

"Oh Mizu no Kuni ? J'aurais beaucoup aimé y aller un jour, ça a l'air vraiment beau comme pays. J'en ai plein de bonnes choses."

"Bon ce n'est pas tout, mais le devoir m'appelle, quand je rentre, on en reparlera. Sur ce, porte toi bien et à très vite."


"A très vite", avais-je dit... J'allais partir pour très longtemps, déjà rien que le fait d'aller à Hayashi allait prendre plusieurs jours, alors y aller à l’allure des marchands, ce n'est même pas imaginable. J'allais prendre beaucoup de temps pour arriver sur les lieux et rien qu'au départ de ce voyage, je commençais déjà à perdre du temps pour des choses insignifiantes. Je me mis alors à partir en marchant, lui faisant alors un signe de la main tout en esquissant un sourire. Je me mis alors à courir à vive allure rejoindre les marchands, je fis tout de même attention de garder mes sens actifs au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034

Bonne route, l'ami [Eiichiro]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne continuation.
» Bonne rentrée sur AoS
» Bonne conclusion [Tenshi]
» Bonne année 2019 !
» Bonne continuation à vous !

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: