Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya]

Yuki Kaya
Yuki Kaya

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Lun 24 Fév 2020 - 10:11

En rentrant au domaine Yuki ce soir là, elle trouva sur son bureau le courrier du jour, et surtout une lettre bien mise en évidence. La provenance suffisait à justifier ce traitement particulier, c’était le nouvellement nommé Nanadaime Mizukage en personne qui lui avait écrit. Un honneur, en soit, mais elle se demandait surtout quel était l’objet de cette prise de contact.

Piquée par sa curiosité, la dame de glace attrapa ce papier avant tout autre tâche prévue dans la soirée. Evidemment, elle esquissa un petit sourire à la lecture de cette missive, agréablement surprise que son conseil soit demandé. Il était toujours agréable de se sentir considérée, surtout lors d’un changement de l’exécutif. En effet, le Mizukage est totalement libre dans le choix de ses conseillers, et rien ne l’oblige à prolonger les relations que pouvaient avoir ses prédécesseurs avec certaines personnalités de la brume.

Le rendez-vous étant tout de même assez proche, dans moins de 24 heures, il fallait absolument qu’elle prévienne Aditya, son ancien élève, lui aussi convié à la réunion. Elle attrape une plume et un papier pour y écrire de façon très sommaire.



Cher Aditya,

Tu es attendu demain à 14 heure au palais de la brume, c’est important.
Je serai présente sur place et tu auras quelques informations supplémentaires.

Je compte sur ta plus grande discrétion.

Kaya


Elle scella l’enveloppe avant d’envoyer un émissaire du clan Yuki transporter le message directement jusqu’à chez Aditya, qui en serait alors informé dans la soirée, s’il n’avait pas prévu de passer sa soirée et sa nuit dans une autre chambre que la sienne.

------------------------

Le lendemain, un bon quart d’heure avant l’horaire fournie à Aditya, Kaya se trouvait tout de blanc vêtue à proximité du palais de la brume, dans l’ombre d’un arbre, en observant la place en face de ce dernier. Elle n’attendait que de voir la silhouette d’Aditya pour s’en approcher et lui expliquer brièvement ce pourquoi ils étaient la, même si au final elle n’en savait pas vraiment beaucoup plus.

Son regard glacial parcourait la zone, et sa seule crainte était alors qu’il n’ai pas lu sa missive. Au pire des cas, elle aurait un petit peu de temps pour le chercher directement chez lui, mais ce type d’imprévu n’était pas vraiment idéal avant une entrevue avec le Mizukage.

@Aditya @NOBUATSU SAJI

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Aditya
Aditya

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Lun 24 Fév 2020 - 19:41
Rendez-vous exceptionnel

ft. Nobuatsu Saji & Yuki Kaya


Automne 203, Temple Seidou, village de Kiri.


Au fur et à mesure de ses respirations apaisées, le buste d’Aditya se soulevait lentement, trahissant un profond calme qui imprégnait tout son être. Les yeux clos et ses paumes ouvertes lâchement sur ses genoux, il laissait la fine brise de l’automne frôler la peau laissée à nue par le tissu de son sari. Quelques mèches d’or espiègles venaient, parfois, faucher son visage de leur délicate caresse sans parvenir à briser la concentration qui baignaient l’esprit de l’ascèse en ces quelques rares moment de repos où il pouvait laisser son corps aller à la méditation. Devenus de plus en plus éparses au travers de ses obligations, tantôt envers la Main de la Justice, l’hôpital général ou son équipe, ils n’en demeuraient pas moins agréables pour celui qui s’attachait tant à y avoir recours. Au contraire, cela le poussait à les apprécier de plus en plus.

Pourtant, alors qu’un nouveau souffle de vent ne venait de soulever l’air qui l’entourait, le jeune homme devint conscient que cet instant venait de prendre fin, poussé par un énième devoir auquel il devait répondre. Ses pupilles céruléennes s’ouvrirent à l’aube du jour, accueillant la lumière de l’aurore avant qu’elles ne retracent les lignes d’une silhouette trônant à ses côtés, les vêtements frappés des armoiries des Yuki. Égal à lui-même, il adressa un regard impassible à l’émissaire dont le dos s’était courbé sous le poids d’un respect qu’il ne pensait pas tant mériter. L’une de ses paumes quitta les rebords de son genou avant qu’il ne se redresse, ses doigts laissant l’ombre de leur passage sur les lames de bois qui tapissaient la terrasse du temple Seidou. D’un coup d’œil, il décela la missive qui trônait

« M’est-elle destinée ?
En effet. Elle provient de dame Kaya, à caractère urgent. »

Les yeux de l’ascèse se plissèrent alors qu’il s’emparait de la lettre dans un mouvement aérien, glissée entre ses doigts. S'il n'était pas si étrange pour son ancienne mentor de lui adresser de telles lettres, les précisions qu'avait apporté son vis-à-vis, elles, éveillaient en lui un soupçon de préoccupation.

« Je vois. Merci beaucoup. »

Tandis que le membre du clan des glaces lui adressait un dernier signe de tête avant de s'effacer à nouveau, retraçant le chemin du retour vers son domaine, l'enfant du bois entreprit de rompre le sceau qui tenait la missive fermée ; et sitôt fait, débuta sa lecture.

Elle était courte ; succincte, même. Elle requérait sa présence au palais de la Brume pour des raisons qui lui demeuraient inconnues, mais s'il en croyait le ton avec lequel les mots avaient été ancrés sur le papier, cela ne pouvait souligner qu'une chose : celle qu'elle ne pouvait se permettre de laisser une trace, une preuve de ce dont elle souhaitait lui faire part. S'il en jugeait l'heure à laquelle elle lui imposait de la rejoindre, l'éveil de midi lui laissait encore de longs instants avec lui-même. Aussi, dès lors qu'il eut terminé sa lecture, ses pas le guidèrent près de l'une des flambeaux effervescentes qui parcourraient les lieux et approcha la lettre des flammes. Lentement, telle une caresse languissante, des langues de feu vinrent en retracer les contours, consumant avec avidité le papier qu'elles faisaient rougir sous leur présence jusqu'à ce seul un noir d'encre subsiste ; calciné.

Quelques heures plus tard, Aditya dépassait le seuil d'une large porte de bois qui fendait le territoire du palais de la Brume. À peine eut-il dardé l'intérieur d'un regard attentif que la silhouette de Kaya se déroba à sa vue. Peu à peu, il rejoignit ses flancs, sans manquer de lui adresser quelques mots en guise de salutation.

« Toujours égale à toi-même à ce que je vois, Kaya. », glissa-t-il vis-à-vis de sa tenue immaculée. « J'ai cru comprendre que tu souhaitais me voir ; qu'y-a-t-il ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Mer 26 Fév 2020 - 4:00
Le rendez-vous a été donné dans l’après-midi dans le bureau provisoire du Palais de la Brume, où les attendait le Nanadaime Mizukage suite à sa missive urgente, précisant qu’il était important de garder leur entrevue à huis clos. Alors que les deux convoqués se montrent à l’accueil, un jounin les enjoint de le suivre jusqu’à la pièce d’à côté. Dans cette pièce sans agencement particulier si ce n’est une épée décorative trônant sur un socle d’une étagère sur le côté, et juste au-dessus une rangée de portraits de ses prédécesseurs dans l’ordre chronologique lui rappelant tous les jours l’héritage qu’il a désormais la tâche de préserver, les épaules reposées sur un torse noir d’ébène finement ciselé sous son uniforme reconnaissable de tous les Kirijins, et sa visière de métal sur les yeux lui conférant cette apparence mystérieuse. Alors que l’escorte invite la Heidan et l’officier de la Kenpei à entrer, il se retire d’une courte révérence à l’adresse de l’ombre du village, répondant à un ordre silencieux transmis par la pensée. Une habitude qu’il a prise pour s’épargner l’effort de parler quand il suffirait d’un simple regard pour donner un message tout en effectuant d’autres tâches à côté, le Nobuatsu se distingue par sa rigueur d’exécution, la concision qui se retrouve dans chacun de ses paroles et actions.

Oui, Nanadaime.

Suite à son ordre, le gradé s’exécute et ferme la porte derrière lui, laissant les trois protagonistes échanger dans le plus grand des secrets, comme le leur indiquait la lettre cachetée du sceau de la Brume. Il détaille d’une brève oeillade les deux invités alors qu’il tient encore une plume à la main et termine le message qu’il était en train d’écrire, un énième ordre de mission, en leur épargnant la peine de s’installer car leur échange serait probablement assez bref et que sa décision est pratiquement prise, à quelques détails près. D’où l’intérêt de ce rendez-vous à portes fermées, qui a vocation à appuyer sa réflexion sur la nouvelle qui est tombé la veille, à la réception d’une lettre aux initiales peu familières au Sabreur, n’ayant jamais eu de contact direct avec un seigneur de pays étranger. Il a heureusement pu compter sur ses connaissances basiques des relations internationales pour identifier l’expéditeur de cette convocation. Cette dernière, précieusement conservée sur lui et dans son enveloppe, il la glisse sur la table pour la rapprocher de ses deux interlocuteurs, le sceau d’Hayashi bien en évidence. Par ce geste, il invite la Dame de Glace à ouvrir et lire d’elle-même pour vérifier.

Vous reconnaissez ce sceau?

Une question plutôt rhétorique dans la mesure où il est évident qu’une originaire d’Hayashi et la diplomate sauraient répondre avec aisance, d’autant qu’il compte sur leurs expertises respectives pour compléter sa propre approche de cette invitation internationale qui rassemblerait - si on en croit la lettre, les chefs de tous les pays. Un piège? Peut-être. Surtout que Kiri est de tous temps restée très loin des affaires du Grand Continent, et des disputes territoriales des puissances d’outre-mer, mis à part leur assaut sur Iwa qui est restée dans les esprits et dont l’initiative a été lancée par l’ex-daimyô Raonaka Ao et Meikyû Yamamoto, plus tard devenu Sandaime. Le Sommet des déchirements, un épisode traumatique qui s’est durablement ancré dans les esprits et qui a été le début de vives tensions entre le village de la Brume et Iwa. Il était difficilement envisageable que cette fracture se résorbe si facilement par la seule peur de l’ennemi commun, et pourtant, Mokkô semble penser que la menace est suffisamment grande pour qu’ils mettent leurs belligérances de côté. Une issue que seuls des fous oseraient suggérer… Et en même temps, une absence à la réunion avait le risque de ternir les relations avec tous les pays ayant accepté de participer, et en dépit du fossé maritime qui sépare l’Archipel des autres puissances, rester en marge d’événements pouvant atteindre à l’équilibre international ne serait guère raisonnable. Mais peut-être que la diplomate et l’officier de police avaient un autre avis là-dessus? La Septième Ombre était prête à écouter leur point de vue.

C’est une invitation du daimyô de Hayashi, un sommet international qui invite Kiri ainsi que d’autres chefs de pays à se rencontrer au premier soir de l’hiver afin de discuter de la menace de l’Homme au Chapeau. D’après cette lettre, il aurait une information essentielle à communiquer, et il semble suggérer que nous le rejoignions dans cette lutte, du moins que nous coopérions avec lui pour prévenir le danger qui risque de s’abattre sur le Yuukan.

Tournant son regard, tantôt vers Kaya, tantôt vers l’officier de la Kenpei, il leur expose sa décision et son raisonnement.

Etant donné que mon intronisation est encore récente, quitter les murs du village risquerait de fragiliser davantage l’intégrité du pouvoir, semer le doute voire la panique - les souvenirs du Sommet de Tetsu sont encore vifs, et conforter d’éventuels détracteurs à critiquer mon absence. A mon sens, une délégation kirijine suffirait à entendre les arguments du daimyô d’Hayashi, une figure suffisamment importante et en qui j’ai pleine confiance, pour me représenter sur place.

Il se tourne vers l’ascète à la crinière blonde, répondant au nom d’Aditya.

Quant à vous, vos connaissances et votre lien avec votre pays d’origine seront sollicitées pour mener à bien cette “mission”. D’autant que mon prédécesseur a approuvé votre souhait d’enquêter sur les événements à Hikari, la Cité Ancestrale, je vous donne également mon autorisation et je pense que cette invitation vient à point nommé.

Il n’était pas dupe, la reconnaissance d’un peuple ne se gagne pas sans montrer par des actes qu’il est effectivement leur porte-étendard. En quittant Kiri, il montrerait son détachement vis-à-vis de son village dont l’historique n’est guère rassurante, et qui implique qu’une tête dirigeante puisse incarner l’unité et l’autorité sur place. D’autant que beaucoup se souviennent encore des démons du Sommet de Tetsu où le Nidaime a perdu la vie. Pourquoi risquer l’absence d’un chef - alors qu’ils en sont au septième du village, quand une simple délégation suffirait à entendre les arguments du daimyô d’Hayashi, et représenter les intérêts de Kiri? Il se lève enfin, déposant son regard aciéré sur celui de la Yuki, avant de déclarer officiellement sa réhabilitation au poste de diplomate en chef du Nanadaime.

Sanjikan, si vous acceptez de reprendre votre ancien rôle en tant que conseiller à mes côtés, je vous propose également de choisir d’être accompagnée ou non par Akiyama Tatsuya, votre protégé actuel et qui est, il me semble, un ancien gardien élémentaire qui serait plus à même de vous renseigner sur les us et coutumes des moines gardiens d’Hayashi. Vous saurez mieux que moi s’il est apte ou non à conduire une telle visite diplomatique, à défaut, je vous laisse me suggérer une tierce personne.

A travers ses paroles, le chef de village témoignait de sa grande confiance et son respect envers Dame Kaya, pour son jugement mûri par des années d’expérience, ainsi que sa bonne connaissance de la politique internationale.


Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Dim 1 Mar 2020 - 22:58

Enfin aux côtés d’Aditya, elle lui lança un petit regard plein de bienveillance avant d’esquisser un petit sourire en la saluant. En faisant ainsi, elle montrait que le sujet de leur venue n’était pas dramatique, car elle n’avait absolument rien précisé dans sa missive. D’ailleurs, il était temps de lui préciser un petit peu sa venue, en restant dans le secret tout de même.

“Je n’ai pas beaucoup d’informations à te donner pour ce rendez-vous. Je peux juste te dire qu’à priori ce n’est rien de grave, juste du conseil.”

Dit-elle avant que l’on vienne les accueillir. Très rapidement, ils étaient invités à suivre par ce jonin, ce qu’ils firent sans poser de questions. L’entrevue devait rester discrète, et son contenu absolument confidentiel. En entrant, Kaya fit une petite révérence au nouvellement nommé Mizukage, qu’elle avait déjà cotoyé évidemment, mais avec qui elle restait un peu plus formelle qu’avec Inja.

“Bonjour, Saji. Toutes mes félicitations pour ta prise de fonctions, je suis ravie de savoir que ton clan est toujours une valeur sûre du village.”

Dit-elle, en profitant par la même occasion pour mettre en avant une bonne entente entre les clans fondateurs de Kiri. Evidemment, elle n’attendait pas de réponse orale, le sabreur étant muet. Mais très rapidement, il leur montra une enveloppe et surtout le sceau de cette dernière, demandant s’ils reconnaissaient sa signification. Hayashi, c’était assez évident. Elle se contenta de hocher la tête positivement.

Il leur expliqua alors le contenu de cette lettre, avec sa manière si particulière de communiquer. Une invitation pour se rendre à un sommet international pour se concerter à propos de la menace qu’était le fameux homme au chapeau. Kaya commençait à réfléchir à cette situation, et le schéma était bien complexe. La probabilité que tout le monde s’entende était assez faible, et pourtant cette issue était idéale.

Son regard glacial était ancré sur le visage du sabreur, et elle hocha la tête pour lui montrer qu’elle était d’accord avec lui sur le fait que sa présence au village était encore importante. Surtout que l’expérience montre que ce type de sommet, bien qu’à priori purement diplomatique, était parfois dangereux et le théâtre de drames qui avaient marqué l’histoire du Yuukan.

Aditya fut lui aussi convié pour former une délégation. Originaire d’Hayashi, il allait évidemment être utile pour apporter sa connaissance des moeurs locaux, et aussi pour apporter de la crédibilité. Une bonne chose, clairement.

Maintenant, Saji lui proposait de redevenir officiellement sa conseillère. Un petit sourire fit son apparition sur la visage de la dame de glace, a qui il demanda par la même occasion si son élève pouvait être un atout lors de ce sommet.

“J’accepte cette position et en suis grandement honorée. Je suis d’accord avec les arguments avancés pour l’envoi d’une délégation, et pour le troisième membre, je pense que Tatsuya peut être un atout pour ce qui a été cité. Nous aurons besoin d’être le plus à l’aise sur place afin de ne pas se faire surprendre. Il faudra juste surement le briefer quant au comportement à adopter sur place. Mais dans le pire des cas, il suffira de lui dire de se tenir à carreau et à me laisser être la voix de Kiri.”

Elle observe alors Aditya avant de poursuivre.

“J’ai entière confiance en Aditya, d’ailleurs. Je pense que l’on va être d’accord sur la ligne directrice à adopter la bas, en plus.”

Son regard retourne vers le Mizukage, un air très sérieux affiché sur le visage de la blonde.

“Opter pour une coopération sans pour autant faire trop de concessions ou se faire écraser par d’autres nations dans la manoeuvre. La menace est trop importante pour que chacun fasse cavalier seul.”

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Aditya
Aditya

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Dim 15 Mar 2020 - 13:17
Le regard de l’ascèse dériva avec attention et respect sur chacun des portraits alignés sur les murs sylvestres qui gardaient la pièce au sein de leurs contours, retraçant les visages de chacune des Ombres que l’Eau avait pu connaître à son commandement. Les yeux plissés, il ne tarda pas à rediriger son intérêt sur la silhouette du garde qui s’éclipsait à peine eurent-ils dépassés le pas de la porte, en réponse à un ordre muet ou qu’aucun d’entre eux n’avait pu percevoir plus tôt. Alors que le bruit sourd d’un claquement retentit derrière eux, Aditya courba légèrement l’échine envers le chef des sabreurs et des armées tandis que la dame de glace se chargeait des politesses d’usage. Comme toujours, l’enfant du bois était un homme silencieux.

« Nanadaime. »

Bien assez tôt, le cavalier de feu présenta au duo de l’ancienne équipe 10 la raison de leur présence ici ; une lettre, provenant de la Cité Lumineuse qui convoquerait la venue de toutes les puissances du monde ninja afin d’assister à un sommet qui leur permettrait – ou tout du moins ils l’espéraient – de trouver un remède au fléau que représentait l’Homme au Chapeau. Pendant quelques instants, le regard du blond s’attacha sur les contours du sceau de la Forêt Millénaire, siégeant tant dans la cire verdâtre du sceau qui retenait la missive close qu’à la fin de cette dernière, encrée.

Il ne pouvait qu’approuver la décision du sabreur quant au fait de ne pas se rendre en personne à cet évènement, d’autant plus lorsque les souvenirs du précédent avaient marqué la fin de l’existence d’une précédente Ombre. Mais pour contrebalancer son absence, il lui faudrait répondre par celle d’un proche confident, d’un représentant en qui toute confiance était gardée ; et cette personne ne pouvait être que son ancienne mentor, qui fut désormais non pas la conseillère de deux Mizukage consécutifs, mais de trois. Si une pointe de bienveillance perçait le cœur de l’ascèse à l’annonce du choix de la cheffe du clan Yuki, aucune trace ne s’éveilla sur son faciès, conscient que les réjouissances étaient loin d’être à l’ordre du jour. Quant à ses paroles à son encontre, requérant sa présence à ce sommet du fait de son ascendance et ses connaissances de la forêt, Aditya ne pouvait qu’en être reconnaissant. Quelques semaines plus tôt, Kagai Inja avait entendu son désir de se rendre à nouveau au cœur du Pays du Bois pour enquêter sur les traces d’une divinité élémentaires ; aujourd’hui, le Nobuatsu lui proposait de poursuivre ce chemin, aux côtés de Kaya et d’un troisième invité.

« Merci de votre confiance. », répondit-il en ployant légèrement l’échine à nouveau.

Néanmoins, une seule question demeurait dans son esprit, retraçant les contours de l’écho lancinant du Cataclysme qui s’était effondré sur les berges de Mizu, bien des mois plus tôt, et dont les cicatrices béantes demeuraient visibles à quiconque observait le village. Petit à petit, elles se résorbaient, étaient effacées par les reconstructions des débits laissés dans son sillages, étaient gommées par des élans de bienveillance et de camaraderie ; mais au fond, nul ni personne n’avait oublié cet événement.

« J’aurais une simple question au sujet de ce sommet. Qu’en est-il du sujet du Dieu de l’Eau ? Je me doute fortement qu’il serait préférable de ne pas l’ébruiter à moins que cela soit extrêmement nécessaire, cependant, j’ai conscience des dangers que peuvent engendrer les suppositions ; mieux vaut toujours les confirmer. À l’inverse, devrions-nous partager les informations dont nous disposons ? », déclara-t-il, posé.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 18:18
L’officialisation de la position de Yuki Kaya en tant que conseillère du Nanadaime lui donnerait la légitimité suffisante pour représenter le village en dehors de ses murs, tandis que l’Ombre veillerait toujours sur la Brume, la diplomate aurait pour fonction de prendre sa place à un sommet qui serait de toute évidence l’un des plus importants que le Yuukan ait jamais connu, puisqu’y étaient visiblement conviés - si on en croit la lettre du daimyô d’Hayashi, les chefs de toutes les grandes puissances. Les fantômes du sommet de Tetsu scellent la décision du Mizukage de ne pas prendre le risque pour son village d’être gagné par la panique et le désordre en son absence, quitter son siège à peine quelques semaines après son intronisation risque de donner une très mauvaise impression. Autant faire confiance en une personne d’expérience sachant comment parlementer dans ce genre de situations, une conseillère qui s’est déjà illustrée dans le passé.

Apprenant l’acceptation du poste par la Dame de Glace, le Sabreur détend légèrement ses épaules, même si l’éventualité d’un refus demeurait dans son esprit, il n’avait certainement pas d’autre candidat mieux qualifié qu’elle pour reprendre ce rôle. Les relations qu’elle avait déjà entretenue avec Kumo, son art de la rhétorique ainsi que son sens de la diplomatie, elle agissait déjà comme conseillère dans les faits, accoutumée à sa position sous l’égide de la Godaime. En soi, le choix n’avait rien de difficile. Elle était désormais conseillère du successeur de l’ancienne cheffe des Sabreurs qui portait aussi la double casquette dû à sa fonction de Mizukage.

C’est une approche qui me semble plausible en effet, je vous demanderais de ne pas vous engager dans des promesses ou des décisions avant que vous ne rentriez à Kiri. Nous acceptons ce sommet international pour afficher notre intérêt dans la sauvegarde du Yuukan contre une menace qui nous affecte probablement tous.

Que la démarche soit sincère ou pas, un siège vide risquerait d’isoler politiquement le village aux yeux du monde et aurait pour conséquence de les isoler inutilement des autres puissances qui auront accepté de faire front commun.

Nous nous positionnerons à l’aune des informations que vous me relaierez au retour du sommet.

A la question posée par le capitaine de la Kenpei qui est resté en retrait pour laisser son ancienne cheffe d’équipe prendra la parole, il lui répond simplement:

Nous n’avons aucune raison pour l’instant de partager ce que nous savons sur le Dieu de l’Eau. Mais si vous jugez que la situation l’impose, je crains que c’est une information que nous ne pourrons pas garder secrète bien longtemps, il reste peut-être d’autres Fanatiques en liberté. Qui sait s’ils ne reviendront pas de nouveau libérer le Dieu pendant que nous serons occupés à Hayashi?

Une créature aussi grande que le démon à trois queues a possiblement fait parler au-delà des mers de l’Archipel, mais peut-être pas sous ce nom. Le secret restera pour l’instant jalousement gardé par les hautes autorités de la Brume… jusqu’à ce que la vérité éclate au grand jour.


Vous pouvez disposer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

Rendez-vous exceptionnel [pv. Saji - Aditya]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rendez-vous à O.K Iwa
» Un rendez-vous important
» Rendez-vous mouvementé, ft. Nō Sabaru
» Un étrange rendez-vous ? [Yahiko]
» Rendez-vous à domicile [Pv Chiaki]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: