Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre)

Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 15:01

Arrivée aux petits Crocs Rocheux

Automne 203

Libre

Précédemment dans Fukkatsu





Heures ou jours de marche, peu importait; tout ce qui comptait était que nous arrivâmes enfin aux abords du village de la roche. Ma dernière visite dans cet endroit remontait à deux années plus tôt, alors que le Raïkage Shuuhei était encore... Raïkage.

Je me souvenais de cette mission diplomatique que j'avais à l'époque vécue comme une obligation, voire une torture; pour finalement trouver cette visite très enrichissante.

D'une façon ou d'une autre il y avait toujours quelque chose qui me ramenait dans cet endroit, que ce soit des personnes ou des intentions. Le paysage tandis que nous étions sur le bon chemin me rappelait encore ces quelques souvenirs maintenant lointains; il était familier.

Et plus nous approchâmes et plus je me rendis compte qu'ici aussi les choses avaient changé. Non loin du rempart précédent le village de la roche; se peignait un tableau qui laissait imaginer les affrontements qui avaient pu se dérouler ici.

La pierre brisée, les rocs soulevés, des traces d'impacts ci et là... C'était en quelques sortes de le résumé de l'histoire du Yuukan de ces cinq dernières années.

-Bien, ils ont dû nous repérer depuis un moment maintenant. Mais, j'avais prévenu de notre venue, alors... Ils ne seront pas surpris. Adressais-je au groupe constitué de Midori, Kyohei, Sharrkan, Raizen, Itagami et Hoshiyo. Tous portaient la cape emblématique du Fukkatsu, ou de ce que nous aimions à penser être les fondations du nouveau Kumo. Comme pour l'Académie, ce n'est qu'un rappel : ne posez pas de problème. Fis-je la main dressée au dessus de l'épaule, l'agitant mollement.

Enfin, le rempart était là, les crocs rocheux... Notre groupe s'arrêta; et j'adressai quelques mots à ceux qui pourraient les entendre.

-Vous avez été prévenus de notre venue. Je suis Uzumaki Sazuka, Yondaime Raikage ! C'était très étrange de le dire, et même je devais l'avouer, stressant. Davantage encore que de diriger l'institut scientifique de Kumo... Plus encore que de ne pas trouver la réponse à cette question qui me taraudait depuis... plus d'une cinquantaine d'années.




Revenir en haut Aller en bas
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 17:35






Ce fut avec un air très sérieux que la rubiconde se dirigeait vers les portes de la Roche. On l’avait fait quémander pour recevoir un groupe important de kumojins exilés avec à sa tête, Uzumaki Sazuka, dite Yondaime Raikage. Tous venus parlementer avec Toph l’intendance de la cité rocheuse. La rousse ne put cacher sa surprise quant à cette présence ainsi que le titre conféré à cette personne, elle se doutait bien que le sujet devait être très important. Maintenant qu’Aimi avait été promue chunin et était rentrée dans les rangs du Shishiza, celle-ci comptait bien mener son rôle avec le plus grand sérieux. Si son objectif principal était lié à l’hôpital de la roche, la kunoichi n’en oubliait pas les autres tâches liées à la protection des habitants et à la gestion des infrastructures internes. Vérifier que leurs visiteurs étaient bien arrivés et que tout se passe bien jusqu’à les accompagner au bureau de son ancienne sensei était sa mission principale. 

C’était une vision plutôt désolante qui s’offrait à eux. Iwagakure sortait de cette attaque surprise et se remettait petit à petit. Ils pouvaient voir l’immense cratère réalisé par feu Tsuchikage et les murailles brisées et fissurées, en cours de reconstruction. Il ne fallait pas être idiot pour comprendre l’assaut intense qu’avait subi le village rocheux. Lorsqu’elle arriva enfin sur place, l’Eisei nin tomba sur deux gardes, avant de remarquer le groupe devant eux. L’un d’eux reconnut la jeune femme grâce à sa chevelure rougeoyante et sa promotion qui s’était déroulée sous les yeux de tous. 


« Aimi-san ! Nous avons la visite d’un groupe qui semble avoir prévenu de leur arrivée, avec une dénommée Uzumaki Sazuka qui se présente comme Yondaime Raikage. »

« Bonjour, oui en effet, c’est pour cela que je suis ici, pour les accueillir et les emmener à Toph-san. »

Ils hochèrent de la tête, un peu perplexe et surprit par leur présence. Rien de désagréable ou hostile, mais depuis l’attaque, tout le monde était prudent. La doucereuse passa devant eux après leur avoir offert un fin sourire puis s’approcha de la troupe arborée par une cape vert foncé laissant penser qu’ils formaient qu’un seul individu, une seule âme. Devant elle se présentait une femme dont la confiance et le charisme s’en dégageaient. Sa chevelure ténébreuse et son air mature mais agréable contrastaient avec une bouille immaculée et des pupilles rosées, ou encore cette chevelure ensoleillée et ses iris presque sauvages. La chunin remarqua aussi une silhouette dotée d’une chevelure écarlate qui était similaire à la sienne. Ces femmes étaient accompagnées de trois hommes, tout aussi impressionnants : deux brins au physique à n’en pas être insensible et un immaculé au teint réchauffant. La Chiwa n’était pas intimidée, plutôt impressionnée par ce groupe qui semblait soudé. 

Prenant très au sérieux les formes de respect et de politesse, le nouveau membre du Shishiza s’inclina face à eux avant de leur offrir un sourire plus que sincère, bien que discret, histoire de rester professionnelle. 


« Bien le bonjour à vous, je vous souhaite la bienvenue à Iwa, Sazuka-sama et tout le monde. Je me nomme Chiwa Aimi et suis chunin et médecin d’Iwa. Je suis ici pour vous accueillir et vous amener Sazuka-sama à Toph-sama, qui avait d'importantes affaires à régler, et qui va vous rencontrer très vite. Vous pourrez aussi nous accompagner jusqu’à son bureau, mais devrez attendre à l’extérieur.» L’Eisei nin s’arrêta quelques instants, le temps de les laisser assimiler ses paroles avant de reprendre sur un ton calme et sans mauvaise intention, espérant qu’ils comprendront la position dans laquelle la cité rocheuse se trouve. « Comme vous avez pu le voir, notre village se remet d’une attaque. Je vous demanderai par respect de rester près de moi jusqu’au lieu de rendez-vous. Sauf si vous avez des interrogations, nous pouvons y aller. »

Celle-ci attendit par respect avant de leur faire signe de la suivre à travers les ruelles marchandes.







Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Uzumaki Azaya
Uzumaki Azaya

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 18:10



Arrivée aux petits crocs rocheux

Depuis que cette lettre lui était arrivée entre les mains, l'Uzumaki passait beaucoup plus de temps que la normale aux Crocs Rocheux; quand elle n'avait rien d'autre à faire bien entendu. Avec le temps les gardes, tous chuunin s'étaient faits à sa présence et ses blagues allant du moisi à l'incompréhensible. Elle savait qu'un jour ou l'autre elle verrait débarquer comme une fleur la docteure.

Et ce jour finit par arrivée, par chance l'un de ceux où elle ne travaillait pas, ou tout du moins un de ceux où elle n'était pas en mission dans le village. Oh oui, vraiment, sacré chance. Observant au loin, guettant les allés venus comme une vraie garde elle vit un petit groupe de personnes s'approcher, traverser ce qui avait été un champ de bataille opposant la fanatique de la lumière à quelques Iwajins.

Les yeux plissés et le regard fixe elle haussait d'un sourcil alors que ces capes qu'ils portaient se précisaient un peu plus à chacun de leurs pas. Ils avançaient à visage découvert, sans précipitation. Izaya se tourna vers un garde qui lui aussi observait, intrigué.

Et beh... Ce n'est pas trop tôt ! Je crois que... je connais ces personnes, enfin; celle devant...

Izaya était même sûre de la connaître, et maintenant que le petit groupe était assez proche le doute n'était plus permis. Et moins encore lorsqu'elle se présenta.

C'est clairement pas... trop tôt... Tu les connais ? Hm... Oui, bah, restes ici, cette fois. T'as pas intérêt à descendre !

Izaya fait une petite moue en réponse, cette fois là elle ne pouvait pas faire semblant de ne pas avoir entendu, et pour ça la démangeait furieusement de sauter du rempart pour aller voir tous ces Kumojin, et Sazuka. Elle devait donc prendre son mal en patience, et attendre qu'un autre gradé arrive. Son excitation était palpable !

Et cette situation changea rapidement lorsqu'une Kunoichi qu'elle connaissait de nom et de visu sans plus de précision se présenta à eux. Les invitant à passer la porte du rempart, elle se dit que c'était le bon moment et sans demander son accord au garde qui guettait la scène, elle sauta à leur rencontre et serra avec une vivacité digne d'elle même L'Uzumaki et la relâcha en saluant les autres d'un signe de la main.

Eh ben ! T'en as mis du temps à revenir... Sazuka-chan... enfin.. hm... Sama...

La Sage bleue avait agis de la façon la plus naturelle pour elle, même si elle pouvait paraître étrange sur le coup. Izaya qui n'était connue à Iwa que sous son prénom à l'exception des dirigeants allait devoir longuement parler à son homologue de clan.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t9024-uzumaki-azaya-termine#76012
Meikyû Raizen
Meikyû Raizen

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 19:59

Souriant en entendant Sazuka prononcer pour la première le nom de son nouveau titre, il devait avouer que cela sonnait relativement bien. C’était aussi le départ d’une nouvelle épidémie dans le Yuukan. Si l’annonce du Yondaime Raikage risquait d’en choquer plusieurs, le tout allait aussi en intriguer d’autres.

Ne sachant pas dans quelle circonstance Kumo était présentement, le Meikyû avait hâte que la seconde partie de leur plan soit réalisée de manière à bouger les bons pions aux bons endroits. Or, pour le moment, il se complaisait en entendant cette combinaison de titres et de noms qui sonnait plus que bien.

D’un point de vue moins sérieux, le terme Yondaime était fort probablement son appellation favorite. Représentant aussi son chiffre préféré, cela faisait-il de Sazuka sa Kage favorite ? Fort probablement sachant qu’elle n’avait que pour adversaire principal Metaru Shuuhei, mais bref.

Passant relativement aisément la frontière, Raizen arqua un léger sourcil alors que les protocoles semblaient s’être allégés. Lors de sa dernière visite dans le domaine des Nagamasas, il s’était fait accueillir par le fameux Yaoguai qui lui avait plus ou moins vidé de toutes ses armes.

Bien que l’invité était la personne au pouvoir dans les deux cas, on pouvait clairement voir que différentes têtes de villages instauraient différents types de protocoles...

Distrait par une soudaine pensée pour Etsuko, il posa son regard tardivement sur la femme aux cheveux rouges avant d’y dévoiler un sourire narquois. Il était vrai qu’inviter le Meikyû à poser des questions était un piège. Or, il comptait lui laisser l’opportunité de s’en sauver sachant qu’elle n’était pas au courant des mille questions qu’il pouvait déblatérer en peu de temps. Or, au moment où il songea à briser sa clémence, une femme aux cheveux aquatiques se présenta. Semblant connaître Sazuka, le Meikyû se questionna sur le réseau de leur nouveau chef de groupe. Semblait-il qu’elle était plus connue qu’il ne l’aurait cru, ce qui jouerait forcément en son avantage.

Délaissant ainsi cette inquiétude, il s’approcha calmement du médecin à la longue crinière rougeâtre afin d’entamer une discussion :

-Merci de nous accorder de votre temps Chiwa Aimi. Je suis Meikyû Raizen, ravi de faire votre connaissance. D’ailleurs, je dois avouer que le protocole a bien changé depuis ma dernière visite dans ce village.

Laissant planer une légère pause pour lui laisser le temps de diriger son introduction, il poursuivit de manière assez fluide sur l’objet de son désir.

-Si ce n’est pas indiscret, pouvez-vous me décrire un peu les événements s’étant produits récemment ?

Comprendre le contexte du village était excessivement important puisqu’il permettait de mieux comprendre dans quelle posture autrui se situait pour mieux contextualiser certains éléments.

Mieux encore, il était vrai que l’ambiance au sein d’Iwa semblait relativement différente aux premiers abords. Le village avait-il changé d’aura sous la gestion de Toph ? C’était fort possible sachant qu’elle et Yoshitsune avaient des sources de charisme totalement différentes...

Échangeant depuis quelque temps avec Toph, après avoir échangé quelques coups avec elle lors du tournoi, il n’était pas surpris de la voir en telle posture. Or, saurait-elle relever les nombreux défis qui risquaient de se présenter à sa porte au cours des prochains mois ? C’est ce qu’ils allaient déterminer ou plutôt, c’est ce que Sazuka allait déterminer sachant qu’ils allaient devoir l’attendre en dehors de la salle de réunion, ce que bien évidemment, Raizen n’avait pas entendu puisqu’il avait été distrait par l’invitation à poser des questions...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/t13517-le-journal-du-corbeau#119578 https://www.ascentofshinobi.com/u578
Hideaki Midori
Hideaki Midori

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Lun 24 Fév 2020 - 2:15
arrivée aux petits crocs rocheux;



Les abords d’Iwa font froid dans le dos. Théâtre d’une probable attaque d’une grande violence, la rocheuse apparaît comme démunie. Privée de ce qui fait sa popularité. Midori observe avec énormément d’attention tout ce qui les entoure. Le voyage aura été long, jusque-là. Elle a l’impression que plusieurs éternités se sont succédé, pour finalement les libérer de l’emprise du temps. Iwa, Iwa, Iwa. Là où débute une nouvelle histoire, celle du Fukkatsu.

Un récit marqué par un renouveau physique, qui s’est effectué en toute discrétion, au fil du temps. Une crinière blanche étendue, qui n’a cessé de pousser, que Midori n’a plus touchée depuis des lustres. L’albinos ne se sent pas spécialement différente, à l’exception de quelques détails ici et là. Son visage est plus fin, moins poupon. Sa silhouette n’a pas gagné en centimètre, ni en forme, mais elle est plus adulte. Moins gracile, plus féline. En se regardant dans un morceau de cristal, elle constate la différence. Un sourire étire ses lèvres. Eh bien, pourquoi pas.

Ses prunelles se déposent sur Raizen, puis Sazuka. C’est fou, tout de même. Midori a appris, au fil du temps, à se faire à l’idée qu’elle est un membre de ce petit groupe. Elle est là pour les aider, mais ce n’est pas juste une mercenaire. Il n’y a pas de limite entre eux, pas de froid entre l’étrangère et les Kumojin. Ils sont tous regroupés autour d’un même objectif, présents pour lutter main dans la main contre l’adversité. Dès lors, plus aucune barrière ne les sépare. Ils sont tous les mêmes. C’est rassurant.

Arrivés aux portes, ils sont accueillis par une demoiselle aux cheveux carmins. Un sourire étire les lèvres de l’albinos, qui croit voir Mowaru pendant un instant. Son cœur manque un battement. Il en manque un autre quand elle constate que ce n’est pas elle, mais Chiwa Aimi. Une jeune femme aux traits fins, à la voix chantante. Midori penche la tête, l’observe attentivement. Cette femme semble déborder de gentillesse. Elle est très polie, très calme. Pas une intonation plus haute que l’autre. Cela pourrait sembler froid mais, au contraire, l’albinos trouve que son accueil est très bien réalisé. Aucune animosité, pas de chaleur déplacée. Elle se demande s’ils sont tous comme ça, dans ce village.

Rapidement, une femme aux antipodes de la rouge apparaît. Une créature féline, toute bleue, qui fonce à pleine allure vers Sazuka. Midori reste abasourdie un instant. Jusqu’où s’étend le réseau de la brune ? Combien de personnes la connaissent à travers le monde ?
Voir une autre femme débouler comme ça, pleine d’énergie, rassure la Kazejin. Ils ne sont pas tant en terre inconnue. Et puis, une autre figure agréable comme celle-ci, on ne crache jamais dessus. Peut-être qu’ils sont vraiment tous comme ça ici. En tout cas, ça laisse une agréable impression à l’albinos.

Raizen profite de la situation pour s’approcher de la jeune Aimi. Midori arque un sourcil, écarquille les yeux quand elle comprend ce qui va se passer. Oh, mince de mince. Elle ne se rend pas compte. Oh non. Il faut la … Non, elle ne peut pas. Elle ne peut pas la sauver. Cette pauvre médecin est condamnée ! Elle a Raizen aux trousses ! La pipelette, l’inarrêtable bavard. Celui qui a toujours quelque chose à dire. Toujours une question à poser. Il a jeté le grappin sur la rouquine. Midori est amusée, tout autant que paniquée.

Elle espère seulement que les nerfs de la Chiwa sont entraînés à subir une telle attaque. Même les plus courageux souffrent des bavardages du Meikyû. Que les grands dieux s’alignent et lui viennent en aide …

En priant pour que le voyage ne soit pas trop long. Et qu’il ne les bassine pas une fois dans la « salle d’attente », si on peut appeler l’endroit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete http://www.ascentofshinobi.com/u804
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Ven 28 Fév 2020 - 13:43




Passant la porte, Sazuka jette un regard aux alentours, aux gardes, à la dénommée Chiwa Aimi. Elle ne dit mot, se contentant d’entendre l’Iwajine. Il était certain qu’Iwa avait traversé des épreuves plus ou moins durs, comme le reste du Yuukan et à priori des villages shinobi; rien qui n’étonnait vraiment l’Uzumaki dans le fond.

Tout au moins pas autant que l’irruption de celle aux cheveux bleus qui la gratifia d’un accueil autrement plus chaleureux. La nouvelle Raïkage, élue par les Kumojins les plus influents du village mais aussi par des civils les ayant suivi jusque Joheki, ce pays si tranquille; avait autant si ce n’était plus à discuter avec elle, Izaya, qu’avec Hyûga Toph.

Sans réagir elle l’avait laissé l’étreindre et ne lui répondit qu’avec un sourire fugace.

-Ravie de te revoir, également. Avait-elle répondu à la sage avant de reporter son attention sur la Chiwa. C’est donc Hyûga Toph qui dirige cet endroit ? Avait-elle repris un peu surprise. Une enfant pour diriger des soldats… Ils vivaient dans un monde très étrange, cela ne faisait aucun doute. Heureusement pour elle, Sazuka avait appris à tolérer les enfants et ne plus les considérer comme une perte de temps ou une source de profond ennui, alors elle saurait sûrement se tenir et ne pas lui faire remarquer son âge, celui de la déraison… Nous parlerons après ceci, Izaya. Lui avait-elle souris.

Oui, elle n’en dirait ni n’en ferait rien, il y avait plus important maintenant que ces visions étriquées de ce que devaient être les uns et les autres en fonction ou en dépit de leur âge, de leur appartenance ou apparence. Et, ainsi, jusqu’à ce qu’elle fasse face à leur… chef, l’Uzumaki se tut; laissant au Meikyû le loisir de s’exprimer, de parler; car elle le savait, le lieu du rendez-vous n’était pas si loin; alors elle n’aurait pas à l’écouter trop longtemps.

D'ailleurs, elle trouvait leurs autres comparses, Sharrkan et Kyohei bien peu loquaces. Ce voyage de plusieurs jours jours en mer les avait-il rendu si silencieux ? Etaient-ils malades tous les deux ? C'était étrange, plus encore que ce monde qui les entourait.

Elle se demandait néanmoins si venir ici avait été une si bonne idée; elle en saurait davantage durant sa rencontre avec l'enfant roi et pourrait confirmer ou infirmer son sentiment ensuite...



Revenir en haut Aller en bas
Sharrkan
Sharrkan

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Ven 28 Fév 2020 - 16:46
Je savourais encore la sensation de la terre ferme sous mes pieds. Les pilules offertes par Sazuka étaient efficaces pour les douleurs physiques, mais elles ne m'avaient pas empêché de me sentir malade à chaque fois que je voyais le pont tanguer sur les vagues. Mais nous marchions depuis un moment déjà, et bientôt la silhouette d'Iwa se dressa sur notre chemin.

J'étais déjà venu à Tsuchi en étant petit, lorsque mes parents voyageaient encore pour les affaires. Mais le paysage qui s'offrait à nous ne ressemblait plus vraiment à celui de mes souvenirs. Il semblait... marqué, par des événements puissants. Chacun avait eu son lot d'emmerdes à gérer apparemment. J'étais resté silencieux pendant tout le trajet, tout cela me donnait un sentiment de nostalgie ; un très lointain et un autre, un peu moins. Je pensais à Etsuko et Shin, morts à Kumo alors qu'ils venaient former une alliance. Avec les dents serrées, je me demandais si je pourrais les visiter sur leurs tombes.

Mais aussi, je me concentrais pour "ne pas poser de problèmes", comme Sazuka l'avait demandé. Je savais que ça correspondait à un sens encore plus large, du genre "se tenir tranquille" et "faire bonne impression". Alors, autant me conditionner maintenant à ne pas dire quelque chose qui dépasserait ma pensée et qui nous mettrait dans l'embarras.

Ainsi, quand une jolie rousse vint nous accueillir, je me contentais de m'incliner respectueusement, mais en silence. Je ne fis aucun commentaire non plus lorsqu'une autre fille aux cheveux bleus sauta au cou de notre Raïkage en l'appelant Sazuka-chan. J'aurais pu dire beaucoup... mais mieux valait s'abstenir. Et puis, inutile de parler quand Raizen faisait aisément la conversation pour tout le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Sam 29 Fév 2020 - 14:45
Nous avions navigué et marché pendant des jours entiers. Le temps n’avançait pas. Il reculait même. J’étais tout de même content de la finalité de notre voyage, Iwa. Je me réjouissais de pouvoir mettre les pieds dans leur village, moi qui souhaitais voir une grande partie du monde… Peut-être que la défaite Kumojine n’avait pas que du mauvais, finalement ?

Sharrkan était très calme, trop calme. Lui qui d’habitude faisait vivre tout notre petit groupe, c’était intéressant de le voir dans un état comme ça. Je m’approchais de lui afin de lui poser une question, doucement afin de ne pas déranger nos compagnons.

« Psst. » Sifflais-je en donnant un coup d’épaule au kazejin. « T’es vraiment sûr que ça va ? »

Quelques heures plus tard
Nous arrivions enfin à Iwa. Les premières murailles s’élevaient en face de nous et le terrain désolé ne me rappelait que de mauvais souvenir. Mon esprit ne pouvait s’empêcher de faire un lien entre Iwa et Kumo.

« Maintenant regarde, et vit avec ça. »

Cela faisait longtemps que mon esprit ne m’avait plus joué de tels tours et pour ne pas changer, je retombais dans mes travers. Moi qui pensais être « soigné »… je me trompais. Le visage inerte d’Isami, Ayanokoji et Sharrkan se dessinaient les uns après les autres dans mon esprit, suivi du clébard, tenant dans ses trois gueules mes amis et la suite, que l’on connait.

Par chance, l’arrivée d’une femme se présentant comme Chiwa Aimi me sortais de ma torpeur. J’essayais du mieux possible de paraître normal face à nos hôtes Iwajins. Le long travail effectué depuis Kaze m’avait aidé et j’arrivais maintenant à reprendre le contrôle en quelques secondes. Je relevais la tête, m’inclinant face à la rousse et suivait notre groupe. Mon sourcil s'arquait lorsqu'une personne aux cheveux bleus sautaient au cou de Sazuka, mais je laissais faire, la Raikage ne semblait pas gênée. Jetant des regards intéressés aux alentours, observant et surtout, en suivant le groupe en silence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 http://www.ascentofshinobi.com/u1126
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre) Empty
Sam 29 Fév 2020 - 17:19






La kunoichi ne s’était pas rendu compte que l’azurite, prénommée Izaya, de ce qu’elle savait, souhaitait interagir avec les nouveaux arrivants. La surprise fut donc de taille lorsque celle-ci s’avança vers la grande brune pour l’enlacer avec vivacité déconcertante. Il semblait évident que les deux femmes se connaissaient et Aimi qui était toujours sur la retenue, ne put s’empêcher de se racler légèrement la gorge et de frotter l’arrière de sa tête. Sazuka réagit calmement avant de s’intéresser de nouveau à la rubiconde, s’étonnant de la place importante de la princesse des pupilles pales. La Chiwa garda un air très sérieux avant de hocher de la tête. 

« Cela semble très surprenant, en effet, mais oui. En l’absence d’une possible figure, Toph a repris le flambeau, dignement.» 

La chunin ne niait pas que le jeune âge de son ancienne sensei et sa sensibilité pouvait faire douter le plus confiant, mais Aimi croyait en elle, plus que quiconque et était fière de pouvoir la représenter pour cet accueil. Les autres membres du groupe saluèrent respectueusement la rubiconde bien qu’ils restaient silencieux, ce qui la poussa à leur sourire de nouveau. 

Une fois les présentations faites et le contexte mit en place, l’Eisei nin leur fit signe de la suivre. Aimi fut rejointe durant son cheminement très calme par le brun à la pupille dorée. Surprise, elle le laissa alors se présenter et lui faire part d’une remarque qui l’intrigua fortement. Elle ne répondit pas sur le moment, tandis qu’il se permettait de la questionner sur ce qu’il s’était déroulé ici. Son visage se leva vers le sien, ce Raizen devait faire deux têtes de plus qu’elle, mais elle n’était pas intimidée pour autant. Par ailleurs, elle n’hésita pas à lui répondre sur un ton courtois mais léger, sans hésitation ou tension palpable face à leur présence soudaine. 


« Enchantée Raizen. Alors comme ça, vous êtes déjà venu à Iwa ? Je n’ai pas connu les précédents protocoles, j’espère que vous n’êtes pas déçu par votre accueil ici. Et pour vous répondre... » La jeune femme ralentit quelques secondes pour que chaque présence puis l’entendre, car elle ne voulait pas se répéter et que les choses n’avaient pas besoin d’être entendues par les passants, qui se sentaient déjà très éprouvés. « Il y a quelques mois, nous avons été attaqués par surprise par une jeune femme aux pouvoirs mystérieux. Nous avons réussi à nous en défaire, à un prix bien trop élevé…» Une mine sombre et triste s’afficha sur le minois de la doucereuse, qui repensa à cet épisode très douloureux.  « Je laisserai Toph vous en dire plus à ce sujet et si elle souhaite vous en dire plus sur notre situation actuelle. Ne m’en voulez pas, Raizen, de ne pas pouvoir combler vos interrogations avec plus de précisions, je me rattraperai dans un autre contexte ! »

Un fin sourire se dessina, à son attention puis son regard vermeil se porta sur le bâtiment sous leur yeux. Le temps passait vite qu’elle ne s’était pas rendu compte que ses pas l’avaient menée par automatisme jusqu’à leur destination. La chunin s’arrêta alors et se plaça devant tout le monde, croisant les mains et inspirant longuement. 

« Je vais accompagner Sazuka-sama à Toph-sama. Izaya-san, je vous confie nos chers camarades en attendant, et je reviendrai vers vous pour ce qu’il s’en suivra, les modalités d’accueil, le temps que vous resterez ici, pour vous reposer et tout le reste… »

Termina-t-elle avec des gestes de la main avant de porter son regard rubis sur la dite Yondaime Raikage. Elle sourit et lui fit signe de la suivre, tandis qu’elle alla l’attendre près de la porte afin de se rendre devant le bureau de l’Hyûga.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crocs Rocheux
» [01. Crocs Rocheux] L'annonciateur
» une arrivée alcoolisée (libre)
» Arrivée opportune [Libre]
» Une douce arrivée [libre]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: