Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 16:08
Ils allaient agir aux alentours de minuit, comptant sur la fatigue des gardes à cette heure pour les passer plus facilement. C'était aussi une heure où certains étaient déjà endormis, c'était donc plus facile de s'infiltrer quand moins de gens risquaient de les remarquer. Katsuko avait pensé à une infiltration en plein repas de midi, mais ce genre de technique était plutôt solitaire. Et là, ils auraient peu de temps et beaucoup d'informations à prendre. C'était donc plus sage de rentrer à plusieurs et de potentiellement se séparer une fois à l'intérieur.

Ses deux camarades avaient eu l'indication de faire attention à leur tenue -elle devait ne pas être trop voyante et paraître naturelle pour un passant afin de ne pas être suspect avant même d'arriver au lieu de rendez-vous qu'elle avait déterminé directement avec son indicateur, l'inconnu de la plupart des citoyens de la ville, le Baron Nakamura. Très discret, ne sortant quasimment jamais de sa tanière bien discrète, ce dernier avait été contacté comme souvent par Neiko. Elle lui avait demandé une aide supplémentaire qui augmentait les dettes de la jeune femme et de l'organisation envers lui. Mais qui permettrait une réalisation de la prise de pouvoir sur le pays. Et donc, d'une future position de choix pour le Baron qui était un personnage très secret pour l'instant, dans ce pays où la corruption et la criminalité sont reines.

Habillée d'une tenue sobre, sombre et sans superflux, la jeune femme avait aussi prit le temps de se teindre les cheveux en noir pour l'occasion. Il lui faudrait sans doute plusieurs heures pour récupérer leur couleur naturelle, mais ce n'était qu'un bas prix pour limiter les chances qu'elle soit reconnue tant sur le trajet qu'une fois sur place. Même si elle était prise, si elle n'était pas reconnue physiquement, les tortures seraient sans doute moins terribles. Mais ce n'était pas le moment d'y penser.

Sans armes sur elle, équipée juste d'une bombe fumigène et de fil de fer, la nukenin avait espéré que ses camarades suivent un peu ses conseils. Et au final, Taishi avait également laissé son katana de côté, transportant sans doute lui aussi quelques équipements. La vampirette avait l'avantage de pouvoir se créer des armes à souhait avec sa maîtrise du sang.

Fujin avait bien ses deux katanas quant à lui, mais il avait tenu compte des autres conseils de la jeune femme. Sa tenue n'était pas trop voyante et, comme promis, la nukenin lui avait donné l'une des cape à capuche très typiques du pays et donc quasimment irreconnaissables. Elles étaient globalement toutes pareilles et seuls les plus riches s'amusaient à en avoir de belles. Les autres se contentaient d'une tenue efficace et imperméable qui tenait longtemps malgré les précipitations constantes.

« On y va. »

Enfilant sa propre tenue, Neiko quitta la taverne où elle avait donné rendez-vous à ses camarades pour se diriger vers le lieu où le Baron Nakamura avait dit à la vampirette qu'ils pourraient retrouver leur contact. Celui qui les ferait rentrer dans la tanière du loup.

Il semblait y avoir plus de gardes qu'à l'accoutumée, ce qui ennuya considérablement la jeune femme sans qu'elle ne fit de remarques. La petite opération de suppression des traitres de Seichi n'avait peut-être pas suffit, ou alors il s'agissait d'une sale coïncidence. Ou alors tout simplement de l'usurpateur qui sentait que son temps était compté. Sa fin approchait à grands pas et rien de ce qu'il ne ferait ne l'en sauverait.

La tueuse aux yeux rougeoyants releva la tête en rentrant dans la petite maisonnette où les attendait l'e contact, rentrant sans frapper après avoir fait semblant d'un geste de la main d'ouvrir la porte à clef.

« Konbawa. »

Patientant pour sa réponse, la nukenin était prête à réagir au moindre signe étrange. Il était vingt-trois heures trente, ils devaient pénétrer dans le palais d'ici une trentaine de minutes, de quoi se mettre d'accord et agir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Lun 17 Fév 2020 - 2:54
Taishi passait souvent pour un maladroit engourdi, mais il restait relativement expérimenté dans ce genre d’opération, même si les missions l’ayant endurci sur le sujet dataient de son temps à Iwa, plus précisément comme assassin pour l’unité Tengu. Mais ça ne le rendait pas nécessairement confiant sur ses chances de réussite aujourd’hui : tuer était simple, s’en sortir indemne et incognito, c’était autre chose. Autrefois, il avait pu compter sur le Jikkûkan pour s’assurer une certaine impunité, mais ce n’était plus du tout le cas maintenant.

L’autre hic, c’est qu’il avancerait dans le noir, pas seulement littéral mais aussi figuratif. Il n’avait pas employé de façon sérieuse les jutsus de ses nouvelles capacités jusqu’ici. Il espérait d’ailleurs ne pas avoir à le faire, mais ça semblait peu probable. Katsu comptait sur lui, comptait sur l’Éclair Vert qu’il avait été, et était encore, peut-être. Il ne pouvait pas la décevoir.

Les cheveux de la mignonne jeune femme faisait une grande différence, mais c’était pareil pour le nukenin. Son manteau vert, une fois retourné, était d’un noir inassumé, un vêtement qui datait de son temps comme assassin, lui aussi. Si Taishi était toujours fier d’arborer les couleurs de son clan, ce n’était décidément pas le meilleur moment. Il avait également laissé sa lame Han de côté, se contentant de ses outils basiques. Par chance peut-être, il avait fait carrière en utilisant presque exclusivement ses Kunais, alors la perte n’était pas si élevée.

Fujin s’était pointé, ce qui était peut-être une surprise en soi. Ne le connaissant que peu, Taishi ne pouvait vraiment faire foi à quel point il était fiable, mais c’était un bon début. Les épées du type étaient un peu voyantes, mais l’Hayai ne pouvait vraiment en vouloir à un Samuraï de vouloir garder ses outils à disposition. Avec un peu de chance, il n’aurait pas besoin d’une dissimulation absolue. Autrement…

Katsu donna le signal et ils se déplacèrent. Elle lui avait dit qu’ils avaient besoin d’une autre personne pour pouvoir entrer discrètement la cible. Taishi n’avait pas demandé davantage de détails. Il lui faisait confiance. Et ultimement, le moins il en savait, le mieux c’était, peut-être.

Une idée lointaine fit surface dans son crâne, une qui concevait que Katsu puisse vouloir effacer tout témoin après cette mission, ou plutôt, tout acteur agissant hors du Seichi. L’efficacité de la femme et de son organisation n’était plus à faire. Cela aurait été logique. Mais…

Pas le temps d’envisager quelque chose sur lequel il n’avait aucun contrôle. Il avait à faire. Ils entrèrent dans la petite maison et Taishi rajusta le capuchon de son manteau, dirigeant son regard émeraude vers l’informateur présumé, les sens en éveil.

À partir de maintenant, il n’était plus qu’un outil, un Kunai acéré et célèbre.

Il allait rappeler au monde qui était l’Éclair Vert.

Ou plutôt, à lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Lun 17 Fév 2020 - 15:07
La nuit à Ame, le moment que je préfère dans ce petit pays dans lequel j'habitais depuis près d'un an. Tout était sombre, on entendait rien à part la pluie qui tombe, le moment idéal pour s'amuser à découper des arbres. Cependant aujourd'hui je n'avais pas de découpage à faire mais une mission de la plus haute importance, préparer un assaut en récoltant des documents. Une mission dangereuse car si on se faisait choper ça risquait de tourner en combat et bonjour la discrétion. Donc on allait devoir faire preuve d'une discrétion absolue, et donc ça commençait par cacher tout ce qui pouvait attirer l'attention.

J'avais teint mes cheveux en noir, ça pouvait tenir jusqu'à demain, je portais des vêtements très noirs et une cape à capuche. J'avais peints mes fourreaux en noir afin de ne pas attirer l'attention, ils étaient attaché sur mes vêtements et cachés par ma cape. Mon katana de sang tel est son nom avec sa manche rouge était dans le fourreau de droite et mon katana de fer avec sa manche en fer dans le fourreau de gauche. Ce n'était que des noms, le katana de sang n'avait rien de sang sur lui, la seule chose similaire c'était la manche rouge. Le katana de fer lui n'avait de fer que la manche, tout le reste était normal pour ce sabre qui était celui que j'utilisais le moins. Je les avais forgé moi même et en était très fier. Ces katanas feront ma fierté un de ces jours, tout comme je le dis l'homme est tel le sabre.

Je me mis à un peu réfléchir, pourquoi est-ce que je vais les aider ? Pour diminuer le nombre de victimes possible ? C'est ce que je me suis dis au départ, ou bien pour rendre une sorte de justice ? Pour me préparer à mon futur affrontement contre Fugaku ? Toutes ces raisons sont juste, mais aussi pour un rendu d'appareil de la part de l'organisation. Je comptais sur leur aide pour réussir à anéantir mon plus grand ennemi. Cet ennemi qui a tué mon maitre et mon cousin ainsi que Yoshitsune-sama.

Le pays du fer, cette terre que j'avais quitté il y a longtemps et qui sans que je sois au courant est à feu et à sang désormais. Je comptais y retourner bientôt, mais d'abord je devais finir mon boulot à Ame.

Arrivant à la taverne, notre point de rendez-vous je vis la dénommée Neiko à qui j'avais parlé il y a quelques temps. Et aussi Taishi, un ninja qui avait des réflexions très profondes que je partageais, en tout cas c'est l'impression que m'avait donné notre première rencontre.

Nous sortîmes de la taverne et nous rendirent vers une demeure, apparemment c'était celle d'un informateur, en tout cas c'est ce qu'on m'avait dit. En entrant dans la maisonnette je mis mon capuchon, tout comme Taishi. Je restais dans l'ombre, attendant les instructions de mes deux camarades une fois que ceux-ci auraient discutés avec l'informateur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 11:24
Dans la petite maison, se trouvait un homme dans la trentaine, brun, habillé comme un serviteur. Il avait un sac en toile de jute à la main, et il ne semblait pas très alaise face à la situation. Il regardait toujours à droite à gauche comme pour guetter si jamais des personnes tournaient autour de la maisonnette. Assez satisfait de voir les personnes qu’il attendait, il soupira en hochant la tête doucement.

« Oui … oui bonsoir, vous arrivez juste à temps, on va pouvoir s’y mettre. Vous êtes tous là ? »

Dit alors l’homme assez stressé visiblement alors qu’il plongeait son regard dans ceux des personnes présentes.

« Inutile de se présenter, moins on en sait mieux c’est dans ce genre de cas. Avec l’aide de notre ami commun, on vous a préparé des tenus de serviteur, cela devrait être à votre taille. Il serait mieux d’éviter que l’on vous surprenne avec des outils qu’un humble serviteur n’aurait pas évidemment. »

Dit alors l’homme alors qu’il jeta à terre le sac de jute dans la direction des trois ninjas.

« On va pouvoir entrer par les cuisines, cela reste le plus simple. Je ne sais pas ce que vous cherchez au palais, mais faites attention, car malgré l’heure, il y a quelque chose d’étrange, il doit se passer quelque chose…»

Dit alors l’homme en tapotant de ses doigts contre son menton en réfléchissant.

« Je n’ai pas vraiment de détails, mais la garde est plus présente, et on s’agite en cuisine. Il n’y a que certains serviteurs qui peuvent pénétrer dans certains secteurs comme des appartements et quelques salons de réception … »
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Sam 22 Fév 2020 - 22:00
Rentrant dans la maisonnette avec ses camarades et refermant la porte derrière le dernier, la vampirette se retourna vers leur hôte qui semblait tendu. Soupirant un peu, elle s'approcha de lui alors qu'il commençait les quelques explications.

« On est tous là. »

Préférant enchaîner sans pour autant le brusquer, elle attendit la suite puis hocha la tête. C'est à peu près ce à quoi elle avait pensé, à la différence qu'ils voulaient carrément éviter toute présence d'outil shinobi. Faisant un peu la moue, elle accepta de se défaire des bombes fumigènes à contre coeur mais garda le fil de fer qu'elle enroulerait autour de sa taille pour qu'il disparaisse sous ses habits. Même si un pervers malvenu lui mettait une main aux fesses, elle doutait sincèrement qu'il cherche à aller au niveau de ses hanches et remarque quelque chose.

« Ok. J'avais repéré les changements aussi, je n'aime pas ça mais on doit agir. Si c'est des négociations qui sont en cours, cela signifie peut-être qu'on va avoir plus d'adversaires, même si je me demande bien avec quel argent il pourrait les recruter, cet imbécile. »

Après avoir exprimé son avis ennuyé sur la question, elle attrapa la tenue prévue pour elle et se retira dans une petite pièce adjacente pour se changer. Revenant avec les hommes dans la grande pièce une fois prête, la nukenin aux yeux sanguins et aux cheveux désormais bruns jeta à nouveau un oeil à l'homme de main hésitant. S'avançant vers lui, elle lui attrapa les mains avec les siennes et plongea son regard dans le sien, démontrant une parfaite sérénité.

« C'est pas le moment de flancher. Tu prends peu de risques. Et si jamais ça tourne mal, dis toi que nous, on se démerde. Sauve ta peau avant tout et sans regrets, compris ? On est tous les trois des shinobis, on est bien plus puissants que tous les gardes qui sont là. On cherche juste à éviter des morts, rien d'autre. Tu fais le bon choix, alors fais confiance en ton jugement et fais nous confiance. Au pire, fais confiance à ton patron qui nous a fait confiance, ok ? Respire un coup, on y va quand t'es prêt. »

Le relachant, la demoiselle se retourna vers Taishi et Fujin.

« Je vous rappelle que si l'un de nous se fait prendre, la mission passe avant tout. On prend pas de risques et on rentre à la taverne avec tout ce qu'on aura pu trouver, même si on est que deux. Ça ne sera plus qu'une question de jours de toute façon, alors il n'y aura pas longtemps à attendre avant la fin de ce règne dans le pire des cas. Idem si c'est moi bien sûr. Je ne suis pas plus importante que quiconque pendant cette mission, compris ? »

Elle voulait être bien certaine que ce n'était pas quelques petits jours de torture qui allaient les faire craquer, mais surtout que Taishi n'allait pas se mettre en tête de la sauver si jamais elle était prise. Elle ne pensait pas vraiment cela possible de la part de l'autre imbécile d'usurpateur, et elle savait parfaitement qu'elle serait capable de résister à l'envie de parler. Quoi qu'il lui arrive, son père lui avait déjà fait pire pendant plus de dix ans.

« Si vous êtes prêts et que tout est clair, c'est parti. »

Prête à suivre l'homme de main dans la gueule du loup, Katsuko remit sa cape à capuche pour ressortir sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mar 25 Fév 2020 - 0:45
Taishi mit un genou au sol pour fouiller dans le sac afin de récupérer son propre déguisement. Cela faisait du sens, mais il était un peu embêté par l’idée de se départir de son équipement. Si un combat éclatait, il serait désavantagé. De son temps comme assassin, de telles conditions n’avaient jamais eu lieu… Son regard se jeta sur Fujin. Il allait être fortement handicapé sans ses armes. Allait-il se désister, désormais ? Peu importe. Chacun faisait son choix. L’Éclair Vert sembla réfléchir.

« Glouba, mon animal pacte, possède de longues plumes acérées et résistantes. Si nous devons combattre, il pourra te fournir des épées improvisées. C’est le mieux que je pusse faire pour le moment. »


L’Hayai était un maître du Fuinjutsu, mais il était toujours en convalescence depuis la perte de sa maîtrise du Jikkûkan, et travaillait toujours à modifier ses sceaux de stockage.

Cela ne voulait pas dire qu’il perdait courage. Soupirant, il commença à retirer son manteau pendant que Katsu se retirait dans l’autre chambre. L’Hayai déposa le vêtement puis se changea, ignorant complètement la présence des deux autres. Ceci fait, il vérifia ses poches pour s’assurer qu’il ne restait rien de compromettant. Avec un kunai, il coupa en deux son fil de fer puis le tressa autour de son poignet. Ceci fait, le shinobi modela une part d'argile sur le treillis métallique, créant ainsi un bracelet d'apparence ordinaire, le genre qu'un civil avec peu de moyen porterait. Utilisant l'autre moitié du fil, il refit le même exercise avec son autre poignet. Les bracelets avaient un dernier avantage : ils dissimulaient les mâchoires sur ses avant-bras.

Le reste resta avec son manteau. Il soupira à nouveau. Voilà qui rajoutait du piquant, pas de doute. Ajustant son habit de serviteur, l’Hayai écouta les explications de la femme après qu’elle ait au moins tenter de calmer et rassurer l’informateur qui de toute évidence n’avait pas l’habitude de ce genre de chose.

Taishi se gratta la tête.

« Ça me va, mais Neiko, n’oublie pas que tu es la seule ici qui sait exactement ce qu’on cherche dans cet endroit. Autrement dit, tu n’es pas aussi sacrifiable que moi ou Fujin. Il faudra le garder en tête si les choses tournent mal. »

Les plans même les mieux orchestrés étaient rarement réalité de A à Z. Cette agitation au palais était un exemple parfait, même si la signification restait encore inconnue. Quelle coïncidence que ça ait lieu ce soir même, d’ailleurs.

Il se secoua les cheveux en bataille, question de ressembler davantage à un simple serviteur.

« Je suis prêt. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mer 26 Fév 2020 - 13:37
Rentrer par les cuisines ? Cette idée était pas mauvaise du tout même si il y avait un gros soucis, avec ces tenues de serveurs je ne pourrais pas avoir mes katanas et ce serait un sacré handicap. À part mes techniques nécessitant un katana j'ai que du Katon et un peu de corps à corps, mon Katon était trop voyant donc n'était pas une bonne idée et mon Taijutsu n'était pas très puissant. Donc espérons qu'on ait pas à se battre, car si c'est le cas je serais vraiment en difficulté. Taishi m'adressa la parole, apparemment un animal du nom de Glouba pourrait me fournir des épées improvisées, c'était pas mal mais bon ce n'est pas avec ça que je réussirais à m'en sortir en cas d'affrontement. Cependant si la mission se passe bien on aura pas à se battre, mais apparemment il y avait du mouvement près du palais, que se passait-il ? J'adresse la parole d'un ton calme à Taishi.

- Merci beaucoup, en cas de combat je ferais avec les moyens du bord.

Je pris les vêtements de serveur et me mis à retirer ma cape et mit ces habits de serveur, on aurait vraiment dit un gamin qui avait besoin d'argent et était devenu serveur à contre coeur. Neiko nous rappela que la mission était la priorité et que si un d'entre nous se faisait capturer il allait être laissé sur place. Je répondis à la cheffe de la petite troupe qu'on formait.

- Moi ça me va, cependant je suis d'accord avec mon compère, personnellement si je me fais capturer ce n'est pas un problème vu que je ne sais pas grand chose de ce qu'on doit chercher.

Remettant ma capuche je parla une dernière fois.

- Je suis également prêt.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 28 Fév 2020 - 15:53
L’homme avait préféré demander d’éviter tout ce qui pouvait être voyant, après tout, un serviteur qui se baladait avec un shuriken, ce n’était pas très crédible. Cependant, il écouta ce que chacun avait à dire non sans regarder de temps en temps vers l’extérieur.

« Oui je sais, on n’a pas trop le temps, il faut agir. Je pourrais vous faire entrer, mais une fois à l’intérieur, je ne pourrais plus grand-chose pour vous, vous serez seul. J’espère que vous comprenez ça ! Quant à ce qui se trame vraiment, je n’ai pas beaucoup d’informations, à voir ce que vous avez comme objectif, si vous devez vous séparez ou pas. Ce n’est pas trop mon affaire d’ailleurs. »

Se dédouana alors rapidement l’homme qui au final ne voulait pas trop en savoir. Il prenait déjà bien assez de risque comme cela. Il hocha la tête doucement, assez rassuré par les mots de la sanguine. Elle semblait savoir ce qu’elle disait, ce qu’elle faisait et elle avait un certain verbe de chef. Il les laissa parler entre ninjas en attendant qu’ils soient prêts à y aller. Leur organisation n’était pas pour lui de toute manière.

« Si tout le monde est prêt, alors allons-y … »

Dit le serviteur en leur laissant quelques minutes pour parler si jamais c’était nécessaire. Il y avait de toute manière quelques minutes de marche avant d’arriver au palais. Il allait répondre si jamais il y avait des questions, mais sinon il ne dira rien en essayant de marcher d’un rythme classique. Rapidement, le petit groupe arriva alors aux portes de la cuisine qui se trouvait sur le côté par rapport à la porte principale. A l’intérieur de la cuisine, c’était l’effervescence malgré l’heure. Il y avait beaucoup de passage et en dehors des deux gardes pour protéger la porte, il n’y avait pas vraiment de sécurité ici. En passant avec l’homme de main du baron, le petit groupe infiltré était entrée. Restait à voir comment ils comptaient poursuivre la mission. Le palais était grand, et selon ce que les ninjas désiraient savoir, il fallait faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Sam 29 Fév 2020 - 0:16
Katsuko revint vers ses camarades, prête à agir. Elle écouta un peu leurs remarques avant de secouer la tête.

« Bon, ce qu'on cherche, c'est des informations sur ce qui se passe actuellement, pourquoi est-ce qu'il y a tous ces gardes. On veut aussi savoir si des shinobis puissants ont été recrutés récemment, histoire de ne pas se faire surprendre par des troubles imprévus lors de l'attaque. Dernier élément principal de nos recherches, des plans du palais. Il faut éviter que l'usurpateur puisse fuir pendant l'assaut final. Ah, et si jamais il y a des traces de correspondance avec des traitres chez nous, je les veux. Si je suis prise, donnez les directement à Jupiter. Le Prince saura gérer ces cas si je ne suis pas là pour le faire. Si vous avez des idées d'autres documents ou informations que nous pourrions trouver qui pourraient nous aider, je vous écoute. Et on file. »

Prête à partir, ayant désormais partagé ses idées principales sur le but de leur mission, Neiko retourna son regard vers l'homme qui allait les faire rentrer dans le palais pour cette première infiltration qui servirait aussi de repérage pour l'attaque.

« Dernière consigne. On ne pourra pas rester tout le temps à 3, ce serait trop suspect. Il y aura probablement une salle plus officielle de réception, ou des archives, et un bureau plus privé. Gardez ça en tête. Et aussi, parler aux autres serviteurs en se faisant passer pour les petits nouveaux pourrait être utile. Si vous avez une occasion, n'hésitez pas, mais faites très attention si vous tentez ça. On ne sait pas à quel point les serviteurs du palais sont fidèles à l'usurpateur. Et à la moindre alerte, si vous avez une information importante qui nous aidera de manière certaine, vous sortez. Pas de risques inutiles si on a déjà de quoi faciliter notre victoire. »

Faisant finalement signe au guide d'y aller, la vampirette s'empressa de lui emboîter le pas. Elle n'avait pas de question à lui poser, voulait en savoir le moins possible sur lui. C'était un danger de toute façon, d'avoir des informations en surplus dans ce genre de situation. Elle en était certaine.

Lorsqu'ils atteignirent finalement la cuisine du palais, rentrant à l'abris de la pluie, la mission commença finalement. C'était là que tout se jouait. Cherchant des yeux un recoin où se trouveraient les différents matériels de nettoyage, la demoiselle aux yeux vermillon traça sans plus attendre son passage, faisant attention à ne gêner aucun des autres serviteurs. Le premier rôle qu'elle s'était choisi était celui de femme de ménage, elle comptait bien fouiner en nettoyant les pièces qu'elle trouverait, armée de quelques chiffons et autre balais. À vrai dire, maintenant qu'elle était sur place, bouger à trois lui semblait totalement fou et bien trop visible. Se séparer était la meilleure solution, elle en était désormais persuadée et agirait comme tel. Après tout, elle venait de donner à peu près toutes ses idées de quoi rechercher ici-même et de quelle méthode employer. La seule solution était désormais d'improviser et d'agir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Dim 1 Mar 2020 - 3:51
L’Hayai écoutait la rose donner ses dernières consignes mais son attention était déjà portée sur son environnement. À l’étudier afin de mieux s’y fondre. Et dans la cacophonie qui régnait entre les cuisines et les couloirs, il y avait plusieurs avantages à en tirer. Il y avait fort à faire, et comme Katsu le faisait remarquer, pas de temps à perdre.

Avant qu’elle ne s’esquive, il referma sa main sur la sienne brièvement.

« Fais gaffe. »

Il ne dit rien de plus, faisant signe à Fujin. Le samurai était libre de se joindre à lui ou de faire sa propre affaire. L’Hayai, de son côté retournait dans les cuisines. Il ne connaissait peut-être pas la topographie du palais, mais ça n’aurait aucune importance s’il trouvait quelqu’un qui lui, la connaissait. Il se faufila entre les cuisiniers et les serviteurs qui déambulaient en l’ignorant, cherchant un prétexte facile. La solution se trouvait sur la table de l’autre côté : une carafe de vin. Il observa quelques instants pour voir si quelqu’un y prêtait attention, puis s’en empara. L’Hayai fit mine d’inspecter l’object, comme s’il vérifiait qu’il était bien plein, alors qu’en réalité, l’Éclair Vert de Hi attendait de voir un serviteur sortir avec des victuailles. Quelques instants plus tard, une femme sortait avec un plateau dans les mains, et Taishi se glissa à sa suite d’une manière aussi naturelle que possible. Par chance peut-être, l’Hayai était issue d’un clan de civils bien ordinaires, aussi les manières, les épaules vers l’avant et la posture fléchie des domestiques n’étaient rien de nouveau pour lui.

Son plan était simple : découvrir ce qui pouvait bien causer cette agitation. Le chaos de la cuisine laissait percevoir une rencontre avec des gens importants. Des alliés potentiels ? Des représentants mercenaires ? Des nukenins célèbres ? Tout était possible.

Tout en marchant derrière la domestique, Taishi considéra les risques. D’abord, il devait s’assurer de ne pas être repéré s’il y avait des shinobis à la destination de la meneuse servante. Étendre sa sensorialité était risqué si quelqu’un d’autre avait lui aussi accentué sa perception du chakra à ce moment. Tout ce qu’il pouvait faire sans risque pour le moment, c’était cacher sa propre présence. Coinçant la carafe sous son bras, il effectua quelques signes discrets, réduisant presque à néant sa signature de chakra, ramenée au niveau d’un simple humain ordinaire.

Le deuxième danger était la propre célébrité de l’Hayai. Si l’Éclair Vert était surtout un masque pour la plupart des gens, beaucoup d’Hijins n’aurait aucun mal à le reconnaître. Par chance, ils étaient loin du pays du Feu, mais…

Taishi songea qu’une fois qu’une fois la raison de cette effervescence révélée, il n’aurait plus qu’à disparaître pour mieux effectuer son enquête. La lumière était de son côté, après tout…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Dim 1 Mar 2020 - 14:12
J'écoutais Neiko nous dire ce qu'il fallait chercher, ça me paraissais être des informations essentielles pour le futur assaut. Je me sentais étonnamment calme quand j'arrivi dans les cuisines, cette mission allait être très intéressante et ça pourra me servir de bon entrainement afin de gagner de l'expérience et de pouvoir tuer Taira Fugaku dans le futur. Je vis mes deux compère prendre des directions différentes de la mienne, j'étais rester en cuisine en train de chercher quelqu'un à questionner discrètement.

Il était vrai que je n'étais pas quelqu'un de très connu mais si jamais il y avait des Tetsujines ici je pourrais me faire repérer malgré ma teinte sur les cheveux. À part les Tetsujines ceux qui peuvent me reconnaitre sont les personnes possédant le Bingo Book de Tetsu où j'étais inscris en tant que Rônin. Mais je restais confiant sur le fait de ne pas me faire repérer, après tout je n'étais qu'un gamin et qui suspecterais un gamin ? Personne bien sûr, cependant comme le disait mon maitre il ne fallait jamais baisser sa garde.

Approchant d'un autre serveur qui nettoyait des assiettes je me mis à lui donner un coup de main, le serveur avait l'air d'avoir la quarantaine et d'avoir pas mal d'expérience. Je lui adressa la parole d'un ton très calme.


- Bonsoir monsieur, je suis nouveau ici et j'aurais besoin de quelqu'un pour un peu me montrer ce qu'on attend de moi pour ce job.

ça avait l'air bête comme question mais ça allait me permettre de déterminer à quel genre de personne je m'adresse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:32

Katsuko n'eut pas de mal à trouver dans un petit placard du matériel de nettoyage avec un balais, des serpillères et un sceau. Sortant des cuisines, elle put voir que le palais était sur trois étages. Depuis l'entrée un long tapis rouge menait à un escalier assez beau qui permettait de se rendre au deuxième et troisième étage. Si jamais il y avait au rez-de-chaussée une porte à droite et une autre à gauche de escalier, il y avait bien d'autres pièces en haut. Des gardes patrouillaient et les serviteurs allaient et venaient sans arrêt vers les étages. Visiblement, aucun ne se rendait vers les portes du rez-de-chaussée. Depuis la porte des cuisines, il était compliqué de voir ce qu'il se tramait dans les étages, il allait devoir faire un choix et prendre des risques.

Pour le moment, le déguisement de serviteur semblait faire l'affaire, et personne ne soupçonnait quoi que ce soit. Taishi put prendre sans encombre la carafe de vin, il y avait bien des choses à faire et c'était inutile de se battre. Dans la cuisine, un homme assez gros semblait donner des ordres et personne n'osait dire quoi que ce soit à part des oui chef. Il suivit alors la jeune servante jusqu'au deuxième étage, qui semblait être particulièrement gardé sur le côté gauche de l'escalier. Quatre gardes semblaient être en faction dans cette partie du Palais. Ils laissèrent passer la femme et Taishi vers une grande salle, la première porte, non sans regarder avec envie ce qui était transporter depuis un moment maintenant. Taishi put arriver jusqu'à une salle de réception où se trouvait une grande table pleine de victuailles le long du mur. Il y avait des boissons de toutes sortes, alcoolisées et certaines non, et des plats. Si certains étaient assez typique de la région d'Ame no Kuni, d'autres semblaient provenir d'un autre pays plus au sud, mais pas si éloigné que cela pour un connaisseur culinaire ou un grand voyageur. Taishi qui semblait bien connaître Hi no Kuni pourrait bien reconnaître quelques plats de là-bas. Un homme très bien habillé et droit comme un piquet, certainement un majordome, vérifiait tout pour que cela soit parfait.

«Je ne veux pas de fainéants ! Tout le monde au travail ! C'est une soirée importante ! »

« Oui chef ! »

Dit alors le chef de cuisine suivi de tout le monde présent comme un réflexe. On pouvait dire que c'était une petite armée et ce n'était pas si faux que cela. Fujin semblait bien soulager son compère serviteur dans le nettoyage d'assiettes et autres couverts, même s'il se contenta d'un sourire.

« Salut ... Évite de te faire griller par le chef, il aime pas la parlote. Ça fait celui qui n'a rien à faire. faire la plonge c'est un bon début. Petit à petit, tu pourras faire deux trois trucs en cuisine et si tu es doué, tu montreras en grade. Pour cette soirée exceptionnelle prévenue au dernier moment, il va falloir carburer. J'ai l'impression que les étrangers vont bientôt rencontrer le maître. »

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 11:39
Continuant sa marche sans montrer le moindre doute dans ses déplacements, Katsuko prit les escaliers comme les autres serviteurs. Armée d'un balais, d'une serpillère et d'un seau, la jeune femme visa directement le dernier étage. La nuit était avancée, elle se devait de profiter de cette agitation qui semblait se passer dans les étages. Le troisième devait sans doute être plus calme, logiquement l'étage des chambres. L'étage de sa cible.

Estimant que si un bureau plus privé était bien présent, il se trouverait là haut, la jeune femme actuellement brune grimpa sans la moindre hésitation avec son barda pour atteindre le troisième niveau du palais. Elle espérait que les gardes ne lui feraient aucune remarque pour l'arrêter, mais elle était prête à sortir le grand jeu de la jeune servante débutante un peu paniquée qui ne savait plus trop ce qu'elle avait à faire, ayant absolument besoin du travail pour nourrir sa petite fille. Une couverture comme une autre. Elle avait pensé à un nom, une adresse qu'elle savait habitée par la famille qu'elle avait trouvé, et dont elle était sûre qu'aucun homme en âge n'était garde au palais. Ce genre de préparation que l'informatrice avait toujours au cas où.

Grimpant ainsi en espérant atteindre son but, la demoiselle commença par poser son seau quelques instants pour souffler si personne n'était en vue de manière évidente. Surjouer la fatigue que pouvait procurer deux niveaux d'escalier pour une ninja, pour mieux correspondre à ce qu'elle était sensée être, une jeune servante plutôt faible. Se fiant simplement à ses oreilles pour l'instant pour éviter les mauvaises surprises, elle commença à s'avancer vers la première porte à droite de son emplacement initial. L'objectif était simple. Ouvrir les portes une à une si personne ne la surveillait directement après avoir vérifié à l'oreille que personne ne s'y trouvait.

Si jamais elle trouvait le bureau qu'elle s'était imaginé, alors c'était le jackpot. Si elle tombait sur une personne, elle pouvait toujours prétexter qu'on lui avait donné l'ordre de tout nettoyer ou qu'elle s'était trompée de porte. Le seul véritable problème était l'éventuel passage d'un garde qui aurait su quelle porte lui interdire. Bien que l'effet aurait sans doute été inverse et lui aurait permit de déterminer quelle était sa cible.

Restait à voir comment se déroulerait ses recherches dans les faits. Maintenant, la chance entrait beaucoup en ligne. Elle savait aussi qu'elle devrait essayer de voir les deux portes du rez-de-chaussée si ses recherches restaient infructueuses mais ce serait sans doute plus complexe. Les gardes avaient une vision correcte dessus même s'ils ne les fixaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 16:12
Taishi gardait un regard bas, dominé alors qu’ils progressait vers les escaliers, mais les yeux verts de l’Hayai étaient en éveil, et il mémorisait silencieusement la topographie des lieux s’il devait s’esquiver par la suite. La carafe de vin en main, ils entraient bientôt dans une grande salle. Cet endroit était gigantesque, et une dédale de couloirs et d’escaliers pour qui n’était pas à l’aise de sa configuration. Ce n’était pas unique à ce palais, une excellente mesure pour s’assurer que ceux qui n’étaient pas invités n’aurait pas la tâche facile.

Se séparant de l’autre servante une fois entrés dans ce qui semblait la chambre de réception, il s’approcha d’une longue table disposée près du mur, comme un buffet. Déposant la carafe près d’une multitude d’autres, dont les odeurs indiquaient une multitude de parfums et de dosages différents. Cette table était pour le moins... Multi-ethnique. Le nomade avait beaucoup voyagé à travers les années, et sans être un chef culinaire, pouvait remarquer la provenance de plus plats qui n’étaient pas communs au pays de la pluie.

Mais ce qui était le plus intrigant, c’est que ceux-ci, du moins ceux qu’il pouvait reconnaître, était d’origine hijine… Pourquoi se seraient-ils donnés cette peine, si loin du pays du Feu ? L’Hayai sentit un frisson remonter le long de son échine, mais l’Éclair Vert s’efforça de ne pas tirer de conclusions trop rapidement. C’était peut-être seulement une coïncidence, et peut-être que le Chef était d’origine Hijine, lui aussi.

Le regard du nukenin se posa sur le majordome et il souffla silencieusement. Taishi avait besoin d’une stratégie, car il ne pourrait pas rester longtemps dans cette pièce sans être remarqué. Les mots du serviteur confirmaient que personne ne serait autorisé à rester dans son coin, surtout un autre larbin comme lui, en état. Mais l’Hayai avait l’instinct qu’il devait trouver un moyen de rester ici jusqu’à voir les convives arriver.

Taishi regretta également de ne pas avoir davantage modifié son apparence. Si par mégarde les invités étaient des hijines, il risquait d’être reconnu si on portait trop attention à lui. Le pays du Feu connaissait davantage son masque que son visage, mais des villageois isolés serait peut-être capable de le percer à jour. Autrement dit, s’approcher trop près des gens n’était pas une option. Il aurait bien aimé simplement servir du vin et écouter les conversations, mais c’était également risqué. Même avec son chakra réduit de manière significative, un shinobi expérimenté pouvait quand même le remarquer s’il était trop près. Parfois, l’absence d’une aura en dit autant que sa présence, après tout.

Il s’approcha du majordome. Qui ne tente rien, n’aura rien.

« Monsieur ! Des nouvelles des cuisines ! Les cuisiniers veulent savoir quand nos invités arriveront, et si vous êtes satisfaits des plats présents actuellement. Je ne connais rien en cuisine, mais on m’a indiqué que certaines victuailles ne restent fraîches qu’un court moment. Il y a autre chose… »

Taishi prit un air faussement embarrassé.

« Il semblerait que le barde engagé pour divertir les convives et notre excellence ne sera pas présent. Intoxication alimentaire. Nos gardes l’ont bien tabassé, mais ça ne semble pas avoir amélioré sa situation… Je crains que l’atmosphère de notre réception ne soit dénuée de musique… »

L’Hayai frictionna la pointe de son pied sur le sol pour accentuer l’effet.

« Je veux dire, si nous avons quelques instruments…je ne suis pas très habile, mais… »

Un risque raisonnable. L’Hayai se souvenait de la réception organisée lors de la délégation diplomatique de Kumo à Iwa jadis. À ce moment, l’organisation de la soirée avait été planifiée pendant des semaines afin que tout soit prêt à temps. L’art de recevoir, c’était également de dégager l’impression de facillitée. Ainsi, toute l’agitation des cuisines l’amenait à penser que cette rencontre n’était pas planifiée avec autant d’avance. Par ailleurs. Même le seigneur d’un pays mineur ne se donnerait pas autant de mal pour une simple visite ou rencontre sans importance.

Et Taishi, qui avait gagné sa vie pendant des mois comme musicien de rue à Yugure dans le passé, supposait comme possible que dans toute cette urgence…

Personne n’avait pensé à la musique.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Sam 14 Mar 2020 - 12:32
Le serviteur semblait soulagé que je l'aide, il me parla d'étrangers qui allaient rencontrer le "maitre". ça m'intrigua, quels étrangers ? Il n'en savait peut être pas beaucoup mais peut être que j'allais pouvoir tirer quelque chose de ce serviteur, continuant à laver je regardais de temps en temps où se trouvait le chef de cuisine, une fois ce dernier parti je me remis à parler à mon compère. Je devais très bien choisir mes mots pour ne pas me faire prendre et garder la confiance de mon interlocuteur, parlant très doucement je lui exprima mon ressentiment.

- Honnêtement moi j'ai jamais fait confiance aux étrangers, c'est pour ça que je vis dans une petit cabane en dehors de la ville.

Je ne mentais pas et je ne disais pas la vérité, j'évitais juste quelques détails afin de ne pas trop attirer l'attention. Je continuais à faire la vaisselle et bizarrement les assiettes s'accumulaient au lieu de diminuer. Je soupira avant d'encore adresser la parole au serviteur d'un ton toujours très calme et veillant à ce que le chef de cuisine ne me repère pas.

- Savez-vous en quel honneur cette soirée à été organisée ? C'est mon premier jour donc je n'ai pas vraiment d'informations.

Je prenais quelques risques mais si je réussi à avoir les informations que je veux ça en vaudra la peine. Même si j'avais un très mauvais pré-sentiment, je sentais que quelque chose n'allait pas et j'espérais avoir totalement tord.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 11:12
Au troisième étage, il y avait beaucoup de gardes, une protection accrue certainement. D’ailleurs ces derniers observaient cette femme, car il fallait bien avouer, il n’y avait pas beaucoup d’activité ici pour le moment. Lorsque la débutante se dirigea en direction d’une porte, l’un des gardes la stoppa dans son élan.

- Tu n’es pas la fille habituelle toi, et puis, ça a déjà été fait ici il y a quelques heures. Tu sais bien que peu de serviteurs sont autorisés à aller dans les appartements du maître. Alors va agiter ta serpillière autre part hein …

Dit assez dédaigneux le garde avec un léger mouvement de main comme pour lui indiquer de repartir. Les gardes discutaient entre eux, tout en gardant un œil sur les agissements de la gourgandine.

Au deuxième étage, le majordome devant la question, toujours aussi droit comme un piquet répondit avec un phrasé très posé de circonstance.

- Très bientôt, dit en cuisine qu’ils vont devoir accélérer afin que tout soit prêt. Les invités ne vont pas tarder à arriver, puis le maître. Le maître a donné une liste de mets et de boissons très précises, cette entrevue informelle semble être très importante. Alors faites au mieux.

Le majordome soupira légèrement simplement en entendant les dires sur le barde.

- Toujours si subtile je vois, Tout doit être parfait, surtout que de jolies danseuses doivent venir, alors sans musique ! Nos invités ne sont que des hommes. Très bien, va trouver un instrument, un shamisen par exemple et vient jouer ici rapidement pour voir ce que tu vaux. Et dépêche-toi ! Si tout se passe bien, tu seras récompensé comme il faut. Tu devras trouver de quoi faire au rez-de-chaussée, première porte à droite. Il y a les vestiaires et tu trouveras surement les instruments prévus là-bas.

Pendant ce temps, dans les cuisines, le cuisinier répondit à voix basse lorsqu’il eut vérifié que le chef de cuisine était suffisamment loin.

- Les problèmes viennent toujours des étrangers, tu n’as pas remarqué ? De ce que j’ai compris, cela va mal dans le pays. Les coffres sont à secs, et il y a la menace de ces fichus rebelles. Le maître aurait trouvé une solution avec ces étrangers. Cette réunion s’est faite dans l’urgence, mais je n’en sais pas bien plus. Des bruits de couloirs quoi …
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 13:55
Bon, c'était plein de gardes. L'air de rien, toujours sûre d'elle, la jeune femme continuait son but initial jusqu'à ce qu'une voix l'arrête. Écoutant l'homme avec un air d'incompréhension, elle commença par protester faiblement.

« Mais je... Mon supérieur m'a dit de... »

Baffouillant, elle regarda autour d'elle, l'air perdue.

« Je... Je me suis trompée ?.. »

Retournant son regard vers l'homme, elle se pencha d'un seul coup à quatre-vingt-dix degrés en enchaînant les suppliques faiblardes d'une servante affolée.

« Toutes mes excuses monsieur ! S'il vous plait n'en parlez pas à mon supérieur j'ai trop besoin de ce travail pardon pardon... »

Se redressant à moitié dans un premier temps, regardant l'homme avec un air d'espoir, elle avait profité de son salut pour se forcer à pleurer quelque peu, juste ce que la panique pouvait ammener chez quelqu'un qui voyait ses rêves fondre avec la possibilité de tout perdre. Dans les temps qui couraient, un emploi pareil pouvait être salvateur pour quelqu'un qui vivait avec peu à la capitale du pays de la Pluie. Elle le savait bien.

Se retirant alors prestement avec son seau et sa serpillère, cognant un peu dans le récipient bien rempli d'eau, jouant la panique qui lui faisait faire des erreurs d'adresse, elle répéta un "Pardon pardon..." en le cognant avant de redescendre les escaliers. S'arrêtant alors quelques instants pour chercher des yeux où elle devait aller, décidant de conserver ce petit air paniqué sur la durée pour agrémenter son rôle, la nukenin avait désormais la confirmation de l'endroit où elle devait se rendre. Cependant, il était encore trop tôt. L'usurpateur était encore dans ses bureaux, ce qui expliquait une surveillance si importante. Il lui fallait patienter.

Redescendant les escaliers, la demoiselle jouant son personnage maladroit qui frôlait régulièrement la catastrophe avec son seau d'eau savonneuse presque trop plein pour lui finit par revenir aux deux portes du rez-de-chaussée et en choisit de commencer par celle qui se trouvait à gauche des escaliers, espérant qu'on ne l'arrêterait pas une nouvelle fois. Autant mettre en pratique le temps supplémentaire qu'on lui offrait pour essayer de trouver autre chose tout en réfléchissant au moyen d'atteindre les étages supérieurs sans pour autant se faire repérer. L'escalier principal ne devait également pas être l'unique moyen d'accéder aux étages. Elle chercherait après coup ces moyens détournés d'y monter pour augmenter ses chances de s'atteindre son but principal sans soucis.

Finalement face à cette porte, elle en baissa la poignée et y entra tant bien que mal avec son seau et sa serpillère. C'était décidément complexe de se balader avec ce barda, mais elle semblait sans doute moins suspecte, au pire maladroite dans son nouveau travail. Du moins elle l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 3:05
L’intérêt de Taishi fut certainement piqué lorsqu’on parla de danseuses exotiques (ah narrateur, tu sais comment captiver taishi toi) mais grâce à un effort surhumain, il reporta son attention sur la mission en cours. L’Hayai s’inclina légèrement.

« Toute suite, Monsieur ! »

Avec un dernier regard vers la pièce, il se dirigea vers les vestiaires. Se balader dans un endroit sans savoir où aller était suspect ; mais l’inverse était tout le contraire. Taishi songea aux difficultés possibles tout en descendant l’escalier. Si un vrai musicien mandaté se présentait, cela serait un problème. Mais si c’était le cas, il y avait moyen de justifier : simplement dire que quelqu’un lui a dit que quelqu’un lui a dit. Vu le nombre de gardes et de serviteur, pointer un vrai coupable serait impossible. Qui plus est, si le vrai barde se présentait, ça lui éviterait d’avoir à rester trop longtemps dans cette pièce et ainsi diminuerait les chances d’êtres repéré.

Rez-de-chaussée, puis la première porte à droite. Pas de signes de Katsu ou Fujin sur son chemin, mais ce n’était pas un mauvais signe pour autant. Avec un peu de chances, ils avaient trouvé leurs propres couvertures. L’Éclair Vert entra dans la pièce adjacente aux vestiaires, non sans jeter un œil à ceux-ci en passant, essayant de voir s’il pouvait reconnaître des uniformes ou quoique ce soit d’autre. Sans faire de découvertes notables, il continua son chemin. Dans la pièce désignée par le majordome, il trouva de nombreux étuis à instrument. Ils ne semblaient pas porter d’inscriptions ou de désignations et Taishi commença à les ouvrir jusqu’à trouver ce qu’il cherchait, un shamisen.

Le nomade était très familier avec cet instrument et en possédait un, bien qu’il n’ait eu le temps d’y toucher depuis un certain temps. Si le sien était d’un vert caractéristique, celui-ci portait les couleurs et armoiries du pays de la pluie, donnant un certain air noble à la guitare ancienne. L’Hayai referma l’étui avant de rebrousser chemin.

Sur le retour, il désactiva son camouflage de chakra. Jusqu’ici, il n’avait repéré aucune présence susceptible de le repérer, et s’il continuait ainsi, la dépense de chakra serait notable. Taishi devait sauvegarder des forces au cas où une fuite violente serait nécessaire. Pour le reste, il pouvait aisément réactiver son justu au besoin, en faisant semblant de ramasser quelque chose dans l’étui qui serait à ses pieds, par exemple.

Revenant dans la salle de réception, il se dirigea vers un coin de la pièce, faisant signe de tête au majordome. Replaçant ses vêtements, l’Hayai s’accroupit sur le sol, sortant l’instrument noble de son bagage avant d’en éprouver les cordes sans cérémonie. Le nomade fit quelques ajustements à l’oreille, puis ramassa le « pic » en ivoire pour faire sonner quelques cordes. Sachant qu’il serait minimalement évalué par le serviteur, il ne perdit pas de temps à enchaîner une mélodie.


Il était étrange de jouer, ici et maintenant. Pour l’Éclair Vert, la musique avait toujours été une échappatoire, un endroit où il pouvait se contenter d’une seule quête, sans se préoccuper des travers du monde.

Son regard chercha celui du majordome. Une chose était certaine, son plan était désormais en place.

Il ne restait plus qu’à attendre l’arrivée des invités.

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 20:36
Des bruits de couloir ? Toute cette histoire commençait à m'intéresser au plus haut point, même si cet homme n'allait rien pouvoir m'apprendre de plus, que devais-je faire ? Je devais m'éclipser en douce mais je devais trouver une petite échappatoire, alors voyons voir les possibilités d'échappatoires. Continuant à laver les assiettes je regardais un peu à gauche à droite et ne voyais rien, d'un coup une idée me traversa l'esprit. Oui on sait jamais ça pouvait marcher, pendant que je lavais les assiettes je répondis à mon interlocuteur.

- J'espère qu'ils vont vite en finir avec ces maudits rebelles.

Je posa l'assiette sur une table à côté, un gars venait toujours les récupérer chaque 5 minutes et c'était là ma plus grande chance de m'éclipser. La table était à un mètre du sol donc oui c'était jouable, une vingtaine d'assiettes étaient posées et je vis le jeune homme arriver. Prenant une assiette qui je venais de laver je me tourna, feignant de ne pas voir le jeune homme je le heurta "involontairement" avec l'épaule. Il trébucha et tomba à la renverse, heurtant sa tête contre des assiettes et les brisant, il saignait beaucoup et je m'accroupis en vitesse vers lui.

- Oh c'est pas vrai, pardon monsieur ! Il a besoin d'être soigné !

Je sortis un torchon et appuya sur sa blessure, pendant que pas mal de monde s'approcha pour voir je me leva.

- Je pars chercher de l'aide !

Je sortis des cuisines et au lieu de chercher de l'aide je me mis à suivre l'escorte de serveur qui se dirigeais vers la salle de réception. Apercevant où se trouvais la salle de réception je quitta ce chemin pour m'aventurer plus profondément dans le palais.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 3 Avr 2020 - 10:48
Le principal garde semblait être agacé et fatigue d’entendre cette simple ménagère complètement perdue. Il agita doucement sa main dans la direction opposée comme pour la chasser, bien plus intéressé par reprendre la discussion plutôt que de perdre son temps avec cette gueuse.

« Bon allez ça va …. Dégage … Tu sais bien que les appartements du maître ne sont pas accessibles en ce moment, surtout lorsqu’il est présent. Il est occupé alors file, je ne dirais rien. »

Fière d’être magnanime d’un certain côté, le garde faisait son grand seigneur. Il soupira légèrement en se retournant vers son collègue pour discuter. La nuit risquait d’être longue et bien trop calme pour perdre son temps.

Lorsque Katsuko pénétra dans la porte du rez-de-chaussée, elle tomba sur un lieu de stockage visiblement. Il y avait plusieurs meubles, comme des secrétaires, des bibliothèques vides, et d’autres petits meubles de rangement. La pièce était dans le noir, personne ou pas grand monde ne devait venir ici. Il y avait un peu de poussière. Il y avait également une autre porte au fond.

-----

Alors que l’éclair vert revint avec son instrument dument trouvé, des danseuses étaient présentes dans la salle. Elles étaient en petites tenues, à savoir de quoi cacher un minimum de pudeur et des voiles. Elles étaient toutes plus belles les unes que les autres, un peu dans tous les styles. Il était évident que tout était fait pour satisfaire des invités masculins. Certaines se permirent même de sourire légèrement au musicien qu’il était.

Le majordome allait demander à Taishi de faire quelques essais, mais il débuta de lui-même. Il se posta alors devant lui en attendant d’être satisfait. Pendant ce temps-là, les danseuses faisaient des élongations et quelques étirements afin de s’échauffer ou de garder la forme. C’était certainement une distraction satisfaisante vu les regards lancés par certains gardes aux courbures impressionnantes.

------

« Tu m’étonnes ! La situation dans le pays est bien assez grave pour s’amuser à la rendre pire. Et puis qui nous dit que leur type est meilleur de toute façon ? Non, il vaut mieux tenir que courir. Ame a toujours été un bordel sans nom, ça va ne pas changer du jour au lendemain. »

Commenta alors à voix basse l’homme. L’accident se produisit et le serviteur était blessé. Le chef cuisinier exulta en s’énervant rapidement.

« Mais c’est pas vrai des empoter pareil ! Bon emmenez le se faire soigner ! Il va en mettre partout et il faudra tout nettoyer ! »

D’autres serviteurs prirent alors le relais du petit nouveau en espérant bien qu’il revienne rapidement. Cela ne semblait pas être grand-chose, mais c’était surtout impressionnant, certainement l’arcade sourcilière. Fujin ne tarda pas de son côté à la place de trouver un soigneur, d’arriver lui aussi les mains vides à la salle de réception où Taishi semblait jouer d’un instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 3 Avr 2020 - 18:24
Filant loin du garde qui se montra manianime, ne voulant pas abuser de sa bonne volonté, la servante perdue redescendit maladroitement les escaliers. En bas, elle poussa la porte gauche, pénétrant dans la pièce de stockage. Un léger sourire de satisfaction en comprenant qu'elle y était seule et plutôt tranquille avec une bonne excuse puisqu'il y avait suffisamment de poussière, elle posa son sceau et sa serpillère dans l'entrée, gardant seulement un chiffon. Elle commença alors à fouiller les différents meubles. Si en vérité elle y cherchait le moindre papier intéressant. Elle avait une seconde recherche bien plus légitime pour une simple servante qui voulait nettoyer une pièce sombre, elle cherchait un support qui lui permettrait d'allumer une quelconque lumière et ainsi pouvoir mieux s'occuper de la salle. Elle en profitait pour essuyer les meubles et retirer la poussière, la laissant sur le sol pour le moment.

Profitant de ce temps de recherche où elle n'avait à réfléchir que pour vérifier la présence d'éventuels doubles fonds qui auraient pu renfermer un quelconque secret, Katsuko se mit à réfléchir sur l'organisation des salles selon leurs emplacements, comment, grâce à ses capacités liées au doton, elle pourrait atteindre le troisième étage sans se faire repérer par les gardes. Elle comptait traverser les murs et grimper ainsi, invisible, mais pour cela il lui faudrait un mur extérieur qui donnerait avec certitude directement sur une pièce et non sur le couloir. Réfléchissant à ce qu'elle avait pu voir pendant son court séjour tout en haut, il lui fallait déterminer un chemin pour y accéder. Elle avait aussi en tête la possibilité de chercher les escaliers de services qui seraient certainement présents dans une telle bâtisse. Pour l'instant, les serviteurs empruntaient les grands escaliers puisque c'était le chemin le plus rapide, mais une fois le Daimyo sorti de ses appartements et les invités arrivés, ils devraient sans doute emprunter les moyens secondaires qu'il fallait qu'elle trouve idéalement d'ici là. Au pire des cas, ils la guideraient eux-même en temps voulus.

Après avoir fouillé assez rapidement la globalité de la pièce et avoir enlevé la poussière des meubles, elle s'intéressa finalement à la seconde porte qui y était présente. Ressortant de la salle de stockage le temps d'aller chercher un chandelier au minimum si elle n'en avait pas encore trouvé, histoire d'y voir un peu plus clair, elle finit par se diriger jusqu'à cette porte et tenta de l'ouvrir simplement. Ignorant ce sur quoi elle donnait, elle avait le chandelier en main, le balais posé juste à côté d'elle comme si elle s'apprétait à y repousser toute la poussière de la pièce qui était désormais uniquement au sol. Il fallait bien la jeter quelque part, et ce n'était pas dans le hall qu'elle allait le faire, pas vrai ?

Gardant cet air un peu stressé de toute bonne servante nouvelle et légèrement perdue, Neiko s'y donnait à coeur joie pour jouer son rôle. C'était assez amusant dans un sens, même si la situation était dangereuse et d'une grande importance pour Seichi. Autant en profiter pour s'exercer et s'assurer que ses talents de comédienne ne se perdaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mar 7 Avr 2020 - 15:50
Taishi songea que si cette aventure se terminait mal, c’était du moins une très bonne manière d’introduire la fin, alors qu’il retournait des sourires légers aux danseuses tandis qu’il continuait à faire vibrer les cordes du Shamisen. Il aurait bien aimé leur étendre quelques mots, mais le majordome observait chacun de ses gestes alors l’Hayai se contentait de son rôle de musicien improvisé.

L’Éclair Vert supposait que si celle-ci faisait leur entrée, l’arrivée de ces invités ne saurait plus tarder. Dès lors, l’objectif de Taishi était simple : découvrir leurs affiliations, leurs motivations et l’importance de leur présence. S’ils en étaient à organiser un banquet en leur honneur, ça ne pouvait pas être une simple bande de petits mercenaires de bas calibre. Taishi suspectait de plus en plus l’intervention d’une faction bien plus significative, et à moins que le chef soit un spécialiste des mets hijins…

Il termina un enchainement particulièrement complexe – du moins pour l’amateur qu’il était censé être – et fit lentement mourir le son de l’instrument noble, relevant des yeux pleins +- puis s’arrêta, posant des yeux pleins d’espoir et d’humilité envers le maître des domestiques.

« J’espère… J’espère que ce ne sera pas trop embarrassant pour notre maître et ses hôtes… Monsieur, si vous le voulez bien, je vais m’enquérir de la musique nécessaire pour les chorégraphies de nos… Artistes. »


C’était une demande raisonnable, dans sa tête du moins. Inclinant la tête avec respect, il se releva et se retira de la vue du majordome, essuyant une sueur invisible sur son front. L’Hayai espérait que cette fête commencerait très bientôt. Plus ils restaient dans cette salle, ce palais, plus ça devenait risqué. À un moment ou un autre, quelqu’un parlerait, déclencherait une étincelle de méfiance qui mettrait feu aux poudres.

Il s’approcha des danseuses, ce sourire gêné toujours au visage, comme quelqu’un qui n’était pas habitué à une situation aussi… Spectaculaire, surtout de près.

« Eh… Ahem… Mesdames, quel genre de musique auriez-vous besoin pour vos danses ? Désolé, c’est… Hum… Ma première fois, et si je ne fais pas plaisir à nos hôtes, mon maître aura ma tête sur un plateau ! »


Le coin de son œil attrapait un nouveau venu dans la salle, de l’autre côté. Fujin. Par ses propres moyens, il semblait avoir découvert l’intérêt de ce lieu. Léger hochement de tête discret. Il ignorait quels étaient les plans du Samuraï, mais s’il se contentait de jouer les serveurs, peut-être pourrait-il lui aussi en apprendre davantage une fois leurs invités arrivés.


Le plan était en place. Ils ne restaient plus qu’eux à se dévoiler.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Nagamasa Fujin
Nagamasa Fujin

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Mer 8 Avr 2020 - 18:20
M'y voilà, la salle de réception, c'est donc là que le seigneur du pays de la pluie va recevoir les "étrangers", je ne devais pas trop me faire remarquer vu que j'étais fiché au Bingo-Book comme criminel de rang C et que j'avais une prime de 5 millions de ryos sur ma tête. Même si mes cheveux étaient teint un Tetsujine pourrait me reconnaitre facilement, mais désormais j'allais devoir trouver une excuse sur ma présence ici. J'avais feint de blesser involontairement et parti chercher de l'aide mais maintenant je n'étais pas plus avancé que ça, du coin de l'heure je remarqua Taishi. Il y avait des danseuses et un majordome qui veillait à ce que tout soit parfait, j'avais donc une idée. Si ce majordome était chargé de veiller à tout peut être que... oui ça serait parfait comme stratagème pour augmenter nos chances d'accomplir cette mission, en disant ça peut être que le majordome s'énervera et viendra voir les cuisines.

Je m'approcha lentement, je fis mine d'être assez intimidé par la pièce et par le majordome, le gamin tout nouveau qui venait lors du jour le plus important de l'année quoi. C'était ce que je devais faire pour réussir à garder ma couverture. Toujours en train de m'approcher tout doucement je fis mine d'être de plus en plus intimidé et même apeuré. Il est vrai qu'en temps normal un gosse serait totalement apeuré si il faisait la gaffe de sa vie dans ce genre d'événement. Dans ma tête je faisais mes mouvements avec la plus grande prudence, une seule erreur et ça nous coute la mission. Je voulu prononcer quelque mots mais ma voix tremblait trop, encore un stratagème pour vite énerver le majordome. Quand je fis mine d'enfin réussir à parler je transmis une mauvais nouvelle au majordome.


- Il... y a eu un acc..ident en cui...cuisine.

Tremblant légèrement je continua de faire mine d'être très apeuré, déjà la nouvelle de l'accident risquait d'inquiéter le majordome mais ce que j'allais dire maintenant risquait de lui faire perdre tout ses moyens.

- Des ass..iètes se sont ca...cassées et nous ri...risquons de manquer d'a..d'a...d'assiètes pour la so.soi.soirée.

Je recula tout en ayant l'air très apeuré, désormais les dès étaient jetés.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t9330-nagamasa-fujin https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-en-cours#66103
Narrateur
Narrateur

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Ven 10 Avr 2020 - 10:18
Si jamais la fouille fut généralement infructueuse, la nouvelle servante de ménage put trouver cinq parchemins vierges déjà aux noms et aux armoiries de l’usurpateur comme elle aimait le nommer. Sans doute que par fainéantise, de tels objets étaient préparés par avance dans le but de gagner du temps. Il manquait seulement le sceau et la signature de ce dernier en bas de page. Sans doute que cela avait été oublié lors de déménagement, mais rien de plus probant semblait être présent. Cela semblait faire office davantage de débarras qu’autre chose pour le moment. Il restait encore la dernière porte au fond ou de faire demi-tour.

Lorsque Neiko essaya de pénétrer dans la porte du fond de la réserve, cela semblait être fermé à clé.

-----

Les charmantes danseuses renvoyaient des sourires en gloussant par moment au musicien. Qu’il était bon d’avoir un shamisen dans la main, comme quoi ce genre de métier semblait être assez pratique pour être un tombeur de ses dames. Alors que l’éclair vert tenta quelques notes habiles, le majordome semblait être satisfait, alors qu’il hocha la tête doucement en guise d’approbation en gardant sa tête de marbre comme si rien ne pouvait le toucher.

« Il faudrait des musiques entrainantes, joyeuses, rien de triste évidemment. Mais dis donc le beau musicien, tes doigts sont-ils toujours si habiles en toutes circonstances ? »

Demanda l’une des danseuses avec un regard aguicheur, alors que les autres gloussaient légèrement en cachant leurs bouches, amusées de la situation. Elles jouaient avec ce « pauvre » Taishi, qui n’en espérait sans doute pas tant. Cependant, alors que Taishi semblait avoir une touche très prometteur, un autre serviteur pénétra précipitamment en regardant le responsable des lieux.

« Ils vont arrives d’un moment à l’autre ! »

Déclara l’homme, et immédiatement, le majordome frappe deux fois dans ses mains comme pour mettre en ordre de bataille sa petite armée. Piètre général d’armée, il en va d’un discours d’encouragement.

« Très bien, tout le monde en place ! Mes demoiselles votre plus grand sourire, et toi, c’est le moment le plus important de ta petite vie, joue de ton meilleur talent. »

Finit par dire le majordome à Taishi en prenant un air sévère afin de bien montrer l’importance de cette soirée. Le majordome se retourna devant ce jeune serviteur qui semblait se décomposer, et un léger agacement se remarqua avec la lever très légère d’un des sourcils. Il lui fit signe d’accélérer lorsque Fujin tenta de parler avec difficulté.

« Que voulez-vous que cela me fasse que des assiettes soient cassés, si jamais vous en manquez, aller dans la réserve, vous en trouverez bien suffisamment. Surtout que nous en avons déjà ici. Tu sais au moins où est la réservé ? La porte de gauche en bas des escaliers, allez file, ils arrivent ! »

Se contenta de dire le majordome, alors que des bruits de pas conséquent se firent entendre.

A l'arrivée des invités de marque, le majordome prit la parole immédiatement, alors que Taishi jouait de la musique.

« Bien le bonsoir nobles invités, je suis le majordome, si jamais vous avez besoin de la moindre chose, faite le moi savoir. Le maître ne saurait tarder à venir, mais je vous en prie, profitez de ce que le pays de la pluie a à vous offrir. »

Indiqua l’homme qui était parfaitement droit et protocolaire.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin] Empty
Sam 11 Avr 2020 - 12:31
Bien heureuse de sa trouvaille bien que celle-ci soit inattendue, Katsuko en profita pour récupérer les documents qui pourraient avoir leur utilité future. Les glissant sous ses vêtements pour qu'ils n'attirent pas trop l'attention, profitant du fil de fer qui la ceinturait pour bien les câler, elle se tourna alors vers la porte. Fermée. C'était plutôt ennuyeux puisqu'elle ne tenait pas à laisser la moindre trace visible de son passage. Le crochetage était donc à proscrire. Elle n'avait pas non plus trouvé la moindre clef dans la pièce, elle ne pouvait donc pas espérer l'ouvrir ainsi.

Jetant un oeil par la serrure, ce qu'elle vit lui arracha un sourire satisfait. Une salle d'archives. Parfait. Elle n'avait donc qu'à y entrer et à chercher des plans. Il lui faudrait simplement trouver le livre qui resençait tous les bouquins qui s'y trouvaient ainsi que les plans et autres parchemins. Chaque document devait sans doute possible être bien numéroté, sans quoi l'archiviste du palais n'aurait jamais pu se retrouver avec une salle pareille. Elle devrait sans doute pousser un peu une étagère, mais à travers une pièce vide où personne ne mettait les pieds et ces murs bien épais en pierre, elle doutait de risquer d'alerter qui que ce soit. Et puis elle avait du chakra, alors elle pourrait bien en utiliser un peu pour camoufler ceci. Elle était de ceux qui s'infiltraient là où ils le souhaitaient, ce n'allait pas être une bête étagère qui l'arrêterait.

Activant tout d'abord une première technique pour se renforcer elle-même, la vampire attrapa son chandelier puis rentra ensuite dans le mur, le traversant avec ses capacités liées à la roche. Une fois dans le mur, elle activa une nouvelle technique pour ne pas faire de bruit et limiter au maximum celui que ferait l'étagère qui lui bloquerait sans doute le chemin. Prenant son temps, elle savait qu'elle ne ferait pas d'erreur en agissant ainsi, suffisamment puissante pour décaler un meuble sans le faire s'éclater au sol.

Une fois dedans sans avoir fait de catastrophe, elle repositionna l'étagère en question, elle tendit l'oreille, s'assurant qu'aucune respiration n'était présente dans la pièce. S'il y avait quelqu'un, alors elle s'occuperait de lui rapidement, mais dans le cas contraire, elle pourrait se lancer à la recherche de son but principal pour l'instant, trouver le livre qui catalogait le bazar ambiant qui était omniprésent dans la salle qu'elle venait de trouver.

Ayant prit soin de garder sa source de lumière loin du moindre papier, elle désactiva ses techniques quand elle fut certaine d'être seule et profita du silence et de la paix qu'elle trouvait ici pour fouiller avec soin, une oreille toujours attentive à d'éventuels arrivants bien qu'elle doutait fortement être dérangée à une horaire pareille. Le repas ne semblait pas avoir été servi au vu de l'agitation encore présente en cuisine, elle pouvait donc en profiter pendant un certain moment, bien qu'elle ait également un passage à faire deux étages plus haut. D'ailleurs, plutôt que de passer par des escaliers de service dont elle ignorait la position, elle utiliserait certainement cette même méthode pour passer les murs. Il fallait juste espérer que tout ne soit pas tapissé là haut, mais au pire elle aurait juste à en parcourir plusieurs jusqu'à trouver une sortie qui la mènerait là où elle le souhaitait. Le seul problème serait alors peut-être le garde, bien qu'elle ne voyait pas l'utilité de les laisser là lors du repas. Tout au plus seraient-ils dans l'escalier, à surveiller que personne n'y montait. Du moins c'est ce qu'elle espérait.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

[A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Mission/A/Indépendants] Préparer l'assaut final de la Pluie
» La pluie ruisselle sur la roche [Katsuko]
» Une journée de pluie, juste une journée de pluie [P.V. Nobuatsu Saji]
» Préparer l'avenir
» Préparer la guerre [Ito Luna]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: