Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke]

Rikuzo Detzu
Rikuzo Detzu

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Ven 11 Aoû 2017 - 20:44
La matinée venait de commencer et me voilà déjà en train de fouler le sol du village caché des nuages. Je me déplaçais d’un pas lent et mécanique, les bras ballants et les mains dans les poches. Ma capuche recouvrait la quasi-totalité de mes cheveux pour m’abriter du vent qui était plutôt désagréable en ce moment. Surtout pour un frileux tel que moi. Mais dans l’immédiat, ce n’était pas spécialement ça qui me faisait greloter.

J’étais à la limite de frissonner par appréhension, comme le prouvait la douleur que j’avais en ce moment dans le ventre. Et pour cause : j’allais effectuer une mission qui s’annonçait certes palpitante mais potentiellement dangereuse : une mission de rang B. Pourquoi ai-je choisi de m’y aventurer, dans ce cas ? Eh bien… pour deux raisons. Déjà, c’est une mission qui avait été débutée par mon sensei : Ogawa Kintaro. Je trouve donc ça assez intéressant de continuer son boulot. Ensuite, en tant que Kumojin, je n’apprécie pas du tout l’idée que des trafics de ce type ont lieu sous notre nez. Pire : dans la raffinerie emblématique des Metaru. J’étais plutôt pragmatique, et j’étais, du coup, du genre à trouver juste de condamner fermement les criminels avérés.

Je m’approchais petit à petit de la raffinerie tout en constatant qu’à part les ouvriers, il n’y avait personne. Je décidais donc de rester à une distance raisonnable de la raffinerie en attendant mes camarades de missions. Et pendant ce temps, je baissais mes yeux pour regarder ma veste. Plus précisément, l’endroit où j’avais rangé – ou caché – la convocation reçue pour cette mission. On ne savait jamais sur qui on allait tomber, et je préférais prendre tout le nécessaire pour prouver que je n’étais pas un espion ou un quelconque élément extérieur à la mission.

- Celui qui approche semble coller à la description qui figure sur la convocation.


Je me redressais d’un petit mouvement souple et me tournais en sa direction, en faisant un petit pas et en adoptant ma posture habituelle : les mains profondément enfouies dans les poches, le dos droit et la tête très légèrement penchée.

Si j’avais déjà une vague idée de qui était Kizuato Daisuke, il me restait à savoir qui était Yamanaka Washi. Son nom de clan ne m’était pas inconnu bien sûr, mais je restais particulièrement ignorant à leur sujet. Alors qu’il s’approchait, je jetais un rapide coup d’œil à la raffinerie puis reportais mon regard sur le shinobi.

- Rikuzo Detzu, enchanté. On a du boulot, aujourd'hui. J'espère que vous êtes prêts..

L’autre suivait droit derrière. Par chance, nous n’aurons pas à attendre un éventuel retardataire. La mission était importante et il fallait s’y mettre. En soi, la mission ne semblait pas mériter un rang B. Et avec un peu de chance, cela s'avérera vrai et on évitera les complications. Mais si le Raikage avait jugé la mission ainsi, c'est qu'on allait devoir être particulièrement vigilants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo
Invité
avatar

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Ven 11 Aoû 2017 - 22:47
« Une mission de rang B ? Ah ouai... du lourd. Murmurait le jeune Washi à la vue de l'ordre de la requête. Rendez-vous raffinerie... Ouai... Nous sommes trois ? Trois shinobis pour une arrestation en plus d'un interrogatoire ? Je présume que je serai plus utile pour la seconde phase. Les pupilles du Yamanaka continuèrent de décrypter les lignes écrites ; son regard se plissa. Rikuzo Detzu et... Kizuato Daisuke. Respectivement un aspirant ninja tout comme moi et... Un haut-gradé ? Il arrêta sa lecture puis haussa les épaules. Tout en s'approchant de l'entrée de son petit appartement il plia délicatement la feuille en quatre. Ni une ni deux il enfila son blouson grisâtre, y plongea l'ordre de mission dans une poche intérieure, agrippa deux parchemins vierges et claqua sa porte : direction la raffinerie des Metaru.

L'endroit n'est pas inconnu pour Washi vu qu'il y venait régulièrement pour des commandes qui se démarquaient de la masse. Et puis il était particulièrement connu d'un petit forgeron du clan : Metaru Kahei. Disons que le Yamanaka a fait son petit spectacle à l'intérieur des forges – mais quand même à l'abri des regards ! Était-ce dérangeant pour une mission de ce genre ? Il ne le savait pas. Est-ce que son « spectacle » va foirer la mission ? Il ne l'espérait pas. Et puis connait-il ces coéquipiers du jour ? Aucunement. À partir de là une flopée de questions l'assaillit : Est-ce que le manque de cohésion sera fatal pour la mission ? Vont-ils pouvoir mener à bien les objectifs sans préparation ? Ce n'était clairement pas du genre de Washi d'omettre des détails de cette importance dans une mission, mais il pouvait avoir confiance en une seule chose : il a été assigné par le Raikage lui-même. L'équipe n'a pas été tirée au hasard... c'est déjà une bonne chose.

À proximité de la raffinerie Washi ne tentait pas de passer inaperçu en longeant les murs ou se camouflant sous trois couches de vêtements. Au contraire il agissait comme il faisait à chaque fois qu'il venait à la forge pour passer commande : il se munissait de deux petits parchemins – qui sont en réalité des schémas de conception. Si l'équipe de shinobi pouvait se faire cramer dans la seconde ce serait bien à cause du comportement anormal de l'habitué. Cette fois ci, au lieu de se diriger au bâtiment dédié à la clientèle, le Yamanaka se dirigea au point de rendez-vous précisé dans l'ordre de mission. Une légère analyse lui permit d'apprendre qu'un membre de l'équipe était déjà présent. À peine il se présente que le blond rétorqua à Detzu :
Salut, tu vas bien ? Un sourire chaleureux, un ton familial... Voilà de quoi faire passer cette rencontre pour une simple salutation de deux amis de longue date. Concernant la troisième personne – qui était forcément le Jônin au vu de vieil âge et de sa grande taille – Washi partit sur un petit Bonjour accompagné d'un vif mouvement de tête. Même si les présentations s'entamaient la mission, elle aussi, avait débuté. A cet instant une seule idée le tracassait : pourquoi faire des préparatifs à proximité de la cible ? Cette atmosphère était trop angoissante. L'idée de se faire cramer sur une faute de débutant n'arrêtait pas de titiller le jeune aspirant.

Revenir en haut Aller en bas
Kizuato Daisuke
Kizuato Daisuke

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Ven 11 Aoû 2017 - 23:39
Un souvenir douloureux encore présent, c'est bien celui de l'accident à la raffinerie avec comme victime Kahei. J'ai encore la rage de n'avoir pu rien faire.. Mais j'espère avoir l'occasion de me racheter et traquer le salopard qui lui a fait ça. J'étais conscient que cela prendrait du temps. Il fallait déjà trouver des pistes menant à ce fumier. Fallait que j'occupe mon esprit pour penser à autre chose. Les temps étaient dure en ce moment à Kumo à la suite des événements, mais il fallait aller de l'avant. Justement, j'ai été rapidement désigné comme Sensei d'une équipe qui ne me laissait pas beaucoup de temps libre. J'avais quand même de sacrés de numéros avec les Senshi. Entre Keiji, Fujin et Kira... je ne sais pas qui est le pire des trois.

Mais aujourd'hui, tôt dans la matinée, j'ai reçu un parchemin qui provenait directement de la main du Raikage. J'étais bien surpris d'ailleurs. De quoi Seijiro voulait me parler ? Je me suis posé un tas de questions, mais au final, j'étais bien content de ce que le bout de papier me révéla. Aujourd'hui, mission. Bon, par contre, j'avoue avoir été un peu déçu quand j'ai vu le rang de celle-ci. Je m'attendais au moins à une A voir une S, mais c'était finalement une B... Enfin, je vais pas faire la fine bouche, ça fait bien longtemps que je n'ai pas fais de mission, je vais quand même accepter. J'ai pu voir que j'allais faire équipe avec deux Genin, qui se nommaient Detzu et Washi. Le premier était l'enfant d'un couple de scientifique, quand au dernier, il faisait parti d'un clan connu de Hi no Kuni. C'était pour moi une première avec les deux. Ils allaient devoir être à la hauteur.

Direction donc la raffinerie. Décidément, je commençais à me rendre souvent là-bas... J'espère que cette foi-ci, ça ne se passera pas comme la dernière foi... Je vais tout faire pour que cela ne se reproduise plus d'ailleurs. Enfin... L'objectif du jour était d’arrêter un certain ''Goku'' qui aurait des liens avec un trafic d'arme dans la raffinerie. Il fallait donc l'arrêter, puis lui faire passer aux aveux. Ça tombe très bien, j'ai mes poings qui me démangent depuis déjà pas mal de temps. J'ai déjà de la peine pour lui, le pauvre, il va pas comprendre ce qui va lui tomber dans la gueule.

On dirait bien que je n'étais pas le premier arrivé sur les lieux. Un jeune homme, aux cheveux argents avec des vêtements ample attendait déjà devant. Très bien, je n'étais donc pas le dernier. Cela m'aurait quelque entaché ma crédibilité. Une foi à son niveau, il se présenta. Il s'agissait donc de Detzu. Très bien. Puis, rapidement, le dernier arriva, quelques minutes après moi. Il s'agissait de Washi, lui aussi un jeune homme à la chevelure blonde. Je me sentais un peu seul moi, avec mes cheveux noirs comme les ténèbres. Avant de me présenter, j'ai sorti un cigare de ma petite boîte prévu à l'occasion. Par un geste précis et à l'aide d'une allumette, j'ai allumé mon cigare.

« Je vois que nous sommes tous présent... Très bien. Moi, c'est Daisuke. J'suis le Jônin et le chef d'équipe du jour. Je vous préviens, on a du pain sur la planche. »

Même si je savais qu'ils étaient déjà au courant, j'ai quand même récapitulé l'objectif de notre mission. Mieux vaut répéter plusieurs fois, c'est que du positif. Après tout, ce sont des Genin, je ne suis pas certains qu'ils aient déjà effectué une mission de rang B. Je suis quand même là pour les guider.

« Bon. Maintenant, nous avons besoin d'un plan. On va pas la faire au feeling. J'avais une petite idée en tête... Déjà, je connais bien la raffinerie. J'ai pas mal de connaissance chez les Metaru. Je pense donc que le fameux ''Goku'' connaît ma tronche. J'imaginais donc vous envoyez tout les deux dans la raffinerie en premier. Vous allez essayez de trouver notre cible en premier. Quant à moi, j'entrerais par une autre porte, pour couvrir en même temps plus de terrain et venir en renfort si jamais les choses ne se passe pas comme prévu, ensuite, on avisera du reste de la mission sur le tas. Gardez bien à l'esprit que ce gars peut être dangereux. Ne le sous-estimez pas. Si jamais vous avez une suggestion ou une question, n'hésitez pas. J'vais pas vous manger pour ça. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485
Narrateur
Narrateur

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 12 Aoû 2017 - 21:07

La raffinerie s’éveillait paisiblement en ce matin frisquet. Les salariés avançaient dans la rue adjacente aux trois bâtiments de la zone industrielle pour venir s'engouffrer dans l'entrée de celle-ci. Chacun portait de longs et chauds vêtements pour se protéger du rude temps que leur offrait la saison. Et en seulement quelques minutes, la foule disparut dans les détales du lieu ne laissant que les traces sur le sol comme preuve de leur passage.

Vint ensuite un nouvel individu courant en direction de la raffinerie. Celui-ci portait lui aussi de longs vêtements chauds, mais une longue chevelure se faisait emporter par le vent. Cette jeune femme était sûrement en retard, mais l'expression de son visage laissait entrevoir qu'elle avait peur de quelque chose. Celle-ci se dirigea vers l’accueil et la baie vitrée du bâtiment laissait transparaître la femme en train de retirer son blouson pour s'installer derrière un large meuble en bois.

Les longues cheminées du bâtiment de production commençaient à cracher leurs épaisses fumées noires pendant que les autres s'illuminaient au fur à mesure que les minutes passaient. La vie dans cette zone s'activait lentement, mais sûrement au rythme des hommes et femmes y travaillant.
Revenir en haut Aller en bas
Rikuzo Detzu
Rikuzo Detzu

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 12 Aoû 2017 - 22:31
C’était rassurant. Le Jônin assigné à cette mission n’était pas un homme borné d’orgueil et coupable d’un excès de confiance. Dès son arrivée, après une présentation aussi brève que sommaire, il nous rappela la raison de notre présence et nous confia ce qu’il avait déjà préparé en ce qui concerne le plan que nous allions suivre. C’était quelque chose de très simple : La raffinerie avait deux entrées. Moi et Washi, qui étions relativement inconnus pour les Metaru, emprunteront la grande porte alors que Daisuke, qui jouissait visiblement d’une certaine notorité, utilisera la petite porte. Si le ‘’stratégie’’ que nous allions employer était d’une simplicité suprême, elle me semblait adéquate dans l’immédiat. Penser à une stratégie doit avoir un sens, et pour l’heure, on doit s’occuper d’une chose : localiser et s’approcher de notre cible, Goku.

- Je n’ai aucune question supplémentaire. Tout ce que nous avons à garder en tête dans l’immédiat, c’est de rester prudents sur les détails et les réactions des ouvriers. Est-ce qu’on nous dévisage ? Est-ce qu’on nous évite ? Est-ce que quelqu’un semble se précipiter étrangement vers une porte ou une sortie ?... Enfin, vous avez compris. Quoi qu’il en soit, je pense que Washi et moi devrions ne pas trop en faire et rentrer de manière… ‘’légale’’ dans la raffinerie.

Pour le moment, je ne rajoutais rien d’autre. Je m’occupais de regarder en direction de la raffinerie tout en essayant d’imaginer ce qui pourrait nous arriver et surtout, comment réagir si telle ou telle situation nous arrivait. Je ne vais pas mentir, la raffinerie est un lieu qui m’est plutôt favorable grâce à ma capacité, le Jiton. Malheureusement, cet avantage serait encore plus grand si nous étions vers le milieu, voire la fin de journée et que les travaux avaient laissé divers détritus, poussières et autres limailles. Et encore, j’espère ne devoir utiliser mes techniques que pour capturer un Goku plutôt faiblard et apeuré plutôt que de combattre un ninja aguerri. Il vaudrait mieux que Washi et moi, en tant que Genin, nous limitions à l’identification de la cible. Daisuke est bien plus adapté à une éventuelle confrontation.

Mais encore, je pense sincèrement que c’est possible d’éviter les problèmes. On le trouve, on lui fout la pression et on l’interroge. Ca devrait le faire. Cependant, mes pensées furent momentanément interrompues par la course prompte d’une jeune femme en direction de la raffinerie. En temps normal, je l’aurai regardé quelques secondes, puis j’aurai détourné le regard. Mais en situation de mission, il fallait faire attention à ce genre de détail… Bingo. Quelque chose clochait : l’expression de son visage. Je n’étais pas un grand spécialiste des visages, mais elle me semblait apeurée. Sans trop m’avancer, j’ai préféré demander l’avis des autres.

- Vous avez vu cette femme ? Je veux dire… son expression ? Elle semblait pas un peu tendue ? Presque angoissée... en plus, à cette heure-ci, ça m’étonnerait qu’un ouvrier soit licencié pour un retard. Vous pensez que ça puisse avoir un lien, ou c’est la mission qui me fait voir des liens là où il n’y en a pas ?

Après avoir écouté leurs réponses, j’indiquais encore une fois n’avoir rien à ajouter et proposais à Washi de nous mettre en route. J’hochais la tête en direction du Jônin et m’approchais de la raffinerie. Nous n’étions qu’à quelques petits mètres du bâtiment des Metaru, et je venais d’y penser : Comment allions-nous justifier notre présence ? A entendre Daisuke, notre venue n’est pas prévue. Il faudra donc donner une raison aux ouvriers d’entrer.

Plus que trois mètres, à tout casser. Les quelques hommes et femmes qui avaient commencé à travailler et qui débutaient leur boulot nous voyaient approcher et on les sentait hausser les sourcils et grimacer. Après tout, qui viendrait les visiter à cette heure-ci ? Washi était peut-être bon en improvisation et en mensonge, mais j’allais compter sur moi-même pour cette fois.

- Salut jeunes gens. Qu’est-ce que je peux faire pour vous à une heure aussi matinale ?

L’homme me semblait plutôt sympathique et ouvert, il valait donc mieux éviter les excuses inutilement complexes. Autant mêler vérité et mensonge sur ce coup-là et tenter de nous approcher de la cible.

- Bonjour monsieur, je suis Detzu, et voici Washi. J’ai rencontré Metaru Shuuhei il y a peu, et il m’avait proposé de me faire visiter la raffinerie pour que nous autres, Genin, comprenions mieux le travail d’une entreprise aussi importante à Kumo.

- Bah… écoutez, on ne m’a pas vraiment informé de ça. Detzu et Washi ? Ces noms me disent rien... Peut-être que d'autres sauront quoi faire de vous. En attendant, venez au chaud et vous pouvez… je ne sais pas, jeter un œil aux machines. Mais ne touchez à rien, s’il vous plaît. Ce sont des outils précieux et coûteux.


Ce fut assez facile. Mais on sait bien que la difficulté n'était pas là. Maintenant, il fallait qu’on attende puis qu'on localise la cible. L’idéal, c’est que ce soit lui-même qui vienne nous chercher, mais pour l’heure, je regarde Washi, comme pour lui demander s’il voyait quelque chose. Après tout, c'est pas parce que personne ne peut s'occuper de nous dans l'immédiat que Goku est absent. Il est peut-être simplement occupé à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo
Invité
avatar

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 12 Aoû 2017 - 23:37
On va pas la faire au feeling... on avisera du reste de la mission sur le tas. Attends, sérieusement ? Alors que le Jōnin énonçait son plan Washi relevait intérieurement quelques données. À l'instant présent il bugga sur la contradiction du chef d'équipe. En général une mission d'infiltration, de repérage, de neutralisation puis de collecte d'informations ne peut pas se jouer au « feeling » et à « l'improvisation » sauf si les agents étaient des experts en la matière mais ce n'était absolument pas le cas des deux aspirants. Mais encore le Yamanaka savait – grâce aux aînés – qu'avant d'entamer une couverture de ce type il fallait étudier minutieusement la cible. Quelle place occupe-t-elle à l'usine ? Où pourrions-nous la trouver ? Les horaires de son travail ? Goku était le seul membre impliqué dans le trafic d'armement ? Devons-nous l'arrêter dans le silence total à l'abri des regards ou faire une démonstration de force ? Il y avait autant de facteurs oubliés que de raisons qui pouvaient justifier l'échec de la mission. À l'écoute de son camarade Washi restait tellement perplexe qu'il observait continuellement le sol en réfléchissant. Vint son tour de parole :
« Je n'ai aucune question supplémentaire. Clair, net et précis. Même s'il mentait – vu qu'il avait une flopée de suggestions sous la main – il ne préférait pas les dévoiler. Pourquoi ? Il est tout simplement inutile de s'étaler sur une immensité de scénarios au début d'une mission pour en perdre le fil. Cela doit se faire.... mais lors des préparations, pas au début d'une filature. Et puis cette habitude provient également des conseils de son clan – une nouvelle fois.

Alors que le groupe de trois restait planté dans la ruelle déserte – comment se faire cramer en un coup d'oeil – Detzu prit la parole.
Certes il faut avoir l'oeil et analyser chaque situation... Mais posséder un regard trop pesant nous trahira. Le regard relevé sur son petit acolyte Washi n'avait même pas pris la peine d'observer la femme. Le Yamanaka retomba une seconde fois dans ses pensées. Avait-elle un badge ? Ce sentiment s'était provoqué lors de son arrivée ou bien avant ? Le petit blond avait bien peur que le trio a été remarqué. M'enfin pour l'instant il pouvait bien critiquer les défauts de cette mission, il ne faisait qu'être passif. Aucune initiative, aucune remarque... aucun conseil. Cependant cela allait très vite devoir changer vu que Detzu proposa à l'étranger d'entrer. Il acquiesça.

J'ai envie de dire que nous sommes trop matinal... Les ouvriers viennent à peine de commencer. Pensait-il à l'approche du bâtiment. L'espace dédié aux clients pour une commande ? Je me démerde pas mal en improvisation mais je ne suis pas une bête... J'ai besoin d'entraînement, de répéter. Malheureusement Washi allait très vite être coupé. Un travailleur aborda les deux aspirants et Detzu préféra répondre. Légèrement de retrait le Yamanaka, de son côté, souriait pour faire comprendre qu'il était content de cette visite. Rencontré depuis peu et il t'a proposé personnellement ? Face à une personne en cavale – sur ses gardes – cela ne marcherait pas... Et puis ce Shuuhei possède les autorisations nécessaires ? Le blond n'avait pas le temps...
B'jour ! Lâcha-t-il en coupant net à ses interrogations intérieures. À l'écoute de la réponse de l'homme le Yamanaka plissa son regard.

D'accord, nous venons d'entrer et ensuite ? Probablement sans le savoir Detzu venait de lancer un chronomètre. Si l'ouvrier avait laissé libre accès aux deux enfants allait-il questionner son entourage concernant cette visite organisée ? Le temps était déjà compté et voilà que Washi murmura.
D'après un rapport Goku est un ancien employé. Ce serait un guide. Le seul endroit, mentionné dans le communiqué, où nous pourrions le trouver serait à la pause du déjeuner. Mais il préféra n'en dire que la moitié et cacher une seconde partie. Pouvons-nous considérer ces informations comme certaines ? Nous n'avons aucun éclaircissement sur l'ampleur du trafic. Il peut être seul ou non. Le blond dirigea son regard vers le sol avant de chuchoter une seconde fois : Il y avait aussi une histoire de femme dans le rapport... Je ne préfère pas en dévoiler plus mais mes senpais m'ont toujours dit de ne pas se fier à des infos'. Afin d'éviter les soupçons Washi se tut. Il voulait surtout faire réagir son coéquipier ; il devait s'attendre à tout et n'importe quoi. La mission était d'arrêter le trafic d'armes. Ce Goku pouvait être la clé comme il pouvait n'être qu'un leurre dans le réseau. Il faut toujours prendre une analyse avec des pincettes ; toujours.





Revenir en haut Aller en bas
Kizuato Daisuke
Kizuato Daisuke

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Lun 14 Aoû 2017 - 17:11
Detzu avait l'air plutôt d'accord avec ce que je disais, mais on pouvait sentir qu'il était quelque peu ''stressé'' par tous les détailles de la mission. C'est bien normal pour un jeune Genin. Ce n'est pas tout les jours qu'il était convié à une mission de rang B. Quant à Washi... Il ne m'avait pas l'air très emballé par le plan que j'avais proposé, même s'il n'a rien eu à redire. Son clan, les Yamanaka, ce sont des tête, tout comme les Nara. Je suis certain qu'une partie de mon plan le laisse perplexe. Mais il a beau faire parti d'un clan prestigieux, il n'en reste pas moins qu'un Genin, qui comme Detzu, est en manque cruel d'expérience dans le domaine des missions. Je sais très bien que je suis pas la personne la plus recommandé pour ce genre de mission, qui consiste à mettre la main sur un trafiquant d'arme, je suis loin d'être le mec le plus intelligent de Kumo, mais j'ai de l'expérience, des muscles, et aussi, je connais très bien la raffinerie. Je peux très bien m'aventurer partout à l'intérieur du complexe, étant donné que je connais très bien le plus grand des Metaru, Shuuhei. Ce dernier était avant le responsable en chef de la forge. Et vu que j'ai pas mal traîné avec lui, j'ai eu l'occasion de me rendre plus d'une foi ici, pour le ramener après une soirée extrêmement arrosé par exemple...

« Restez naturel vous deux, et tout ce passera bien. »

Comme les deux autres, j'avais aussi remarqué la jeune femme qui rentra dans la raffinerie. Elle était pas mal d'ailleurs... Mais c'était pas ma préoccupation du jour, malheureusement. Cependant, il n'avait pas l'air très sereine d'aller au travail. Il s'agissait peut-être de la fameuse Hatchi Aria  qui était décrite dans le rapport de Kintaro à la suite de sa mission dans la raffinerie. Cette jeune femme avait donné des informations à l'Ogawa quant aux agissements de Goku. Il était encore trop tôt pour savoir si c'était bien cette femme. Je pense que j'ai une piste pour savoir où se trouve ce fameux Goku.

« Bon, si jamais il y a un problème, restez maître de vous et ne prenez pas risques inutile. On se revoit tout à l'heure. »

J'ai donc laissé les deux autres filer à l'intérieur de l'édifice, pendant que moi, je comptais rentrer par un autre accès. Je pouvais toujours passer par les appartements privés des Metaru. Il me suffisait d'avoir comme prétexte de demander à voir Shuuhei, si jamais je tombais sur sa mère Seika. Mais en cette début de journée, il n'y avait pas grand monde dans cette partie. La plus part sont déjà au travail, ou bien décuvent dans leurs chambres. Cette fameuse entrée n'était qu'à une centaine de pas de l'entrée principale. Comme je m'en doutais, il n'y avait la présence de personne à l'intérieur. Très bien. J'avais donc le champ libre pour m'introduire tranquillement dans le bâtiment. En restant quand même sur mes gardes, je pris la direction du bureau où devait se trouver Aria. Quand tout d'un coup...

« Mais qui donc je vois là ! Daisuke ? Mais qu'est-ce-que tu fais ici aussi tôt ? Tu as encore trop bu de saké avec mon fils toi hier soir c'est ça !! »

Déjà grillé... Mais par chance, je m'étais fais prendre par Seika, la mère de la fratrie Metaru la plus connue de Kumo.

« Bonjour Seika, j'espère que vous allez bien. Hé bien non, je ne suis pas venu voir Shuuhei et j'ai encore moins passé la soirée avec lui hier soir. Pour tout vous dire... Je comptais aller rendre visite à la petite Hatchi Aria. Vous savez, la jeune femme qui travaille pour la comptabilité. Puis vous me connaissez, moi et les femmes... Enfin, je ne voulais pas déranger les braves dans la forge, du coup j'ai pris la liberté de passer par ici. »

Après quelque minutes à discuter avec cette gentille dame, cette dernière me laissa le champ libre pour continuer mon approche. Il était évident que je n'allais pas lui parler de la vrai raison de ma venu ici. C'était bien trop risqué. Personne ne devait être au courant à part les deux autres Genin que nous étions ici dans le but d'arrêter Goku. Bien-sûr, je n'accuse pas Seika, mais je fais attention. Cette dernière pourrait décider d'intervenir à son tour et mettre en péril la mission. C'est donc tout naturellement que je me suis empressé de rejoindre l'accueil de la raffinerie. Je me demandais si les deux autres n'avaient pas de problème. Enfin, j'imagine bien qu'un Metaru va se dévouer pour leur faire un petit tour des lieux. Mais rapidement, j'ai du arrêter de rêvasser et de me concentrer. J'étais devant le bureau de la jeune femme. Je me suis donc avancé près d'elle...

« Bonjour madame... Je me présente, mais vous avez déjà peut-être du attendre parler de moi, Daisuke, pour vous servir... Vous êtes bien Hatchi Aria, n'est-ce-pas ? »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485
Narrateur
Narrateur

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Mer 16 Aoû 2017 - 22:23
Rikuzo Detzu & Yamanaka Washi

Les deux jeunes genins venaient d'entrer dans le bâtiment de production de la raffinerie. Dedans, ils pouvaient voir les machines Metaru prendre vie grâce aux mains expertes des ouvriers travaillant dans l'usine. Les bruits de métaux et la chaleur des fourneaux étaient quelque chose d’impressionnant pour une personne non habituée à un tel spectacle.

L'homme qui les avait invité à l'intérieur était qu'un simple employé, c'était pour cela qu'il les invitait à attendre dans une zone réserver pour les pauses des travailleurs.

- Ne bougez pas d'ici, je vais chercher quelqu'un qui pourra vous aider à trouver Mr. Shuuhei.


Après quelques minutes, l'individu en question revenait accompagné d'un autre homme. Celui-ci n'était pas très grand et ne portait pas de tenue de protection contrairement à toutes les autres personnes dans le bâtiment.

- C'est bon, j'ai l'homme qu'il vous faut ! Je vous présente Goku. C'est le guide de l'usine et il a le don de savoir tout ce qui s'y passe à n'importe quel moment.


L'homme qui les avait invité à se réchauffer dans le bâtiment s'en alla en laissant Detzu et Washi entre de bonnes mains. Il les salua une dernière fois avant de disparaître derrière un des fourneaux de la raffinerie.

Goku était un homme assez âgé. Il portait avec une certaine élégance une longue barde grisonnant avec le temps.

- Alors comme ça vous cherchez Shuuhei les jeunes ! Comme l'a dit Mitaho, je suis le guide de l'usine et c'est vrai que je connais tout sur tout de l'usine. Allez, suivez-moi je vais vous emmener à votre homme !


Le vieil homme s'enfonça dans l'usine jusqu'au moment où il s'arrêta dans une zone vide. Autour des trois hommes, il n'y avait pas âme qui vive, seul le bruit assourdissant des machines était présent dans l'air.


Kizuato Daisuke

Aria se trouvait derrière l’accueil. Elle regardait l'horloge avec insistance depuis ce matin. La jeune femme sursauta à l'arrivée de Daisuke. La questionnant, Aria confirmait son identité et confirma également qu'elle le connaissait. En lui répondant, elle affichait un sourire sur son visage, mais un sourire forcé. Les traits de son visage étaient nerveux et ses mains tremblotaient encore plus depuis l'arrivée du Jonin.

Quelques secondes de silence passaient jusqu'au moment où Aria s'écroula au sol. La jeune femme agenouillée par terre se mit à pleurer toutes les larmes de son corps.

- Je sais … Je sais pourquoi vous êtes là.
Dit-elle larmoyante.

- Il sait tout ! Il a essayé de me faire taire ce matin. Je suis à bout ... Je n'en peux plus... Il sait ce que j'ai dit à Mr. Ogawa, il sait que des shinobis du village vont venir l'arrêter … Il sait tout … Je suis désolé … Je suis désolé …


La jeune femme portait ses mains sur son visage le cachant par ses paumes laissant apparaître des traces rouges et violettes autour de son cou.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rikuzo Detzu
Rikuzo Detzu

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Jeu 17 Aoû 2017 - 0:21
L’attente fut à la fois longue et rapide. Ce ne furent que quelques petites minutes, mais dans une situation pareille, difficile de ne pas trouver le temps long. Je tournais un peu en rond, les mains dans les poches, en attendant que quelqu’un vienne nous chercher. Je tapais du coude Washi lors d’un des passages pour l’inviter à être prudent. Ils étaient peut-être au courant et nous ont attiré dans un piège. Finalement, rien de tout cela arriva, et notre cible apparut.

Notre premier objectif fut atteint plus vite que prévu. Goku était un homme âgé qui semblait aux premiers abords sympathiques. C’est quelque chose qui m’a toujours semblé fou. Comment un visage pouvait trahir autant la personnalité d’une personne ? Cela dit, c’est quelque chose que j’ai toujours trouvé très impressionnant, et je m’efforce de garder un visage neutre en toute circonstance pour me rendre illisible, mais ce n’est pas facile. Parfois, il y a juste des sentiments qui sortent naturellement. Mais pour le moment, ce n’était pas le cas de Goku. C’était simplement un guide énergique et passionné. Lorsqu’il nous proposa de le suivre, j’attendis qu’il ait le dos tourné pour jeter un petit regard complice à Washi. C’était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer et il fallait redoubler de vigilance. C’était logique, mais je tentais peut-être de me le rappeler par la même occasion.

Quoi qu’il en soit, il allait nous guider à Shuuhei. C’était parfait. Il me connaissait déjà et je pense que je lui inspirais suffisamment confiance pour qu’il m’aide à capturer Goku. Je suis certain qu’il saura nous venir en aide, surtout en cas de complications. C’est un brave type et soucieux du bien de Kumo. Durant le trajet, quelque chose me paraissait louche. J’avais déjà été visité la raffinerie et j’avais surtout déjà vu le local de Shuuhei. Ce n’était pas la bonne direction. Nous nous enfoncions dans un endroit qui m’était inconnu. Bien entendu, il était possible que le Metaru ne soit pas dans son local, mais de par la situation, la prudence est notre meilleur allié.

Allant à l’encontre de mes habitudes, je sortais les mains de mes poches tout en effleurant le bras de Washi. Je secouais lentement la tête tout en agitant très légèrement les doigts de ma main droite. J’espérais vraiment que Washi comprendrait que quelque chose clochait. Mais il le découvrira bien assez tôt. En effet, nous fûmes conduits dans une large pièce avec pour seule compagnie l'insécurité. C’était certain, désormais. Il n’y avait plus de doute. Shuuhei n’était pas là.

- Monsieur, vous ne vous seriez pas trompé de chemin ?

J’accrochais ma main gauche autour de mon poignet droit tout en gardant la manche bien descendue. Je me préparais à tout moment à invoquer de la limaille, en plus de celle entreposée dans mes poches. Mon cœur s’emballait à mesure que je me préparais. Je voulais tellement entendre une bonne nouvelle de la part du guide, comme un simple « Oh, Shuuhei est par-ici, ah, le voilà qui arrive justement ! »…

Finalement, je lâchais un soupire et invoquais la limaille. J’étais certain que nous étions tombés dans un piège. Le nier serait malsain et me conforterait dans un mauvais état d’esprit. Washi et moi devions être confiants et prêts à collaborer.Avec un peu de chance, il nous sous-estimait. Mais en y pensant, quelque chose clochait et me menait à deux possibilités :

Soit il est seul et c’est donc soit un personnage dangereux, soit une personne téméraire et
excessivement confiance,
Soit il n’est pas seul et il va falloir se tenir prêt.

C’était décidé. La situation ne favorisait aucunement l’inaction ou la ruse. Nous étions face à un adversaire et ne devions ni nous sous-estimer, ni nous surestimer. Je balançais alors mon bras en avant afin d’immobiliser Goku. Il valait mieux le prendre de vitesse. Ma limaille forma un épais nuage de fer avant de s’abattre au sol et ramper jusqu’aux pieds de Goku. De légères pinces se formèrent alors et entourèrent ses jambes afin de l’empêcher de se mouvoir.

- Washi, garde l’œil ouvert. Je ne sens aucune présence mais il pourrait y avoir des gens dissimulés. Quant à vous, Goku, coopérez et le Raikage sera prêt à alléger drastiquement votre peine. Résister ne vous mènera à rien de bon avec les autorités du village, croyez-moi.


Bon… il fallait se montrer ferme et confiant. Ne pas laisser Goku jouer avec nous. Ses jambes étaient entravées mais est-ce qu’il pourra réagir ? C’était maintenant que nos sens de ninjas devaient s’éveiller. Washi... j'espère que tu es prêt au cas où il parvienne à se défaire de ma limaille.

Spoiler:


Dernière édition par Rikuzo Detzu le Jeu 17 Aoû 2017 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo
Invité
avatar

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Jeu 17 Aoû 2017 - 1:31
« Merci... Le regard jade du jeune shinobi quitta la silhouette de l'employer pour se déposer sur le fameux « guide de l'usine ». Un léger mouvement de tête de la part du Yamanaka permit à saluer le nouvel arrivant. Lorsque Goku ouvra la marche – et se tourna par la même occasion – Washi distingua le petit regard complice de Detzu cependant le blond ne réagit point. Il semblait même ignorer l'effleurement de son bras ainsi que les diverses mimiques employées par son camarade. C'est seulement en arpentant les profondeurs de la forge, en enchaînant virage sur virage que l'aspirant ninja relâcha un sarcasme.
Eh bien il commence à faire frisquet ici. Non seulement le shinobi indiqua qu'il n'était pas habitué à la chaleur dégagée par les fourneaux, mais sous-entendit à son coéquipier que quelque chose clochait. Vint la remarque de Detzu concernant l'itinéraire :
Monsieur, vous ne vous seriez pas trompé de chemin ? Interrogation que Washi s'empressa d'alourdir.
En plus personne parle, ça me fais flipper... C'est là que le trio s'arrêta à l'intérieur d'une zone totalement vide où régnait le froid, le silence et la solitude.

Et puis le funèbre chronomètre se lança : un des deux camps allait forcément tomber. Detzu invoqua son sable de fer puis débuta les hostilités. Le blond s'accroupit puis glissa sa paume gauche sur son poignet droit ; il plongea ce même poignet dans l'amas de limaille.
Washi, garde l’œil ouvert.
Si la première pensée de la personne visée était « Occupe toi de tes affaires. » il ne dit rien.
...
Je ne sens aucune présence mais il pourrait y avoir des gens dissimulés.
Un sourire se dessina sur le faciès du blond ; « Non, sérieusement ? Non seulement nous ne connaissons pas l'espace environnant, les capacités de ce type et l'ampleur du réseau... en gros nous pouvons aussi bien être dans une situation critique que largement contrôlable. »
D'accord. L'intonation sèche du Yamanaka voulait tout dire. Au passage des filaments argentés de démarquèrent du Satetsu.
Quant à vous, Goku, coopérez et le Raikage sera prêt à alléger drastiquement votre peine. Résister ne vous mènera à rien de bon avec les autorités du village, croyez-moi.
« Attends... quoi ? Il joue à quoi là ? Lorsque tu sors un message de ce type, malgré le fait de vouloir faire réfléchir la cible, tu brandis une pancarte « Je n'ai pas la situation sous contrôle». »
Oui, rendez-vous ! Annonça Washi d'un ton totalement moqueur vis-à-vis de son coéquipier. Plus sérieusement... Murmura le Yamanaka. À la suite de ces mots il formula trois signes caractéristiques de l'élément Raiton.
Électricité. Prononça-t-il en refermant son poignet droit sur les quelques fils de fers accrochés à son poignet. Comme par magie un courant électrique se délivra des paumes du shinobi pour faire perdre du temps à Goku. Après le Ninjutsu Washi se précipita d'un bond vers la cible. Faisait-il actuellement des signes ? Le blond ne le savait pas mais il agrippa un kunai au manche rouge situé dans son holster droit. À moyenne distance il freina brusquement sa course pour terminer en glisse histoire de réguler sa vitesse. Il dressa son bras droit puis glissa la pointe aiguisée de son arme en direction du guide.
Ce n'est pas... « Coopérez » mais « Vous êtes en état d'arrestation. »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Kizuato Daisuke
Kizuato Daisuke

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 19 Aoû 2017 - 18:09
Bingo, j'avais bien trouvé la bonne personne. Cette jeune femme avait même l'air de me connaître, ce qui est déjà un début. Mais rapidement, je pouvais voir sur son visage qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Déjà, un peu plus tôt dans la journée, quand moi et le reste de l'équipe étions entrain d'attendre devant la raffinerie, j'avais pu observé ainsi que Detzu qu'Aria n'était pas très sereine, mais la, c'était encore pire. Et ce qu'elle me dit par la suite n'était ni rassurant pour moi, ni pour elle. Elle savait que nous allions venir, mais pas seulement. Goku était aussi au courant de notre présence. Et merde tien ! Notre mission risque de foirer... ou même pire, les deux genins risquent gros. Je ne suis même pas avec eux en ce moment, j'espère qu'ils contrôlent la situation en mon absence. Je vais devoir me dépêcher d'aller les rejoindre. Mais d'abord, je dois m'occuper de cette jeune femme, je ne vais pas dans cet état.. Et en regardant de plus près, son cou garde des traces de contusions, sûrement dû à ce connard de Goku.

« C'est un précieux renseignement que vous me donnez là... Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas de votre faute, vous n'avez pas besoin de vous excuser. Goku aura ce qu'il mérite, vous pouvez conter sur moi là-dessus. Rejoignez madame Seika, la mère de Shuuhei et Kahei. Elle s'occupera de vous, vous avez besoin de vous reposez. »

Il fallait quand même que je garde mon calme. Je ne devais pas m'emporter. Il est vrai que c'est elle qui a prévenu l'arrivée de ninja à Goku, mais ce n'est pas de sa faute. Je n'allais pas crier après cette pauvre jeune femme... Enfin, maintenant, je dois me dépêcher de rejoindre les autres, j'ai un mauvais pressentiment tout d'un coup... je crois que cet endroit me porte malheur décidément.

Maintenant qu'Aria était en sécurité, je devais retrouver les autres. Mais même si je connaissais bien les locaux de la raffinerie, maintenant pour tomber sur eux, je vais devoir chercher partout. Et merde... Non pas que je n'ai pas confiance en leurs capacités, loin de là, ils sont peut-être Genin, mais après tout, ce sont des shinobis de Kumo. Mais je ne fais aucunement confiance en ce Goku. Il a du préparer un piège aux autres. Vite, je dois les retrouver.

Je descendais un escalier, je prenais à droite, puis après quelques pas, à gauche, puis encore à droite. J'avais l'impression d'aller au ralenti, j'avais l'impression qu'il était déjà trop tard. J'avais beau aller aussi vite que possible, je sentais un poids sur mes épaules qui m'empêchait de résonner correctement. Je ne réfléchissais même plus, j'avançais, ouvrant des portes, me rendant dans des salles, mais rien, rien et encore rien. Je ne voulais pas demander aux autres Metaru, certains doivent être de mèche avec l'autre enflure. J'étais vraiment seul sur le coup.

Je m'enfonçais de plus en plus dans la raffinerie. La seule chose que je pouvais entendre, c'était le bruit incessant des machines. Maudites machines. Sans elles, je pourrais repérer plus facilement le reste du groupe... Alors que je croyais être au fond du trou, j'ai ouvert une porte donnant accès sur un grand couloir et tout au bout... je pouvais voir Detzu, Washi et l'enculé de Goku.

« DETZU !! WASHI !! C'est un piège !! »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485
Narrateur
Narrateur

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Lun 21 Aoû 2017 - 15:29
« Sataner Shinobi de Kumo » Pensait-il quand les deux jeunes Shinobi comprirent que c'était un piège. Aux paroles du jeune blondinette, Goku avait de suite compris que ses plans n'allaient pas se dérouler sans accrocs. Et quand il se retourna pour faire face aux deux ninjas, il se retrouva bloqué sur place. Ses jambes bloquées par la limaille de fer l’empêchant de faire un pas vers eux. Et pour ne pas arranger le coup, un courant électrique vient jusqu'à lui provenant du deuxième blondinet.

Goku se recroquevilla sur lui-même, la décharge qu'il avait reçue avait contracté ses vieux musclés dépéris par l'âge. Levant difficilement la tête, il pouvait voir l'arrivée sur lui du Shinobi contrôlant l'électricité armé d'un kunai. Le jeune homme le menaçait la point vers en sa direction.

Un troisième homme vient à rejoindre les trois individus s'écriant que c'était un piège. Et c'était sur ses mots que Goku se redressa rapidement pour laisser entrevoir aux plus aguerris une magnifique lame de son blouson. Attrapant le bras qui était en train de le pointer avec du fer, il entailla le poignet de celui-ci avec son arme.

La situation venait de changer pour le groupe et Gokupossédait maintenant un genin sous son coude, la lame recouverte de sang était maintenant sous la gorge du jeune homme. Et malgré son âge avancé, Il  tenait fermement Washi dans une position de contrôle absolu.

- Ne prend pas l'âge d'un vieux comme moi pour une faiblesse, gamin.
- Et ne me menace plus jamais avec une de mes créations.
Chuchotait Goku à l’oreille de Washi.


Goku s'adressa ensuite aux deux autres shinobis dans la sombre pièce.

- Si vous voulez qu'il reste en état, je vous invite à reprendre le couloir et à sortir d'ici. Et je vous préviens, je ne serais pas patient du tout.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rikuzo Detzu
Rikuzo Detzu

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Mar 22 Aoû 2017 - 19:06
Ingénieux. Le Yamanaka venait de se servir de ma limaille comme d’un conducteur naturel à son raiton. Mon fer, en plus de servir d’arme, l’a aidé à mener à bien son attaque sans se mettre lui-même en danger. Notre mission n’était cependant pas accomplie et rien ne nous prouvait que nous étions seuls. Ou pire, qu’il y ait des ninjas du calibre de Kizuato Daisuke dans les parages. Mais pour l’heure, ce n’était pas ce qui était important. L’état du vieillard était plutôt lamentable, mais nous n’étions pas à l’abri d’une riposte rapide. Néanmoins, droit derrière, le blond du clan Yamanaka chargea Goku, kunai en main. Je n’ai pas eu le temps de réagir, et avant même que je ne puisse le comprendre, notre ennemi venait de blesser et immobiliser Washi. Il était pris en otage alors que je me retrouvais dans un vrai dilemme. Moi comme Daisuke, qui venait d’arriver en s’écriant que c’était un piège. Hélas, c’était quelques secondes trop tard.

Quelle situation… Goku venait de nous menacer de tuer Washi si nous ne partions pas. Désormais, la mission avait une multitude de façon d’échouer. Nous pouvions laisser partir Goku, auquel cas l’objectif sera entièrement raté ; nous pouvions attaquer et risquer de perdre Washi, auquel cas nous perdrions l’un des nôtres, ce qui n’est pas acceptable ; nous pouvions également décider de croire en ce vieil homme, mais il pourrait parvenir à s’échapper en plus d’enlever Washi. Cette dernière possibilité était la pire. J’avais très peu de temps pour agir. Mon entrave scellait ses jambes, mais au prix de sa patience. Je tournais légèrement la tête vers Daisuke puis soupirais d'un souffle long et fatigué.

- Bien. La vie d’un camarade Kumojin avant le reste.


Ce n’était pas tout à fait exact. J’étais trop pragmatique pour ça malgré ma bonté. Je ne désirais pas sacrifier Washi, mais je devais inventer quelque chose. Daisuke était un Jônin et malgré dans les grandes lignes, je ne savais pas s’il pouvait faire quelque chose de mieux que moi – malgré ma limaille pourtant déjà aux pieds de Goku. C’était pareil pour Washi. Chaque ninja a des techniques spécifiques, des stratégies et des façons de procédés. Je pouvais le laisser faire... peut-être avait-il autre chose en tête qu’une simple charge aussi débile que téméraire. Je dirigeai ma main sur le côté, rompant mon entrave. Mais au lieu de ramener la limaille vers moi, tout en conservant l’illusion que je ne faisais rien, je la séparais progressivement de Goku, la faisant se disperser telle un cercle qui s’agrandit. En ce qui concerne le sable noir qui était étalé dans toute la distance me séparant de Goku, je la fis cependant entièrement revenir vers moi avec de me protéger au besoin.

Désormais, c’était aux autres d’agir. Au fond de moi, je sentais que la situation était complexe, mais de toutes les possibilités qui s’offraient à moi, je pense que préparer la suite des événements était ce qu’il fallait faire. Je connaissais mes capacités, et je sais que ma limaille n’aurait pas pu aller protéger le cou de Washi assez vite. Je n’étais pas encore assez expérimenté.

Aussi, ce qui me poussait à agir sans aller trop vite en besogne, était simplement le statut de Goku. Cet homme était un trafiquant. Pas un héros, un révolutionnaire ou un protecteur d’une quelconque liberté floue. Retirer mon entrave tout en couvrant la zone allait peut-être le calmer. Suffisamment pour que les autres profitent de son vieil âge pour assurer tous les objectifs.

Je l’espérais sincèrement.

Résumé:


Dernière édition par Rikuzo Detzu le Mar 22 Aoû 2017 - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo
Invité
avatar

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Mar 22 Aoû 2017 - 20:46
« DETZU !!
...? Qu'est-ce qu'il...
WASHI !!
...??? ... se pass...
C'est un piège !!
?! Quo... Le shinobi relâcha son attention sur la cible. Le regard verdâtre du Yamanaka venait à peine de discerner la silhouette de l'haut-gradé qu'une arme de jet heurta le sol... c'était le kunai qu'il tenait. Et tout s'accéléra : contrôlé comme un vulgaire pantin les membres de Washi semblèrent s'assembler à cause des mouvements du vieux ; une lame aiguisée se glissa sous la gorge du genin.
Ne prend pas l'âge d'un vieux comme moi pour une faiblesse, gamin. À l'instar des pulsations de son coeur, la respiration du blond s'accéléra. Plutôt occupé à avaler de grandes bouffées d'air que de gémir de douleur, il observait sa main droite à la fois tremblante et ensanglantée.
Et ne me menace plus jamais avec une de mes créations. Chuchota Goku.
Pff. Ce léger soupire – non pas lancé de manière arrogante – était l'unique réponse de l'otage.
Si vous voulez qu'il reste en état, je vous invite à reprendre le couloir et à sortir d'ici. Et je vous préviens, je ne serais pas patient du tout.
Huuumpf. Cette fois Washi relâcha une bonne quantité d'air pour se calmer. Il observa de façon impuissante et à intervalles réguliers ses deux camarades. Le blond ferma ses yeux et restait de marbre en plus d'être muet. « Cette histoire... ne se terminera pas dans la bonne humeur. » L'otage déglutit puis ouvra ses paupières. « Quoi qu'il arrive ce type est terminé... Un jour de plus ou un jour de moins... Il doit s'en foutre. » Conclut précipitamment le petit blond. « S'il ne se fait pas embarqué aujourd'hui... ce sera demain... sinon après-demain... Et puis... ils vont partir et ensuite ? » L'adolescent se voyait déjà dans la tombe. Son expression faciale se dégrada à tel point qu'il mélangeait déprime, le dégoût, la peur... voir même la colère. Ce n'était plus la paume droite qui tremblotait mais son bras droit entier. De plus Goku pouvait ressentir que le tonus musculaire du jeune se relâchait petit à petit : s'il semblait n'opposer aucune résistance la situation était bien plus grave vu qu'il perdait de plus en plus de sang. La respiration anormalement bruyante de Washi se transforma en un léger soufflement presque inexistant.

Malgré la situation Washi tentait de réfléchir à des portes de secours. Devait-il raisonner l'ennemi ? Tenter de se tirer de cette situation par la violence ? L'adolescent était à court d'idées. Est-ce qu'il devait au moins tenter quelque chose ? Il ne connaissait pas sa cible, allait-il respecter ses paroles ? Quoi qu'il en soit cette histoire n'était pas prêt d'être terminée.
Je... le sais. L'adolescent croisa son regard avec celui de l'aspirant face à lui. Tu... le sais. La tremblote se propagea jusqu'à ses membres inférieurs ; il guetta une dernière fois l'entaille sur son poignet. Le Yamanaka se questionna intérieurement et ce, peut être pour la dernière fois. « La mission passe avant nos vies... Nos vies passent avant la mission ? » Le risque zéro n'existait pas. « Anchan... Qui dois-je suivre ? Quelle voie ? »
Le... bouc émissaire du... destin. Washi respira profondément. Personne ne... se tire de cette situation... si facilement... L'allure dépitée de l'adolescent jura une dernière parole, Bakayarô : Il signa son arrêt de mort.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Kizuato Daisuke
Kizuato Daisuke

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Lun 28 Aoû 2017 - 18:39
La situation ne pouvait pas être pire... Alors que je venais juste d'arriver dans la salle où se trouvait mes deux compagnons ainsi que le protagoniste de la mission, ce dernier arriva à déjouer les techniques des genins pour ensuite blesser le Yamanaka et le prendre comme otage. Franchement, ce genre de situation n'arrive qu'à moi bordel. Sur le coup, je ne savais pas quoi faire. La mission demandait l'arrestation et de faire passer un interrogatoire à Goku. Mais là, on risquait de voir notre cible partir ou bien pire, de voir un ninja sauvagement assassiné. Je devais réfléchir à une solution...

Je suis Jônin. Je dois être responsable. Je dois trouver la solution. Sinon, à quoi bon être ninja ? Toutes ses années à m’entraîner, à monter en grade, à devenir puissant, et tout ça pour rester planté devant un vieux con qui menace un de mes coéquipier. Non, je ne peux pas rester sans rien faire. Qu'est ce que je devais faire ? Le laisser partir ? Laisser Washi mourir ? Je me posais beaucoup trop de questions qui m'empêchait d'agir correctement. Je devais réagir... vite...

Mes yeux se posèrent sur Detzu. Je me demandais ce qu'il était entrain de penser. Me jugeait-il ? Pensait-il que je n'étais pas apte à la situation ? Puis par la suite, mon regard se posa sur Washi. Il devait penser la même chose que Detzu. Je n'étais pas capable de protéger mon équipe. À quoi bon avoir une tonne de muscle, un physique à faire trembler n'importe qui, un regard menaçant, et tout ça pour rester paralysé ? Puis je me suis souvenu de la scène affreuse qu'y s'était passé quelques semaines plus tôt ici même. Ce pauvre Kahei se faisant couper la main devant moi. Moi, qui encore comme aujourd'hui, ne pouvait rien faire. Je m'étais promis de ne plus être le même homme. De ne plus reculer peu importe la situation. Si quelqu'un devait risquer sa peau aujourd'hui, c'était bien moi.

Puis là, j'ai eu une illumination. Comme ci une lumière divine m'avait frappé en plein fouet. Le plan parfait était à ma porté de main. Tout était maintenant claire. Je savais ce que je devais faire. Je ne savais pas si cela allait marcher, mais j'avais une parfaite confiance en moi à ce moment là. Je ne voulais ni que Goku s'enfuie ni que Washi meurt, et le stratagème parfait venait de faire son apparition dans ma tête.

« Goku.. ! »

J'ai ensuite levé les mains en l'air, montrant que je n'étais ni armé et que je ne contais pas l'attaquer. Par la suite, j'ai doucement avancé dans la salle, vu que j'étais encore en retrais dans le couloir.

« Goku... S'il te plaît, ne fais pas de mal à ce jeune homme.. Nous savons tout sur toi, sur tes agissements, sur ce que tu as fais subir à cette pauvre Aria. »

Petit à petit, je me suis retrouvé au même niveau que Detzu. Goku et Washi était encore à quelques mètres devant moi, mais je laissais mes mains en évidence.

« Goku. Ce que tu as fais est impardonnable, clairement. Mais je t'en supplie... Laisses ton otage partir... Je ne veux pas voir de gens mourir ici. Nous ferrons ce que tu demandes, mais je t'en conjure, laisses partir, et nous te laisserons libre champ. »

J'ai commencé à me mettre à genoux, puis à m'incliner face contre terre. Mes deux mains étaient à terre. J'étais complètement en position de soumission face à l'autre enflure.

« Je m'en remets à toi. Je m'incline devant toi, pour preuve de soumission. S'il te plaît, relâches le... Nous ne ferrons rien pour t'empêcher de partir, c'est une promesse que je te fais. Je ne reviens jamais sur ma parole, moi, Daisuke, Jônin de Kumo. Tout ce que je veux, c'est récupérer Washi... »

Franchement, jamais de ma vie je ne m'étais aussi rabaissé devant quelqu'un. Si Shuuhei était là, il se moquerait bien de moi. Je pense que je serais la risée de Kumo par la suite, mais ce n'était pas grave. Mon plan était si... génial. Avec mes mains aux sols, je commençais à envoyer du chakra dans le sol. Pourquoi ? Bonne question. Goku gardait Washi en otage. Si je voulais l'immobiliser... Je devais immobiliser les deux. Pour ça, rien de bien compliqué. J'avais la technique adéquate. Alors que je continuais à me morfondre devant le preneur d'otage, mon chakra s'enfonçait dans le sol, avant de ressortir doucement sous la forme de racines aux pieds de Washi. Petit à petit, elles remontèrent son corps, tout en passant par ses vêtements pour ne pas alerter Goku. Un peu avant le cou du jeune homme, les racines étaient à porter pour enrouler les bras de Goku, qui tenait fermement une lame. Dans tout les cas, Washi qui ne pouvait plus bouger était maintenant complètement paralyser par mes racines qui bloquaient ses jambes. Maintenant, c'était au tour du connard d'être incapable de faire le moindre geste. D'un claquement de doigts, mes racines devenus des lianes sortirent des vêtements de Washi pour s'entourer au tour des bras pour finir sur tout le haut du corps de Goku, jusqu'au bas du ventre. Pour être certain qu'il ne puisse plus bouger d'un pouce, les lianes exerçaient une pression très importante sur le pauvre vieillard, jusqu'à le faire saigner. J'espérais juste avoir réussi mon coup.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485
Narrateur
Narrateur

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Ven 22 Sep 2017 - 15:28
Les cris de douleurs jaillissaient de la bouche de Goku. Les racines de Daisuke remontaient son corps en mettant une pression phénoménale sur ses membres. La tension était telle, qu'il lâcha son arme et ne pouvait que lâcher son otage.

-Fait … chié ! Pouvait-on entendre difficilement.

-J... Je … me rends ! Arr…etez ses … fou…tus raci…nes.


La couleur rouge de la peau de Goku ne manquait pas de montrer l'état dans lequel il était. Bien trop âgé pour pouvoir résister à cette torture, son corps gonflait sous les lianes. Du sang coulait même le long des végétaux à cause du frottement.

Goku était maintenant entièrement sous l'emprise du Jonin. Son erreur avait été de sous-estimer le trio et ne pensait pas avoir affaire à un ninja de ce calibre. Les deux compagnons de Daisuke avaient eux aussi joué un rôle important. Même si Goku savait que son arrestation n'était pas loin, il ne pensait pas tomber sur les deux shinobis d'une façon aussi soudaine. Ne pouvant fuir devant son collègue venue le chercher pour guider les deux jeunes hommes, il avait dû improviser pour s'en séparer. Et toutes ses actions ont mené à son arrestation.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Rikuzo Detzu
Rikuzo Detzu

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 23 Sep 2017 - 8:20
La situation avait été gérée d’une main de maître par Daisuke. J’ai beaucoup d’admiration pour les gens qui parviennent, dans ce genre de moment, à rentrer parfaitement dans un jeu pour finalement piéger avec brio l’ennemi. Et en tant que Jônin, ses capacités avaient été assez rapides et discrètes pour prendre de court son adversaire avant même qu’il ne puisse comprendre qu’il se fichait complétement de lui.

- Belle action, merci Daisuke-sama. La situation aurait pu être compliquée sans votre plan.


Effectuant quelques pas pour me rapprocher de Goku, la limaille que j’avais répandue dans toute la salle revint comme une marée vers moi. Elle disparut petit à petit dans mon manteau. Je n’en aurais sans doute plus besoin étant donné les racines qui entouraient Goku. Je jetais un regard vers Washi qui avait sérieusement encaissé le choc au niveau de sa paume. Le sang qu’il avait perdu jusqu’à maintenant commençait à lui donner des spasmes, en plus peut-être de la peur de mourir. Je dirigeai mon regard vers Daisuke pour lui demander de retirer l’emprise de ses racines au niveau de Washi et sortit à nouveau ma limaille pour faire un support à mes pieds, histoire qu’il puisse avoir un appui en attendant la suite de la mission.

- Daisuke, je sais que nous devons interroger Goku, mais Washi perd pas mal de sang et je suis pas ninja médical. Dis-je tout en déchirant le tissu intérieur de ma capuche pour l'appuyer contre la plaie. D’ailleurs, je crois que Washi, en tant que Yamanaka, possède des techniques capables de faciliter la phase interrogatoire. L'avoir en forme ou en tout cas apte serait idéal. Mais là encore, il me fallait surtout attendre un quelconque rapport de Washi sur son état de santé. De plus, Daisuke avait peut-être déjà prévu de faire cracher à Goku les informations sur place ou ailleurs à Kumo. Que faisons-nous ? On l'interroge sur place ou on l'emmène ?

Je n’étais pas utile dans ce genre de phases post-combat et je n’étais pas non plus forcément très utile en ce qui concernait la récolte d’informations dans une situation interrogatoire. Donc je me contentais d’assister un peu Washi tout en lui confiant au passage le tissu, afin que je n’exerce pas sur sa plaie une pression ridiculement forte ou au contraire trop faible.

- Tu tiens le coup Washi ?


Au même moment, je posais mon regard sur un Goku fébrile et à bout de force. Les racines avaient été vraiment violentes et n'ont pas servi uniquement d'immobilisations. Le Mokuton de Daisuke avait cette propriété qui lui permettait d'être à la fois extrêmement solide et extrêmement malléable. Je devrais peut-être m'inspirer de ça. Avec une bonne maîtrise de mon chakra, je pourrais reproduire les mêmes mouvements que les racines. D'autant plus que chaque grain de limaille, individuellement, était assez minuscule pour se faufiler partout.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t374-rikuzo-detzu#1590 http://www.ascentofshinobi.com/t731-equipe-6-gosuto-kumo
Invité
avatar

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 23 Sep 2017 - 9:49
« Fait … chié !
Eh... Même dans une situation désespérée l'adolescent arriva à rigoler – tant bien que mal – de la scène. Le sourire revint se faire une petite place sur le faciès du blond ; le bruit du fer qui heurta le sol le réconforta au plus haut point. « C'est terminé... » Voilà à quoi il pensait. Il était tellement obnubilé qu'il oublia même sa blessure. Malheureusement la réalité lui revint : lorsque le preneur d'otage le lâcha, il tomba lourdement sur le sol. Le tonus musculaire de Washi semblait inexistant, seul son bras droit restait contracté. Et puis évidemment il y avait ce facteur : le sang qui coulait à flot et qui s'infiltrait dans le tissu du blouson.
Daisuke, je sais que nous devons interroger Goku, mais Washi perd pas mal de sang et je suis pas ninja médical.
Ça va... ouai... Affirma avec difficulté le shinobi blessé. Est-ce que ça allait ? Pas vraiment : il n'arrivait même plus à marcher.

Plus personne ne savait quoi faire. L'interroger sur place, l'emmener quelque part ? Quoi faire à propos du blessé, attendre ou l'envoyer en service d'urgence ?
Tu tiens le coup Washi ? Le Yamanaka effectua un faible mouvement de tête horizontal. Il s'appuya sur l'épaule droite de son camarade afin de se relever avec difficulté. L'adolescent ne devait pas abandonner ici, s'il se situait au sein de cette raffinerie à l'instant présent ce n'était que pour une seule raison : l'interrogation de la cible. Malheureusement cela était impossible.
Dais...uke-sama. Les jambes du blond tremblaient. Maint...enez votre... Jut..su. Le blessé pouvait encore apporter une aide précieuse à son équipe ; il devait conseiller son Jōnin vu qu'il allait interroger Goku sous peu. Vu son.. état.. il dira... Tout. La faible voix de Washi égalisait les chuchotements. Ce typ...e... dés...ire juste... viv...re. L'adolescent adressa un dernier regard à sa blessure actuellement compressée par son camarade. C'était avec un teint pâle qu'il adressa un sourire à Detzu. Le shinobi avait perdu beaucoup de sang mais le flux de plasma semblait ralentir sous l'action du Rikuzo. Ensuite, que voulait le blond ? Indéniablement aller à l'hôpital.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Kizuato Daisuke
Kizuato Daisuke

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 23 Sep 2017 - 18:14
Un coup de maître, vraiment. J'avais réussi, grâce à un stratagème assez bidon, à immobiliser Goku et l'empêcher de faire de nouveau du mal à Washi. Nous avions presque fini notre mission. Mais maintenant, il fallait prendre une décision. Le pauvre Yamanaka était assez mal en point. Il avait perdu beaucoup de sang à cause de sa blessure. Il était entrain de changer de teint, et plus le temps passait, plus cela devenait alarmant. Étant donné que j'étais le responsable de l'équipe, c'était à moi de décider de la suite des opérations. Nous étions donc trois. Il suffit juste d'une personne pour interroger le salop. Je savais déjà à peu près ce que j'allais décider de faire. Je me suis approché de Washi et de son ravisseur, tout en maintenant mon jutsu. J'ai ensuite lancé un regard à Detzu. Sérieusement, pour deux genins, ils se sont bien démerdés les jeunes. Même si mon plan avait réussi, Detzu avait prévu d'utiliser sa limaille de fer au cas où la situation dégénérait. C'était l'heure pour eux d'aller se reposer, et surtout d'aller à l’hôpital. Je vais prendre le relais.

« Detzu, tu vas emmener Washi à l’hôpital. Si il n'y va pas dans l'heure, il ne risquera pas de rentrer chez lui vivant ce soir. Tu vas donc l'emmener seul là-bas. Vous avez fais du bon boulot aujourd'hui, mais pour la suite, je m'en occupe seul. »

Après quoi, mes racines se sont repliés, juste assez pour libéré Washi des mains de Goku. Je ne te comptais pas annuler complètement mon emprise, sinon il pourrait y voir une occasion de prendre la fuite. Prenant le Yamanka contre moi, je l'ai ensuite posé à terre en attendant que Detzu s'en occupe et l'accompagne loin d'ici.

« Quant à toi fumier... je comptes bien m'occuper de ton cas. On va rester tout les deux, entre grandes personnes, tu vas voir, ça va être cool. »

***

Cela faisait maintenant déjà plus d'une dizaine de minute que Detzu était parti avec Washi. Je pense avoir pris la bonne décision. Il fallait agir rapidement, et je suis certain que n'importe quel Jônin aurait agi de la même manière. Nous pouvions à la foi réussir notre mission et s'assurer que Washi survive. J'étais donc seul, face à Goku, qui était encore prit dans mon étreinte de racine. Il ne pouvait plus du tout bouger, il était bien saucissonné.

« Bon. Maintenant, tu vas tout me dire, tout ce que tu sais, et sans oublié le moindre détail. Sinon... »

Sans même finir ma phrase, j'ai attrapé une des mains de Goku. Bien-sûr, il ne pouvait pas la bouger. Je pouvais sentir que son corps ne supportait plus la tension. Encore un peu de temps comme ça, et son cœur arrêtait de battre. Ça serait dommage quand même. Pour bien lui faire comprendre que je ne comptais pas rigoler, j'ai pris un de ses doigts, que j'ai littéralement fais craquer sous ma force. Il était maintenant tordu, mais pas du bon côté. J'imagine bien que cela peut être assez douloureux, mais je ne comptais pas finir comme ça mes menaces. Oh que non.

« Sinon, je vais t'arracher chaque doigts, un par un. Ça serait dommage quand même. »

Est-ce-que je comptais m'arrêter là ? Oh que non. Je l'ai fixé dans les yeux, montrant à quel point j'étais sérieux. Par la suite, j'ai fais quelques pas en arrière, pour prendre un peu d'élan, avant de lui enfoncer mon poing dans sa gueule. Pas trop fort non plus, il ne fallait pas que je le tue. Mais je pensais bien lui faire comprendre la situation dans la quelle il se trouvait.

« Si tu me dis tout, tu retrouveras peut-être seul dans une cellule. Parce que bon, entre nous, un vieux comme toi, ça ne tien pas deux jours en prison. »

Je n'avais plus qu'à attendre sa réponse. Je le regardais, montrant un léger sourire. Après quoi, j'ai enfin relâché la pression de mon jutsu, pour lui faire reprendre son souffle et que son sang puisse circuler normalement. C'était maintenant à son tour de me répondre.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485
Narrateur
Narrateur

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke] Empty
Sam 30 Sep 2017 - 16:30
Le jeune Washi ne devait pas tarder à arrivée à l'hôpital aider et accompagner de Detzu. Malgré l'imprudence qu'avait eu le blessé, il avait permis de créer une diversion et une ouverture pour ses camarades Kumojins, même si cela avait failli lui couter la vie. Goku quant à lui, savait très bien dans quelle situation il se trouvait. La surprise de l'intervention des deux shinobis ainsi que la méthode qu'ils avaient employée pour le retrouver l'avait amené à un état de panique résultant à la fin sur l'agression d'un ninja du village.

L'arrivée du légendaire Kizuato Daisuke avait mis rapidement fin à la situation et Goku était maintenant obligé à répondre à ses questions maintenant qu'il était pris dans son jutsu. Sentant la pression des racines relâchées son corps, il profita de ce bref repos pour prendre tant bien que mal une grande respiration.

-Vous ne pouvez pas comprendre ce que j'ai faits !
Répondant à Daisuke.
-J'avais besoin d'argent, beaucoup d'argent pour eux. Vous n'avez pas de famille pour le comprendre, cela se voit dans votre regard. Vous êtes seul dans ce monde et vous n'avez personne à aimer.


Regardant vers le sol, il prit quelques de repos sans dire un seul mot.

-J'ai paniqué… Je ne pouvais pas me permettre de me faire avoir. Je ne voulais pas blesser le jeune garçon…

-S'il vous plaît, je ne peux pas aller en prison ! Qui s'occupera d'elle ?


Le vieil homme regardait Daisuke droit dans les yeux en lui disant ses mots en espérant un peu de clémence de ça part.

Goku disait-il la vérité ? Avait-il une ou des personnes à protéger ? Daisuke ne pouvait savoir s'il y avait une raison derrière ce trafique. Mais les choses dont il pouvait être sûr à propos des dires de Goku, étaient qu'il semblait être seul dans ce trafic et qu'il avait besoin de beaucoup d'argent.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

[Mission B] Stopper le trafic d'armes [Ft. Yamanaka Washi & Kizuato Daisuke]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [B/Kumo] Stopper le trafic d'armes de la Raffinerie
» Ogawa Holmes & Doctor Daisuke [FT - Kizuato Daisuke]
» Chp 4 : Débriefing rétrospectif [PV : Kizuato Daisuke]
» Un parchemin dans la Biblio ! [Kizuato Daisuke]
» Entre remords et fumée. [@Kizuato Daisuke]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: