Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji]

Yasei Mia
Yasei Mia

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Ven 7 Fév 2020 - 2:05
Fuu s'est rendue au bureau provisoire du nouveau Nanadaime Mizukage avec ses collègues, aujourd'hui est le jour où elle va poser la première brique de l'édifice de la banque Sabaku à Kiri, du moins, elle va tout faire pour que ce projet soit réalisable. Elle a tout ce que souhaite Eirin pour lancer la construction de la banque et pouvoir autoriser des personnes à travailler dans cette filiale, mais aussi réussir à avoir un terrain d'entente correct avec les kirijins. Il allait falloir se battre ... pas physiquement, mais il fallait mettre en oeuvre tout ce que lui a appris les gardes-fous qui l'accompagnent. Maintenant, elle était capable d'entreprendre une discussion liée à la banque à peu près normalement. Enfin, l'Asaara se rend sur les lieux, accueillit par le staff qui s'occupe de l'endroit, par une secrétaire qui l'a laissé entrer avec les deux employés, sous la garde de deux jonins de Kiri qui veillent à ce qu'aucun grabuge soit fait, c'était la moindre des choses ...

Enfin, la demoiselle observe l'homme finalement arrivé après une quinzaine de minute, Nobutatsu Saji, un homme avec qui elle s'est entraînée suite à un concours de circonstance et, surtout, à cause d'un certain gardien qui a fait croire qu'elle le prenait de haut. Heureusement, le combat s'est mieux passé que ce qu'elle pensait, elle a même réussi à le surprendre, ce qui surprend aussi la jeune assimilatrice, jamais elle n'aurait pensé prendre au dépourvu un shinobi aussi puissant que le sabreur. Enfin, la demoiselle est assise, pareil que les deux employées de la banque, ils se lèvent en coeur lorsque Saji entre dans la pièce, puis le salue poliment.

- Bonjour Nanadaime Mizukage, nous vous félicitons de votre nouvelle promotion.

Fuu et les employés attendaient une réponse de la part du sabreur avant de s'asseoir, maintenant, c'était le moment de parler du projet qu'elle a envie de faire ici depuis un bon moment.

- Nous vous remercions du temps que vous nous consacrez à écouter notre proposition. A Kiri, vous avez plutôt bien accueillit nous, les employés de la banque Sabaku, et nous vous en sont redevables. En y réfléchissant, nous avons pensé à construire une filiale, un bâtiment qui s'occupera des comptes liés à la banque ainsi que toutes opérations financières directement sur vos terres. Cela nous permettra de pouvoir nous rapprochez de nos clients kirijins et mizujins, mais aussi de vous permettre d'accéder à nos différents services. Evidemment, cela comprend certaines conditions, nous avons les nôtres, directement donner par Sabaku Eirin, mon patron, et nous sommes prêts à écouter les vôtres.

C'était un bref résumé de son projet, un projet qui allait aidé les deux parties, ceux qui accueillent la filiale, et la banque.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Sam 8 Fév 2020 - 16:11
Suite à l’échange épistolaire avec l’émissaire de la Banque Sabaku, le rendez-vous est donné dans le bureau de fortune de la Septième Ombre de la Brume, dans l’attente que le nouveau palais soit érigé. Ce jour-là, il est question de négocier un accord de partenariat, d’après ce qui a été déjà stipulé dans la lettre de l’Asaara. dans l’optique d’installer une filiale à Kiri. Mais il a aussi été explicité par la responsable de la banque au nom de laquelle elle vient s’adresser à Kiri, que des conditions devraient acceptées afin que ce projet soit mené à bien, conditions que le nouveau chef de village est prêt à entendre, même si un léger contre-temps l’a obligé à accueillir la jeune femme un quart d’heure plus tard que prévu. Le Nobuatsu n’avait plus vraiment de temps pour lui, en raison de ses responsabilités multiples qu’il délègue autant que faire se peut.

La première question qui lui vient à l’esprit en ayant eu vent de cette demande: pourquoi choisir Kiri? Après tout, ce n’est pas les clients qui manquent dans la Cité prospère grâce à son commerce portuaire, la plaque tournante de l’Archipel et sa proximité avec l’île d’Aato et l’île d’Obon. A moins que la Banque Sabaku ne contacte également d’autres villages, de sorte à être présente sur le Grand Continent en même temps que l’Archipel. Quoi qu’il en soit, l’homme tant attendu pénètre dans la pièce, dans laquelle se trouve son interlocuteur cette fois accompagnée d’une escorte de deux autres employées de la banque. Il est accueilli par les félicitations de la femme du Vent quant à sa nouvelle nomination à la tête de la Brume, ce qui n’était pas le cas où il s’étaient rencontrés il y a peu de temps.

Sans plus attendre, le Mizukage propose à ses invités de s’installer dans les chaises mises à disposition, face à une table basse où est placé à un service à thé de céramique japonaise, des verres pour chacune des personnes présentes à la réunion. Il incline légèrement de la tête en direction de l'assistante en guise de remerciement avant de se tourner vers son correspondant de Kaze.

C’est la moindre des choses. Nous sommes heureux d’entendre que vous passez un agréable séjour si loin de votre pays. Je sais que votre pays ne porte pas Iwa et par extension Tsuchi dans son coeur après leur intervention dans la chute du Premier Cercle, par contre, il me semble que Kaminari fait partie de ceux avec lesquels vous vous entendez bien... Peut-être avez-vous déjà travaillé avec eux?

Ayant terminé son prologue relativement protocolaire, le Nobuatsu marque un temps avant d’enchaîner avec ses questions, adoptant un air plus sérieux cette fois, afin de mieux cerner les attentes de son interlocuteur. Il entre dans le vif du sujet.

Qu’attendez-vous de ce partenariat et quelles sont ses conditions?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Mia
Yasei Mia

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 19:44
Bien, le dialogue semble bien commencer. Nobuatsu Saji semble intéressé par ce projet pour ce village, donc avoir un bâtiment relié à la banque pour pouvoir faire des demandes de financement les intéressent, tant mieux. Au moins, elle a son attention et maintenant elle peut ne pas s'attendre à un refus, sauf si les conditions pour construire la filliale ne lui convient pas. Mais ce ne sont pas des conditions si terribles que ça ... et à vrai dire, peut-être s'y attend-il un peu lorsqu'elle les lui donnera. Enfin, il voulait connaître en plus ce qu'elle attend de ce partenariat en plus des conditions, elle l'a plus ou moins dit, ce qu'elle voulait, c'est faire que, grâce à cette filiale, les kirijins et mizujins auront un accès pour demander du financement, ce qui est avantageux pour Kaze aussi, vu que Kiri est sur une archipel. Enfin, il voulait aussi parler de cette histoire de premier cercle ... des relations qu'ils ont avec Tsuchi et Kaminari qui sont plutôt mauvaise pour l'un et bonne pour l'autre.

- Je n'ai pas encore travailler avec des kumojins, quand à Iwa, ma patronne s'y est rendu tout de même malgré nos "différents" avec le pays de Tsuchi no Kuni.

Elle ignore d'ailleurs pourquoi avoir pris un tel risque, mais elle espère qu'elle ne va pas avoir des problèmes. En tout cas, Saji était maintenant prêt à l'écouter poser ses conditions et présenter ses attentes pour ce partenariat. Il était maintenant temps de ressortir cette lettre que lui a envoyé Eirin, chose qu'elle fait tout de suite.

- Ce qu'on attend de ce partenariat est simple : pouvoir directement avoir l'occasion d'entrer en relation avec nos clients mizujins. Comme vous le savez, les eaux qui séparent votre pays du notre ne sont pas très sûrs en plus d'être difficilement praticable pour ceux qui n'ont pas l'habitude de naviguer comme nous, ce pourquoi une filiale nous permet de pouvoir offrir un point de relais facilement utilisable des deux côtés.

Et maintenant, passons aux conditions.

- Cependant, nous avons nos conditions qui sont les suivantes, la première : qu’importe les accords et mésententes futures entre le Pays de l’Eau et le Pays du Vent, notre accès à la filiale sera toujours garanti. En cas de mésentente politique, nous aurons la possibilité de récupérer les différents biens que des hommes et des femmes nous ont confié, et de pouvoir les déplacer jusqu’au Pays du Vent sans difficulté ou obstacle de la part de leur autorité militaire.

La deuxième : le village de Kiri peut être responsable de la protection du bâtiment. Cependant, si une attaque est menée à l’encontre de la filiale, le village devra dédommager de chaque dégât. Si les attaques sont répétitives, nous sanctionnerons par l’abandon de la filiale et des malus pour tout futur projet de financement. Une alternative serait de pouvoir poster deux à trois de nos hommes, et employés pour assurer la sécurité et la gestion de la filiale, et par conséquent la sécurité comme la responsabilité nous seront entièrement dévolues, sans malus spécifique pour le village.

Et enfin : en aucun, qu’importe la situation politique et économique, le village de Kiri ne peut exiger de voir les comptes ou les coffres. Ces trois conditions sont celles poser par Sabaku Eirin, car la banque Sabaku se doit de satisfaire deux critères importantes : la sécurité et la confidentialité. C'est comme ça qu'on s'est fait un nom, et de ce fait, chaque institution lié directement à la banque Sabaku se doit de les satisfaire aussi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Mer 12 Fév 2020 - 17:43
Pour une fille de son âge - qu’il estime grossièrement à moins d’une vingtaine de printemps, la représentante de la Banque Sabaku ne manque pas de verbe, au contraire, elle s’exprime très clairement et montre tous les signes d’une accoutumance à la formalité de ce genre d’entretien officiel avec des partenaires et des clients. La messagère ne cesse décidément pas de surprendre le Sabreur qui écoute tout ce flots de paroles débités avec une diction impeccable et un vocabulaire approprié, des qualités qui expliquent qu’une fille de son âge ait été choisie comme représentante des intérêts de la banque connue mondialement. Ils ne recrutent pas n’importe qui, c’est certain. Au-delà de ce constat sur lequel l’Ombre ne s’attarde que quelques secondes intérieurement, il revient sur le sujet de conversation qui les concerne à présent, à savoir, les conditions stipulées par sa supérieure avant qu’elle n’accepte d’installer une filiale à Kiri.

La fille du Vent prend désormais une voix plus solennelle, reprenant les termes énoncés un à un et se montrant aussi catégorique que possible dans ses propos, de manière très professionnelle elle explique la raison pour laquelle la Banque Sabaku souhaite faire affaire avec les clients de Mizu: pour être le plus proche possible de ses clients éloignés du Grand Continent et ainsi éviter le tracas logistique de voyager en mer, les dangers mortels qui rôdent tout autour ont eu raison de beaucoup de visiteurs étrangers ayant peu d’expérience en matière de navigation.

Je peux comprendre que nos mers ne soient pas très rassurantes en effet, enfin surtout pour ceux venant du Grand Continent.

Ensuite viennent les conditions, la première étant qu’en cas de dispute diplomatique entre le Pays de l’Eau et celui du Vent, la banque aurait toujours accès à la filiale et qu’il n’y aurait aucune intervention de la part de Kiri dans l’interruption du contact de la filiale. Ils se réserveraient aussi le droit de récupérer tous les biens des clients pour les rapatrier à Kaze. Deuxièmement, la question de la sécurité qui serait à la fois assurée par le village de la Brume et les employés de la banque, mais qu’ils demandent aussi des réparations pour les dommages subis. Troisièmement, aucune transparence sur les comptes ou les coffres de la filiale, afin de préserver la confidentialité pour ses clients. Sécurité et confidentialité: les mots d’ordre faisant la réputation de la Banque Sabaku, et ce depuis toujours. Et pourtant...

Vous m’aviez parlé la dernière fois de l’information relayée par le Kunaï émoussé, la quatrième édition sortie en été 203, il y a quelques mois à peine. Un mensonge, je suis prêt à vous croire sur parole. Et j’imagine qu’une telle nouvelle ne vous a pas fait de bien, surtout auprès des clients du monde entier ayant eu vent de cette fausse information.

Même fausse, peut-être que d’autres ne le pensent pas. Des gens moins sceptiques ou qui croient très bêtement à ce qu’on leur dit dans le journal, qui pour beaucoup dans ce monde féodal où le seul relais d’information des nouvelles internationales est le Kunaï Émoussé.

Vous gagneriez beaucoup, en plus des clients potentiels qui se rapprocheraient auprès de votre banque, à être protégée par Kiri, cité militaire qui a survécu à tous les assauts qui se sont déchaînés sur nous... Après la guerre civile, et la présence d’un nouveau daimyô pour assumer la sécurité du pays, loin des grandes puissances qui se disputent le Grand Continent, nous sommes l’une de vos meilleures options, si ce n’est la meilleure.

Il en vient finalement à exposer sa vision des choses, ce qu’il pense pourrait bénéficier aux deux parties dans le futur en concluant un marché qui permettrait à la Banque autant qu’à Kiri d'en tirer un maximum de bénéfices.

Si vous avez des conditions, que je suis tout à fait enclin à accepter, il n’en reste pas moins que j’aimerais aussi que l’on travaille à trouver un terrain d’entente en contrepartie de ces concessions, et ainsi renforcer notre relation d’affaires. Rien de politique, juste du pur bon sens dans la mesure où nous offrons la sécurité et la confidentialité que vous désirez, vous permettant de regagner ce capital confiance que vous avez perdu à cause du Kunaï émoussé, et nous attendons de votre part une offre préférentielle dans les services de prêt que vous accorderez à Kiri. Qu’en pensez-vous, Émissaire?

Au fond il est conscient que cette décision ne relèverait pas vraiment de la messagère mais de la représentante elle-même, même si la contre-proposition du Sabreur se veut la plus juste possible.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Mia
Yasei Mia

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 20:24
La raison lui suffisait, il était normal de penser que tout le monde n'avait pas de don en navigation comme les mizujins, et pourtant, elle avait peur qu'il pensait que tous étaient des as de la navigation. C'était quelque chose qu'elle voyait souvent dans son pays, souvent les habitants ont tendance à oublier que ce n'est pas tout le monde qui résistent aussi bien qu'eux à la chaleur écrasante du désert. En tout cas, maintenant que la raison était accepté, il fallait passer aux conditions, seuls points qui pourraient faire plus ou moins nuire à la construction de la filiale de la banque Sabaku. L'homme réfléchit, remet l'histoire de ce fameux "cambriolage", cet homme ayant réussi à entrer par effraction dans l'institut bancaire de Kaze, mondialement connu, ça a fait un grand tolet après tout, normale d'en parler.

- Nous sommes encore à la recherche du responsable, mais nous apprenons de nos erreurs. La sécurité de la banque a été fortement renforcer, des shinobis ont été embauché pour contrer ce genre de cas. Nous faisons de notre mieux pour protéger l'économie dans nos murs.

Il fallait renforcer la sécurité, car en la renforçant, cela remettait les clients en confiance, mais ils le seront encore plus une fois qu'ils auront trouvé le responsable de cet étrange illusion. Fuu se dit qu'une fois cet homme retrouvé grâce à la banque, cela calmera les ardeurs de certains d'entre eux qui veulent tenter de recommencer. Enfin, là n'est pas encore le sujet ...

Le débat commence, même si l'offre de Saji est plutôt bonne. En échange de la protection et de la confidentialité qui découlent des conditions pour la construction d'une telle filiale, ils souhaitent avoir une offre sur les prêts. En d'autres termes, ils souhaiteraient qu'en échange de ces conditions, ils auraient le droit à une offre exclusive pour eux au niveau des prêts pour la banque. Elle discute avec les deux employés, essayant de savoir si cela est faisable sans pour autant que cela nuisent aux affaires de la banque. Ils réfléchissent, calculent, comparent, ils auraient tout de même des gains en acceptant la condition de Saji, et cela semblait en vouloir la peine.

- Très bien, nous acceptons de vous proposer une telle offre sur nos prêts en échange du respect de nos conditions. Nous allons devoir nous rendre à Kaze pour prévenir la banque Sabaku, trouver du personnel requis et discuter de votre offre pour qu'elle soit avantageuse pour vous sans pour autant que ça nous porte préjudice. Nous ramènerons aussi un contrat qu'on vous fera signer, puis on s'attellera à la construction de l'édifice. Auriez-vous autre chose à ajouter ?

Voulait-il parler d'une autre condition ? Ou bien souhaitait-il proposer qu'on l'accompagne ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12353-a-la-recherche-de-sa-famille-termine#107685 https://www.ascentofshinobi.com/u603
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji] Empty
Sam 22 Fév 2020 - 2:07
La contre-proposition semble convenir, si tant est que la représentante de la Banque finalise l’accord d’elle-même une fois que l’émissaire rentrerait à Kaze pour confirmer les résultats des négociations, et l’acceptation de leurs conditions contre une offre préférentielle sur les prêts. Le Nanadaime n’étant pas de ceux qui aiment tergiverser trop longtemps sur ce genre de sujet qui ne le passionne guère mais auquel il se force à s’intéresser afin de défendre au mieux les besoins du village, les deux employés de la banque accompagnant la porte-parole se montrent plutôt positifs, ce que relaie la fille du Vent à vive voix. Il ne reste donc qu’à finaliser cet accord en allant récupérer le contrat pour la filiale, noter noir sur blanc les termes qui ont été agréés par les deux parties concernées, trouver du personnel de sécurité de la banque et revenir à Kiri pour la signature finale. Et enfin, la construction du bâtiment pour concrétiser le projet de filiale.

Je vous laisse donc confirmer nos accords auprès de votre supérieure, et notifierai le chef de la Kenpei de la surveillance de la filiale. Sur ce, je vous souhaite donc un bon voyage retour à Kaze… Émissaire.

Sans danger, les mers de Mizu ne le sont jamais. Suite à ces bonnes paroles, le Nanadaime se lève pour serrer la main aux trois natifs du Vent par politesse et propose des les accompagner jusqu’à la sortie. Il glisse alors un dernier conseil à l’Asaara qui allait encore devoir faire un long voyage pour ensuite revenir.

N’hésitez pas à voir avec l’un des capitaines du Port Naragasa pour un meilleur bateau, même si cela ne garantira pas que le trajet soit sans danger. Nous avons ici les navigateurs les plus expérimentés du Yuukan.

Il aurait été dommage de perdre un potentiel partenaire commercial si rapidement. Il s’éclipse donc vers son bureau en laissant l’émissaire reprendre la route qui, espérons-le pour elle, ne sera pas aussi tumultueuse que la première fois, même si les pirates et les créatures aquatiques restent un danger omniprésent qui font de l’Archipel un des lieux les plus redoutés par les navigateurs du Grand Continent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

Une première pierre [PV : Nobuatsu Saji]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mur du son [Nobuatsu Saji]
» L'art de la guerre ? [Nobuatsu Saji]
» L'Enquête [Nobuatsu Saji]
» Feu & Glace | Nobuatsu Saji
» Pourparlers [à Nobuatsu Saji]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: