Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Encre sèche [SUZURI T.]  EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Encre sèche [SUZURI T.]

Shinrin Miya
Shinrin Miya

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Dim 5 Jan 2020 - 23:23
https://www.youtube.com/watch?v=_Rak4BKQSy8

Putain d'insomnies. Les cauchemars revenaient toujours la nuit, comme une morale redondante que donnent les parents à leurs enfants. Il se leva en trombe, attrapa le verre d'eau qu'il avait consciencieusement mit sur la table de chevet, et se dirigea vers les toilettes d'un pas décidé. Saleté de théine. Sans allumer la lumière, il fit ensuite le chemin inverse et reposa sa nuque sur l'oreiller, essayant vainement de trouver le sommeil. Il se tourna et se retourna dans les draps confortables de son pieu, et toujours privé des bras de Morphée, se leva pour de bon.

Le ciel était sans étoile, et voilé de nuages bas et obscurs. Il faisait aussi grise mine que la météo étrange qui sévissait dans la région. Quelques gouttes de pluies tombaient ci et là, mais rien qui n'empêchait le jeune homme à effectuer sa balade nocturne. Il passa devant le magasin de Taoma, un épicier ouvert de jour comme de nuit, mais dont les prix était plutôt prohibitif pour le commun.

- Salut chef, t'es bien le seul à me supporter à cette heure là.... Je vais te prendre des biscuits à la cannelle et ton meilleur café aussi. Il ne fallait surtout pas qu'il replonge dans une dangereuse léthargie. Dangereuse car elle permettait au cauchemars de sévir dans sa vie. Il éloignait donc le sommeil le plus loin de lui, et se démenait comme un zombie dans la journée. Des cernes violettes autours des yeux, il faisait peur au enfant, et inspirait des histoires aux écrivains, sur une silhouette déambulant dans les rues à la recherche d'une victime de plus. Il était inquiétant après tout.

Arrivé à la grande bibliothèque, il suivit du regard ses lignes épurées qu'il connaissait par cœur. Son rituel matinal consistait à avaler un solide petit déjeuner, et à faire des recherches sur sa capacité spéciale.

Puis un seul coup, le paisible sourire qui semblait frémir sur sa lèvre supérieur -haute manifestation de sa joie intense, disparut. Il se frappa la cuisse.

- Putain de vandale, ça ne serait jamais arrivé sous le règne du Raikage ! Qu'il s’exclama.

Là, sur la devanture de la bibliothèque, une encre rouge menaçait le pouvoir en place, dans des ritournelles scabreuse et vulgaire. Il pesta. Peu importait que l'on insultat la régence en place, il n'en pensait pas du bien. Mais de là à détorier un trésor d'architecture et de culture ? Il y'avait une limite.

Sentant une présence dans son dos, il se retourna,la main sur le kunaï.

- Qui va la ?! Montrez vous je sais que vous êtes là.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Lun 6 Jan 2020 - 17:51



Pas de ça ici jeune homme... Déclarait-elle en apparaissant à la vue de ce dernier, roulant des yeux, les deux mains légèrement levées comme pour signifier sa reddition.

Quelle manie, vraiment. Pensait-il vraiment user du kunai ici même ? Certes la nuit instaurait une atmosphère parfois inquiétante, mais de là à imaginer une quelconque attaque au sein même de la bibliothèque...
Il n'en restait pas moins vrai que l'énergie de ce lieu changeait du tout au tout selon le cycle de la terre. La bibliothèque fermait rarement, justement parce que nombre de personnes préféraient la nuit au jour dès qu'il s'agissait d'investigations ou d'études quelconques. Moins il y avait de monde, plus elle paraissait spacieuse et mystique. Le personnel aussi était amoindri. D'ailleurs, Takara n'était cette fois-ci pas présente en tant qu'intendante mais bien en simple passagère afin de remettre en rayon des livres relatifs à l'art du Kugutsu empruntés il y a de ça un mois.

Elle jetait alors un coup d’œil aux écritures intruses, esquissant un sourire las. Cela ne semblait pas l'inquiéter outre mesure et, en réalité, la première idée lui apparaissant à l'esprit désignait comme coupable potentiel un enfant du clan Suzuri. Typiquement du style de Satori, la petite n'étant pas à sa première démonstration de "rancœurs" à l'égard de l'Empire. Un vrai petit perroquet, plutôt... l'enfant se contentant de dire tout haut ce qu'elle entendait régulièrement tout bas dans son cercle familial.

Evidemment. Il n'y aurait pas d'accusation envers la Régence si nous avions un Raikage. Se contentait de commenter basiquement la trentenaire, en revenant à ce qu'elle avait entendu plus tôt.

Puis elle déroulait un mince parchemin sur une table, y libérant une panoplie d'ouvrages qu'elle saisissait un à un, les remettant en place dans l'étagère appropriée. Elle ne cherchait pas d'avantage le contact visuel, ayant suffisamment eu le temps de poser son regard sur le garçon déphasé avant de poursuivre sa routine. Il avait une mine affreuse, évidemment, elle ne se permettrait pas de le lui dire sans raison, il semblait assez à cran comme cela.

Ne vous inquiétez pas, ça sera vite effacé - Ce n'est jamais qu'un peu plus d'encre entre ses murs.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shinrin Miya
Shinrin Miya

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Dim 19 Jan 2020 - 13:53
Apparut une femme aux cheveux d'or, aux yeux bleus océan, et une légère moue amusée sur le visage. Elle avait les mains levées, signe qu'elle ne venait pas se battre. Il rangea instantanément son kunaï dans son étuis, reconnaissant un des genins les plus âgés de sa génération, une de ses personne plus intéressé par ses propres objectifs que par une montée en puissance dans la hiérarchie du village.

Au final, une fois les forces en présence complètement détruites par le Teikoku, cela ne semblait pas une stratégie idiote que de suivre son code d'honneur, son nindo et ses envies, plutôt que de se forcer à entrer dans un moule, qui éphémère, ne risquait que de s'autodétruire, ou bien à être renversé.

- Dame Métaru était une brave, on pouvait dire ce que l'on voulait de sa politique, elle restait une valeur sûre, un pillier de ce village ... Il prit une mine froide et distante, cachant par la même toute trace d'émotion chez lui. On eut dit qu'il répétait le discours d'autrui, mais ses pensées étaient bel et bien les siennes, elle venait de sa pleine conscience des choses, et de son envie irrépressible de retrouver ce qu'il avait perdu. Son esprit restera entre ses murs pendant des années encore ... Lâcha-t-il en se rapprochant de Takara.

Il lança sa main vers elle, tout en ajoutant : Ozuki Rei, Genin de ce village, tout comme vous. Il confiait par là sa connaissance sur son acolyte.

- Je vous propose de retrouver celui qui a fait ça, pour lui infliger la peine qu'il mérite.

Et par là, il pensait au nettoyage complet des murs de cette institution qu'était la bibliothèque.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Dim 19 Jan 2020 - 22:08


Elle levait un sourcil, d'avantage interloquée que choquée, même si évidemment elle ne partageait pas l'avis de son interlocuteur. Son avis sur Reiko ? Elle l'avait donné au frère, Shuuhei, qui n'avait pour ainsi dire pas très bien reçu la critique. Pourtant c'était une vérité : Sa sœur était malade. Rebondir sur un tel sujet représentait des risques vu l'énergumène. Se vexerait-il également, quand bien même il n'avait à priori aucun lien familiaux avec l'ancienne Raikage ? Probable. Elle lui serrait toutefois la main sans lui donner son nom puisqu'il la connaissait visiblement. Et à la place de parler de Reiko, elle sortait une feuille de papier puis, d'une brève série de mudra, rassemblait les encres étrangères à sa surface afin d'effacer "le crime".

Vous feriez mieux de vous reposer, il est tard et vous semblez épuisé... Ce ne sont pas les meilleures conditions pour faire preuve de zèle si vous voulez mon avis.

Takara le regardait alors plus en longueur, finissant par ajouter :

Quelle peine méritée donneriez-vous à un tel acte, au juste ?

Après tout, pourquoi pas. Tout le monde passait son temps à pointer les autres du doigt, à légitimer leurs actes et condamner ceux des autres. Pour le coup, elle était bien curieuse de savoir ce qu'un genin de Kumogakure réservait comme sentence pour ce malheureux tag. Cela lui rappelait d'ailleurs le mois précédent l'Ogura... où bien des habitants s'étaient permis de déformer les affiches claniques en réaction à tout le chaos engendré par Kaldea - Une de celle qui avait causé le plus de tord à la réputation des Suzuri.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shinrin Miya
Shinrin Miya

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Dim 19 Jan 2020 - 22:26
Il sentait la désapprobation de sa consœur quand à ses paroles. Après tout, le village était fait d'un patchwork de clans et de familles diverses et variées, et d'avis divergents, comme convergents parfois. Il laissait à chaque Kumojin le droit de penser comme il le voulait, bien que lui avait choisit le chemin de la lutte et du nationalisme. Il était chauvin après tout, il avait à coeur son pays, son village, sa nation et ses amis. Il en avait peu ou même pas du tout pour l'instant, si l'on pouvait conter un chapardeur de livre comme étant un ami. Mais un jour, il saurait se faire apprécier des siens, il prouverait à tous qu'il était une valeur sûre, et que l'on pouvait compter sur lui.

Ce jour là, arriverait peut être plus vite qu'on ne pouvait le penser.

- Je ne dors pas la nuit, c'est une malédiction qui me suit depuis l'enfance ... Il balaya de la main tout commentaire à propos de cette sorte de maladie qui ne le quittait plus, malgré les décoctions, les potions et autres médicaments qu'on avait décocté pour lui... Autant occuper ce temps libre avec des choses constructives. Il tourna ses pupilles noires de jais dans celle verdâtre de son interlocutrice, et écouta la suite avec beaucoup de soin. Il sentait une pointe de désapprobation naître dans sa voix, et pouvait même dire quelles étaient les craintes de Takara : être tombé sur un extrémiste de plus.

Il allait sûrement la décevoir en lui répondant ainsi :

- Nettoyer ses bêtises sur les murs, avant que l'on ne se fasse remarquer pour de bon dans le village, votre clan et les gens de mon genre. Fit-il en balayant du regard les écritures sur les murs. Instauré un climat d'insécurité ne servait pas la cause, bien au contraire. Ils se devaient d'être discret dans le contexte actuel, et attendre le bon moment. Il ne savait pas quel était la position de la Suzuri à l'égard de l'empire, et de la régence. Mais il savait que la plupart des Suzuri encore en vie étaient très réticent à obéir à la nouvelle "reine" de Kumo.

Un silence s'installa entre eux ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Lun 20 Jan 2020 - 22:07


Une information qui ne manquait pas de l'intriguer, quand bien même ça ne la regardait pas. "Malédiction", ou plutôt problème de santé. Il semblait toutefois rapidement écarter le sujet. Quoiqu'il en soit, mettre son temps libre à la disposition de l'amélioration de ses propres connaissances était une chose, mais de là à entraîner quelqu'un d'autre dans une course à la délinquance juvénile en pleine nuit... Sans doute que d'autres s'y seraient volontiers prêtés, mais pas la trentenaire. Certes elle était, comme il le lui avait rappelé "genin de Kumogakure", un statut finalement obtenu lorsqu'elle s'était décidée à quitter sa maison de Teitetsu et s'installer auprès des siens ; pour autant cela ne signifiait pas grand chose pour elle, encore moins depuis l'annexion. Elle passait déjà la plupart de ses journées ici-même en tant qu'intendante et connaissait l'identité de chaque employé. Même si les infractions de ce type demeuraient rares, elles existaient - L'équipe s'en occuperait à la fin de leur service. De son côté, elle avait ôté les inscriptions aperçues par le duo via un bref jutsu et comptait désormais passer à autre chose.

Se faire remarquer ? La rébellion lance des tracts dans les rues... En comparaison, ces écrits là sont malheureux mais n'ont ni la même portée si la même crédibilité. Ne vous inquiétez pas pour si peu, je crois que tout le monde s'est habitué à pire.

Même si ce n'était pas très chic de faire ça dans un tel établissement. Mais elle en savait assez sur la nature humaine pour ne plus s'étonner de tels comportements, d'avantage sujette à la lassitude qu'à l'agacement lorsqu'ils se produisaient.

A moins que "les gens de votre genre" aient quelque chose à se reprocher ? Le questionnait-elle sur le ton de la malice, loin de prendre toute cette affaire au sérieux.

Enfin. Libre à lui de chercher tout ceux qui écrivaient des saloperies ici ou là - Il suffisait d'entrer dans n'importe quel bar pour avoir de grandes chances d'entendre cette fois-ci à haute voix la même mélodie. Il ne gagnerait rien à tirer les oreilles de ceux qui crachaient sur la Régence. S'il ne rejoignait pas un contingent de soldats teikokujins alors il resterait par défaut quelqu'un d'opposé à l'Empire. Or le métier de shinobi ne faisait rarement bon ménage avec la neutralité ou la passivité... L'Empire avait choisi de laisser sa liberté au pays de la foudre. Sage décision pour un vainqueur. Mais certainement la pire du point de vue de la pure stratégie militaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shinrin Miya
Shinrin Miya

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Mar 21 Jan 2020 - 21:22
- Vous devez avoir raison, je suis méfiant, mais pas dingue. Je sais reconnaître quand j'ai tords... Je ne me reproche que de ne pas avoir été assez fort pour les empêcher de faire ça à mon pays. Tout à changé pour moi depuis la résonance... Il serra le poing, seule manifestation de son humeur et de son trouble, son visage restant placide dans une expression plus neutre que certains pays du Yukan. Il n'avait pas pour habitude de questionner les fondements de ses croyances, et de ses idées les plus arrêtées. Il agissait comme un automate, mangeait par automatisme et parce qu'il le fallait bien, ne dormait presque jamais, et n'arrêtait jamais d'être actif la journée. Son corps semblait avoir gagné une endurance différente de celle des autres shinobis, comme s'il pouvait repousser les limites de sa fatigue, de sa tolérance à la douleur.

- Tout simplement que cela me semble être le comportement adéquat, car même si je suis de leur avis, ils doivent apprendre à suivre les règles pour mieux les enfreindre plus tard. Ses épaules affaissée le faisait paraître plus petit qu'il était, les cernes violacées autours de ses yeux cachait toute beauté de son visage. Il avait le teint halé de naissance, mais semblait plus pâle que mate de peau. Maladif, voilà l'aspect qu'il donnait la nuit. Une sorte de zombie qui hantait les rues, à la recherche d'une occupation qui le tiendrait éloigné de son lit, et de ses cauchemars récurrents.

Il ne pouvait pas rester en place tandis que le pouvoir actuel était aux mains des Teikokujin, son nationalisme profond, attaché au sauvetage de Kumo durant son enfance, lui donnait à coeur de voir un gars du pays aux manettes, et les étrangers indésirables foutus dehors comme il se devait. Peut être que Takara ne goutait pas ce genre de fruit, mais la pomme n'était pas tombé loin de l'arbre dans la génétique de Rei. En effet, son père était une sorte de bonhomme à la volonté terrible, à l'idiotie parfois immense, mais à la passion toujours ardente. Une fois une cause à coeur, que ce soit la leur ou bien celle d'autres, rien ne pouvait les détourner de leur objectif.

- Et vous Takara-dono, que pensez vous de cette situation, quelle est la volonté qui vous anime ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Mer 22 Jan 2020 - 22:23


Elle n'était pas sûre de comprendre le rôle de la Résonance dans son discours, qui quant à lui insinuait plutôt lourdement l'impact de l'Empire sur la cité. Son interlocuteur précisait d'ailleurs rapidement son opinion par un exemple en rien convainquant ; respecter pour mieux enfreindre ? Ce concept même allait à l'encontre du Nindo de la trentenaire.

Un curieux personnage.
La Suzuri ne le condamnait pas, bien qu'elle sentait que la réciproque ne s'appliquerait pas si elle s'étendait sur le sujet. Il lui posait toutefois la question. Elle hésitait. Non pas qu'elle avait des difficultés à donner son avis publiquement, mais plutôt parce qu'elle n'avait pas réellement l'âme d'une militante. Aiguiller ou orienter ceux qui cherchaient des réponses à des questions plus personnelles, cela valait toujours le coup, car nombreux étaient aussi ceux à se chercher ou qui appréciaient entendre différents sons de cloche afin d'affiner leur pensée. Mais se prononcer sur un thème aussi politique ? La plupart du temps, il s'agissait seulement de confirmer sa position ou d'auto-valider son propre jugement. Cela débouchait aussitôt sur la condamnation d'autrui. Ces jeux là l'épuisait.
Ou du moins forçait à une prudence qu'elle jugeait agaçante.

Cette situation ne m'intéresse pas.
Je rêve d'un monde de paix où les doctrines seraient basées sur la réflexion, l'humilité, la tolérance et l'intégrité.
Lâchait-elle soudainement.Si aujourd'hui les coqs se battent entre eux pour savoir lequel sera le "maître" de cette ville, alors demain le vainqueur devra continuer de se battre pour garder sa place. Il aura beau clamer tout ce qu'il veut entre temps, son chant restera celui de la bataille permanente.

Et elle n'en ferait pas partie.
Takara se détournait ensuite, assez désireuse de quitter la bibliothèque. Peut-être voulait-il poursuivre sur le sujet ? De son côté elle ne le souhaitait pas tellement, d'où cette drôle de métaphore qui éloignait les détails pour mieux se focaliser sur cette description de la pièce de théâtre actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Shinrin Miya
Shinrin Miya

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Mer 29 Jan 2020 - 13:13
Il faillit pouffer de rire. Dans notre monde actuel, la paix ? Dans une situation pareille, elle cherchait la paix ? Il fallait être bête pour penser que les hommes et les femmes de Kumo n'allaient pas se défendre après avoir été annexé par l'empire. Il fallait être fou pour penser que les ninjas de ce village militaire n'allaient pas réagir à une pareille offense. Profiteer d'un moment de faiblesse pour conquérir un pays, faire fi des déclaration de guerre préalable, aller à l'encontre du code d'honneur ? C'était après tout agir en ninja, il ne pouvait leur en vouloir.

Mais rester sur ses fesses sans réaction, c'était aller à l'encontre de son propre nindo. L'action était son seul leitmotiv, le bien être du peuple son seul garde fou. Combien de temps encore avant que l'on trouve que les kumojin étaient dignes de bons traitements ? Pouvait-on parier la vie de millier de gens sur la simple bonne fois d'un pareil adversaire ? Rei en doutait.

- Je vois, vous n'êtes juste pas très concerné par cette guerre, tout simplement. Car c'était une sorte de guerre qu'ils menaient actuellement contre l'empire du feu. La guerre des idées pour l'instant, pour se réapproprier la tête des hommes et des femmes qui peuplaient le pays. Puis enfin la guerre serait sanglante, il n'en doutait point, et ce moment là serait le moment où les gens comme Takara devrait faire le choix des armes, et le choix du camp qu'ils voudraient soutenir. Mais cela n'empêche que nous sommes fiers et braves, et que combattre fait partie de nos vies depuis si longtemps, que nous allons choisir cela à la fuite ou le déshonneur. Je ne suis pas un parjure, j'ai juré fidélité à mon village, et à mon Kage. Et je ferais tout pour le venger, et venger l'honneur de ma cité.

C'était peut être d'une bêtise sans nom, mais c'était la voie du shinobi qu'il avait choisit. Il salua enfin son interlocutrice, portant deux doigt à sa bouche comme le faisait sa famille depuis des temps immémoriaux. Signe de respect, et de paix tout court. Il ne lui souhaitait pas du malheur, du déshonneur ou de la honte. Il ne lui souhaitait qu'une belle vie ampli de bonheur, et de cette paix qu'elle chérissait tant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Encre sèche [SUZURI T.]  Empty
Sam 1 Fév 2020 - 11:12


Un discours pas dénué de sens, mais un discours de machine malgré tout. Conditionné pour le combat sans fin.
Takara en avait rencontré bien d'autres des comme ça, d'où son détachement avec ce qu'était devenu Shitaderu. Pour autant sa mentalité avait évolué et l'avait amené à simplement assumer ses distances sans se priver des rencontres ou des engagements, puisque elle même devait progresser au milieu de tout ce fatras. Et que certaines portes ne se montraient accessibles qu'en se mêlant au moins en surface à ce système et ses composantes.

Je comprends votre point de vue. Ce n'est ni le courage ni la pugnacité que je condamne mais plutôt le fait qu'ils sont utilisés à mauvais escient. Les Hijins ont fait preuve des mêmes valeurs et dans le même but... Sans doute êtes vous plus proches d'eux que je ne le suis, après tout.

C'était même certain. Elle s'apprêtait à rejoindre le Teikoku, mais peu importe son adhésion à n'importe quelle entité, elle restait un electron libre œuvrant au gré de sa propre logique. Rares étaient ceux avec qui elle pouvait se lier réellement. En revanche, nombreux étaient ceux qui se condamnaient mutuellement et farouchement tout en étant pourtant presque des jumeaux en terme d'idéologie. Le Yuukan ne se battait plus pour sa survie ni pour son élévation personnelle, juste par orgueil du dernier mot et par soif de vengeance perpétuelle.

Faîtes attention tout de même. Vous afficher ainsi n'est pas très commode, et comme partout beaucoup se ferait un plaisir de vous dénoncer afin de monter en grade ou s'attirer quelconques faveurs. Lui confiait-elle entre parenthèse. Non pas que je cautionne votre projet... mais ne soyons pas dupes, il y a aussi dans les rangs de l'Empire des personnes qui estiment que la vengeance n'est pas encore absolue ; la découverte d'un intrigant pour se faire les dents leur ferait assurément plaisir...

Elle ne le connaissait pas, et après tout, c'était réciproque. Il prenait des risques inutiles, même si la trentenaire ne le nuirait pas.

Pour ma part je suis bien contente de ne jamais avoir juré quoique ce soit à l'égard d'un meneur désigné en huit clos. Reiko était Malade, même si cela semble avoir bien peu d'importance pour ceux qui se réjouissaient de ses actions dans la mêlée. Face à la cité, elle n'était heureusement qu'une fourmi parmi d'autres. J'aime ce pays et cette cité, et j'espère que son développement poursuivra et que la population ne sera pas en partie sacrifiée au nom de l'honneur ou de la fierté.

Une brève conclusion d'avantage sincère puisque complétée par son avis sur la Raikage. Cela dérangerait-il son interlocuteur ? Jusque là, il semblait être plus attentif qu'inquisiteur. Dans tous les cas, la Suzuri se moquait bien qu'il prenne la défense d'une morte - De son vivant, cette femme restait un fléau frappé d'une forme d'autisme...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Encre sèche [SUZURI T.]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est-ce qui a séché l'école ? [Ft Aizen]
» Résidence Suzuri [Suzuri Shisei]
» Who is Wo [Suzuri]
» Présentations (Suzuri Takara)
» Suzuri Akina

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Grande Bibliothèque
Sauter vers: