Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja

Ogawa Kintaro
Ogawa Kintaro

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja Empty
Dim 2 Juil 2017 - 13:42
Un matin, 1ère partie

Le réveil en ce matin d'été était relativement difficile. L'horloge affichait cinq heures du matin, mais ma tête en annonçait trois, même le soleil n'était pas encore debout dont seuls les premiers rayons apparaissaient à l'horizon. Je m'installais à la table pendant que je me servais un jus de fruit tout en mangeant un peu de biscuits. Dans ma main se trouvait une lettre avec comme intituler « Ordre de Mission ». Ma toute première mission m'avait été assignée la veille par un inconnu. J'avais entendu dire que c'était la plus banale de chez banale des missions, tous les genins devaient la faire à leur arriver, la surveillance de la raffinerie de la ville. C'était dans ces lieux que toute l'économie de Kumo était fabriqué, une gigantesque fabrique d'arme en tout genre. Quelques rumeurs circulaient la-bas dont une qui disait qu'un jour, un genin du nom de Daisuke s'était perdu dans les locaux. Il avait été retrouvé trois jours plus tard se tenant à la vie à une petite brindille d'arbre. Perturbé par la solitude et la peur, c'était apparemment depuis ce jour que ce petit garçon était devenu complètement barge. Mais je ne comptais pas finir comme ce faible individu, j'avais de grands objectifs pour le village et je comptais bien effectuer ma mission avec sérieux pour que le futur premier Raikage reconnaisse en moi un homme de confiance et de droiture.

Le petit-déjeuner ingurgité et le déjeuner préparé, je sortais de ma très modeste batiste pour prendre le chemin de la raffinerie. Le village entier dormait encore, seuls les gazouilles des premiers oiseaux animaient les ruelles. Pendant le trajet, je prenais connaissance des plans de la zone industrielle. Elle comprenait trois grands bâtiments de production ainsi que plusieurs autres petites bâtisses dont des vestiaires et un restaurant d'entreprise. J'essayais d'appendre le moindre recoin du lieu, je ne voulais pas finir perdu dans un coin de bâtiment.

Je marchais maintenant le long du grillage de la raffinerie pour atteindre l'entrer. Des ouvriers étaient déjà en train d'acheminer la matière et les outils à l'intérieur des bâtiments. Quant à moi, j'atteignais le portail d'entrer pour me diriger vers un petit local qui faisait office d'accueil. Dedans, une charmante demoiselle m'accueillait avec un sourire.

- Bonjour, puis-je vous aider ?
Me disait-elle avec gentillesse.
- Oui, je me nomme Ogawa Kintaro. J'ai été assigné à l'observation de l'entreprise pour aujourd'hui.
Répondais-je avec entrain.
- Très bien, Mr. Ogawa. Veuillez me donner votre ordre de mission que je vais échanger avec un badge visiteur. Celui-ci vous permettras de vous déplacer dans les trois bâtiments de production ainsi qu'à la cantine pour ce midi. En sortant de l'accueil, vous allez être pris en charge par un ancien employer. Il va vous faire la visite pour ce matin et vous laissera libre durant l'après-midi pour que vous puissiez effectuer votre observation. Je vous souhaite une bonne journée !


Tant d'information exprimer en si peu de temps, je pouvais voir l'expérience assidue de cette jeune dame dans son travail. Sans aucune question, je la remerciais pour aller rencontrer mon guide pour la demi-journée. A l'entrer de l'accueil, je voyais dans un coin un homme relativement âgé portant une longue barbe descendant jusqu'au bas du coup.

- Bonjour Monsieur, êtes-vous mon guide pour la journée ?


Le vieux bonhomme me regarda et explosa de rire.

- Monsieur ? J'ai l'air si vieux que ça ? Bref, appelle-moi Goku et c'est bien moi qui vais t'expliquer le fonctionnement de la raffinerie !


Me voilà rassurer, Goku donnait l'impression d'être sacrement sympathique. Malgré son visage qui en plus de la barbe était aussi dur que du bois. En retour, je me présentais à lui en lui donnant mon prénom et en lui expliquant que c'était ma première mission pour le village. D'après ses dires, il avait l'habitude des nouveaux Genins car il les accueillait tous sans exceptions.

Il m'invita d'ailleurs à le suivre dans le premier bâtiment, celui-ci qu'il surnommait « Le bâtiment des têtes ». La structure des locaux était différente , il comprenait deux étages contrairement aux autres qui n'en avaient aucuns. J'entrais avec Goku devant moi par la porte principale. Devant moi, plusieurs hommes et femmes étaient en train de travailler sur des tables de dessins en bois. D'autres individus bougeaient dans tous les sens avec des feuilles enroulées. Le chaos semblait être présent dans tous les étages. Pendant la visite, Goku m'expliquait :

- Ici fiston, c'est là que les têtes créent la fierté du village. Les Kunais, les Shurikens et toutes les autres armes sont d'abord étudiées aux demandes du client et développer par ses mecs là. Ses types sont balaises, ils arrivent à penser et à imaginer le comportement de l'arme une fois fabriquée, genre l'aérodynamisme et tous les trucs qui vont avec. Mais à par ça, il n'y a rien d'intéressant, le reste se sont simplement des chefs ou patrons et entre toi et moi, à par gueuler, ils ne servent pas à grand-chose.


J'esquissais un sourire aux dires de l'homme, j'avais le net sentiment qu'il ne faisait pas partie de ses travailleurs, qu'il était un fier ouvrier travaillant le métal à la main. Et je n'avais pas tord, en sortant du bâtiment, il me disait qu'on allait rejoindre le plus important de la raffinerie : « Le bâtiment des métalleux ». De l'extérieur, le hangar était surplombé par de nombreuses cheminées crachant une épaisse fumée noire. Goku me voyant le regard en hauteur :

- Ça môme, c'est les fonderies !


Nous étions entrés par une petite porte pour directement atterrir au cœur de l'usine. La première chose qui m'a frappé était la chaleur presque aussi élever que le désert qu'il y avait dedans, celle-ci venait d'immenses fours incandescents éparpillés un peu partout. Des ouvriers travaillaient également le métal à l'aide de marteau et plusieurs autres outillages et tous ces fracas raisonnaient dans ma tête non habituée au boucan du métier.

- Là fils, c'est ici qu'on fait vivre Kumo ! Toutes les personnes sont des experts du métal, la majoritée sont des membres du clan Metaru, mais une petite partie a appris le métier avec les plus grands forgerons du pays et ce n'est pas rien, je te le dis.


Goku me montrait les différents ateliers qu'offrait la zone, la fonte, la forge et le limage en faisaient partie. Nous retournions dehors pour aller voir le dernier bâtiment avant la pause déjeuner.

- Là-bas c'est l'envoie des commandes. C'est chiant, remplie de carton et il n'y a rien à voir, à par un bordel sans nom. Maintenant c'est l'heure de la bouffe, je vois que tu as de quoi becter donc je vais te laisser. En tout cas jeune, ce fut un plaisir, tu es bien sympa comme type.


Tout en le saluant et le remerciant de la visite, je m'étonnais du bref résumé du dernier hangar quand je remarquais que Goku était en train de rejoindre un groupe de personnes tout en sortant une bouteille d'alcool cacher dans ses habits.

- Ah la vieille génération, toujours à l'heure pour l'apéro ! Bon … A table !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167
Narrateur
Narrateur

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja Empty
Lun 10 Juil 2017 - 15:03
Si Goku est visiblement appelé ailleurs par des occupations que l'on qualifiera de pressantes, le travail du Genin n'est pas encore terminé: maintenant qu'il a pu se faire une idée d'ensemble de l'organisation de la raffinerie et arpenter ses différentes zones, il lui reste à étudier dans le détail cette usine qui fait la fierté de Kumo. À cette fin le femme qui a accueilli Kintaro en son sein revient à la charge et lui tend un laisser-passer qui lui donnera accès à tous les endroits dans lesquels il souhaiterait se rendre. Oui, on ne lésine pas avec la sécurité.
- Voici pour vous Mr Ogawa. Si vous avez des questions je me ferai un plaisir d'y répondre.
Elle ne lui laisse cependant pas le loisir de la questionner et s'empresse de tourner les talons. De son côté, pour peu qu'il soit attentif, Kintaro pourrait déceler la présence d'un petit morceau de papier sous le badge qu'elle vient de lui tendre. Et si d'aventure il décidait de le lire, voici ce qu'il y découvrirait:

Message:

Le guide, quant à lui, remarque l'absence de son pupille. Il ne tarde ainsi pas à le héler sans grande délicatesse tout en lui adressant d'amples signes de main. Le Genin n'a visiblement pas le choix: on ne refuse pas une invitation! Constat qui devient rapidement évident puisque Goku revient chercher le shinobi et lui passe une main autours de l'épaule pour le mener vers ses collègues.
- Allez fiston, t'fais pas prier! On va pas te laisser manger seul comme ces rejetés d'la compta! Aujourd'hui tu es l'un des nôtres!
Il l'illustre d'ailleurs en lui tendant sa bouteille de saké. Quel sens de l'accueil!

Etat de la mission:
Revenir en haut Aller en bas
Ogawa Kintaro
Ogawa Kintaro

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja Empty
Sam 15 Juil 2017 - 16:13
Un secret bien gardé, 2ème partie

Je remarquais le message que m'avait caché la jeune demoiselle de l’accueil. L'air de rien, je continuais à sortir ma nourriture pour me préparer à manger. Je prenais également de réfléchir à ce bout de feuille qu'elle m'avait laissée à mon intention. Durant ma mâtinée, je n'avais rien remarqué de suspect avec mon guide, ni même dans les différents locaux bien que je n'aie pas encore visité le bâtiment de stockage. J'allais donc commencer à réfléchir à comment j'allais procéder durant mon après-midi quand Goku venait à la charge.

Celui-ci m'invitait à manger avec lui et ses collègues en insistant un peu trop sur l'alcool. La bouteille à la main, il voulait que je prenne une gorger pour fêter cette journée. Malheureusement pour lui, j'étais en service et j'avais un code personnel très strict. Son bras encore sur mon épaule, je m'en dégageais sympathique avec un grand sourire.

- C'est gentil de me proposer de me joindre à vous Goku. Je viens avec plaisir manger avec vous mais je ne prendrais pas d'alcool et je ne resterais qu'une demi-heure. Comme tu le sais, je suis en mission et je dois respecter mes engagements envers Kumo.


Le vieil homme tira un peu la tronche à mes paroles. Il voulait sûrement passer les prochaines heures avec moi en toute ivresse, mais j'étais bien trop disciplinaire à son goût. Je l'accompagnais jusqu'à une petite table en extérieur où je rencontrais d'autres forgerons. La première chose qui me frappait était la taille de leurs doigts et de leurs mains. Celles-ci parlaient de leurs longues années d'expérience dans le métal et montraient que ce n'était pas des membres du clan Metaru mais bien des beaux et fiers artisans.

Le repas se passait relativement bien, les gens autour de moi, bien que brillant, donnait l'impression de s'amuser et n'hésitait pas à discuter des derniers potins de l'industrie en accompagnant chaque fin de phrase par une gorger d'alcool. J’essayais en même temps de regarder le comportement de Goku pour dénicher un quelconque indice pouvant justifier le message secret que j'avais reçu auparavant. Mais n'ayant pas plus d'informations, ma tâche était quasiment perdue d'avance, je ne savais pas si je devais chercher les traits d'un menteur, d'un terroriste ou même d'autres choses. Je terminais quand même mon repas avec eux assez rapidement.

La demi-heure fini, je les saluais un par un et quittai la tabler d'homme, chacun allait de sa petite réflexion gentillette sur mon sérieux ou du fait que je n'avais même pas mis une seule fois mes lèvres dans l'alcool.

Je m'en allais donc rejoindre le bâtiment d'expédition, pas pour rejoindre la jeune secrétaire, mais pour en voir plus à l'intérieur. De toute façon, il était bien trop tôt pour le rendez-vous qu'elle m'avait laissé à mon égard.

À l'intérieur, l'espace qu'offrait le bâtiment était gigantesque. Chaque zone d'expéditions étaient définis par de grands carrés de différentes couleurs sur le sol. En l'air, des panneaux indiquant les zones ainsi que leurs couleurs fléchaient les directions et les passages pour une meilleure visibilité dans la gigantesque surface. Je marchais lentement dedans remarquant les ouvriers triés, emballés et transportés les différents frets. Tout fonctionnait comme une petite fourmilière, chaque individu savait ce qu'il devait, comment le faire et où le faire. En visitant les locaux, je prenais également note du lieu où j'irais rejoindre la secrétaire dans maintenant deux heures, 2B, la zone violette.

Pendant mon trajet dans ses allées j'avais remarqué un élément qui me paraissait suspect à mes yeux. Cela n'était d'aucune manière l'organisation, celui-ci fonctionnait à merveille, mais plutôt des palettes entières de matériel. Elles étaient situées un peu à part des zones de stockage et ne comprenaient pas de couleur. Elles étaient également surveillées de près par des gardes sûrement engagés par l'usine pour la sécurité de la marchandise. Je me rapprochais de ses vigiles en leur montrant mon nouveau badge.

- Bonjour, puis-je savoir ce que contiennent ses cartons .

- Non, votre badge ne vous autorise pas à savoir ses informations ni même à être dans cette zone. Je vous demande donc de partir Monsieur.


L'air menaçant du garde m'en disait long et je n'avais pas envie de créer un scandale en pleine mission. Je pris alors la décision de respecter ce qu'il m'avait dit et de partir. Durant mon échange avec l'homme, j'avais aussi discrètement jeté un regard dans la zone sécurisé et j'avais pu remarquer un symbole sur les emballages ainsi qu'une petite phrase en dessous : « Secret défense ».

En sortant du bâtiment, je réfléchissais à tous les éléments que j'avais en ma possession pour essayer de déduire ce qu'étaient ses fameux colis. Le symbole, la zone sécurisé, les mots « secret défense », tout me laissait penser à croire que l'usine des Metaru avait une branche de développement sécrète. Et malgré l'ordre et l'accès que me conférait ma mission, je n'avais pas le droit d'en savoir plus. C'était mal me connaître...

Où je pouvais en savoir plus ? Tout simplement dans le bâtiment des têtes. Pour moi, ce n'était forcément qu'ici que pouvait être développer une nouvelle technologie d'armement. En premier lieu, il y avait seulement ici que des personnes assez intelligentes pouvaient créer des nouvelles armes et en deuxième, c'était le seul bâtiment qui pouvait comporter un endroit secret, car s'il y avait des étages, il pouvait y avoir des sous-sols. J'allais donc devoir me faire discret, ma spécialité !

Je trouvais dans un coin de l'édifice une entrer d'aération non surveiller et après quelques minutes à me tortiller discrètement dedans, je pouvais accéder à un nouvel endroit dont je ne connaissais pas l'existence. C'était bien un étage en dessous du plancher des vaches ! Par la grille devant moi, je pouvais simplement voir un long couloir traversé par des membres de la sécurité et de mystérieux individu recouvert d'une blouse blanche, . Il transportait d'ailleurs avec eux des fioles de différentes couleurs et forme, ainsi que des kunais et des sabres avec un compartiment pour accueillir ses bouteilles de verre.

Ne pouvant pas aller plus loin et aussi par ce que l'heure du rendez-vous allait bientôt commencer. Je faisais marche arrière pour rejoindre la zone 2 b. Je pouvais comprendre que l'usine d'armement pouvait créer de nouveau type d'arme, mais ce qui me dérangeait le plus c'était que si Goku n'était pas la personne en qui j'avais pu voir un gentilhomme. Ses armes en question étaient bien plus en danger que je pouvais le croire.

J'attendais dans la zone violette l'arrivée de la jeune dame pour en connaître plus sur ce qui se passe ici. Si mes doutes se confirmaient, je devrais prévenir le prochain Kage le plus rapidement possible de la possible faiblesse de la sécurité des lieux secrets de l'industrie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167
Narrateur
Narrateur

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja Empty
Jeu 20 Juil 2017 - 5:30

C'est les traits tirés que la secrétaire fini par faire son apparition. Visiblement inquiète, à la limite de la paranoïa, elle jette de multiples regards autours d'elle avant de finalement rejoindre le Genin. Mais plus que de la méfiance, c'est avant tout une forme de culpabilité que ce dernier pourra lire dans son regard pour peu qu'il y prête attention. Empruntée, les doigts se croisant nerveusement, elle attend quelques secondes avant de prendre la parole.

- Merci d'être venu!

D'autres regards autours d'elle puis elle tire de sa poche une pile de feuilles soigneusement pliées - bien qu'aux coins écornés - qu'elle glisse alors dans la main du shinobi. Elle semble alors quelque peu soulagée. Comme si elle venait de se délester d'un poids ayant trop souvent assombri son quotidien.

- Depuis quelques temps maintenant j'ai remarqué que les chiffres de nos exportations commerciales ne correspondent pas à ceux de nos inventaires. Une partie de la marchandise disparaît. C'est la seule explication possible! Lorsque je l'ai remarqué j'en ai parlé à Goku et il m'a remis une bourse de ryos le lendemain matin. Et je... je... je l'ai acceptée!

Elle sait bien que c'est de la corruption, que son silence a été acheté. Et, ce faisant, qu'elle a commis une erreur. La jeune femme n'a pas l'air rassurée tandis qu'elle observe avec inquiétude la réaction du shinobi. Mais puisque elle a commencé, elle n'arrêtera pas. Plus maintenant. Une conscience sereine vaut sans doute plus que tous les ryos du monde pour la secrétaire.

- Je... Je ne savais pas quoi faire! Et ma situation financière ne m'autorisait pas à refuser cette... offre? Mais avec le temps j'ai regretté mon choix, je vous assure. Seulement j'étais prise dans un engrenage duquel je n'arrivais pas à m'extirper. Vous comprenez, Goku et mes parents sont des amis d'enfance. Je ne voulais pas le dénoncer!

Elle se jette finalement aux pieds du Genin. Littéralement.

- Pardonnez-moi! Faites ce qu'il faut pour régler ce problème mais s'il-vous-plaît: ne dites pas que les informations viennent de moi! Je ne veux pas qu'on pense que j'ai balancé des collègues ou qu'on me fasse du mal en représailles. Je ne sais pas qui tire les ficelles mais je ne pense pas qu'il apprécierait de savoir que j'ai accepté de l'argent sans garder le silence.

Elle relève un regard plein de larmes vers le shinobi. Elle attend visiblement sa réaction. Ou du moins qu'il lui dise quoi faire. De son côté Kintaro a désormais de quoi faire un rapport concis à ses supérieurs. Ils prendront sans doute le relais en compagnie des Metaru. Reste à savoir ce qu'il compte faire de la secrétaire un peu trop avide...[/justify]


Etat de la mission:
Revenir en haut Aller en bas
Ogawa Kintaro
Ogawa Kintaro

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja Empty
Ven 21 Juil 2017 - 13:52
Je regardais la jeune femme en pleurs à mes genoux en se sachant comment réagir. C'était bien la première fois de ma vie que j'assistais à une telle scène et il m'avait fallu bien une vingtaine de secondes avant de reprendre mes esprits, aussi bien sur les informations qu'elle m'avait donné que sur la réaction de cette femme.

La main sous son épaule, je la relevais doucement debout en lui demandant de se calmer et de reprendre ses esprits. D'une voix douce et agréable, je lui répondais à tous les éléments qu'elle venait de me dévoiler.

- Écouter, malgré le fait que vous avez accepté le pot-de-vin, vous êtes quand même là en train de me parler. Au fond de vous, vous savez que c'était la meilleure option que de venir me voir. Cela nécessite beaucoup de courage pour avoir fait ce que vous venez de faire et je le respecte.


D'un sourire charmeur je continuais de la rassurer et aussi de lui expliquer la marche à suivre maintenant qu'elle avait dévoilé ce qui se passait à la raffinerie.

- Maintenant il va falloir être aussi fort que ce que vous dictes votre cœur. Vous allez reprendre votre vie, normalement et en ne craignant aucune représaille de la part de quiconque.


Je pouvais sentir qu'elle reprenait son souffle au fur et à mesure de mes mots. Jusqu'à ce qu'elle reprenne une attitude normale. De ce moment, je l'invitais à regagner son poste et je lui expliquais de n'en parler à personne d'autre.

Pour éviter toutes suspicions venant de ma part, je continuais à fouiller les bâtiments de la raffinerie en prenant le soin de ne pas trop en faire. Je me devais de faire croire à l'ensemble des employés que j'effectuais mon travail comme un autre genin le ferait. J'allais à la rencontre des gens pour leur posé quelques questions sur ce qu'il pensait de l'entreprise et sur ce qu'il voulait voir changer pour améliorer leurs postes se travaille. Même si je prenais note de ce qu'ils me disaient, dans ma tête je pensais à ce qui se passait dans la raffinerie et surtout au rapport que j'allais faire.

J'avais dit à la jeune secrétaire de ne pas s’inquiéter pour la suite mais je ne pouvais pas l'exclure du rapport. Malheureusement pour elle, je pensais en premier à ma mission et donc de mentionner tous les détails, cela pouvait être important pour la suite. Je ferais quand même quelque chose pour elle.

Plusieurs après, je me retrouvais devant l'assemblée pour déposer mon rapport urgemment. J'avais fini ma journée à la raffinerie pile à l'heure en quittant les locaux à la fermeture. J'étais passé voir la jeune secrétaire avant de quitter les lieux et pour la rassurer une dernière fois sur son avenir proche.

Dans le bâtiment administratif, je demandais à voir d'urgence Kohana, la secrétaire officielle du Raikage. Je devais lui rendre le parchemin de mission contenant mon rapport et la seule personne qui pouvait le faire vite parvenir à Seijiro était elle, je devais à tout prix la voir. Chose qui se passait rapidement ayant avec moi un ordre de mission pour justifier ma requête.

Une fois remis, Kohana lisait rapidement le document avant de courir voir le Shodaime Raikage. Dans ça course vers son bureau, elle me demandait de rester dans le coin au cas où il y est besoin de plus de précision.


Rapport de Mission Rang C : Vérifier le monopole de l'armement.
N° d'ordre : 000104

La journée a débuté avec la rencontre d'une jeune secrétaire de la société, nommé Hatchi Aria d'après son badge. Elle m'a donné les accès aux différents bâtiments et m'a demandé de rejoindre mon guide à l'extérieur. Celui-ci se nomme Goku et est un ancien employé de la raffinerie convertie en guide des visiteurs. J'ai ensuite été guidé par le vieil homme dans l'entreprise pour me présenter les différents bâtiments. Durant la mâtiné, rien n'était à signalé.

À midi, Aria est ensuite venu pour me confier un rendez-vous dans un lieu isolé sur les coups de 15h40. Dans le doute et pendant l'attente, je suis allé voir secrètement le sous-sol de bureau de conception par une des bouches d'aération. Il faudra d'ailleurs améliorer la sécurité pour ce niveau.

Ensuite, j'ai rejoint la jeune femme au point de rendez-vous. Elle m'a informée que Goku lui avait donné un pot-de-vin après qu'elle est découverte que celui-ci trafiquait les donnés d'exportations des armes. Malgré ma présence à ses côtés durant environ cinq heures, je n'ai rien remarqué de louche sur lui. Je conseille donc qu'une enquête soit effectuer le plus rapidement sur lui et sur Aria. Malgré le fait qu'elle m'est dévoiler les chiffres, je ne peux pas affirmer que ce n'est pas un piège. S'il s'avère qu'Aria n'a rien à voir dans le trafic qui se passe à la raffinerie, j'aimerais l'inscrire dans le programme de protection des témoins.

Pendant la fin de la journée j'ai pris note des avis des employés sur ce qu'il pensait de l'amélioration de leurs postes se travailles. Vous trouvez ci-joint un résumé de leurs avis.


Cachet : Ogawa Kintaro, Génin rang C.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

[Mission C] Vérifier le monopole de l'armement ninja

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ninja de proximité [Mission de rang D comme Daishō Minaken]
» Les Outils de Ninja
» Montre-moi que tu es un véritable ninja
» Examen Ninja de Kumo : les gradins
» Fruit ninja [Hyûga Koharu]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: