Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
What i am bringing forth that is revolution — Solo  EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

What i am bringing forth that is revolution — Solo

Yotsuki Kagerō
Yotsuki Kagerō

What i am bringing forth that is revolution — Solo  Empty
Mar 2 Jan 2018 - 13:44
Kumogakure no Satō, Raffinerie : 15h30

Lui aussi était une de ces victimes frappées par un quotidien morose. L'humeur à la fois sombre et chagrine amplifiait de jour en jour sur son faciès marqué par l'amertume. Cependant, Kagerō a longtemps négligé un facteur primordial dans son équation : « Depuis la nuit des temps, il est dit que le prénom correspond à un fragment de notre personnalité. On serait même soi-disant apte à établir le profil psychique d'une tierce personne grâce à cette maille symbolique de l'être... racontent les crédules. Depuis quelques jours, le Yotsuki reprenait possession de son destin : il ne dévalait plus la pente. Malheureusement, malgré ce nouveau bonheur visible que de l'extérieur, des signes montraient que ce batracien allait replonger... très vite.

Comme à son habitude et surtout d'après ses nouvelles résolutions, il se rendit à la raffinerie du clan Metaru afin de s'équiper. Comme toutes renaissances digne de ce nom, l'oiseau vermillon en profita pour s'acquitter de son ancien matos défectueux. D'une attitude nonchalante il s'invita à l'accueil de la forge...
Bonjour. Lâcha-t-il sèchement au gérant de la salle comme s'il était de mauvaise humeur. À peine Kagerō posa un pied dans la salle que son regard observait chaque tête... le regard bleuâtre du shinobi devenait méprisant au fil des villageois et autres militaires dévisagés. Il ne perdit pas plus de temps que cela et se présenta à la caisse. J'ai passé une commande au nom de Yotsuki. Le commerçant en charge de l'accueil clientèle ce jour se dirigea dans les réserves. Il revint quelques secondes plus tard chargé d'une caisse en bois. Quant au batracien, sa dextre déposa sur le comptoir la somme exacte à payer. Un échange aussi banal que la vie quotidienne de ce client déprimé... Merci, au revoir. Balança-t-il histoire de après avoir agrippé son matériel.

Cinq minutes plus tard on revoyait ce drôle de type dehors et assis sur sa caisse. Alors que son regard se focalisait sur le ciel, sa senestre tenait fermement un paquet de cigarettes ; avec sa dextre il actionnait puis éteignait la flamme fournit par son zippo. Malgré le niveau d'endurance et de sport en général requis pour devenir shinobi d'élite — examen que le Yotsuki a aisément balayé d'après son supérieur — il commençait à fumer... Ni une ni deux il en glissa une entre ses lèvres puis l'alluma. Une bouffée d'air puis une taffe de tirée... Comment sortir de cette putain de banalité ?




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189
Yotsuki Kagerō
Yotsuki Kagerō

What i am bringing forth that is revolution — Solo  Empty
Mar 2 Jan 2018 - 18:36
Kumogakure no Satō, Raffinerie : 15h55

Ce pauvre type venait de terminer sa clope. Il cracha un mollard avant d'observer une dernière fois le ciel grisâtre...
Fait chier. Chuchota-t-il en mêlant des soupirs à ses paroles. Une fois la pause terminée, il se releva en prenant soin d'agripper la caisse aux deux poignées. Au fil des pas qu'il exerçait, au fil des minutes qui défilaient, à la vue de sa marche à la fois nonchalante et lasse, Kagerō réfléchissait. Il était plongé dans ses réflexions... Une remise en question qui, d'après lui, est bénéfique pour le mental d'un militaire ? Non. Il n'avait réellement pas la tête pour ces conneries. Malgré les entraînements psychologiques ainsi que le conditionnement lors des programmes d'entraînements de l'unité spéciale, l'oiseau vermillon ne pouvait oublier sa première mission. Comment j'ai pu... Le batracien s'interrogeait toujours pourquoi avoir buter ces « terroristes ». Était-ce encore un de ces complots, une des victimes d'une manipulation de masse ? Visiblement il voyait le mal partout...

En pénétrant dans la zone commerçante du village — une rue piétonne fort bien sympathique — le regard bleuâtre du Yotsuki se focalisait sur chaque tête que son champ de vision comprenait. Aussitôt il pensait qu'un jour ou l'autre il pourrait les neutraliser pour... le « bien du village » ? Mensonge, tromperie ; tout comme cette première mission qui visait à éclater un ancien Clan de Kaminari... Résultat ? On neutralise deux déserteurs présumés morts... Génial hasard, n'est-ce pas ?
Bonjour. Cala Kagerō entre deux réflexions à une commerçante qu'il connaissait bien. La forme et vous... ? Une conversation des plus banales qui l'agaça au plus haut point : l'hypocrisie de certains. Eh bien bonne fin d'après-midi ! Immédiatement il fit volte-face en ne lâchant surtout pas sa caisse. Au détour d'un magasin d'horlogerie il regarda discrètement l'heure... Seize heures piles. Ouai... Fait chier. Dans quinze minutes il devait se présenter dans les sous-sols de l'assemblée pour son entraînement quotidien... Enfin, pour participer au « programme de mise à niveau » spécialement crée pour les unités d'élites. Et puis, à quoi pensait ce batracien en intégrant cette unité ? Une vie de Pacha ? Trêve de plaisanterie.

Et c'est ainsi, en traînant le pas pendant un quart d'heure, qu'il se présenta aux portes de l'Assemblée. Il fit volontairement un détour dans les vestiaires pour déposer son matos, puis hissa ses quatre vingts kilos à l'aire d'entraînement souterraine.
Me voilà.. Souffla le shinobi démotivé.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

What i am bringing forth that is revolution — Solo

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rule Revolution
» L'antichambre de la révolution
» Chaos, Évolution, Révolution [Libre]
» H.B.F.S. [SOLO]
» See you soon [solo]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: