Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami]

Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Lun 20 Nov 2017 - 1:58


L'après midi avait déployé ses ailes sur Kumo no Kuni, la Raffinerie tournait à plein régime en cette journée chaude mais sèche, en pénétrait des hommes et des femmes. Dans un coin des salles de travaux destinés au Metaru, on pouvait déjà entendre des sons à peine arrivé sur les lieux.

- Allez ... Allez, Allez ... Mais ...

- ...Pourquoi ça marche pas non plus comme ça ...


- Roh, mais tu vas te laisser faire !

- Douuuuucement ... Tout douuuuuucement .... Raaaah putain merde alors !

Cela faisait des heures et des heures qu'il s’escrimait là dessus, sans aucun résultat, incroyable comme cela changeait tout quand même. Une simple question de taille, rien de bien méchant, et Metaru Nué ne savait plus où donner de la tête. Franchement, t'appelles ça un forgeron toi ? Tu devrais te contenter de faire fondre du beurre, à la rigueur, tu pourrais peut-être nous faire deux trois clous respectables ... Accablé par ses reproches internes, le jeune Nué suait donc sang et eaux au dessus de l'établis, n'arrivant à rien. La forge soufflait ses vapeurs toxiques, et sa chaleur infernale sur sa peau, en attestait ses avant bras glabre de plaques de poils, distillait une certaine odeur de canard grillé. Et tout ça pour une greluche ? Non. C'était l’équipe qui comptait cette fois... toute l’équipe. Et même celle qui en faisait partie à moitié, et qui lui faisait vivre des misères.
Alors il s'escrimait, et le soir déclinait, pourtant, le bijou qu'il tentait de fabriquer n'avançait pas, en attestaient les chutes de métal à demi fondues qui courraient sur son établis. Un vrais champ de bataille, mais organisé un minimum, dans un coin de la table de travail. Il attrapa une nouvelle barre de métal en la passant sous le feu de son antre en pierre cuite.

Il s'appliqua. Et ... *SCHBLING* encore une fois, il avait pas tapé là ou il fallait, ou bien que cela demandait un sacré doigté. "Raaaaah, mais pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu'il invente les bijoux ?!" maudissait-il tout haut. C'était vrai car depuis l'ors, c'était devenu un symbole et une offrande universelle. Et il lui fallait absolument suivre une tradition famillale. Nué était un homme très attaché aux traditions, et aux ancêtres bien entendu. On faisait cela dans sa branche de la famille. Lui même en comptait de nombreux fabriqués par ses frères et sœurs, il comptait le faire à présent avec son équipe. Partager ses traditions, pour avancer dans le futur.

Et il n'arrivait à rien. Il maudissait une nouvelle fois le sort, et celui qui avait osé dicter que l'orfèvrerie, était affaire de forgeron quand une voix l'interpella en plein milieu de son monologue ... me le repayer... Oh ... Salut ! Fit-il d'un seul coup plus calme, son fameux sourire sur le visage, et ses yeux comme deux fentes opalines. Il la reconnaissait bien que les souvenirs soient un peu floues depuis la fameuse réunion quelques semaines plus tôt...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mar 21 Nov 2017 - 0:30
Je poussai un long soupir, assise en tailleur dans la forge, j’attendais avec une certaine appréhension que se montre l’ancien que Shuu avait dépêché pour me transmettre des techniques avancées pour me perfectionner en tant que forgeronne. J’avais eu le loisir de m’entretenir avec l’homme en question la veille, individu tout à fait charmant, individu dont je ne m’étonnerais point si jamais l’on venait à m’apprendre qu’à son kekkei genkai s’appliquait aussi une voix si apaisante qu’elle faisait aussi office d’antidépresseur…
Qu’est-ce qui m’agaçait tant donc me direz-vous. S’était simple, il s’agissait de l’emploi du temps, les oiseaux n’avaient pas encore entamé leur hymne matinal que dans la pénombre je patientais dans la raffinerie. L’ancien ayant le sommeil plus léger avec l’âge avait fixé le rendez-vous à quatre heures et demie, qui plus ai, finir ces cours privilégier au plutôt lui permettait ensuite de s’adonner aux différentes activités que le cercle des anciens pratiquait aussi bien pour le village que pour profiter de leur retraite.

- Allons allons, si tu dois remplacer Shuuhei à la direction de la raffinerie il va falloir que tu sois plus appliquée que cela. n’avait-il eu de cesse de me répéter à chaque fois que je piquais un peu du nez.

Les premiers avaient été difficiles, fort difficiles, mais avec le temps, se réveiller à pareille heure, rester concentrée tout au long du cours et mettre en pratique les différentes techniques enseignées étaient un véritable supplice ; surtout quand le sommeil répondait encore présent dans le regard… J’espère que je ne vais pas vieillir avant l’âge avec tout ça… Soupirai-je de nouveau avant que l’ancien ne se présente enfin.

-----------------------------------------------------------

Plusieurs heures plus tard, le cours achevé et mon entraînement quotidien effectué, je revins à la raffinerie après une douche pour, comme l’avait préconisé ce très cher Kage, me familiariser avec la plupart des Metaru pour non seulement apprendre à les connaitre, mais les aider dans leurs différents projets de conception. Apprendre à connaitre la main-d’œuvre pour justement mieux les encadrer lorsque nous devrons exécuter un quelconque projet à grande échelle…
À dire vrai s’était une assez drôle d’expérience, chacun avait sa méthodologie bien à lui, certains étaient sur la bonne voie et avançait lentement mais surement dans leurs créations d’autre avaient de sérieux problèmes de gestion et manipulation de leur chakra, chose qui avait pour effet de grandement ralentir leur progression. J’en apprenais plus sur « mes » futures sujets, tâchant de les guider au mieux en travaillant moi-même sur un projet personnel, jusqu’à ce que plus d’une fois résonne une voix, une voix chargée de ressentis dans le brouhaha de la raffinerie.

- Bonjour… Saluai-je l’individu qui s’avéra être Nué, après m’être déplacée jusqu’à l’atelier qu’il occupait.

Toute la rage dans sa voix sembla littéralement disparaitre lorsqu’il fit volte-face pour me rendre ma salutation, un tant soit peu intrigué, je gardai le sourire, jetai un coup d’œil à ce que je pouvais voir de son établi ; établi où jonchait une véritable montagne de chute de métal, elles avaient presque toutes la même forme à savoir celle d’une drôle de parure, mais donnaient surtout l’impression d’être des rebus de fabrication qu’autre chose.

- La raffinerie est peut-être en elle-même bruyante, mais avec tous tes jurons tu réussis quand même à déranger certain de tes autres collègues Nué… Fis-je avec un ton amusé en entrant dans la pièce. J’avancé jusqu’à ce dernier, accordai un certain intérêt à ce qu’il trafiquait avant de finalement m’exprimer :

- Ben, que t’arrive-t-il ? Je pourrais peux t’être me montrer utile… enfin si je ne suis pas trop indiscrète. proposai-je en tentant d’être digne de la confiance que Shuu plaçait en moi, même si je n’étais pas sure de véritablement désirer prendre cette place.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mar 21 Nov 2017 - 1:47
Encore un brin contrarié, son visage oscillait entre le rire et la frustration, et la jeune femme en face de lui eut tôt de remarquer son trouble, en plus de ses paroles. Elle détendit l'atmosphère d'une boutade bien sentie, comme une pointe de fraicheur sur une brûlure à vif. Elle piquait, mais faisait du bien en même temps, étrange. Son sourire était apaisant, ses cheveux blonds, Itagami. Une jolie fleur, semblable à un épis de blé, que l'on sous estime souvent car on ne perçoit pas tout de suite de toute sa beauté. C'est quand l'on descendait sur ses grands joyaux bleus troublants, que cela se compliquait.

- Oh et bien ... Je te dérangeai ? sumimasen. C'est que je n'arrive à rien c'est un désastre ... Il prit une petite mine toute penaude, répétant c'est terrible... d'une voix blanche. Elle observa son établis, allumant une lueur d'espoir dans son cœur meurtris par les échecs. Un vrai baume, qui commençait à le troubler. Vraiment, toutes les femmes étaient-elles aussi terribles que sa matriarche ? Ou bien que celle qu'il avait connu, la Nara, sa mère et Reiko, étaient des cas foutrement à part ... ? De toute manière, c'était quand on rencontrait une véritable princesse que l'on se rendait compte des défauts de toutes les autres.

Il se pencha vers elle lorsqu'elle prononça ses mots. Ah ... Et bien j'essaye de fabriquer un symbole pour mon équipe ... Fit-il avec une main derrière le crâne, désignant le squelette brisé d'un bijou d'oreille en forme de spirale. Il chercha au fond de sa mémoire pourquoi ce détail était important ... Sauf que mon truc à moi c'est plus les lames et les plaques d'armures tu vois ! Il eut un petit rire sec et sans joie, manière de montrer que ça lui importait peu de ne pas savoir. Ce qui lui importait était d'apprendre. Du coup ... Bah il faut que ce soit parfait tu vois ! Il se gratta le coup, toujours autant mal à l'aise devant les femmes, bien que celle-ci semblait beaucoup plus douce. Cela pouvait être une ruse ... Ma partenaire n'est pas très commode, tu comprends. Chuchota-t-il avec un air extrêmement sérieux cette fois-ci.

Il y'avait des épines avec lesquels on ne plaisantait pas.

- Il me semble que ta fille avait fait un très beaux bijoux à la réunion, avant que je me fasse assommer par notre charmante cousine ? lâcha-t-il d'un ton léger. Ca doit être un talent de sa mère non ? Il avait de l'espoir, et cherchait sur ce charmant visage la naissance de l'une de ses graines. Nué savait que les symboles, plus que les paroles et même les actes, ont la capacité de changer le monde, et de le transformer durablement.

On ne peut pas tuer un symbole, on ne peut ni le détruire, ni le brûler, un symbole ne mange pas le matin et ne tombe pas amoureux. Il prouve notre force. Notre unité. Nos peurs et nos doutes. Il les prend, les accepte et les combat.

Un symbole est une preuve d'amour.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mar 21 Nov 2017 - 5:18
Bon point, très bon point même, Nué semblait véritablement désolé de s’être ainsi laissé emporter ; il ne s’agissait donc que de frustration et non d’un réel désir d’accabler les autres. Travailler de la sorte paraissait irrationnel ? Pour une raison ou une autre, j’étais certaine que Kinzoku était capable de pareilles manœuvres…
Je restai silencieuse alors qu’il expliquait la nature de ses préoccupations, étant le Metaru initié à la forge de son équipe, il se devait de créer l’objet qui serait chargé de démontrer l’unité de l’équipe, un bijou dont tous se pareraient pour confirmer leur appartenance à ce symbole qu’ils voulaient communiquer au monde. Comme précédemment remarqué, il s’était effectivement vite calmé en me voyant et au vu des arguments qu’il avança s’était probablement parce qu’il avait perçu en ma personne une aide potentielle pour résoudre ses soucis...

- Arigatou… mais, ce n’est pas mon seul talent qui l’a poussé à accomplir pareille prouesse pour son âge. Fis-je un petit sourire sur les lèvres, les yeux mi-clos. J’avais une pensée pour Kuu chan qui devait justement être en plein cours particulier actuellement. Cette petite est talentueuse et très travailleuse, je n’ai fait que lui donner les rudiments qui m’ont été communiqués à l’époque. Fis-je en me redressant, affichant le sourire chaleureux d’une mère fière de sa progéniture.

Je n’avais fait que lui transmettre la pratique, les techniques et les petits secrets que j’avais moi-même développés au fil du temps, son talent, elle devait certainement le tirer du meilleur forgeron du clan, son père… père qui ne connaissait même pas la nature de celle-ci. Amusée par la situation, j’eus un petit rire avant de me retourner vers l’établi, vérifiant le travail de l’apprenti orfèvre. … Parlant de Reiko, je suis heureuse que tu t’en sois sorti sans séquelle majeure, il faut véritablement la voir comme un ours protégeant son territoire. lui murmurai-je en examinant son travail. Si tu t’en approches trop sans en avoir la permission… tu es probablement le mieux placé pour savoir ce qui arrive… Fis-je en baissant inconsciemment le volume de ma voix, de plus en plus absorbée par ce qu’il avait réalisé.

Une pièce après l’autre, vérifiant la raison de ses échecs, ou plutôt certifiant le pourquoi il n’arrivait pas au résultat escompté, je finis par poser le septième pièce, m’abstenant de déranger le reste de son bazar… ordonné ?

- Hummm, tu ne pourras probablement pas t’auto proclamer orfèvre dès demain, mais je peux déjà t’affirmer que ce ne sont pas tes techniques qui sont à revoir… mais le matériel. Fis-je en m’emparant d’une des barres de métal dont il se servait pour ses essais et conceptions. Comme tu là dis toi-même, ton expérience en tant que forgeron se ressent même dans ces petites pièces, mais là est le souci, là où les épées et les plaques et les armures demandent force et persistance, bagues et les boucles d’oreille, m’enfin les bijoux en général demandent du doigté et de la patience… Poursuivis-je.

Par la même j’en profitai pour lui faire part du pourquoi je critiquais le matériel utilisé, un Metaru se lançant dans ce projet serait tenté d’utiliser la densité de matériaux avec laquelle l’était le plus à l’aise pour travailler, à savoir un matériau lourd et robuste, une pièce de fer qui supporterait la violence du marteau… En ce sens le métal utilisé e devait d’être un peu plus souple, plus… docile à la caresse des différents outils qui le sculpteraient.
D’aucuns diraient que ma manière de m’exprimer alors que j’en parlais frôlait la bourgeoisie, d’autres remarquaient les différentes images que j’utilisais pour illustrer mes propos, mais certaines ne comprendraient probablement pas un traitre mot de ce que je disais…

- Hum… gomenasai… j’ai tendance à me laisser aller lorsqu’il est question de métallurgie en général… Fis-je avec un sourire après m’être raclée la gorge pour endiguer la vague sur laquelle je surfais depuis quelques minutes déjà. Bien, comme on le dit souvent, un exemple pratique est toujours plus parlant qu’une thèse de théorie… Fis-je en joignant les mains, malaxant un instant mon chakra avant de les ouvrir en gardant l’intérieur creux, pour sure, une sphère de métal, pleine et entièrement lisse venait d’y naitre. Généré par mon chakra, le matériau avait les propriétés adéquat pour réaliser l’objet spécifique que Nué voulait créer.

- Chaque type de création requière un métal différent, aussi bien en densité qu’en solidité, tout du moins en orfèvrerie, si tu veux pouvoir fer du métal ce que tu entends, il faudra créer ou te procurer la matière première nécessaire pour réaliser ladite création… tien, essaye. Fis-je en lui tendant la sphère de matière première pour qu’il tente d’y sculpter aussi bien à l’aide de son chakra que de ses outils, une première ébauche du projet qu’il voulait mener à bien.

- Tien d’ailleurs, qui est donc ta coéquipière si peu… sympathique ? demandai-je finalement, même si j’en avais une petite idée derrière la tête…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mar 21 Nov 2017 - 14:59
Elle avait un port altier, et de la grâce dans le regard. Une véritable belle plante, se penchant vers le fond de la forêt pour parler avec une pousse d'ortie. Pourquoi tant de gentillesse et de prévenance ? Elle pouvait pas être juste ... Innocente ? Ce serait trop facile, il devait y avoir anguille sous roche. Il en était sûr, chaque once de lumière recelait sa part d'ombre. Même chez lui, une graine de mal, une souche de violence, existait et n'attendait qu'un terrain propice pour prendre racine. Il n'était qu'une jeune pousse dans le fond d'un jardin secret de Kumo, n'ayant rien vu du monde.

Elle était un bouton-d'or, qu'ils essayaient toujours d'arracher, après avoir respiré le parfum. Pour preuve cette fille, petit joyeau de la vie de sa cousine, qui n'avait pas de père connu. Enfin, c'est ce qu'il se racontait dans les couloirs sombre du clan, bien que Nué se demandait encore plus à présent, ce qui avait bien pu faire fuir le paternel. Sa fille était charmante, la mère était douce, serviable et rafraîchissante. Elle maniait avec subtilité l'art de la conversation, donner et prendre, montrer et observer, lancer une pique pour recevoir une quinte. Ils étaient deux individus aux atours simples, discutant d'une passion commune, c'était simple. Et ça lui convenait tout à fait.

- Elle sera sans doute aussi jolie que toi, et avec ce talent ... Il rigola avec cet air idiot, les yeux clos et le visage tourné légèrement vers le plafond. Il va falloir la surveiller cette petite ! Et il ne parlait pas forcément que des garçons, mais aussi d'influences plus internes et corruptrices. On ne fait que reproduire les schémas que l'on nous montre, souvenez vous. Sortir du plan, c'était comme faire sauter une roue de son ornière avec un cailloux. Aléatoire, souvent dangereux, rarement concluant. Je me rend compte maintenant du temps et des efforts que ça à dû lui demandé. Et aussi peut-être que son cadeau au chef de clan réputé coureur de jupons était donc moins anodin qu'il y paraissait ? Non, il ne voyait pas plus loin que l'admiration qu'il lui portait. Oh, Reiko-san n'est pas commode c'est sûr, je l'ai revue à la bibliothèque et je crois avoir compris à qui j'ai affaire ...

...Autant dire à une bête sauvage blessée, qui ne voulait rien lâcher, ni se faire aider. La génétique avait la dent dure, elle était tout l'inverse de son frère. Elle finirait seule, ou bien elle changerait, ce n'était plus de son ressort : Je ne peux rien pour elle. Fit-il fataliste en secouant les épaules. Il était néanmoins touché de sa sollicitude, et un peu troublé. Elle profita du silence jeter sur le feu de la conversation, pour observer ses essais défectueux. Il eut un geste comme pour la retenir, qu'il retint furtivement. Il avait besoin d'aide, et ce n'était pas sa fierté qui en changerait quoi que ce soit. Peu habitué à forger avec son chakra, il préférait de loin user des outils classique de tout forgeron. Sa technique hors pairs, le métal qu'il pouvait créer, sa sensibilité à son grain, faisait le reste. La création pure à base de chakra n'était pas dans ses cordes, il se faisait une raison. Il arrivait bien à créer des formes simples bien sûr, ou modifier certaines structures préexistantes, mais quand on recherchait la durabilité, la stabilité, la pérennité, on ne pouvait pas compter sur la technique de Ninja.

Son père en était persuadé, et lui avait transmis cette conviction.


- Le choix du matériel fait partie de la technique, fit-il avec une admiration non feinte pour son analyse rapide mais juste. La glace semblait se fendiller entre eux, à force de chaleur des deux côtés. Mais tu as raisons, je m'entraîne depuis l'enfance, j'aurais dû m'en rendre compte ... Il rassembla les nombreuses chutes de métal, qu'il encaissa dans un petit four adjacent à la forge, afin de pouvoir le refondre en ses fameuses barre qu'ils utilisaient pour les œuvres de précision. Il n'avait pas tout compris de ce qu'elle tentait de lui expliquer, car le vocabulaire n'était pas forcément le même, et certaine de ses compétences n'étaient que pratique, et non théorique. Néanmoins, le courant semblait avoir passé entre les deux Metaru.

- T'en fais pas, j'ai trois pareil sont comme toi à la maison ... Et il la laissa faire sa démonstration, créant un métal au propriété différente du siens. Il lui arrivait de faire des petites oeuvres, mais ils demandaient toujours une solidité, et une structure bien spécifique. En touchant le métal que lui tendait sa consoeur, il apprécia sa texture et son grain. Il y'avait largement de quoi faire trois boucles dont il avait besoin. Arigato Itagami-san ! Avec ça je ne peux que réussir, dit-il en relançant la forge avec le soufflet.

- Une Nara ... Fit-il en activant toujours la pédale, plongeant son regard noir et insondable dans ses deux éclats bleutés. Il fit un large mouvement de la main qui semblait englober tout ceux qu'il connaissait. Il sont très fort, mais tout talent qui n'est pas aiguisé, n'est que jolie à regarder. On ne pouvait combattre avec un Katana de cérémonie, fait pour décorer plus que de mordre. Il parlait par là de la fameuse tendance à se reposer sur leur laurier qu'avait les membres de ce clan.

Et pendant que l'on stagne, le monde continue de tourner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mer 22 Nov 2017 - 13:28
Le jeune forgeron s’était montré attentif, répliquant à certaines de mes interventions, mais prouvant par la même que mes mots ne tombaient pas dans l’oreille d’un sourd. Puisque j’avais ouvert le sujet, il lança une nouvelle pique à la sœur de Shuuhei, mais pour m’être déjà entraîné avec elle, j’avais fini par comprendre que seule la carapace était dure, il fallait persévérer et supporter ses rejets pour pouvoir enfin rentrer dans ses petits papiers ; si l’on regardait plus loin que ce qu’elle nous laissait voir, l’on pourrait y découvrir une âme solitaire, pas si désireuse de le rester après tout, à moins que je ne me fasse des idées…
En lui tendant l’orbe de métal que je venais de créer j’eus le nom de ladite demoiselle, une Nara… m’avait fait comprendre en plongeant son regard d’une nuit sans lune dans le mien. Mon professeur particulier était un Nara à l’époque, le trait particulier de ce clan était en plus de la manipulation des ombres, un QI particulièrement élevé ; élément qui faisait d’eux de parfaits éducateurs. Après il n’était pas un improbable que ce soit un trait propre qu’à certains d’entre eux…

- Concernant Kuu chan… Merci, c’est tout le mal que je puis lui souhaiter… Fis-je en baissant le regard avec un sourire, avant que celui-ci ne descende sur mon buste. Et… merci du compliment… ajoutai-je dans un murmure gêné.

Un corps particulièrement aguicheur, une plaie pour avoir des amies, mais aussi une gêne pour avoir des amis… aussi bien pour le côté féminin que le masculin, fut une époque où il fallait que je choisisse entre véhémentes jalousies et désirs non dissimulés…. Une période difficile, période que le père de Kuu m’aida à vivre plus facilement. Si jamais elle devait vivre un pareil passage, j’espérais pouvoir dire que j’allais être à ses côtés et la guider comme Shuu l’avait fait pour moi.
Silencieuse depuis un petit moment, un faible sourire sur le visage et le regard dans le vague, je pensais au futur de ma fille, priant pour qu’elle trouve son bonheur dans ce fleuve sans fin qu’était la vie.

- Sans maitrise la puissance n’est rien… émergeai-je après un court instant, sur le dernier argumentaire de mon cousin. Et c’est d’autant plus vrai pour les Nara, leur Kekkei Genkai leur ouvre un choix infini de possibilité, mais très peu d’entre eux l’utilise comme je le pense actuellement… Fis-je en resserrant le poing pour le tendre devant moi, histoire de montrer que comme nous Metaru, l’ombre des Nara pouvait devenir tangible pour faire des pics et attaquer, mais aussi leur servir de bouclier ou même d’armure corporelle. Ils se contentent de laisser leur ombre ramper au sol et utiliser l’habilité première de celle-ci, à savoir la capture, mais en chargeant dans le feu de l’action avec une armure d’ombre, ils pourraient plus facilement amener leurs adversaires à baisser leur garde et donc se faire piéger… Fis-je en continuant d’élaborer une stratégie qui ne sera probablement jamais mise en application.

- Sinon, comment sont-ils ? Fis-je en essayant de changer de sujet. les membres de ta famille qui prennent leur étier de forgeron autant à cœur ? Fis-je avec un petit rire. ça doit vous faire de drôles de dîners et réunion de famille, remarque c’est pas plus différent chez moi... Ajoutai-je en me grattant la joue, le regard en l’air et un sourire un peu niai sur le visage.

Entre père qui racontait ses journées de peaufinages de matériaux et de commerce, mère qui nous démontrait que certainement rien ni personne n’égalerait un jour sa maitrise du chakra et de son affinité héréditaire, mes parents étaient de beaux phénomènes ; à tout ce ramdam cela l’on ajoutait Kuu chan toujours en apprentissage et moi qui de temps à autre parlait de mes travaux, visant encore et toujours le fait de rattraper ce rival devenu mon ex… Finalement c’était peut-être ainsi chez nous les Metaru, notre monde tournait probablement autour du métal et de ses différentes applications.

- Ha pour ce passage tien ça… ajoutai-je après avoir jeté un coup d’œil à la progression de Nué en lui tendant un burin miniature. Avec cet objet nul besoin de marteau, un peu de chakra et en tapotant dessus du doigt, il me permettait de faire de vrais petits miracles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Mer 22 Nov 2017 - 23:59
Elle semblait sortie d'une rêverie, un conte d'enfant où la princesse est toujours jolie, bien mise, et charmante, parfaite. Elle cumulait son respect, et le rôle de mère célibataire avec celui de maître d'oeuvre, ainsi que son admiration. Il ne la connaissait pas assez pour savoir si elle amenait le bonheur dans le cœur de la fameuse Kuu-chan, mais il savait ce qu'il avait vu, ou qu'il entendait parfois dans la raffinerie sur sa frimousse blonde. S'il prêtait attentions au rumeurs, il aurait dû craindre quelques débordements, mais Nué n'avait pas l'oreille pour les bruits de couloir, ne traînant que très peu avec ceux qui les propageaient ... Quand on est déjà soi même impopulaire, on ne va pas tendre le bâton pour se faire fustiger ...

Il inspecta le métal qui fondait lentement dans le creuset de pierre, laissant ses pensées aller avec le rougeoiement du charbon de bois, se consumant dans un bûché libérateur. Il se sentait bien là, elle avait une présence douce et sincère, presque rafraîchissante. Et l'écho des paroles de sa cousine le frappa, plus durement que le marteau du forgeron modelait l'acier. Elle avait raison, il était brut, non travaillé, ni maîtrisé ... Comme les premières flammes dans un établis ! Ou encore comme les premières techniques d'un shinobis ! Il était une ébauche, ne lui restait plus qu'à travailler plus dur encore, pour tordre le coup de ce destin fataliste. Et c'est ainsi, oui, qu'ils leur prouveraient à tous qu'il était digne, digne de son clan, de son cousin, de son village et de son rayonnement.

- Sans... Maîtrise ... la ... Puissance ... N'est ... Rien ... Répétât-il mentalement en quittant son travail du regard, gravant ses paroles dans sa mémoire. Devant son regard interloqué, il répondit d'un petit haussement d'épaule fataliste avant de rétorquer : Un Ninjas est un éternel apprenti ... Et un homme, un sempiternel étudiant. Il y'avait toujours à découvrir, c'était cela, qui lui faisait vibrer le cœur, l'âme et les capillaires. Mais était-il déjà vraiment un homme ?

- Tu devrais aller lui en parler, tu comprendrais que c'est pas le style de la maison..., appuya-t-il en riant, un sourire large sur ma caboche, la main chassant de droite à gauche cette idée, comme pour dire "Yare Yare". Au final, ce qu'il voulait dire par là, c'est qu'ils utilisaient leur capacités sûrement de manière instinctive, mais aussi que l'ombre recelait bien plus de secrets que nous pouvaient en imaginer tout un clan de Metaru. Oh, ça, en matière de création, d'artisanat, de travaux manuels ... Mais il n'y avait guère que Shuuhei pour rattraper le navire, le remettre à flot, et se reposer les doigts de pieds en éventails sur le pont.

Un tronçon de métal cascada dans le feu de l'âtre, une gerbe de flamme jetant des étincelles tout autours d'eux. C'était ça aussi, la beauté de leur art. Les flammes, et le métal, comme la poudre et la guerre : Une explosion.

- Tu connais les Metaru ... Je vais pas te faire un dessin ! Rigola-t-il pour lui même, ayant de terrible don dans cet art, le laissant volontiers aux Suzuris. Tu verrais mes petit dej', c'est assez spécial, on croirait qu'un ouragan se déchaîne à la maison ... Sa crie, sa se bagarre, sa se chicane, sa se rentre dedans ... Mais au final c'est comme sa qu'on s'aime, fit-il en passant la mains derrière sa nuque, un petit regard en coin pour sa frimousse blondine. Et puis tu m'as vu à la réunion de famille, tu sais déjà comment ça peut se passer ! Il rigola en fermant les yeux, le métal terminant de fondre en sifflant.

Il attrapa les outils, et se mit au travail d'un air concentré. La sueur sur son front ne le gênait pas, d'où l'utilité du bandana, il passa un temps sur l'oeuvre, sculptant plus qu'il ne forgeait, comme s'il travaillait plus une matière argileuse que métallique. C'était nouveau pour lui, il pensait alors que le secret résidait dans la densité, mais aussi dans la façon dont elle avait agencé les particules de métaux entre eux. C'était plutôt surprenant. Le silence s'installa entre eux, uniquement troublé par le bruit du métal déjà durcie sur celui, plus chaud, d'Itagami. Un silence paisible, où les mots passaient plus dans les gestes que dans les paroles.

- Mh ... Merci Itagami-chaan, fit-il en lui prenant l'outil des mains, frôlant sa main nue qui le troubla par sa douceur. Il se remit au travail néanmoins, fort de la concentration qu'il sied à tout forgeron. Essayez donc d'oubliez un tisonnier sur le feu en plein milieu de l'après midi, et vous aurez des surprises en revenant ! Il avait déjà fait le principal, qui tenait à réduire en masses adéquates de trois formes identiques, à celle d'un coquillage que l'on ramasse sur le sable, pendant l'été brûlant des saisons sèches. Dis moi, je peux te poser une question indiscrète ... ? Il venait d'évider la structure principale des bijoux, laissant entrevoir plus ou moins une forme de spirale. Toi qui est une vraie fille ... Quand vous embrassez un garçon sur la bouche, ça veut dire quoi ? Il avait l'air si innocent, curieux de découvrir la vie, que cette question était forcément dénuée de tout double sens. Son regard noir de charbon se planta dans les yeux opalins de sa cousine.

Pendant ce temps là, un sifflement eut le temps de passer, et un ange de trépasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Jeu 23 Nov 2017 - 12:36
Un ninja est un éternel apprenti… quelque part j’attendais qu’il me donne la suite logique du dicton, à savoir que l’homme était un éternel étudiant ; mais il ne jugea point bon d’en faire part, ou peut –être avait-il déduit que je le savais déjà. Si tel était le cas, c’était une attention tout ce qu’il y avait de plus appréciable. Fermant les yeux un instant, je pris en compte l’idée de converser avec la proposée Nara, en effet ça ne me coutait rien d’essayer, mais… qu’une proposition stratégique aussi « musclée » sorte de ma bouche me paraissait assez ironique ; tout du moins pour ceux qui ne connaissaient pas mon style de combat, surtout pour une autre demoiselle.

- J’en prends note… Lui affirmai-je en me demandant si la jeune Nara était si terrible que ça.

Quant à sa famille… Comment dire, ses explications m’avaient empli de nostalgie ; c’était pareil chez nous. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’avais décidé de déplacer tous mes entrainements aux aurores, pour fuir l’agitation qui se faisait maitresse des lieux en chaque matinée. Entre père et mère se disputant leur douche jusqu’à ce que l’un des deux vienne squatter la nôtre, Kuu chan dormait comme une souche et moi qui me chamaillait avec le perdant de la bataille précédente, les cris, les disputes et finalement les pleures de Kuu chan arrachée à son sommeil… provoquant l’œil du cyclone… et au petit-déjeuner, ça repartait de plus belle :

- Hum… je crois que je vois ce que tu veux dire… Répondis-je avec un petit rire gêné en revoyant ces scènes

Le laissant poursuivre son travail, je ne dis mot, tachant de laisser mon cousin se concentrer sur ses créations, me contentant de le guider de temps à autre vis-à-vis de l’opération qu’il entreprenait. Je devais le lui reconnaitre, il était doué, Nué avait certainement passé tellement de temps à essayer de créer ces bijoux qu’au final les fantômes de ces précédentes erreurs le guidaient vers le résultat adéquat.
Mais maintenant que je voyais l’objet prendre forme, je me posais la question, cette bague représenterait-elle pour l’équipe la même chose qu’un anneau de fiançailles ? Était-ce là l’un des nombreux moyens de définitivement souder cette équipe et de leur permettre de laisser leur marque, peu importe où ils se rendraient… Vu comme ça, je comprenais tout le cœur qu’il mettait à l’ouvrage, et surtout pourquoi cela était si important à ses yeux.

* Devrais-je l’imiter ? * Telle était la question ; était-ce correct de ma part, de lui emprunter cette idée ? Pour le moment, depuis que j’avais quitté l’équipe qu’avait monté Daedra, j’étais seule, toute seule en tant que Ninja, un véritable électron libre, à la seule différence, que j’avais déjà un symbole, un signe… tout était parti d’une plaisanterie de Kuu chan avant de pour moi devenir réalité…
Etre un grand et un puissant dragon, suffisamment puissant pour de mes griffes de mes crocs et de mes flammes la protéger de tout danger, suffisamment grand pour de mes ailes pouvoir l’amener ou elle le désirait. Amusée, je sortis le collier qu’elle m’avait fait de cet insigne de tête de dragon, l’observant un instant avant d’entendre la question de Nue.

- Sur la bouche ? Répétai-je en écarquillant un peu les yeux, si une jeune fille avait véritablement fait ça pourquoi reposait-il encore la question. Voyant d’ailleurs qu’il ne réagissait pas à ma question, je validai donc qu’il s’agissait d’une bise sur les lèvres et non la joue, auquel cas, la réponse était normalement sans appel ; mais il restait un détail.

Hummm… je dirais que si elle est décomplexée et en à l’habitude, tu ne devrais voir ça que comme une bise et rien de plus… Fis-je en levant le regard au plafond, réfléchissant un peu avant de lui donner la seconde réponse.
Mais si tu as vu son visage virer au rouge, ou un bref, même très bref mouvement de gêne… il y a de fortes chances que tu l’intéresse0. Fis-je avec un léger sourire : qui est donc l’heureuse élue ? repris je d’un petit rire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Jeu 23 Nov 2017 - 17:34
La beauté de l'instant présent, c'est de voir se transformer les petits plaisirs, en grand bonheurs.

Il était pendu à ses lèvres, attendant le dénouement, sur que si une fille pouvait lui expliquer les actes de sa partenaire, il arriverait à comprendre. Elle détenait les pièces du puzzle du bout des lèvres, et elle déposa bientôt cette dernière entre ses mains. Un peu comme ... Une bise ? Il eut soudain une pensée pour ses parents, triste qu'il ne dise même plus bonjour autrement que par la parole. Tout était clair maintenant, sa partenaire et lui était amis, et les amis se faisait la bise comme ça. Point. La prochaine fois qu'il la verrait il y penserait.

- Yata ! Fit-il en levant le pouce, un sourire bête sur le visage.

Il termina donc son travail consciencieusement, s'appliquant sous le regard chaleureux de sa cousine, méditant encore ses paroles sur cette relation qu'il entretenait avec la Nara. Avait-elle rougit ? Ce serait embêtant. En faisant cela, elle l'obligerait à reconsidérer tout un tas de paramètres et de facteurs, à refaire l'équation de leur amitié en somme. Savoir si l'amour était là, sous-jacent, ou bien simplement étaient-ils simplement attachés l'un et à l'autre par liens du devoir ? Ça ne le dérangeait pas, il prenait très à cœur son devoir. Son honneur. La fierté de son clan.

- Élue élue ... Oh, une fille, tu sais ... Je pense pas que ce soit sérieux tout ça, elle dû vouloir dire bonjour ! Il semblait gêner d'aborder le sujet ... Soit parce qu'il ne savait pas ou il en était ... Soit parce qu'il ne voulait pas en parler avec sa jeune et jolie cousine. Presque aucun lien de sang ne les reliaient, si ce n'est un petit quart du côté de l'arrière grand père, dans l'ascendance de son grand oncle. Presque rien en somme. Mystère narratif, Nué est pareille à une statue, impossible à déchiffrer si son sculpteur n'en a pas décidé ainsi.

Finalement, les trois objets en poche, il remercia sa cousine en se penchant en avant dans un salut respectueux : Arigatô Itagami-san ! Et dans le même mouvement, en se relevant, déposa un court baiser sur ses lèvres rosées et fraîches. Merci pour tes conseils !

... Mais qu'est-ce qui n'allait pas chez toi, Nué ?

Au même moment, un liquide inflammable, négligemment transporté dans les passerelles supérieures, tomba sur l'établis, noyant le feu sous un torrent de matière toxiques. Une fumées noire puis jaune se dégagea rapidement, tandis que les chutes métal rentrait en réaction avec le liquide, sifflant comme si c'était une pomme de terre dans une casserole.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Ven 24 Nov 2017 - 10:50
Un liquide inflammable quitta les passerelles supérieures pour nous rejoindre dans l’atelier qu’utilisait Nué, en un instant son établi pris feu, chaque chute de m’étal s’enflammant l’une après l’autre puisqu’imbibé de ce que je soupçonnais être du vernis pour apporter des finissions à un projet de construction. Je n’avais pas bougé, ou du moins n’avais fait que très peu de mouvement, me limitant à la série de Mudra qui matérialisa les bandelettes de métal constituant l’exosquelette de combat que j’utilisais le plus souvent.
La majorité des bandelettes quittèrent mon corps pour comme qui dirait tisser un bouclier de métal entre l’incendie et nous autres les victimes du manque de sérieux d’un de nos confrères. Une voix vue d’en haut fondait en excuse, je l’entendais même gémir et pleurnicher sur sa passerelle ; tout du moins pensait l’entendre, étant donné que j’étais en plein combat contre moi-même pour éviter de commettre un impair irréparable…

- Hum… tu sais Nué… je vais te donner un conseil pour ta propre survie…. Laisse toujours la dame décider de te faire une bise sur les lèvres ou pas.. Fis-je en me retournant lentement pour prendre l’instituteur derrière moi, passai la main dans un trou qui venait de se faire au sein de mur avant de broyer l’objet entre les doigts du gant que j’avais créé pour lui en coller une bien mérité…

Les flammes dures assez rapidement contenues, malgré le fait que le gaz coupe-feu se rependait un peu partout. Le danger passé l’armure se reconstitua autour de mon être alors que je laissais s’échapper l’instincteur broyé. Depuis lors le dire sourire ne m’avait pas quitté mon visage, il s’était même un peu plus étiré en regardant mon très cher cousin sans gêne. Après il me semblait avoir précisé qu’elle se devait d’être très décomplexée par rapport à ce sujet… ou en avoir vraiment, VRAIMENT l’habitude… Et j’espère pour elle qu’elle ne bisouille pas les gens sur les lèvres à tout va ou sinon… elle risque de se retrouver dans des situations très peu commodes Fis-je en retenant toujours mon bras.

Prenant une grande inspiration je posai le lourd gant de fer au sol puis me redressai pour faire face à mon cousin j’insiste, évite de voler une bise à une fille à cet endroit-là, certaine pourraient te le faire payer de ta vie… repris-je avec une petite moue en penchant la tête sur le côté avant de lui proposer de sortir de son box.

Assez vite nous rejoignis la fautive, c’était une apprentie à qui on avait confié la tâche de ramener du produit de polissage pour le métal, mais elle était justement en train de le renvoyer, car il s’agissait d’un produit à retirer du marché : justement, parce qu’il était hautement inflammable.

- Okaa san… ! Fit une voix que presque toute la raffinerie devait connaitre maintenant.

- Kuu chan ! mais qu’est-ce que tu fais là ? Au moins, elle avait eu le mérite d’apaiser définitivement ma colère. Récupérant ma petite tête blonde en lui donnant mon avant-bras pour siège, avant de la lever à mon niveau.

-J’ai finis mes devoirs et le professeur à dit que je pouvais aller jouer le temps qu’il corrige. Fit Mon petit ange en plongeant son regard supposément émeraude dans le mien.

- Ha oui… Fis-je en me retournant vers mon cousin. Dit bonjour au monsieur fis-je en lui présentant Nué.

- Hiii ! Un Fantôme !!! s’écria-t-elle soudain en s’accrochant à moi comme sis à vie en dépendait. c’est lui que t… Reiko oba san à tué à la réunion ! renchéris la petite Métaru en tremblant comme une feuille.

- mais non il n’est pas mort… Fis-je avec un petit rire pour la rassurer il apprit un mauvais coup, rien de plus. puis en continuant sur le ton de la plaisanterie, je me retournai vers mon cousin… à moins que tune sois vraiment un fantôme et que tu m’es dupée !

- Hiii !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Sam 25 Nov 2017 - 0:53
D'un seul et même mouvement, en un instant, des bandelettes de métal se formèrent sur les bras et le buste de sa cousine, épousant ses formes avantageuses comme une coque métallique d'une solidité incroyable. Nué avait déjà pensé à ce genre de chose, mais ses Ninjutsu défensifs étaient pour le moment bien plus basique que cela. La solidité du Metaru, fidèle comme son honneur est blanc. Enfin, pour la plupart. On n'allait pas se mettre derrière chacun pour vérifier la droiture de tous. Elle se colla à lui d'un même mouvement, l’enserrant dans une gangue protectrice et douce à la fois. Il sentit les reliefs de sa cousine contre con corps, une fois que les bandelettes se réorganisèrent pour protéger son dos. Agréable ... Et flippant à la fois. Et puis... Itagami ... Tu le sert fort arrête, tu vas l'étouffer !

- Whoa, la puissance ! Fit-il, avant de l'entendre réviser ses paroles sur les bisous sur la bouche... Alors, sa voulait dire que Sayo était.. Spéciale ? Il aurait utilisé bon nombre de qualificatifs et de noms colorés, mais sûrement pas celui là. Quoi que, si on la tournait dans le bon sens - Non, pas Sayo, la syntaxe... Oh, désolé Itagami-san, je .. je pensais qu'on disait au revoir comme ça aux gens qu'on aime bien ! Il se frotta l'arrière du crâne, extrêmement gêné ... Une goutte perlait de son front, conséquence de la chaleur ou de la gêne ? Peut-être avait-il mal interprété ... Mal jugé, mal comprit. Il était si peu vif, sur le sociale, qu'on aurait dit un enfant à certains moment ... Alors la menace ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, comme brisant le rêve sucré de la jeune femme modèle. Arf. Elle semblait farouche la demoiselle ! Promis ... C'était très agréable, mais je referais plus ! Lâcha-t-il en tentant-vainement, de détendre l'ambiance en souriant confusément, ne sachant plus ou se mettre ni sur quel pied danser.

- Okaa san… ! Fit une petite voix douce, et il se tourna vers la jeune fille qui caracolait jusqu'à eux en dodelinant de la tête, ne s'arrêtant que dans les bras de sa maman. L'endroit le plus confortable et rassurant du monde ... Sauf chez lui. Chez lui, c'était plus misère et sentences que l'on y récoltait.

En le présentant, il fit peur à la jeune fille, surement que l'association des cicatrices, en plus de l'incident, ne devait pas la rassurer. Néanmoins sa réaction lui tira un rire toniutrant à travers toute la raffinerie, à en secouer les murs. Il pleurait presque, prouvant par la même qu'il était bien envie.

- Boooooooouh ~ Fit-il en se rapprochant d'une démarche glissante, tandis que la fille tentait de s'enfuir, à moitié effrayé, à moitié amusée. Il la récupera habilement dans ses bras, et la fit passer sur sa tête, en lui demandant la question rituel chez lui : Alors, tu as été bien sage avec ton senseï ? Ce à quoi elle répondit, lui tirant une expression ravie, ainsi que cette phrase que les enfants aiment tant : Sa veut dire que tu mérite une récompense pour tes efforts ça ! Il redonna la petite fille à sa mère, se penchant sur l'établis pour y attraper quelque morceaux de métal survivant, les tordant dans ses mains via son pouvoir héréditaire.

Il fit comme elle lui avait montré, n'ayant point besoin d'outils cette fois pour modeler selon la forme qu'il voulait. Il lui tendit néanmoins une petite fleur, composée de ce qu'il restait de ses échec. Tiens !

Comme quoi, les erreurs passées sont vraiment le terreau des rêves à venir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385
Metaru Itagami
Metaru Itagami

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Dim 26 Nov 2017 - 18:16
Kuu chan, pauvre petite, je sentais les vibrations de son corps jusque dans mes jambes tant elle tremblait sur elle-même, essayant tant bien que mal de se cacher derrière moi de cet esprit frappeur qui avait éclaté d’un rire si puissant qu’il en avait secoué toute la raffinerie, je me demandais que faire. Les arrêter ? Ou continuer de découvrir ce côté touchant de ma petite ange ? Elle qui clamait n’avoir peur de rien, son estime de soi devait certainement en avoir pris un coup. Ceci dit, de son point de vue considérer Nué comme mort après la frapper de Reiko à la réunion n’était pas si étrange que ça à dire vrai ; une personne normale en aurait probablement eu la nuque brisée d’ailleurs. La petite blonde ne l’avait pas vu se relever de toute le reste de la cérémonie et il fallait dire que nous avions profité de cette petite agitation pour tirer notre révérence…
Celle-ci voyant que je n’avais point eu de mouvements de recule, voir était à mon tour secoué d’un petit rire finit par se rendre à l’évidence ; si sa mère était i calme, il devait bien y avoir une raison. Ses tremblements s’étaient arrêté, mais elle n’en était pas moins accrochée à ma personne, loin de faire confiance à un de ses oncles ou cousin germain d’on ne savait trop quelle ramification du clan…

Finalement elle tait rentrée dans la blague, commençait petit à petit à s’amuser de la présence dudit revenant jusqu’à ce que celui-ci lui tende les bras. Elle me jeta un regard interrogateur auquel je souris d’un air confiant. Fut une époque, où ma paranoïa ne nous aurais jamais permis de passer ensemble pareil moment, mais avec le temps et comprenant surtout que je ne pouvais la protéger d’absolument tous dangers, je dus revoir mes inquiétudes à la baisse et était très heureuse de voir que ceci se passait pour le mieux.
Un sourire épanoui, un rire joyeux sur les épaules de son parent ; s’était comme ça que devais vivre les enfants, sans se soucier du lendemain vivre et prospérer paisiblement et non pas… une obscure pensée me traversa l’esprit ; secouant la tête pour e pas la laisser s’insinuer davantage, je rouvrais les yeux pour voir Kuu bomber la poitrine (qu’elle n’avait toujours pas) alors que Nué lui faisait par de son admiration pour avoir été une bonne fille.

- Regarde maman… Fit-elle tout heureuse en me présentant la fleur de métal que Nué lui avait forgée.

Délicatement je la lui pris des mains, avant de la glissée dans ses cheveux juste derrière son oreille ; un rapide coup d’œil m’avait permis de constater que Nué avait su mettre mes conseils en application, le résultat était non pas sans appel, mais possédait toutefois une bonne finition, il ne lui restait plus que de la pratique, encore et encore un peu de pratique, pour parvenir à des résultats commercialisables.

Elle te va comme un gant.

- Hé hé !

- Alors… ? Fis-je en en vérifiant par la même occasion si mon éducation avait porté ses fruits.

- Arigatou Onii san… Répondis à Nué la petite Metaru en baissant la tête, en remerciement au présent qu’il lui avait créé.

Une petite bise plus tard, je la reposai au sol, sentant sa petite mimine encore et toujours accrochée à un pan de ma tenue, patientant en tripatouillant un peu la fleur dans ses cheveux, frétillant un peu de joie d’avoir eu un nouveau bijou fais rien que pour elle. Mon regard s’y attarda un instant, un fin sourire sur le visage avant de se reposer sur Nué, lui exprimant une silencieuse, mais profonde reconnaissance.
Aujourd’hui, j’avais plusieurs fois fait le tour de la raffinerie, avait aidé çà et là certaine personnes et passée pas mal de temps avec mon compatriote ici présent ; mes entraînements étaient déjà faits et la sentir se trémousser à mes côtés avait fini par faire naitre chez moi cette envie, celle de passer du temps ave la chair de ma chair…

Bien, Nué Kun aurais-tu encore besoin de moi ? Inclinant la tête sur le côté, j’attendais une réponse, en réalité toutes étaient bonne à prendre un oui me permettrait d’apprendre de nouvelle chose à ma puce, un nom me permettrait de profiter de l’après-midi avec elle au parc.

- Au vu des résultats que tu m’as montre tout à l’heure je dirais que tu as compris l’astuce, mais si tu as une question…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami
Metaru Nué
Metaru Nué

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami] Empty
Lun 27 Nov 2017 - 23:37
Ah non mais ça ! Incroyable ! Une fille encore plus mignonne que la mère, ça lui en bouchait un coin, et ça en disait long sur la très bonne éducation que devait lui inculquer sa mère. Ainsi donc, il y'avait des personnes cabales de créer des choses plus belles encore que des bijoux, et sans commune mesure monétaire. C'était pour des familles comme ça qu'il était devenu un ninja, et qu'il souhaitait intégrer l'unité de traque - bien que relever le défi de Shojito était stimulant et très intéressant, afin de les protéger et d'étendre le rayonnement bienfaisant du village sur les autres contrées. Son raisonnement pouvait sembler extrême, mais dans sa tête de gamin, c'était cohérent : Ils devaient lutter coûte que coûte pour s'approprier le monde, et en faire une place plus sûr pour tous.

- Il n'y a pas de quoi, une belle fleur pour la plus belle des fleurs ! Plaisanta-t-il en tirant quelques rougissements à la petite fille, et avec cela, quelques uns de la mère surement. Il était tout regard pour l'enfant, qui lui rappelait sa petite sœur à cette âge là, quand il était encore son "Oni-chaaaaaan" préféré. Les enfants hein ! Un sujet épineux si l'on avait demandé son avis, surtout pour les enfant de type féminine. Était-elle des sortes de sortes de petits monstres en devenir qui démontrait toute l'innocence de ses dernières ? Ou étaient-elles là pour prouver que c'était une faute masculine qui les transformait en bête abominable ? A vrais dire, Nué n'en savait plus rien, Itagami avait réussit à semer le trouble dans son esprit.

Lui aussi éprouvait le besoin de se recentrer en allant dans son foyer, prêt de l'ouragan qu'était sa mère, et qui lui fournissait toutes les raisons de croire en ses certitudes. Il n'en fallait pas plus pour en faire un homme heureux, l'ordre du monde tel qu'il le pensait enfin respecter, et les normes rétablis. Je pense que j'ai assimilé l'essentiel, bien que ce ne soit que les bases qui soient maîtrisées .. Commença-t-il dans un laïus, avant d’apercevoir la tête de Kuu-chan fumer littéralement devant la notion technique qu'il était entrain d'aborder. C'était peut-être encore un peu tôt non ? Il se souvint de ses premiers ouvrages, de sa fierté à voir son père travailler comme un ancien, et de sa passion pour la forge qui grandissait chaque jours. Pouvait-il en dire autant aujourd'hui ?

C'est vais qu'il délaissait de plus en plus la raffinerie pour elle, sa coéquipière, et son équipe. Il avait déjà eu des reflexions, pas plus tard que le matin même, devant le thé vert traditionel du matin. Le moment convivial où tous les employés se retrouvaient, pour parler et echanger, mais aussi se donner du courage. C'était là la force de l'unité des Metaru, et des autres artisans gravitant autours de ceux-ci. Un vrai moteur de l'économie à l'échelle local, et qui se faisait étendard de Kumo no Sato et de son chef, leur cousin.

- Oh, la prochaine fois, on aura qu'à se retrouver à la demeure des Metaru ! Fit-il en ébouriffant les cheveux de la petite. Je passe trop de temps dans ma grotte ou sur un terrain d'entrainement continua-t-il d'un air désolé, surtout pour la petite dont il ne pouvait profiter. J'en profiterais pour voir Shuuhei-sama, ça fait longtemps qu'il me tanne pour lui donner des nouvelles de l'avancée des recherches de mon frère... Il se perdait en explication, et termina par relâcher les deux demoiselles.

Il était seul de nouveau, un sourire sur les lèvres. Avec ça, elle ne pourrait plus ni lui en vouloir, ni penser qu'il était qu'un gros balourd pas très malin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Put the ring on it ♫ [ Pv Itagami]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Itagami-sensei? [PV Metaru Itagami]
» Impulsion [M. Itagami]
» Fébrilité ? (Itagami)
» Qu'es-ce que tu me veux ? [Pv Itagami]
» A l'attention d'Itagami

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Raffinerie
Sauter vers: