Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Etape transitoire - PV Ryukin EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Etape transitoire - PV Ryukin

Unagi
Unagi

Etape transitoire - PV Ryukin Empty
Dim 22 Jan 2023 - 18:36

Au sortir du temple, devant les marches usées par le passage du temps et des visites, je m’avançais de quelques pas avant d’entailler légèrement mon pouce d’une feuille de papier. Au moins, cette méthode était plus simple et moins douloureuse que de se mordre volontairement le pouce. Après quelques mudras, j’apposais cette main sanglante au sol et dans un nuage de poussière, une immense chouette fit son apparition devant nous, une chouette majestueuse aux yeux d’un bleu azur profond et au plumage liseré d’une couleur similaire. Invitant Ryukin à prendre place sur l’animal, une fois installé, la monture prit son envol et de quelques battements d’ailes voilà que nous nous retrouvâmes au-dessus de cette forêt accueillante pour nous et nos projets et bien trop funeste pour le commun des mortels. En vol, au-dessus du pays de la Pluie, j’interpelais mon compagnon de voyage tout en prenant mes aises sur le dos de l’oiseau géant.

« Profite du voyage, nous aurons tout le temps de discuter une fois arrivés à Hi. Quant à toi mon ami, préviens-nous lorsque nous serons à destination. »

Sur ces paroles, m’allongeant tel un bouddha, le bras droit soutenant ma tête pendant que je m’étalais de tout mon long, je me laissais aller à quelques somnolences et rêveries après une longue nuit d’étude.

Si la distance entre Ame et Hi n’était pas si grande que cela, surtout notre point de départ jusqu’à la frontière du Feu, il nous fallait toutefois nous enfoncer légèrement au cœur de cette nation à la politique compliquée avant de pouvoir mettre pied à terre. Si cela nous aurait prit surement plusieurs jours à pied, quelques heures suffirent à vol d’oiseau, et alors que nous étions en plein ciel, largement au-dessus du sol, je remerciais ma chouette qui se volatilisa, nous laissant chuter sans ménagement.

« Tu vas pouvoir atterrir sans mal ou tu as besoin d’aide ? » demandais-je alors à Ryukin alors que notre chute vers le sol se précipitais encore et encore.

Si pour ma part les choses étaient simple, faisant apparaitre des ailes de papier dans mon dos pour ralentir ma chute au dernier moment, je m’attendais tout de même, comme pour Nozomi, à attraper le moine et à le déposer en même temps que moi. Finalement, quelle que soit la méthode, j’étais certain qu’il en faudrait plus pour venir à bout de l’Asura. Après tout, nous étions Sakana, ce n’était pas une simple chute qui pourrait nous stopper.

Posant mon premier pas au sol, c’est un « floc » qui m’accueillit, puis un second, laissant une trace boueuse sur mes chaussures et sur le bas de ma pèlerine marquée d’un poisson doré.

« Bien, maintenant que nous sommes là, nous pouvons discuter tranquillement. Si j’ai décidé de venir ici, c’est que j’ai appris que c’était l’antre, la tanière ou peut importe le nom qu’on lui donne d’une race de kuchiyose. Ces marais boueux et sentant la fange sont le domaine de Crocodiles de talents et je veux en faire mes compagnons de route. Qu’en à toi, si tu veux profiter le pacte qui nous sera offert ou qu’on aura prit par la force, ce serait une corde de plus à ton arc et dans le cas contraire, je suis certain que tout ne se passera pas sans effusion de sang. »

Prenant le temps d’observer la zone tranquillement, je pris finalement la décision de partir dans une direction, presque au hasard. Si seulement c’était vrai. Mais il n’en était rien. Sciemment, je décidais de nous enfoncer un peu plus dans la profondeur des marais, dans une zone qui nous serait irrémédiablement hostile.

« Je me demande combien de temps ils vont mettre à nous tomber dessus et à combien. En revanche, évite de les tuer, les mettre KO suffira, après tout, je suis là pour eux, pas pour leurs cadavres. » finis-je par dire en rigolant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi
Ryukin
Ryukin

Etape transitoire - PV Ryukin Empty
Lun 23 Jan 2023 - 0:47





Abandonnant notre modeste palais, je me retrouvais rapidement sur le dos d’un animal ailé. Un être qui valait bien plus que les simples humains par sa majestueuse puissance et son rang dans ce monde, un être qui sciait très bien à Unagi. Voir cette chouette être le compagnon de mon ami n’était pas étonnant quand on le connaissait un peu et une fois en vol, nous étions partis pour plusieurs heures de voyage.

Je pris le temps d’observer la capitale du pays de la pluie au début du chemin. Marashigure était une belle ville quand on retirait toute la crasse humaine qui y habitait. Un endroit parfait à dominer et à contrôler dans un avenir proche. Une fois passer et loin des yeux, je profitais, tout comme Unagi, de ce trajet agréable pour me prélasser aux souffles des vents dominants, sans rien faire d’autre qu’attendre. Jusqu’à ce que les denses forêts du pays du feu se retrouvent sous la monture de mon compagnon.

Fait étonnant, le vieil homme qui faisait office de fondateur du Sakana me prit simplement par surprise quand il révéla son fidèle destroyer dans un nuage de fumée, alors que nous étions encore à plusieurs centaines de mètres du sol.

S’entama alors une chute vertigineuse à laquelle je ne m’étais pas préparé. Pour rappel, je roupillais encore dix minutes en arrière et me voilà en train d’écouter Unagi me narguer sur mes capacités d’Asura.

Que croyait-il ? Qu’un démon avait besoin d’aide pour atterrir dans une forêt ? Que je n’étais pas capable de survivre à une chute mortelle pour les simples hommes ? Heureusement que je le connaissais et surtout que je l’estimais pour un humain, mais pour une fois, je décidais de rentrer dans son jeu…

« Oh, je sais pas… On verra bien à l'atterrissage si mon corps fait de chair et de sang se transformer en une bouillie infâme immaculant tes jolies bottines… Peut-être qu’en perdant mon lien mortel qui me retient à ce monde, je pourrais enfin renaître en Asura du chaos et défaire toute vie dans ce monde d’un simple claquement de doigt… Qui vivra, verra… »

Et alors que la cime des arbres fouettait tout juste ma peau, il était temps de s’activer et de prendre les choses en main. Abordant un large sourire, les bras du Cardinal de l’Ouest apparaissent sous mon être. Fracassant le sol par l’ampleur de l’impact, les mains immatérielles du Dieu se tenaient droit et indéfectible, me retenant du destin funeste qui m’attendait.

Pendant qu’Unagi m’expliquait la raison de notre venue dans ce pays, je me remémorais avec passion le temps que j’avais passé sur ses terres boisées. À l'époque, j’avais rencontré un homme dénommé Hanzo, un petit être fort petit et chétif… Je me souvenais qu’il se prenait pour un être parfait et puissant et après qu’une joute avait éclaté entre nous, il avait fini par dire que j’étais bien trop puissant pour ses marionnettes et que je devais maintenant m'atteler à le remplacer dans son poste actuel… Que de bon souvenir quand j’ai refusé de le succéder. En ce temps, je n’avais pas encore retrouvé Unagi et je n’avais certainement pas le temps de faire mumuse avec son devoir d’humain…

« Des crocodiles dis-tu… Hmm ça pourrait être amusant. S’ils sont moins stupides que les humains, je serais peut-être assez charitable pour en prendre un en tant que sujet… Mais si je n’ai le droit de tuer aucun d’entre eux pour me faire respecter, cela s’annonce rude pour moi. Humain ou Kuchyose, le pacte que j’ai réalisé avec le Cardinal du Sud tient toujours, après tout, une âme est une âme, qu’elle soit humaine ou kuchyose. »

Suite à cela, quelques heures passaient à profaner les profondeurs du marécage dans lequel nous avions atterri. Sans rencontrer âme qui vive, le silence paraissait d’un autre monde. Ni animaux, ni insectes, tout ne semblait ne pas avoir eu connaissance de ce lieu pourtant fertile à première vue. Peut-être que l’odeur nauséabonde de ce territoire faisait fuir tout être vivant… Mais je doutais que cela soit le cas, bon nombre de créatures appréciaient des lieux aussi puants que ça.

Ce ne fut qu’encore après une longue marche que quelque chose d'intéressant se déroulait sous nos yeux. Alors que nous nous approchions d’une vaste rivière boueuse, plusieurs masses apparaissaient sur les eaux troubles. Des formes ovales, recouvertes d'écailles se dirigeaient vers nous, lentement mais inlassablement. Nous pouvions en compter une trentaine, telle une légion qui entamait une marche vers une bataille, celle-ci se soulevait à quelques dizaines de mètres devant nous.

Faim… Faim… Faim… Ses mots résonnaient aux crépitements des bulles d’air s’échappant des eaux, alors qu’un magnifique croco s’illustrait à nous.

« Vous cherchiez la mort… Vous l’avez devant vous, hommes. Tâchez d’être assez nutritif pour notre clan. »
0

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin https://www.ascentofshinobi.com/t13747-ryukin
Unagi
Unagi

Etape transitoire - PV Ryukin Empty
Mar 14 Fév 2023 - 21:57

Si Nozomi avait prit la chute du haut de l’antre de nos nouveaux compagnons d’une manière étrange bien à elle, Ryukin philosophait davantage pendant que son corps mortel se rapprochait inexorablement de sa fin si le sol venait à arrêter brutalement cette chute qui lui était imposée. Alors que nos deux corps étaient encore dans une certaine plénitude aérienne, j’écoutais là les paroles du jeune moine.

« Rassure-toi mon ami, si mes bottines venaient à être éclaboussées de ton sang, je n’aurais qu’à leur enlever une couche de papier comme une mue. Après tout, je suis une assimilateur, les taches de sang ne sont pas vraiment un souci que je rencontre souvent. » dis-je en rigolant.

Si pour certains une arrivée brutale sur un sol rocailleux en vue était une fatalité, pour Ryukin ce n’était nullement le cas et sans grande surprise son atterrissage se fit sans vraiment de peine. Usant de ses talents moniaux, une main chakratique immense stoppa sa mort, lui permettant une mise à terre sereine.

« Eh bien, tu vas devoir supporter ce corps mortel encore un moment. Je suis presque déçu de ne pas savoir ce que tu serais devenu, au-delà d’un tas de bouillie sanglante. »

Finalement, cette première étape qui était la plus simple de toutes celles qui suivraient fatalement nous laissa avec un champ de possibilités immense. Mais pour ceux que je recherchais, une seule direction me semblait pertinente et c’est vers les marais que nos pas nous portaient. Marchand sur l’eau sans difficulté, la base de tout shinobi, notre progression se faisait sans peine.

« Je suppose que chaque clan a ses propres critères d’acceptation. Je dis juste que s’il y a une épreuve de force, tuer ceux avec qui tu veux te lier n’aidera pas nécessairement à te faire accepter. Mais pour le coup, libre à toi d’agir à ta guise. »

Quant à notre voyage forestier, au bout de quelques heures, il se solda finalement par une certaine réussite. Devant une assemblée de saurien pensants et à même d’interagir avec nous, c’est avec violence que nous fûmes accueillis. Ecoutant les paroles hasardeuse d’une jeune crocodile trop sûr de lui, je prenais le temps de m’asseoir sur une souche couverte de mousse avant de poursuivre la discussion.

« Sérieusement ? Vous pensez que nous cherchons la mort ? N’y a-t-il pas autre chose que nous serions venus chercher à votre avis ? Je ne parle même pas de vos menaces puériles qui ne m’offrent pas le moindre frisson. Nous sommes au beau milieu d’un forêt où personne ne vient jamais. Nous sommes à des heures de marche de nulle part et malgré tout, nous ne sommes ni fatigués, ni blessés et nos vêtements encore propre malgré le marais boueux qui nous entoure. Pensez-vous seulement que ce soit une bonne idée que de chercher à nous manger ? »

Si mes paroles semblaient justifiées, elles semblaient en revanche avoir un effet délétère sur le crocodile vindicatif qui grogna d’autant plus, suivi par nombre de ses congénères qui commençaient à se mouvoir vers nous.

« Eh bien, vu que tu sembles le plus hardi de tous ici, lorsque tu auras compris que tu ne fais pas le poids, tu iras chercher quelqu’un qui soit en mesure de discuter avec nous. En attendant, mon jeune ami ici présent va se faire un plaisir de tous bous battre. Mais rassurez-vous, il ne tuera aucun d’entre vous, ce n’est pas le but de notre visite. »
« N’est-ce pas ? » demandais-je en tournant mon regard vers Ryukin, attendant le début des hostilités.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13622-termine-unagi

Etape transitoire - PV Ryukin

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au détour d'une étape - PV Ryukin
» Ryukin
» [Arc n°5] Passer une étape
» Visite éphémère - PV Ryukin
» Connaitre le terrain - Mission B - Ryukin

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: