Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu]

Fuyumi
Fuyumi

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Sam 29 Oct 2022 - 5:13
Au cœur des terres du pays du Fer, l’arrivée de l’hiver n’épargnait personne. A la croisée de deux grandes routes se trouvait une humble bourgade marchande où séjournaient habituellement les marchands de passage. Son relais équestre permettait également aux messagers et voyageurs de reposer ou échanger leurs montures pour reprendre leur route au plus vite. Mais en cette nuit glaciale, personne ne pouvait en profiter tant la neige qui semblait tomber indéfiniment empêchait tout passant de reprendre leur voyage dans de bonnes conditions. Les rues étaient désertes, les lanternes éteintes, seules quelques chaumières éclairaient faiblement au travers de leurs fenêtres. Le bruit de la tempête n’était perturbé que par ceux provenant de la grande auberge du village.

Dans une chambre bien trop petite pour le prix qu’elle avait dépensé, Fuyumi finissait de préparer ses affaires pour le lendemain. Bien qu’elle eût fini par céder à la fatigue et aux caprices du ciel, elle ne comptait pas attendre la fin de la tempête pour reprendre la route. Alors qu’elle s’apprêtait à se coucher, Yuu, qui avait passé sa journée à dormir sur le chariot, se faufilla dans l’ouverture de la porte. Hésitant quelques instants à laisser son compagnon se débrouiller, elle finit par se laisser convaincre par le bruit constant provenant de l’étage inférieur. Elle récupéra donc sa sacoche avant de quitter sa chambre, non sans laisser derrière elle un clone pour surveiller Amiko et le reste de ses affaires.

Dans la grande salle de l’auberge, l’activité était bien plus importante qu’à l’accoutumée. En plus d’être le seul lieu ouvert de la région, un évènement était organisé dans la bourgade la veille, piégeant malencontreusement tous ses participants dans cette auberge jusqu’à la fin de la tempête. Le personnel était surmené, si bien que certains clients avaient été recrutés temporairement pour gérer le surplus de travail. L’inaptitude de ces derniers et l’agacement des personnes désirant partir créaient une tension palpable. L’ambiance n’était pas mausade pour autant, l’alcool coulait à flot et nombreux étaient ceux souhaitant juste profiter de l’occasion pour s’enivrer sans culpabilité.

Si l’Initiatrice ignorait la nature de l’évènement ayant attiré tant de monde, elle avait repéré quelques individus particuliers dans l’établissement. Une poignée de samouraïs et shinobis se mélangeaient avec les autres clients. Sans savoir ce qui les liait, la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être particulièrement vigilitante. Elle savait d’expérience que ce genre de situation pouvait exploser à tout moment.

Apercevant alors son compagnon félin perché au sommet d’une étagère surplombant le bar, Fuyumi s’y installa. Plaçant quelques billets sur le comptoir, elle fit signe à l’employée. Celle-ci reposa le verre qu’elle nettoyait avant de lever la tête vers l’amejine. Arrêtant alors son regard sur le tatouage entre son cou et sa poitrine, symbolisant son appartenance au Ningen, elle fit un pas en arrière de surprise.

— Je... Euh… Bonsoir,
bafouilla la serveuse, qu’est-ce que je vous sers ?

— Bonsoir,
répondit doucement Fuyumi avec un sourire pour calmer son interlocutrice, un verre de saké suffira pour l’instant.

Laissant Yuu s’amuser en hauteur, la jeune femme se retourna sur sa chaise pour faire face à la salle. Observant le comportement des clients, elle semblait presque les défier d’être suffisament téméraires pour s’approcher.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi https://www.ascentofshinobi.com/t13352-dossier-fuyumi
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Lun 31 Oct 2022 - 14:11
Ils en ont pas marre de faire des fêtes pour tout et n'importe quoi ? On a pas fais grand chose nom d'un chien, juste recruté du monde, mais bon tant pis, je vais juste rester à regarder ce qu'il se passe. On dirait que Totsu s'ennuie tout autant que moi, ce type m'intéresse énormément, il m'a donné du mal lors de notre précédent combat, j'ai bien envie de l'affronter à nouveau ce type. Mais pour le moment laissons juste ces combattants profiter de la vie, la majorité d'entre eux périra sûrement dans notre lutte à venir, une tâche énorme nous attend, une montagne infranchissable.... infranchissable si on est seul, mais ensemble nous allons y arriver, il y aura des compagnons qui tomberont lors des combats à venir, mais pour eux et pour ceux qui sont déjà tombés auparavant nous réussirons. Pour Tetsu, pour le seigneur Taira, pour mes amis tombés lors de l'attaque d'Iwa, pour les camarades tombés lors de l'attaque des Chikori, je promets de tous les venger, je serre les poings en me rappelant leurs visages à tous, et surtout celui de mon ami d'enfance... Yukio... être ton kaishakunin a été un honneur mon ami, et c'est pour toi que je me bats jour après jour, car je t'ai promis de protéger Tetsu, et nous ne serons pas en sécurité tant que les Nagamasa seront au pouvoir.

Tout à coup quelqu'un débarque, une femme, sa présence est impressionnante, je ne l'avais jamais vu auparavant, elle n'est sûrement pas du coin, quel est ce tatouage qu'elle arbore ? Que signifie-t-il ? Et surtout... pourquoi est-ce que sa présence m'inquiète ? Moi qui ne suis jamais inquiet et qui ne doute jamais d'habitude, son aura est si puissante qu'elle a réussi à me troubler ? Sa présence ici ne me dit rien qui vaille, il faut que je sache qui elle est et ce qu'elle vient faire dans le coin, serait-elle une ninja appelée en renfort par les Nagamasa ? Ou bien une potentielle alliée ? Il va falloir que je tire tout ça au clair, je fais un signe à Totsu assis à côté de moi et lui dis que je vais aller vérifier quelque chose. Elle s'est assise au bar, c'est le moment d'aller voir qui elle est, qu'est-ce que je fais ? Je la menace avec mon katana ? Ou j'y vais avec diplomatie ? Si j'étais seul j'irais bien directement pour la menace, mais il y a tellement de monde ici, je n'ai pas envie qu'il y ait des menaces collatérales, surtout qu'il y a pas mal de civils également. Je vais donc y aller avec une approche un peu plus diplomate. Je m'assois sur une chaise à côté de la sienne, je commande un verre d'eau gazeuse à la serveuse, elle est surprise par ma commande on dirait, c'est vrai qu'autour d'autant d'alcooliques un gars sain a l'air tout à coup étrange. Je me fais servir et remercie la jeune fille, je m'adresse alors d'un ton glacial à la femme assise à côté de moi.


Zanzu : Je ne vous avais encore jamais vu dans le coin étrangère, êtes-vous une touriste ?

Son aura est impressionnante, à glacer le sang...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514 https://www.ascentofshinobi.com/t13652-shushioka-zanzu#120831
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mar 1 Nov 2022 - 16:26
Le Satsuma, toujours en compagnie de la troupe du Fukyuu s'était déplacée et éloigné des zones contrôlées par les Chikori et leurs alliés direct. Il leur fallait se faire oublier un peu après les dégâts causés et les différents accrochages avec les soldats du clan Chikori, fidèle allié des Nagamasa. Le Fukyuu fort de quelques nouvelles recrues, s'en était allé rechercher des armes en échange de quelques destriers de race Chikori. De même, le déplacement, permettant une accalmie, devait donner l'occasion à Hideo de retrouver du poil de la bête, de recouvrer sa santé, mais aussi d'entraîner sereinement les nouvelles troupes. Contrairement à une troupe régulière, le Fukyuu était plutôt indépendant dans sa démarche, libre quant à sa mobilité, du moins dans les grandes lignes... En tous cas, ce furent toutes ces raisons qui décidèrent de leur emplacement, ces jours-ci, dans cet environnement où ils s'étaient retrouvés.

Dans une auberge, et parce que la neige les avait obligé à rester sur place un moment, les samouraï du Fukyuu profitaient un peu de la vie. Grand alcoolique devant le dieu des samouraïs, Hitsugaya enfilait les choppes de bière comme on pouvait boire des litres d'eau. A aucun moment il ne semblait atteint, à aucun moment il ne semblait perdre pied. Même qu'à la "bataille au vin" il se permit de battre 3 adversaires d'affilée le tout au rythme des hourra et des applaudissements des membres du Fukyuu. Malgré la neige et l'hiver qui déjà se montrait intraitable, le Satsuma profitait de la vie. Il n'y avait bien que le Shushioka et sa tendance à boire des concoctions douteuses, soi-disant plus saines, qui jouait les trouble-fêtes en ne se mêlant justement pas à la fête.

Tout semblait parfait, la bonne humeur, la joie, la reconnaissance de sa capacité si spéciale à tenir le choc face à l'alcool. Tout était parfait jusqu'à l'entrée de cette femme. Cette dernière avait tout du personnage intriguant, de ce type de ninja qui tape à l'oeil au premier coup d'oeil. Sa mise, ses yeux, son regard, son comportement et ce chat qui l'accompagnait. Le Satsuma ne perdit rien de l'intruision de la nouvelle venue, pas plus que Zanzu. Tout comme lui, il remarqua ce mouvement presque de défiance envers l'assemblée après avoir passé sa commande : se tourner vers l'assemblée, vers tous ceux qui sereinement vivaient leur vie et profitait de l'instant présent malgré le climat douteux. Mais ce ne fut pas là la cerise sur le gâteau... Cette marque sur le cou. Elle ne put échapper à Hitsugaya, lui qui était tsumejin et qui avait grandi dans l'Est de ce pays divisé.

_ C'est qui celle-là Hitsu ? Grommela un samouraï assis aux côtés du Satsuma. Ce samouraï avait remarqué l'air changeant de son homologue et il s'en inquiétait.

_ A première vue, je dirais une tsumejine... Mais restons sur nos gardes...

Dorénavant tourné aux trois-quarts vers la kunoichi, il prêtait attention à ses faits et gestes et surtout à la discussion avec Zanzu qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Fuyumi
Fuyumi

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mer 2 Nov 2022 - 1:59
Malgré son attitude, la jeune femme s’attendait bien à être importunée rapidement. Son apparence et sa posture intimidaient aisément, mais entourée d’hommes énivrés, elle se savait incapable d’y échapper. Elle fut cependant surprise tout de même par l’arrivée de l’homme à la chevelure azure. Sa démarche démontrait une sobriété exceptionnelle en ces lieux. S’installant sans un mot aux côtés de l’amejine, il commanda un simple verre d’eau. Attendant patiemment d’être servi, il finit enfin par adresser la parole à celle qu’il était venu voir. Malgré l’odeur de son haleine confirmant les présomptions de la jeune femme, il fit preuve d’autant de politesse que n’importe quel ivrogne séjournant une grande partie de leur vie au bord d’un comptoir de bar. Interrogeant Fuyumi, qu’il avait immédiatement identifiée comme étrangère, sur les raisons de sa présence en ces terres, le samouraï s’exprimait sans émotion. Il fut bien difficile pour l’Initiatrice de ne pas se sentir aggressé par cette interrogatoire dénué de toute forme de courtoisie. Vidant son verre de saké d’une traite, elle se tourna alors vers son interlocuteur.

— Bonsoir à vous aussi,
répondit-elle avec une intonation plus taquine que colèrique, je n’ai malheureusement pas le luxe de perdre du temps en visite touristique.

Déposant son verre sur le comptoir, elle fit signe à la serveuse de le remplir à nouveau avant de reprendre la parole.

— Je ne suis ici que pour passer la nuit avant de reprendre la route pour le palais. J’ai un colis à livrer à votre princesse. Ou votre Shogun d’ailleurs, j’ignore comment elle se fait appeler ces temps-ci.

La jeune femme savait qu’elle en disait plus que demandé, mais elle ignorait complétement qui lui faisait face. Elle préférait ancitiper une série de questionnement qu’elle sentait arriver pour éviter de soulever de la suspicion inutilement.

— Vous pouvez m’appeler Fuyumi
, dit-elle alors en tendant délicatement sa main gantée à l’inconnu, il me semble que vous avez manqué de vous présenter.

Bien au courant que sa tête était mise à prix à travers la Coalition Shinobi, elle préféra ne pas mentir sur son identité ou même l’omettre. Cela faisait désormais bien longtemps qu’elle avait décidé d’arrêter de se dissimuler aux yeux du monde quelles que pûssent en être les conséquences. Si la volonté divine était de la pousser à devoir expliquer à ces tetsujins le coût de lui porter atteinte, elle ne comptait pas la contredire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi https://www.ascentofshinobi.com/t13352-dossier-fuyumi
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mer 2 Nov 2022 - 13:30
Cette aura, ce tatouage, ces yeux... qui était-elle ? Et surtout, que fait-elle ici ? J'aurais réponse à mes questions très bientôt. Je sens que mes camarades ne sont plus d'humeur si festive, ils sont sur leurs gardes, oui même des samouraïs de niveau inférieur ont pu sentir ça, elle est très forte, il va falloir que je sois très prudent, et également très malin pour réussir à lui tirer les vers du nez, mais aussi pour éviter qu'un combat éclate ici, il y a trop de civils, ce n'est pas le bon endroit. Tiens la voilà qui se met à parler, pas de temps à perdre avec une visite touristique ? C'est bien ce que je me disais, mais alors qu'est-ce qu'elle fait ici ? Serait-elle une alliée des Nagamasa, toute l'auberge est sur les nerf et les membres du Fukyuu sont prêts à dégainer à n'importe quel instant, bon sang, pourquoi est-ce que j'ai la chair de poule ? Jamais une personne m'avait autant foutu la frousse, est-ce à cause de cette aura glaciale qu'elle dégage ?

Fuyumi : Je ne suis ici que pour passer la nuit avant de reprendre la route pour le palais. J’ai un colis à livrer à votre princesse. Ou votre Shogun d’ailleurs, j’ignore comment elle se fait appeler ces temps-ci.

Attendez une minute, la princesse ? Le palais ? Bon sang non les gars ne faites pas les cons ! Deux samouraïs dégainent leurs lames, je lève la main pour leur ordonner de s'arrêter avant de crier.

Zanzu : STOP ! Restez en retrait, c'est un ordre, il y a trop de civils ici.

Ils les rangent immédiatement mais gardent leurs mains sur la manche de leurs katanas. Je respire un bon coup avant de répondre à la jeune femme.

Zanzu : Excusez-les, disons que vous n'êtes pas tombée au meilleur endroit. Comment dire ? Nous ne sommes pas vraiment fan des Nagamasa et de la princesse.

Faisant preuve d'autant d'honnêteté qu'elle je me lève de ma chaise, ne montrant aucun signe d'hostilité alors que tous les autres ont la main sur la manche de leur katana, je continue à parler calmement.

Zanzu : Je n'ai pas envie que tout cela tourne à un affrontement, des innocents seront sûrement blessés. Je vous propose alors de nous dire ce qu'est votre colis, nous pourrons alors peut être trouver un arrangement.

Tous le monde est sur les nerfs, c'est assez inquiétant, il faut vite calmer le jeu, et la jeune femme va vite devoir s'expliquer dans ce cas, son nom me dis quelque chose aussi.

Zanzu : Enchanté Fuyumi, je suis Shushioka Zanzu, et nous sommes l'organisation du Fukyuu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514 https://www.ascentofshinobi.com/t13652-shushioka-zanzu#120831
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mer 2 Nov 2022 - 20:10
Hitsugaya n'avait rien perdu de la discussion. Dans la mesure où le duo échangeait de vive voix, toute personne avec une bonne ouïe et un minimum attentive pouvait largement entendre la conversation. Sans détours celle que le Satsuma prenait pour une Tsumejine à tort ou à raison, finit par donner un nom. Elle dit s'appeler Fuyumi. Un nom qui ne lui disait absolument rien et pourtant, dans l'Ouest, cette kunoichi faisait fureur, elle faisait trembler à la simple mention de son nom. A titre d'excuse pour le samouraï, ce dernier n'était pas retourné à Tsume no Kuni depuis un moment, il fallait bien le reconnaître. Fuyumi... Son nom et son physique resterait dans son esprit, cette femme, normalement élue de l'humanité, n'était pas n'importe qui. Le Satsuma le savait en son for intérieur.

Sans suivre le mouvement de certains de ses frères d'armes qui déjà dégainaient leur armes à la mention de la princesse Nagamasa, le Satsuma lui préféra rester assis à moitié tourné vers la kunoichi aux yeux couleur de sang. Il préférait étudier encore sa proie et à la manière de Zanzu, son acolyte, il analysait. Cette attitude était d'autant plus logique que Zanzu, des deux, était généralement le plus sanguin, le plus impulsif. Son attitude n'était guère normale ou anodine.

Fuyumi disait donc avoir un colis pour la princesse Nagamasa... La chose était intéressante. Tout comme Zanzu, il avait hâte d'en savoir plus, d'en comprendre les tenants et les aboutissants. Il but une gorgée de liqueur, laissant le liquide chauffer son gosier. En même temps que le liquide lui apportait une certaine chaleur, son envie d'en découdre s'en allait grandissante. Il n'en avait pas l'air, mais il se tenait prêt, il se tenait prêt à dégainer, à charger et à frapper à la première occasion. Il était encore loin du niveau d'un Zanzu, certes, mais il avait progressé, beaucoup progressé tant physiquement que sur les arts du combat.

_ Ne soyez pas si prompts à la menace les gars... Tenez-vous juste prêt à agir sans trop en avoir l'air... Dit-il à l'attention de ses ouailles entre deux gorgées de saké.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Fuyumi
Fuyumi

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Jeu 3 Nov 2022 - 20:25
Les réponses de l’Initiatrice ne semblèrent pas plaire aux personnes présentes dans la salle, qui semblaient tous écouter attentivement une conversation qui se voulait privée par au moins un de ses participants. Alors que certains commencèrent aussitôt à sortir leurs armes, la jeune femme se redressa aussitôt en descendant de sa chaise. Yuu, qui ne manquait pas de ressentir la tension environnante sauta par-dessus la serveuse pour se poser sur le bar, aux côtés de l’amejine. Cette dernière fit alors signe à son compagnon de remonter. Bien que sa présence la rassurât sur la suite des évènements, elle ignorait le danger que représentait ces individus et préférait éviter de laisser Amiko seule avec un clone à l’étage.

— Samouraïs du Fukyuu et autres guerriers trop zêlés,
scanda alors la jeune femme pour s’assurer cette fois-ci que tout le monde pouvait l’entendre correctement, j’ignore qui vous êtes et quelles sont vos motivations. Vos griefs avec la princesse et les Nagamasa ne m’intéressent aucunement. La politique de votre pays et le sort de ses habitants n’ont aucune valeur à mes yeux. Je n’ai rien contre vous et vous n’avez rien contre moi. Maintenant, je sais au moins de votre Bushido qu’un guerrier tirant son arme de son fourreau accepte par ce geste la mort qui peut l’attendre. Si vous êtes tant désireux de la recevoir dans un lieu comme celui-ci, loin de la gloire et de l’honneur, loin des champs de batailles et de vos familles, soit, je vous l’accorderais. Sortons à l’extérieur de cet établissement dont les employés ne méritent aucunement le sort qui les attends autrement et réglons vos problèmes caractériels proprement.

Alors que sa voix gagnait en intensité à chaque mot qu’elle prononçait, la jeune femme regagna finalement son calme lorsqu’elle eut fini. Glissant sa main dans sa sacoche, elle se tourna alors avec Zanzu avant de reprendre d’une voix plus amicale.

— Maintenant, nous pouvons également reprendre en arrière cette conversation. Je ne dévoilerai ni la nature de mon colis, ni la raison pour laquelle je l’amène à celle que vous semblez haïr. Si vous vous sentez capables d’accepter cela, je ferais abstraction de vos comportements innaceptables et nous pourrons tous continuer à nous enivrer sans penser à autre chose qu’au lendemain qui pourrait tous nous attendre.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi https://www.ascentofshinobi.com/t13352-dossier-fuyumi
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Jeu 3 Nov 2022 - 21:13
Quelle bande de cons, c'est qu'on a pas vraiment de lumières dans le Fukyuu, j'espère juste qu'aucun d'entre eux ne compromettra nos chances de recueillir les informations sur la cargaison que cette femme emmène à la princesse, ah tiens la voilà qui s'énerve. Voilà un bien beau speech, mais je m'en fiche royalement, tout ce qui m'importe ce sont les informations qu'elle peut nous transmettre, alors si il faut éliminer ces bons à rien qui nous mettent en difficulté avec leur comportement stupide alors soit, il faudra faire des sacrifices pour reprendre le pouvoir à ces Nagamasa, alors perdre quelques hommes pour pouvoir avoir des éléments sur la princesse me semble être un juste prix à payer. J'attends que Fuyumi finisse de parler pour respirer un bon coup, il est temps de prendre les précautions nécessaires au cas où ça dégénère, je ne compte pas abandonner l'idée de récolter des informations sur son colis. Toujours debout, je me retourne vers mes camarades, je les observe d'un regard froid, un regard effrayant qu'ils ont déjà expérimenté la fois où j'avais éliminé plusieurs dizaines de membres de l'organisation, je me mets alors à leur parler d'un ton très énervé.

Zanzu : Bande d'idiots, essayez de voir plus loin de votre nez et contrôlez-vous, maintenant que tous ceux qui ont la manche sur leur katana quittent l'établissement, c'est un ordre.

L'établissement se met alors à se vider petit à petit, il ne reste plus que le personnel, Hitsugaya, Totsu (un membre du Fukyuu recruté par Zanzu et Hitsugaya en mission), ainsi que quelques civils entrain de se saouler, et pour finir Fuyumi et moi, le personnel de l'auberge me regarde d'un air mécontent, je viens de faire partir une bonne partie de la clientèle, je leur dis alors d'un ton calme.

Zanzu : Excusez-moi, je paie ma tournée, un verre pour toutes les personnes présentes dans le bar, et servez-moi un jus d'orange s'il vous plaît.

Les quelques civils ivrognes hurlent de joie, insouciance quand tu nous tiens. Je m'assois sur ma chaise et reprend ma discussion avec Fuyumi.

Zanzu : Désolé mais je ne suis pas du genre à m'enivrer. Contrairement à ces macaques immatures je n'ai pas envie de vous affronter, nous n'avons aucun intérêt à nous affronter, ça ne nous rapporterait rien, m'enfin ça vous rapporterait une prime si vous me battez mais je ne compterais pas là dessus si j'étais vous. Je n'ai pas le temps pour de simples querelles, notre dessein est bien plus grand que ça.

Je sirote mon jus d'orange avant de reprendre la parole.

Zanzu : Nous voulons restaurer la grandeur de notre pays. Et pour cela je vous propose de nous dire ce que vous transportez à la princesse, vous pouvez me demander n'importe quoi en échange.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514 https://www.ascentofshinobi.com/t13652-shushioka-zanzu#120831
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Ven 4 Nov 2022 - 19:46
Hitsugaya fut plutôt surpris de remarquer que la kunoichi avait à priori entendu ses mots. Il n'en était guère sûr mais ses mots laissaient plutôt entendre cela. Elle avait cependant clairement parlé à l'intention des hommes qui avaient osé dégainer dans le vide. Oui, ils seraient sanctionnés car leur troupe ne pouvait tolérer des combattants qui prennent à la légère les menaces et qui dégainent sans frapper. Ils devaient se faire respecter et non pas jouer les guignoles, les marioles. Leur formation par ailleurs laissaient à désirer, il faudrait persévérer sur l'attitude mais aussi sur les techniques de combat. Un vaste chantier qui attendait donc les membres du Fukyuu.

Plus que jamais, l'attitude de Zanzu l'intriguait. Il était assez étonné que l'impulsif, celui qui avait été capable d'attaquer un seigneur ennemi en plein jour dans son palais, soit si calme face à cette femme. Son attitude cependant, à certains égards ne plut pas beaucoup à Hitsugaya, notamment lorsqu'il lâcha sans détours des insultes à l'encontre de leurs hommes. Entre membres du Fukyuu on ne devait pas se laisser aller de la sorte face à un ou une inconnue. Cependant Zanzu était le champion de l'organisation. Il était respecté et même craint malgré ses antécédents.

La kunoichi aux yeux couleur de sang refusa de répondre à la question cruciale, celle qui les intéressait tous. Que comptait-elle emmener chez la princesse Nagamasa ? Une question qui demeurait entière et que les tentatives de Zanzu rendraient probablement vaines. Hitsugaya but a nouveau de son saké et se servit le restant de la bouteille dans son verre puis se leva de son siège. Marchant à pas lents, mais sûr, il se dirigea vers le duo afin d'entrer dans la danse et participer à l'échange.

_ Fuyumi tu dis ? Hitsugaya ! Dit-il en pointant le verre sur sa poitrine comme pour se présenter. Il s'assit à côté de Fuyumi, de l'autre côté. La kunoichi se trouvait désormais encadrée de deux dangereux samouraïs capable du pire. Il était fort probable qu'elle se pisserait dessus, une phrase qui aura certainement tout son sens dans les années à venir mais pour l'heure...

_ Une Tsumejine au pays du Fer... Tu en as fait une trotte dis-donc. Il but une gorgée de saké en regardant vers le bar, comme s'il n'était pas tellement intéressé par son interlocutrice. Et pourtant, il surveillait ses moindres faits et gestes et demeurait parfaitement concentré sur tout ce qui pourrait advenir.


_ Quelles nouvelles de Tsume no Kuni ? Quelles nouvelles du Ningen ? Questionna t'il en portant dorénavant son regard vers elle comme pour lui dire qu'il n'ignorait rien de qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Fuyumi
Fuyumi

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Lun 14 Nov 2022 - 22:55
Alors que la partie aggressive de la clientèle avait été contrainte par Zanzu à affronter le froid qui régnait à l’extérieur, les autres pouvaient profiter d’un calme retrouvé dans la chaleur de l’établissement. Fuyumi se replaça sur sa chaise, plus détendue, dès lors que le samouraï lui offrit un verre en dédommagement. Se laissant resservir par un hôtesse toujours aussi tendue, elle écouta les paroles des deux hommes semblant représenter leur organisation. Les deux individus semblaient bien différents, tant dans leur apparence que leur comportement. Si le premier semblait comprendre progressivement sa place aux côtés de l’Initiatrice, le second démontrait toujours une impertinence démesurée. Ignorant s’il s’agissait là d’un acte délibéré destiné à saboter les efforts de son camarade pour détendre l’atmosphère ou du résultat de la nature de ce géant se présentant à elle, la jeune femme préféra prendre sur elle sa frustration. Elle ne souhaitait pas particulièrement ajouter une poignée d’inconnus à la liste des corps laissés sur leur route depuis le pays de la Griffe. Bien qu’elle eût fini de se cacher des autres depuis quelques temps désormais, elle préférait ne pas attirer trop l’attention sur elle tant qu’elle n’était pas prête.

— Je ne suis pas une tsumejine, répondit tout d’abord Fuyumi à l’arrivant, mais je peux comprendre ta confusion. Le Ningen poursuit ses activités selon l’organisation méthodique de Tôsen et cela inclut naturellement le développement de Tsume no Kuni. Ils sont encore loin d’avoir une situation idéale, mais les efforts mis en place contribuent peu à peu à l’amélioration de leurs conditions de vie.
Terminant son verre, Fuyumi se retourna alors vers Zanzu avant de reprendre la parole :
— Vous avez bien raison de garder vos yeux sur votre objectif. Si j’apprécie toujours la volonté de ceux cherchant à renverser leurs dirigeants et au risque de paraitre insultante malgré moi, j’ignore de quelle grandeur vous faites allusion. Shogun, Daimyo, Empereur, le nom change, les chaînes restent. Tetsu no Kuni n’est qu’un bout de terre comme les autres, détenue par des familles interchangeables. Mourir pour qu’une famille en remplace une autre reste à mes yeux une absurdité. Vous offrez de m’offrir un souhait en échange de cette information bien moins importante que ce que vous semblez imaginer, réussissez à me convaincre que le Fukyuu est réellement différent du pouvoir en place. Je serais même disposée à prêter assistance à votre cause.

Déterminée dans ses propos, la jeune femme semblait réciter ses mots. Malgré le contexte particulier de cette discussion, la proposition n’en était pas moins sérieuse. L’amejine n’envisageait même pas la possibilité d’être satisfaite par sa réponse, bien qu’elle ne fût pas prompte à juger les individus qu’elles rencontraient, elle devinait bien leur vision sur le sujet. Les samouraïs tetsujins devaient probablement être les individus les plus éloignées de ses préceptes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi https://www.ascentofshinobi.com/t13352-dossier-fuyumi
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Sam 19 Nov 2022 - 21:51
Le tsumejin écouta les propos de Fuyumi. Il en eut un sourire de dégoût. Quoi Tôsen étaient en train d'améliorer les conditions de vie des populations dans ce pays ? Mais c'est clairement parce qu'elle n'avait pas grandi dans l'Est qu'elle pouvait se permettre de tels propos. Il fallait être un véritable chanceux de l'Ouest, né la cuillère dans la bouche pour oser de telles affirmations. Par chance pour elle, si le Tsumejin n'avait de cette nationalité que le nom et un attachement lié à sa propre histoire envers ce pays, il se sentait plus samouraï, plus Tetsujin à l'instant T, au moment où ils se parlaient.

_ Je pense qu'on ne doit pas avoir la même notion du mot développer... Mais quelque part on s'en fout. Continuez à entretenir la division dans Tsume, tant que le Ningen n'est pas une ombre pour nous, cela vous regarde. Puis de toutes façons, lorsque vous aurez annihilé le chakra, les samouraïs régneront sur le Yuukan. C'est inévitable ! Dit-il d'un ton péremptoire, sans aucune once d'hésitation, sans se cacher.

Il se gratta l'arrière de l'oreille lorsque Fuyumi lui expliqua qu'elle ne comprenait pas ce qu'était la grandeur d'une nation. Elle se mit à confondre bêtement tout et n'importe quoi en affirmant des similarités qui n'en étaient pas. Comment pouvait-elle seulement comparer la famille Taira et celle Nagamasa. Comment pouvait-elle comparer des félons liés à Tsuchi no Kuni et les fiers Taira, maîtres historiques de Tetsu ayant pacifié les clans et amené une paix et une ère de prospérité sur le pays du Fer. Comment ?

_ Tu te promènes dans le pays du Fer et tu nous sors des affirmations lunaires sans sourciller. A chacune de tes paroles, l'on ressent combien ta compréhension politique du pays est nulle. Tu ne sais rien de l'histoire Tetsujine, tu ne sais rien de ses habitants ; comment dans ces conditions peux-tu te hasarder à comparer l'incomparable. Les familles ne sont pas similaires non. Il y a les nobles qui ne se compromettent pas et les autres. Il y a ceux qui ont fait Tetsu no Kuni et les autres. Il y a les véritables loyalistes et les autres... Il y a les Taira et leurs alliés... et les autres. C'est simple !

Il marqua un temps d'arrêt le temps de poser un regard des plus durs sur la kunoichi. Cette dernière semblait impassible à l'intimidation et pourtant sans arrières pensées, sinon de couper la langue à cette vipère, le Satsuma se contentait pour le moment de regarder la jeune femme histoire de bien faire peser tout le poids de ses mots.

_ Le Fukyuu n'a pas besoin de recruter des étrangers, surtout pas ceux qui ne comprennent rien à rien. Affirma t'il avec force. Puis il continua : si tu veux nous prêter main forte alors il te faudra... Il tendit un doigt vers le ciel : faire allégeance au Taira au travers de notre organisation et il leva le deuxième doigt vers le ciel : puis nous prouver ta force.

Aussitôt qu'il fit cette affirmation, il porta la main sur la gare de son katana.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Dim 20 Nov 2022 - 0:03
Mais qu'est-ce qu'elle raconte ? Tout ce charabia pour au final ne rien dire, et elle veut que j'essaye de la convaincre que nous sommes meilleurs que le pouvoir en cours ? Et ben, elle n'a absolument rien compris du tout, ce n'est pas le bien contre le mal ici, nous ne sommes pas dans un conte de fées, c'est tout simplement une lutte entre crapules pour le pouvoir, je ne me mets pas du tout dans le camp des gentils, je n'en suis pas un, je regarde bien plus loin que ça. Je regarde au delà de ce pays, je regarde au delà de notre future guerre avec Iwa, notre objectif final est que nous les samouraïs prenons le contrôle de ce monde, et ça arrivera tôt ou tard. Tout cela va bien au dessus du bien ou du mal, tiens tiens, on dirait que Hitsugaya a pris les devants, j'ai peur de ce qu'il va raconter, j'espère juste que ce qu'il va dire ne va pas nous condamner à nous battre, à nous deux je pense qu'on peut la vaincre, mais je n'ai guère envie qu'on en arrive à ce stade. Et ben c'est que pour une fois il n'a pas totalement tord le petit, je dois avouer que je ne m'attendais pas à ça de sa part, il progresse petit à petit, je n'avais aucun espoir le concernant mais peut-être qu'il va me prouver que j'ai tord ? Serait-il par hasard un futur grand samouraï ?

........

Non, ce n'est qu'un imbécile, le voilà qui veut se battre ? Il pose sa main sur le gare de son katana ? Mais quel imbécile, et bah voilà il m'a mis en colère, je le fusille d'un regard noir, et lui dis d'un ton pouvant glacer le sang.


Zanzu : Je t'interdis de toucher ton katana Hitsugaya !

Je me lève d'un coup et fixe mon camarade d'un air glacial, il n'a pas intérêt à faire ce que je crois qu'il fera, je me retourne d'un coup vers Fuyumi et lui dit d'un ton tout aussi glacial.

Zanzu : Vous êtes bien naïve ma chère si vous croyez que nous allons vous supplier de nous rejoindre, si vous ne voulez pas nous dire ce que vous transportez alors peu importe, nous le saurons tôt ou tard.

Je poses de l'argent sur la table pour la serveuse.

Zanzu : Désolé pour les ennuis causés.

Je dis quelques mots à Fuyumi.

Zanzu : Que vous nous aidez ou pas, ce n'est pas important, l'important est de savoir ce que vous préférez, que la révolution se fasse discrètement en éliminant seulement les hauts dignitaires, ou bien si il faudra un bain de sang auquel les civils risquent de ne pas échapper. Si vous nous apportez votre aide alors les civils seront sains et saufs, faîtes votre choix, si vous décidez d'éviter le bain de sang alors je vous dirais comment nous nous y prendrons, sinon mon camarade et moi nous en irons et rien de tout cela n'aura eu le moindre sens.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514 https://www.ascentofshinobi.com/t13652-shushioka-zanzu#120831
Fuyumi
Fuyumi

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mer 23 Nov 2022 - 21:46
Fuyumi écoutait avec attention le discours d’Hitsugaya, mais rien de ce qu’elle entendait ne la captivait. Le discours était clair et démontrait une motivation personnelle importante, s’approchant même d’une dévotion à ce système féodal. Ces paroles de noblesse, de loyauté et d’allégeance lassaient la jeune femme. Même au-delà d’une lassitude, une véritable frustration naquit chez l’amejine. « Encore des oppressés qui se battent pour changer d’oppresseurs » pensait-elle, sans porter de jugement envers les deux samouraïs. Elle connaissait bien l’éducation que recevait les guerriers du fer. Même si ces deux-là semblaient avoir manqué celle concernant la politesse, elle était familière de ce genre de discours après son séjour prolongé au Pays de la Terre.

La jeune femme souhaitait se lever et s’impliquer, faire comprendre leurs erreurs à ces deux jeunes hommes inconscients des chaînes les entravant. Elle savait la volonté révolutionnaire rare au sein de ce continent contrôlé par la féodalité et ne voulait pas la laisser brûler ainsi pour de si vaines raisons. Il s’agissait là avant tout de sa raison d’être, de sa volonté originelle. Mais elle n’en fit rien. Elle ne pouvait remettre en question Sa parole. La mission qui lui fut confiée précédait toute autre nécessité. Elle n’avait pas de temps à perdre à Tsuchi pour le moment.

— Je crois que nos esprits se sont un peu trop échauffés à cause de la tempête dehors, répondit finalement Fuyumi. Vous avez parfaitement raison sur un point, je ne connais pas les circonstances de votre lutte et je n’aurais probablement pas dû exprimer d’opinion à ce sujet. Mon allégeance est déjà prise, mais je ne doute pas que vous réussirez à éviter un bain de sang si vous vous en donnez les moyens.

Fuyumi se tourna alors vers la serveuse, lui signalant son verre vide pour se faire resservir.

— Il est parfois difficile de trouver du sens dans ce que l’on vient de vivre, vous en trouverez peut-être un ultérieurement. A mes yeux, aucune rencontre n’est sans incidence et j’espére sincèrement que celle-ci sera bénéfique au plus grand nombre.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi https://www.ascentofshinobi.com/t13352-dossier-fuyumi
Satsuma Hitsugaya
Satsuma Hitsugaya

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu] Empty
Mer 28 Déc 2022 - 15:43
Le Satsuma venait de challenger son interlocutrice. Il l'avait remis à sa place en lui rappelant qu'elle ne savait rien en réalité de l'histoire, de la culture, de l'aspiration des uns et des autres. Remettre en cause le système féodal ? Jamais de la vie ! Pourquoi feraient-ils pareille chose ? Qu'est-ce que cela leur apportera eux qui de toutes faons étaient du système ? Oui, tel que le concevaient Fuyumi, Hitsugaya et Zanzu comptaient bien substituer un ordre à un autre, leur ordre à celui en place. Escomptaient-ils de meilleurs résultats ? Oui, clairement, sans l'once d'un doute. Une politique purement axée sur Tetsu était à leurs yeux préférable à tout. C'était leur point de vue et ils comptaient bien l'appliquer et ce dépit des desiderata d'une étrangère.

_ Tu as bien parlé en reconnaissant tes limites sur ce sujet qui te dépasse l'étrangère... Conclu le Satsuma. Il poursuivit : Eviter un bain de sang n'est pas notre objectif. Nous ne sommes pas des pacifiques. Nous sommes des conquérants et Tetsu sera notre première prise. Avait-il dit sans détours.

Hitsugaya n'était pas de ceux qui, en grands rêveurs, étaient de ceux souhaitant faire des omelettes sans casser des œufs. Pour imposer leur vision et diriger le pays du Fer, il leur faudrait forcément faire face à tous ceux qui le dirigeaient actuellement et en tiraient profit d'une façon ou d'une autre. C'était un passage obligatoire, peut-être même nécessaire.

_ Peut-être nous rencontrerons nous en d'autres circonstances ? J'espère qu'à ce moment-là tu seras plus conciliante pour toute information concernant Tetsu no Kuni car le pays du Fer... C'est nous ! Ayant dit ce qu'il avait à dire, il fut le premier à se lever de table après avoir bu une dernière gorgée à la santé de Fuyumi.

Pour l'heure, ils avaient d'autres chat à fouetter. Le premier adversaire se dressant sur leur route n'était nul autre que le clan Chikori qu'ils 'avaient froissé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12631-satsuma-hitsugaya-le-soleil-rouge-termine#110603 https://www.ascentofshinobi.com/t12878-satsuma-hitsugaya#113412

L'arrivée de l'hiver [Hitsugaya/Zanzu]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infiltrer les Chikori [Zanzu]
» L'art des samouraïs se transmet par la pratique [Zanzu]
» Retrouvaille entre poings et boissons [Satsuma Hitsugaya]
» Frapper fort et que le faible faiblisse ! [Zanzu]
» A la rencontre du rônin [Zanzu]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: