Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae]

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] Empty
Sam 17 Sep 2022 - 16:02



De cette perspective, c'était une vaste pleine verdoyante qui s'étendait sur des kilomètres. Le Sendai les connaissait, ces reliefs comme ces couleurs, cette faune comme cette flore qui croissait au fur et à mesure que ses yeux osaient défier l'horizon.

Tout semblait si calme. Du haut de leur grande colline, à partir de laquelle ils pouvaient percevoir la frontière entre Tsuchi et Hi, les trois silhouettes pouvaient sentir le vent des hauteurs souffler sur leur visage, caressant leurs cheveux jusqu'à se perdre des mètres plus loin, loin d'eux. Ces terres n'étaient pas prêtes à les accueillir. L'ambiance s'ankylosait d'un sentiment de vengeance clairement perceptible, bien que tamisé par les mots de la Byakuren. Elle était le tamis qui filtrait la colère des deux Anciens, le filtre qui voulait apaiser leur rage de justice et toutes ces pulsions, toutes ces raisons qui les avaient amené à penser que la peine de mort était réservé à ceux qui n'avaient plus d'espoir d'humanité. Et malgré cela, les terres de Hi l'apprendrait à leur dépend, cette phrase qui résonnait en leur tête comme le tintement répété d'une cloche.

"Il fallait se préparer au pire."

Car en foulant ces terres, le Devancier avait une intention bien précise. Celle d'un combat à mort, en un contre un, contre le Troisième Empereur. Le plan qui s'était dessiné en son esprit était clair, et s'il se passait comme prévu, en prenant en compte le caractère et la témérité du Shinrin et en y mêlant le regard d'un peuple qui voulait voir plus qu'un gouvernant – soit un véritable guerrier fier et inflexible, il ne pouvait que réussir. Il ne lui resterait alors qu'à démontrer à tous qu'il était plus que supérieur ; il comptait dévoiler ses fourberies les plus pernicieuses. Celles qu'il avait voilé avec l'intention de pouvoir éviter une guerre civile, là où quelques personnalités n'avaient fait que la rechercher.



« Le plan est simple. Shinrin Hanzô est une personne fière, et elle n'a su tarir d'éloge au sujet de sa combattivité et de sa toute puissance. Le peuple de Hi suit la même logique, voilà pourquoi ils l'apprécient tant. Donc nous allons nous rendre sur le Pont Araho, et je vais réclamer un combat à mort contre lui, qu'il ne pourra refuser. Vous n'aurez qu'à rester dans l'ombre et vous assurer que personne ne se joigne au combat, ou n'attente de manière fourbe à ma vie. Plus que cela, vous ne devrez vous montrer jusqu'à la fin du combat. Surtout toi, Hanae.»

Ses prunelles se perdirent au loin, comme si elles cherchaient la Capitale qui était loin d'être visible. Il tentait de concevoir l'avenir.

« Je connais les tours de garde des soldats dans le Pays, et si je ne peux évidemment connaître quels sont les endroits exacts où passer pour accéder sans peine à la Capitale, je dispose d'une information certaine. »

Celle qui ferait pencher la balance en leur faveur, jusqu'à atteindre le point culminant de leur action.

« Les soldats qui effectuent les tours de garde ne disposent pas de la moindre compétence leur permettant de voir ce qu'ils ne peuvent soupçonner. Ainsi, nous avons toute la liberté d'utiliser le Henge pour traverser le pays jusque la Capitale. »

Il se tourna alors ainsi vers ses deux camarades, s'apprêtant à leur prêter des rôles à jouer.

« Hanae, tu te transformeras en qui tu veux. Moi, je me transformerais en une arme que tu porteras sur toi, afin que personne ne puisse soupçonner une troisième présence. Enfin, Yume, tu es libre de choisir si tu souhaites te transformer ou non. Si tu le fais, nous nous trouvons une toute nouvelle identité. Si tu ne le fais pas, nous jouerons la carte de la Princesse d'Iwa pour rendre la visite plus crédible. Tu es libre de choisir. »

Il se souvint également de la tenue encapuchonnée qu'il avait gardée et qu'il avait déjà même installée sur son propre corps, car là serait son rôle entre le moment où il reprendrait forme humaine, jusqu'à ce qu'il n'atteigne le niveau des gardes du Pont.

« Vous me libérerez à la lisière de la toute dernière forêt se situant au devant du Pont Araho. A partir de ce moment là, je ferai marche seul. Je me rendrai, encapuchonné, jusqu'au niveau de la garde du pont. Et à partir de ce moment là, ce sera à moi de jouer. »

Un instant de silence, où il attendit de voir si ses deux compères s'accorderaient à lui, puis il conclut.

« Je pense que je vous ai tout dit. Si vous n'avez ni la moindre remarque ni la moindre question, nous pouvons partir. »

...



« Préparez vous, une nouvelle fois, à mettre votre vie en jeu. Pour la paix. »



@Sendai Hanae @Byakuren Yume
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 http://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Byakuren Yume
Byakuren Yume

Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] Empty
Sam 17 Sep 2022 - 18:15

Dans un vent de reconquête


Quand le moment fut opportun pour amorcer les plans, ton visage se grise; le discours de Yahiko était loin de celui qu’il avait tenu lors de votre débat. Tu n’aimais pas cette idée; tu n’aimais pas non plus ce chemin, et l’aurore qui l’accompagnait. Tu avais l’impression de prendre part à une mutinerie sans avoir les clefs de compréhension de celle-ci.

Une chose devait être réaffirmée, ici et maintenant :

- Entendons nous bien Yahiko; Je ne suis pas ici pour soutenir un assaut meurtrier. Je déplore la mort et la perfidie qu’elle crée dans nos coeurs. Si je viens c’est pour être un oeil externe sur ce que vous reprochez à ce pays. Neutre; j’espère le rester tant que ma vie n’est pas menacée. Je serais critique, Yahiko, sur beaucoup de choses.

Une moue fait pencher ton visage, tu pensais avoir été claire sur ces points; mais te voilà à répéter inlassablement les mêmes choses, aux mêmes personnes. Peut-être Hanae méritait-elle cependant cet éclaircissement; elle qui n’avait pas assisté à l’aveu de tristesse de son acolyte, elle qui devait aussi comprendre que tu ne pouvais pas t’engager sur une conquête sans preuve qu’elle soit justifiée.

- J’arriverai donc en mon nom; celui qui ouvre normalement beaucoup de portes; même celles d’un pays qui ne cesse de trembler sous sa propre colère. Je réclamerai une audience, j’estime en avoir le droit, moi qui ne connait vos regrets que par des mots.

Insistant sur le peu de confiance que tu accordais aux histoires; tu te plaçais ainsi dans ton juste rôle; celui d’un arbitre externe qui ferait de son mieux pour calmer deux brasiers prêts à s’étouffer l’un l’autre. Tes yeux tombent au sol alors que la végétation change sous la morsure de l’hiver; l’expression combattre le feu par le feu prenait un tout autre sens désormais.

- J’ai entendu bien des choses sur ce pont Araho; il parait que le vide qu’il surplombe ne s’arrête jamais. Je serais triste que tu t’y perdes, Yahiko.

Cette fois, tes prunelles le jaugent avec sévérité, lui qui voulait faire cavalier seul; lui pour qui la justice prenait des airs de destinée macabre, il devait aussi savoir que tu ne pouvais en être la garante. Tu avais ta propre histoire, tes propres fonctionnements, et ceux-ci t’indiquaient la direction opposée à celle qu’empruntait actuellement le Sendai.

Quelques jours séparaient votre départ de votre entrée en lisière Hijine. Vous étiez prêts; mais tu ne pouvais t’empêcher de craindre ce que l’avenir allait vous réserver.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae] Empty
Sam 17 Sep 2022 - 19:54
Les retrouvailles durent se faire dans des délais bien restreints, au regret de la jeune femme. Pouvoir retrouver son ami dans son état d’esprit était une chaleur que son cœur ne pouvait qu’emmagasiner, mais aussi profonde était l’entaille, la recoudre nécessitait beaucoup plus de soins. Ainsi, pénétrer dans les terres hijines ne fût pas la partie la plus compliquée, pour les deux anciens habitants qu’étaient Hanae et Yahiko.. et pas des moindres. Une fois sur place, il fallait bien évidemment décider d’un plan, et l’ancien empereur prit les devants, à ce sujet. Si la rougeoyante aurait volontiers proposé une idée, d’ordinaire, elle se contenta d’écouter sagement et en silence ce que son ami pouvait proposer.

Ce qui plut moins aux oreilles de la rubiconde, c’était la première partie du discours de l’immaculé. Venir défier Hanzô en duel à mort était non seulement différent de l’espoir de la Kazejine, qui ne voulait y recourir qu’à la toute fin, mais aussi tout simplement stupide. En effet, sauf plan spécifique, sa venue engendrerait simplement une cohue incroyable de soldats assoiffés de sang et de vengeance. Prête à sortir de son mutisme, l’ancienne Kumojine fût coupée nette par Byakuren Yume, dont sa présence lui était presque sortie de la tête. Les mots qu’elle prononça surprirent véritablement la flamboyante, qui ignorait pratiquement tout de sa position par rapport aux intentions du Nidaime. Une fois son monologue terminé, Hanae put saisir l’occasion de donner son avis également.

« Ton plan pour s’approcher de la ville est bon. Après tout, Higuma nous aura prouvé par le passé que la sécurité n’est pas la plus grande préoccupation des nos… des soldats d’ici. »

Malgré le temps qui avait passé, un tic de langage était resté chez la demoiselle, qui s’imaginait encore être Porte-Parole de l’Empire dès lors que ses pieds foulaient les terres du Feu. Cela lui rappela également un autre de ses échecs, par la mort de la pauvre Yamanaka, victime des manquements de la Sendai et de son incapacité à aider autrui.

« Néanmoins, je suis tout à fait contre ton idée de te présenter béatement au pont pour défier ce Shinrin jusqu’à ce que mort s’en suive. Je resterai présente, même cachée si c’est ton souhait, pour t’aider, mais je refuse que tu viennes pour le tuer sans tenter d’ouvrir un quelconque dialogue. Cela ne fera que renforcer la haine des citadins envers toi, et on ignore s’il a montré son vrai visage jusqu’ici. Tu passerais pour l’ennemi, et il est facile pour des ignorants de confondre les rôles, surtout ces temps-ci. »

L’Empire avait beau être bercé par la rage et la force, il y avait plusieurs mesures à respecter pour ne pas être un félon. La seule certitude de l’adoptée du désert était que le seul félon ici n’était autre que Shinrin Hanzô. Par ailleurs, cette tirade avait momentanément fait resurgir un autre pan de sa personnalité, laissant de côté son état de tristesse profonde pour mettre en valeur son vœu de protéger son cher ami.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Dans un vent de reconquête [Changement de Pays ft. Byakuren Yume, Sendai Hanae]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles après l'Enfer. [Pv : Sendai Hanae, Medyusa, Byakuren Yume]
» Des desseins sous un bleu d'azur [Sendai Hanae, Byakuren Yume]
» Une lettre dans le vent [Sendai Yahiko]
» Secrets de Pandore — ft. Yasei Reikan, Sendai Yahiko & Sendai Hanae
» Aux prémices de Wasure [PV : Byakuren Yume]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: