Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi

Hyûga Toph
Hyûga Toph

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Ven 2 Sep 2022 - 12:48
L’ombre de la Terre se refléta sur le sol extérieur au palais du Seigneur Byakuren. Une main était posée sur le manche de Byakusha tandis que l’autre tenait un objet plus que précieux. Ses fins et longs sourcils se froncèrent, alors que son esprit s’emplit de questionnement et de doutes. L’échange qu’elle avait eu précédemment avec le Daimyo la poussa à remettre en question durant quelques secondes l’état mental de celui-ci. La décision qu’elle avait prise vis-à-vis de son élève n’aidait en rien la situation.

Alors qu’elle rangeait le mystérieux objet sceau de fuinjutsu, ses pas s’élancèrent vers la capitale de Tsuchi : Iwagakure.
Le temps passa rapidement, ne prenant pas la peine de faire une pause, comme si elle était pressée de retrouver la Roche. Pourtant, elle se souvenait aussi avoir quitté le village, laissant la place à trois shinobis qu’elle avait vu “grandir” à la tête de celui-ci. Son retour -bien que temporaire- serait-il bien aperçu par les siens ? Après tout, elle restait l’actuelle Tsuchikage -bientôt ancienne-.

En voyant les crocs rocheux, son regard se durcit, elle se rapprochait de celle qu’elle appréciait autant qu’elle craignait en cet instant. Non pas pour sa force, sa puissance ou parce qu’elle avait peur d’elle. Non, parce qu’elle savait ce qu’elle avait initié à son encontre, et cela ne l’enchantait guère. Après tout, elle était sur le point de peut-être briser une âme si pure, si bonne et si belle.

On ne voyait presque plus les signes des anciens assauts, même si à y avoir été témoin, on pouvait voir quelques différences à l’entrée. Entrée qui d’ailleurs semblait bien calme, tout comme la cité en elle-même. Une sorte de mauvais pressentiment s'éprit de la princesse Hyûga.

Lorsque l’un des gardes aperçut la silhouette de Toph, son retour en dit long sur son étonnement et sur son embarras. Elle comprenait alors qu’il se passait quelque chose. En cet instant, elle se remémora du courrier qu’elle avait reçu de Teruyo qui annonçait avoir déposé une prime sur la tête de son aîné. Si elle comprenait le but de cette idée, elle avait aussi peur des conséquences que cela pourrait engendrer. N’ayant eu aucune nouvelle de Tsuyoshi, elle espérait que celui-ci s’en était sorti brillamment. Elle se rappelait aussi de ce qu’elle avait annoncé à Masato. Cette histoire permettrait aussi de tester les deux autres membres du Triumvirat. Seront-ils aptes à soutenir la future ombre de la Roche ? A être à la hauteur de ses attentes ?

Pour l’heure, ses pupilles blanches activées par réflexe, analysèrent les environs. Les réparations semblaient être terminées, et la vie au village semblait suivre son rythme. Pour autant, il y avait quelque chose qui la chiffonnait, mais elle ne savait pas quoi.

Tsuchikage-sama… Vous… Vous êtes de retour !

Les deux gardes s’inclinèrent rapidement, ne souhaitant pas se faire réprimander de leur surprise.

Kineko, Tashiru. Je suis de retour en effet, mais pas pour me reposer. J’ai beaucoup à faire et je dois impérativement retrouver Chiwa Aimi.

Alors qu’elle s’apprêtait à continuer son chemin vers l’hôpital, l’un d’eux l’interpella, vraisemblablement embarrassé.

Eh bien… C’est que… Aimi-sama n’est pas encore revenue de son voyage et… Teruyo-sama a précipitamment quitté le village avec une équipe… Et Tsuyoshi-sama…

Les morceaux de puzzle commençaient à se rassembler et à se compléter. La jeune Hyûga comprenait mieux son pressentiment. Elle commença à s’agacer et à serrer fermement le katana de son manche. Aucune des têtes n’était présente dans le village ? Pourquoi le Miyamoto était parti ? Que pouvait-il bien se passer qu’elle ignorait ? Ce n’était pas possible !

Oui Tsuyoshi ? Dites-moi ce qu'il se passe ici !

Alors que l’un d’eux s’apprêtait à expliquer que celui-ci était de retour, mais qu’on avait eu écho de sa fureur. Une tierce personne fit son apparition.


Dernière édition par Hyûga Toph le Ven 2 Sep 2022 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Noroi
Noroi

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Ven 2 Sep 2022 - 13:30



Le retour de l'ombre


ft. Hyûga Toph




Les recherches de la jeune Hermite afin de retrouver son compagnon du Gosei, Iranos Daiki, se soldèrent par un échec cuisant et, après s’être promener de longue heure dans les dédales de rue du village de la roche, Noroi fut assaillit par un questionnement, avait-il quitter le village ? Tandis qu’un nœud se formait au creux de son estomac, la genin se souvint de la suggestion faites par Nozomi lors d’une mission en sa compagnie quelques temps plus tôt au sujet de la consultation du registre des entrées et sorties du village qui se trouvait dans le poste de garde à l’entrée de celui-ci et, mut par son besoin de réponse, la jeune femme prit la direction des portes.


Alors qu’elle s’approchait de nouveau des portes, la gemme qui s’était tut depuis de longues heures sembla vouloir se réveiller de nouveau avant de se rendormir aussitôt, ne l’assaillant que d’une seule pensée en provenance de l’entrée du village, une pensée qui fit s’arrêter net la jeune femme dans son élan et, alors que son regard se portait vers une silhouette qui avançait lentement vers le village, elle sut que la fameuse Hyûga Toph qui avait occupée les pensées de Tsuyoshi quelques heures plus tôt venait de faire son apparition.


Le sort réservé à l’homme par le village avait profondément ébranlé la jeune femme et, bien malgré elle, Noroi ne put s’empêcher de s’avancer en direction du trio de la roche, arrivant à leur niveau juste à temps pour entendre la jeune Hyûga exiger des réponses au sujet de Tsuyoshi spécifiquement et, mut par son désir d’aider le Hyûga aux yeux sombres, la jeune Hermite ne put faire autrement que de s’avancer pour venir se placer juste devant les deux gardes, son regard fixé dans celui intimidant de la Kage, attirant du même coup ceux des deux gardes qui ne réagirent pas immédiatement, laissant le temps à la nouvelle arrivante de placer au minima quelques mots.


Oh, je me serais attendu à quelqu’un de… Bon tant pis, vous êtes bel et bien Hyûga Toph ? Tsuyoshi-sama pensait à vous peu de temps avant que je quitte ses côtés, nous nous dirigions vers sa résidence et, de ma compréhension, il ne peut plus donner d’ordre jusqu’au retour de l’un des Tai...Taichoux ?

L’expression de la jeune femme se couvrit d’un masque de honte, elle ne se souvenait réellement pas du titre, mais le sentiment ne fut que de passage car elle n’avait pas encore délivré l’essentiel de son message et c’est donc d’une voix triste qu’elle poursuivit.


De ce que j’ai compris, tous savent que la prime sur sa tête n’a pas raison d’être, mais personne au village n’est en mesure de la retirer…

L’information avait été transmise, il ne restait désormais plus qu’à savoir ce que la jeune Hyûga ferait de celle-ci et celle que l’on avait surnommé la malédiction du clan Daïko ne put s’empêcher de regretter le silence de son rubis, elle aurait vraiment apprécier d’être en mesure de lire les pensées qui devaient passer dans l’esprit de cette dernière.



Résumé
Réserve de chakra: 5C (+1), 1D
Rappel du rubis:


Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Jeu 15 Sep 2022 - 18:48
Alors que Toph semblait demander des comptes aux gardes du village, tous furent interrompus par une quatrième présence. La cheffe de la roche activa son pouvoir clanique et se retourna pour voir qui leur adressait la parole ainsi.

Elle ne semblait l'avoir jamais vue au sein du village. Intriguée, ses fins sourcils sombres se froncèrent. D’une première analyse, on aurait dit un jeune garçon arborant avec fierté le symbole d’Iwa. Cependant, en observant avec finesse, elle se rendit compte qu'il s'agissait plutôt d'une jeune fille. Ce n'était pas facile à remarquer, mais étant donné qu'elle-même avait un corps encore d'enfant et n'était pas très développé elle pouvait se mettre à la place de celle qui était en face d'elle. Des vêtements amples comme si elle voulait se cacher, comme si elle voulait camoufler ce qu'elle était vraiment. Ou alors elle se trompait totalement et c'était un garçon, mais elle avait un petit doute.

L'albinos avait même des questionnements sur l'identité de la Tsuchikage actuelle, c'était assez surprenant étant donné que tout le monde savait qu'elle était.

Cependant, la suite de ces paroles lui fit oublier quelques instants le fait qu'elle lui demandait sa propre identité. La princesse du clan Hyûga fut surprise par les propos de cette jeune genin. Jusqu'au retour de l'un de ses Taichoux ? Elle voulait sûrement dire Taisho. Est-ce que cette histoire était liée à la prime qu'il avait sur sa tête ? Une chose était sûre, il ou elle ne semblait pas très à l’aise. La suite de ses mots lui fit comprendre ce qu'il se passait ; son cousin était sûrement revenu au village, mais en absence d'Aimi et de Teruyo, personne ne s'était décidé à retirer cette prime, et même pire, il ne pouvait rien faire, tant que personne ne pouvait remédier à cela. Toph soupira, apparemment, elle était arrivée au bon moment.

Dans un premier temps, la cheffe de la Roche aimerait savoir qui était la personne devant elle. Après tout, la combattante samouraï avait encore une certaine responsabilité vis-à-vis de chaque présence au sein de la cité de la roche.

Je vois... Merci de m'avoir averti de la situation... Je ne crois pas t'avoir déjà vue au sein du village, peux-tu me donner ton identité ? Je suis bien Toph, actuelle Tsuchikage d’Iwa. Ensuite, je souhaiterais que tu me mènes à Tsuyoshi.

La jeune femme se tourna vers les gardes. Tout semblait si calme qu’on pourrait presque trouver cela inquiétant.

Vous concernant, commença Toph. Considérez que la prime Hyûga Tsuyoshi est levée. Je m’occupe de cette histoire et... prévenez moi, dès qu'Aimi sera de retour...

Les gardes hochaient de la tête, un fin sourire aux lèvres. Ils semblaient contents de voir quelqu’un reprendre les choses, comme si la vie au sein du village de la Roche s’était arrêtée depuis un certain temps.

Une fois que le message était transmis, la guerrière de la Terre se tourna vers son guide.

Dès que celle-ci aurait décliné son identité, les deux kunoichis pouvaient se mettre en route jusqu'à la maison de son cousin. Elle avait hâte d'entendre ce qu'il avait à dire, comprenant que les choses ne s'étaient pas bien passées pour lui à son arrivée. Même si elle comptait régler cette histoire du mieux qu'elle le pouvait, la jeune iwajin était bien trop préoccupée par la réelle raison de sa présence ici. Elle ne souhaitait donc pas transformer cette histoire de prime en un drame total. En effet, le village n'avait pas besoin de ça en ce moment et les choses allaient vraiment changer dans les jours à venir, mais c'était en partie de sa faute ou grâce à elle.

Une fois qu’elles arrivèrent à destination, Toph s'invita au sein de la demeure du brun à la chevelure similaire. Poliment, elle attendait à l'entrée que le concerné vienne se présenter à elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Noroi
Noroi

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Mar 20 Sep 2022 - 19:54



Le retour de l'ombre


ft. Hyûga Toph & Hyûga Tsuyoshi




Son point exposé, la jeune femme s’apprêtait à quitter les lieux lorsque la Hyûga l’apostropha, lui demandant son identité tout en confirmant qu’elle était bel et bien Toph et qu’elle était ni plus ni moins que l’actuelle Tsuchikage et, de ce fait, elle lui demandait ou plutôt, lui ordonnait à mot couvert de la conduire jusqu’à Tsuyoshi.


Oh … Je suis Noroi … Je suis arrivée plutôt récemment au village…

Sa réponse sembla toutefois se perdre car la cheffe incontestée du village s’était déjà retournée en direction des deux gardes pour leurs signaler que la prime trônant sur la tête de Hyûga Tsuyoshi était désormais levée. Elle exigeait ensuite de leur part d’être mise au courant dès l’arrivé de cette fameuse Aimi qui occupait, quelques moments plus tôt, les pensées d’une autre personne.


Une fois l’attention de la dame reportée sur la genin, celle-ci se contenta d’un simple geste de la main pour l’enjoindre à la suivre tandis qu’elle se mettait immédiatement en route en direction de la demeure de l’homme pour qui elle avait développer un profond respect alors que, quelques heures plus tôt, il n’était pour elle qu’un parfait inconnu.


Elle n’avait pas fait trois pas qu’elle se rendit compte qu’elle serait probablement mieux de répéter sa présentation et c’est donc avec empressement qu’elle répéta son nom ainsi que son rang, laissant tout le reste dans l’oubli.


Je suis Noroi, genin de la roche, enchantée.

Puis, alors qu’elle terminait sa présentation, son visage se fendit d’un large sourire et elle tourna de nouveau son dos à la jeune femme pour guider celle-ci dans les méandres du village jusqu’à la demeure du fameux Tsuyoshi et, alors que la jeune Hermite s’apprêtait à toquer contre la porte de bois de celle-ci, Toph se contenta simplement de s’inviter dans la demeure et Noroi se glissa dans son ombre, son visage emprunt d’un léger malaise tandis qu’elles attendaient que le propriétaire de l’endroit daigne se présenter à elles.



Résumé
Réserve de chakra: 5C, 1D
Rappel du rubis:


Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Mer 21 Sep 2022 - 14:55
Tsuyoshi était en train de profiter d'un bon bain chaud dans la salle de bain, il s'était fait aménager une baignoire en pierre dans laquelle il pouvait se relaxer soit via des bains froids toniques soit via des bains chauds plus relaxants. Aujourd'hui, par ce temps d'hiver, c'était bien dans ce type de bain qu'il se trouvait. Le torse totalement sous l'eau, seule sa tête émergeait. Il l'avait calé d'ailleurs sur les rebords de la baignoire de pierre et semblait encore pensif. Par moments, il se replongeait dans l'eau entièrement quelques secondes avant de ressortir à nouveau la tête. L'eau était tiède, douce, il s'y sentait bien lui dont l'élément premier était la foudre puis depuis la résonance la terre.

Quelqu'un toqua à la porte de la salle de bain. Il se replongea un peu plus dans l'eau, jusqu'au menton, puis ouvrit sa bouche pour inviter la personne à entrer :

_ Qui c'est ? [...] Oui ? [...] QUOI ? De la VISITE ? [...] Qui ça ? [...] Toph ? Okay ! J'arrive !

Il était encore assez étonné de la nouvelle qu'il venait d'entendre. Toph en visite dans le domaine familial ? Sourcils froncés, il était plutôt stupéfait et partagé. Il se demandait forcément quelles nouvelles elle apporterait, viendrait-elle, elle aussi, mettre son grain de sel et abonder dans le sens des anciens, lui demander de faire profil bas pour des questions purement administratives ? Une hérésie à ses yeux... Soupirant, il se résigna à sortir de son bain, à attraper une serviette et s'essuyer. Ensuite, il sortirait de la salle de bain et porterait à la hâte quelque chose de présentable.

Pendant ce temps, Toph avait été accueilli par les membres de la famille présents. La mère de Tsuyoshi en personne s'occupait de celle qui avait est considérée à ce jour comme le prodige du clan, l'étoile montante. Ex représentante clanique à un âge très jeune, Toph avait réuni le conseil iwajin à la disparition du Yondaime Tsuchikage puis dirigé le village après s'être auto-proclamée Intendante. Elle était aussi réputée pour être très mature à son âge en plus d'être un ninja d'exception. Elle était forcément appréciée du clan, qui voyait en elle, une valeur sûr, quelqu'un qui faisait la fierté du clan Hyûga.

On lui proposa un siège, à Noroi aussi, du thé, et l'aimable discussion familiale sur des sujets d'ordre général pour éviter toute discussion épineuse, à tension, comme si rien ne s'était produit. Ce n'était certes pas de l'hypocrisie, mais plutôt une manière de faire patienter Toph jusqu'à l'arrivée de Tsuyoshi envers qui elle aurait à tenir un discours plus en profondeur sur les sujets épineux de la gestion du village, de son unité spéciale, de sa mission ou de accès de colère récent qui était possiblement la raison de son arrivée ici dans cette demeure familiale où elle n'avait plus mis les pieds depuis belle lurette.

Après quelques longues minutes de discussion, Tsuyoshi arriva en kimono blanc, l'air frais, de sa démarche altière. Un coup d'oeil vers Noroi et Toph et déjà les premières pensées fuitaient déjà :

*Encore Noroi ? [...] Toph a pas changé, toujours cet air grave pour une gamine de rien du tout [...]* Pensa le Hyûga.

_ Tsuchikage Sama, soyez la bienvenue. Mes excuses pour ce retard, je prenais un bain... Salua le Hyûga en faisant la petite révérence due au statut de sa cadette. Depuis le premier jour où elle était passée Tsuchikage, le Hyûga avait cessé de l'appeler par son prénom. Pourtant, il l'avait vu gravir les échelons, passer sous ses yeux de Genin à Kage. Il se souvenait même de cette mission avec Nagamasa Hisa où il avait dirigé les Genins, futures Amazones d'Iwa, dans cette mission alors périlleuse.

_ Noroi... Salua le Hyûga avec un regard perçant et un à la fois satisfait et neutre.

Il s'assit sur un fauteuil libre, non loin de sa mère, Hyûga Chiaki, à qui d'ailleurs il adressa un sourire et comme une nouvelle salutation d'un hochement de tête. En s'asseyant son Byakugan s'activa. Ce n'était pas la première fois qu'il activait son Byakugan devant Toph, depuis le conseil Iwajin et l'intruision de Yanosa, Tsuyoshi avait à cœur désormais de se présenter à tous les moments solennels Byakugan activé. Il était Hyûga Tsuyoshi le Représentant du clan Hyûga.

*A t'elle encore son rubis ? Lis t-elle dans mes pensées actuellement ? Fichtre ! Va falloir que je sois vigilant !* Pensa t-il tandis qu'il regardait dans la direction de Noroi. Il vit, il sut...

_ Cela faisait un moment Tsuchikage Sama... Quel bon vent vous emmène dans notre demeure ? Comment se porte le Daimyo depuis le dernier évènement ?J'ose espérer qu'il se porte mieux.

*Ce vieux déphasé devrait crever...* Ne put-il s'empêcher de penser. Il porta un coup d'œil vers Noroi puis s'intéressa à nouveau à Toph.

Mains jointes, coudes sur les reposoirs du fauteuil, jambes légèrement écartées l'une de l'autre, buste droit, Tsuyoshi attendait droit dans ses bottes, les propos de celle qui était son supérieur au sein d'Iwagakure no Sato. Quels sujets comptait-elle aborder et surtout comment ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Dim 23 Oct 2022 - 11:57
En effet, le nom de Noroi sonnait inconnu à l’esprit de Toph. Elle semblait être arrivée récemment au village.

Tout semble avoir changé depuis mon absence...

L’esprit embué de la Tsuchikage ne semblait pas porter plus d’intention à la présence de celle qui l’accompagnait jusqu’à Tsuyoshi. Elle se contenta de répondre avec sincérité et sobriété.

Je te souhaite la bienvenue au sein de la Roche, j’espère que ton intégration se passe bien.

La secrète lame du Seigneur de la Terre avait sur ses épaules une responsabilité que personne ne pouvait imaginer. Si elle avait espéré tomber dans un premier temps sur son ancienne élève, qui avait gravi les échelons aussi rapidement que rares de ses connaissances, elle se voyait déçue sur le moment. Ce n’était pas contre la Genin à ses côtés qui ne faisait ce qu’elle croyait juste en cet instant. Pouvoir mettre la main par contre sur un membre du triumvirat, qu’il soit son cousin, son ami ou son allié pouvait être intéressant. Elle n’oubliait pas les paroles de Masato… il fallait attendre que la Chiwa soit au plus bas, et à ce moment-là passer à l’attaque, sonder les esprits de chacun et… se débarrasser de ceux qui pouvaient entraver la terrible ascension du rubis écarlate.

Pour l’heure, elle se rendit au domaine des Hyûga, là où résidait le Taisho du Sazori. Sa prise de risque à Tsume était à saluer, elle n’avait jamais douté que son cousin écouterait ses conseils et que le moment venu, il prendrait un chemin dangereux pour le bien de la Roche.

Ce fut la mère de Tsuyoshi qui vint accueillir la dirigeante d’Iwa, celui-ci ne semblait pas encore disponible… L’Hyûga qui avait appris à cacher ses émotions et à montrer un self-control contre vents et marées, se fit force pour ne pas montrer son impatience et sa frustration. Au fond d’elle, elle avait l’impression d’être, depuis son retour, une ombre menaçante sur le village. Plus celle bienveillante, forte, courageuse et combative. Non… L’Honneur de servir son maître l’avait ramenée à Iwa, mais irait-elle vraiment jusqu’au bout ? La flamme d’Iwa, la lumière qui vivait dans les pupilles des villageois, cet éclat qui faisait de Toph ce qu’elle était, allaient-elles faire rempart contre les dessins sombres qu’attendaient la Roche ?

Alors qu’un échange cordial se déroulait dans la pièce, dont la Hyûga répondit avec de sobres paroles, des esquisses et des hochements de tête, l'attendu fit son apparition. Toph se leva alors d’un coup, comme si une pression qui n’existait pas, semblait être apparue sur ses solides épaules.

Il semble allait bien… Comment pourrais-je parvenir à sonder son esprit ? Ses mots, sont-ils vraiment sincères ? Dois-je lui parler de ce qui va bientôt venir ? Est-il vraiment fidèle à la Roche, à ses camarades, à mon successeur ? Arrête Toph… C’est de Tsuyoshi que tu parles...

C’était comme si les mots du Daimyo avaient rendu la princesse Hyûga méfiante de tout, comme si elle menait sa quête avec peut-être un peu trop d’ardeur. La risque était qu’elle ne puisse s’arrêter à temps si un mur se dressait sur son chemin… Un obstacle qui transcendait de sa bonté et de sa force de vie… Aimi… Elle devait oublier ses sentiments pour elle, elle devait l’effacer de son esprit, ou du moins, cette chaleur qu’elle ressentait à ses côtés. Elle devait tuer cette flamme, la couvrir d’un froid meurtrier… Pour qu’une flamme de glace ressuscite par la suite.

Sans s’en rendre compte, sa main, qui se tenait sur son fourreau, se serra suffisamment pour faire blanchir ses phalanges. Afin de répondre aux questionnements de son interlocuteur, la jeune femme devait reprendre ses esprits suffisamment pour pouvoir lui répondre convenablement.

Il fait bon de revoir quelqu’un de familier, Tsuyoshi… Le Daimyo se remet de ses blessures, notamment grâce aux soins de Muramasa qui comme tu le sais, est resté à ses côtés à la cour. Je viens ici au nom du Seigneur, je dois trouver Aimi expressément. Mais on m’a fait savoir qu’elle n’était toujours pas revenue du Sommet...

Noroi m’a fait part de la situation, quitte à être présente, autant faire d’une pierre deux coups. J’ai fait d’ailleurs retirer la prime qui était sur ta tête. J’ai trouvé cette initiative très risquée bien que je comprenne ce qui a amené Teruyo à agir ainsi. Je dois dire que je te salue pour les risques que tu as pris pour cette quête, il faudra que tu me parles aussi de ce Seiki… et Masami, comment s’en est-elle sortie ?

En fait… Est-ce que tu veux bien me raconter ce qu’il s’est passé par delà les frontières ?


Bien qu’il s’agissait d’une demande, cela sonnait aussi comme une sorte d’ordre, une sorte de demande de rapport improvisé ? Elle voulait tout savoir, tout analyser, tout sonder, pour savoir par la suite comment elle devrait agir… Telle était le rôle de la Lame Secrète du Seigneur de Tsuchi.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Noroi
Noroi

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Lun 24 Oct 2022 - 18:27



Le retour de l'ombre


ft. Hyûga Toph & Hyûga Tsuyoshi




Noroi prit place sur le siège que l’on lui proposa et accepta avec un peu trop d’entrains le thé aimablement offert tandis que les deux jeunes femmes attendaient l’arrivé du principal intéressé qui ne tarda pas et, alors que l’homme qu’elle avait rencontré uniquement quelques heures auparavant pénétrait dans la pièce, elle ne put s’empêcher de percevoir ce qu’elle présuma être ses pensées et son visage se couvrit d’une expression inconfortable.


Après les salutations d’usage l’homme sembla se souvenir de l’objet en possession de la jeune hermite puisqu’il se tourna directement vers elle, questionnant silencieusement celle-ci sur son écoute actuelle de ses pensées ce qu’elle acquiesça d’un geste de la tête. La jeune femme ne désirait pas brimer l’intimité de ceux qui l’accompagnait et elle espérait réellement que le Hyûga réussirait à ne pas lui divulguer d’information sensible ou compromettante par inadvertance. Elle ne put toutefois pas s’empêcher de recracher la gorgé de thé qu’elle venait de prendre lorsqu’elle intercepta les pensées de l’homme au sujet du Daimyo.


Mes excuses.

Rouge comme une tomate, la jeune femme se renfrogna dans le creux de son siège, cherchant à s’y fondre afin de s’extirper de cette situation inconfortable dans laquelle elle s’était retrouvée malencontreusement tandis que l’esprit tourmenté et empli de doutes de la cheffe suprême du village venait, l’espace d’un instant, effacer ses propres émotions et, plus important encore, les pensées du Taisho.



Résumé
Réserve de chakra: 6C (+1), 1D
Rappel du rubis:


Technique(s) utilisée(s): N/A


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12796-80-la-malediction-du-clan-daiko https://www.ascentofshinobi.com/t13343-dossier-shinobi-noroi#118049 https://www.ascentofshinobi.com/u1521
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi Empty
Sam 29 Oct 2022 - 1:04
Le Hyûga écouta tout ce que Toph avait à dire. Il l'écouta religieusement, sans l'interrompre une seule fois. Ce n'est pas qu'il n'en avait pas l'envie, surtout sur ce point concernant la compréhension de l'acte de Teruyo à son encontre, mais il ne dit rien et ne fit rien qui put laisser penser au moindre état d'âme à ce sujet. Il se gardait même de penser trop fort ou de penser à mal. Dans un effort important, il demeurait immobile, le regard rivé sur sa cousine Toph tandis que celle-ci devisait. Il aurait bien voulu se poser des questions, comme il avait l'habitude de faire dans ce type de circonstances, mais il ne pouvait se permettre un certain laisser aller car il y avait Noroi en ce lieu, Noroi et son objet diablement utile...

_ Nous souhaitons un prompt rétablissement à sa Seigneurie... Dit-il d'une voix sûre. Il en pensait certes totalement le contraire, mais qui ici, à part peut-être Noroi, pouvait le savoir ?

_ Merci d'avoir fait retirer cette prime. Autant nombreux sont ceux qui comprennent le bien-fondé de cette prime, autant je trouve paradoxal que mes pouvoirs de Taishô soient restreint à mon arrivée alors que les hautes sphères savent pertinemment que je suis encore loyal à Iwa. Oui c'était là un acte parfaitement risqué et n'eut-été la réaction des anciens du clan, la tournure aurait pu être dramatique...

Il ne parlait guère en l'air. L'homme aurait pu causer de sérieux troubles en Iwa à cause de cet acte de légèreté, du moins de son point de vue, pris par son homologue Taishô. Jamais Tsuyoshi ne se serait risqué à restreindre les pouvoir de son collègue, jamais sauf bien entendu dans la possibilité où ce dernier se ferait déborder par le dieu singe. C'était tout simplement une question de confiance que l'on risquait de définitivement briser pour une décision aux effets peu certains.

*Que tu comprennes l'acte de Teruyo me déçoit fortement...* N'avait-il pu s'empêcher de penser.

Le Hyûga inspira un coup, il se repositionna dans son siège. Désormais buste en avant mains jointes formant un triangle, le Hyûga était prêt à développer ses idées.

_ Mais laissons tout cela de côté... Merci d'avoir retiré cette prime. Dit-il avec un peu plus d'entrain dans la voix quand bien même on pouvait toujours ressentir une note d'amertume.

_ Je n'ai malheureusement aucune nouvelle ni d'Aimi, ni de Teruyo. Il est vrai que ces derniers sont, à l'heure qu'il est, hors du village... Il marqua un temps d'arrêt, sourcils froncés, il semblait comme chercher dans son esprit. Il poursuivit : Dès lors que le clan m'a fait savoir qu'il estimait que je devais être cantonné à domicile le temps qu'un Taishô vienne retirer ma prime, je n'ai à aucun moment chercher à joindre le Sazori. Dès lors je n'ai aucune nouvelle de Masami, mais je sais qu'elle est bien rentrée à Iwa. Tout ce que je peux dire, c'est que c'est un ninja auquel il faut prêter une attention particulière et ne pas se hâter à en faire un leader, une Chuunin. C'est une soliste, quelque part, elle est allergique à la hiérarchie... Mis à part cela, elle fait son travail. Dit-il sans détours. Le rapport pouvait être peint négativement, mais c'était le constat qu'il en faisait, c'était son point de vue.

*Ce n'est pas étonnant venant d'une ex wasurejine...* Ne put-il s'empêcher de penser.

_ Pour ce qui est de Seiki, il semblait curieusement moins apte à faire face aux différentes difficultés qui se sont imposées à nous, mais il a des qualités qui compensent ses apparentes faiblesses : une qualité d'écoute notamment. Il est dommage qu'il ne soit pas iwajin à part entière, car j'en ai fait un membre du Sazori et j'ai créé une branche terrain au Sazori dont il est le premier membre. Sachant que les membres de l'unité ont beaucoup été cantonnés dans Tsuchi no Kuni pour ne pas dire Iwagakure no Sato, il est temps que nous nous déployons hors du village, la guerre contre Tôsen le réclame vivement. Dit-il sans sourciller. Il était sûr de son fait et telles étaient les orientations qu'il comptait donner à l'unité qu'il dirige ; orientations qu'il avait déjà commencé à mettre en place au travers de la mission d'infiltration à Tsume no Kuni qu'il avait planifié et mis en place.

Se tournant vers Noroi, il se tut un moment la regardant dans les yeux un court instant avant de se tourner lentement vers Toph. La manoeuvre avait comme but de faire remarquer à Toph, que la kunoichi était de trop dans la pièce. Un regard similaire vers sa mère, fit comprendre à celle-ci qu'il en était de même pour elle. Cette dernière prétexta une tâche à superviser et s'excusa auprès de Toph avant de se retirer. Sans plus prêter attention à Noroi, et dans un effort surhumain pour contrôler le maximum de ses pensées, il porta son attention vers Toph.

_ Il s'est passé à la fois beaucoup et peu de choses Godaime Sama. Je peux considérer, au regard des objectifs secrets que le Taishô du Sazori avait fixé au départ de cette mission, qu'elle était un échec dans les grandes lignes. Seulement elle a permis d'être instructive à bien des égards et d'en savoir plus sur le pays abritant l'ennemi et même sur l'organisation d'un des bras armés de l'ennemi public numéro un : Tôsen. Voilà pour l'introduction, peut-être était-ce d'ailleurs un résumé général ? Oui, l'on pouvait aisément le considérer comme tel.

_ Godaime Sama... Tsume no Kuni est un pays brisé... J'ai fait Wasure no Kuni, si là bas les gens sur place n'ont pour seule issue que de vivre au jour le jour, ceux du pays des Griffes n'ont aucune perspective d'avenir, c'est d'autant pire que dans le second cas, ils sont conscient au moins, d'avoir pourtant une chance de vivre mieux. Mais même à ce niveau-là je me dois d'apporter une nuance... Ceux de l'Est sont clairement laissés à eux-mêmes et ceux de l'Ouest tentent de vivre ou vivent, eux, une vie relativement normale, protégés derrière un dispositif de surveillance impressionnant, au moyen de tours d'observation occupées par des sentinelles shinobis. Ce dispositif de surveillance, de fait, sépare physiquement les deux parties du pays. Tôsen qui appelle quelque part à l'égalité, au nivellement par le bas, laisse ses hommes organiser sciemment l'inégalité dans Tsume. La criminalité est grande dans l'Est, la détresse de même, l'espoir s'y fait rare... Dans l'Ouest, l'organisation des villes et villages et même du Refuge, zone où sont regroupés les ninjas favorables à Tôsen, offre à ses habitants, les élus, une vie meilleure.

Il marqua un temps d'arrêt et regarda vers le sol. Au travers de son byakugan actif, il voyait bien plus loin que la simple limite du sol, de sa surface. Pourtant, il regardait et ne voyait rien, il réfléchissait. Son regard se reporta vers Toph.

_ Il y a bien des choses à raconter... Je sais que le Refuge est le lieu où se cachent de nombreux shinobis issus des villages ninjas. Ils y sont de tous bords, de toutes nations, de tous niveaux. Seuls l'élite semble absente, les lieutenants de Tôsen... J'ai beau chercher, nulle trace d'eux pendant toute la durée de mon séjour et pourtant j'ai fouillé jusqu'à l'endroit supposé être leur Quartier général. Ils sont aux abonnés absents. Je sais que Rei est le chef du Refuge abritant les élus de l'humanité, je ne crois pas que Tôsen y demeure.

Il marqua un nouveau temps d'arrêt. Il pouvait se tromper, peut-être même qu'il se trompait lourdement, mais il avait cherché, sérieusement cherché, en vain, sans aucune réponse sur ce qui l'avait amené à prendre tous ces risques : trouver la trace de Reijiro le nécromancien ou de Tôsen, les deux ennemis de l'humanité dont il s'était procuré le moyen de le traquer. Ce n'était que partie remise.

_ Pour ma part, je vais embarquer le Sazori dans de nouvelles infiltrations ainsi que dans des traques. Le temps de l'action est arrivé. La prise de risque sera importante, nous n'avons guère le choix. Je veux d'abord m'entretenir avec les membres du Sazori et les préparer à mettre le focus, s'il le faut avec l'aide de la Coalition, sur Tsume. J'ai un plan de marche à ce niveau, car je suis certainement l'un des gradés de la coalition qui connait le mieux Tsume no Kuni. Il sera nécessaire de démanteler l'armée de Tôsen et bien entendu de traquer ses lieutenants, de les débusquer et de les éliminer Reijiro et Rei en tête de liste. Nous l'avons vu lors du dernier assaut de Tôsen à Iwa, leur importance est capitale.

Le regard était déterminé, sévère, conscient plus que nul autre des sacrifices qu'il faudrait réalisé. Il avait déjà commencé à son niveau et tandis qu'il était sur le terrain d'autres, s'amusaient à prendre des décrets avilissants contre lui. Il avait envie de cracher au sol de dégoût à cette pensée. Il inspira un grand coup et relâcha la pression. Son regard demeura sur Toph, sourcils froncés. Il tentait d'évaluer comment celle-ci jaugerait la situation. Elle était jeune, au fond de lui, le Hyûga craignait de nouvelles erreurs de la part de sa cadette. Ils devaient pourtant en faire le moins possible.

_ Godaime Sama, vous avez dit tantôt que le Daimyo était à la recherche d'Aimi... Il marqua un temps d'arrêt il n'y avait pas pensé, mais l'éventualité lui apparaissait clairement. Le Daimyô avait déjà testé avec succès la fidélité d'Aimi en lui faisait faire une basse besogne devant témoins : exécuter sans jugement un ancien dirigeant d'Iwa, un ancien Kage... Si désormais il la cherchait activement il était probable que des trois du Triumvirat le choix se soit porté sur elle pour devenir Kage. C'était cohérent comme processus du point de vue du vieil homme. Seulement, comme à chaque fois dernièrement, ce dernier ferait le mauvais choix : il s'apprêtait à choisir l'amour et les sentiments quoique enveloppés de force pure...

*Elle n'est pas prête. Pas plus que tu ne l'as été Toph...* Ne put-il s'empêcher de penser.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Le retour de l'ombre | Noroi, Tsuyoshi

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À bout de ressources [feat. Noroi & Tsuyoshi]
» Metaru Gang ! Le retour du retour des problèmes ! [ft. Shuuhei]
» Lettre a Noroi
» No King [NoRoi]
» Dossier Shinobi - Noroi

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: