Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana]

Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Sam 19 Mar 2022 - 19:29

Le parcours de l'équipe numéro cinq de la brume était riche en disparitions et en changement de membre. Juste depuis l'intégration de Misaki dans ses rangs, elle avait vu disparaitre quelques membres. Si c'était quelque chose qu'elle déplorait, elle ne pouvait que se douter de ce que ça pouvait bien faire vivre à la véritable meneuse de la Shotosenpei, Gozan Arukisa.

Étant Chûnin, Misaki avait pleinement le droit de se défaire elle-même de son titre d'élève et de prendre la tête de sa propre équipe, chose qu'elle avait volontairement refusée. La Shotosenpei était pour elle plus qu'un simple regroupement entre élève et enseignant, c'était une doctrine de vie qui l'habitait profondément. Le Nindô de l'équipe, elle le partageait depuis le premier jour et il n'était pas question qu'elle quitte cet espace qui lui avait tant appris.

Sous la tutelle d'Arukisa, Misaki prenait de l'avant et se découvrait de plus en plus dans ses fonctions de Chûnin, mais aussi d'enseignante. Si la Gladiatrice restait la meneuse, une entente mutuelle entre elle et la Yukijine avait pris naissance. Fortement occupé par ses fonctions de Jônin et de Capitaine de la Kenpei, sans parler des efforts colossaux qu'elle mettait dans l'apprentissage du Rentajutsu, Misaki prendrait la tête de l'équipe avec Eyana et Namue a sa charge. D'un autre côté, Arukisa restait disponible pour des interactions ponctuelles advenant le cas où ça serait nécessaire.

Misaki avait convoqué les deux nouveaux membres de son équipe. Kayuri Namue, une Shôtoniste intégrer depuis peu et suivant une mission réalisée au coeur de l'île d'Asosan. Si l'Anaï n'avait pas effectué de mission en compagnie de tous les membres de l'équipe cinq, elle avait participer activer a une mission au coeur du pays natal de la Yukijine. Cette évaluation menée sur le terrain, couplée aux multiples apprentissages réalisés sur son Ninjutsu avait attiré suffisamment l'oeil de Misaki. Elle avait, cependant, quelques doutes au sujet du nindô de l'Anaï. Doute qu'elle souhaitait enterrer aux termes de cette rencontre.

Ainsi, la Yuki avait envoyé une invitation aux deux genins. Une missive particulièrement invitant les deux êtres à se joindre a elle, au coeur de son propre domaine clanique. Une invitation que peu de gens avaient reçue de la part de celle qui acceptait de plus en plus sa place dans son clan, une place qui divergeait de celle attendue par ses parents.

Elle attendait là, assise au coeur d'un jardin de pierre trahissant l'aisance dans laquelle elle avait grandi. Lorsque ses élèves seraient arrivés, ils se verraient confisquer leurs armes, telles étaient les attentes d'un clan à la tête des Geôles. Une précaution qui se voulait plus imposée d'ores et déjà une distance ; la suprématie de l'hiver.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Dim 20 Mar 2022 - 14:40



L'intégration


Encore une fois une lettre de Misaki la convia a une rencontre et cette fois-ci il s’agissait rien de moins que du domaine Yuki, un endroit restreint au sein duquel elle ne pourrait pas emporter son sabre ce qui plaçait la jeune femme dans un état inconfortable, mais elle n’était pas du genre à bouder une demande de sa mentore et trois jours plus tard, la jeune femme s’avançait en direction des portes du domaine Yuki avec la curieuse impression d’être entièrement nue, ses sabres étant absent à sa hanche.


Alors qu’elle franchissait les portes du domaine, elle eut droit à une fouille rapide qui ne révéla rien de particulier et, quelques instants plus tard, la Kayuri se retrouvait au sein du périmètre du domaine où la glace était suprême et tandis qu’elle attendait d’être conduite jusqu’à sa mentore, Namue en profita pour repenser au contenu de la missive que cette dernière lui avait fait parvenir.


Qu’entendait-elle par cette phrase, « tu ne seras pas la seule à te joindre »? Avait-elle une nouvelle coéquipière qu’elle n’avait jamais rencontrée ? C’était ce que sous-entendais cette phrase et la genin avait une certaine appréhension à rencontrer un confrère ou une consœur de la brume qui allait très probablement être du même rang qu’elle-même, c’est-à-dire un ou une genin.


La jeune femme n’avait en effet rencontré que peu de membre des forces de la brume de son rang pour ne pas dire que la quasi-totalité de ses interactions avec ses compatriotes shinobis avaient été avec des chûnins voire même des Jônins et durant sa courte carrière elle n’avait rencontré que trois autres genins, une apprentie sabreuse que les autorités du village lui avait initialement demandé d’évaluer au combat du nom d’Haku, une prénommée Eyana avec qui elle avait accomplit une mission pour l’administrateur et, pour finir, l’unique représentant de la gente masculine qu’elle avait rencontré au village, un certain Tenma avec qui elle avait accompli une mission au cœur des égouts du village.


Étrangement, la jeune femme avait le sentiment que sa nouvelle partenaire d’équipe était justement de la gente féminine et une intuition en elle lui dictait qu’elle connaissait déjà celle-ci alors était-ce l’apprentie sabreuse ou bien cette mystérieuse Eyana qui, elle devait bien l’avouer, avait été plus qu’agréable à avoir comme partenaire de mission.


Soudainement, une voix vint sortir la Kayuri de ses pensées et aussitôt son regard se posa sur la silhouette d’une jeune femme à l’apparence quelconque.


??? - Kayuri Namue, veuillez me suivre.

Sans attendre la réponse de la genin, la nouvelle venue se mit en marche dans les couloirs du domaine Yuki et, après plusieurs minutes d’une marche effroyablement lente, celle-ci s’arrêta devant une porte qu’elle ouvrit avant de signifier à la Kayuri d’y pénétrer puis, une fois que cette dernière eu obtempéré, celle qui semblait être une servante l’annonça avant de quitter prestement les lieux, laissant la jeune femme seule avec une silhouette familière, celle de sa mentore.


Namue - Bon matin Misaki-san.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Dim 20 Mar 2022 - 18:15
Les geôles de Kiri étaient tenues par le Clan Yuki, être emprisonné dans la glace était quelque chose de littéral pour eux. Je me rendais au cœur de leur domaine sur invitation de Misaki. Peut-être était-ce suite à la dernière mission et qu’elle voulait en réalité des réponses. Réponses qu’elle était prête à avoir sous toutes ses formes. Parce que former une équipe, cela lui semblait étrange, officiellement, j’étais toujours dans l’équipe de Mikan Yui et Datalia Madoka. Mais je n’avais plus de nouvelles de ces dernières, peut-être qu’elles étaient mortes. Cela ne me surprendrait pas pour Madoka, elle était nulle et bête. C’était un peu plus dommage pour Yui, qui était plutôt gentille et responsable.

Arrivée devant le Domaine Yuki, je voyais un garde qui semblait monter la garde. Je haussais les épaules et allait pour passer à côté de lui.

[Garde Yuki] : « Eh, tu vas où toi comme ça ? »

Il s’interposait, venant poser sa main sur mon épaule pour m’arrêter, je me dégageais de son emprise avec mollesse. D’un ton nonchalant, je lui répondais.

[Eyana] : « Bah, t’as de la merde dans les yeux ? Je vais au domaine Yuki. »

Je le vis commencer à devenir rouge et à monter en pression, j’affichais évidemment un petit sourire provocateur à son encontre en attendant sa réponse.

[Garde Yuki] : « Alors déjà on va calmer le langage la nudiste, Il faut une autorisation pour y aller. »

La Nudiste ? C’est vrai que j’étais comme mon habitude sans haut, mais j’étais parfaitement vêtue en bas, j’avais même une jupe leste noire et rouge qui couvrait l’intégralité de mes cuisses. Instinctivement, j’allais rabattre mes cheveux devant mes tétons alors que je sentais qu’il avait le regard fixé sur ma poitrine depuis le début de la conversation.

[Eyana] : « T’inquiète pas mon p’tit cul serré, j’en ai une. D’ailleurs, c’est drôle, les adeptes de la discipline, vous êtes toujours les premiers à remarquer que ma poitrine est à l’air. Ça doit faire mal d’être des gros frustrés comme ça ? »

Il prit quelques secondes avant de répondre et sa réponse fut d’ailleurs d’un volume un peu plus bas, il était clairement surpris par la tournure de la conversation.

[Garde Yuki] : « Non mais ma p’tite dame on va se calmer hein… »

J’allais l’enchaîner, il était mort, il m’avait déjà gonflé donc autant le faire se sentir mal. J’étais à l’aise comme j’étais et j’aimais clairement pas qu’on reprenne ma façon de m’habiller.

[Eyana] : « Ça doit être dur de faire un boulot de merde comme ça, de la garde statique. C’est de ça que tu rêvais quand tu t’es engagé au service de ton clan ? Garder une barrière comme une pauvre merde toute la journée ? Quel gros travail de frustré, et je suis sûr que tu ne te trouves pas de femmes parce qu’elles auraient trop honte d’être avec un raté dans ton genre. »

Il lâcha un gros soupir en secouant la tête, toujours rouge de pression, je voyais ses yeux commencer à briller quelque peu. Il avait envie de me défoncer la gueule.

[Garde Yuki] : « Bon, clairement vous n’allez pas rentrer. »

Je haussais les épaules et allait me mettre à une dizaine de mètres de lui, à vue depuis le Domaine mais en dehors en lâchant une dernière pique.

[Eyana] : « Parce que je le veux bien, j’ai trop de respect pour la personne qui m’invites pour forcer le passage, pauvre connard. »

J’avais plus qu’à attendre que Misaki vienne me chercher à l’extérieur, enfin, si cela finissait par arriver.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Dim 20 Mar 2022 - 20:08

Misaki n'eut pas très longtemps à attendre. Rejoint assez rapidement par Namue, elle se levait en voyant son élève arriver. Respectueusement, elle l'invitait à s'asseoir autour d'une petite table dont le centre avait été creusé pour y déposer des charbons ardants. Recouverte par un socle amovible, capable de transmettre facilement la chaleur, une théière remplie d'eau chaude attendait sagement l'arrivée des deux femmes. Les feuilles de thé n'avaient pas encore été intégrées au liquide.

[Misaki] - Namue-San ! Tu peux prendre place.

Agréable mélange entre distances professionnelles, voix douce et rassurante, mais d'une façon si ferme que sa demande ne pouvait qu'être prise avec un sérieux bien inhabituelle. Sa présence au coeur du domaine clanique de la neige jouait pour beaucoup. Ça faisait toujours ressortir un côté plus sérieux chez Misaki. C'était le lieu dans lequel elle avait grandi, régi par une rigueur et une rigidité sans nom. Bien qu'elle s'était rebellée, face aux attentes de sa propre famille, il fallait bien dire que les valeurs claniques étaient les racines même de qui elle était.

Sa seconde invitée, bloquée aux portes par un des cousins de l'adolescente était entrain de créer une scène. Forcément, ce genre d'incident n'arrivait pas fréquemment et attirait l'attention. Il ne fallut pas très longtemps pour que l'histoire d'une nudiste faisant le piqué devant le domaine fasse le tour de l'endroit. Tant qu'elle resterait là, aucune action ne serait posée contre elle, mais plus le temps avançait, plus l'attention se rivait sur cette dernière. Des regards curieux, d'autre protecteur. Certains pervers, bien entendu, mais globalement inoffensifs.

Finalement, la situation fut amenée aux oreilles de Misaki, en train de discuter de tout et de rien avec Namue, par le biais de son grand frère. Pénétrant dans le petit jardin, ce dernier tenait dans ses mains un yukata en soie portant l’effigie du clan.

[Harumoto] – Petite soeur ! N'attendrais-tu pas la présence d'une jeune femme, à la chevelure brune et aux multiples tatouages sur le corps ?
[Misaki] - Euuh... Oui. Pourquoi ?
[Harumoto] – Si j'étais toi, j'irai aux portes du domaine... avant que ton passe-temps ne vienne trop te nuire... Et apporte ça.

Dit-il en avançant le morceau de vêtement en direction de Misaki. Son regard était neutre. Son attitude était neutre. Son discourt, lui, remplit de dédain. Se levant, Misaki ramassa le Yukata à l'aide de sa dextre avant de se mettre en direction des portes du domaine, accompagné ou non de Namue.

Arrivant aux abordes de la ruelle, quelques gardes s'étaient rajoutées. Celui avec qui la céleste avait communiqué la fixait du regard, les bras croisés. Posant ses iris sur celle qui venait rejoindre les rangs de l'équipe cinq, Misaki ne put que comprendre la raison du don fait par son frère. Fulminant, elle s'avançait de quelques pas avant d'être arrêtée par son cousin.

[Garde Yuki] - Elle est avec toi ?
[Misaki] - En effet, qu'est-ce qui s'est passé ?
[Garde Yuki] - Quand elle saura s'adresser aux autres et qu'elle ne sera pas nue, elle pourra rentrer. Avant ça, elle reste là.

Une décision qui ne lui appartenait pas. Eyana était son invité, elle avait le droit de pénétrer au coeur du domaine, d'autant plus qu'elle était attendue. Il y avait cependant certains incontournables.

[Misaki] - Ne tant fait pas, elle ne causera pas davantage de problème.
[Garde Yuki] - Tant qu'elle sera au domaine, elle est sous ta responsabilité. Dit-il, posant un regard sévère envers Misaki. Assure-toi s'en.

Voyant cela, la foule avait commencé à se désagréger. Arrivant devant Eyana, Misaki lui tendit l'habit aux effigies de son clan.

[Misaki] - Je ne sais pas ce qui t'amène accoutré ainsi, mais tu n'es pas ici chez toi. Tu es la bienvenue chez moi, mais je te demande de porter adéquatement ceci.

Dit-elle en lui donnant l'opportunité de se vêtir ou non. Si elle acceptait, les portes du domaine lui seraient ouvertes.

[Misaki] - J'apprécierais que tu gardes en tête qu'ici, tes actions se reflèteront sur ma réputation et tout manque de respect envers qui que ce soit de mon clan, alors que tu es invité dans ma demeure, est un manque de respect envers moi.

Dit-elle sur un ton sérieux. Ce message s'adressait autant a Namue, si elle l'avait suivit, qu'à Eyana. Elle n'était pas en colère, elle n'était pas sévère. Son message ne se voulait pas être une menace, bien loin de là. Misaki exposait la réalité dans laquelle elle vivait et les tenants et aboutissants des interactions envers sa propre personne. Son clan avec une importance capitale pour elle et elle ne tolèrerait pas davantage d'enfantillage, ni de l'Anaï ni de son cousin. Bien entendu, elle n'étais pas au courant des petits détails, sans doute que son discourt aurait été différent.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Lun 21 Mar 2022 - 16:55



L'intégration


Après avoir pris place à l’endroit indiqué par sa mentore, Namue et cette dernière se mirent à discuter de tout et de rien en attendant l’arrivé du dernier ou de la dernière participant ou participante à cette réunion. Durant cette discussion des plus banales, une certaine agitation semblait avoir prit naissance de l’autre côté des murs de la pièce dans laquelle elle se trouvait et alors qu’elle allait questionner la chûnin à ce sujet, la porte s’ouvrit sur un homme, un habit de soie dans les mains qui questionna aussitôt la Yuki sur une certaine jeune femme dont la description ressemblait étrangement à celle d’Eyana, mais avant que la genin ne soit en mesure de questionner Misaki à ce sujet, cette dernière répondit à son fraternel qui lui indiqua aussitôt de se rendre aux portes du domaine ce que la chûnin fit, agrippant au passage le Yukata que lui tendait son frère.


La démarche de sa mentore était rapide ce qui rendit impossible pour la jeune femme de la questionner au sujet de cette mystérieuse jeune femme, mais la Kayuri n’eu pas à attendre longtemps car quelques instants plus tard, le duo arriva aux portes du domaine où les attendaient effectivement la silhouette à la poitrine dénudée d’Eyana qui toisait avec un air de défi le même garde qui l’avait fouillé plusieurs dizaines de minutes auparavant.


Rapidement la Yuki sembla prendre le pouls de la situation et après un bref, mais virulent échange entre elle et le garde, celui-ci lui indiqua que la trouble-fête était sous sa responsabilité avant de se replacer en retrait tandis que Misaki tendait l’habit aux couleurs du clan de la glace à cette dernière, lui indiquant par le fait même un certain ultimatum tout en prenant la parole pour rappeler non seulement à Eyana, mais aussi à Namue, que leurs actions au cœur du domaine Yuki avaient une conséquence directe sur la réputation de celle-ci et la genin comprit immédiatement le message et le visage de la Kayuri affichait un masque de curiosité alors que son regard se posait sur sa potentielle future partenaire au sein de l’équipe cinq du village de la brume, attendant la réaction de cette dernière aux propos de sa mentore.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Lun 21 Mar 2022 - 18:24
Je vis Misaki et… Namue arriver au loin, cette première portait quelque chose dans les mains, une sorte de vêtement. Elle eut une brève conversation avec le membre de son clan avant de se diriger vers moi.

Encore une remarque sur ma tenue ? J’écarquillais les yeux, complètement blasée par cette situation qui ne faisait que se provoquer de plus en plus. Auparavant, les hommes me demandaient en permanence de me dénuder pour leur plaisir, certaines femmes aussi, un nombre incroyable à Yuukan d’ailleurs. Et maintenant voilà que c’était chose fréquente de vouloir me faire mettre un haut pour rentrer quelque part. Mon corps était couvert de tatouage, ça faisait déjà office de vêtement et pour être honnête, ce n’était pas poitrine qui était particulièrement imposante, vraiment pas d’ailleurs.

J’adressais un petit regard à Misaki et à Namue et je vis qu’elle ne portait absolument pas la dite tenue que me proposait la Yuki. J’affichais mon air blasé et froid avant de lui répondre.

[Eyana] : « C’est ma tenue habituelle, il y a de nombreux hommes qui affichent leurs torses, je ne vois pas pourquoi le mien poserait problème, surtout que mes cheveux cachent partiellement ma poitrine si c’est ce qui vous dérange tant. Si c’était une tenue que tous le monde portait encore, j’accepterais là, mais là je ne peux pas m’empêcher que de le prendre pour une insulte. »

Je savais pertinemment que je pouvais être chiante, mais c’était aussi ma façon de ne pas me faire marcher sur les pieds. Si j’appréciais Misaki et Namue, que je pouvais envisager de faire équipe avec elles, avec même grand plaisir. Je n’allais pas me ridiculiser ou changer ma façon d’être. Si j’acceptais ça maintenant, ce serait la porte ouverte à bien pire par la suite.

[Eyana] : « Je ne suis pas venue pour pénétrer dans le domaine Yuki mais pour m’entretenir avec vous. J’accepte de vous présenter mon respect habituel, ainsi qu’à faire attention le temps que je serais là. Mais je n’irais pas m’humilier sans nécessité, surtout qu’il n’y a pas nécessité particulière de nous entretenir dans le domaine Yuki. »

Je croisais les bras, pour montrer que j’étais certaine de ma position, si je savais être conciliante, ma dignité n’était pas à marchander sans un intérêt capital et là, entrer dans le demeure n’en était clairement pas un. J'étais même encore un peu remontée de la remarque de Misaki sur mon accoutrement, je ne sais pas trop pour qui elle se prenait pour se me dire comment m'habiller, mais c'était le genre de situation qui pouvait rapidement dégénérer en bagarre.


Dernière édition par Anaï Eyana le Lun 28 Mar 2022 - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Lun 21 Mar 2022 - 20:03

Voyant que l'Anaï tenait sa position. Observant le non verbal et la fermeté dans le discours de son interlocutrice, Misaki enchérit sur la conversation.

[Misaki] - Ce n'est pas tes seins qui me pose problème, Eyana. Cette demande, je la ferais même a un homme torse nue.

Répliquait-elle, sincèrement. S'il était bien vrai que plusieurs personnes dans son clan partageaient une vision plus archaïque des choses, ce n'était pas le cas de Misaki. D'abord parce qu'elle s'était elle-même affranchie de ce genre de rôle, après tout, sa "place" originale au coeur du clan était celle d'une femme-trophée. Une fille juste bonne a marié, qu'on garde comme outil politique. Ce genre de préoccupation pour un corps nue, ça ne la concernait pas.

[Misaki] - Tu as raison. Cette rencontre, nous n'avons pas à la faire au coeur du domaine de mon clan. Mon but n'est pas de t'humilier, loin de là, mais il y a un décorum auquel même le Mizukage n'échapperait pas.

Quoi que, l'histoire entre Misaki et le Mizukage avait largement révélé que cette tenue qu'il portait pouvait rapidement être mal interpréter. Cependant, elle comprenait la réticence d'Eyana. Elle était dans une drôle de position, si elle acceptait la demande de Misaki, ça reviendrait à perdre la face. Cependant, ce genre d'attitude soulevait un problème plus général pour Misaki.

[Misaki] - Soit... nos prochaines rencontres se feront ailleurs. Je ne te forcerais pas à te plier aux moeurs de ma famille. Ta position dans l'équipe ne sera pas non plus remise en question. Ce n'est pas pour ça que j'ai à coeur de t'intégrer.

Cependant, l'Anaï allait devoir faire un choix.

[Misaki] - Mais si c'est le choix que tu fais, sache que ça voudra dire que je refuserais toutes missions, pour l'équipe cinq, ayant de potentielles interactions avec d'autre pays ou avec la noblesse. Je ne t'exclurais pas individuellement, mais tu dois comprendre que tes actions ont désormais un impact sur tous les membres de la Shotosenpei et pas seulement toi.

Mais de toute façon, ce genre de mission n'était pas pour tout le monde. Il s'agissait, cependant, de quelque chose que Misaki ne pouvait pas ignorer. Si elle refusait aussi fortement, ici au coeur du village, La Yikijine ne prendrait pas le risque que ça se reproduise, ailleurs... En particulier face à quelqu'un dont les relations étaient potentiellement nettement plus fragiles qu'ici.

Il s'agissait aussi d'un cas de figure relativement rare. Face à la menace d'une guerre impliquant tout le Yuukan, les interactions entre les pays ne concernaient que très peu Kiri. Au final, ça ne pouvait sans doute qu'impliquer de potentielle discutions avec le Daimyo de l'eau, car n'oublions pas que le clan Nagasama est en réalité une branche du clan Yuki, qui s'est sectionné il y a de cela bien des années. Cependant, les enseignements et les mœurs de son clan étaient les mêmes, puis qu'il s'agissait là, fondamentalement, des mêmes origines.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Mar 22 Mar 2022 - 14:55



L'intégration


La discussion entre sa mentore et sa nouvelle compatriote d’équipe qui suivit le commentaire de cette première laissa la jeune femme bouche bée. Elle savait que sa comparse genin possédait un caractère fort, mais sa réaction se rapprochait plutôt d’un entêtement et d’une fierté mal placée. C’était peut-être l’éducation martiale de la Kayuri qui l’empêchait de comprendre comment une simple demande de se conformer à un protocole pour pénétrer dans un lieu pouvait être considéré comme une insulte.


Certes, personne ne portait de Yukata, mais personne n’était dénudé non plus, tous portaient des vêtement couvrant une grande partie de leur corps et Namue avait même prit la peine de porter son Haori qui venait recouvrir son dos, ses épaules et ses biceps qui, lorsqu’elle ne portait que son kimono de combat, étaient dénudés.


La genin enchaîna ensuite avec une remarque plutôt juste selon laquelle la rencontre n’avait pas à se produire au cœur du domaine Yuki et la Kayuri porta son regard sur sa mentore, appréhendant une réaction qui ne vint pas, cette dernière décida plutôt de spécifier ce que tous sauf la jeune femme récalcitrante semblaient avoir compris, la demande ne concernait pas ses attributs féminins, mais le simple respect d’un protocole.


S’attendant presque à ce que la Yuki requestionne l’intégration de l’Anaï au sein de la shotosenpai, Namue fut surprise d’entendre celle-ci acquiescer aux caprices de son élève, spécifiant que les prochaines rencontres allaient se produire ailleurs et que le refus de celle-ci n’allait pas remettre en question son intégration au sein de l’équipe.


Il y avait cependant un mais et la jeune femme ne put s’empêcher de ressentir une certaine exaspération face aux portes que l’attitude de sa nouvelle partenaire pouvaient potentiellement fermer alors qu’elle venait à peine de lui être ouvertes. Un refus immédiat de toute mission pouvant potentiellement mener à des interactions avec d’autre pays ou, plus largement, avec la noblesse, représentait une grande partie des missions à haute visibilité qui ne serait tout simplement plus accessible pour l’équipe cinq du village de la brume.


Son humeur désormais assombrie, la Kayuri reporta son attention sur la fauteuse de trouble avant de finalement prendre la parole d’une voix étrangement calme compte tenu de son humeur intérieure.


Namue - Si vous me le permettez, j’aimerais simplement signifier qu’afin de pouvoir entrer au domaine Yuki j’ai dû suivre les consignes inclus dans la missive qui nous conviait ici et je n’ais pas emporté mes armes alors que sans elle je me sens très franchement nue et sans défense. Je ne crois pas que personne ici ne cherche à insulter qui que ce soit, mais si tu regardes les gens qui nous entoure tu remarqueras que sans égard au sexe de la personne, ils portent tous des habits camouflant une grande partie de leur corps. Si c’est le Yukata qui pose un problème je n’ai aucun problème à te prêter mon Haori le temps de cet entretien et si mon kimono de combat est un peu trop révélateur pour les mœurs Yukijine, je n’aurai aucun problème à enfiler ce Yukata.

La genin accompagna ses paroles en retirant son Haori d’un geste rapide et précis, caractéristique d’un mouvement mainte fois répété et tandis qu’elle tendait le vêtement en direction de sa consœur de la brume, une brise froide vint faire frissonner la peau nouvelle dénudée de ses épaules.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Mer 23 Mar 2022 - 3:12
[Eyana] : « Mais tu te trompes sur moi et mes manières. Et je vous avoue prendre ce chantage comme une seconde insulte. »

Je marquais une brève pause, ne laissant pas la moindre once de colère me parcourir trop longtemps, il était préférable de rester zen et d’expliquer son point de vue, Misaki ayant été tout de même plutôt conciliante dans son attitude. Je m’attendais littéralement à faire demi-tour dans la seconde. J’enchainais sur le reste de mon propos.

[Eyana] : « Il y a deux grosses différences qui sont liées aux circonstances. Quand je suis invité quelque part, je ne m’attends pas à ce que mon hôte me dise comment m’habiller, me comporter ou encore que ou quoi faire. Quand par contre, je rends visite à quelqu’un, je me rends quelque part, je respecte les coutumes locales et je me plie aux contraintes de l’endroit que je souhaite visiter. »

J’avais là de nombreuses choses en tête, ma visite à Kumo, mais aussi la vie à Kaze et Hayashi qui avaient eu leurs impacts sur mes façons de me vêtir, de me comporter, ma tendance pour les tatouages. De toujours préférer être à l’aise plutôt qu’encombrée de couche de vêtements. En soi, je n’avais pas de haine particulière contre les Yukata et les Kimonos, c’est juste qu’ils me couvraient désormais trop et mon corps c’était habitué à une certaine température extérieure. Le couvrir, c’était clairement me mettre dans une situation inconfortable, sauf dans de rares exceptions comme à Yuki No Kuni.

[Eyana] : « C’est une différence qui réside pour moi dans la nature profonde de l’interaction, si j’invitais des Kumojins à venir à Kiri, je ne m’attendrais pas à ce qu’ils se plient à nos coutumes alors que ce sont des invités et je ne les insulterais certainement pas en les forçant à porter une tenue de la nation de l’eau. »

Etant un peu dans l’invective, je jugeais cependant nécessaire d’illustrer mon propos. A vrai dire de tels actes auraient été vu comme un affront politiquement. Je pensais aussi cela suffisamment conscient pour montrer à Misaki que j’avais de l’intelligence politique et pas juste un je m’en foutisme latent. Je pensais qu’elle l’avait remarqué justement, à Yuki lors de notre mission. Redescendant en pression, je venais mettre un terme à tout procès d’intention.

[Eyana] : « Ne me prenez pas pour une petite fille incapable de se tenir, j’ai réussi à survivre à Kaze, Hayashi et Kaminari pendant plus de deux ans moi-même et j’ai rencontré mon lot d’autorité, je sais faire preuve de discernement. Par contre, je sais aussi faire respecter ma dignité et ne pas me laisser traiter de nudiste. J’espère ne pas me faire une fausse idée de votre clan. »

J’espérais que cela finisse de venir apaiser les tensions sur la question, Misaki n’était visiblement pas obtus à l’idée de me vêtir. Mes paroles auraient deux conséquences possibles, complètement enterrer le problème par les arguments logiques. Ou venir chatouiller l’égo des Yukis et donc venir carrément les engrainer. En soit, ils étaient des geôliers et avaient donc l’habitude d’imposer les conditions. Et il n’y avait aucune raison qu’une petite Genin sans clan vienne imposer quoi que ce soit ici.

[Eyana] : « Sur ce, assez de temps perdu je pense en futilité, je vous suis. Il est dommage d’avoir commencé cette entrevue ainsi mais au moins, on apprend à connaître les facettes de nos personnalités. »

Je concluais sur une petite note volontairement humoristique, montrant que je ne me fermais pas non plus à elle. Je ne répondais pas à Namue car toute la situation de changer de vêtement aurait été pleinement ridicule. Et le propos n’était pas dans ma volonté de montrer de la chair, mais dans le fait de m’imposer quelque chose alors que je suis invitée.


Dernière édition par Anaï Eyana le Lun 28 Mar 2022 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Jeu 24 Mar 2022 - 2:14
Écoutant avec attention les propos de l'Anaï, Misaki n'était pas indifférente à son raisonnement et à la logique qu'elle exposait. Elle en était même d'accord avec plusieurs des points qu'elle apportait. D'autres soulevaient davantage de questions, mais là n'était pas la place pour les aborder. Elle était, cependant, dans une belle impasse. Cette dernière ne démordait pas de sa position et tant que ce sera le cas, l'entrée au domaine lui sera refusée. Ça, ce n'était pas quelque chose sur quoi Misaki avait le moindre pouvoir. Au final, si son nom commençait à se faire grandissant, elle ne restait quand même que la troisième fille d'une famille de huit. Elle n'avait aucun statut, aucun pouvoir, rien.

Mentalement, elle cherchait une façon de corriger tout ça, c'était de toute façon dans sa nature. Elle n'appréciait pas ce genre de confrontation. Parfois nécessaire, elle allait devoir être amenée à mettre son pied par terre et à tenir sa position, là, ce n'était pas le cas. Elle n'était pas en mission, elle n'était pas dans un contexte hiérarchique et ce n'était pas l'espace pour envenimer les choses.

[Misaki] - Je comprends ce que tu dis et j'ai moult questions sur tes deux années en dehors du village, mais ce n'est pas la bonne place pour en parler et les portes du domaine ne te serons pas ouverte. Je ne peux rien y faire. Cependant...

Poursuivait-elle en souriant.

[Misaki] - J'ai bien envie de Takoyaki ! Je vous invite a mon restaurant préférée. Je n'y suis pas allée depuis... Son coeur sautait un battement... Elle n'y avait pas été depuis la mort de celle qu'elle avait aimée de tout son être. Depuis très longtemps ! J'attendais une occasion spéciale Parce qu'elle n'arrivait pas a y remettre les pieds d'elle-même. Votre intégration dans l'équipe est une bonne excuse !

Rigolait-elle. Déposant le Yukata sur son épaule, Misaki tournait les talons et portait son attention sur Namue.

[Misaki] - J'apprécie ton intervention, ton intention était noble, mais allons manger un morceau.

La nourriture. Quelle belle façon de calmer le jeu.

[Misaki] - Aller, c'est par là !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Lun 28 Mar 2022 - 14:34



L'intégration


La genin replaça son Haori sur ses épaules devant le refus catégorique du nouveau membre de la shotosenpai de se couvrir le moins du monde puis, la Kayuri écouta attentivement les explications de cette dernière qui, sans être entièrement dénuées de sens, n’en restait pas moins annonciateur d’une potentielle source de problèmes. Certes personne d’autre ne portait de Yukata aux couleurs du clan Yuki, mais tous portaient des habits cachant, au minimum, le torse et ce autant chez les membres de la gent masculine que ceux de la gent féminine.


Namue écouta ensuite avec attention la réponse de sa mentore qui, comme elle pouvait s’y attendre de la part de la chûnin, ne fut aucunement cinglante, se contentant d’énoncer un simple fait, sans un changement vestimentaire, l’Anaï ne pourrait pas pénétrer au cœur du domaine Yuki. Toutefois, Misaki proposa presqu’aussitôt d’aller manger des Takoyaki à son restaurant préféré auquel elle n’était pas allée depuis très longtemps. Puis, après avoir déposé le Yukata sur son épaule, la gradée s’était retournée vers la jeune femme afin de lui signifier qu’elle avait appréciée son intervention malgré la conclusion de l’interaction. Commentaire auquel la jeune femme se contenta d’un hochement de tête comme réponse avant de suivre ses deux partenaires d’équipe au dit restaurant.


Une fois arrivé sur place, les trois jeunes femmes s’attablèrent à une table avant de commander les fameux Takoyakis dont la Yuki avaient fait mention quelques minutes plus tôt et tandis qu’elles attendaient leur repas, la Kayuri tenta une ultime fois de créer une discussion ne tournant pas autour de l’accoutrement inhabituel de sa comparse genin.


Namue - J’ai beaucoup voyagé entre les îles de l’archipel de la brume, mais que très rarement sur le continent et jamais à Kaze, Hayashi ou même Kaminari. C’est comment là-bas ?

La question était posée en toute innocence et la jeune femme ne s’attendait pas forcément à une réponse détaillée voir même à une réponse du tout au vue de la réaction précédente de la genin qui avait tout bonnement ignoré sa proposition sans même daignée lui répondre, mais qui ne tentait rien n’arriverait jamais à rien et sa mentore semblait décidée à intégrer l’Anaï au sein de la shotosenpai et la Kayuri allait faire tous les efforts dont elle était capable pour aider la représentante du clan Yuki à atteindre cet objectif, même si cela impliquait de marcher un peu sur sa fierté.





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Lun 28 Mar 2022 - 23:54

Je n’en démordais pas malgré tout. Et Misaki acceptait finalement que nous allions ailleurs. Plus précisément dans son restaurant préféré du village. En réfléchissant bien à cette opportunité, je réalisais que je n’avais pas jeté mon dévolu sur un quelconque endroit depuis mon retour à Kiri, il y a quelques mois. J’étais pourtant une très gourmande.

Et puis les Takoyaki était une spécialité Mizujine, c’était, avec l’Okonomiyaki l’un de plat signature de l’archipel. Et cela ne pouvait être que l’occasion de se régaler. J’affichais donc une meilleure humeur en allant pour suivre Misaki. Je me tournais brièvement vers son cousin pour lui adresser un petit baiser de loin.

Une fois installé à table du restaurant, Namue se montra curieuse concernant mon voyage loin du village. Notamment sur les contrées que j’avais pu visiter. C’était une bonne façon de lancer une conversation et faire redescendre les tensions précédentes. Je prenais un moment avant de répondre, comme pour réfléchir à ce que j’allais pouvoir lui dire. Faire une description sommaire ou un résumé de ces deux années n’était pas un exercice de simple.

[Eyana] : « Je peux simplement te dire que c’est très différent d’ici. Ça donne l’impression d’être dans un autre monde. Kaze est l’opposé en termes de climat, extrêmement chaud, mais surtout très sec. La peau brûle à vue d’œil si on s’expose trop longtemps et elle a constamment besoin de soin et d’hydratation en raison du sable et de l’atmosphère. Ce sont des océans de sable rougeoyant à perte de vue. Des dangers dissimulés dans chaque recoin, s’aventurer dans le désert, c’est comme partir en mer, il faut y être préparé. C’est en contrepartie un peuple très attaché à la vie et à ses coutumes, ils ont une vie bien plus dure que la notre ici. Ils se concentrent sur l’essentiel. Je vivais auprès du clan Meikyu là-bas, ceux chargé de la protection du Dieu du Désert. »

Je prenais une pause, laissant la place à d’éventuelles question ou remarque avant d’enchaîner sur Hayashi. Cette terre qui avait été le début de mon voyage, m’amenait de nombreux souvenirs chaleureux, que ce soit au temple ou auprès de la population.

[Eyana] : « Concernant Hayashi, je pense que nous aurons l’opportunité de nous y rendre ensemble si nous faisons équipe. Mais c’est une terre de magie qui défie les lois physiques. C’est fascinant, mais il ne faut pas pour autant abaisser sa garde. La seule règle concernant Hayashi No Kuni est qu’il n’y en a pas. »

Puis je laissais mon esprit vagabonder à la pensée de Kaminari No Kuni, ma rencontre avec la jeune Genin aux cheveux argentés et les péripéties qui avaient suivis. Cela avait été probablement le voyage le plus hostile et le plus dangereux d’entre eux. C’était après tout mettre les pieds sur les terres d’une autre grande nation militaire et avec l’essors du Ningen, ils s’étaient révélé très prudent.

[Eyana] : « Pour les Terres de la Foudre, c’est le plus bel endroit qui m’est été donné de voir. Les décors sont à couper le souffle, les couleurs font vagabonder ton imagination. La nature est plutôt paisible, les sommets montagneux offrent des panoramas impossibles à oublier. Et les hommes et femmes de Kaminari sont aussi beaux que leurs terres et possède un charme mystérieux. Eux et leurs terres ont su me séduire. »

Une petite pensée aux visages et à cette beauté exotique que j’avais pu expérimenter. Cela avait su me surprendre, mais rapidement mon amour retournait en direction de Mizu et le bonheur que j’avais d’être de retour à la maison.

[Eyana] : « Mais au final, c’est ici que je me sens chez moi. Mizu me corresponds et rien ne paraît plus naturel que d’être chez soi. Jamais je n’abandonnerais mon pays, que ce soit autant par valeur que par amour. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Mar 29 Mar 2022 - 0:46

Écoutant avec attention le résumé de voyage de l'Anaï, Misaki avait toujours rêvé de voyager sur les routes du Yuukan. Née à Yuki, elle avait grandi à Kiri et les seules fois qu'elle était sortie des murs protecteurs de la brume était pour partir en mission. Ses missions, elle se résumait aux îles de l'archipel et à ses terres natales. Elle était reconnaissante pour les opportunités offertes par Kiri la Grande, mais elle avait bien hâte de sortir de ce petit monde qui l'entourait. Elle voulait découvrir plus, explorer plus. Peut-être en aurait-elle la chance en compagnie de l'équipe cinq ?

Alors que l'attention se rivait sur les récits de la Céleste, Misaki indiquait discrètement à la serveuse de leur apporter quelque chose à boire. Chacune aurait la chance de passer commande, mais elle ne souhaitait pas interrompre celle qui parlait. Attendant la fin de ses paroles, elle enregistrait autant ce qu'elle disait sur Kaze, qu'Hayashi ou bien le pays de la foudre. La Grande Guerre qui se dessinait impliquait tous les pays du Yuukan, peut-être aurait-elle la chance de prendre part aux batailles sur le front ? Dans tous les cas, elle serait bien allée consulter la bibliothèque de Kumo.

[Misaki] - Tu as quand même vu ton lot d'endroit, mais je n'ai absolument pas l'intention de mettre les pieds au pays du vent.

Rigolait-elle. Après tout, il s'agissait là du pays le plus à l'opposée de sa propre personne. Née au coeur du froid de Yuki, Misaki tolérait les températures négatives... pas positives.

[Misaki] - Revenons-en à l'intégration dans l'équipe cinq, si vous le voulez bien.

Dit-elle en posant son regard dans celui de l'Anaï, suivi de celui de la Kayuri.

[Misaki] - Namue, tu es déjà au courant, mais notre équipe est un peu spéciale. Je t'en avais parlé dans la lettre, Eyana, mais tous les membres de l'équipe ne sont pas ici en ce moment. Il y a une personne de plus dans nos rangs, une Jônin du nom de Gozan Arukisa. Elle est, en réalité, la véritable cheffe de la Shotosenpei, notre équipe.

Répliquait-elle en posant son regard céruléen dans celui de la Céleste.

[Misaki] - Arukisa aura un rôle un peu plus en retrait, mais restera disponible au besoin. Ses fonctions de jônin et de capitaine de la Kenpei sont chronophages et je prendrais le rôle de chef d'équipe lorsqu'elle n'est pas là.

C'était ce avec quoi devrait composer Eyana, si elle souhaitait se joindre à elles.

[Misaki] - J'ai décidé de ne pas me départir de cette équipe, en devenant Chûnin, parce que je crois profondément au Nindô et à la vision d'Arukisa. La Shôtosenpei est une équipe visant à être une protection pour l'archipel. Une avanguarde ayant à coeur la protection des habitants de notre village. D'accepter de vous joindre à l'équipe, c'est avant tout de faire de votre priorité la protection de l'archipel et surtout de ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Kayuri Namue
Kayuri Namue

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Mer 30 Mar 2022 - 20:28



L'intégration


La jeune femme écouta avec attention les explications de la nouvelle membre de l’équipe cinq, mais avant qu’elle ne puisse questionner celle-ci au sujet des contrées lointaines dont elle venait tout juste de parler, sa mentore prit la parole au moment où les breuvages qu’elles avaient commandées quelques instants plus tôt arrivaient.


La Yuki expliqua d’abord à l’Anaï qu’un quatrième membre de l’équipe existait en la personne d’Arukisa, mais que cette dernière prendrait désormais un rôle plus en retrait faute de temps avec l’ensemble de ses fonctions, laissant ainsi la gestion effective de l’équipe entre les mains de Misaki ce à quoi la genin ne s’opposerait certainement pas. Non pas parce qu’elle n’avait pas d’affinité avec la Jônin, mais plutôt parce qu’elle avait un lien spécial avec la Chûnin et, de ce fait, la Kayuri était tout simplement heureuse de servir la maîtresse des glaces.


La suite fut dans le domaine du connu pour la genin qui écouta tout de même avec intérêt sa mentore avant de finalement prendre la parole afin de lui répondre, exprimant ce qu’elle avait déjà exprimé à de nombreuses reprises et démontrés encore plus souvent, mais elle sentait que sa mentore attendait une réponse et ce fut ce qu’elle lui offrit.


Namue - Vous connaissez déjà ma réponse à cette question Misaki-san, mais simplement pour la forme… La protection de l’archipel et de ses habitants est et restera ma priorité première que ce soit à vos côtés au sein de la Shôtosenpai, seule ou bien encore auprès d’autres membres des forces kirijines, cette priorité ne changera pas.

Tout en terminant sa phrase, la jeune femme prit une généreuse gorgée de son breuvage avant de reporter son attention sur la nouvelle recrue de l’équipe, attendant la réponse de cette dernière aux paroles de la chûnin. Serait-elle prête à faire de la protection de l’archipel de la brume sa priorité ? Serait-elle prête à offrir sa vie pour celle-ci ?





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12578-kayuri-namue-termine#110086 https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t12583-dossier-shinobi-kayuri-namue#110134 https://www.ascentofshinobi.com/u1552
Anaï Eyana
Anaï Eyana

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Jeu 31 Mar 2022 - 21:20
J’écoutais Misaki brièvement me parlait de la Jônin responsable d’équipe. Une certaine Aruskisa, inconnue au bataillon pour ma part. Mais c’était également un membre de la Kenpei. J’espérais qu’il ne m’impose pas de rejoindre les forces de police. Enfin vu ma tenue… Je pense que Misaki allait peu à peu y renoncer.

Eyana : « Je vois, je ne connais pas cette femme, mais je suppose que nous aurons l’occasion de la rencontrer. »

La serveuse finissait par récupérer le reste des commandes pour la nourriture

La Chûnin cheffe par interim continuait son monologue en me parlant du Nindô de l’équipe. A savoir, protéger l’archipel et ses citoyens. Je l’écoutais, le visage de marbre, me contentant de brièvement hocher la tête. Je ne voyais pas ce qu’il y avait de fondamentalement différent au fait de simplement être un Shinobi. Peut-être que Misaki voulait que je vois dans cela une révélation ou un but quelconque, j’allais simplement lui formuler ma vision du soldat.

Eyana : « Nous sommes tous des militaires de Kiri ici n’est-ce pas ? Qu’est ce que se battre pour son pays si ce n’est vouloir le protéger ? C’est bien à cause de ce manque d’intime conviction que certains lâches désertent. Oubliant même le foyer qui les a éduqué et nourri. Je n’étais pas destinée à devenir Ninja. Je le suis devenue parce que j’ai l’amour de la bataille, le goût du sang, je ne vais même chercher à le nier. Mais ces préférences, j’ai décidé également de les mettre à profit de mon pays par patriotisme, je cherche plus que simplement le combat. Je cherche à faire parti d’un corps, d’avoir une existence qui compte et qui sert quelque chose de plus grand que moi. C’est pour ça que j’ai décidé de devenir une Ninja de Kiri. »

Je venais tout de même ponctuer cela d’une conclusion afin de lui montrer que j’étais plutôt en accord avec ce qu’elle avait avancé précédemment, au cas où qu’elle ne saisit pas mon propos. Il valait mieux toujours être clair quand on s’exprime.

Eyana : « Donc vous pouvez vous douter je suppose, que mes valeurs sont plutôt en corrélation avec celles de notre équipe. »

C’est à ce même moment que nous nous faisions servir nos takoyaki par le service du restaurant favori de la Yuki. Les plats semblaient absolument alléchant. Je me frottais les mains et adressait simplement à l'égard de mes deux camarades

Eyana : « Itadakimasu ! »

Avant même que je ne pus prendre la moindre bouchée. Une bourrasque de vent vint se former au milieu de la table, envoyant voler dans tous les espaces du restaurant notre repas. Au milieu de cette bourrasque apparaissait un individu vêtu d’une grande bure bleue et d’une chemise à bande rouge et noire. Les manches semblaient flotter dans les airs, comme s’il n’avait pas de bras et il portait uniquement un horrible masque à cornes.

Ce Ninja, je le connaissais bien, c’était Yojuta, un Ninja qui avait plus de deux-cents ans et qui avait mis en péril le Village caché de la brume après avoir volé tout le pâté en ville. Causant plusieurs morts et de nombreux mouvement de révolte dû au manque de pâté.

Yojuta : « Anaï Eyana… »

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] 15239871102002036868
Contexte : 123

Yojuta se tournait vers moi et planter son regard dans le mien. Je serrais mes baguettes tellement fort que j’en venais à les éclater en plusieurs morceaux.

Yojuta : « J’ai attendu pendant plus de deux ans, caché dans le meuble de tes toilettes, me nourrissant de tes restes de dentifrices et de crème hydratante dans le but de te prendre par surprise pour finalement me rendre compte que tu avais déménagée depuis ton retour ! »

En terminant sa phrase, il réalisait plusieurs Mudras.

Yojuta : « Nantô à Capuche : le Scellement Gastrounoumique ! »

D’un sceau posé en un éclair sur le sol, nous pouvions voir l’ensemble des takoyaki absorbé par ce dernier, aspiré comme s’ils n’étaient que de vulgaires fourmis dans la trompe d’un tamanoir.

Yojuta : « Avec ça, notre projet de retour des animaux en pâté est scellé ! Voilà deux cents ans que j’attends ce moment HAHAHAHAHAHA ! »

Son rire était diabolique, terrifiant, je savais que désormais, la vie du village ne tenait plus qu’à un fil avec son retour.

Yojuta : « Et cette fois-ci, sans Momonga Zhou, tu ne sauras t’occuper de moi seule !!! »

Je gardais les poings serrés, m’interposant entre Yojuta et mes deux camarades afin qu’il ne les blesse pas.

Eyana : « Yojuta… Je pensais que Zhou-Sama était finalement venu à bout de vous, savoir que m’attendiez caché dans mes toilettes depuis deux ans ne me surprends pas vu le goguenard que vous êtes ! »

Hurlant de plus belle à son encontre, je tentais une dernière fois de trouver une solution pacifique à toute cette situation qui allait virer à un drame à l’échelle d’une nation.

Eyana : « Rendez les Takoyaki vil freluquet ! »

Pouffant de rire, le criminel de Rang S ne faisait qu’exécuter une nouvelle série de Mudras, annonçant une nouvelle technique interdite.

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] 1524123929503080026

Yojuta : « Kiri a peut-être prospéré pendant deux années avec le retour de la consommation de pâté suite à l’expédition du Kitchenaid mais aujourd’hui, ce n’est plus seulement le pâté qui va disparaître, mais aussi le saucisson et les takoyaki HAHAHA ! La ville va sombrer dans le chaos, les citoyens s’écorcheront vif pour un morceau de boyau et vous ne pourrez absolument rien faire ! Vous ne pourrez que faire face au sombre destin de l’humanité. »

Kitchenaid était l’expédition montée à l’époque de la pénurie de pâté afin de trouver des sources de pâté ailleurs qu’à Kiri, cette expédition qui avait failli virer à l’exode du Pays de l’Eau avait finalement était son salut après la disparition de Yojuta. Je voyais cependant mon ennemi juré terminer sa série de mudras.

Yojuta : « Nantô à Capuche : La pluie de Takoyaki ! »

Et d’un seul mouvement, de son sceau qu’il avait auparavant effectué commençait à sortir des bol entier de takoyaki qui prenait la forme de projectile pour venir s’écraser vers nous, nous garantissant une mort certaine si nous ne faisions rien.

Yojuta : « Vous ne pouvez absolument rien contre moi, j’ai la capacité spéciale la plus fumée de tous le Yuukan, je suis… »

Il effectuait une petite pause dramatique en laissant un silence de marbre dans le restaurant.

Yojuta : « Un Assimilateur ! AHAHAHAHAHAHAH »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t13109-dossier-d-anai-eyana
Yuki Misaki
Yuki Misaki

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana] Empty
Dim 17 Avr 2022 - 4:30

Il y avait si peu de mot pour décrire l'inconfort que vivait présentement Misaki. Un être était apparu de nulle part et semblait connaître personnellement Eyana. Une créature sortie des bas-fonds d'un cauchemarde qui, dans un élan presque parfait et théâtral, s'était saisie des petites boules de pieuvre qu'appréciait tant la Yukijine. Sans scrupules, il venait d'absorber au coeur d'un sceau le repas de la multitude. Décrétant haut et fort des absurdités, il finit par envoyer quelques projectiles sommes aux capacités létales en direction des trois kunoichis qui n'avait, sincèrement, rien demandé.

Réalisant rapidement une série de mudras, Misaki levait un mur de glace d'une épaisseur imposante. Capable d'encaisser des assauts plus que solides, la taille du mur, qui ne pouvait que couvrir Misaki et les gens sur ses flancs, en faisait un outil idéal dans un établissement tel que ce restaurant.



Regardant la glace se fracturer sous l'intensité de la frappe de son adversaire, Misaki murmurait quelques mots à Eyana qui avait été identifiée personnellement par leur assaillant.

[Misaki] - C'est qui ce malade ?

Demandait-elle alors que son mur volait en éclat. Posant ses iris sur son adversaire, elle l'écoutait vanter les mérites de ses capacités, sans savoir que face à lui, il avait trois adversaires capables de gérer des assimilateurs - enfin........ en partie.-

[Misaki] - C'est dommage, tu es bien mal tombé. Eyana peut sceller ton chakra sous sa forme humaine, Namue peut trancher ton corps élémentaire et ma glace peut enfermer même des éléments.

Ce qui était... en partie vrai. Eyana possédait certes du fuinjutsu, mais avait-elle même les capacités pour réaliser un tel jutsu ? Namue travaillait à pouvoir trancher le chakra de ses cibles, mais elle n'avait pas ses sabres et la glace de Misaki pouvait en effet piéger des assimilateurs tangibles. Sauf que s'il était un assimilateur de feu ou de vent, ses techniques ne seraient pas si utiles. Ça, cependant, il ne le savait pas et c'était sur ça que reposait son bluff.

[Misaki] - Rend-toi et il ne t'arrivera rien de sérieux. Tu payeras pour les dommages à l'établissement, mais je suis prête à fermer les yeux sur ton attaque à notre égard.

Au final, elle n'avait pas envie de voir des jutsus d'envergure se déclencher au coeur du village caché de la brume. La sécurité des villageois et de Kiri valait bien un bol de Takoyaki ou deux en pleine poire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

L'Intégration [Feat. Namue et Eyana]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission C] - DÉBUSQUER LE VER DANS LE FRUIT [Feat. Kayuri Namue]
» Ce n'est qu'un début. [Feat. Kayuri Namue]
» Entraînement Hivernal [Feat. Namue]
» Traquer la glace [Feat. Kayuri Namue]
» Le temps presse, Namue.

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: