Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka

Takahashi Miya
Takahashi Miya

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Dim 30 Jan 2022 - 18:46
L’Esprit de la Côte avait grandement marqué tes débuts de kunoichi, au même titre que le réveil du Dieu de l’Eau. Mais à la différence de ce dernier, tu avais pu croiser le revenant deux fois. La première lorsque Kiyon, Shitekka et toi l’aviez affronté sur l’île d’Obon, la seconde lorsque votre trio était chargé de l’interroger en dehors du village. A deux reprises, tu avais pu voir de tes propres yeux l’œuvre de la technique profane du Nécromancien qui l’avait extirpé de ta quiétude naturelle. Zukei Toshiro avait péri il y a de cela plusieurs années, un samouraï d’un ancien temps avec un sabre lui permettant de manipuler l’eau. Il fut ramené à la vie sous une apparence démoniaque et avec des pulsions assassines…

Le cauchemar d’Obon, ile commerciale et culturelle qui connaissait désormais une histoire lourde et sanguinolente. Si vous n’aviez pas croisé son chemin, peut-être aurait-il tué toutes les personnes qu’il croisait, y compris des civils sans défense. Vous aviez pu voir les traces de son passage, le sable du rivage teinté du liquide cramoisi de ceux qui avaient daigné se mettre sur sa route. Des cadavres impossibles à identifier après la boucherie qu’il avait engendrée. Le contraire de ce que l’on attendait d’un samouraï.

Même après que vous l’ailliez arrêté, il y avait tant de questions qui restaient en suspens. D’où l’interrogatoire. Vous aviez pu éclaircir quelques zones d’ombre mais d’autres s’étaient rajoutées. D’un côté, tu avais essayé de le comprendre. Il n’était qu’un pantin, programmé à tuer à la place d’un autre. Mais il ne savait rien, ne pouvait vous parler des circonstances précises de son retour. Néanmoins, vous aviez fait une trouvaille. L’interrogatoire s’était déroulé dans une grotte et vous aviez trouvé dans une de ses embouchures un petit coffre. Un coffre scellé que vous aviez mis de côté pour pleinement vous concentrer sur votre mission. Tu l’avais gardé tout ce temps, avant que tu aies une audience au Palais de la Brume.

Tu ne savais pas ce qu’il y avait dans ce coffre et tu n’avais pas cherché à l’ouvrir. Avant, tu devais en discuter avec tes supérieurs car il ne fallait pas qu’il représente un danger pour Kiri. Qui sait, peut-être que ce coffre avait été placé expressément dans cette grotte pour que vous le trouviez et pour que vous le rameniez au village. Le fait qu’il ne soit pas simple à ouvrir exigeait que vous soyez prudents. Cela ne t’empêchait pas d’imaginer ce qu’il pouvait contenir. Peut-être une quantité importante de ryôs ou alors un objet de valeur. Peut-être des écrits précieux ou une arme secrète. Autant de possibilités et aucun moyen d’en éliminer. A part la taille du coffre, rien ne donnait d’indications quant à ce qu’il y avait à l’intérieur. Assise à l’accueil du Palais, tu patientais calmement, ledit coffre sur les genoux. Tu ne savais pas qui tu allais rencontrer pour en parler ni même si tu serais accompagnée de tes camarades de mission. Mais tu étais sûre que la meilleure décision serait prise. Plus qu’à savoir laquelle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Dim 30 Jan 2022 - 22:41
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Xhvf

Aux côtés de Takahashi Miya se tenait un Shitekka quasi-absent. Le visage fermé, un goût amer d'insatisfaction en bouche, le Jōnin du Kyōi trainait les pattes jusqu'à atteindre l'accueil du Palais de la Brume. Difficile pour le balafré de parler de réussite de mission, tant les informations cruciales apportées par le triste Esprit de la Côte se résumaient à peau de chagrin. Vestige d'une ère antique, le samourai dément avait à plusieurs reprises succombé à quelque pulsion incontrôlable, ce qui poussa Kiyon, Miya et Shitekka à avorter l'interrogatoire.

Mais plus que cette réussite en demi-teinte, il était un autre soupçon qui parasitait les pensées de Shitekka. Les mains jointes, l'homme attendait la venue d'un représentant de Kiri, comme l'on patientait son passage sur le billot. Difficile pour le Sans-Visage de masquer l'expression de la hantise et de la tourmente. En cet instant, le désarroi maquillait son visage dans une expression figée, mélangeant torpeur et détresse. Au-delà de cette mission, un unique souvenir harassait le guerrier.
Il avait arraché une vie humaine avec barbarie.

Chaque instant passé dans le silence lui faisait rejouer inlassablement la scène de l'exécution. Le Spectre du Kyōi se projetait dans ses méandres dans une vue externe fantomatique, dans laquelle il voyait sa silhouette prendre les traits d'un monstre. Son squelette s'articulait pour manifester sa colère sourde, celle-là même qui réduisit en charpie le corps sans défense de Zukei Toshiro. Il manqua de grimacer en se rappelant de sa personne, presque satisfaite de l'exécution, de cette attente interminable qui prit fin. Mais cette délivrance, qui signa la libération du Yamanaka du monde intérieur de sa cible, ne fut en réalité qu'un prétexte à l'expression de ses pulsions violentes. Quelque chose en lui s'était produit. Une étincelle malsaine. Quelque chose qu'il ne saurait décrire. Qu'il ne souhaitait pas décrire, plutôt.

Au fond de lui, son ascendance Kaguya se manifesta.
Et il ne put se refuser à admettre la véracité de cette sensation désagréable.

Ôter la vie d'autrui était contre-nature, pour l'Urumi qu'était Shitekka. Pourtant, voilà qu'il se força pour la troisième fois à braver l'interdit du peuple de Saroruncasi. Fuyant le regard de Miya, Shitekka jouait le procès de ses crimes moraux dans sa tête. A la fois juge, avocat et accusé, ses pensées s'agitèrent dans un tourbillon de confusion. Tantôt il tentait de minimiser la gravité de son geste. Après tout, la Sorcière Blanche, qu'elle soit à Wasure comme à Mizu no Kuni, n'avait plus grand chose d'humain. L'éliminer relevait plus d'une libération, un appel au repos éternel, qu'un crime. Il en était de même pour l'Esprit de la Côte : un noble combattant des temps anciens, emprisonné dans son corps putrescent, réduit à commettre l'irréparable. Détruire son enveloppe charnelle constituait dès lors le seul moyen pour que son âme regagne le chemin des cieux. Mais toutes ces explications, Shitekka réalisait bien qu'il ne s'agissait là que d'un moyen fébrile d'apaiser temporairement sa conscience.

Le Jōnin était loin de s'intéresser au contenu du trésor fermement ancré dans les bras de Miya. Il ne se préoccupait guère de cette récompense palliative à leur mission. Le balafré se questionnait à la place sur son identité, sa nature. Au final, qui était-il vraiment ? Un pieux Urumi, qui se détournait de ses préceptes spirituels pour accomplir son nindō ? Un Kaguya de sang-mêlé qui laissait son héritage barbare prendre peu à peu le dessus sur lui ? Ou rien de tout cela ? Il l'ignorait. Et cette crise d'identité l'obsédait de plus en plus. Si bien que lorsqu'un bruit daigna poindre en direction de Miya et Shitekka, ce dernier manqua de sursauter. L'homme releva la tête instinctivement, dans un réflexe qui relevait à la fois de la panique comme de l'instinct primaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
L'Administrateur
L'Administrateur

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Jeu 3 Fév 2022 - 12:07
Dans les allées du Palais de la Brume, on pouvait trouver différents quartiers ayant chacun une utilité, parfois secrète pour certains. La zone privée du Mizukage s’y trouvait, ainsi que celle du nouvel arrivé : l’Administrateur. Les bureaux des deux hommes étaient aussi accessibles pour les affaires urgentes ou de la plus haute importance. Ces derniers temps, Saji-sama ne sortait que très peu de son office, trop occupé à gérer les affaires internationales de la Brume. On pouvait voir son ombre au détour des couloirs de temps à autre mais ce n’étaient que des passages furtifs. Il n’avait plus le temps de s’arrêter pour ne serait-ce que discuter avec ses confrères comme autrefois, la situation du Yuukan le préoccupait trop et ne lui accordait aucun répit.
Cependant, celui dont le pseudonyme courait sur les lèvres de bon nombre de shinobis depuis son apparition semblait prendre de plus en plus de place au sein du rouage kirijin. L’Administrateur était omniprésent et invisible à la fois. Lui aussi ne sortait que très peu de son bureau, penché constamment sur des tonnes de dossiers et de chiffres concernant le village. Or, son abattement était tel qu’il se tenait au courant de chaque sujet de la Brume. Son manque de tact pouvait lui être reproché, mais son implication était indiscutable.

Ainsi, affublé de son accoutrement classieux quotidien, vous le voyez arriver à l’entrée du Palais accompagné d’un autre homme. La démarche confiante, la tête haute, le regard droit, il ne croise aucun des regards qui osent à peine se poser sur lui pendant son avancée. Non, il vous fixe sans baisser d’intensité. Un jeu étrange, comme s’il essayait de vous mettre la pression. Mais non, c’était seulement sa façon de faire.
A côté de lui, un peu en retrait, un visage plus avenant, cheveux blonds, yeux azurs, tente de suivre ses pas assurés. Vous ne l’avez probablement jamais croisé auparavant, du moins pas Miya. Vous pouvez constater qu’il se sent un peu gêné de l’attitude hautaine de son supérieur, mais évidemment, il retient ces mots, comme tout le monde.

- Yuki Tetsuo va vous recevoir pour étudier ce… coffre. Dit l’Administrateur en montrant l’objet que tenait fermement la jeune chunin. C’est un spécialiste en la matière. Tenez moi au courant si vous trouvez quelque chose d’important. Enchaîna-t-il vers Tetsuo. J’espère que ce ne sera pas une perte de temps. Finit-il sur un ton froid avant de tourner les talons pour retourner vers son bureau.

Alors que vous l’observez en train de s’éloigner, il laisse à sa place un silence plombant. Une de ses spécialités. Tetsuo prit quelques secondes pour attendre de ne plus entendre ses déplacements pesants. Le regard dans le vide, cela semblait durer une éternité. Finalement, il se reprit.

- Suivez-moi, on va se mettre au calme pour discuter de tout ça. Dit-il en vous invitant à le suivre dans une pièce à quelques pas de votre position. Racontez-moi un peu comment vous avez découvert ce coffre, je veux tout savoir. C’est essentiel pour une bonne expertise.

La pièce en question est entièrement vide à l’exception d’une table et de quelques chaises. Elle sert simplement à des entrevues courtes et non officielles. Vous êtes donc conviés à lui expliquer les circonstances de la découverte.

Revenir en haut Aller en bas
Takahashi Miya
Takahashi Miya

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Mar 8 Fév 2022 - 21:00
La politique du village ne t’avait jamais vraiment passionné, si bien que tu n’avais que des connaissances assez vagues concernant ce domaine. Alors, tu avais appris l’arrivée de l’Administrateur au milieu d’une discussion avec tes collègues de l’hôpital, sans forcément avoir une opinion sur ce dernier. Tu ne l’avais jamais vu avant ce jour et si tu avais cru entendre parler de son attitude sérieuse voire glaciale, tu attendais de le rencontrer pour te faire ton propre avis.

C’est dans cette salle d’attente que tu le croisas pour la première fois. Une posture assurée, une démarche prétentieuse, les bruits de couloir ne semblaient pas se tromper. Il ne prenait même pas un temps pour vous regarder, Shitekka et toi, comme s’il avait autre chose à faire. Concernant la personne qui l’accompagnait, c’était différent. Tu pouvais facilement comprendre que c’est l’Administrateur qui l’avait trainé jusqu’ici. Tu ne l’avais jamais vu et tu ne savais qui il était. Yuki Tetsuo. Il devait certainement faire partie du clan des manieurs de glace. Mais au moins, ils ne vous avaient pas oublié. Dans le silence qui te caractérisait tant, tu suivais ce dernier alors que l’arrogant s’en allait vaquer à ses occupations.

La pièce était démeublé, mis à part les chaises autour d’une table. C’est exactement comme cela que tu imaginais les salles d’interrogatoire. Il n’y avait rien de familier autour de soi, rien qui pouvait rassurer la personne interrogée. Une atmosphère aussi lourde que la pièce était vide. Tu t’assis sur l’une des chaises avant de te tourner vers le Kaguya. A ce moment là, tu te souvenais des paroles de votre camarade Kiyon, en particulier celles qu’il avait prononcées – au détour d’une intervention télépathique – quand vous entriez dans la grotte. Il vous avait mis en garde, il ne fallait pas faire confiance aveuglément. Donc, pouvez-vous faire confiance au shinobi en face de vous ? Tu attendais un signe de Shitekka, avant de prendre la parole.

Nous avons trouvé le coffre dans la grotte où a eu lieu l’interrogatoire de Zukei Toshiro. Nous voulions nous assurer que l’endroit était sûr, nous nous sommes séparés pour inspecter chaque embranchement… Et c’est à la fin du chemin que j’ai découvert ce coffre poussiéreux, au sommet d’un tas de pierres.

Tu ignorais si tu en avais trop dit, ou pas assez. Tu laissais au Kaguya la liberté de compléter, inspectant avec attention les réactions de votre interlocuteur. S’il était un spécialiste des sceaux, peut-être que tu allais pouvoir en apprendre plus dans ce domaine grâce à lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10084-takahashi-miya-termine
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Sam 12 Fév 2022 - 16:59
reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Xhvf

Les tourments internes de Shitekka prirent fin avec la venue d'un personnage haut en couleur et d'une froideur exemplaire à la fois : l'Administrateur. Ce fut la première fois que le Kaguya rencontra le bureaucrate venu d'Ukiyama. Trop perdu dans ses pensées pour adresser un regard dédaigneux à cet acariâtre mordu de paperasse, Shitekka se contenta de l'écouter et présenter celui qui s'occuperait de prospecter le coffre : un certain Yuki Tetsuo. Si l'enfant de Saroruncasi joua la surprise, en réalité il n'en était rien. Shitekka saluait tout simplement un de ses confrères du Kyōi.

Si tôt l'Administrateur au loin, Tetsuo invita le tandem de Kirijins dans une petite salle, très épurée. Si la pièce avait des allures de salle d'interrogatoire, il n'en était rien. Du moins pour Shitekka. Car du coin de l'œil, il guettait le visage de Miya, espérant un signal de la part de son acolyte. Afin de ne pas trahir sa connivence avec le Yuki, le Jōnin prit le temps de sonder faussement le personnage, avant de rendre son verdict. Le balafré hocha légèrement de la tête, de sorte à laisser la kunoichi-médecin expliquer l'origine du coffre qu'elle tenait entre ses mains. Chacun des mots prononcés par l'irounin replongea nettement Shitekka dans la mission. Il se rappela de la fraîcheur de la grotte. De cette humidité, innocente au prime abord, mais qui s'avérait dangereuse en présence de l'Esprit de la Côte. Le visage livide du samurai des temps anciens s'effaça enfin au profit de l'image du coffre qui se trouvait face à lui.

Naturellement, Shitekka s'empressa de compléter le récit de Miya. En aucune situation, il ne semblait nécessaire d'occulter quelque détail, surtout auprès d'un Sans-Visage. L'homme marqua une courte pause, de sorte à dissiper tout trouble qui altérerait l'intelligibilité de ses explications avant de prendre la parole.

« Nous nous sommes contentés de poursuivre notre mission après cette découverte. A aucun moment, nous n'avons tenté d'ouvrir ce coffre, car la priorité demeurait notre mission, et uniquement notre mission. Depuis sa découverte, nous n'avons rien observé de bizarre au sujet de ce coffre, sinon sa présence dans cette grotte. A priori, elle avait l'air inoccupée depuis un bon moment. »
Puis Shitekka se mit en retrait, bien appuyé contre le dossier de sa chaise. L'homme guetta une réaction de son camarade du Kyōi avec un air à la fois sérieux et innocent. Non pas que le contenu du coffre l'intéressant tant que cela ; il préférait en réalité en finir au plus vite avec ce suspense pour passer à autre chose, et se reposer tant physiquement que mentalement. Cette mission l'avait éprouvé plus que de raison.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka   Empty
Dim 20 Fév 2022 - 17:03
Tetsuo écouta avec attention les deux versions des chasseurs d’artefact. Il passa sa main sur son menton en tentant de débusquer la moindre information qui pourrait l’aiguiller dans son expertise. A première vue, ce coffre n’était pas protégé. Or, il semblait avoir été caché. La présence d’un tel objet dans ces tunnels peu fréquentés était inhabituelle. Il n’était pas enterré, son propriétaire n’avait pas eu le temps de le faire ou n’avait peut-être pas cherché à le faire. D’aspect, le contenant semblait plutôt ancien mais il était peu abîmé. L’humidité de la grotte n’avait pas rongé le bois et la serrure n’était pas rouillée. Depuis combien de temps était-il resté à cet endroit ?

Le Yuki se leva de sa chaise et posa ses mains sur le coffre.

- S’il n’était pas scellé, j'aurais dit qu’il n’y a rien d’intriguant. Ça m'a l'air d’être un vieux trésor de pirate, comme on peut encore en trouver sur l’Archipel.

Il porta la petite malle afin d’évaluer son poids. La moue sur son visage démontra une certaine surprise. Il haussa les sourcils et le secoua un peu afin d’entendre un indice sur ce qu’il pouvait contenir. Rien ne se passa, absolument aucun son. Même en collant son oreille contre le bois, le résultat fut identique.

- En tout cas, s’il y a un trésor là-dedans, le butin est bien maigre. Lâcha-t-il en pouffant légèrement.

L’homme exécuta quelques mudras et fit apparaître une aura bleutée autour de ses mains. Il ferma ses yeux et prit une grande inspiration avant d’avancer ses paumes vers le bois. Sans le toucher, juste en l’effleurant, il fit glisser doucement ses dextres autour, comme s’il tentait de voir à travers. Pendant plusieurs secondes, il eut l’air de sonder le coffre. Sur les côtés, en dessus, en dessous, il retourna l’objet dans tous les sens pour l’examiner en long et en large. Il cogna doucement dessus avec la phalange de son majeur, provoquant un son typique de bois creux. Peut-être attendait-il une réponse. Enfin, il se pencha près de ce qui faisait office de serrure. Visiblement, ce n’était pas une clé qui pouvait l’ouvrir. Tetsuo sortit de sa sacoche de shinobi une loupe et approcha son œil pour observer plus minutieusement le verrou.

- Ce coffre m’a tout l’air d’être scellé par un sceau de chakra. Du coup, ce qu’il contient semble bien plus étrange…

Le Yuki se releva et s’adressa directement à Miya et Shitekka. La main posée sur le couvercle du coffre, il le fit glisser sur la table pour le rapprocher de l’eisei-nin.

- Le fuinjutsu utilisé n’est pas celui d’un débutant. Il est même assez avancé, je n’arrive même pas à l’identifier. Cela veut dire que ce qu’il contient a de la valeur ou peut être très dangereux. Si vous souhaitez vraiment savoir ce qu’il contient, il va falloir trouver un expert en la matière. Mais je vous conseillerai plutôt de vous en débarrasser. Un coffre ancien et scellé, trouvé dans des tunnels abandonnés, c’est mauvais signe.

Le verdict était donné, la décision revenait désormais aux nouveaux propriétaires de ce coffre béni, ou maudit.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

reliquat de la côte | pv kaguya shitekka

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaguya Shitekka
» Réminiscences d'antan — ft. Kaguya Shitekka
» Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka]
» Rapport venu d'outre-tombe - [ft. Nobuatsu Saji, Kaguya Shitekka & Takahashi Miya]
» Infiltrer les Yakuzas [Mission libre C - PV Kaguya Shitekka]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: