Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Jusqu'au Firmament [Komorebi] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Jusqu'au Firmament [Komorebi]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Jusqu'au Firmament [Komorebi] Empty
Ven 21 Jan 2022 - 21:25
Il y avait bien longtemps maintenant que l’astre solaire avait franchi son zénith et avait entamé sa lente course déclinante vers l’horizon. Des heures composées d’instants infinis, que l’Oterashi avait passé ici, sur ce haut rempart fondu dans les montagnes, à sondes les vallons et les reliefs, à surveiller son quadrant comme c’était son devoir de le faire. A protéger Iwa, comme il avait l’impression de l’avoir fait toute sa vie. Une cause à défendre, la source d’un idéal, qui prenait malgré tout dans les faits les traits d’une cité remplie d’avares, de carriéristes et de meurtriers. Peu importaient les proportions de ces gens ici, songea-t-il en observant au loin les nuages mordorés sous l’influence des rayons faiblissant du soleil. Leur présence à chacun, de par le rôle qu’ils jouaient, se justifiait d’elle-même d’une façon ou d’une autre, à l’image de la sienne propre. Lucide, le guerrier de pierre se voyait tel qu’il était, percevait distinctement sa nature en se regardant dans le miroir : celle d’un tueur, d’une force immuable et inexpugnable, qui s’occupait des affaires que la morale de ses congénères leur interdisait de prendre entre leurs mains.

Aliéné, enragé en dépit de son calme apparent, Yanosa acceptait pleinement la voie qui était à présent la sienne, étouffant consciencieusement ses espoirs de voir poindre de ses propre yeux le monde qu’il pourrait contribuer à ériger. L’espoir pour lui s’était mué en poison lent, un piège insidieux qui le poussait à baisser sa garde, et l’agent du Sazori ne se laisserait pas aller à ce genre de relâchement.

Des bruits de pas derrière lui confirmèrent l’arrivée de la relève : un homme grand et lourd, sans doute Kozuichi. Le Tellurique l’avait bien sûr senti arriver depuis presque une minute entière, mais ne se redressa de sa position que lorsqu’il entendit les pas stopper dans son dos. Rendu debout, il échangea un bref regard appuyé avec le Jûnin en se retournant vers lui, lisant mépris et dégoût dans ses prunelles marron. Kozuichi était en effet de ceux-là, se rappela-t-il indifféremment. Un tueur qui en jugeait un autre, sans la moindre véritable compréhension de ce qu’il était, ni du rôle qu’il jouait au coeur de cette vaste pièce grandeur nature. Non sans dédain, l’Oterashi s’envola alors sur le côté, l’énergie du Mitsudo abreuvant son corps pour lui offrir dans les airs la même agilité que le rapace. Le soldat de la Roche avait appris à aller bien au-delà de ces sources de contrariété et de vexation : n’en demeurait pas moins vrai, après tant de temps passé immobile à surveiller son quadrant, qu’il était désormais aussi chargé et électrique qu’un jutsu Raiton.

Inutile d’envisager le repos dans ces conditions, aussi le Tellurique décida-t-il d’arpenter énergiquement les cieux, laissant son corps se baigner dans ces énergies éoliennes avec lesquelles il lui semblait entrer de plus en plus en résonance au fil des jours. Une parenthèse de pure liberté, affranchi de tout et de tout le monde,… seul. Le guerrier brûlé laissa ainsi le hasard guider sa trajectoire au-dessus des chaînes de montagnes et des plateaux, son regard affleurant aux reliefs frappés par le soleil en plein déclin. Une silhouette alors, minuscule à cette distance, apparut dans son champ de vision, des arcs électriques définissant ses contours par flashs successifs. L’instinct du Chûnin lui intima alors de se rapprocher, ce qu’il fit via une longue et véloce descente en piqué. La silhouette se précisa, ce qu’elle faisait également, et Yanosa força d’autant plus son approche en reconnaissant l’aura de la jeune femme, ne freinant qu’à quelques mètres du sol en soulevant un nuage de poussière. Doucement, ses pieds touchèrent le sol.

« Komorebi. Tu as… bien progressé, ces dernières semaines. Après le nécromancien… après Enten. Tu t’es trouvée ta propre voie, bien différente de celle qu’on voulait tracer pour toi, mais je sens… que tu es capable de faire bien plus, maintenant. Que tu veux… bien plus que ce que tu as. »

Le chakra du Tellurique s’étendit autours de lui, en alerte.

« … Viens le prendre, Komorebi. Ton dû » fit-il en écartant les bras, paumes ouvertes.

Techniques




@Hyūga Komorebi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Jusqu'au Firmament [Komorebi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Domaine du firmament
» [Voyage en mer] [Océanide - I] Le firmament saupoudra les eaux
» Etude de cas [Rin/Komorebi]
» La gangrène [ Komorebi ]
» Wu-Chronicles : Hyūga Komorebi

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: