Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
La pêche aux pépites d'or EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
La pêche aux pépites d'or EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
La pêche aux pépites d'or EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
La pêche aux pépites d'or EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
La pêche aux pépites d'or EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
La pêche aux pépites d'or EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
La pêche aux pépites d'or EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
La pêche aux pépites d'or EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
La pêche aux pépites d'or EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
La pêche aux pépites d'or EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

La pêche aux pépites d'or

Akimichi Chi
Akimichi Chi

La pêche aux pépites d'or Empty
Ven 31 Déc 2021 - 13:04
Ce jour-là le soldat Hijin était de garde avec d’autres soldats aux abords de la capitale. Alors que la plupart de ses camarades profitaient de leur temps de pause pour se reposer lui avait un tout autre objectif en tête. Il s’était autorisé une petite excursion pour trouver de quoi manger. Oui car s’il se contentait de la ration de combat qu’il avait ingurgité au déjeuner il ne pourrait finir cette garde, pas sur ses deux jambes en tous cas. Il devait manger sous peine de faire un malaise vagal ou pire.
« Pfff la nourriture est une source d’énergie, comment veulent-ils qu’on soit efficace s’ils ne donnent rien à manger ?! »
Alors qu’il vagabondait à l’orée d’une forêt il rouspétait à voix basse, donnant des petits coups de pieds dans des cailloux en marchant pour manifester son mécontentement.
« Il faut vraiment que je fasse une recommandation aux instances de l’empire… »
Conclut-il, comme résigné. Si certains en rigolaient et trouvaient ça anecdotique le problème était très sérieux pour l’Akimichi. Il se sentait faible et mou, à deux doigts de ne pas tenir debout à chaque fois qu’il prenait un tour de service. C’était comme s’ils ne donnaient que de l’herbe à manger à un veau, comment pouvait-il bien se développer sans le lait de sa mère ? Bon Chi avait tendance à oublier qu’à 36 ans sa croissance était largement finie malgré sa petite taille. D’autant plus que développé… Il l’était déjà largement assez.

Alors qu’il marchait molassement il regardait autour de lui, se demandant où est-ce qu’il pourrait dégotter de la nourriture en pleine nature. Il n’avait jamais chassé. Il aurait largement préféré aller se chercher à manger en ville mais le temps de pause qui lui était accordé entre deux tours de garde ne permettait pas le luxe de trop s’éloigner. Tous dormaient pendant que lui jouait à l’apprenti chasseur, s’il échouait il serait affamé en plus d’être épuisé.

Puis une lueur d’espoir l’éblouit. C’était le reflet du soleil dans un petit cours d’eau. Du poisson ? Oui c’était sans doute l’animal le plus facile du coin à choper et à cuisiner. Mais comment faire. L’Akimichi se caressa son quadruple mentons à la recherche d’inspiration.
« Réfléchis, réfléchis, réfléchis, … » Se répétait-il en boucle.
Cerveau en éruption !
« Ah je sais ! » S’exclama-t-il enfin.
Il sortit une sorte de fil de fer de ses affaires et un senbon. Il tordit ce dernier entre ses doigts, pour un homme ne payant pas de mine il avait une sacrée force car se bout d’acier était certes petit mais généralement solide. Ainsi il improvisa une sorte de canne à pêche avec une vieille branche qui trainait là. Il s’assit sur un petit rocher et jeta son semblant de ligne à l’eau.

Il attendit une poignée de longues minutes et faillit s’endormir à plusieurs reprises loupant de lourdement tomber en avant.

Et plouf !!

Finalement ça arriva. Il termina les dans l’eau, jusqu’à la taille. Il frappa l’eau de rage sachant qu’il n’aurait jamais le temps de sécher d’ici la reprise et en plus il venait de casser sa canne. Mais comment certaines personnes pouvaient pratiquer ce passe-temps par loisir ? Il s’était ennuyé à mourir et les minutes avaient semblé des heures. Mais alors qu’il s’apprêtait à rentrer quelque chose attira son regard.
« Tiens ? » Dit-il en plissant les yeux sur ce qui avait attiré son regard, sous l’eau.
Il tendit la main à attraper le minuscule objet brillant.
« Ooooooh !! » S’exclama-t-il en comprenant à quoi il avait à faire.
Une pépite d’or. Elle semblait si minuscule entre ses deux gros doigts boudinés mais ce n’était pas tout. Lorsque qu’il posa le regard à ses pieds il comprit que le sol graveleux sous l’eau en était jonché. Le sable sous l’eau semblait scintiller comme s’il était parcouru de paillettes. Il se jeta à quatre pattes dans l’eau et commença à fouiller en retournant la terre, oubliant presque sa faim.

@Seiun
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Seiun
Seiun

La pêche aux pépites d'or Empty
Mer 5 Jan 2022 - 23:18
Automne 204
La pêche aux pépites d'or JprE4f5

Rares étaient les sorties qui t'amenaient au delà du pont Araho, loin de ta tanière plongée dans la poussière et les feuilles volantes, loin de tes idéaux, de tes conquêtes d'esprit. La nature apaisait parfois tes querelles internes, te forçant à écouter autre chose que cette petite voix qui te répétait sans cesse que tu méritais mieux, mieux que ce statut bâtard et cette vie de labeur.

Loin de la rigueur Empirique, la faune externe avait été laissée à elle-même, libre d'envahir ou de délabrer les vestiges d'une vie passée, souvent quasi imperceptible. La végétation, bien plus verdoyante ici qu'à Ame, donnait l'illusion d'un landau pour les âmes égarées ; bercé par les chants du vent et de la faune. Même si la lumière venait à manquer aux pieds des arbres, elle rayonnait avec une puissance hypnotisante dans les creux que les feuillages ne parvenaient pas à contenir, créant un sol maculé d'étoiles dansantes. Ta marche s'amuse à les suivre comme si elles traçaient un chemin disparate, mouvementé, jusqu'à ce qu'une rivière vienne trancher la terre et réveiller une nouvelle curiosité.

Quelques mètres plus loin, ce que tu pensais être une statue moniale se révèle être un homme dont la largeur dépassait la hauteur. Un petit gros qui pêchait, probablement pour survenir à son plus grand pêché. Tu l'aurais ignoré s'il ne s'était pas exclamé comme un ogre alors qu'une lueur éclatante que tu reconnaîtrais parmi milles autres avait brillé au creux de ses doigts boudinés.

En un instant, tu te retrouves derrière lui, une main si hautement levée qu'elle en cache le soleil. Celle-ci retombe avec fracas sur la nuque bourrelée du pêcheur, libérant un bruit aussi sec qu'éphémère. Une claque sans affront, simplement véloce, suivie d'un immense sourire carnassier.

- Oups, t'avais une grosse bête sur la tête

Tu avais attendu d'avoir toute son attention, notamment son regard sur toi, pour générer tes plus fidèles alliées, deux mains invisibles qui s'étendaient et étaient allées piocher directement dans les mains du petit gros, faisant alors disparaître l'or derrière un voile d'encre cupide.

- Ca va ?

Faussement intéressée, rire en coin, simplement désireuse de garder le regard du soldat captif : que sa mémoire sûrement aussi ankylosée que son corps se dissipe au profit d'une conversation aussi fade que son faciès.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391
Akimichi Chi
Akimichi Chi

La pêche aux pépites d'or Empty
Jeu 6 Jan 2022 - 22:23
Il paraitrait qu’un acte négatif se ressentait avec encore plus d’intensité si ce dernier arrivait juste après un positif. D’autant plus quand il se manifestait avec surprise. L’apprenti chercheur d’or pu en faire les frais. Alors qu’il était en train d’admirer sa trouvaille et de penser aux victuailles qu’il pourrait s’offrir avec ça un grand coup le frappa derrière la tête.

Une branche d’arbre ? Une pierre ? Une comète ? Un dieu ? Surpris, il se retourna se demandant bien ce qui avait pu le frapper de la forte. C’était tout simplement un ange. Venait-elle de lui tomber sur la tête depuis les cieux ? Il resta quelques secondes bouche bée devant pareille beauté.

Même si l’information n’arriva pas immédiatement à son cerveau elle lui expliqua qu’il avait une bête posée sur lui. Il détestait les insectes, ça ne se mangeait pas cette connerie après tout ? Un animal qui ne se mange pas, le glouton se demandait à quoi cela pouvait bien servir. Même si grâce à l’intervention divine de cet ange l’Akimichi n’avait pas été piqué par un quelconque insecte c’était par autre chose qu’il avait été touché. Par la flèche de cupidon. Comme une flèche qui vibre et frappe en plein cœur, le coup, aussi violent qu’altruiste, de la jeune femme le frappa tel la foudre d’un amour certain.

Il ne se demanda pas si ce coup de foudre était réciproque, il l’était surement. Comment résister à pareille créature qu’était l’Akimichi ? Lui aussi semblait tomber du ciel. Enfin, de pas trop haut tout de même sinon l’extinction de la civilisation aurait été enclenché lors de sa chute. Mais pour quand même confirmer cette attirance bilatérale l’ange aux cheveux sombres demanda à Chi s’il allait bien. N’était-ce pas là une preuve irréfutable ? Elle le draguait ! Cela ne faisait aucun doute.

Alors le gros prit sur lui et abandonna son air d’arriéré pour prendre celui de l’homme confiant qu’il était. Bien sûr que non il n’allait pas bien, la vache que cette femme frappait fort. Pourtant elle semblait être si fragile, une princesse à mettre à l’abris dans son château de prince charmant. Mais il devait faire bonne figure alors en tant qu’homme bien viril il lui répondu :
« Bien sûr mais… Et toi ? Je veux dire, tu as dû te faire mal à la main en frappant un crâne aussi solide que le mien. »
Avec sa main fermée il toqua sur sa tête et fit un grand sourire afin d’illustrer ses propos. Les femmes aimaient les hommes forts, ça il le savait. Ainsi elle serait sans doute impressionnée que l’Akimichi n’ait rien senti. Même si ses grimaces involontaires lorsque qu’il se touchait le crâne disaient autre chose…

Puis il se souvint.
« Oh ?! » Il rouvrit sa main et regarda à l’intérieur.
« J’ai perdu ma pépite d’or ! » S’exclama-t-il, surpris.
Il se rappela aussi de ce qu’aimaient les femmes : les jolis bijoux brillants et donc l’or. Il pouvait lui proposer, en guise de premier rendez-vous, de participer avec lui à sa collecte d’or. Il avait toujours très faim, d’ailleurs son ventre gargouillait à tel point qu’on aurait dit qu’un orage approchait. Mais peut-être qu’il avait son rêve à portée de main : celui de trouver la femme de sa vie.
« J’ai dû la faire tomber dans l’eau. Je m’appelle Chi, Akimichi Chi » Dit fièrement le soldat en posant ses poings sur ses hanches.
« Regarde dans l’eau. » Dit-il à la jeune femme en pointant du doigt les éclats qui brillaient sous le cours d’eau translucide.
« Il y a de l’or là-dessous, tu veux le récupérer avec moi ? »
Sans même attendre la réponse de cette dame et persuadé qu’elle serait conquise l’Akimichi remonta quelque peu la rivière. Une fois arrivé à bonne distance en amont le soldat se décupla et devint énorme jusqu’à faire la largeur du cours d’eau. Son décuplement était approximatif, si bien que son physique en semblait encore plus ridicule. Seul son abdomen avait grossi mais le reste de ses membres n’avaient pas changés de taille. Il n’était alors qu’une bouel de graisse depuis laquelle dépassait des petits bras et une tête pour couronner le tout. Son but était simple : créer un barrage. Plutôt malin, les Akimichi n’avaient rien à envier au Nara, Chi en était la preuve vivante.
« Voilà, tu peux récupérer l’or tranquillement et comme ça on pourra discuter en même temps. Faire connaissance ahah. »
L’ange noir pourrait voir l’eau autour de ses pieds diminuer à grande vitesse jusqu’à que le cours d’eau ne soit qu’un sentier asséché. Grâce au soleil s’élevant haut dans le ciel il était assez simple de traquer l’or présent à ses pieds.
« Et surtout attend moi quand tu auras tout ramassé, on partagera l’or. »
L’Akimichi observait sa belle, n’hésitant pas à profiter de la vue pour scruter le moment où elle allait se baisser ce qui assurément lui offrirait un magnifique spectacle. Il fallait vérifier toute la marchandise après tout. Chi était un produit de qualité alors il en espérait au moins autant pour celle qui porterait ses enfants.

En attendant, alors que l’eau de la rivière sortait de son lit, quelques animaux ci et là commençaient à s’enfuir devant leur environnement naturel qui était en train de changer à cause de l’Akimichi. En effet, la zone derrière lui commençait à se faire inonder, petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Seiun
Seiun

La pêche aux pépites d'or Empty
Dim 9 Jan 2022 - 15:45
Automne 204
La pêche aux pépites d'or JprE4f5


La vie à Ame t’avait montré bien des choses… Mais ça ?

La réaction du lardon fut sans appel, affichant une mine grivoise, enchainant les maladresses d’un débutant en drague. Ce n’était plus un homme qui te faisait face, mais un coq obèse qui te tournait autour. Il était aussi bête qu’espéré, mais son roucoulement d’animal en chaleur t’irritait au plus haut point. Deux idées s’affrontent alors dans ton esprit; lui trancher la gorge dans l’instant, ou bien jouer son jeu pour les minutes à suivre. La première option était si alléchante que tu caressais d’ores et déjà le sceau qui te servait à invoquer tes armes. Mais ton regard se perd sur l’autre côté de la rive, où la forteresse d’Urahi trônait au loin. L’Empire était composé de renégats, mais sa politique était bien plus stricte qu’à Ame, ou laisser un cadavre traîner n’aurait posé de problème à personne. Mais ici, les yeux étaient rivés sur les absences, courroucés lorsqu’il s’agissait de désertion et pire encore quand les mutineries s’installaient. Le lieu était inadéquat, trop proche d’une cité militaire qui possédait plus d’un flair aiguisé pour traquer les plus discrets des meurtriers.

Alors ton choix se ravise, se contente d’observer avec lassitude le gras double qui redoublait d’effort et de taille pour parvenir à ses fins. Dans un soupir, tu t’approches de la bordure aqueuse, alors que son corps s’était décuplé et faisait office de barrage humain. Les pépites brillaient si ardemment qu’elles apaisaient un peu ton humeur, c’était une chance rare que de tomber ainsi sur un nid de fortune.

- Seiun, de l’unité de recherche

Ton regard ne daigne même plus l’observer, concentré à estimer la valeur globale du lot. En quelques pas et quelques mouvements de bras, la collecte est faite, et rapidement stockée dans une petite bourse que tu t’empresses de stocker via un ultime sceau. Faisant mine d’alerter l’Akimichi en le tapotant légèrement au niveau des épaules, tu déclenches en réalité ce qui te sauverait probablement d’une éternité de paroles futiles. Marquant son corps d’un sceau qui avait prit la forme d'une flèche, aussi rapidement que furtivement, le déclenchant dans la foulée pour que le corps du géant se retrouve complètement paralysé.



- Tu croyais réellement que j’allais partager ?

Tes prunelles deviennent médisantes, à l’image de celle qui était réputée pour avoir un penchant maladif pour l’argent. Ce bout de gras devait être nouveau dans les rangs, pour oser ainsi te défier dans cette soif de richesse. Ta sentence n’en serait que plus terrible : Apprécier la vision du soldat cloué au sol alors que l’eau devenait intolérante à sa présence. Petit à petit, le volume creuserait son chemin pour enfoncer son graisse et la recouvrir, quitte à la noyer. Et si elle peinait à le faire rapidement, alors tu prendrais un malin plaisir à attendre que le soldat soit contraint de revenir à sa taille normale.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10147-seiun-fichee-terminee#86391
Akimichi Chi
Akimichi Chi

La pêche aux pépites d'or Empty
Dim 16 Jan 2022 - 22:35
La jeune femme ne prit pas la peine de répondre à aucune de ses avances. Tout homme aurait pu comprendre là qu’il n’avait aucune chance. Mais pas Chi, car lui comprenait les femmes mieux que quiconque. Ce silence n’était que la personnification de sa timidité, si elle ne disait rien c’était parce qu’elle devait sans doute être intimidée, impressionnée. Comment ne pas l’être face à un homme qui ressemblait à une belle et massive montagne ?

Mais heureusement pour elle l’Akimichi savait lire entre les lignes. Il pouvait très clairement déceler chez cet ange, qui lui était tombé dessus, une ambiance d’attirance sexuelle qui était plus que palpable. Il se devait d’être un homme, un vrai, et d’assumer son rôle en rassurant la jeune femme qui osait à peine dire son nom. Que la timidité était mignonne.
« Seiun… Quel joli nom… » Commença le barrage humain réfléchissant à sa prochaine disquette de lover.
« C’est la première fois que je l’entends et pourtant il m’inspire déjà beaucoup. J’imagine que tu veux que je te dise pourquoi ? »
Il n’attendit aucune réponse et enchaîna, souvenez-vous la timidité lui clouait le bec.
« C’est un prénom Sexy, Épatant, témoignant de ton Intelligence, Unique et pourtant si Naturel… Seiun… »
Il prononçait ces mots avec une voix si mielleuse en regardant le ciel qu’on aurait dit qu’il marmonnait tout en jouissant d’une relation des plus intime. Peut-être que le cours d’eau qui lui caressait le service trois pièces n’y était pas pour rien non plus.

Finalement elle osa, sans doute rassurée par la douceur et la tendresse des paroles du petit soldat devenu énorme. Ce contact physique, il sonna en lui comme le signal d’une activation hormonale profonde. Un frisson lui traversa l’échine si fort qu’il en trembla puis d’un coup plus rien. Il ne pouvait plus bouger. Ce n’était pas comme s’il ne pouvait plus contrôler ses muscles, il sentait qu’il pouvait. Mais il était comme bloqué dans une prison qui avait était faite à même son corps.

C’était ça qu’on appelait l’amour ? A peine avait-elle posait sa main sur lui qu’il eut ce frisson à la fois électrique et glaciale. Son premier coup de foudre peut-être ? Ce devait forcément être réciproque. Comment une émotion si forte qu’elle en devenait paralysante ne pouvait-elle pas l’être. Surtout que les évènements qui suivirent le lui confirmaient.

Elle ne voulait pas partager ? Elle était adorable ! Chi avait tout de suite compris son intention : elle voulait sans doute lui faire un cadeau avec l’argent qu’elle pourrait se faire avec cet or. L’Akimichi n’y avait même pas pensé lui-même, quel goujat. Il en aurait profité pour s’acheter de la nourriture. Mais parfois l’amour représentait le meilleur des mets. Valait mieux alors qu’elle garde le tout, peut-être allait-elle l’inviter au restaurant avec ça ?

Néanmoins il voulait lui sourire, et peut-être même l’embrasser. Non pas si vite, il fallait faire preuve de romantisme et laisser durer le plaisir de la séduction. Mais il commençait à s’inquiéter de cette soudaine paralysie. Il se demanda si ce ne pouvait pas être son décuplement qui posait ce problème. Après tout il ne maîtrisait que partiellement son pouvoir clanique. Il craignait que son manque d’expérience lui porte préjudice et qu’il ait des problèmes alors il pensa à l’unique solution : le retour à son état normal.

L’Akimichi dégonfla rapidement et toute l’eau bloquée jusqu’ici en profita pour reprendre ses droits. Chi fut immédiatement emporté par le courant et bien qu’il aurait pu s’en sortir seul c’était sans compter sur cette paralysie qui persistait. Enfin il fut coincé quelques mètres plus loin car le lit du cours d’eau n’était pas assez large par endroit pour laisser passer Chi sous sa forme normale.

Il avait donc fini sa course et aurait pu être sain et sauf. Sauf que son gras l’avait coincé dans l’eau entre deux rocher, dos vers le ciel. Tel un animal mort emporté par la nature il était coincée la tête sous l’eau sans possibilité de bouger. Il ne pouvait même pas se débattre pendant qu’il suffoquait. Quelle morte triste mais surtout… Ridicule. Son ange viendrait-il du ciel pour le secourir ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378
Akimichi Chi
Akimichi Chi

La pêche aux pépites d'or Empty
Mar 26 Juil 2022 - 10:24
Chi se noyait.

Il commença à paniquer. Se dandinant et se débattant pour tenter de se décoincer. Mais le gras, de par sa nature, surtout celui du ventre, avait la particularité d’être flexible. Trop peut-être. Entre deux rochers au milieu du cours d’eau le gras s’était immiscé si bien qu’il venait parfaitement complémenter les formes de ces derniers.

Quelle malchance l’avait frappé ? D’abord il pensait être tombé sur une petite richesse à travers ces pépites d’or mais aussi sur l’amour incarné par cet ange. Mais plus il passait du temps dans cette eau qui le tuait à petit feu plus il semblait gagner en lucidité.

Elle n’allait pas le sauver. Cette journée aurait pu être parfaite. Sous le signe de la richesse et d’un amour naissant. Mais au lieu de cela il était en train de se gonfler tel un ballon d’eau parce qu’il ne pouvait respirer autre chose. Il était coincé du mauvais côté. Il s’en persuada. Elle avait sans doute pris toutes les pépites qu’il avait découvert et s’en était déjà allé, l’abandonnant à son triste sort.

Quelle injustice. Pourquoi un autre soldat, un camarade, agirait de la sorte ? Chi n’était pas un symbole de vertus mais quand même aurait-il osé aller si loin pour une poignée d’or ? Elle n’avait pas semblé hésiter. Ou alors peut-être qu’elle était en train d’hésiter ? Peut-être qu’elle regardait l’Akimichi en cherchant à intervenir, qu’elle réfléchissait au meilleur plan ?

Il se faisait des idées, car ni elle, ni personne d’autre d’ailleurs, ne comptait le secourir. Ainsi il se résigna. Mais pas à mourir non, pas aujourd’hui, pas comme ça. Allait-il devenir le pauvre soldat qu’on découvrirait qui s’était noyé, présumément seul ? Il ne le permettrait pas, pas encore.

Que pourrait-on dire sur le corps retrouvé ? Un homme de 36 ans, obèse, qui vivait encore chez ses parents ? Qui n’avait jamais rien accomplit de sa vie ? Il n’y aurait personne d’autre que sa famille à son enterrement, et sans doute pas au complet. Seulement son petit frère verserait une larme, les autres retourneraient vitre à leurs occupations. Alors que son enveloppe physique disparaîtrait de ce monde son esprit se serait déjà effacé en quelques secondes. Il n’était personne, il en prenait conscience.

Et il ne pouvait se permettre de mourir ainsi.

En bougeant il réussit à décoincer un parchemin de sa poche qui sortit et alla se déposer dans sa main qui traîné là. Il espérait que ce soit le bon, c’était sa dernière chance. D’un signe de cette même main il insuffla son chakra afin de libérer le contenu du parchemin.


Une gerbe d’eau bruyante s’éleva alors qu’une planche à pain géante apparaissait sous l’Akimichi. De par sa surface cette dernière regagna la surface immédiatement en emmenant avec lui Chi, le décoinçant de son piège naturel.
A quatre pattes sur la planche qui dévalait le cours d’eau Chi cracha toute l’eau qu’il venait d’avaler. Il s’en était fallu de peu. Il était là, la morve au nez et la bave visqueuse s’écoulant de sa bouche entre ouverte.
« Seiun… De l’unité de recherche… »
Il n’oublierait pas ce nom. Comment avait-elle osé ?

Il rota.

Tout ceci l’avait fatigué et surtout lui avait donné faim. Il venait après tout de régurgiter ses repas non digérés à cause de tout ce cirque. Il allait devoir rattraper ça. Il s’allongea dos contre sa planche, les cheveux dans son vomi. Il regarda le ciel. C’était joli. Il laissa sa planche descendre le cours d’eau et attendit d’arriver là où il voulait l’emmener, pensant aux multiples façons dont il pourrait se venger d’elle…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12697-akimichi-chi-fini#111597 https://www.ascentofshinobi.com/t12884-akimichi-chi https://www.ascentofshinobi.com/u1378

La pêche aux pépites d'or

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À la recherche des pépites
» La pêche aux étoiles (Pv Imenaku)
» [MB] Pêche aux trésors [M. Itagami]
» A la pêche aux rps... by Asayo Shinju !
» Silence, ça pêche! [PV Shizuna & Shusuke]

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: