Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Supervision des Yuki [Misaki] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Supervision des Yuki [Misaki]

Yuki Kaya
Yuki Kaya

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 12:12

Automne ou hiver à Kiri, même combat. Les températures étaient froides, le ciel était tout sauf éclairci. Kaya regardait à travers la fenêtre du bureau de sa demeure au sein du clan Yuki, de son regard perçant et glacial. Elle poussait un long soupir avant que ses pupilles ne retournent sur la pile de documents administratifs qui jonchaient son bureau. Elle avait du retard avec toute cette paperasse. En plus de ne pas être le travail le plus passionnant à faire, elle en avait tout simplement des tonnes à faire depuis maintenant plusieurs années. Elle en était intimement persuadée, le cumul des responsabilités la conduirait tout droit au burn-out. Mais pour le moment, elle tenait à peu près le coup.

Cheffe de son clan, Heidan de Kiri, Sanjikan … Tout un tas de titres honorifiques qui, bien que très sympa à mettre en avant lors d’un diner mondain, ne faisaient finalement qu’ajouter du travail administratif en plus à la dame de glace.

« Ah, la vie de genin… » se souvenait-elle.

Une petite pensée à ses coéquipiers de ses débuts, qui pour la plupart avaient eu une carrière assez flamboyante. Certains étaient même devenus Mizukages… Titre autour duquel elle avait toujours gravité. Bras droit sous le temps de Shiori, elle était restée très proche des différents chefs de villages. Inja, puis Saji qui est celui qui a peut-être le record de longévité. Pas difficile il faut dire, tant les précédents avaient malheureusement été éphémères. Elle s’entendait très bien avec lui, alors elle était plutôt satisfaite de la longueur de son mandat.

Sortant de ses pensées nostalgiques, la belle blonde retourna s’asseoir à son bureau, et attrapa une pile de documents. Il s’agissait d’une revue des différents ninjas du clan, et de leurs récents faits d’armes, ou promotions. La dernière fois qu’elle avait fait ce genre de travail remontait à trop longtemps à son goût, et voilà qu’elle se plongea dans cette tâche plutôt agréable durant cette matinée, un thé vert à la main.

Après une bonne heure à éplucher les dossiers, un nom ressortait plus que les autres. Une certaine Misaki qui semblait progresser de façon remarquable, en plus d’inscrire son nom dans des missions à succès. Elle afficha un petit sourire, puis son regard se replongea vers la fenêtre, où elle pouvait observer désormais en cette fin de matinée des ninjas allant et venant de leur dojo d’entraînement.

Satisfaite de son travail de la matinée, elle décida de prendre l’air et d’être présente auprès des membres du clan, se dirigeant ainsi vers le dojo d’entraînement du clan, où elle entra discrètement. Loin d’elle l’idée d’arriver en lançant une technique interdite pour faire l’intéressante, elle était ici pour observer les différents éléments de son clan, et aussi - peut-être - les pousser à se surpasser s’ils remarquaient la présence de leur dirigeante.

Elle était entrée et marchait le long du mur, avant de se placer à peu près au milieu de celui-ci pour ainsi pouvoir regarder une grande partie de la salle. Habillée dans une tenue assez habituelle pour Kaya, c’est à dire un pantalon très proche du corps et un haut la laissant clairement respirer - c’est le moins qu’on puisse dire -, le tout agrémenté d’une petite fourrure qu’elle gardait sur ses épaules. C’était plus pour le style, car le reste de sa tenue l’attestait: elle n’était pas sensible au froid avec le sang Yuki dans ses veines. Évidemment apprêtée, elle observait de son regard glacial les différents ninja, regardant tout particulièrement la qualité de leur glace. Au premier abord, elle avait toujours ce côté froid et un peu hautain, mais ceux la connaissant plus intimement savaient qu’elle n’était pas si distante que ça.

Et, évidemment, dans un coin de sa tête, elle avait les visages des ninjas prometteurs, qu’elle observerait plus en détails si jamais elle les reconnaissait…


Dernière édition par Yuki Kaya le Ven 31 Déc 2021 - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Jeu 30 Déc 2021 - 11:24



[Clone 1] - Et puis ?

Disait-elle a ce qui semblait être un double d'elle-même, mais directement en face d'elle.

Il n'était pas rare pour Misaki de venir passer son temps dans les divers terrains d'entraînement du village a essayer de créer de nouveau jutsu. Il y en avait tellement et pour elle, ils servaient tous à répondre a un besoin spécifique. Les terrains du complexe étaient parfaits pour travailler les techniques ayant un large impact sur son environnement, comme ça elle ne risquait pas d'endommager le domaine de son clan ou le dojo des sabreurs. Pour ce qui était du dojo justement, elle s'en servait surtout pour des entraînements en compagnie de Miyuki ou bien pour travailler des techniques plus reliées au taijutsu, en affrontant des apprenties du kenjutsu avec son propre nintai. Pour les terrains du clan Yuki, c'était surtout quand elle souhaitait développer une technique basée sur ses propres capacités, puisqu'ils étaient les mieux équipés pour gérer la quantité de glace qui résultait des multiples tentatives. Bien entendu, elle ne testait pas là ses plus gros jutsu, qu'elle réservait pour les terrains du complexe.

Dans tous les cas, Misaki avait débuté son ascension dans les arts illusoires du genjutsu quelque temps auparavant et elle était encore à découvrir toutes les subtilités qui venaient avec. D'abord animée par le désire d'aller un peu plus loin, la chûnin avait ressèment eu beaucoup de succès avec l'une de ses illusions et particulièrement lors d'un duel dans l'arène d'Asosan. Depuis, plusieurs idées lui étaient venues en tête, tous plus farfelue les unes que les autres.

Ainsi, Misaki avait décidé de voir lesquelles de ses idées étaient réalistes et réalisables en essayant carrément de les créer. Rejoignant les terrains d'entraînement de son clan et avait débuter cette journée d'exercice par la création de clones élémentaires. Leurs valeurs pour les apprentissages étaient, aux yeux de la Yukijine, innommables. D'abord parce qu'elle pouvait essayer de lancer des illusions sur quelqu'un, et ce, sans avoir à déranger qui que ce soit et deuxièmement, parce qu'elle pouvait ramener à elle l'expérience acquise par eux, capable d'observer le développement d'une technique sous différent angle.

Ça devait faire plus d'une vingtaine de tentatives sur la même technique. De multiples statues de glace pupulaient son terrain. Certaines avaient même déjà commencé à fondre. Misaki se tenait derrière deux nouvelles créations fraichement faites, qui devaient servir de vecteur de transmission de son genjutsu. Qu'est-ce que le genjutsu devait faire ? Ça restait encore un mystère même pour Misaki. Ce n'était pas la technique la plus utile dans une situation de combat, mais ça lui permettait de travailler les différentes approches de transmission autre que de simplement faire tomber de la neige.

[Clone 2] - Non... Rien du tout.
[Clone 1] - Il n’a même pas levé son épée ?
[Misaki] - Ton chakra la même pas plongé dans une illusion...

Misaki était capable d'affirmer ça grâce à une de ses techniques en sensorialité. Au contact d'une cible, elle était capable de déterminer si la personne était sujette a une illusion et ici, ce n'était absolument pas le cas, signant l'échec de la technique.



[Misaki] - Peut-être que si on remplace le dragon dans la première séquence par le coq ?
[Clone 1] - Tu sais très bien que ça ne fonctionnera pas...

Bien trop concentrer par ses réflexions, les Misakis n'avaient même pas remarqué la présence de Kaya en train d'observer l'entraînement des membres de son clan. Ce n'est que bien trop tard qu'une des jumelles de la blonde se rendit compte de la présence de la Sanjikan. En effet, dans le coin de son oeil se trouvait la cheffe de clan et à mesure que le temps passait, ses yeux semblaient attirés par les attraits prononcés - et très exposés - de la jolie Kaya. Prise de panique, elle donna un coup de coude à la véritable Misaki.

[Clone 1] - Kaya !
[Misaki] - Kaya ?

Répondit-elle en ne comprenant pas ce que voulait soudainement lui dire sa jumelle.

[Clone 1] - Kaya !

Répétait-elle en indiquant la Heidan d'un signe de tête. La véritable Misaki finit par remarquer la présence de sa cheffe de clan et rapidement, les trois adolescentes se plaçaient les unes à côté des autres avant de s'incliner respectueusement - et dans un timming impeccable -.

[Misaki] - Kaya-Sama ! Je suis bien heureuse de vous voir ! Vous êtes toujours aussi ravissante !

S'exclamait-elle un peu stressé d'être en présence d'une figure aussi importante de son clan et du village.


Dernière édition par Yuki Misaki le Ven 31 Déc 2021 - 1:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Ven 31 Déc 2021 - 1:31
Kaya était restée discrète durant de longues minutes, son regard glacial scrutant les différentes techniques, étant évidemment plus critique sur tout ce qui touchait à sa spécialité: le ninjutsu. La glace générée par le Hyoton pouvait être de plus ou moins bonne qualité. Plus pure, plus résistante, plus claire… La glace parfaite, ou presque parfaite, existait, mais était bien dure à maîtriser. Pour quelqu’un d’aussi spécialisée que la cheffe des Yuki, elle arrivait facilement à déterminer le niveau d’un ninja rien qu’en observant la matière glaciale générée pare dernier.

Certains semblaient naturellement doués, d’autres avaient un peu plus de mal et certains compensaient clairement via un travail acharné. C’était ça aussi facile à analyser. Les naturels, ceux dont le talent ne fait aucun doute, créaient de la glace de qualité sans vraiment y prêter attention, se concentrant d’avantage sur ce qu’ils devaient faire avec cette dernière, alors que les autres devaient dans un premier temps se focaliser sur la structure même de la glace avant même de penser à l’utiliser.

Cependant, assez rapidement, ses pupilles s’arrêtèrent sur ce visage qu’elle avait vu dans ses dossiers auparavant. Après quelques petites secondes, c’était sur, il s’agissait de Misaki. Plusieurs Misaki d’ailleurs, trois pour être exact. L’originale et deux clones, à priori. Tendant l’oreille, elle les entendait parler de Genjutsu, et qu’elle se servait justement de clones pour vérifier l’efficacité de ses techniques. C’était pour le moins ingénieux comme méthode de test, et elle ne pouvait qu’approuver ce type de procédure.

Restée inaperçue, pour Misaki en tout cas car d’autres avaient remarquer directement son arrivée, ce qui se solda en des échecs de techniques pour certains à cause d’une sorte de pression qu’elle ne voulait pas appliquer, Kaya observait avec un petit sourire la scène, jusqu’à ce qu’un des clones la remarque. Et l’information remonta bien vite à l’originale, et la dame de glace fut pour le moins amusée par la scène. Elle n’allait pas non plus rire ou afficher un large sourire, mais un petit rictus suffisait à montrer cet amusement. La surprise passée, voilà qu’elle la salua et fit une remarque sur son apparence, ce qui fit à nouveau sourire l’Heidan.

Tu sais, je crois que nous avons une bonne génétique chez les Yuki, et tu n’es pas à part. C’est aussi pour ça qu’on tient absolument à conserver notre patrimoine génétique.

C’était un joli compliment de la part de la cheffe de clan, qui lui retourna les honneurs. Dans son dossier, elle avait évidemment lu que la Yuki était d’une famille pure et respectable. Kaya s’approcha alors d’elle d’un pas décidé, avec sa posture droite lui donnant un air un brin hautain. Elle pose ses pupilles glaciales sur l’un des clones afin d’observer son degré de fidélité, qui semblait sans faille. Son attention revient sur l’originale avec son regard assez inexpressif, en étant maintenant à un petit mètre d’elle.

Enchantée de te croiser par ici. J’aimerais qu’on discute un petit peu d’ailleurs. Je n’ai pas eu beaucoup de temps à vous consacrer ces derniers temps, et j’ai eu de bons échos te concernant alors … Parle moi un peu de tes derniers événements marquants. J’ai lu que tu étais une chunin intégré à la Kenpei, je ne me trompe pas sur ces points? J’aimerais en savoir d’avantage à ton sujet.

En fait, elle savait beaucoup de choses à son sujet. Elle pouvait même avoir la liste de chaque mission effectuée et le rapport associé, les commentaires de son sensei … Mais entendre les choses de sa bouche avait une tout autre valeur. Ça permettait d’avoir son ressenti, de remarquer des fiertés, des gênes, et de nombreuses autres choses. Elle n’était pas diplomate pour rien, la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Ven 31 Déc 2021 - 2:43

Au delà de ce qu'elle savait de Kaya en lien avec son clan - dont elle était quand même la cheffe -, Misaki avait eu la chance d'échanger quelques mots avec un de ses anciens élèves, Aditya. L'ayant rencontré alors qu'il venait de finaliser la fondation de son unité spéciale. Tandis que Kaya s'approchait d'un de ses clones, ses pensés retournaient aux dernières paroles échanger par le Gardien Sylveste et... ça mettait encore plus de pression au clone de la Yukijine qui ne pouvait s'empêcher d'envoyer des petits regards furtifs en direction de la véritable Misaki.

Anxieuse de nature, si elle n'était désormais plus victime de ce trait de personnalité, il fallait dire qu'une rencontre de ce genre et face à quelqu'un envahissant autant sa bulle, les pensées de la chunin partaient dans tous les sens. D'abord, ce n'était pas la situation la plus confortable. Finalement, parce qu'elle venait de la complimenter et que de répondre a un compliment n'avait absolument jamais été son fort.

Dans tous les cas, elle dut contrôler toutes les fibres de son corps pour parvenir à garder une maîtrise de ses émotions, car après tout, il y avait une certaine étiquette a avoir quand on s'adressait à une personne du calibre de Kaya. Étiquette qui lui avait été apprise justement par ce clan, ce qui lui mettait encore plus de pression. D'autant plus qu'elle pouvait d'ores et déjà connaitre le soulagement que ses clones devaient vivre, sachant qu'ils seraient rapidement amenés à disparaitre et à ne plus vivre tout ce stress... les enculés.

[Misaki] - Nous avons la meilleure génétique... Définitivement.

Définitivement... elle n'avait absolument aucune idée comment répondre à ce genre de compliment. Ce n'était pas non plus le plus typique. Combien de fois dans la vie quelqu'un se faisait aborder pour se faire dire : "Tu as une belle génétique". C'était assez inusité, mais l'image plaisait bien à la Yukijine. Cela étant dit, Misaki était fière de son clan et fier d'y appartenir, donc c'était tout un compliment que lui faisait Kaya ! Quand même !

Cependant, Kaya surprit une nouvelle fois Misaki en lui demandant ses plus ressent événements marquants. La femme semblait très bien renseignée, allant jusqu'à connaître son affiliation pour la Kenpei - quoiqu'elle ne le cachait absolument pas - et en connaissant son grade. Ça avait un petit je-ne-sais-quoi d'intéressant pour cette adolescente qui avait rejoint les forces militaires de la brume pour justement être prise au sérieux et reconnu à sa juste valeur - et pas seulement à sa génétique la prédisposant a un futur de femme-trophée-.

[Misaki] - Vous êtes très bien renseignée. J'ai en effet rejoint la Kenpei et je suis passé chunin cet été.

Répondit-elle avec sincérité. Ensuite de quoi, Kaya lui posait une question intéressante. Quels étaient les derniers événements marquants dans la vie de Misaki ? Elle n'avait pas prise le temps de se poser la question et de se la faire poser forçait son esprit dans la transparence.

[Misaki] - Il me fait plaisir d'entendre que vous avez eu de bons échos. J'ose espérer être à la hauteur de vos attentes et de celles de notre clan.

Lui répondit-elle avec formalité - un peu lèche-cul même.-

[Misaki] - Sans tout vous ressortir mon curriculum, les trois principaux événements sont sans l'ombre d'un doute la traque et la disposition d'un déserteur du village, un certain Nagamasa Kurama. Ma victoire au coeur de l'arène d'Asosan en compagnie d'une Yasei et la vitesse à laquel j'évolue au coeur des arts ninjas.

Le dernier n'était pas nécessairement le point le plus phénoménal ou ressortant de son curriculum, mais quand on prenait le temps de s'arrêter et d'y penser, le niveau de Misaki n'avait fait que grimper depuis son entré dans l'équipe numéro cinq de la brume. Accompagnée par Gozan Arukisa, la Yukijine n'avait fait qu'évoluer en flèche droite, si bien que ses propres capacités s'étaient développées en quelques mois à peine. Il y avait un écart probablement aussi gros que les seins de Kaya que le cratère laissé par Sanbi entre la Misaki du début de l'été et la Misaki de la fin de l'automne. Ça, elle en était fière, car elle avait sué sang et eau pour y parvenir.

[Misaki] - Sinon au delà de mes accomplissements, je suis en pleine recherche en ce moment pour le développement du Rinton et l'acquisition d'un pacte. Je quitte dans quelques jours pour le pays de la neige justement à cause ça. D'ailleurs, parlant du pays de la neige. J'ai eu la chance de diriger une mission en lien avec une créature ramenée de Yuki no Sato par Imekanu, Shironome et vous-même.

Bon ça, ce n'était pas non plus la plus grosse des réussites dans son curriculum.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Mar 4 Jan 2022 - 2:13

Kaya était toujours amusée lorsqu’elle voyait la réaction des gens aux compliments. Finalement, on avait beaucoup plus tendance à entendre des critiques, et du coup la plupart des gens ne savent pas vraiment quoi faire lorsque, au contraire, ils sont mis en avant. Surtout par une personne qui leur est importante, ou supérieure hiérarchiquement. Et pour le coup, ça n’avait pas manqué car la Yuki ne savait pas vraiment quoi répondre, et ça se sentait.

Mais plus intéressant, plus important surtout, voilà qu’elle répondit sur la question que lui avait posé Kaya sur ses haut faits récents. La première chose qui lui vint à l’esprit était son intégration à la Kenpei, et à sa promotion en tant que Chunin. Kaya était évidemment au courant, mais la façon et l’ordre dans lequel elle évoquait ces événements pouvait en dire long.

“Toutes mes félicitations pour tes promotions.”

Réagit Kaya, sans aller plus loin, la laissant poursuivre. Elle se contenta de hocher la tête positivement lorsqu’elle lui demanda si elle était à la hauteur de ses attentes, mais surtout de celles du clan. Avoir quelqu’un qui intègre la Kenpei était un bon point car cela installait un membre de plus du clan à un poste important.

Et enfin, par la suite, elle lui expliqua brièvement ses dernières missions importantes. Et il serait mentir de dire que cette histoire de traque de déserteur ne lui mit pas la puce à l’oreille. Car même si Kaya pouvait plus ou moins être au courant de tout, elle n’avait pas forcément le temps de se renseigner en détail sur toutes les affaires.

“Ta carrière commence bien, et elle ne semble vraiment pas ennuyeuse.”

Encore une fois, elle ne l’interrompt pas. Kaya préfère la laisser s’exprimer en se contentant de commenter brièvement ses paroles pour lui souligner son intérêt, qui est bien réel. D’ailleurs, lorsqu’elle commence à parler de ce qu’elle souhaite développer dans le futur, la jolie blonde hausse un sourcil, étonnée d’entendre le Rinton sortir de sa bouche. Ce n’était pas stupide, loin de la, juste ambitieux.
Enfin, elle fit une moue pensive lorsqu’elle lui parla d’une créature ramenée par son groupe s’étant longuement rendu sur les terres glaciales de Yuki no Kuni. Elle parlait soit du démon à queues, soit de la boule de poils qu’ils avaient trouvé la bas…

“Oh, le Rinton. C’est une capacité qui peut être intéressante, en effet. Je ne crois pas qu’on ait de Yuki dans nos rangs la maîtrisant. Il faut un début à tout…”

Commentait Kaya, avant de poursuivre.

“Une créature qu’on a ramené? La petite boule de poils, la? Si c’est de ça dont tu parles, je suis curieuse de savoir ce que vous avez bien pu trouver grâce à elle …”

S’il ne s’agissait pas de sa plus grande réussite, ça intriguait Kaya, mais tout de même un peu moins que la traque, finalement.

“Mais… La traque du Nagamasa m’intrigue. Tu devais être avec ton sensei, non? En général, ce sont des sujets pris très au sérieux. Dis m’en plus sur cette mission, je suis curieuse.”


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Mar 4 Jan 2022 - 3:39

Plus la conversation avançait, plus la gêne initiale de Misaki se résorbait. Certes, Kaya était non seulement une personne importante pour le village et pour son clan, mais elle n'en restait pas moins une personne à part entière. À mesure que les mots s'échangeaient et que la conversation avançait, l'inconfort laissait rapidement place à une aisance.

[Misaki] - Merci du compliment, Kaya-Sama ! Je fais du mieux que je peux. Autant pour moi que pour notre clan !

Répondit-elle sincèrement. Misaki avait certes ses intérêts à coeur, mais elles allaient de concert autant avec son clan que son village. Désireuse de protéger son prochain, elle portait le Nindô de l'équipe cinq dans son coeur. Cependant, elle gardait ses origines en tête et souhaitait devenir une experte dans son domaine et dans les arcanes de son clan. Souhaitant même parvenir à s'affranchir de certaine barrière innervent à son clan, par le biais des arcanes du froid ; le Rinton.

[Misaki] - J'ai eu vent d'un certain Shinpachi qui semblait avoir les mêmes intérêts que moi pour le Rinton. Cependant, je n'en sais pas plus et il est aujourd'hui décédé.

Dans tous les cas, la voie vers la maîtrise du froid était encore bien loin d'elle. Cependant, chaque jour qui passait la rapprochait petit à petit.

[Misaki] - C'est bien de cette boule-là que je parle. Très franchement, nous n'avons pas trouvé grand-chose. Il s'agirait d'une créature anciennement présente au coeur du pays de l'eau, mais qui se serait fait chasser jusqu'à l'extinction. Il n'en resterait qu'au pays de la neige. Pour le reste, je crois que l'Han'En est encore à l'étudier.

Répondit-elle en omettant volontairement quelques détails inutiles. Kaya n'avait pas à se soucier de savoir que la bête ne semblait que répondre à elle, Imekanu ou bien Shironome. Pour le reste, elle classifiait la bête comme une version mizujine des ornithorynques. Un espèce de mélange étrange de plusieurs choses en un.

[Misaki] - Pour ce qui est du Nagamasa, Arukisa n'était pas avec moi, non. Je venais tout juste de passer chûnin et nous avions été envoyée en mission pour le compte de la brume. Des braconniers traquant des espèces rares d'oiseaux sévissaient sur l'une des îles de l'archipel. Pour faire court, il a profité d'un moment critique de la mission pour fuir et déserter. C'est sur le coup que je l'ai traqué et après notre affrontement, il a préféré ce Seppuku plutôt que d'être capturée.

Il n'y avait rien de bien glorieux, sachant qu'elle avait elle-même eu toutes les opportunités du monde pour l'arrêter. C'était en réponse au lieu qu'elle avait développé avec lui, lors de ses missions précédentes, qu'elle avait décidé de répondre à sa requête et de lui offrir la fin dont il désirait. Une bonté d'âme un peu naïve face au monde dans laquelle elle vivait, mais elle était ainsi.

[Misaki] - Sinon j'ai eu la chance de rencontrer Aditya qui m'a parlé de vous. Il me disait que vous étiez son enseignante à lui et Reikan. Je ne vous cacherais pas que je me demande bien comment ils étaient, alors qu'ils ne devaient être que des Genins.

Une question bien honnête, naissance de la curiosité pétillante de Misaki.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Mar 11 Jan 2022 - 15:52

Visiblement les compliments de Kaya faisaient toujours mouche, et Misaki semblait heureuse de les entendre de la part de sa cheffe de clan. Elle espérait juste que ses propos vis à vis de son état d’esprit étaient réels, et non pas juste de la fayoterie. Mais à priori, elle ne pensait pas que c’était le cas. C’était un membre prometteur du clan, et il n’y avait pas de raison qu’elle soit élevée en tant que dissidente. Surtout qu’elle faisait partie de la branche principale.

Elle parla aussi d’un certain Shinpachi, qui, semblait-il, avait lui aussi eu l’idée de développer des capacités en Rinton. Kaya n’était pas plus au courant que cela, et de son côté, elle s’était vraiment focalisée sur leur capacité innée qui est l’Hyoton. De toute façon, il n’était plus de ce monde, alors si elle voulait un modèle, il faudrait en trouver un autre. Kaya fit une petite moue désolée, avant de répondre assez simplement.

“Oh, c’est un malheureux événement. Là, comme ça, je ne crois pas connaître de ninja qui puisse t’aider dans cette voie. Je te dirai si jamais je rencontre quelqu’un d’apte. Mais en y réfléchissant, je dois avouer que nombre de mes techniques seraient intéressantes à combiner avec du Rinton. Je pense que c’est une bonne idée.”

C’était sincère, pour le coup. Elle pensait vraiment que c’était une bonne idée. De la à changer ses propres plans, non, mais elle ne doutait pas que ça donnerait quelque chose d’intéressant.

Par la suite, elle lui parla de sa mission, et de la fameuse boule de poils qu’ils avaient ramené de Yuki. En vérité, elle ne pensait pas que c’était une bête si majestueuse que ça, et elle n’avait pas d’empathie particulière pour les choses jugées “mignones”. Alors entendre son compte rendu la fit pouffer de rire.

“C’est bon à savoir, mais ça ne m’étonne qu’à moitié. Je ne lui trouvais rien de fantastique moi, à ce truc.”

Alors, un autre sujet bien intéressant revint sur le devant: celui du déserteur. Visiblement, c’était lors d’une de ses premières missions en tant que chunin que tout ça se serait passé, et pour se finir d’une façon plutôt funeste. Kaya fit une petite moue pour montrer de la compassion, et poussa un petit soupir.

“D’accord, je vois. Ce n’est pas la première fois que tu te retrouvais face à la mort, si? En général, cette première fois n’est pas super agréable.”

Et enfin, elle avait fini sur une note plus joyeuse en parlant de sa rencontre avec Aditya, son élève de l’équipe numéro 10. Ce n’était pas sans un petit sourire qu’elle accueillait la question de Misaki sur les anciens membres de son équipe, maintenant devenus des shinobis accomplis et piliers de la brume.

“Ah? J’étais en effet leur sensei, il y a quelques temps maintenant. J’avais en effet Aditya et Reikan dans mon équipe, et comme tous les genins, ils ont commencé par apprendre les bases! Est-ce qu’ils étaient doués? Oui, forcément, sinon ils n’auraient pas évolué ainsi. Mais au fond, ils n’ont pas changé. Les Hommes changent, mais leur nature reste la même. Il faudrait que je les retrouve autour d’un thé un de ces jours.”

Kaya observe alors rapidement les alentours, et se recule d’un petit pas.

“Tiens, pendant qu’on est ici. Montre moi un peu la glace que tu génères.”

Dit-elle afin d’observer de plus près le prodige en action, dans le but de regarder si sa glace est pure, bien formée, et manipulée avec précision.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Sam 15 Jan 2022 - 16:37

[Misaki] - C'est exactement le fond de ma pensé, Kaya-Sama. J'aimerai voir jusqu'à quel point il est possible d'avoir un impact sur nos techniques Hyôton par le biais du Rinton. Notre glace produit du froid de base, pas suffisant pour être gênant ou même utilisable, j'aimerai voir si je peux changer la donne avec les arcanes du froid. Les quelques personnes avec qui j'ai échangé m'ont dit que non, mais sans essayer... je n'en aurai jamais le coeur net.

Répliquait-elle avec sincérité. Elle mettait énormément d'énergie dans un projet qui pourrait potentiellement ne pas être utilisable. Le Rinton était une nature du chakra en soi et de la combiner avec l'Hyôton était un défi de taille, voir même carrément impossible. Ça n'empêchait cependant pas Misaki d'essayer et de le constater par elle-même.

[Misaki] - Très franchement... entre vous et moi... Elle n'a de fantastique que sa bizarrerie. C'est un mélange de plein d'animaux et qui ne sert à rien d'autre qu'à être mangé. Sans m'étaler sur le sujet, j'étais sur le point de recommander à ce qu'on le serve aux hauts dignitaires du village.

Riait-elle. En effet, les observations physiques de la créature avaient révéler un mélanger étrange de caractéristique. C'était un peu l'ornithorynque du Yuukan.

[Misaki] - Ce n'était pas la première fois à proprement parlé, mais c'était la première fois que je devais mettre à mort quelqu'un que je considérais comme un ami. Ce n'était pas la chose la plus facile, pour tout vous avouer, mais au final, c'était son choix de déserter.

D'autant plus que Misaki n'avait aucune tolérance envers les déserteurs. Sans doute marqué par la séparation de son clan et la désertion de certains membre vers Iwa. Elle s'était juré de traquer les criminels de la brume, qu'ils soient son ami, sa soeur ou même son enseignante. Pas de compris. Pas quand la sécurité du village et de sa maison était en jeu.

[Misaki] - Allons, vous êtes modeste. J'ai rencontré autant Aditya, lors de la création de l'Han'En que Reikan, lors de la construction du domaine Yasei. Tous les deux sont des sommités de la brume, des shinobis incontournables et s'ils sont individuellement compétents. Je suis certaine que vous y êtes aussi pour beaucoup.

Après, il s'agissait là de ses propres impressions basées sur ses propres expériences. Misaki n'était absolument pas la kunoichi qu'elle était désormais. Son évolution, elle la doit à son enseignante et elle ne peut que transposer sa propre voie vers celles de Reikan et Aditya. Ce qui était sans doute peut-être une erreur, mais elle n'avait pas expérimenté autre chose et elle croyait profondément à l'importance des équipes pour le développement des shinobis.

S'en suivit une demande assez unique de la part de Kaya. Elle désirait voir la glace de Misaki à l'oeuvre. Ce n'était pas le genre de formulation qu'on lui faisait souvent et elle ne savait pas trop quoi réaliser qui pourrait bien répondre à cette demande.

[Misaki] - Hmm. D'accord ! Sans problème.

Sur ses mots, elle réalisait une série de mudras. Concentrant du chakra Hyôton dans sa gorge, elle pouvait sentir son affinité parcourir son corps, abaissant sa température de quelques degrés au passage. D'un seul coup, elle crachait une quantité importante de glace qui prit la forme de trois statues de glace translucide. Des créations grandeur nature de Kaya, Aditya et Reikan.



Un peu gêner, elle admettait :

[Misaki] - C'est.. euh... la première chose qui m'est venue en tête, mais s'il y a quelque chose en particulier que vous aimeriez voir n'hésitez pas. Je peux moduler ma glace pas mal n'importe comment.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Ven 4 Fév 2022 - 11:28

Comme elle l’avait pressenti, Misaki était une personne passinnée. Et lorsqu’elle continua le sujet du rinton, ce fut confirmé. Elle prenait le sujet à coeur, et malgré les éventualités d’échec, elle souhaitait tout de même faire aboutir son projet. C’était tout à son honneur, et assez noble. Et puis, qui sait, ça pourrait peut-être servir à d’autres membre du clan qui voudraient suivre ses traces.

“Et bien, tu m’en diras plus quand tu auras essayé.”

Répond finalement Kaya, réellement curieuse, avant qu’elle ne lui réponde à propos de la boule de poils ramenée de Yuki. Visiblement, elle avait fait le même constat: plutôt inutile. Au point où ils avaient pensé de le donner à manger. Cette dernière remarque fit pouffer Kaya de rire.

“Oui enfin avant de servir ça aux bonnes personnes, il faut déjà être sûr que c’est bon. C’est peut-être atrocement mauvais.”

En effet, tous les animaux n’étaient pas réputés bons à manger, et rien n’indiquait à priori que c’était le cas pour lui. Même si on pouvait penser à de la volaille, après tout …

Mais dans un sujet plus sérieux, elle continua à parler de cette mise à mort qui avait visiblement été assez difficile à vivre, et de part le contexte c’était tout à fait entendable. Ce qui ressortait de ses paroles était un sang froid à toute épreuve. Son récit semblait indiquer que, malgré tout, elle n’avait pas tremblé, et ça indiquait une force intérieure tout à fait impressionnante.

“Je comprends. C’est en effet un moment probablement très dur, mais je pense qu’au final tu as pris la bonne décision.”

Par la suite, voilà qu’elle qualifia Kaya de modeste, vis à vis de ce qu’elle avait dit sur Aditya et Reikan. Elle fut plutôt surprise, car en général ce n’était pas vraiment la qualité qu’on lui accordait le plus facilement, au contraire. Et, comme pour se rattraper, voilà qu’elle lui répondit de façon à semer le doute entre humour et sérieux. Son ton était plutôt sincère, mais laissait transparaître une pointe d’humour, à voir comment elle allait le comprendre.

“Pour beaucoup? Je pense que mes propos ont été mal interprétés. Quand je disais qu’ils étaient des genins et qu’il fallait prendre les bases, je voulais dire que, sans moi, Aditya serait encore en train de faire des bonzai malades avec son Mokuton, et Reikan serait restée au stade de petit chaton. Mignon, mais inoffensif.”

Est-ce que c’était vrai? Pas totalement. Kaya avait tout de même été leur sensei à leur début, et avait surement fait progresser le groupe qu’ils formaient. Mais sans elle, ils auraient probablement développé leurs capacités, plus lentement, peut-être différemment, mais sans stagner comme elle venait de le dire, avec une pointe d’humour.

Et finalement, voilà que la requête de Kaya fut entendue. Voir de la glace! C’était le domaine d’expertise de la jolie blonde, et elle était du coup vraiment curieuse de voir la qualité de celle générée par Misaki. Après quelques mudras, qu’elle analysa évidemment de son regard bleuté, voilà que de la glace se met à être crachée par la Yuki pour réaliser trois humanoïdes qui se définissaient de plus en plus, jusqu’à prendre la forme assez précise d’elle même, de Reikan et d’Aditya. Elle fut un peu surprise de se voir ainsi représentée, mais s’approcha des structure pour les observer de plus près.

“Pas de problème, ce n’est pas tant la forme qui m’intéresse, bien que je puisse voir à quel point tu es précise dans tes réalisations, mais plutôt comment c’est réalisé, dans le fond.”

Ce qui était amusant, c’était qu’en général les représentations étaient basées sur un regard, sur des souvenirs. Et du coup, ce qui se trouvait devant ses yeux était la façon dont Misaki la voyait. Et pour le coup, c’était plutôt juste. D’autres auraient sûrement trop accentué certains aspects.

Mais en ce qui concerne l’analyse, Kaya remarqua que, bien que très bien générée, la glace pouvait évidemment être améliorée.

“C’est pas mal. Mais je pense que tu peux encore faire mieux. La structure semble bonne en moyenne, mais proche des angles, elle se dégrade un peu. Du coup…”

Elle s’approche de sa propre statue et casse un ongle de cette dernière.

“C’est un peu cassant sur ces parties. Mais c’est normal, c’est ce qu’il y a de plus compliqué à faire. Quand tu génères ta glace, il faut absolument que tu penses à l’organisation même des atomes. Plus c’est ordonné, plus c’est carré, plus ça sera solide. Mais c’est un axe d’amélioration, hein. C’est globalement très bien.”

Elle finit par la rassurer, de peur qu’elle prenne mal ces commentaires, où en tout cas qu’elle pense que sa glace est de mauvaise qualité alors que ce n’est pas le cas. Elle n’est juste pas parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Yuki Misaki
Yuki Misaki

Supervision des Yuki [Misaki] Empty
Dim 6 Fév 2022 - 19:01

Misaki ne put s'empêcher de rigoler aux commentaires de Kaya en lien avec le goût de la bête qu'elle avait ramené du pays de la neige. Kaya avait bien raison, il était tout à fait possible que le goût de la créature soit aussi bizarre qu'elle ne l'était elle-même. Dans tous les cas, Misaki choisit de ne rien rajouter à cette partie de la conversation. De toute façon, elles abordèrent rapidement un autre sujet.

[Misaki] - Nous commençons tous quelque part, mais je ne me serais jamais douté que le Gardien Sylvestre avait eu de la difficulté avec son Mokuton. Ça semble tellement loin de ce qu'il est maintenant.

Cependant, c'était là quelque chose dont elle croyait fondamentalement. La Yukijine était persuadée que le talent et l'hérédité n'étaient qu'un facteur facilitant dans la maîtrise des arts shinobis et pas un absolu. Pour elle, l'absolu dépendait de son investissement et des heures mises aux profits du développement de ses acquis. Si Misaki n'avait jamais eu de difficulté avec la création de ses techniques, lorsqu'elle avait rejoint les rangs militaires de la brume elle était bien loin d'être la femme accomplie et aussi compétente qui se présentait devant Kaya. En effet, l'adolescente avait fait un énorme chemin au niveau de sa personnalité et de sa psyché.

À la demande de la cheffe de son clan, Misaki réalisait quelques créations de glace. Trois statues grandeur nature des membres de l'équipe formée par Kaya, Aditya et Reikan. Recevant les critiques de Kaya, Misaki restait de marbre. Elle ouvrit avec attention un espace dans sa psyché et dans son esprit. Fidèle aux membres de son clan, la Sanjikan était ferme, méthodique et analytique dans ses descriptions de ce qui pouvait être amélioré.

Après tout, le clan Yuki était bâti autour du statut et de l'excellence. Il y avait toujours place à l'amélioration et rien n'était jamais parfait. Ce n'était d'ailleurs pas quelque chose qu'il fallait prendre négativement. Pas si on souhaitait survivre à la rigueur de la glace. Pas si on souhaitait évoluer dans ce clan. C'était sans doute cette même rigueur qui avait été la cause des multiples fractionnements qu'il avait vécu, mais au final, il ne restait que l'élite. Ceux capables d'endurer avec brio cette rigidité. Ceux capables d'évoluer avec la pression constante mise sur les épaules de ses représentants. Au final, il ne restait que ceux qui méritaient de porter le nom de Yuki.

[Misaki] - J'apprécie votre retour sur le sujet. Je garderais définitivement en tête vos conseils.

Répliquait-elle avec rigueur. Il s'agissait là d'un concept qu'elle commençait à explorer. D'abord initié par sa mentore au coeur de l'apprentissage d'une technique, il s'agissait là de la prochaine marche dans son développement. Elle devait visualiser davantage chaque espace utilisé par sa glace. En quelques instants, Kaya avait identifié les lacunes déjà soulevées par sa propre enseignante. Elle avait été en mesure d'identifier en quelques instants le niveau de Misaki et ce qu'elle devait faire pour avancer. C'était impressionnant.

[Misaki] - Je... J'aurai une requête si vous me le permettez... et si vous avez le temps... Bien entendu.

L'anxiété grimpait en flèche dans la psyché de l'Adolescente.

[Misaki] - Si... euh... si jamais vous avez le temps... J'aimerai bien vous proposer un entraînement. J'aimerai beaucoup tester mes compétences face à quelqu'un de votre calibre... Un jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7571-misaki-yuki https://www.ascentofshinobi.com/t11620-kiri-equipe-5-shotosenpei https://www.ascentofshinobi.com/t11635-yuki-misaki-la-rose-hivernal

Supervision des Yuki [Misaki]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Yuki peut en cacher une autre… [PV Yuki Misaki]
» Lettre à Yosuzume
» A l'orée des flots | Yuki Misaki
» Yuki Misaki ❅ La Rose Hivernal
» [Mission C] Dompter la créature [Pv : Yuki Misaki]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: