Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre]

Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Ven 16 Juil 2021 - 11:49
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Taka10 ~~~ Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Yutaka10

La route avait été longue. Très longue depuis Joheki. Après une longue hésitation, le marchand Johekijin avait finalement décidé de rester chez lui, là où son commerce était très bien établi. Peut-être regretterait-il sa décision. Peut-être rejoindrait-il Taka qui commençait à apprécier de plus en plus avec le temps passés ensemble. Mais là où le duo avait choisi de rejoindre le village shinobi pour y trouver la sécurité que pouvaient apporter des shinobis plus organisés qu'à Joheki qui avait commencé à montrer des failles avec l'assassinat d'Ohana, l'homme privilégiait la sûreté de son entreprise, du moins pour le moment.

Désormais face aux portes de la cité de la Roche, trouvée grâce aux indications toujours aussi méthodiques de la vampirette aux yeux carmin qui leur servait de dernier parent proche, les deux Chinoike s'aancèrent vers les gardes. Tandis que le grand jeune homme aux cheveux rougeoyants soutenus par un bandana restait silencieux, la petite femme aux longs cheveux blancs qui lui atteignaient presque le bassin prit la parole. Du haut de son mètre quarante deux, elle semblait minuscule aux côtés du garçon qui atteignait presque les deux mètres et son âge n'était pas particulièrement visible sur ses traits bien qu'elle dépassait légèrement la quarantaine.

« Toutes mes excuses pour cette arrivée impromptue messieurs. Je suis Chinoike Taka et voici mon fils Chinoike Yutaka. Accepteriez-vous de prévenir une certaine Chiwa Aimi je vous prie ? Neiko nous a dit qu'elle a été prévenue de notre arrivée. »

Souriante, le visage détendu, la scientifique au regard doux avait un certain amusement au fond d'elle en employant le surnom de sa petite fille adorée qui avait choisi comme pseudonyme celui que lui avait donné son petitfrère quand ils jouaient étant enfants.

Patientant jusqu'à ce qu'on les laisse entrer, le duo ignorait s'il était véritablement attendu ou s'ils avaient juste été avertis de leur arrivée prochaine. En vérité, il leur fallait uniquement un toit, ils étaient tous deux shinobis bien que la préférence de Taka, la mère de Katsuko, allait aux heures passées dans un laboratoire pour tenter toutes sortes d'expériences merveilleuses. Quoi qu'il en soit, ils savaient qu'ils pourraient se rendre utile à la cité pour qu'elle accepte de les accueillir en son sein.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Mer 1 Sep 2021 - 11:52
___________________________________________

La fin d’un éxil ?
___________________________________________

La nouvelle de l’arrivée de la famille de la mystérieuse Neiko parvint rapidement aux oreilles d’Aimi, qui attendait leur arrivée depuis quelques semaines déjà. En effet, la rose lui avait envoyé une lettre lui expliquant que sa mère et son frère allaient venir au sein de la Roche afin d’y trouver un sol stable et sécurisé. La Chiwa avait bien évidemment accepté, même si les faits du passé auraient pu rendre réticents n’importe qui. La buveuse de sang avait su prouver sa bonne foi et rendait service dès qu’elle le pouvait. De plus, la rousse ne pouvait refuser d’aider une famille, elle qui n’en avait plus. Lorsque l’un des gardes se posa au bord de la fenêtre de son bureau pour lui faire part de leur présence, elle quitta la pièce dans la foulée.

Arrivant aux creux rocheux dans la minute qui s'ensuivit, la kunoichi prit le temps d’analyser les deux silhouettes qui se présentaient à elle. La femme, qui devait être la génitrice de l’informatrice, était encore plus petite qu’elle et arborait une chevelure aussi blanche que la neige. Ses yeux étaient aussi écarlate que les siens et son visage doux et sympathique donnait envie de faire connaissance avec elle. À ses côtés, un grand et beau jeune homme se tenait droit et montrait des traits bien plus sévères. Il pourrait être son frère tellement il lui ressemblait sur le plan colorimétrique. Par ailleurs, durant un instant, elle s'était demandé si eux aussi bénéficiait d'un régime étrange...

Arrivant à leur hauteur, la rubiconde s’inclina respectueusement avant de poser son regard avenant sur chacun d’eux.


« Bienvenue au sein du Village de la Roche Chinoike Taka et Chinoike Yukata. Neiko m’a fait part de votre arrivée et je lui ai certifié que vous serez bien accueilli au sein d’Iwa. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous guider vers l’auberge où vous pourrez résider jusqu’à l’arrivée de Neiko. Nous pourrons en profiter pour répondre à vos interrogations, si vous en avez bien sûr. »

La douce leur fit signe de les suivre et prit le chemin vers l’aile Est du village, près de l’hôpital, où le quartier était resté intact après l’attaque de Yonbi. Elle allait pouvoir faire connaissance avec les proches de Neiko et peut-être en savoir plus sur elle. De plus, étant dans un village shinobi, elle saurait sûrement leur trouver une utilité afin qu'ils ne s'ennuient pas et ce n'était pas comme si la Roche n'avait pas besoin de mains supplémentaires...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Jeu 2 Sep 2021 - 0:23
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Taka10 ~~~ Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Yutaka10

Saluant à son tour la jeune femme qui vint à leur accueil, Taka fut ensuite immitée par Yutaka, un peu plus lent car concentré sur les murs du village. Le petit frère de l'informatrice regardait autour de lui avec une certaine curiosité teintée de méfiance. Faisaient-lls bien de venir ici ? La cité avait l'air en travaux. Est-ce qu'elle était en train de s'expandre, ou venait-elle de subir une attaque ? Pouvaient-ils faire confiance aux Iwawjins, ou courraient-ils dans un piège sans que Katsuko ne le sache. Il préféra rester silencieux une fois son bref salut fait. Taka savait se débrouiller, Neiko aussi, tout allait bien. Il fallait qu'il parvienne à s'en convaincre.

« Merci de votre accueil Chiwa-san. J'accepte votre proposition avec plaisir. N'hésitez pas vous non plus si vous avez le moindre doute. Je serai heureuse de pouvoir vous aider à les dissiper. »

Accompagnant la rouquine, le duo Chinoike observa sans un mot l'état de la ville qui criait qu'il avait été réparé récemment. Pour autant, l'ambiance dans les rues semblait plutôt joyeuse, optimiste. Les échanges allaient de bon train, le soleil d'après-midi n'était pas trop aggressif non plus pour une journée d'été montagnarde. Un cadre plutôt idéal pour découvrir la cité cachée de la Roche.

Ce ne fut qu'une fois qu'ils furent installés avec Aimi en intérieur que Taka reprit la parole.

« Encore merci pour votre accueil. J'ignore si ma fille vous l'a dit, mais je souhaiterais prêter main forte à vos scientifiques si vous me le permettez. C'est mon domaine depuis des années et je le préfère largement aux affrontements sanguinaires. Mon fils par contre... »

Elle jeta un regard à Yutaka qui jetait quelques regards vers la fenêtre.

« Il ne tient pas en place. Je suis certaine que vous trouverez bien un endroit où placer un bon combattant comme lui. Nous ne voulons pas être hébergés aux frais de Neiko, qu'importe ce qu'elle a pu vous promettre. Nous vous prouverons que nous méritons un petit coin pour dormir dans votre belle cité. Avez-vous la moindre question nous concernant ? Je seraisravie d'en apprendre un peu plus sur vous aussi. »

Souriante, attentionnée, chacun des gestes de la femme d'âge mur était soigné à la perfection, comme une danse perpétuelle. Jamais d'incartade, de défaut visible. Elle semblait visiblement tenir à contrôler chaque mouvement avec soin. À côté, Yutaka avait facilement un air de brute de décofrage, brusque, soudain, immature.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Mar 2 Nov 2021 - 14:14
___________________________________________

La fin d’un éxil ?
___________________________________________

Depuis les récents événements, la Chiwa était constamment prise de doute concernant la sécurité intérieure de la cité rocheuse. Si elle le pouvait, elle pourrait très bien les acculer de questions, mais elle se disait que ce n’était pas une manière d’intégrer une famille dans le besoin. Pour autant, faisant toujours preuve de franchise, la rubiconde préféra jouer la carte de la transparence.

« Comme vous pouvez le voir, le village a essuyé quelques mésaventures et se remet comme toujours. Ne soyez pas surpris si vous voyez quelques gardes garder un œil sur vous durant quelque temps. Bien que j’ai accordé ma confiance à Neiko, je pense toujours au bien-être des miens. Bien évidemment, je veillerai à ce que vous soyez bien accueilli. »

Termina-t-elle avec un sourire plus que bienveillant. Après tout, la Taisho du Shishiza se devait de jouer son rôle jusqu’au bout. Le duo suivit la doucereuse jusqu’à l’auberge qui leur servirait de toit le temps qu’il faudra. Une fois installée, la jeune femme connaissant bien le gérant, lui demanda d’apporter quelques pains et de sa spécialité : le lait de soja arromatisé au thé vert.

Taka proposa alors avec toute la bienveillance du monde d’apporter son grain de sel au plat qu’était Iwa. Quant au cadet, il semblait constitué pour monter sur le front. Et sa mère semblait de cet avis. Et lui, que voulait-il ?


« C’est tout à fait honorable de votre part. Nous ne dirons jamais non à de l’aide. Je peux sûrement vous trouver une place au sein de l’hôpital que je dirige. Quant à Yukata, je peux en voir à votre carrure que vous serez plus à l’aise sur les lignes de combat. Vous pourrez très bien porter soutien pour les missions les plus éprouvantes. Et un de ces jours si vous le voulez bien, nous pourrons croiser le fer, pour que je vois de quelle trempe vous êtes. Qu'est-ce que vous en pensez ? »

Après tout, la kunoichi ne savait pas combien de temps, ils allaient rester et si cela devenait permanent, autant voir de quoi était capable cette armoire à glace. De plus, il n’avait pas prononcé un mot depuis son arrivée. Et maintenant, place aux questions.

« Eh bien, j’avais une petite interrogation… Je vous avoue qu’elle me trotte dans l’esprit depuis que je sais que vous allez venir ici. C’est concernant votre fille et ses… particularités. Est-ce qu’il en est de même pour vous ? De plus, j'aimerais savoir pourquoi vous avez décidé de venir jusqu'ici, en dehors de la demande de Neiko. Me concernant, posez vos questions et j’essaierai de vous répondre au mieux. »

Elle ne pouvait oublier la bouche de la nukenin accrochée à sa main et savait dans la détresse que cela l’avait mise. Pour autant, et comme toujours, la sécurité de Iwa primait et la douce voulait s’assurer qu’il n’y avait aucun risque de ce côté. Puis, un peu de curiosité y était mêlée, elle aimerait comprendre davantage cette jeune femme. Autant commencer par sa génitrice ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Mer 24 Nov 2021 - 17:22
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Taka10 ~~~ Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Yutaka10

Les craintes de la rubiconde furent accueillies avec un sourire compréhensif et rassurant de la femme aux cheveux neige.

« Vous n'avez pas à vous en faire pour ceci, Chiwa-san. Nous comprenons parfaitement vos craintes. Il aurait été poour le moins étrange que vous nous accordiez votre pleine confiance avant même de nous avoir rencontré. Nous sommes à votre entière disposition pour vous prouver notre bonne volonté jusqu'à ce que vous soyez assurés de notre totale coopération. »

Face à l'acceptation totale de Taka, le jeune homme semblait plus bougon. Il n'appréciait aucunement cette surveillance, mais il savait qu'il devait s'y plier pour obtenir la sécurité qu'offrait la cité. Et il avait bien apprit que lorsque sa mère prenait la peine de faire des démarches, il n'avait qu'à obéir pour que tout se passe bien. Outre sa position maternelle, l'aura d'assurance et de sérénité qu'elle dégageait ajoutée aux compromis que cette dernière savait trouver en toutes circonstances avait l'immense avantage de résoudre la plupart des problèmes. Et puis il savait aussi à quel point elle pouvait être terrifiante lorsqu'elle se fâchait et il redoutait d'en être la cause, bien qu'elle ne se soit jamais montré violente ni avec lui ni avec Katsuko contrairement à leur défunt père.

Alors qu'ils avançaient dans la cité ninja, ils la découvraient avec calme et intérêt pour la quarantenaire, avec curiosité et doutes pour le jeune homme. Lui qui n'avait que vingt ans avait vu moins d'éléments du Yuukan et les différences tant architecturales qu'urbaines que présentait une Iwagakure encore en reconstruction l'intriguaient fortement.

Arrivés à l'auberge, ils s'installèrent avec la tsuchikage en devenir, la laissant commander pour eux aussi. Quitte à arriver dans une nouvelle ville, autant en découvrir les spécialités sous les conseils d'une femme y ayant passé sa vie. Après que Taka ait parlé de leurs possibilités pour venir en aide au village ninja, ils écoutèrent la réponse qu'apporta Aimi. En premier lieu, elle obtient un hochement de tête, et après un regard échangé entre les deux Chinoike, le plus jeune prenant l'accord de sa mère, ce dernier osa finalement répondre.

« Je préfère ça, oui. Plus c'est direct, mieux ce sera. Pour ce qui est de vous affronter... Vous êtes certaine de... »

Il s'arrêta net lorsqu'il sentit la chaleur brûlante du regard maternel désaprobateur que Taka venait de poser sur lui.

« Veuillez pardonner mon fils. Je vous prie de lui donner une bonne leçon lorsque vous aurez le temps de lui mettre la rouste qu'il mérite. Qu'il apprenne ce que signifie l'humilité. Mes enseignements étaient visiblement trop complexes pour qu'il les comprenne, un peu de pratique lui fera le plus grand bien. »

Alors qu'il avalait sa salive, un peu honteux de s'être ainsi fait remettre à sa place par sa mère devant une inconnue, la petite femme à la crinière blanche offrit un nouveau sourire aimable à la taisho du Shishiza. Lorsque cette dernière mentionna le problème de sa fille, son visage s'assombrit en partie, affichant une tristesse profonde.

« Je ne sais pas si je peux parler ainsi, mais heureusement, elle seule a fait les frais de cette lubie de mon... défunt mari. Il avait de nombreux défauts et je n'ai su protéger... Neiko de tout ce dont j'aurais dû la défendre. Ni Yutaka ni moi d'avons ce problème d'addiction... Pour ce qui est de nos raisons, la première est simple, nous avons entendu le discours de ce Tôsen. Nous sommes tous deux des manipulateurs de chakra, et nous avons pensé que vivre avec des gens qui avaient les mêmes capacités serait plus sécuritaire pour nous selon comment évolueraient les évènements. Qui sait comment réagiront les puissants de ce monde si jamais il venait à disparaître ? À cela s'ajoute notre envie d'aider pour empêcher que cela n'arrive. Ces capacités font partie de nous, et nous ne souhaitons pas perdre un pan de nos êtres. Et enfin, je dirais que c'est également pour pouvoir revoir ma fille plus souvent. Je sais qu'elle a un point d'attache ici, qu'elle y viendra que nous y sommes ou non. Autant donc augmenter nos chances de la revoir plus régulièrement en nous joignant à cette autre raison. »

Cette fois-ci, le sourire de la Chinoike se faisait plus amusé. Les paroles de sa fille autour du dénommé Taishi avaient été transparentes à ses yeux quant à ce qu'elle pensait de lui, bien qu'elle soit restée floue. Elle ne pouvait pas la tromper, pas sur ce point en tous cas.

« Pour ce qui est de mes questions... La première est très simple. Ma fille ne m'a dit que votre nom, est-ce que vous accepteriez de me dire qui vous êtes ? Bien sûr, vous êtes libre de vos choix, mais j'apprécierais grandement savoir ce que vous faites dans votre village pour que vous ayez ainsi retenu l'attention de Neiko. Et aussi, qu'est-ce qui vous a poussé à être clémente avec elle lorsque vous avez découvert son secret ? Je me doute que les circonstances devaient être... Particulières pour vous, n'est-ce pas ? »

Taka commença alors à siroter le lait apporté par le serveur après avoir remercié ce dernier, savourant en fermant les yeux le goût si inattendu de cette création étrange que venait de lui présenter la Chiwa.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 15:23
___________________________________________

La fin d’un éxil ?
___________________________________________

Aimi n’était pas étonnée de la compréhension de la génitrice de l’amejin. Elle aussi aurait fait pareil si des inconnus se présentaient à leur village qui venait d’essuyer une lourde attaque. La rousse hocha de la tête, reconnaissante. Quant au jeune homme à la carrure impressionnante, il semblait moins contraint à accepter cette surveillance. Mais la douce savait qu’il allait devoir faire cet effort pour ne pas entraver l’intégration du duo au sein de la Roche en attendant Katsuko.

Durant leur petite marche, la famille pouvait se faire avis sur un Iwa en reconstruction, mais il ne fallait pas croire que cela représentait l’esprit de la Roche. En effet, il n’y avait qu’à voir la trempe des shinobis pour savoir que peu importe ce qu’il resterait de la cité, elle perdurait dans leurs veines.

Une fois confortablement installé, le groupe pouvait continuer la conversation plus sereinement. La Chiwa en profita pour commander quelques spécialités de l’auberge. Elle expliqua que chacun pouvait avoir son utilité dans un village en plein développement. La Taisho porta son attention sur Yukata et fit mention d’un possible petit entraînement pour voir de quoi il était capable. Il semblait coopératif et quelque peu confiant, au point où sa mère prit la peine d’intervenir pour l’excuser. La jeune femme ne put s’empêcher de rire légèrement et leva légèrement la main.


« Il n’y a pas de mal. J’étais toute aussi confiante que lui à une certaine époque, je n’avais peur de rien. Jusqu’à trouver plus fort que moi et comprendre que je n’avais de confiance que les mots. »

Répondit la rubiconde avec un clin d’œil qui était adressé au garçon de la famille Chinoike.
Tentant de détendre l’atmosphère, la combattante finit par dévier de sujet pour en prendre un moins joyeux mais nécessaire. La kunoichi de la Roche avait longuement hésité avant de mentionner les particularités de Neiko, mais c’était nécessaire pour savoir à qui elle avait affaire. Aimi se montra désolée et elle espérait que sa génitrice comprendrait.
Rapidement, elle comprit que la nukenin était la seule à avoir subi cette addiction. Elle était surprise d’apprendre que tout cela était dû à son père. Presque même dégoûtée qu’on puisse faire cela à son enfant. La raison de leur venue était très légitime, ils préféraient se terrer aux côtés de personnes ayant un point de vue similaire sur le futur du chakra. Savoir que Neiko pouvait revenir au village, car elle y avait un point d’attache lui fit penser à une personne en particulier, un petit sourire se dessina sur ses lèvres, elle préférait cacher ses propres sentiments sur le sujet.


« Qui je suis… Quand nous nous sommes rencontrées, j’étais une simple eiseinin qui se battait pour protéger son village, téméraire, un caractère bien trempé, mais toujours au petit soin... Je ne saurais pas dire ce qui a créé un intérêt pour elle de ma part. Peut-être ma gentillesse et ma tendance à ne pas juger au premier regard ?
Aujourd’hui, je dirige l’hôpital de la Roche et siège au Triumvirat, je mène mon propre chemin pour parvenir à mes objectifs.
La voir poser sa bouche sur ma main en sang a été un vrai choc, je suppose que cela a créé un lien intime entre nous assez particulier… Mais j’ai surtout vu dans ses yeux qu’elle avait besoin de quelqu’un qui ne la rejette pas et ne la juge pas, elle avait peur. Et je savais qu’elle ne me ferait pas de mal ou à quiconque. J’ai simplement accepté ce qu’elle était, parce que c'était la chose la plus juste à faire.
»


Une explication des plus spontanées, il n’y avait pas de triche ou de tentative d’amadouer sa mère avec des fausses paroles. La Chiwa était comme cela, à voir le bon côté des gens, à tendre la main à ceux qui en avaient besoin. C’était peut-être cela qui avait plu à Neiko.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Dim 2 Jan 2022 - 23:24
Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Taka10 ~~~ Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Yutaka10

La réponse de la kunoichi étonna la mère, ne s'attendant pas à une telle maturité chez une femme si jeune. Certes elle semblait sûre d'elle et savoir ce qu'elle faisait, mais elle aurait cru à un peu plus de sang chaud de sa part. Tant mieux, elle n'en voudrait donc pas trop à son impertinent de fils.

« Je vois, c'est une leçon dont il aura bien besoin. »

Dardant à nouveau son regard perçant sur son fils l'espace de quelques instants pour lui rappeler de ne pas dire n'importe quoi et d'être respectueux, Taka revint à la demoiselle aux cheveux flamboyants. Développant alors les réponses requises par la future Tsuchikage, elle termina par poser ses propres questions. Les réponses qu'elle obtenu l'intriguèrent en un sens. Sa fille avait donc réussi à se faire une alliée de choix sur place, si ce n'était une amie à en croire ses paroles. Peu de gens auraient été capables de réagir aussi calmement. Peu de gens auraient vu la haine qu'avait sa fille envers elle-même à chaque fois qu'elle cédait aux pulsions que lui avait inculqué son mari.

« Elle s'est construit une carapace en effet, une solidité apparente. Mais lorsque des fêlures apparaissent dans ses prévisions, il est aisé de voir ses faiblesses. Merci de lui avoir accordé cette aide, elle en est bien heureuse de ce que j'ai pu comprendre lors de nos discussions. Enfin, elle ne vous en dira sans doute rien. Elle a du mal à assumer ses sentiments lorsqu'ils sont positifs. »

Souriante, la femme de petite taille fit un léger hochement de tête.

« Merci d'avoir été directe avec nous, je préfère cela à des apparences de bienvenue pour ensuite être surveillés "discrètement". Nous tacherons de nous montrer dignes de votre confiance et de vous aider au mieux. Enfin ! De ce que vous m'avez dit, vous avez l'air d'être une femme très occupée. Je ne voudrais pas abuser de votre générosité, vous nous avez accueillis et accompagnés jusqu'ici... Avons-nous la moindre information à vous partager qui vous serait utile ou qui vous rassurerait ? N'hésitez pas je vous prie. »

Très avenante, la blanche aux yeux carmin voulait ainsi s'assurer qu'il n'y ait aucun doute dans l'esprit de la Chiwa, mais aussi lui éviter une perte de temps qui était généralement une denrée précieuse pour les gens importants, que ce soit dans des villes civiles comme dans les villages militaires, à l'image de celui-ci. À l'inverse, si elle souhaitait simplement se reposer et passer du temps à discuter plus largement, qu'importe le sujet, la Chinoike y répondrait avec plaisir de son mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre] Empty
Lun 7 Mar 2022 - 15:03
___________________________________________

La fin d’un éxil ?
___________________________________________

Dans sa vie de tous les jours, Aimi devait faire preuve de sang-froid hors du commun. S’occuper d’un lieu où des vies étaient en danger, où il fallait agir rapidement et calmement, il fallait un mental d’acier. Il pouvait arriver à la kunoichi de perdre son calme et ses moyens, car elle restait humaine, mais c’était quand même rare. En tout cas, voir la mère de Neiko aussi surprise l’amusa.

Elle se rappelait du regard de sa génitrice lorsqu’elle faisait une bêtise et cela la rendit quelques instants nostalgique : il avait de la chance de l’avoir à ses côtés. La Chiwa ferait tout pour pouvoir revivre ces moments si précieux avec sa famille. Mais elle n’en tenait pas rigueur au rougeoyant, c’était bien d’avoir de la personnalité et du répondant.

Par la suite, elle expliqua sa rencontre avec la nukenin et se présenta sommairement, elle n’était pas du genre à se mettre en avant. Enfin, la Taisho du Shishiza se confia sur l’étrange événement qu'avaient partagé les deux kunoichis. Aimi joua la carte de l’honnêteté avec Taka, ce n’était pas comme si elle avait envie de jouer un jeu avec les deux voyageurs de toute façon.

La Chiwa savait qu’elle avait mis le point sur une faiblesse de la Chinoike et que cela pourrait faire peur. Mais c’était quelqu’un de confiance et la rose n’avait jamais été une menace pour elle. Bien au contraire.


« Je comprends, il n’est pas facile de se dévoiler, surtout lorsque nous sommes préoccupés par tant de démons. Je sais que cela fait de moi quelqu’un capable de pouvoir lui faire bien plus de mal, mais je vous assure que je n’en ferai rien. Au contraire, je l’aiderai si je le peux. »

Cette obsession était à la fois triste, effrayante, mais ne pouvait pas empêcher la rubiconde d’être curieuse aussi. Peut-être qu’elle pourrait parvenir à l’aider à se battre contre cette soif de sang un jour ?

« Je vous en prie. Même si je souhaite que chaque personne que nous accueillons soit à l’aise au sein de la Roche, je dois aussi faire mon devoir. Concernant votre aide, si vous possédez des connaissances sur les contrées extérieures à Iwa, Miyamoto Teruyo, qui dirige l’unité diplomatique, peut avoir un intérêt à vous rencontrer. Pour ma part, pour le moment, je n’ai pas d’autres questions. »

La combattante du vent avait bien d’autres choses à faire de toute façon, elle ne pouvait malheureusement pas rester plus longtemps.

« Si vous me permettez, j’ai encore beaucoup de travail devant moi. Je vais vous laisser vous installer et nous aurons l’occasion de nous croiser tous les trois de toute façon. Merci pour cet échange et n’hésitez pas si vous avez besoin. Je serai à l’hôpital ou aux hauts-plateaux, si tu souhaites t’entraîner. »

Aimi lança un regard amusé au frère musclé. La doucereuse s’inclina, un sourire fin sur ses lèvres rosées. Il était temps pour elle de retourner à son bureau, elle en avait encore pour de bonnes heures avant de pouvoir se reposer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Le fin d'un exil ? [Taka & Yutaka ft Libre]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kōfu kinban , l'Exil des Samouraïs
» Exil, Gloire & Beauté - Shinrin Funka
» Fer & sang ▬ Narita Taka
» Kuro Taka [ En cours ]
» L'acier reflète nos silhouettes [Taka]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: