Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa.

Shinrin Miya
Shinrin Miya

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. Empty
Dim 4 Juil 2021 - 22:41
Les combats et les guerres défigurent les hommes et les cités de la même manière. Les crocs rocheux ne font pas exceptions à l'adage, qui se vérifie autant en regardant Kin qu'en observant le paysage en entrant dans le village d'Iwagakure no Sato. La face décharné du jeune Genin du village des montagnes, ou bien l'entrée où une attaque avait frappé, c'était du pareil au même. Identique et pourtant, on pouvait toujours réparer les dégâts matériels, tandis que les blessures, si elles pouvaient se refermer, restait comme des cicatrices rappelant continuellement à Kin son propre déshonneur. D'autres que lui, se seraient fait seppuku, de ne pas avoir pu protéger leur seigneur et maître.

Il avait pourtant la vie chevillé au corps, et ne souhaitez pas que la mort de son ancien patron, ne resta impunie. Il souhaitait revenir dans le village, comme un Shinobi suffisamment puissant mettre à terre tout ses ennemis. Et surtout ceux responsables du carnage au château du gouverneur.

Alors il se tenait parmi les autres manœuvres du chantier, comme un seul et unique homme, faisant la chaîne des matériaux bruts aidant à' la réparation d'Iwa. Grâce à ses techniques, il était la coqueluche des hommes qui s'échinaient habituellement à transporter des charges si lourdes, que votre dos finissait par ployer systématiquement. Allégeant d'un sceau la masse du métal, de la pierre ou du bois, le chantier avançait à vitesse grand V.

N'étant toujours pas assigné à une équipe pour le moment, Kin occupait ses journées comme il le pouvait entre deux missions, s'attachant l'amitié des hommes du peuple par la même. En simplifiant la vie de bon nombres des simples villageois, il faisait d'une pierre deux coups : Tout en continuant à développer son don si particulier, il acquérait renommée et popularité au sein de son nouveau village.

Malgré une morale assez douteuse, il avait à cœur que son intégration soit réussie dans le village des montagnes, fief des commerces et de la monnaie. Avec suffisamment d'argent, l'on pouvait même recruter des épée à louer, des mercenaires, une armée et pourquoi pas, acheter la paix d'un pays à son image ? Agité et en constante mutation, Ame no Kuni restait gravé dans son coeur, comme le stigmate d'une vie passée, heureuse malgré les épreuves qui la bordaient.

- Oh mon dieu ! Dit un homme, tandis qu'on entendait un cri affreux, tandis qu'un homme s'accrochait à la vie et à un échafaudage branlant, du mauvais coté de la rembarde de sécurité garantissant la survie des hommes sur le chantier. Ni une, ni deux, un casque sur la tête et des lourdes bottes aux pieds, il courut dans la direction de l'homme qui ne risquait pas de tenir bien longtemps.

Il escalada le mur en concentrant uniformément le chakra dans ses pieds, et réussi in extremis à atteindre l'homme, et malaxant son chakra si particulier, allégea sa masse si violement, qu'il commença à léviter légèrement. Suant, il souffla de soulagement, avant de redescendre en quelques bonds vers sa position première, quand soudainement ...

- Par l'arbre à chakra ! C'est pas possible ! Cria quelqu'un, tandis qu'à nouveau, un homme était pendu les pieds dans le vide, à l'article de la mort certaine qui l'attendait en contre bas. Plus loin d'une centaine de mètre que le premier, il s'accrochait néanmoins bon à la vie.

Non, sérieusement, pas encore ... C'était impossible, d'un point de vue statistique que ce soit un accident. Ou alors une sacrée coïncidence ... Et il était également impossible pour Kin d'arriver à temps pour sauver le nouvel accidenté. Il courut néanmoins de tout son soul avec une seule idée fixe, arriver à temps.

Un petit coup d'main du destin, n'aurait pas été de refus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. Empty
Lun 5 Juil 2021 - 14:05
A mesure que le travail de réfection des Crocs Rocheux avait progressé, sous l’impulsion tant des shinobis de la Roche que de la force vive d’artisans et d’ouvrier dont c’était la profession, l’Oterashi avait commencé à se demander ce qu’auraient été les dégâts si l’explosion qui avait eu lieu aurait été celle du Kamikirâ. Cette technique, mise au point en tandem avec Taishi pour parfaire et largement améliorer la combinaison qu’ils avaient improvisé face à Tôsen et Rei ce jour-là, disposait en effet d’un pouvoir destructeur encore plus important que la bombe qui avait explosé et emporté le bras gauche de l’Homme au Chapeau. Les débris de sa nouvelle lune en moins, la dévastation qui aurait été propagée par la déflagration aurait certainement été considérable. Malgré cela, se dit-il tout en menant une troupe de civils sur les hauteurs ouest des Crocs pour en renforcer la tenue sur le long terme, il se serait bien vu oblitérer totalement l’entrée de la cité si cela avait pu emporter Tôsen avec elle, mille fois si il l’avait fallu.

Mais si la tentation de ressasser cette occasion manquée était grande, si les sirènes du regret tentaient jour après jour de s’emparer des songes du Tellurique pour lui repasser en boucle les scènes de ce jour, celui-ci repoussait tout aussi fort et tout aussi souvent ces avances, focalisé sur l’avenir, sur le travail à accomplir et sur la promesse qu’il s’était faite d’arriver à ses fins.

Pour l’heure, son esprit était absorbé par les travaux, et il n’était pas le seul. Les heures défilaient et c’était avec elle des tonnes de gravas qui étaient évacués ou ré-employés. D’autres chantiers étaient encore en cours dans la cité même, aussi les équipes de civils déployées aux Crocs étaient-elles en nombres réduits, forçant chacun des ouvriers à enchaîner les heures et à suer à grosse goutte sous le soleil, enchaînant également les gestes techniques et les manipulations d’outils lourds et encombrants. Plongé dans l’organisation de la réfection et l’appui logistique de son Doton, Yanosa ne remarqua pas le temps s’écouler de même que la charge de fatigue accumulée par les hommes autours de lui. Immanquablement, lorsqu’une alerte orale retentit de l’autre côté des Crocs et le sortit de sa transe de travail, il réalisa donc les conséquences d’un tel acharnement. Il courut à grandes enjambées vers le rebord du relief sur lequel il se tenait, l’ouvrier en péril dans sa ligne de mire, mais repéra la silhouette bien plus proche de celui-ci se rapprocher de lui.

Un sauvetage in extremis, visiblement aidé par le chakra, ainsi qu’une énergie singulière que l’Oterashi peina d’abord à reconnaître. Pas le temps de s’appesantir sur la question, toutefois, car une nouvelle alerte était déjà donnée sur son propre versant du chantier, plus loin sur sa droite. Son chakra déjà mobilisé, il se rua alors dans les airs, lévitant en direction de l’ouvrier suspendu dans le vide et l’attrapa d’une poigne ferme et efficace pour le remonter sur l’échafaudage, où le guerrier de pierre recouvert de bandages se posa également.

« M-Merci, merci… Oooh bon sang de merde…. J-J’ai cru... »

Yanosa observa un instant le second miraculé, impassible, avant de faire porter son regard sur le reste des ouvriers alentours dont les regards convergeaient dans sa direction. Il croisa également celui de ce jeune homme, qui avait sauvé le premier larron, et qui ne lui était pas ouvertement familier.

« ….Pause !! Pause, pour tout le monde ! Héla-t-il à l’attention de toutes les forces vives rassemblées aux Crocs. Reprise dans trois heures : restaurez-vous, reposez-vous, c’est un ordre ! »

Il aurait certainement dû être capable de le voir, d’anticiper la fatigue qui s’était peu à peu emparée des civils. Trop obnubilé par l’ambition de rapidement conclure le chantier pour s’atteler ses autres missions, le Tellurique avait cependant pêché d’orgueil au nom des équipes qui l’entouraient et qui, si elles n’étaient pas sous ses ordres directs, reconnaissaient sa compétence dans le domaine du gros œuvre en particulier depuis sa participation à la construction des tunnels d’évacuation. D’un saut ample, Yanosa s’élança en direction de l’inconnu qui était intervenu plus tôt, atterrissant lourdement près de lui en le dévisageant de ses yeux de braise.

« ...Merci. Je serais peut-être arrivé trop tard pour sauver le premier. »

Son regard dévia un instant en direction de l’endroit où s’était déroulé le premier incident avant de revenir se fixer sur le jeune homme, qui devait avoir environ son âge.

«  Et qui es-tu, au fait.. ? Ton visage ne m’est pas familier, au contraire… de cette énergie, que tu as utilisé pour sauver cet homme. »


Technique utilisée

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Shinrin Miya
Shinrin Miya

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. Empty
Lun 5 Juil 2021 - 21:36
Finalement, se presser n'avait été qu'une perte de temps, un autre ninja, responsable du groupe qui plus est, reconnu de tous et admirer par de nombreux, prit le relais et sauva l'âme en danger. Kin se sentit soulagé, non pas qu'il aurait été particulièrement triste de voir mourir quelqu'un qu'il connaissait à peine, mais plutôt qu'il préférait ne pas prendre trop de retard dans sa journée, et surtout, en tant subalterne sur place pour assister, aurait sans doute du se coltiner le rapport d'accident qui en aurait découlé. Rien de très altruiste, mais son égoïsme le poussait encore à ne voir les choses que par le prisme de sa petite personne. L'intérêt commun viendrait au fur et à mesure que la nation de la terre, lui offrirait un asile, une foyer, de nouveaux objectifs. Depuis qu'il avait été défiguré par le dangereux jutsu Katon de son adversaire, et considéré comme mort pour tout ses anciens amis, même s'il y voyait une opportunité, traînait-il des pieds pour se réaliser.

Il devait déjà sortir de son mutisme, qui durait depuis quelques secondes de trop déjà. Il se gratta l'arrière de la tête, gêné par les compliments et le fait qu'on lui reconnaisse une utilité. Une humilité qu'il avait apprit au service d'un gouverneur, comme sa discrétion et sa manière de rester dans l'ombre des autres, en règle générale. N'eut été l'urgence de la situation, que les deux ninjas n'auraient sans doute jamais croiser la parole. C'est rien, j'étais au bon endroit au bon moment ...

Il n'aimait pas se mélanger, et encore moins forcer le destin. Ce qui devait arriver, le faisait naturellement, pas besoin de venir donner un coup de pied dans la fourmilière. Comme leur rencontre qui se passait sous les hospices d'une pause rondement respectée de tous. Il y'avait toujours Hakido, le forcené, pour continuer de menues travaux tandis que tout à chacun se détendait. L'homme qu'avait sauvé Kin en profita pour les rejoindre, le remercier une nouvelle fois, et lui apporter une bouteille d'eau fraîche. Peu importe la température, les travaux mettaient dans un sacré état de déshydratation, et en altitude le moindre effort est démultiplié, même pour un ninja comme lui. Il s'incilna devant l'artisan, qui retourna avec ceux de son groupe, s'asseoir et vivre sa meilleure vie. Sachant que tout ce qui arrivait, était de l'extra, et non plus quelque chose qui lui était due, il semblait plus léger, plus heureux aussi.

Les épreuves vous forgent un sacré caractère, dans le souffre et la souffrance, on s'endurcit, on se transforme. On devient meilleur, il le savait.

- Homura Kin, mais je suis nouveau dans le village, cela ne m'étonne guère que vous n'ayez entendu parler de moi ...
Fit-il une humilité renouvelée par les paroles de l'homme, qui semblait bien connaître la capacité spéciale inhérente à sa génétique. Il ne connaissait pas sa famille, mais savait qu'on lui avait légué se don, celui d'influencer la puissance écrasante de la gravité terrestre. Et bien plus encore ... Il sourit, et regarda son confrère dans les yeux, un éclat renouvelé dans le fond de sa pupille... Seriez-vous vous aussi de la même nature que moi ? Demanda-t-il pour confirmer ce qu'il avait vu plutôt.

L'échange semblait banal, mais il n'avait jamais rencontré quelqu'un qui lui était semblable. S'il confirmait, peut être comprendrait-il mieux ses origines, quelque chose qui lui avait manqué depuis des années, et que même s'il ne recherchait pas absolument, l'avait toujours interpellé.

Comment savoir ou l'on va, si l'on ne sait pas d'où on vient ? Voilà la question qu'il s'était toujours posé. Alors cet enthousiasme dans les yeux, cette flamme de curiosité, avait toutes les raisons du monde d'éclairer son visage d'un jeu d'ombre et de lumière.

- Pardon, mais même si je reconnais votre silouhette, j'ai perdu votre nom ...
Fit-il, tout gêné de ne plus mettre la main sur le nom de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t13765-shinrin-miya-un-arbre-peut-cacher-la-foret-uc
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa. Empty
Mer 7 Juil 2021 - 16:09
A l’image de l’Oterashi, qui portait sur lui les marques indélébiles de ses combats même si elles demeuraient cachées à la vue de tous sous ses épais bandages sombres, l’interlocuteur de celui-ci affichait plus ostensiblement les stigmates d’un affrontement passé, qui avait laissé son visage et peut-être davantage de son corps meurtri par d’antiques brûlures. Yanosa sentit à ce niveau un lien implicite se créer entre lui et ce jeune shinobi : ceux qui partageaient la connaissance maudite de ce que pouvait représenter la douleur d’une brûlure au visage étaient en effet capables de relativiser bien d’autres formes de tourments physiques. Lorsque tant de nerfs se retrouvaient embrasés et torturés de la sorte, l’esprit en ressortait soit meurtri à jamais, soit renforcé au-delà de toute commune mesure. De visu, celui qui se présenta comme Homura Kin après que l’un des rescapés soit repassé leur déposer une bouteille d’eau en remerciement semblait encore doté de toute sa raison, ce qui poussa le Tellurique à penser qu’il avait su surmonter sa propre épreuve sans perdre la raison.

« Kin… Ravi », répondit-il sèchement.

La lueur dans les yeux de celui qui était de son propre aveu une nouvelle recrue lui en dit long sur l’habitude qu’il pouvait avoir - ou non, dans son cas – de rencontrer une personne possédant les mêmes facultés que lui. D’autant qu’il pouvait se rappeler, seul Mého avait été possesseur avant lui des arcanes du Mitsudo au sein de la cité, et si Yanosa n’avait jamais vraiment douté que d’autres que lui pouvaient maîtriser cet art singulier passées les frontières de Tsuchi. Le Homura, cependant, était le seul autre cas qu’il lui avait été donné l’occasion de croiser.

« Je suis Yanosa. Oterashi Yanosa. Et pour répondre à ta question… Oui, et non à la fois. Tu n’es à ma connaissance que la troisième personne à Iwa à être familier des arcanes du Mitsudo, autrement dit de la manipulation du poids. »

Il se détourna un instant de Kin et fit quelques pas pour rapidement faire un état des lieux visuel de ce qui restait à faire pour restaurer totalement les Crocs, et le temps que cela leur prendrait. Cette pause allait assurément les retarder, mais mieux valait prendre cette précaution que de devoir courir en tout sens pour sauver la vie d’ouvriers exténués.

« Mais... il est moins question de « nature » que « d’affinité » avec ce pouvoir, en réalité. Il y a à peine plus d’un an de ça, j’étais bien incapable de l’utiliser d’une quelconque façon : ce n’est qu’au travers d’un enseignement et d’un entraînement rigoureux que j’ai pu m’en rendre maître... »

Son bilan mental effectué, le guerrier tellurique alla se poster dans un coin ombragé et s’y assit nonchalamment en plaçant ses avant bras sur ses genoux relevés.

« Homura Kin… Pourquoi t’être enrôlé à Iwa, dis moi… ? Depuis la grande annonce de Tôsen, beaucoup de manieurs de chakra restés dans l’ombre ont décidé de prendre les armes, dans un sens ou dans l’autre… Mais plus que la volonté de préserver ou d’annihiler l’énergie spirituelle qui rend toutes ces choses possibles… chacun a agi pour des raisons qui lui sont propres. Alors… quelles sont les tiennes ? Un rapport avec… ça, peut-être ? » fit-il en faisant glisser son index sur une moitié de son visage pour indiquer en miroir celui de Kin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Cicatrices et Stigmates ▬ Ft Yanosa.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nos blessures naissent les cicatrices
» Les cicatrices ? Preuve que le passé n'est pas un rêve... [PV: Watanabe Shiori]
» Rock, il bat le boa [Yanosa]
» To Kill a God [Yanosa]
» Retour [YANOSA]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: