Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
The Legend of the Glouba Rider [Libre] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

The Legend of the Glouba Rider [Libre]

Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Ven 18 Juin 2021 - 7:20

« La deuxième semble déformée. »

C’était peu dire de la part d’un oiseau tout aussi difforme, mais Taishi garda la note mentale alors qu’il réajustait l’apport de chakra sous la nuit naissante.

Le terrain d’entrainement était silencieux, alors que les derniers shinobis s’exerçant avaient terminés leurs routines depuis quelques heures déjà. C’était le moment parfait pour Taishi d’expérimenter et améliorer la maîtrise de ses propres compétences, alors que le crépuscule et le soleil couchant lui donnait juste assez de lumière pour travailler sa maîtrise de l’Hikariton, l’art de la lumière, et la spécialisation qu’il avait élaboré au fil du temps, le Daedalus.

Taishi avait longtemps rechigné l’entraînement, qu’il avait vu comme un labeur des plus inutiles tout au long de sa désormais longue carrière comme shinobi. Il avait toujours préféré apprendre par l’action réelle plutôt que par la simulation.

Mais depuis son retour au village, il s’y adonnait de manière régulière, souvent sous les yeux de ses collègues. Des regards souvent méfiants et parfois même hostile de par son statut d’ancien déserteur. C’était le fardeau de son histoire.

Sur l’espace du terrain, flottant à différent degrés, de grandes lames de lumière flottaient, suspendues dans l’air. Elles semblaient illusoires, comme la plupart des artifices de l’Hikariton, mais un irascible aurait été surpris de leur solidité en les touchant… Et du tranchant de leurs côtés acerbes.

« À quel étape de ton plan vont-elles ressembler à de magnifiques dindons, au fait ? »
« Tous mes jutsus ne tournent pas autour de toi, tu sais. »
« Seulement la majorité, et tes meilleurs, je sais. »

Il roula des yeux, le jônin maintenant sa concentration en dirigeant sa volonté sur les créations de lumière.

La première lame s’immobilisa dans l’air, effectuant une rotation sur elle-même avant de filer comme une flèche pour frapper la colline de l’autre côté du terrain. Elle s’y enfonça sans mesure avant d’éclater en parcelle lumineuses, prouvant ultimement sa matérialité de par les dommages causés dans le flanc de la montagne.

Aussi étrange que ça puisse paraître, un tranchant de lumière était d’une efficacité remarquable.

« Ton autre manière de le utiliser est bien plus intéressante si tu veux mon avis. »

L’Hayai soupira, savant pertinamment de ce quoi Glouba voulait parler. Mais un exercice en était un. La deuxième lame de lumière s’activa en faisant un tonneau avant de revenir vers le sol, le rasant de près avant de passer près du Chasseur de primes qui bondit dessus d’un élan gracieux mais surtout très, très obèse.

La « planche » de lumière et son cavalier filèrent vers le ciel, offrant à Iwa une vue des plus saisissante…

Un dindon qui surfait dans le ciel de le Roche.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Ven 18 Juin 2021 - 22:17
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Ce furent les rayons lumineux qui se reflétaient dans l'air qui attirèrent la rubiconde dans ces parties des hauts-plateaux. Aimi avait décidé de prendre du temps pour elle pour se ressourcer et quoi de mieux que de s’entraîner dans son endroit préféré ? Cependant, alors qu’elle s’y rendait, la douce remarqua cette présence étincelante et intrigante et ses pas se dirigèrent par automatisme vers la présence lointaine. En se rapprochant, la jeune femme constata avec un fin sourire que la lumière était verdoyante et qu’elle lui rappelait vraisemblablement quelqu’un de très familier. À cette pensée, et en se remémorant les dernières fois où elle l’avait croisée, elle aurait pu faire demi-tour et leur éviter des moments gênants, mais elle se disait que fuir n'arrangeait rien. De plus, elle avait envie de le voir.

Alors, Aimi arpenta les chemins rocailleux afin de déchiffrer ce mystère : que faisait-il exactement ? Lorsque le paysage s'offrit à ses pupilles écarlate, la Chiwa constata la silhouette qu’elle connaissait depuis maintenant plus d’une année ainsi que son compagnon plumé. Elle arriva au moment où il fit une démonstration impressionnante du don pas si inconnu que cela aux yeux de la jonin. En effet, la lumière était une capacité que possédait son cher ami Teruyo, à la seule différence que celle de Taishi semblait bien plus matérielle. Lorsque celle-ci se lança vers le ciel, la kunoichi leva le visage dans sa direction et constata avec amusement la forme que lui avait donné son manipulateur. Pouffant légèrement de rire, la jeune femme se rapprocha, déterminée à ne pas cesser de rire aux éclats.

Se rapprochant suffisamment pour se faire entendre, Aimi prit la parole avec engouement.


« Taishi, Glouba, bonjour à vous. Ravie de vous revoir en forme ! »

La kunoichi s’approcha face à l’Hayai silencieusement, tandis que son regard pétillant trahissait de la joie qu’elle éprouvait de le revoir. Elle tourna le visage avant de se laisser envahir par l’embarras et observa les nuages blancs.

« Démonstration impressionnante de ton pouvoir, aurait-il évolué ? Je n’avais jamais rien vu de tel et… très beau Glouba... »

Glissa la jeune femme, souriant avec amusement. Enfin, elle recula légèrement et commença à réaliser des mudras avant de pincer son pouce dont l’hémoglobine vint caresser ses lèvres rosées. L’incantation quitta la bouche de la Taisho du Shishiza, résonnant sur la place alors qu’un immense coton de poussière balaya la zone, faisant place au plus beau des oiseaux qui existait en ces terres. Grand, coloré, marqué par les combats du passé : Honorï se présenta tel un prince, fidèle à lui-même. Jusqu’à apercevoir le dindon qui était bien plus petit que lui… Il le dévisagea de ses pupilles sombres et penchant la tête sur le côté.

« Hein ???!!! »

Taishi, Glouba, je vous présente Honorï, mon compagnon de route et de combat. »

Salut, hein ! Je ne pensais pas voir un oiseau aussi petit et gros que la rousse ! Pourquoi ch'ui là ? »


Le regard que lui lança la rubiconde le fit sautiller légèrement, alors qu’il gloussait. La honte ressentit la fit rougir fortement, avait-elle bien fait de l’invoquer en ces lieux ?

Spoiler:




Dernière édition par Chiwa Aimi le Jeu 2 Sep 2021 - 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hyûga Rin
Hyûga Rin

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 5:11

Les Hauts-Plateux du village caché par la roche avaient un petit je-ne-sais-quoi d'intéressant pour la genin. Elle avait toujours apprécié cette vue magnifique qui s'offrait à ses yeux ivoiriens. Les paysages du pays de la terre, les couchés de soleil en plein coeur de l'été et ce simple sentiment de quiétude qui la gagnait à mesure qu'elle posait son regard sur les habitations qui composait cette cité qu'elle adorait tant. Elle aimait y traîner, une fois de temps en temps, quand elle avait du temps. Chose qu'elle n'avait plus eue depuis très longtemps.

C'était un endroit riche en mémoire pour cette trentenaire qui venait y retrouver son mari alors qu'il terminait de longues journées d'entraînement. Ce n'est que très rescapent qu'elle avait elle-même foulé les terres noircies par le magma des Borukans, sous le titre de genin. En effet, si ses interactions avec ce lieu avaient été sous le joug de son rang de civil, elle avait pu affronter celui qui était devenu son enseignant il y avait quelques jours de cela. Elle portait encore les vestiges de son duel. D'importants bandages cachaient une ecchymose jaunisse au niveau du foie et un atèle sur son bras gauche immobilisait sa clavicule fracasser par un assaut du Tellurique.

Alors qu'elle était assise au coeur d'un des terrains d'entraînement, elle ne put s'empêcher d'apercevoir au loin un disque verdâtre pénétrer la roche avant de disparaître dans un éclat lumineux. Disons que cet assaut contre la roche était assez perceptible, alors qu'une nuit automnale s'amorçait. Curieuse de nature et n'ayant rien d'autre à faire, elle avait bien envie de voir qui pouvait bien avoir le pouvoir de creuser la pierre avec de la lumière.

Si elle avait bien la possibilité d'observer cette personne capable de manipuler la lumière à l'aide de son Byakugan, tout en restant discrète et à l'abri des regards, elle avait bien envie de se dégourdir les jambes et elle appréciait les interactions humaines. Ah ! Si seulement elle savait vers qui elle se dirigeait, peut-être aurait-elle fait demi-tour trop intimidée de rencontrer deux géants de la terre ?

Pas à pas, elle rejoignait le terrain qui servait à l'Éclair Vert. Plus elle s'approchait, plus elle remarquait la présence d'une deuxième personne – et même la silhouette d'une bête.- La noirceur de la nuit empêcher Rin de voir correctement la scène qui se déroulait devant elle. - elle ne pouvait quand même pas voir dans le noir.- Ah ! S'il avait fait jour, peut-être aurait-elle fait demi-tour ?

S'avançant vers le duo – et très franchement, sa seule motivation n'était rien d'autre qu'une simple curiosité morbide – elle pu remarquer l'apparition d'une bête ailée d'une dizaine de m’être de haut. Cette démonstration chakrique et soudaine apparition avait fait s'arrêter l'héritière sur place. Peut-être n'avait-elle finalement pas sa place sur ce terrain ? Peut-être s'infiltrait-elle sans aucune raison valable... simplement pour assouvir une curiosité malsaine ? Peut-être devrait-elle simplement faire demi-tour ?

Dans tous les cas, elle était là, figée sur place en train de contempler le choix qui l'avait amenée près des deux titans de la terre. Avec un peu de chance, peut-être avait-elle été assez discrète pour ne pas être repérée ? Leur conversation rendait sans doute la pauvre petite genin ignorable !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11935-hyuga-rin https://www.ascentofshinobi.com/t13337-hyuga-rin#118026 https://www.ascentofshinobi.com/u1087
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Sam 19 Juin 2021 - 17:50
Taishi soupira en se grattant la tête alors que Glouba faisait ses cabrioles dans le ciel, surfant dans l’air du soir sur sa planche de lumière. Un spectacle plutôt unique, et tout aussi ridicule que le dindon lui-même, mais c’était là une pierre fondatrice de la personnalité de l’obèse volatile.

Occupé à l’observer, il ne remarqua la présence d’Aimi que lorsqu’il entendit son rire cristallin résonner sur le terrain. Le dindon semblait aussi avoir décelé son apparition, manoeuvrant sa monture verdâtre pour revenir à la hauteur du duo improbable… Et impossible.

La femme louangeait quelque peu sa maîtrise de l’Hikariton et Taishi haussait les épaules avec un léger sourire.

« En fait, c’est juste le résultat d’erreurs dans mes recherches, ironiquement. Mais ça a quelques applications pratiques, dont Glouba abuse à profusion. »

« Le seul abus, c’est la tension entre v-arghrnbkgj »

L’Hayai venait de presser sa main autour du cou de la volaille, l’empêchant de compléter sa réflexion qui aurait gâché le moment inutilement.

Mais voilà qu’Aimi, nullement affectée, faisait des pas en arrière pour faire son propre jutsu au dirait, ou plutôt une invocation. Depuis quand la Rubis avait-elle un pacte ? Et avec qui. Taishi songea qu’il y avait encore beaucoup de choses à apprendre de la Chiwa. Ils travaillaient ensembles, mais n’avait jamais eu d’entraînement ou de mission à deux. À quelques part… C’était peut-être pour le mieux.

L’immense perroquet qui apparut souleva la poussière sur le terrain, le faisant toussoter légèrement. L’oiseau était d’une multitude de couleur, et personne n’aurait pu douter du fait qu’il était magnifique, du moins, sauf Glouba peut-être, qui s’était assis sur sa planche de lumière volante en serrant des bras plumeux, peu impressionné en apparence.

« Honori… Ravi de le rencontrer »

« Dommage qu’il ait autant à compenser – ack ! »

Taishi enfonça son coude dans le poitrail du dindon effronté. Il n’avait pas particulièrement envie d’un coup de bec géant actuellement. Et il était particulièremnt amusé sur la remarque du perroquet, jetant un regard intrigué vers la femme qui semblait plutôt embarassé. Dur de savoir si c’était par rapport au comportement de son invocation, ou bien la possible véracité de sa phrase. Heureusement, ce fut Glouba qui empila.

« Aussi grosse, tu parles ! Tout son gras est au mauvais endroit ! Si elle avait un peu moins de ssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss- »

La planche venait de s’agiter subitement, emportant le dindon dans le ciel, lui et sa phrase inachevée. Bientôt le difforme animale n’était plus qu’un petit point lumineux dans les airs.

Taishi garda la main derrière la tête.

« Toutes mes excuses pour… Hum… Tout ça quoi. J’ignorais que tu avais un pacte Aimi. Depuis longtemps ? »

Une question rhétorique.

« Eh bien, moi qui pensait être le seul encore sur le plateau à cette heure… J’aurais cru que la directrice du Shishiza saurait mieux faire que traîner dans des endroits sombres et des ruelles étroites, non ? »

C’était qu’une taquinerie. L’éclat de lumière propagé par la planche de surf de Glouba avait également révélé la présence de quelqu’un d’autre, d’ailleurs, mais Taishi n’était pas inquiet. Son regard était devenu un peu plus brillant après quelques mudras pendant qu’il parlait, lui permettant de reconnaître la curieuse genin qui semblait être sur sa route constamment ces jours-ci.

« Je suis certain que tes propres talents ont évolués depuis le temps, tant que tu es là, pourquoi ne pas me faire une petite démonstration de ce que tu peux faire, toi et Honori ? »

Il leva les mains pour lui faire considérer l’invitation.

« Je pense que Rin n’attend que cela pour se joindre à nous, après tout. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Jeu 2 Sep 2021 - 12:56
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Aimi était toujours amusée de voir à quel point les deux énergumènes avaient une relation très spéciale. Elle aimerait en dire autant qu’elle et Honorï, mais… c’était encore difficile. La douce sentit par ailleurs que Glouba allait faire une gaffe, mais fut retenu par son invocateur qui n’hésita pas à l’étrangler à moitié. Prenant sur elle pour ne pas venir l’étreindre elle-même, la rousse se décida à faire quelque chose de… surprenant. En effet, elle n’était pas du genre à montrer ses prouesses, mais pouvoir présenter le Perroquet à deux êtres précieux pour elle semblait nécessaire. Aimi était certaine que Taishi serait surpris de savoir qu’elle possède un pacte, c’était normal car elle cachait très bien son jeu.

Celui-ci fit son intéressant en balayant la poussière du sol avant de s’élever de ses magnifiques et majestueuses ailes colorées. Le dindon ne semblait pas impressionné et rétorqua avant de se faire gentiment enguirlander par l’Hayai. C’était sans compter sur le tempérament de l’oiseau doré qui n’hésita pas à taquiner la doucereuse sur ses formes. Une fois de plus, le guerrier Glouba en ajouta une couche. La Taisho piqua un fard et le dévisagea avant de le voir s’envoler vers d’autres cieux.


« Glouba, je vais te tuer si tu redescends !!! »

Cria la kunoichi furibonde de cette remarque déplacée, il avait de la chance de pouvoir faire un voyage dans le ciel.

« Ahahahaha, il est drôle le dindon ! »

La Chiwa commençait à regretter d’avoir invoqué Honorï, mais en même temps, c’était un bon moyen de le mêler aux humains, lui qui ne les aimait pas particulièrement. Comme elle s’y attendait, Taishi ignorait l’existence de son pacte et pour lui répondre, elle hocha de la tête négativement.

« Cet endroit est presque comme ma deuxième maison, tu sais, j’y passe beaucoup de temps, c’est même surprenant que nous ne nous soyons pas croisés ici avant… La directrice a besoin de s’entraîner et d’entretenir ses capacités combatives. »

Déclara amusée la douce avant de faire craquer ses doigts. Elle leva les bras au ciel pour s’étirer et tourna légèrement sa tête comme pour la faire craquer aussi : petit rituel qu’elle aimait bien faire avant de commencer l’échauffement. L’Hayai n’était pas le seul à avoir remarqué qu’ils n’étaient plus vraiment que quatre, une silhouette discrète les observait depuis un moment. Mais si elle ne voulait pas faire savoir qu’elle était ici, alors Aimi préféra ne rien dire pour le moment.

« Ta proposition tombe bien, j’avais envie de faire connaissance avec toi, de manière un peu plus… énergique. Pourquoi ne pas faire un petit entraînement ? »

La dénommée Rin, qui était enregistrée dans les dossiers de l’hôpital voudrait peut-être avoir un aperçu de ce que pouvaient faire deux shinobis aux capacités démesurées ?

Dans la foulée, la kunoichi réalisa des mudras, laissant le vent entourer sa divine silhouette. Cela faisait un bien fou que de se sentir animée par le chakra futon.

La jonin leva alors le bras et lui fit signe de la main de venir vers lui. Quant à Honorï qui adorait la bagarre, il quitta le sol et s’élança dans les airs, allant à la recherche de son nouvel adversaire.



Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Sam 4 Sep 2021 - 22:40
Secouant la tête pour montrer sa désaprobation du comportement du dindon, l’Hayai haussa les épaules. À ce stade il ne devait plus être très loin de la stratosphère, il faudrait un certain temps pour qu’il redescende, ce qui allait forcément rendre le Yuukan un meilleur endroit sur terre… Pour quelques minutes du moins.

Mais savant qu’il puisse commenter sur ce fait, voilà que la Rubiconde faisait une proposition des plus ambigue et l’Hayai ouvrit la bouche, la referma, essayant de comprendre le sens direct des propos.

“ Faire connaissance… de manière énergique… ?”

La regardant s’étirer, l’Hayai fronçait les sourcils, n’étant pas certain dans quelle direction cette conversation se dirigeait, surtout avec les observateurs dans le paysage…? Heureusement peut-être, la femme mit fin à la confusion grandissante du jônin tout en réalisant des mudras.

“Ah… via un entraînement… Oui, évidemment, un entraînement… Ohhhhh”

Sa faute peut-être pour la méprise. Taishi n’avait pas vraiment passé sa vie à s’entraîner et donc n’avait pas cet automatisme. Le temps que d’autres avait passé sur ce plateau, il l’avait fait à survivre des années durant comme nukenin.

Mais c’était assez de nostalgie alors qu’il voyait l’air se distordre autour des traits (anguleux comme l’aurait dit Glouba) de la femme. Une sorte d’armure utilisant du fuuton ? Ou bien de quoi l’accélérer peut-être ? De par sa réputation, Taishi savait qu’Aimi était une spécialiste du combat à courte portée. L’Hayai l’avait déjà été aussi comme support à son Jikkukan, mais les choses étaient un peu différentes aujourd’hui. Il n’aurait pas l’avantage longtemps face à une experte.

Mais ça ne voulait pas dire qu’il éviterait son invitation pour autant. Hochant la tête de manière amusé, il fit craquer ses jointures avant de commencer à avancer vers la femme.

‘’ Faire connaissance comme ça sera beaucoup plus agréable que lors de mes nombreux séjours à l’hopital… Viens pas pleurer si t’es la patiente, cette fois ! »

Sa main gantée se relevait pour effectuer quelques mudras à son tour, mais aucune aura ne vint l’entourer. En fait, rien du tout ne l’entoura car l’instant suivant, il était devenu complètement invisible. La lumière de la lune lui fournissait juste assez pour utiliser son hikariton. Il accéléra son approche vers la rubiconde tout en obliquant sa trajectoire pour ne pas s’approcher trop près non plus, alors que son autre main elle se saisissait d’un Kusarigama dissimulé sous son manteau, à sa ceinture. L’assemblage, qui n’était pas vraiment davantage qu’un kunai au bout d’un long fil d’acier se déploya sous un geste vif de l’Hayai alors que sa pointe tranchante fila vers sa cible… En étant tout aussi invisible que Taishi.

Taishi la savait capable de détecter les battements de cœur, et probablement le chakra… Mais l’acier froid qui allait la trancher à la hanche dans un instant ne possédait ni un, ni l’autre… Au dernier instant, il tira un peu sur le fil pour en atténuer la force d’impact, un réflexe presque involontaire.

Une point verdâtre commença à briller dans le ciel alors qu’un dindon obèse amorçait son atterrissage forcé…

« Sssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssse »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Lun 22 Nov 2021 - 15:00
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Taishi beugla devant la proposition de la kunoichi. Elle voyait à ses traits qu’il était en train de se faire un film qui n’avait aucun rapport avec ce qu’elle avait exprimé. Légèrement embarrassée face à sa surprise, elle fronça des sourcils et rougit légèrement.

« A quoi pensais-tu... »

Soupira la douce, peut-être qu’elle s’était mal exprimée aussi, sans aucun doute même… La rousse de son côté avait opté pour une armure de vent légère et intense, destinée à accélérer ses mouvements. Il n’était sûrement pas ignorant des capacités de la Taishō et devait connaître ses goûts en matière de combat au corps-à-corps. Mais ce n’était pas tout, il ne fallait pas oublier qu’elle maîtrisait aussi le ninjutsu à haut niveau.

La combattant verdoyant semblait reprendre ses esprits et était prêt à mettre la pâtée à la Chiwa. Elle fut amusée, pouffant légèrement de rire comme pour le provoquer. Lui aussi était doué en Ninjutsu et pas que. Elle savait qu’il possédait les mêmes capacités que Teruyo et savait donc qu’elle allait avoir quelques difficultés dans ce combat. Mais peut-être moins qu’à l’époque. En effet, alors qu’il semblait complètement disparaître, la rousse se souvint de son entraînement avec le rouquin.


« Très bien Taishi, tu veux jouer à Cache-Cache... »

Stoppant alors son boost de vitesse pour l’heure, la jeune femme réalisa d’autres mudras, optant pour une autre stratégie. Elle avait su apprendre de ses lacunes après tout. Malheureusement, cela ne suffirait pas, puisqu’il avait plus d’un tour dans son sac.

Si la kunoichi avait en effet ressenti la présence de l’Hayai à quelques pas près, il avait été moins évident de détecter la lame qui vint la frapper sur la hanche. Passant les barrières de sa robe, déchirant sur la longueur de sa hanche le tissu, sa peau fut transpercée sur quelques centimètres alors que le sang gicla dans les airs. Une grimace se dessina sur le visage de la rubiconde, alors qu’elle se retenait de crier pour ne pas satisfaire le jonin. Sa main vint se poser avec force sur la plaie, comme pour calmer le saignement. S’il pensait que cette blessure allait l’arrêter… Cependant, cela la gênerait grandement pour initier un combat au corps-à-corps, elle devait opter pour autre chose. Elle n’aurait pas le temps non plus de se soigner si elle ne pouvait distinguer les armes lancées, il fallait qu’elle l’atteigne pour fragiliser son invisibilité.

Se concentrant sur l’emplacement exact de sa position et une fois certaine, la jeune femme alerta son compagnon plumé, et sans aucun autre mot, il savait ce qu’il devait faire.


« Honorï ! Ici ! »

Montra une zone du doigt alors que son autre main enchaînait déjà des mudras avant de poser les paumes sur le sol. De sa grande gueule, le Prince ailé mêla cri et chakra, lançant une onde perçante jusqu'à l'oreille de l'Hayai et même s'il était invisible, elle pourrait l'atteindre. Cela pourrait le déstabiliser suffisamment pour ne pas pouvoir agir de manière optimisée à l'offensive lancée par Aimi dans la foulée. Sur la zone face à elle, une multitude de pics de terre se répondait de manière à faucher tout ce qu'ils rencontreraient dans leur chemin. Bien sûr, ce n’était pas assez violent pour blesser mortellement l’ancien nukenin, mais s’il pouvait faire office de patient à sa place…

La rousse resta sur ses gardes, n’oubliant pas que Glouba n’était pas loin et qu’elle devait trouver un moyen de panser sa blessure tout en gérant ce qu’il se passait en face.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Sam 27 Nov 2021 - 6:26
Elle soupirait devant l’esprit affolé de l’Hayai, lui aussi bien dans l’embarras, une main derrière la tête avec cet habituel sourire compatissant, celui qui veut s’excuser d’être un débile fini par moment. Taishi avait des moments de génie, mais pour chaque il y avait dix autres instants comme celui-ci.

Le tempo avait rapidement accéléré sa cadence, les sauvant tous les deux de la situation de malaise, alors qu’il avait manipuler la lumière ambiante afin de devenir invisible et ainsi pouvoir passer à l’offensive librement, fouettant l’air avec une arme de fortune, une astuce qui avait fonctionné dans le passé sur Yanosa et sembla aussi porter fruit face à la rousse. Instinctivement peut-être, Taishi retint sa main sur la chaine du Kusarigama plus que nécessaire, réduisant la vitesse de son attaque. Le Kunai restait extrêmement tranchant et coupa profondément la hanche de la femme. Ça dérangea l’Hayai davantage qu’il ne l’aurait crû. Même dans un contexte de simulation, l’idée de faire mal à Aimi était… Si opposé à ce qu’il ressentait envers elle.

Elle pointa vers lui après des mots omineux qui ne voulait dire qu’une chose : il était repéré. Ce n’était pas une surprise en soit, la plupart des gens utilisaient le chakra pour détecter ce qu’ils ne voyaient pas, et Taishi, aussi invisible soit-il, ne pouvait y échapper.

Mais… Le temps sembla ralentir alors qu’il relevait les yeux vers elle, alors qu’elle parlait à son perroquet, probablement pour l’avertir où il était. Conserver son camouflage ne servirait à rien pour le moment, alors il relâcha le jutsu, redevenant visible alors qu’il replaçait la chaine à la lame ensanglantée à sa ceinture.

Mais… Le regard émeraude de Taishi s’attarda non pas seulement sur le moment mais également la scène. La lumière du soir. Le vent léger qui soufflait, coutumier dans les montagnes d’Iwa.

Et Aimi, quelque part au milieu. Elle était si belle… Et tellement plus que ça. Forte, inébranlable. Dévouée. Brillante, une étincelle dans l’obscurité du monde. Si… Inestimable à ses yeux.

Et hors d’atteinte. Mais Taishi n’était pas triste, pas à cet instant du moins. Parce que cette scène, et elle au milieu… Cela incarnait toute la beauté du monde. Et toutes les raisons de s’y accrocher.

Mais dans toute cette réflexion, Taishi ne remarqua même pas l’approche du perroquet pourtant gigantesque et impossible à manquer, mais qu’il manqua quand même alors que celui-ci ouvrit son bec pour relâcher un cri puissant qui prit carrément l’Hayai par surprise, incapable sur l’instant de faire autre chose que de porter les mains à ses oreilles, comprenant pas grand-chose à ce qui se passait, sinon que ça venait du perroquet. Et la terre qui remuait, de plus en plus près. Une voix feinte, presque obnubilée par le cri de l’oiseau coloré de la femme.

« -aishi ! Qu’es-…- tu fous !? »

Il détacha enfin les yeux d’Aimi pour les diriger vers le haut, en provenance des mots à moitié entendus. Une boule de gras plumeuse venait d’atterrir – ou s’écraser, selon les opinions. Taishi le regarda, hébété et encore secoué par l’hurlement aviaire qui prenait enfin fin. La main plumeuse de Glouba le frappa sur la joue sèchement, lui faisait tourner la tête légèrement, juste assez pour voir ce qui semblait tant énerver le dindon. Juste une litanie de pieux qui émergeaient du sol et allaient les embrocher dans un court instant.

L’Hayai releva les mains en enchainant les mudras, mais c’était trop lent, trop tard. La lumière se canalisa autour de lui et Glouba afin de créer une sphère de lumière protectrice, mais celle-ci se forma trop lentement pour empêcher plusieurs des pieux de traverser la défense incomplète. Un stalagmite le coupa profondément sur le flanc alors qu’un autre lui déchira le mollet. Si l’un fut douloureux, le fait d’avoir des jambes artificielles le sauva un peu sur l’autre. Ça n’améliorait en rien sa situation, l’obligeant à porter un main à son côté pour ralentir le saignement. Il a ait également encaissé une multitude de plus petites coupures. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas fait avoir aussi facilement, songea le Jônin tandis que la sphère de lumière finissait de les entourer, devenant d’un vert foncé et opaque.

Autant le dire, Glouba n’était pas impressionné du tout.

« T’essaie de crever ou quoi ? Mort par un foutu perroquet, quelle humiliation ! »

La volaille faisait déjà les cent pas dans l’espace exigu du jutsu défensif, qui n’allait pas durer d’ailleurs. Taishi soupira en se redressant, sa main libre effectuant de nouveau mudras. Glouba lui empoigna le collet.

« Je me fiche de ce qui se passe entre vous deux, tu m’entends ? S tu continues, c’est moi qui va te buter avant elle, crois-moi sur parole, imbécile fini ! »
« … »

Essayant de se ressaisir, l’Hayai fit tourner un nouveau kunai dans sa main, avec peu de conviction. Alors que le dôme commençait à s’estomper, il appliqua du chakra lumineux sur l’arme afin de la rendre invisible avant de le jeter d’un geste sec et simple vers Aimi. Le terrain était désormais jonché de pieux de pierre, certains couverts de son propre sang, alors il utilisa la couverture visuelle au maximum afin de dissimuler aux yeux de la femme le geste du lancer, un tir avec un léger effet de courbe. Le Kunai allait prendre un peu d’altitude avant de retomber vers elle, visant à se ficher dans son épaule.

Mais Taishi n’avait visé de manière très précise, et en toute logique, le couteau de lancer n’allait probablement que lacérer très légèrement sa peau, près de son tatouage.

Il était sans espoir, pour plus d’une raison, après tout.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 15:23
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Se faire blesser ainsi n’était certainement pas agréable pour Aimi et encore moins pour Taishi qui était toujours mesuré et doux avec elle. C’était peut-être pour cela qu’elle avait beau lui mettre des stops à longueur de temps, son cœur lui disait bien d’autres choses... Secouant la tête pour oublier ces idées folles, la rubiconde se concentra sur le combat et usa de sa technique de sensorialité la plus précise pour trouver Taishi.

Dans la même foulée, la kunoichi s’était adressée à son compagnon ailé afin de lui donner la position de leur « adversaire ». L’Hayai décida lui de retirer son camouflage à la surprise la doucereuse qui pensait qu’il allait essayer de jouer de cela pour la piéger. Elle, qui était très concentrée, comme à chaque entraînement, se demandait en cet instant ce que faisait l’homme connu pour avoir survécu à tous les événements clé de l’histoire du Yuukan. Il semblait complètement ailleurs et ne put qu’assumer le combo de la rougeoyante et de son invocation. La surprise de rigueur, il fit l’erreur monumentale de poser ses mains sur ses oreilles, alors que la rousse attaquait de front. Elle tenta d’amoindrir l’assaut en voyant qu’il ne comptait pas se défendre. Glouba semblait l’avoir remarqué et s’était interposé pour… Faire réagir son partenaire d’une claque symbolique.

Mais c’était presque trop tard. Il eut suffisamment le temps de limiter les dégâts, mais Aimi pouvait voir de sa position le sang gicler de sa hanche, tandis que pour sa jambe, il en était autre. Elle grimaça, comme si la douleur qu’il ressentait, elle l’éprouvait aussi. Elle pouvait entendre le dindon gronder l’éclair vert qui n’avait pas fière allure.


« Eeeeh je te permets paaaas ! »

Honorï avait entendu les réflexions de la petite bête ailée et n’était pas très ravi. Aimi pouffa légèrement de rire, ignorant le regard assassin du perroquet. Alors que la coquille verdoyante s’effondrait petit à petit, la doucereuse se préparait à être assaillie de nouveau. Elle vit un geste brut de la part du jonin de la Roche, mais rien dans sa main. Sa sensorialité lui disait qu’il s’agissait d’une attaque invisible de nouveau. Mais elle s’en fichait, elle allait profiter de ce moment pour aller à sa rencontre.

« Cette fois-ci, tu ne m’arrêteras pas. »

Concentrant une très grosse quantité de chakra dans ses pieds, soulevant presque la poussière autour d’elle, la jeune femme se lança. Allant tellement vite, la douce ne sentit pas sur le moment la lame taillader son épaule, plus profondément qu’il le faudrait à cause de sa charge. Évitant les pics qui pointaient du regard Taishi, elle tenta de se rapprocher au plus près de celui qui lui faisait tout remettre en question depuis plusieurs mois.

Son poing brandit, il était entouré d’un chakra différent de son hyperforce, c’était une sorte de sphère de vent qui était en pleine rotation. Sans toucher le manipulateur de la lumière, elle frappa devant lui, laissant faire le pouvoir de repousse du futon. Le but était de profiter de ses quelques blessures pour lui faire perdre l’équilibrer et pouvoir enchaîner à la suite.

Quant à l'invocation princière, elle resta dans les airs, prête à agir si besoin.



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Lun 27 Déc 2021 - 21:05
Taishi avait peut-être souffert plusieurs blessures, mais il n’était pas hors-combat pour autant. S’il était plus fragile depuis la perte de ses jambes, il restait un homme ayant vécu une grande quantité d’épreuves dans sa vie. Il restait un shinobi endurci, habitué aux coups et blessures mais surtout capable de rester focalisé sur leur implication tactique plutôt que son état immédiat.

Dans ce cas-ci, la blessure à son flanc était de loin la plus inquiétante. Chaque geste de sa part allait tirer sur les plans de la plaie, le faire saigner davantage. Trop de sang perdu, et il deviendrait désorienté, lent à réagir. Contre une adversaire aussi dangereuse qu’Aimi, c’était deux situations qu’il ne pouvait se permettre. Et sans moyen de se guérir – contrairement à elle, sérieusement de quoi cette femme était-elle incapable de faire, au juste ? -, il ne pouvait espérer que de prendre le dessus avant que le temps ne puisse jouer contre lui. Il avait quelques minutes, tout au plus.

Il le savait, et elle le savait. Elle s’était projetée en avant, ignorant tout bonnement son kunai qui n’eut qu’un effet superficiel – à cause de son tir plus que pathétique – en fonçant vers lui avec une vitesse que Taishi n’aurait pas su égaler, pas avec les prothèses qui lui servaient de jambes désormais. Que restait-il de l’Éclair Vert au juste ?

Un ou deux tours, peut-être. Il n’aurait pas le temps d’enchaîner les mudras nécessaire pour se protéger d’elle. Par chance, il n’aurait peut-être pas à le faire. L’Hayai resta immobile et porta la main à un sceau caché sur sa manche. Au moment où l’attaque d’Aimi se concrétisait, dans un petit éclat de fumée se déploya un grand bouclier de terre à l’avant-bras de Taishi qui le porta devant lui immédiatement, empoignant de l’autre main Glouba pour garder la volaille derrière la protection de fortune.

Le bouclier encaissa ce qui semblait être un simple coup de poing, mais le choc fut bien plus puissant après l’impact initial et Taishi sentit ses pieds glisser puis quitter le sol alors qu’il était repoussé vers l’arrière sur plusieurs mètres. La douleur résonna dans son flanc, sourde alors que le sang en jaillissait à nouveau, et il grogna en serrant les dents.

Mais le bouclier avait fait son boulot et Taishi décida d’utiliser la distance crée à son avantage alors que chacune de ses mains commençaient à faire des mudras.

« Tu veux m’approcher, ou me repousser ? Il faudrait savoir – »

D’abord, la lumière lunaine autour d’Aimi s’amplifia brusquement dans un éclat de lumière verte des plus éblouissants, le genre qui causerait des dommages oculaires non-négligeable en l’aveuglant.

De l’autre, c’était une autre grande lame de lumière verte, identique à celle qui avait servi de planche de surf à Glouba, qui apparaissait à plusieurs mètres dans les airs au-dessus de lui alors qu’il retombait sur le sol.

Et celle-ci sans autre cérémonie plongeait dans une diagonale descendante pour harponner la femme à grande vitesse, un simple instant après l’éclat lumineux. La lame visait cette fois le flanc de la douce, et aucun geste de la part de Taishi n’aurait pu atténuer ni son exceptionnel tranchant, ni sa trajectoire d’ailleurs.

Essayant de se relever dans sa chute, l’Hayai eut la distincte impression d’avoir oublié quelque chose, et chercha des yeux autour de lui.

« … Glouba ? »

« BANZAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII »

Taishi écartilla des yeux. À un moment où un autre, Glouba avait grimpé sur la lame pour reprendre sa pose de surfeur, surfeur qui fonçait sur Aimi furieusement et hors de contrôle.

À l’arrivée, le Dindon sautait de sa planche, ailes grandes ouvertes comme un ange en vol, destinée à être cueilli dans les bras de la femme pour des motifs que seul Glouba connaissait…
Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Ven 6 Mai 2022 - 13:22
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Petit à petit, Aimi avait su planter ses graines durant le combat qui se déroulait sous les yeux d’une jeune Hyûga curieuse. Taishi était blessé, pas gravement, mais assez pour finir par l’handicaper dans les minutes à venir. Elle savait qu’elle avait un avantage sur lui sur ce point, car elle pouvait se soigner et faire de ses blessures qu’un malheureux souvenir. Pour autant, elle ne sous-estimait pas celui qui se faisait appeler pour l’éclair vert. Il avait après tout, la possibilité de rendre ses techniques invisibles et avait des dons offensifs redoutables.
Premièrement, il usa de son fuinjutsu pour se protéger de l’attaque taijutsu de la rousse. Petite surprise pour lui, le vent qui vint s’échapper de sa main pour le repousser. Rien de bien dangereux, sauf pour quelqu’un déjà bien blessé. Le dindon fut lui aussi protégé par son invocateur. Quant au géant perroquet surplombant le ciel, il se contenta de surveiller et agirait si besoin. La technique de sensorialité de la rousse s’était arrêtée étant donné qu’elle n’en avait plus besoin.

Voyant l’Hayai grimacer, la kunoichi de la roche eut un petit rictus de satisfaction. Ce n’était pas particulièrement parce qu’il souffrait, mais parce qu’il se rendrait vite compte que la jeune femme aimait jouer avec lui et le torturer doucement.

Sa petite question embarrassait presque la rubiconde qui restait concentrée pour ce qui allait suivre.

La kunoichi eut la surprise de subir un aveuglement particulièrement déstabilisant et douloureux. La kunoichi recula de quelques pas, grimaçant d’agacement. Mais l’aveuglement, aussi court qu’il soit, eût raison d’elle. En effet, la lame de lumière qui vint derrière fût trop rapide pour elle pour pouvoir la maîtriser. Une partie de sa tunique fut alors déchirée, tandis que sa peau se vit lacérée sur le côté de son ventre jusqu’à sa hanche. Une main sur sa plaie, comme pour calmer le saignement. Elle se rendit compte en baissant les yeux encore un peu gênés, qu’elle avait accueilli un dindon maintenant plaqué contre elle et profitant de la situation pour bénéficier d’une étreinte pas vraiment rendue.
Sa bouche s’entrouvrit pour faire entendre sa douleur, alors que Honorï, au-dessus, comprit rapidement que la situation allait être à son désavantage.


« Aimi, je m’en occupe ! »

Grinçant les dents, la kunoichi comprit qu’elle aurait alors un peu de répit grâce à son compagnon ailé. C’était sans compter sur Glouba qui la gênait plus qu’autre chose. Réalisant des mudras d’une seule main, sa droite, posée sur sa blessure, fut recouverte de chakra verdoyant. Au fur et à mesure que les secondes passées, une sorte de soulagement se dessina sur le visage de la jeune femme. Sa paume glissa jusqu’à sa hanche, tandis que le chakra médical faisait son travail. Dans le même temps, le perroquet avait lui aussi agi pour permettre à la Taisho de se soigner.
Pour cela, il avait concentré une grande quantité de chakra futon dans ses ailes afin d’envoyer très rapidement et violemment deux grandes lames de vents. Par la suite, il profita de ce moment pour tenter de plaquer Taishi avec ses immenses serres et de l’immobiliser le temps qu’il se relève.

Une fois que le saignement fut stoppé et que la blessure n’était presque plus gênante, elle s’arrêta et attrapa de ses deux mains Glouba et lui sourit, avant de le lancer de toutes ses forces sur le côté. Son attention se porta sur Taishi, avait-il été immobilisé ? Une chose était certaine, elle comptait bien répondre à sa pique de manière à le déstabiliser lui aussi.


« Qui sait, je ne suis plus sûre de ce que je veux réellement quand tu es près de moi… »

Cette taquinerie masquait une réelle vérité. En effet, le brun avait le don de remettre en question ses propres sentiments.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Mar 24 Mai 2022 - 15:43
On ne lui laissait décidément aucun répit. Il peinait déjà à se relever après la bourrasque jetée par la Chiwa, tout en constatant qu’il avait porté coup au but via sa lame de lumière. Malheureusement, ce n’était pas aussi simple de moduler la puissance d’une technique générée via son hikariton solidifié, et il le voyait depuis la gravité de la blessure causée.

Pas vraiment le temps de réfléchir puisque le perroquet géant au-dessus prenait le relais, agitant ses ailes pour projeter des lames de vent subitement, beaucoup plus vite que l’Hayai n’aurait pu le penser. Dans sa fâcheuse position, et sans plusieurs sceaux qu’il portait habituellement – journée lessive il faut croire-, ses options étaient très limitées et il se jeta sur le côté en désespoir de cause. La première lame l’évita de près en s’écrasant sur le sol, traçant un profond sillon dans la terre.

La deuxième le frappa de plein fouet, tranchant à travers son gilet avec aisance pour causer une très large coupure qui allait rejoindre sa longue liste de cicatrices plus tard. Il ne peut retenir un hoquet de douleur en roulant sur le sol, tétanisé. Il retrouva sur le dos, et ses yeux aperçurent que non content de son assaut, l’oiseau allait maintenant s’écraser sur lui. Ce satané perroquet était presque aussi agaçant que Glouba.

Il lui restait encore un autre, et Taishi agita douloureusement un mudra, activant les lignes brillantes sur son avant-bras. L’instant d’après, de celui-ci était relâché un violent flot de boue, pas dangereux en soi mais spécifiquement conçu pour repousser la tentative du volatile tout en salissant les belles couleurs de ses plumes, évidemment.

L’Hayai commença à essayer de se relever, son bras gauche inutilisable à simplement essayer de ralentir ses multiples hémorragies. Ça ne l’empêcha pas d’entendre les mots de la Chiwa, qui effectivement le plongèrent en pleine confusion, mais pas assez pour ne pas remarquer ce qui se passait derrière elle.

« Que… Glouba, non ! »

« Hehehe »


Rejeté sur le côté, le dindon n’avait pas perdu de temps à se relever, et se jetait sur la kunoichi distraite, une grande main plumeuse relevée pour délivrer une puissante gifle… La gloubapunition.

Et évidemment, il visait le postérieur d’Aimi.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Sam 16 Juil 2022 - 15:21
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Ne laisser aucun répit à l’adversaire, c’était l’une des spécialités de la kunoichi. Elle avait appris, de tous ses entraînements et ses combats, que si elle ne voulait pas perdre ou mourir, il fallait être le plus vif et n’avoir aucune pitié pour l’autre. Bien sûr, ici, il s’agissait de Taishi alors elle n’y allait pas non plus comme sur un champ de guerre. Si la kunoichi ne pouvait pas réagir à cause de ses blessures encaissées, elle fut aidée par Honorï qui n’hésita pas à attaquer de plein fouet le brun. Cela laissait le temps à la Chiwa de se soigner. S’il esquiva sans problème la première lame, la seconde elle, le frappe violemment. La Taisho grimaça légèrement, compatissant pour la douleur qu’il allait ressentir. Il tomba à la renverse et le perroquet en profita pour foncer le bec en avant vers lui, prêt à l’immobiliser. La fin du combat se rapprochait maintenant très vite. La substance désagréable aveugla le volatile, s'arrêtant dans sa course. Il secoua vivement sa tête, geignant à tue-tête.

L’Hayai tenta jusqu’au bout, se défendant de tout ce qu’il pouvait et repoussant l’invocation avec de la boue. Quant à Aimi, elle était requinquée et prête à en redonner. Pour autant, elle voyait bien à quel point il était difficile pour l’ancien déserteur de se tenir correctement.

Alors que la kunoichi s’apprêtait à se lancer sur Taishi pour lui faire comprendre que la victoire lui revenait, une chose étrange vint frapper son postérieur. Surprise, avançant d’un pas par le coup qui claqua dans la zone. Elle comprit très vite aux ricanements de ce qu’il se passait. Une veine vint se dessiner sur son front, ses yeux se remplirent de flammes. Comment avait-il osé ?


« Glouba ! Je vais te tuuuuuerrrrrrrrrr ! »

Cria-t-elle pendant qu’elle concentrait du chakra dans ses poings, avant de le frapper avec puissance pour l’envoyer valdinguer. Une fois qu’elle s’était occupée du chenapan, elle profita de ce moment pour charger en direction de celui qui la faisait douter de tout. De ses mains gorgées de chakra, elle saisit les deux bras de l’Hayai, les immobilisant de sa force. Maintenant sa prise, elle lui sourit.

« C’est fini, Taishi… »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Jeu 21 Juil 2022 - 8:36
Glouba payait le prix de sa gloire, constata Taishi alors que celui-ci disparaissait dans le ciel aussi vite qu’il était arrivé, une étoile filante qu’on ne risquait pas de revoir pour le moment. Mais le mal était fait, sur bien des niveaux, et Taishi avait à peine le temps de constater les faits que son adversaire lui fonçait déjà dessus avec une violence qui indiquait bien qu’elle n’en avait pas finie de se venger de cette vicieuse claque aux fesses.

Elle le plaqua avec cette force surnaturelle qu’on ces eisei-nins. À peine relevé qu’il mordait encore la poussière, la Rouge lui attrapant les bras avec une rudesse peu dissimulée. Cela fut un peu douloureux, vu que ça l’obligeait du coup à relâcher la pression sur la blessure à son flanc.

Pourtant, ce fut une sensation bien différente face aux mots de la femme et… Tout le reste. Dans cette position, ils étaient un peu… près…

« … Tu crois ? … »

Aurait-il pu combattre plus longtemps ? Peut-être. Mais ça importait peu. Taishi négocia un simple sourire un peu difficile dans les circonstances. Comme si ça cachait bien plus, comme un voile pour couvrir d’un vent d’hiver.

Lorsqu’elle daigna enfin le relâcher, il grimaça en ramenant la main à sa blessure la plus sérieuse.

« Comme je m’y attendais, j’avais aucune chance. »

Fausse humilité ? Qui sait ? Il jeta des regards de côté. Es-ce que leur autre spectatrice était encore dans le coin ? Avec un peu de chance, l’Éclair Vert ne s’était pas donné en spectacle à trop de yeux indiscrets… Il détestait cela.

Il inspecta le ciel à la recherche d’un dindon en secouant la tête.

« Tu y es allée un peu fort quand même… »

Mais évidemment il n’était pas sérieux. La baisse de pression artérielle lui donna tête légère quelques instants et il décida de s’asseoir en reprenant son souffle.

« Assis, c’est très bien aussi. »

De toute évidence, il avait besoin de plus de pratique. Mine de rien, ce petit échange lui avait appris quelques leçons. Combattre sans le Jikkukan, c’était très différent.

Combattre avec quelqu’un qui lui faisait battre le cœur sans le moindre effort, c’était toute autre chose…

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

The Legend of the Glouba Rider [Libre] Empty
Jeu 21 Juil 2022 - 18:02
___________________________________________

The Legend of the Glouba Rider
___________________________________________

Alors qu’elle maintenait Taishi de sa force herculéenne, celui-ci tomba à la renverse, visiblement pas remis de sa précédente chute. La kunoichi se retrouva alors à une proximité qui ne pouvait l’empêcher de la faire rougir. Elle ne put s’empêcher de sourire face à cette question rhétorique et se redressa en même temps que lui, s’asseyant à genoux tout près. Il avoua que leur échange avait coûté à la fierté de l’Hayai et sa remarque sur le fait qu’elle y était allée fort la fit presque rire.

«En effet, tu peux remercier Yanosa qui m’a tout enseigné en matière de combat… Mais dis-toi que je vais pouvoir m’occuper de toi maintenant. »

Glissa-t-elle amusée près de son oreille, avant de lui déposer un petit bisous sur la joue. Puis elle se concentra sur l’étendue de ses blessures. Elle grimaça un peu en voyant qu’elle ne l’avait pas loupé. Réalisant des mudras, elle fit apparaître ce fameux halo verdoyant, signature de tout eiseinin, et commença à s’affairer. L’échange entre les deux ne fut pas ignoré par le perroquet géant qui n’hésita pas à rajouter son grain de sel.

« Manquait plus que ça, voilà que la grosse est amoureuse, hein ! »

Le regard de la rouquine s’agrandit plus qu’il ne le fallait alors que son visage devenait pivoine. Ses mains soignaient les blessures du combattant de lumière, mais elle ne put s’empêcher de fusiller Honorï du regard. Les auras meurtrières d’Aimi poussèrent l’invocation à simplement s’en allait dans un grand écran de fumée, laissant derrière lui des ricanements de moquerie.

La Chiwa se contenta de se racler la gorge et se concentra sur le patient qu’elle avait bien amoché. Elle ne savait pas si leur spectatrice était toujours là, mais une chose était certaine, cet échange allait rester dans leur mémoire..




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

The Legend of the Glouba Rider [Libre]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Go R.P. Rider!
» GLOUBA Anatomy [Hideko]
» Winner Winner Glouba Dinner
» La fin [Libre]
» Zen-do [libre]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: