Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki

Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Dim 14 Mar 2021 - 20:22
Baptême d’infâmie

ft. Mawehara Miyuki


Été 204, alentours du village d'Ensō 円相, Hayashi no Kuni.

La paume d’Aditya se détacha petit à petit des contours sylvestres tracés par le bois élevé sous leurs pieds, guidé hors de la terre par le don que l’ascèse avait insufflé dans cette esplanade. Non loin du village où les années de sa jeunesse s’étaient écoulées, et qui, aujourd’hui, trônait en pied-à-terre pour l’ensemble des âmes qui avaient accompagné ses flancs au-delà de l’archipel, elle semblait tout indiquée pour l’usage qu’il lui prêtait – et en cela, peut-être éviteraient-ils d’entacher la Forêt Millénaire en elle-même, en préférant heurter la création du blond. Au sommet de ce renfort de fortune, ne siégeait nulle autre que la silhouette de son élève, Miyuki, sur qui son regard s’était relevé, affublé d’un sourire bienveillant, lorsqu’il dénoua son échine et redressa ses genoux. Pour l’occasion, il lui avait murmuré de délaisser tant Senritsu que Hakkei derrière elle ; une chose qui, pour elle, pourrait revêtir les traits de l’inhabitude, ces deux armes toujours cinglées à sa hanche.

« Cela devrait être suffisant. », murmura-t-il en observant la couche boisée qui recouvrait désormais la terre boueuse de ce bosquet.

Peu de temps auparavant, il lui avait proposé d’enjoindre son pas à l’extérieur des bâtisses qui les avaient accueillies, afin de mettre à l’épreuve les prouesses que la sabreuse s’évertuait à faire siennes, depuis bien des mois. Si les arts médicaux requéraient bien plus de finesse et d’attention que tous autres, il savait, après force d’entraînement, que la jeune femme n’éprouvait désormais plus aucune réticence à s’y consacrer. Plus encore, elle était parvenue – lui a-t-on dit – à un point où panser les plaies d’autrui en faisant usage de ce chakra particulier, qu’importe leur profondeur ou leur gravité, était devenu pour elle une chose naturelle.

Toutefois, il demeurait un point dont le blond préférait s’assurer, afin que son apprentissage ne soit pas uniquement focalisé sur les possibilités que pouvaient offrir cette maîtrise en apparence. Au-delà des capacités étonnantes à pouvoir effacer les affres des corps, contrôler son flux avec une précision étonnante pouvait refléter des avantages bien différents, et pourtant, tout aussi utiles lors d’une joute telle que celle qu’il s’apprêtait à proposer à la Mawehara.

Aussi, il laissa sa voix s’élever dans le silence que les échos de vie forestiers avaient élevé entre eux, en remontant graduellement la manche unique de son sari d’un geste bercé d’habitude, et d’un morceau de tissu noué au-dessus de son épaule.

« Ainsi, nous ne risquerons pas d’ébranler le bois et les arbres qui nous entoure. , précisa-t-il en observant son élève. Son bas retomba le long de son corps tandis que l’un de ses pieds se recula légèrement vers l’arrière, comme s’il prenait une position de combat. J’aimerai que tu me montre tes aptitudes au combat rapproché, sans faire usage de tes sabres. »

Il adjoignit sa proposition d’un signe de la main équivoque, comme une invitation pour la demoiselle à commencer les hostilités.

« Qu’en dis-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Lun 22 Mar 2021 - 2:31
Le groupe était arrivé il y a quelques jours à Hayashi no Kuni et la blonde restait globalement calme et silencieuse. Elle était attentive à tout ce qui l'entourait, mais comme souvent, elle n'était pas très démonstrative. Habituée à une certaine forme de discrétion respectueuse, le silence étant toujours maître hors combat dans le dojo pour ne pas perturber ceux qui s'entraînaient, elle avait gardé ce trait de discipline comme attitude permanente. Livre en main, elle passait de nombreuses heures plongées dans des récits autour de l'iroujutsu, tâchant d'en comprendre au mieux tous les détails importants, tout ce qui pouvait faire d'elle une future eisenin talentueuse. C'était pendant une de ses périodes de lecture que son chef d'équipe et professeur d'iroujutsu était venu vers elle pour lui proposer un entraînement particulier, sans ses lames.

Détachant sa ceinture d'arme, elle posa ses deux sabres droits contre l'un des arbres aux alentours. Accompagnant son supérieur hiérarchique jusqu'au point souhaité, il se mit alors en garde, l'invitant à l'attaquer au corps à corps sans ses lames.

« Compris Sensei. »

Hochant la tête, plutôt confiante, la jeune femme se plaça, les épaules désaxées, les mains au niveau du bas de son visage en garde haute. Prenant une longue et profonde inspiration suivi d'une expiration plus longue encore, le tout en fermant les yeux pour entrer dans un état de concentration parfait comme elle savait le faire d'expérience, la Sabreuse souleva ses paupières avant de se mettre instantannément en mouvement.

« J'arrive. »

Simple et efficace, elle commença par un petit enchaînement de trois coups de poings précis plus que puissants. Le premier, coup du gauche, partit directement vers l'épaule la plus avancée d'Aditya. Le second arriva arriva immédiatement en crochet dans le ventre ou le bras de son adversaire selon sa réaction, s'il restait à portée ou tentait de contre-attaquer. Le dernier quant à lui fut accompagné d'un pas supplémentaire en avant, visant le bas des côtes juste au dessus du foie du Shinrin.

Un premier assaut simple qui était empli de certitude quant aux choix des mouvements même si la jeune femme savait qu'elle était loin d'être parfaite dans son exécution. Elle préfait ne pas montrer de failles visuelles par un doute quelconque qui aurait tôt fait de la destabiliser et d'augmenter son nombre de failles. Prête à esquiver si besoin, elle avait encore beaucoup à travailler dans cet art qu'elle ne connaissait pas totalement, Kamiko étant elle-même très occupée ces derniers temps. Tout comme elle, sa partenaire d'affrontements en taijutsu était montée en grade et en puissance, elle avait donc ses propres responsabilités et les missions qui allaient avec.

Reculant d'un pas une fois l'enchaînement fini, la jeune femme aux yeux bleu-gris gardait son regard dardé sur les mouvements de son opposant du jour. Prête à encaisser ou à éviter la réplique, elle n'avait pas encore montré toute son énergie. Loin de là.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Lun 22 Mar 2021 - 20:49
D'un simple hochement de tête, l'ascèse indiqua sa réponse muette à son élève lorsqu'elle le prévint de son assaut à venir, ainsi défaite de ses deux appuis les plus fidèles ; ses sabres, demeurés dans son dos – et bien qu'il soit conscient que la jeune femme était loin d'être incapable sans leur concours, cela ne l'empêchait pas de réaliser pleinement à quel point cela pouvait revêtir des airs d'inconfort à ses yeux.

Son attention s'échoua sur les faits et gestes de son élève, qui, à son plus grand étonnement, n'étaient pas laissés au hasard dans le cadre d'un combat rapproché comme celui-ci. S'il se doutait que sa maîtrise des lames égalait celle du son, il était agréablement étonné de la manière dont elle cernait des points cruciaux du corps humain qui, s'ils étaient frappés plus vivement, entraineraient une réaction pointue chez la personne touchée. L'épaule, pour briser sa garde. Le ventre, pour attirer son attention de face et peut-être, rompre sa respiration. Les côtes, en double-coup pour appuyer davantage sur l'occasion délaissée par le premier coup.

Lorsqu'il releva son bras en barrage au second, se contentant d'encaisser simplement, il glissa quelques mots à son adresse ;

« Tu t'en sors très bien. Les zones que tu as pris d'assaut sont particulièrement intéressantes en combat. »

Il glissa ces mots sans pouvoir masquer sa surprise, bien qu'elle n'ait rien de rabaissant ou un quelconque caractère malvenu à ses yeux ; le blond ne l'avait simplement jamais vu faire usage de ses poings auparavant, à la différence de ses sabres. Peut-être en était-elle consciente, après tout ?

Aussi, il se décida à adjoindre en retour à son entrée en matière une rétorque un peu plus... musclée, dirons-nous. Ses paumes se gorgèrent d'un linceul bleuté avant qu'il ne cherche à s'emparer du poignet qui venait de frapper ses côtes pour tenter de le fêler – et non le briser – afin de lui démontrer la manière dont la précision qu’eux, Irounins, étaient en mesure d'adjoindre à leurs coups pouvaient entraîner des conséquences bien plus désastreuses que d'ordinaire.

Et comme pour suivre son premier coup, son second poing vint heurter le sol après un mouvement de recul, afin d'ébranler le revêtement sylvestre qui le recouvrait et déposséder la jeune femme de ses appuis. Si, seul, cet assaut n'avait que peu d'intérêt, il servirait principalement à l'ascèse à observer la façon dont elle réagirait lorsqu'elle était prise de court – si elle l'était ; après tout, l''instinct était certainement le plus grand allié d'une âme lorsqu'elle s'éprenait du combat.

Il était temps de voir ce que lui dicterait le sien.


récapitulatif:
[invisible_edit]


Dernière édition par Aditya le Lun 17 Jan 2022 - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Mar 23 Mar 2021 - 1:29
Alors qu'elle commençait son enchaînement, son sensei semblait surpris qu'elle sache se débrouiller sans armes ne serait certainement pas au bout de ses peines. Visiblement, il n'avait pas encore eu l'occasion de remarquer qu'elle se défendait plutôt bien même désarmée puisqu'elle avait fait le choix peu courant d'accorder du temps à son apprentissage du taijutsu pour compléter son entraînement physique déjà très poussé. Comptant cependant encore jouer sur la surprise, elle fit un léger sourire à son supérieur hiérarchique.

« Merci. »

Mais à peine avait-elle mit son troisième coup que déjà Aditya avait attrapé son poignet pour tenter de l'attaquer de l'autre main. Peu envieuse de devoir subir un fracture aussi bégnine soit-elle puisqu'elle se doutait qu'il n'y mettrait pas toute sa puissance, la Sabreuse vint donner un coup rapide et précis sur le côté du poignet de son adversaire qui allait s'abattre sur le sien pour le décaler et ainsi lui faire louper son coup. Profitant de cet instant pour glisser sa main hors de la prise de son adversaire suite à une rotation sèche du bras, elle se remit hors d'atteinte du Shinrin en esquivant rapidement d'un bond en arrière tandis que le poing de ce dernier atteignait déjà le sol. La violence du choc fit s'élever de nombreux morceaux de terre et quelques cailloux autour du point de contact qui montrait clairement qu'elle avait sans doute bien fait de battre en retrait le temps d'un instant.

Après cet échange, elle fit un petit roulement d'épaules pour les relâcher et prit une nouvelle grande inspiration bien plus rapide cette fois-ci. Si elle avait la technicité et la précision, une chose est certaine, elle était loin d'avoir la force de son professeur d'iroujutsu. Et elle n'avait par conséquent par très envie d'encaisser le moindre de ses coups. Il faudrait donc qu'elle n'hésite pas à dépenser beaucoup d'énergie pour les éviter et ne pas devoir pratiquer ses soins sur son propre corps.

Se remettant en garde, elle observa à nouveau la posture d'Aditya pendant quelques instants avant de revenir vers lui pour l'attaquer. Cette fois-ci, ses coups se firent bien plus rapides et toujours aussi précis. Épaule, coude du bras protecteur, upercut dans le ventre enchaîné par un direct à la tête, coup de pied dans le tibias puis à nouveau direct au plexus solaire. Sans s'arrêter, elle envoya ensuite un crochet dans les côtes de son supérieur avant de tenter de lui atteindre la même épaule qu'elle avait déjà visé, celle la plus avancée, deux coups rapides et directs dans le ventre encore une fois. Elle fit alors un second coup de pied dans la cuisse du blond et termina par un autre coup de pied sauté cette fois-ci, tâchant d'atteindre le plexus solaire une deuxième fois pour le faire basculer en arrière et éventuellement tomber.

Profitant de cet appuis pour le repousser, elle reprit de la distance et se remit en garde sur la pointe des pieds, désormais suffisamment échauffée pour un combat un peu plus sérieux que ce qu'il n'avait été jusque là. Elle avait essayé de profiter de la surprise de son supérieur qui ne s'attendait même pas à la voir capable de décocher des coups de poings corrects sans doute. C'était vrai qu'elle avait une telle affection, un tel respect pour ses lames qu'elles ne s'en défaisait quasimment jamais.

« Un peu mieux, non ? »

Un léger sourire amusé sur les lèvres, la guerrière blonde avait maintenant montré ce qu'elle savait faire. Bien qu'elle avait sans doute les capacités physiques de faire beaucoup plus, son temps n'était pas extensible et elle avait priorisé l'apprentissage du maniement du doton pour pouvoir se défendre contre d'autres types de menaces que sa lame ou son coprs ne pouvaient pas arrêter.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Ven 9 Avr 2021 - 17:29
Les sourcils du blond se délièrent d'une surprise agréable lorsqu'il perçut le mouvement de recul de son élève, parfaitement adapté à l'offensive qu'il venait de presser sur ses flancs. Son poing se délia de terre, sa paume manqua de cerner son poignet, révélant l'efficacité de sa prise de stratégie ; et quant à la rétorque, elle ne se fit pas attendre. La jeune femme eut tout juste le temps de se permettre de glisser sur le sol en soulevant un léger nuage de poussière sous ses pas que, déjà, l'esprit guerrier qui dansait dans ses yeux semblait reprendre l'ascendant – et ce fut toujours aussi vite qu’elle s’apprêtait à contre-attaquer.

Son premier poing fusa sur son épaule, heurtant l'ossature de plein fouet, et sans qu'il n'eût le temps de réagir, sa garde fut ouverte de phalanges brisant la protection que son coude offrait à son abdomen, seulement pour venir le frapper à son tour d'un uppercut qui chassa l'air des poumons de l'enfant du bois le temps d'une seconde. Sa paume vint se presser par instinct sur les muscles qui avaient été ainsi bafoué, sentant d'ores et déjà des douleurs passagères s'implanter à sa chair. Mais lorsqu'il releva son regard sur les faits et gestes de son élève, la respiration courte et difficile face à un poing élevé pour frapper son visage, Aditya vint frapper son poignet sèchement du plat de la paume afin de le repousser vers l'extérieur, laissant la blonde frapper dans le vide frôlant sa joue.

Ces brèves secondes de répit le forcèrent à reprendre le dessus sur les réactions de son corps, pressant davantage d'air dans ses poumons en reculant d'un pas pour s'offrir plus d'amplitude. Sa main s'effondra sur le pied qu'elle élançait envers son tibia en le balayant sur son flanc afin de faire flancher ses appuis tandis que sa senestre empoignait le cartilage de son énième coup entre ses doigts, juste devant son torse. Lorsqu'elle voulut s'en dépêtre d'un nouvel envol de son pied, l'enfant du bois se servit de ses prises pour la faire pivoter sur elle-même et flancher son coup sur son arrière ; mais ce ne fut qu'au moment où elle fusa à nouveau vers son plexus pour le heurter de son talon qu'il n'enserra sa cheville dans un dernier blocage, et qu'il ne tenta de réitérer sa tactique de plus tôt. Celle de faire briser dans un craquement unique l'articulation qu'il détenait dans son emprise.

« Beaucoup mieux. Tu m'as pris par surprise. »

Profitant de la proximité qu'avait imposé la Mawehara et du fait qu'il pouvait la maintenir face à face grâce à son maintien sur sa cheville le temps des quelques secondes où elle demeurerait dans les airs, Aditya éleva sa dextre avec difficulté vers son flanc, afin de fendre son corps nerveux de cette lame éthérée qui s'était formée autour de sa main, révélant les traits d'un scalpel forgé par le chakra.


récapitulatif:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Sam 5 Juin 2021 - 13:37
Suite à ses coups, Aditya parvint à l'attraper et commença à s'approcher à nouveau dangereusement de sa cheville. La guerrière blonde grimaça sous l'impact tout en ramenant violemment son sensei tout proche d'elle, se collant à lui et bloquant par la même occasion son bras d'arme qui allait la planter avec son scalpel.

Gardant le bras en question dans sa propre prise, portant son poids principalement en s'appuyant sur le Shinrin et sur sa jambe valide, l'autre la faisant souffrir mais ne lui arrachant aucun cri ou gémissement de douleur, Miyuki fit pivoter le bras qu'elle tenai du Shinrin pour le bloquer dans son dos, se glissant derrière lui comme une anguille pour lui faire une clef de bras et ainsi l'immobiliser.

Pliant sa jambe où son supérieur avait blessé sa cheville, la Mawehara essaya de lui donner un coup de genoux à l'arrière du sien pour le faire tomber à genoux avant de le bousculer d'un coup d'épaule pour le mettre face contre terre, le tout en forçant un peu plus sur son épaule pour lui montrer qu'elle pouvait la lui démettre sans trop de soucis, simplement par mouvement mécanique.

« Tu te rends ? »

Reprenant sa respiration tant bien que mal, la Sabreuse à la cheville brisée sentait l'adrénaline doucement redescendre, la douleur refaisant alors surface en la faisant un peu grimacer. L'échange avait été assez court mais elle avait eu le temps de voir l'impact de la force Iroujutsu dans les techniques d'Aditya, là où elle-même utilisait beaucou plus la vitesse et la précision, se basant sur la technique plutôt que sur la puissance. Et elle voyait bien ainsi tout le pannel de possibilités qui pouvait s'ouvrir à elle lorsqu'elle le maîtriserait à son tour.

Relâchant progressivement son attention, estimant que l'échange nécessaire avait été déjà produit, la kirijine se décalla pour le relâcher, gémissant légèrement après un faux mouvement qui la fit poser le pied à terre. S'écartant de lui, Miyuki décida finalement de rester assise à un mètre environ d'Aditya, se penchant sur sa cheville pour se concentrer et utiliser son chakra curatif pour soulager la douleur. Elle n'était pas encore au point pour soigner véritablement, mais elle parvenait plutôt bien à atténuer la souffrance qu'une fracture pouvait produire.

« On peut faire une petite pause ?.. »

Gênée, elle n'arrivait pas à se concentrer totalement.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Ven 11 Juin 2021 - 19:29
Les sourcils de l'ascèse se froncèrent en témoignant ainsi du blocage de la jeune femme, arrêtant l'ombre de son coup en plein envol. Il la vit grimacer – réaction évidente, si l'on en jugeait l'arc courbe qu'avait pris sa cheville – avant de s'échouer sur son corps comme seul appui, afin de contrebalancer cette perte. S'il s'inquiéta le temps d'une seconde pour son bien-être, il ne lui fit pas pour autant l'affront de s'arrêter tout à fait dans leur échange. Après tout, ils étaient tous deux conscients des prouesses de l'autre, et si blessures devaient subvenir, elles ne résulteraient que des reliques qu'une réelle joute aurait pu laisser derrière elle.

Il la vit, d’une pression sur ce sol humide, fuser à son dos en maintenant son emprise sur les muscles de son bras, cherchant, vraisemblablement, à l'emporter dans sa course. Un rictus de douleur trahit les traits du visage de l'enfant du bois lorsqu'il sentit l'angle dans lequel ses tendons se retrouvaient forcés ; et une poignée de secondes plus tard, se fut à son genou de ployer de force. L'ombre d'un maigre sourire se lia sur ses lèvres, amusé par une telle tactique de son élève.

Malheureusement pour elle, cela serait loin de se dérouler comme elle l'entendait.

Aditya usa de cette force centrifuge pour ployer son échine vers l'avant, usant du propre poids que la sabreuse avait porté tout entier sur sa seule jambe valide pour la projeter vers l'avant, au-dessus de son épaule. Sa seule main libre, exemptée de cette clef, vint cerner le corps de la Mawehara lorsqu'elle retomberait face à lui afin de s'assurer que la chute ne soit pas plus douloureuse qu'elle le devrait.

Toutefois, il fut incapable de contrer le premier coup qu'elle lui adressa, visant son second appui au sol. L'ascèse trébucha au sol, devant forcer l'une de ses paumes à plat pour se rattraper un tant soit peu ; et usant de cette force, il se redressa face à elle pour bloquer le dernier coup qui s'attelait à son épaule. Il se fit une note mentale que sa vis-à-vis avait une tendance particulière à viser le haut du buste de ses adversaires avant de se mouvoir légèrement sur le côté en la voyant demander une pause.

Un souffle haletant lui échappa, avant qu'il n'acquiesce doucement.

« Cela me va. », souffla-t-il avec un sourire.

Aditya la vit prendre place sur les reliefs de l'un des larges rochers qui peuplaient l'esplanade et ses paumes se parer d'un maigre linceul d'émeraude, pressées contre sa peau. Il retint un soupir bienveillant avant de s'avancer jusqu'à sa position et de ployer les genoux devant elle – non pas sans douleur due aux coups.

« Donne-moi ta cheville. »

Sans attendre sa réponse, le blond laissa ses mains entourer les muscles boursoufflés de l'articulation en élevant, de sa main libre, les détours d'un mudrā unique. En réponse aux gestes de la Mawehara, il se mit à son tour à actionner le processus de guérison qu'elle semblait chercher davantage à user pour atténuer la douleur que pour en recouvrir complètement l'usage.

« Est-ce que tu as pu observer mes mouvements suffisamment pour les comprendre, ou as-tu besoin de plus amples explications pratiques ? »

Il avisa une œillade dans sa direction, détachant son attention de sa blessure.

« Après tout, le principal objectif de ce court échange était de te montrer comment manipuler ton chakra pour servir ta propre force. », finit-il, amusé.


récaptulatif:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Dim 13 Juin 2021 - 12:28
Un peu suprise de la brusque puissance en surplus d'Aditya, la jeune femme eut un petit sourire. Si jamais elle en venait à affronter à nouveau sa sensei, elle devrait immédiatement lui déboîter le bras si elle se retrouvait dans une posture pareille, puisqu'elle n'était en tous cas pas capable de la maintenir en place. Ou pas de cette manière en tous cas. Si elle l'affrontait sérieusement après, elle pouvait très bien utiliser Senritsu, ce qui serait sans doute plus radical.

Mais pour l'heure, elle se retrouva sur le dos, terminant son combo d'attaques avant de se laisser aller sur le dos. Le petit combat était terminé, sa cheville lui faisait trop mal pour continuer dans ce cadre où l'entraînement n'était pas le but premier mais simplement une sorte de jeu qui s'étaait mis en place naturellement pour voir un peu plus ce qu'était cette hyperforce liée à l'Iroujutsu qu'elle était en train d'apprendre.

Roulant sur le côté et enchaînant avec une pompe pour se relever avec agilité, bien que sa cheville blessée lui arrache une grimace, elle s'installa à quelques pas de là sur un rocher et commença à faire en sorte de réduire sa douleur jusqu'à ce que son sensei vienne l'aider, lui demandant de lui montrer sa blessure. Étendant ainsi sa jambe pour le laisser constater la fracture qu'il avait produite quelques instants plus tôt, le chakra curatif la soulagea, la laissant soupirer de soulagement alors que la douleur s'enfuyait loin d'elle.

À vrai dire, elle aurait peut-être pu se soigner elle-même là dessus, mais elle avait encore un petit manque de confiance pour les utilisations poussées du chakra curatif. Et puis c'était toujours agréable de se laisser soigner par quelqu'un d'autre, la Sabreuse avait ainsi l'impression qu'on s'occupait d'elle et qu'on lui accordait une plus grande importance que le reste du temps, ce qui était plutôt délectable.

Quand la lumière chakratique cessa d'affluer des mains d'Aditya, la Mawehara fit quelques mouvements de cheville pour vérifier qu'elle avait bien retrouvé toute sa mobilité, appréciant ne plus sentir la moindre douleur.

« Hmmm... J'ai plutôt bien repéré comment tu l'utilisais, mais je saurai pas le refaire juste comme ça. J'aimerais bien des explications plus théoriques... Et un peu plus lentes pour pouvoir le mettre en pratique plus facilement. »

Un petit sourire aux lèvres, la blonde aux yeux grisés montrait pour une fois un peu d'amusement lors de ce voyage qui l'avait laissée assez mélancolique jusque là puisqu'elle ne pouvait s'empêcher de voir ses parents à sa place, le déplacement ressemblant trop à nombre des trajets qu'ils avaient certainement fait des années plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Mar 7 Sep 2021 - 21:00
Un sourire amusé prit place sur les lèvres de l'ascèse lorsqu'il fut témoin des faits et gestes que la Mawehara imposait à ses chairs, dans le seul souci si simple de retrouver la mobilité qui lui avait été ostracisé une poignée d'instant plus tôt ; mais ce serait faire vœu de mensonge, que d'admettre que la voir pleinement remise ne le rassurait pas, ne serait-ce qu'un peu. Il avait pu discerner la gêne légère qui s'emparait d'elle lorsqu'elle avait fait usage de ses propres dons médicaux, de cette retenue qui ne pouvait trouver racine que dans le manque de confiance qu'elle leur vouait – et cela était tout naturel, à l'aube d'un apprentissage qui durerait toute une vie.

Il ne sut réellement, pourquoi une vague de mélancolie s'était emparée, ô si brève des traits de son élève lorsqu'il s'était détaché de son membre désormais dépourvu de toute meurtrissure... mais il se garda de la questionner à ce sujet, dans cet espoir que tout un chacun ne devait de compte qu'à ses propres pensées.

Au lieu de cela, il tenta de rediriger son intérêt sur une tout autre chose ; la requête qu'elle lui avait formulée. D'un coup d'œil adressé aux lames de la bretteuse, demeurées en retrait près du rocher lorsqu'elle les avaient abandonnées plus tôt à sa demande, le Gardien Sylvestre éveilla l'ombre d'une réponse simple à son esprit : peut-être trouverait-elle plus d'affinités à fonder ses gestes sur d'autres, plus familiers.

D'un signe du menton, il désigna les deux armes silencieusement.

« Munie-toi de tes lames. Peut-être qu'une base t'étant d'ores et déjà connue sera plus concluante. »

Il s'écarta de sa position de quelques pas, attendant son retour jusqu'à ce qu'elle ne retrouve l'orée de sa présence. Il éleva un regard vers sa dextre, repliée sous les détours d'un poing fermement clos avant d'aviser son élève, avec cette humilité tant brodée dans son être.

« Contrairement à un coup ordinaire, celui porté avec la maîtrise pointue du chakra des Irounin permet d'impacter non seulement le point visé par la frappe, mais également d'étendre sa zone d'effet à ses alentours. »

Comme en écho à ses paroles, sa paume vint fuser sur les revers armés de la jeune femme, priant cette dernière de parer son assaut du plat de ses lames pour en ressentir la pleine conséquence ; et de celle-ci, ne fut en aucun cas différente qu'un tout autre coup porté par la force seule de ses muscles. Il n'ébranla, ni ne fit tanguer le métal.

« Comme tu l'as vu, il n'y a rien là d'étranger aux offensives dont tu es toi-même capable. », son regard s'arrêta de nouveau sur les détours de son bras, qui furent particulièrement teintés d'un linceul d'émeraude au fur et à mesure de ses paroles, jusqu'à ce qu'il ne se stabilise entièrement. « Toutefois, lorsque tu es en mesure de contrôler suffisamment ton flux pour l'équilibrer sur l'ensemble du membre avec lequel tu souhaites frapper, c'est cette concentration qui permet à tes chairs de se gonfler de ses bienfaits et d'appuyer bien plus fermement l'impact que ton attaque projettera. »

En réponse à ses explications, le Gardien Sylvestre vint asséner un nouvel enchainement de coups à la Danseuse, où ce changement pourtant subtil emblait forger la plus ample des différences ; car face à une opposition de fer, fusse-t-elle bienvenue quant à la puissance octroyée par le chakra qui épanchait chacun de ses gestes, les lames conjointes parurent vibrer légèrement, jusqu'à ce que ce sentiment ne se ressente dans les paumes que la Mawehara gardaient maintenues sur leurs gardes. Elle pouvait ressentir l'impact des frappes se réverbérer, non pas seulement à l'endroit précis où ses phalanges avaient heurter le plat du métal, mais dans les sabres tout entiers, telles des vagues d'énergie que le flux qui entourait son poing avait libéré en se déliant de sa compagnie.

Il veilla, toutefois, à guetter toute irrégularité dans le comportement de son élève pour prévenir des conséquences qu'il ne souhaiterait pas observer – et lorsqu'il fut certain qu'elle n'éprouvait aucune difficulté à parer cet assaut, il se redressa simplement pour lui adresser quelques mots.

« ...J'aimerai que tu tentes de faire de même désormais, en t'imaginant que ce chakra que tu condense sur ta peau est le même que tu utiliserais pour faire vibrer ta lame ou en améliorer le tranchant. Mais sois prudente ; une seconde d'inattention pourrait libérer le flux et le rendre instable, et ce seraient tes propres membres qui en payeraient le prix. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Jeu 16 Sep 2021 - 15:40
La Mawehara se releva, se délectant d'une satisfaction visible sa mobilitée retrouvée. Elle fit un rapide tour de cheville pour s'assurer que tout allait bien et qu'elle pouvait de nouveau poser le pied au sol puis la jeune femme se redressa face à son supérieur hiérarchique. Ayant formulé sa demande d'explications un peu plus amples, la Sabreuse obéit directement à son sensei, se préparant à encaisser ses attaques avec ses lames devant elle.

À l'écoute, elle bloqua sans soucis les coups basiques que venait lui montrer Aditya, mais la suite ne la rassura pas totalement, notamment pour Hakkei qui n'avait pas la spécificité de Senritsu. L'énergie qui se dégageait de ses poings était grande, mais son supérieur semblait savoir ce qu'il faisait.

Alors que les poings du Shinrin qui ne s'en donnait pas le nom entraient en contact avec les lames de la Danseuse, cette dernière sentit immédiatement l'impact très différent qui venait s'écraser sur le métal, faisant se mouvoir l'acier avec aisance. Heureusement, les coups en partie contenus d'Aditya ne brisèrent pas Hakkei ni ne passèrent les défenses de la guerrière à la crinière blonde. Elle avait cependant bien enregistré les différences de ressentis et la précision des coups était d'une importance moindre au vu de la puissance qui s'en était dégagé. C'était quelque chose qui était à l'opposé total de la pratique de la kunoichi jusque là. Elle avait toujours privilégié des coups rapides et précis à la force brute. Enfin était venu le temps d'allier les deux pour créer quelque chose qui surpasserait bien des adversaires.

Lorsqu'enfin la résonance des chocs se tut dans ses lames, Miyuki les abaissa, toujours attentive. Elle n'avait pas eu de véritable difficulté à arrêter les attaques, leur vitesse étant assez lente et prévisible, mais le chakra qu'elle avait dû déployer était bien grand pour éviter d'en subir les répercussions et pour ne pa voir Hakkei se briser sous les frappes du chef de l'unité médicale kirijine. La requête de ce dernier ne la rassura cependant pas totalement, notamment lorsqu'il précisa les contrecoups qu'elle pouvait subir en cas d'échec. Un sourire nerveux au coin des lèvres, lames de retour au fourreau, la Sabreuse décida de fermer les yeux et de se concentrer dans un premier temps pour assimiler les consignes qu'elle avait reçu et pour revisualiser la scène que lui avait fait Aditya quelques instants plus tôt. Elle souhaitait avoir son objectif parfaitement en tête pour ne pas l'échouer.

Ainsi, doucement, la Danseuse concentra son énergie autour de son corps, l'expulsant pour la faire se condenser le long de ses bras. L'air crépitait alors que ses muscles se contractaient. Des vibrations faisaient vasciller la lumière qui s'approchait de sa peau, troublant sans doute la vue de son supérieur s'il tentait d'observer précisément les lignes des bras de son élève, plongée dans sa concentration.

Après quelques minutes à ainsi travailler cette manipulation étrange où elle sentait son énergie s'accumuler autour de ses membres supérieurs, la Sabreuse la relâcha doucement, la laissant comme s'évaporer avant de soupirer et de rouvrir les yeux. Elle n'avait pas osé l'utiliser réellement, incapable de savoir si elle avait véritablement atteint ce que souhaitait son supérieur. Dans un sens, elle en doutait, puisqu'il était peu probable qu'elle ait réussi du premier coup. Mais il était également possible qu'il ne s'agisse là que de la partie la plus simple de l'hyperforce et que le tout soit plus dans l'ajustement pour que cette puissance développée suive les coups pratiqués et ne soit pas qu'une coquille qui risquait de provoquer l'autodestruction de celui qui l'utilisait à chaque instant.

« Alors, quel est ton verdict, Sensei ?.. Je suis sur la bonne voie ou pas du tout ?.. Et que faire maintenant ?.. »

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 17:45
D'une attention toute particulière qu'il portait à son élève et à cet apprentissage qui lui semblait si cher, le regard de l'ascèse glissait sur chacun de ses mouvements tandis que ses propres gestes écrasaient ses phalanges contre le fer de ses lames ; détaillait, d'une façon savante, l'instinct qui paraissait porter chacune de ces parades dans le désir le plus pur d'absoudre la menace qui l'assaillait.

Lorsqu'il la vit reculer, rengainer ses armes de prédilection dans leurs fourreaux salutaires et clore ses yeux à l'aube du monde, un murmure ne put s'empêcher de se frayer un chemin dans l'ombre de son esprit – de prévenir, un tant soit peu, ce qu'il craignait qu'il ne se déroule devant lui malgré toute la préparation que la Mawehara affublait à son ouvrage. Alors, d'un mudrā unique, ses doigts tracèrent du bout des ongles les reflets d'un sceau sur l'une de ses clavicules, irrigué d'un tel chakra que son seul flux permettrait sans aucun doute de palier toute meurtrissure dès l'instant où ses membres s'offriraient en victime à son inexpérience.

D'un œil averti, l'enfant du bois observa en silence les maugréassions de ce même fluide sur la peau de la bretteuse ; de cette même irrégularité dont il fut autrefois le même instigateur lorsque son apprentissage avait débuté à son image – et contrairement à bien d'autres, il lui semblait que celui de la médecine ne s'accordait aucune fin, ne devenait plus aiguisé qu'avec le temps filant sur les années. Aussi... il fut loin de se formaliser lorsque la lumière parut se filtrer sur le bras de la Danseuse, discontinu mais formé d'une sorte d'unité qu'il lui était impossible d'ignorer. La jeune femme n'était pas encore capable de maintenir la pression d'autant de chakra sur son corps sur la durée : mais cela ne saurait venir. Elle s'était toujours montrée avide de parfaire les objets assaillis par sa volonté, et cette force dormante n'en serait certainement pas la première exception.

D'un toucher éphémère, volatile, l'index du blond vint frôler le membre de la jeune femme, comme pour lui indiquer ce flux d'un geste précédant ses paroles.

« Vois-tu cette façon dont les lueurs du jour troublent la vision lorsque ton chakra enrobe ton corps ? Les irrégularités qui enlèvent cette clarté sont celles qui provoqueront indubitablement un disfonctionnement lorsque tu porteras ton coup. C'est un bon début, car tu parviens quoi qu'il arrive à le maintenir aussi longtemps que tu le désires : toutefois, tu te dois de chercher à ce que ton chakra soit aussi lisse que possible, à l'image d'un courant d'eau enrobant ta peau. Le maintenir de façon régulière et précise est ce qui est, pour nous autres, l'une des plus grandes difficultés de notre apprentissage. »

Sa main se retira, remplacée par une œillade attentive.

« J'aimerai que tu réessayes une nouvelle fois, sans pour autant porter de coup. C'était sage de ne pas vouloir le faire à l'instant : ton bras se serait certainement rompu. Le fait que tu puisses reconnaître tes propres limites est une qualité que tu ne dois pas te défaire. Cela te permettra de savoir lorsque tu seras pleinement capable de les dépasser. »

Comme pour placer ses gestes en miroir à ses dires, Aditya éleva à son tour son avant-bras au-devant de celui de son élève ; et, d'une façon similaire à ce qu'elle démontra plus tôt, une couche d'azur vint doucement englober sa peau comme la caresse de la mer. Régulier, limpide, elle paraissait aux antipodes de ce qu'elle lui avait démontrée... mais loin de lui être inaccessible ou à des années lumières d'y parvenir.

« Gardes en mémoire le même contrôle que tu peux imposer à tes gestes lorsque tu panse une blessure à l'aide de tes dons. C'est cette mesure qui te permettra de modérer les reflux et parvenir à ce résultat., glissa-t-il sur un ton équivoque avant que sa voix ne se love de bienveillance. Nous avons tout notre temps, aussi... ne te presse pas. Ce n'est pas le genre de résultat qui peut être forcé par la hâte. »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Jeu 25 Nov 2021 - 23:22
Attentive aux réponses offertes par son supérieur hiérarchique, la blonde aux yeux grisâtres assimilait les informations au fur et à mesure qu'Aditya les lui offrait. Avide d'en savoir plus, d'avancer, elle prêtait toujours la plus grande importance aux détails qu'on lui mentionnait pour atteindre la plus grande précision possible dans les domaines qu'elle travaillait, surtout lorsque cela concernait le combat au corps-à-corps. Sa discipline était toujours parfaite, le respect étant un aspect crucial de l'apprentissage selon elle. C'était ce qu'on lui avait enseigné, et elle avait toujours donné toute l'énergie qu'elle possédait à appliquer ces principes qu'on lui avait inculqué.

Cependant, Miyuki ne comprenait pas ce dont son professeur voulait parler exactement quand il mentionna des irrégularités visuelles. Les yeux fermés, elle s'était contenté de tenter d'atteindre le but qu'il lui avait montré un peu plus tôt. Hochant la tête pour l'instant, elle préféra entendre tout ce qu'il avait à lui dire plutôt que de le couper en pleine explication. Après tout, même si elle n'était pas certaine, elle avait une idée de ce dont il avait parlé. Le chakra qui entourait ses bras lorsqu'elle préparait la technique ne devait pas provoquer de vision trouble de ses membres quand on les regardait. Et pour l'instant, ça ne devait pas être le cas, sinon le Shinrin ne l'aurait pas mentionné sans doute.

« Compris Sensei. »

Observant la démonstration proposée à ses yeux toujours avec ce même intérêt qui laissait transparaître une soif intangible de savoir, la Mawehara hocha la tête en réponse aux précisions qu'il lui apporta.

Une nouvelle respiration l'aida alors à se concentrer à nouveau pour réatteindre cet état d'esprit qui lui permettait d'atteindre la plus grande des précisions qu'elle était capable d'employer lors de ses séances d'entraînement sur des capacités nouvelles. Une fois prête, la guerrière à la crinière blonde fit la même manipulation chakratique interne que lors de sa première tentative.

Autour de ses bras, son énergie blanche aux reflets dorés s'activait de nouveau. Et si l'ensemble se montrait plus précis, plus déterminé qu'à son premier essai, des crépitements irréguliers venaient troubler par instants ce flux de puissance.

Paumes ouvertes, mains l'une face à l'autre, écartées d'une dizaine de centimètres, la Sabreuse ressentait cet échange d'énergie, comme un affrontement entre ses deux mains. Les approcher l'une de l'autre dans une telle situation où elle ne contrôlait pas encore sa propre puissance aurait des répercussions pour le moins désagréable selon elle, aussi la kirijine ne se risqua-t-elle pas à tenter de les plaquer l'une contre l'autre. Dans cet état, elle aurait eu probablement plus de chances de se briser les poignets que de faire quoi que ce soit d'utile.

Évitant donc cette potentielle blessure stupide, la blonde arrêta doucement cette énergie pour la faire disparaître à nouveau. Prenant une profonde inspiration cependant, elle n'eut pas de mot pour son professeur cette fois-ci. Elle voulait encore essayer par elle-même avec les informations qu'elle avait déjà. Persister, essayer encore et encore, voilà ce qui lui permettait d'assimiler les notions qu'on lui apportait avec le plus de rigueur possible.

Réessayant donc deux fois de plus, gagnant doucement en régularité sur la finesse et la clareté de son chakra, Miyuki s'arrêta finalement en expirant profondément. Elle savait que ce genre d'exercice demandait un nombre incalculable de tentatives, qui se préciseraient à chaque fois pour lentement atteindre un niveau de perfection suffisant pour être utilisé en combat, dans le feu de l'action. Il n'y avait que comme ceci qu'elle deviendrait une combattante d'exception, elle le savait et elle en avait l'ambition. Elle se savait actuellement correcte, mais elle était encore loin des légendes comme l'avait été Watanabe Shiori, la précédente Sabreuse qui avait forgé sa renommée en allant jusqu'à prendre la tête du village caché de la Brume. Et si la Mawehara n'avait pas cette ambition, elle avait celle tout autant démesurée que de devenir la meilleure combattante au corps-à-corps du Yuukan. Aussi savait-elle que sa mission serait de ne jamais cesser d'évoluer en pratiquant absolument tous les jours un entraînement strict. Ce nouveau domaine qu'elle apprenait sous l'égide d'Aditya ne serait qu'un élément de plus à ajouter dans sa routine lorsqu'elle serait suffisamment expérimentée et douée pour prétendre le maîtriser ne serait-ce qu'un peu.

« Aurais-tu un conseil pour mieux faire maintenant que j'en suis là ? Ou la répétition est la seule chose qu'il me reste à faire pour parvenir à maîtriser cette puissance ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Lun 17 Jan 2022 - 22:49
Lorsqu’une nouvelle énergie sembla parer la peau de la jeune femme, les yeux de l’ascèse s’attachèrent à trouver dans les siens, dans les traits de son visage, tout indice qui lui susurrerait qu’elle se risquait à quelque chose qu’elle ne pouvait maîtriser. Un signe avant-coureur que bien trop de chakra était alloué à son entreprise, plus qu’elle n’était en mesure de garder sous le couvert de cette limpidité si providentielle que son mentor l’avait lui-même poussé à rechercher. De n’arrêter de s’éreinter à l’effort que lorsqu’il en serait capable : car la première faute amènerait indubitablement avec elle le risque d’imposer les conséquences de son échec à un autre.

Pour une âme qui ne cherchait à laisser son empreinte dans l’histoire, à n’imposer le poids de son existence à qui que ce soit, cet ultimatum avait on-ne-peut-plus fonctionné. De la plus grande prudence, les gestes de l’enfant du soleil s’étaient parés de ses reliefs dès les premiers instants, n’usant de ce pouvoir que lorsqu’il se sentait pleinement à même d’en faire usage.

Mais en ce qui concernait la Mawehara, il savait qu’aucune de ces inquiétudes n’aurait à le tarauder. Elle était ainsi : épreinte d’un respect de la hiérarchie comme du point de vue qu’il pouvait lui apporter, regardante envers ses actions de sorte qu’elles ne tracent un seul but. Celui de protéger ses pairs.

Peut-être était-ce pour cela qu’elle avait choisi de poursuivre la voie de la médecine.

Puis la source de chakra s'estompa. Une première fois, puis deux, jusqu'à ce qu'un énième essai ne vienne rassembler sa présence sur son bras où, malgré ses efforts, la quiétude de son flux semblait se laisser désirer. Aussi leva-t-elle son regard vers le sien, encore affublé à scruter ses progrès, en quête d'un quelconque conseil pour parvenir à son objectif.

Sa main vint se poser de nouveau sur son bras, finement, lorsqu'il craignit que l'équilibre de son chakra ne se rompt : comme pour le stabiliser en son nom à l'image de son geste précédent en forçant l'énergie à suivre l'accalmie que lui imposait la sienne. Sa voix, elle, guida l'onde de ses mots jusqu'à elle, en réponse à sa demande.

« La répétition aide, certes. », déclara-t-il sans élever son attention vers elle, à l'image de la concentration de son chakra qui revêtait pour lui bien de l'importance : celle de sa réussite. « Mais je ne peux que t'enjoindre à faire cela à ton rythme. Ne pas précipiter les choses, ni craindre chaque entreprise au point où tu retarderais inutilement tes progrès. La méditation a été d'une certaine aide pour mon compte – car c'est là un exercice que j'affectionne – mais s'il ne te sied pas, je ne pense pas que cela aurait une quelconque utilité.

Assure-toi avant tout de t'engager dans chacune de tes tentatives avec un esprit clair, limpide, de sorte à ce que tu apprennes tout d'abord à maîtriser son équilibre lorsqu'aucun stimuli extérieur n'altérer ton geste. Une fois que tu seras suffisamment en confiance, tu pourrais t'essayer à le reproduire au milieu d'une foule animée d'enfants sans t'approcher d'eux – leurs cris et l'incertitude de leurs chahuts suffisent amplement – ou bien en plein cœur du dojo des sabreurs.

Si tu tentes cela avec un compagnon d'entraînement, soit avant tout certaine qu'il comprenne les risques que vous entreprenez tous les deux. »

Après un certain temps, la Mawehara pu voir que la paume de l'ascèse ne touchait plus son bras, ne régulait aucunement son flux bien qu'il gardait un œil sur son avancement.

Ses yeux trouvèrent les siens, enfin, d'un air lui offrant une proposition dont il se trouverait garant de la sécurité.

« Si tu te sens de le faire, essaye de me porter un coup avec ton poing lorsque tu penseras ton chakra suffisamment stable. Je saurais dévier ta force ou la maîtriser : aussi, ne t'en inquiète pas. Focalise-toi simplement sur le bienfondé de ton geste. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Mar 18 Jan 2022 - 22:26
Terminant ses essais sous l'égide du Gardien Sylvestre, la Mawehara s'était finalement posée pour écouter les réponses et les conseils de l'expérimenté shinobi. La mention de la méditation et la précaution avec laquel son supérieur lui disait de ne le faire que si cela correspondait à ses propres méthodes l'amusa, la faisant sourire avant de lui répondre.

« Pour la méditation, je m'y suis plus intéressée depuis que j'ai discuté avec un samouraï au dojo il y a un an environ. Même si on m'avait déjà dit plusieurs fois d'en faire avant, je n'avais pas compris ce que c'était, ce que ça permettait de développer. »

La proposition de reproduire cette technique sans la maîtriser parfaitement au milieu d'une foule lui semblait cependant être au dessus de ses forces, trop rigoureuse envers elle-même pour s'autoriser ce genre de risque. Peut-être était-ce aussi une forme de manque de confiance en elle, mais pour ce genre de pratique, elle préférait ne pas tenter le diable. Elle hocha alors la tête avec les dernières recommandations de son professeur. En effet, elle prendrait son temps pour la parfaire, pour s'assurer de n'avoir aucun doute avant de l'utiliser en entraînement avec des camarades.

Lorsqu'il la laissa de nouveau sans assistance pour continuer à maintenir cet afflux de chakra de pure puissance brute, elle se concentra en faisant un vide interne de quelques secondes. Voilà ce qui lui permit de trouver une certaine stabilité pour enfin tenter cette attaque que lui avait inculqué son supérieur hiérarchique.

D'un mouvement unique et sûr, ce fut non pas un point vital ni même le centre du corps d'Aditya, mais le bras de ce dernier, pour qu'il puisse esquiver ou dévier son coup le plus simplement possible si toutefois elle le maîtrisait mal. Totalement plongée dans cet exercice aussi intense que court, la guerrière à la crinière blonde libéra l'énergie de son coup à l'instant où elle était sensée atteindre sa cible. Elle avait suffisamment confiance en Aditya pour le croire sur parole lorsqu'il lui disait que tout irait bien, d'autant plus qu'il était irounin et qu'ils n'avaientt aucun spectateurs qui auraient pu en subir le contrecoup non volontaire.

Lâchant un soupir de soulagement alors que l'énergie était retombée et qu'elle n'avait pas blessé véritablement son professeur, Miyuki porta à nouveau son regard sur son bras qui venait de frapper. Il était toujours en bon état, mais elle avait désormais connu cette sensation étrange et grisante de puissance brute qui lui était assez lointaine en règle générale, elle qui avait toujours privilégié la précision et la vitesse d'action à la destruction de masse que permettait ce genre de technique.

« Alors ?.. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Mer 19 Jan 2022 - 17:59
Un rire fin s'échappa des lèvres de l'ascèse à l'entende de la rétorque de son élève, amusé par la franchise dont ses mots avaient pu se lover. C'était-là un point de vue partagé par bien des âmes, la méditation n'ayant d'adepte que ceux qui se plaisaient à s'y adonner : pour d'autres, elle était cette savante opportunité que l'on délaissait sans la reconnaître. Il n'y avait aucun mal à cela. Tous avaient, par-delà le monde, des attraits et des passe-temps bien différents – le blond ne voyait là rien d'intriguant ou de surprenant. Ce fut davantage son honnêteté qui pressa un sourire sur ses lèvres lorsqu'il se recula d'un pas vers l'arrière, afin de lui confier toute l'amplitude qu'elle put désirer pour s'atteler à la tâche.

Et, peut-être, le souvenir que lui aussi, un jour, eu l'opportunité de discuter avec un samouraï sur ce sujet même lors de ses débuts dans l'univers des shinobis. Appelez cela le hasard ou l'habitude, il n'en demeurait pas moins réjouissant à ses yeux que de voir qu'une expérience se répétait qu'importe le temps. Une façon de démontrer qu'aussi ignorant pouvait-il être sur la psyché de l'être humain, il demeurait inconsciemment proche de leurs actes et de leur façon d'être, lui aussi.

Ses pupilles s'affinèrent lorsqu'il observa le membre de son élève se charger d'une énergie propre à ceux ayant pu maîtriser leur flux jusqu'à le soumettre au joug de leur volonté, ne serait-ce qu'en un simple fragment de seconde – c'était-là tout ce dont elle eut besoin pour frapper.

Alors, de la même façon qu'il ne se tiendrait là face à un tout autre adversaire, qu'il ne lui apparaisse sous les traits de la Mawehara ou une âme inconnue revêtant autant d'alarme et de minutie instiguant la prudence de ses gestes, Aditya releva finement ses poings, de cette manière si équivoque que de se préparer à recevoir un assaut – sans jamais la sous-estimer. De deux paumes ouvertes dardant le sol comme pour s'apprêter à empoigner un corps assaillant, le Gardien Sylvestre observa l'aube du mouvement de la jeune femme dont la frappe s'engorgeait de ce chakra si particulier... avant de heurter, d'un coup unique, l'intérieur de son bras pour la dévier de son corps lorsqu'elle se risqua à s'approcher de trop près.

L'ombre de ce flux frôla à peine sa peau qui n'eut à dévoiler sur son passage que les murmures d'un courant d'air... ainsi que les soupirs de sa réussite.

Sa poigne se refrémit sur les détours de son coude afin de l'empêcher de trop s'éloigner suite au choc, veillant à s'en retirer bien assez tôt : et lorsqu'il l'observa à nouveau, du ciel crevant ses paupières pour venir contempler celui dormant dans celles de la Danseuse, l'enfant du soleil déclara un simple mot ;

« Félicitations. », glissa-t-il affublé d'un sourire.

Son attention vint trouver la haute cime des arbres entourant les berges d'Ensō, de cette lumière filtrante entre les feuillages d'une après-midi aventureuse. L'humidité et la chaleur se tamisaient avec l'arrivée approchante de l'automne – mais au cœur de l'été, leur poids demeurait tout aussi présent, éreintant pour qui n'y fut pas habitué.

Aditya glissa toutefois une ultime œillade à son élève.

« As-tu d'autres questions ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Jeu 20 Jan 2022 - 16:35
Affichant un sourire en retour à Aditya qui venait de la féliciter, la Mawehara fit ce geste habituel, cette cérémonie rituelle qu'elle faisait toujours après chaque affrontement ou apprentissage martial. Les bras le long du corps, elle s'inclina quelques instants face à son professeur, d'une vingtaine de degrés, la tête s'inclinant légèrement plus encore. Signe de respect totalement courant dans l'enceinte du Dojo envers tout adversaire qu'importe son rang, cela faisait partie de la discipline permanente de la Danseuse. C'était l'un de ses moteurs, cela faisait partie de ses convictions, de son identité, de sa nature.

« Merci pour cet apprentissage, Aditya-sensei. »

De nouveau redressée, elle regarda elle aussi en direction du soleil qui filtrait péniblement au travers des branchages et des feuilles qui formaient la canopée d'Hayashi no Kuni, ce ciel verdâtre aux nuances multiples qui ne semblaient avoir de limites que celles que l'on pouvait leur imaginer. La question du Shinrin la plongea pendant de longues secondes dans une réflexion. Est-ce qu'elle avait d'autres questions ? À vrai dire, oui, elle en avait des miliers. Mais plus que les autres, une en particulier l'intriguait. Ou du moins, cette interrogation travaillait son esprit depuis quelques semaines maintenant.

« Est-ce que tu penses que je suis prête ? Que je suis une véritable utilisatrice de l'iroujutsu maintenant ? Que je peux oser l'utiliser en combat sans avoir peur de louper un mudra dans le feu de l'action, rater mon jutsu et me retrouver à gaspiller de l'énergie que j'aurais pu employer autrement ? Je sais que j'en suis capable si je prend le temps, mais j'ai toujours peur de faire des erreurs, que cela conduise à une mort stupide par ma faute, par mon arrogance. J'ai l'impression de parvenir à maîtriser ces capacités, de les connaître, mais j'ai aussi l'impression de n'avoir qu'une infime expérience si je compare à ce que j'exige de moi-même lorsque je manie ma lame. Cela fait des mois que je travaille cet art et j'ai l'impression d'être capable de faire des choses, mais je sais aussi que je ne reste qu'une débutante. Est-ce que je peux vraiment me permettre d'en utiliser sans crainte ? Ou au moins de me lancer dans l'apprentissage de techniques précises et efficaces que je pourrais lancer en plein combat, sans avoir besoin d'un long temps de préparation et d'application du chakra ?.. »

Passant une main dans ses cheveux d'un air un peu embêté, préoccupée par ses propres capacités, jamais certaine d'elle avant d'avoir passé des années à faire un même mouvement, son exigence envers elle-même pouvait parfois même être un frein à ses avancées sans doute. Peut-être aurait-elle pu commencer de nouveaux apprentissages plus tôt que ce qu'elle n'avait choisi de faire. Et en même temps, si elle avait repoussé son apprentissage du raiton jusque là, c'était justement pour ce besoin de concentration. Alors était-elle prête ? Elle n'en savait rien. Et dans un sens, était-ce à elle d'en juger, ou valait-il mieux avoir un avis extérieur ? La seconde proposition lui avait semblé meilleure, aussi c'est pourquoi elle avait décidé de la poser là, à Aditya.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Aditya
Aditya

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Mer 26 Jan 2022 - 17:47
L’enfant du bois était loin d’être un étranger au silence : de compagnon ayant arboré ses flancs au cours de sa vie comme il ne fut le gardien de paroles qu’il baignait dans ses lettres de noblesse et de valeur, il était à l’ascèse une habitude, un ancrage où l’existence était pour d’autres synonyme de heurt, de bruit, voix et mouvement. De sa présence, il en fut une nouvelle fois témoin lorsque son égide vint tarir la langue de sa vis-à-vis, enfermer son esprit dans l’aube de la réflexion – son amante si attachée à ses détours – sous le couvert de l'interrogation qu'il avait placé dans l'air à son adresse.

Mais il ne la pressa pas. Ni d’un regard appuyé, ni de mots davantage prononcés : il patienta, lui laissa toute l'amplitude du monde pour rassembler les fragments de ses pensées et des doutes qui animaient son âme tel un petit démon effrayé par l'avenir.

Lorsque sa voix finit par trancher son vœu de mutisme, d'une main élevée dans ses mèches blondes par embarras et gêne tous deux mêlés, le jeune homme se contenta de l'observer ; lui laisser la liberté de trouver ses mots et de laisser libre court à sa psyché. Elle lui demandait si désormais, elle trouvait à ses yeux les revers d'une égale, d'une apprentie ayant su maîtriser ce qu'elle s'attachait tant à dominer. Un style double, unissant fer come poigne qui l'élèverait comme maîtresse de son corps et de son adresse parmi ses pairs. De cela, jamais n'avait-il douté qu'elle puisse parvenir à son orfèvre – il le lui avait confié, quelques temps après l'examen de la Brume, lors d'une discussion doublement animée par l'envoyée des Nuages appartenant au clan Sendai.

Une seconde fois, au lendemain du cataclysme répété par le Dieu de l'Eau sur les berges, où son élève comme sa mentor et sa partenaire s'étaient unies à ses côtés pour défendre le Nord de leurs terres, pour faire barrage à l'offense que représentait le Raonaka.

Cela faisait bien longtemps qu'Aditya ne la considérait plus comme une enfant à qui l'on enseignait les inconnus du monde – jamais n'en avait-il été le cas. Mais s'il fut véritable qu'un temps plaça ses journées sous le couvert du manque d'expérience et de l'incompréhension des aptitudes ninjas, elle était désormais une bien plus belle œuvre. La Mawehara s'était forgée elle-même pour atteindre ses buts, quels qu'ils soient : avait pavé son chemin de ses propres pierres où ses enseignements n'avaient été rien de plus qu'une main pressée dans son dos pour l'encourager à avancer, à avoir conscience en sa propre force... ses propres capacités.

Aujourd'hui n'était nullement différent. Dans ses yeux incertains, il pouvait discerner le regard de son élève désirant toujours trouver son approbation, ses conseils.

L'enfant du bois demeurerait égal à lui-même.

« C'est une question à laquelle je ne peux répondre à ta place, Miyuki. », sussura-t-il simplement, d'un ton épousant l'accalmie de ses veines.

Sa paume revint trouver le long de son corps tandis qu'il lui adressait un sourire presque dissimulé, pressé par l'agréable de ce moment. Charnière, de transition : il portait tant de noms que d'embranchements ne se présentaient à la jeune femme pour poursuivre sa vie comme elle l'entendait, d'autant de possibilités qu'il ne lui appartenait que de choisir.

« Si tu me demandes de juger ton caractère, je te dirais que tu es déterminée, précautionneuse, soucieuse des autres comme de tes capacités. Tes qualités résident dans la rigueur que tu t'imposes à toi-même : tes défauts dans les doutes dont tu loves ton pouvoir. »

L'éclat de ses prunelles, encrées dans l'azur des siennes, trahissaient cette bienveillance qui glissait sur ses paroles malgré leur franchise ; la chaleur de son encouragement malgré l'honnêteté brute qu'il savait qu'elle accueillerait non pas comme un outrage, mais comme ce qu'elle était. Une constatation loin de tout mépris ou rabaissement.

« Tu ne pourras maîtriser l'Iroujutsu complètement, en quelques jours, quelques mois – quelques années. C'est l'un de ces arts auquel nous devons adonner toute notre vie pour le parfaire, à rechercher éternellement l'amélioration. Tu débutes dans cette difficulté autant que je n'en suis qu'à mes prémices, moi aussi. Tu feras des erreurs comme je n'en ai fait, comme tant d'autres n'en ont fomenté à leur tour. C'est indéniable. Alors... non, je ne pense pas que tu le maîtrise. »

Son ton évoqua la simplicité de ses propos lorsqu'il termina son discours... avant de le reprendre, d'un rictus bien plus affirmé que précédemment, si bien qu'il vint parer son visage de son indulgence.

« Ce dont je suis certain, c'est que tu offriras chaque parcelle de ta volonté pour aboutir à ton objectif, pour que la crainte que tu m'évoques aujourd'hui ne devienne la confiance de demain. Tout ce dont tu as besoin, c'est de porter autant de certitude en toi-même que je n'en ai. »

Il ajouta, après une seconde de silence ;

« Tu es une kunoichi, une sabreuse comme d'une Irounin d'exception, Miyuki. Offres-toi l'orgueil de le reconnaître et de le devenir plus encore. »

Ses yeux se plissèrent sous l'égide de son sourire avant qu'il n'accorde au mutisme la valeur de ses dernières paroles : le laisser, doucement, ancrer la confiance qu'il avait évoqué dans les pensées de la jeune femme. Qu'importe qu'elle ne puisse demeurer sous son aile, au sein de leur équipe maintenant qu'il lui serait donnée l'opportunité d'en détenir une à son tour. Il demeurerait présent si elle en ressentait le besoin, quoi qu'il advienne.

« Et si malgré tout tes craintes demeurent au commencement, peut-être que ceci pourra te venir en aide. », souligna-t-il en glissant l’une de ses paumes dans le revers de son vêtement pour absoudre les encrages d’un sceau où un simple parchemin avaient trouvé la sureté de son corps. « Je tenais à t’en faire cadeau une fois l’examen clôt, mais je crains qu’il ne me fallut quelques temps de plus pour en dénicher un exemplaire. »

L’arche de son regard migra de ces savantes fibres de papier aux prunelles de celle qui demeurerait éternellement son élève, quand bien même elle ne portait plus cette appellation aux yeux de la Brume depuis déjà bien des lunes. Sa main ouverte lui présenta l’objet comme s’il ne lui appartenait déjà : qu’il ne revenait qu’à elle de s’approprier ce qui, dans son esprit, avait déjà son nom gravé sur ses détours.

« Encore une fois… félicitations pour ta promotion Chunin, Miyuki. », glissa l’ascèse sous l’ombre d’un sourire qui n’avait de propre que sa bienveillance envers elle.

Il ne tenait qu’à la sabreuse de s’en emparer, afin de poursuivre l’ouvrage que la Danseuse qu’elle était aujourd’hui avait tissé jusqu’alors depuis ses premiers débuts. Quoi qu’il en adviendrait… il demeurerait présent pour elle si un méfait trahissait son existence, si une incompréhension venait entraver ses aspirations. C’était-là son rôle : veiller sur elle comme sur chacune des âmes un jour placée sous ses ordres.


rouleau mentionné:


Fin du RP.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese https://www.ascentofshinobi.com/u1469
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki Empty
Jeu 27 Jan 2022 - 19:13
Préoccupée par ses doutes, la Mawehara avait finalement osé questionner son professeur, elle qui cherchait toujours à atteindre une perfection absolue qu'elle savait qu'elle ne pouvait pas même effleurer. Les réponses qui venaient les unes après les autres tantôt la confortaient dans ses doutes, tantôt la faisaient rougir, gênée des compliments qu'elle recevait. Se recoiffant à nouveau, incapable de trouver une sortie sur l'instant pour gérer ses sentiments, la blonde aux yeux argentés finit par se racler la gorge pour retrouver une contenance.

« Merci pour tes conseils... J'ai encore beaucoup à travailler pour m'améliorer... »

Alors qu'elle s'attendait simplement à ce qu'ils rentrent vers les bâtisses pour aller se reposer suite à cet entraînement, sachant qu'ils repartiraient bientôt pour Hi no Kuni avant de rentrer à Mizu, la Sabreuse fut surprise de se voir arrêter par Aditya qui avait visiblement autre chose à lui dire. Étonnée de le voir sortir un rouleau et le lui tendre, elle l'observa un instant avant de réagir. S'avançant vers lui à nouveau et tendant la main pour saisir et observer ce qu'il lui offrait, elle le prit entre ses deux mains pour mieux en voir les détails et en comprendre la nature.

« Merci beaucoup c'est... Je ne sais pas comment te remercier à la hauteur de ce que tu m'offres... Je ferai tout mon possible pour être digne de ce rang et de ce cadeau. Tu n'auras pas à avoir honte de moi sensei, je te le promets. »

Souriante, elle avait réussi à retrouver cet équilibre qui la caractérisait la plupart du temps, cette assurance au minimat apparente qu'elle travaillait tous les jours pour ne pas montrer la moindre faiblesse, la moindre prise à offrir à ses adversaires, mais qui, cette fois-ci, était bien réelle. La confiance qu'elle avait senti dans les mots et les actes de son chef d'équipe, elle était trop importante pour qu'elle puisse se permettre de la prendre à la légère, qu'elle prenne le risque de le décevoir. Non. Jamais cela n'arriverait. Elle s'en faisait le serment.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse

Baptême d'infâmie — ft. Mawehara Miyuki

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mawehara Miyuki | La Danseuse
» Avant l'équipe [Mawehara Miyuki]
» Les bubulles qui font mal [Mawehara Miyuki]
» S'occuper et s'améliorer [Pv : Mawehara Miyuki]
» [CS2] - Des questionnements (Feat. Mawehara Miyuki)

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: