Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Lun 18 Jan 2021 - 14:41

Les cours et les entrainements s’enchaînaient sans cesse dans un rythme effréné qui ne laissait pas le temps à Hideko de s’ennuyer. La jeune femme avait tant à apprendre, tant à rattraper. Elle donnait de sa personne et de son temps pour combler ses lacunes. Mais cela ne se ferait pas en quelques semaines. Tous les soirs elle allait à la bibliothèque après avoir rendu visite à sa petite-sœur. Finalement, Hideko ne rentrait chez elle que pour se nourrir et dormir.
Pouvoir passer si peu de temps dans son nouveau foyer – son appartement – l’attristait. Les pièces étaient encore vide. Hideko n’avait pas encore assez d’argent pour acheter du mobilier, voir plus luxueux encore, de la décoration. Elle y avait cependant placé les affaires de sa petite-sœur en prévision de son retour. Outre le problème de l’argent, elle ne savait pas non plus quoi acheter. Sa garde-robe était encore très sobre, à l’image de ce qu’elle avait toujours eu le droit de porter. Ses goûts n’étaient pas développés.


Alors que la journée de cours touchait à sa fin, elle fut appelée par la professeur. Invitée à aller dans une salle de réunion, elle rangea ses affaires et s’exécuta sans tarder. La crainte l’envahie : celle de l’inconnue, de l’inattendu. La morsure du froid attaqua ses mains. Aucune mauvaise nouvelle ne pouvait tomber. Ce devait donc être une bonne nouvelle, ou une opportunité. Son anxiété diminua.
Certains élèves étaient déjà parti en mission avec leur chef d’équipe mais Hideko n’avait pas eu cette chance. Une mission avait été confié à Yuga Denkou et Otsuki Mizuao, avant que Hideko ne rejoigne l’équipe Hogo. Elle ne pouvait donc y participer et attendait sa chance.
Arrivée au niveau de la petite pièce, elle vit deux shinobis à travers de l’ouverture vitrée de la porte. Ils étaient assis devant une table. Une chaise vide se trouvait de l’autre côté. Ils avaient l’air détendu et parlaient. Hideko toqua, attendit qu’on lui fasse signe, puis entra. Elle salua les deux shinobis et s’assit en suivant leurs instructions. L’homme de gauche prit un air sérieux et présenta à la jeune femme la première mission qui lui avait assignée. Elle attrapa le dossier que l’homme lui tendait et l’ouvrit tout en écoutant ses explications. Les ordres ne ressemblaient en rien à ce que Hideko s’attendait de recevoir. Il ne s’agissait pas là d’un chat à attraper en haut d’un arbre ou d’une personne lambda à aider. La mission, on ne peut plus sérieuse, consistait à enquêter et arrêter les exactions d’un gang criminel sévissant à Teitetsu. L’équipe serait composée d’elle-même, de @Nara Aizen et de @Sakai Iroha. Nara Aizen serait leur chef. Les Nara étaient connus pour leur intelligence et leur sens de la tactique. Le Chuunin devait donc assurer la réussite de l’équipe. Les feuilles qui défilaient devant elle comportait des informations sur les capacités des deux shinobis. Aucune cependant ne relevait d’un secret ou d’une importance particulière ; juste ce qu’il fallait pour que Hideko puisse comprendre les forces et faiblesses de ses deux camarades pour se positionner par rapport à eux.


L’entretien se poursuivit pendant une demi-heure, puis les deux hommes saluèrent l’étudiante et l’invitèrent à partir. Le départ se ferait le lendemain matin. Le groupe devait rejoindre au plus tôt le lieu de résidence de Daimyo afin de pacifier la région. Hideko plaça le dossier dans sa sacoche et fila sans tarder vers l’hôpital.
Les heures de visites étaient déjà passées, mais Hideko demanda à son amie et hôtesse d’accueil de lui laisser un peu de temps afin de parler à sa petite-sœur. En effet elle ne pourrait revenir la voir avant quelques jours, si ce n’est plus. Aya devait être prévenue et Hideko ne voulait que ce ne soit par personne d’autre qu’elle. Son interlocutrice, bien qu’hésitante, accepta. Hideko devait faire vite et ne pas tarder. Surtout, elle ne devait pas rencontrer de médecin, au risque que le blâme ne retombe sur son amie.
Lorsqu’elle parvint à la porte de la chambre d’Aya – sans avoir été remarquée – elle toqua deux fois et entra. La petite fille, à moitié endormie, sourit à la vue de sa grande sœur. Toutes deux échangèrent une bise et un câlin, puis Hideko expliqua la situation. Aya tenta de masquer la tristesse qu’elle ressentait en souriant et félicitant sa grande-sœur, mais cette dernière n’était pas dupe. La peur de voir mourir le dernier membre de sa famille, son dernier repère. La peur que plus jamais elle ne traverse le pas de cette porte. Hideko le comprenait. Mais pleurer ne changerait rien. Les départs se feront de plus en plus fréquents. Hideko ne pouvait lui promettre de revenir. Elle ne pouvait lui faire une promesse qu’elle n’était pas certaine de tenir. Elle la rassura cependant en lui disant qu’elle serait chapeauté par un homme compétent et qu’elle serait prudente. Il était bien trop tôt pour que Hideko n’accueille la mort à bras ouverts.


Le lendemain Hideko prépara assidument son matériel. Elle se vêtit d’un haut bleu marine, d’un short noir et de chaussures confortable ; son bandeau accroché à son bras droit, elle prépara également son sac à dos en prévision des épreuves qu’elle devrait endurer durant la mission. Provisions, sac de couchage, eau, pansements ainsi que tout le nécessaire pour survivre, comme on le lui avait enseigné. Par trois fois elle vérifia ses affaires puis, lorsque le temps la rappela à l’ordre, elle partit en direction du point de rendez-vous.
Hideko fut la première à arriver sur les lieux. En avance d’une demi-heure, elle vint se poser contre un mur. Ses yeux scrutèrent les va et vient en quête de son chef de mission et de son camarade. De nombreux regards la dévisagèrent à son tour, oscillant entre son visage et ses jambes. Marquées de tous les abominations et souffrances qu’elle avait traversée pour en arriver là, ces dernières ne manquait pas d’attirer le regard sur Hideko. L’impatiente se fut grandissante. L’attente insoutenable.





Dernière édition par Metaru Hideko le Ven 29 Jan 2021 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 19 Jan 2021 - 7:52
OBJECTIFS MISSION:

Tu étais assez surprise à la lecture de cette lettre cachetée, tu étais mandatée d’une mission bien singulière. Tu étais assignée à une équipe de trois ninjas, un autre genin et un chunin qui superviserait le périple. Vous deviez vous rendre à Teitetsu, un village minier où réside le Daimyo. Tu n’avais pas beaucoup de connaissances à ce sujet, n’étant pas très renseignée sur l’histoire du pays. Les objectifs étaient clairs, démanteler un groupe de malfrats pour sauvegarder les ressources minières. Le gang semblait être intéressé par un type de minerai en particulier, il était important d’y obtenir les informations. La sécurité des civils étant la priorité, il vous fallait agir avec prudence. Tu avais fini de lire le contenu ne pouvant plus t’en empêcher tu esquissais une mine satisfaite. C’est parfait, rien ne pourrait me rendre plus heureuse que cet instant avais-tu jubilé. On t’avait confié une mission digne d’intérêt, tu allais pouvoir briller à ton échelle. Il était important de te forger une réputation et c’était l’occasion parfaite. Tu n’envisageais pas plus que ça les dangers auxquels tu serais confronté, tu étais bien trop excitée à l’idée de partir à l’aube.

Tu n’avais personne à prévenir de ton départ, tu n’avais aucune envie d’inquiéter ton grand frère. Son instinct fraternel semblait s’être renforcé depuis qu’il était devenu père. Tu ne voulais pas t’attirer ses foudres, il était capable de te demander d’arrêter ce métier s’il menaçait la vie de sa précieuse petite sœur. Tu t’occupais alors de plier bagage, emportant avec toi le strict minimum. Tu étais assez confiante, c’était un défaut notable. Tu avais tendance à négliger les détails. Tu pensais à ses pierres précieuses, les minerais, il y avait de quoi se faire de l’argent. Tu te demandais même si tu n’avais pas mieux fait de t’abandonner au vol plutôt que gagner ta croute en tant que ninja. Dire que je m’embête à gagner ma vie honnêtement… avais-tu pensé. Tu n’y pensais que vaguement, tu restais quelqu’un de droit et juste. Disons, que tu avais un réel attrait pour les richesses. Il était difficile de te trouver des qualités, explosive et tumultueuse. Tu t’étais rapidement avachie sur ton lit pour penser à la journée de demain. Les yeux s’abandonnant aux rêves, il était temps de laisser ton esprit se reposer.

S’orientant en direction du centre-ville, il te fallait rejoindre les membres de l’équipe du jour. Tu cherchais une Metaru Hideko et un Nara Aizen. Ce n’étaient pas les noms qui t’aideraient à les identifier, mais un lieu de rendez-vous avait été établi. Tu t’y étais alors laissé porter, déambuler dans les ruelles de Kumo. Tu avais de quoi être de bonne humeur, ce travail répondait en tout point à tes attentes. Sur place, tu croisais une jeune femme à la chevelure argentée semblant désorientée et cruellement mal à l’aise. Elle m’a l’air un peu faiblarde… et elle se trouve bien là où je dois aller. Je devrais trouver un moyen de l’aborder pour vérifier s’il s’agit bien d’Hideko avais-tu songé. T’approchant de quelques pas, l’air songeur, tu lui demandas froidement son identité.

« Salut, tu es bien Metaru Hideko ? Je suis Sakai Iroha si jamais. La mission pour Teitetsu ça te parle ? »

Tu te tenais droite pour ne pas montrer d’impolitesse, tu n’étais pas très douée pour les premières impressions. Tu t’estimais t’être bien débrouillée, tu l’avais salué après tout. Tu espérais seulement ne pas t’être trompée de personne, avec Shuuhei tu avais conscience que les Metaru étaient assez farceurs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 19 Jan 2021 - 19:43

Aizen ne pouvait que féliciter intérieurement la nouvelle administration Kumojin qui avait subit une refonte après la reprise de Kumo par le Fukkatsu. En effet si au début il avait pu recevoir une mission ingrate qui consister à capturer un singe il comprit que les rapports de mission étaient bien analysés car plus ça allait et plus les missions lui correspondaient.

Au-delà de ça les missions étaient de plus en plus liées et cela prouvait une certaine optimisation. La missive qu’il venait de recevoir n’était pas sans lui rappeler ses deux dernières missions de rang B. Elle ressemblait à sa mission avec Ikari à Hidshu de par la présence d’un groupuscule voulant imposer sa loi. Mais cette fois c’était à Teitetsu, ville minière dans laquelle s’était déjà rendu par deux fois le jeune Chûnin. Et si cette mission lui rappelait sa mission avec un de ses élèves Akio c’était justement car elle y était directement liée. Il semblerait que la découverte de ce fameux minerai creux au contenu explosif ait appâté les convoitises de ce groupe qui se faisait jusque-là discret. Depuis son départ de Teitetsu les travaux d’aménagement de cette cavité découverte après une secousse sismique devaient être finis. Un protocole d’extraction sécurisée avait dû être mis en place se disait Aizen et le tout facilitait sans doute les agissements illégaux de ce cartel.

Aizen sourit en lisant un certain passage et la précision des objectifs. Ce n’était pas clairement dit car cela ferait sans doute pâle figure mais le droit de tuer était donné. Tout ce qui intéressait Kumo était de garder le chef en vie qui détenait sans doute des données importantes. Voilà donc jusqu’où était prêt à aller le village pour défendre les intérêts du Daimyo. Aizen n’en avait cure, au moins cette fois il ne s’embêterait pas à se concentrer pour garder des sbires en vie. Tuer était tellement plus simple et plus rapide.

Mais Aizen déchanta lorsqu’il prit connaissance des membres attribués à son équipe pour cette mission. Deux Genins. Aizen ne comprenait pas. Rien qu’à la lecture de l’ordre de mission le Nara avait du mal à admettre que ce soit une mission de rang B et non de rang A, peut être une histoire d’argent derrière cela se dit-il. Il repensa à la mission B qu’il avait eu avec Ikari, un puissant Chûnin. A deux ils avaient eu du mal à capturer et même à simplement battre un simple chef de gang certes puissant dans ses capacités mais pas très malin. Cette fois Aizen avait bien l’impression qu’il allait avoir affaire à un poisson d’un bien plus gros calibre. Si jamais un face à face devait avoir lieu contre un tel individu il doutait de pouvoir gagner avec seulement deux Genins à ses côtés. Il allait falloir être plus malin sur ce coup là et bien se préparer en amont. Aizen avait l’habitude d’être intransigeant mais pour cette mission il le serait d’autant plus. La moindre erreur pourrait être fatale.

Aizen se rendit au point de rendez-vous, au petit matin. Les rues commençaient déjà à s’affoler de tous les marchands qui mettaient en places leurs produits à l’extérieur. Aizen marchait tranquillement, il comptait arriver pile à l’heure car il aimait être précis même pour les choses banales comme la ponctualité. Il put facilement apercevoir son groupe, deux jeunes femmes en train sans doute de faire connaissance à moins qu’elles ne se connussent déjà. Aizen s’adressa directement à elles pour attirer leur attention sur lui tout en inclinant son buste légèrement en guise de salut.
« Bonjour mesdames, j’imagine que vous êtes Metaru Hideko et Sakai Iroha ? »
En énonçant le nom de la Metaru il posa clairement son regard sur la femme aux cheveux blancs qui n’était pas sans lui rappeler son élève Akio. Quand le nom de Sakai sortit de sa bouche il regarda cette fois la brune, bien plus grande que sa camarade. Prédiction sur un simple regard, prise d’information ou simple coup de chance, les deux femmes se demanderaient sans doute comment Aizen avait trouvé laquelle était laquelle. Aizen repris, toujours accompagné sourire chaleureux qui le caractérisait tant.
« Je suis Nara Aizen, chef désigné au groupe pour la mission à Teitetsu. »
Le Nara ne comptait pas plus que ça perdre de temps en besogne et devait directement mettre ces deux Genins dans l’ambiance afin qu’elles comprennent quel était le niveau d’exigence du Chûnin.
« Je ne vous cacherai pas que la mission qui nous est attribuée est à haut-risque. Elle est directement liée à une précédente mission que j’ai eu le plaisir d’également diriger. J’ai donc plusieurs informations qui me permettent de penser que la moindre erreur pourrait être fatale. »
Sans pour autant effacer son sourire son air se fit plus dur.
« Je vous préviens donc, je suis le chef de cette équipe et je n’apprécierais en aucun cas une remise en question d’un ordre lorsque la situation se voudra urgente. Néanmoins, vous êtes, vous aussi, des ninjas à part entière et c’est pourquoi je prendrais toujours en compte vos avis à leur juste valeur. Mais dans ce genre de mission la moindre seconde compte et si vous hésitez à écouter un ordre à un de ces moments alors vous mettrez la vie de tout le groupe en danger, voire plus vu le contexte. »
Cela ne pouvait être que des banalités pour certains mais c’était des rappels nécessaires face à des personnes qu’il ne connaissait aucunement. Il ne savait pas à qui il pouvait avoir à affaire et ces mots durs pouvaient avoir la capacité de déceler un froussard ou encore un insubordonné. Reprenant une voix qui se voulait plus apaisante il continua.
« Cela étant dit, j’espère pouvoir compter sur vous autant que vous pourrez compter sur moi. Le travail d’équipe sera primordial. Nous aurons tout notre temps de faire connaissance pendant le voyage. Je vous parlerais également de tous les détails de ma précédente mission dont découle celle-ci. Mais en attendant… »
Aizen tendit deux morceaux de papier pliés, un pour chacune d’elle. En ouvrant la feuille pliée elles pourraient y découvrir une carte de Kaminari. Afin d’éclaircir la situation Aizen s’expliqua.
« J’aimerais que vous traciez le trajet que vous trouverez le plus pertinent pour vous rendre à Teitetsu en partant de Kumo. Vous me présenterez ensuite votre choix en argumentant ce dernier. »
Carte de Kaminari:

Et voilà qu’elles pouvaient directement découvrir le sensei atypique que composait Aizen. Même si ce n’était pas ses élèves le Nara se devait de les tester, c’était sa manière de savoir petit à petit à qui il avait affaire. Jamais rien n’était de tout repos avec Aizen et savoir se battre n’était pas suffisant il fallait aussi avoir de l’esprit. Il avait proposé exactement la même épreuve à son élève Akio lorsqu’ils étaient partis ensemble à Teitesu, il était très curieux de savoir si l’une d’eux ferait mieux que lui. Il en doutait fortement. D’un sourire toujours aussi sincère Aizen conclut :
« Nous emprunterons le meilleur itinéraire des deux. Allez-y. »
Instaurer dès le départ une ambiance de rivalité entre les deux Genins, telle était la façon de faire du Nara.

Ordre de mission:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mer 20 Jan 2021 - 13:42

Une jeune femme vint mettre fin à son impatience. Elle était vêtue sobrement et portait un sabre à sa hanche. Hideko dut lever les yeux pour la regarder, la différence de taille était notable. L’inconnue engagea la conversation. En trois phrases courtes et froides, elle : confirma son identité, donna la sienne et la questionna à propos de la mission. Hideko fut décontenancée. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits avant de répondre.


- « Bonjour. Je suis bien Metaru Hideko, enchantée de faire ta connaissance, Sakai Iroha. J’ai effectivement été affectée à la mission de protection du territoire à Teitetsu. »


Hideko scruta Iroha. Sa posture droite contrastait avec son ton et ses paroles ; ses propos laissaient croire à une racaille, ses vêtement à une jeune femme normale et sa droiture à une personne respectable.
Les shinobis venaient pour la plupart de familles nobles et établies . Il y avait cependant une minorité de guerriers venant d’horizons divers : certains venaient du monde criminel. Le dossier qu’avait eu entre les mains Hideko décrivait ses capacités, non ses origines. A l’armée, tous étaient égaux. En théorie, seul le grade comptait. En réalité, les familles puissantes telles que les Metaru dominaient les postes à responsabilités des hautes instances du village.
Hideko se demandait s’il s’agissait de la première mission de sa partenaire. Elle ne désirait cependant pas poser la question, tant ce serait un aveux de faiblesse si ce n’était pas le cas. Il était très probable que seule Hideko soit inexpérimentée dans l’équipe. La petite débutante qui, dans l’esprit de ses coéquipiers, les gênerait certainement pour réussir la mission . Elle ne voulait pas être jugée avant d’avoir pu faire ses preuves. Elle assumait son manque d’expérience. Cela la motivait à aller toujours plus loin, travailler toujours plus.


Ses pensées furent interrompues par l’arrivée du dernier membre de l’équipe. L’homme sourit et préjugea de leur identité. Une question qui ne laissait pas réellement place à une réponse, tant cette dernière était convenue.
Il était entièrement vêtu de blanc. L’aura qu’il dégageait était semblable à celui des membres de l’ordre des adorateurs de la lumière. Hideko avait déjà été abordée par certains d’entre eux dans la rue. Comme tout membre d’organisatio ns, les adorateurs de la lumière se ressemblaient tous. L’individu n’en faisait pas exception.
L’homme se présenta sous le nom d’Aizen Nara et passa directement à la mission. Il souligna le fait que celle-ci était à haut risque. Elle était justement en lien direct avec sa précédente mission. Une certaine fierté se fit sentir lorsqu’il expliqua qu’il l’avait lui-même dirigée et menée à bien. Les informations qu’il possédait grâce à cette expérience leur serait d’une grande aide.
Son sourit s’effaça, le ton se fit plus sérieux. Aizen ne laisserait aucune place à l’insubordination. Chaque ordre devrait être suivi à la lettre. Les deux genins auraient cependant le droit et la possibilité de soumettre leurs avis en temps voulu. Aizen voulait être un meneur exemplaire ; tantôt autoritaire, tantôt à l’écoute en fonction de la situation.
L’information passée, il entama directement le sujet de la mission. Les discussions concernant celle qui avait précédée et leurs identités respectives se feraient pendant le voyage. Aizen voulait tout d’abord qu’ils se concentrent sur le trajet qu’ils allaient emprunter. Il leur donna à toutes les deux une carte du pays puis leur demanda de tracer, selon elles, le meilleur itinéraire pour arriver à bon port. La première « interrogation » avait lieu. Un petit test qui dévoilerait un peu des caractères des deux jeunes femmes. Cela permettait également à Aizen de mettre en pratique ses propos énoncés plus tôt.


Hideko saisit le morceau de papier et observa la carte. Par de maintes occasions elle avait traversé ces routes avec sa famille ; pour aller chercher les matières premières et pour vendre le fruit de leur travail. Les livraisons de matières premières avaient cependant été assurées, la plupart du temps, par des grossistes. Mais parfois, quand les livraisons se faisaient trop lentes et que le stock était vide, le patriarche allait se réapprovisionner avec Hideko. Teitetsu étant un village minier connu, leurs voyages les avaient déjà menés en ces lieux. Le village de Hideko se situait justement entre Kumo et Teitetsu, aux abords du lac. La route où avait eu lieu l’attaque était celle qui menait au port de Matshu. Elle connaissait donc très bien les lieux.
Une route longeant la montagne menait de Kumo jusqu’à son ancien village. Une seconde partait de celui-ci pour aller jusqu’à Teitetsu, longeant cette fois-ci le lac. Un pont en bois permettait de traverser l’affluent. De ce côté du lac – du côté gauche – il s’agissait du seul pont qui le permettait. Les routes principales évitaient la forêt et passaient donc plus au sud pour rejoindre Matshu. Seuls quelques villages s’étaient installés aux abords du lac, vivant de la pêche et du commerce entre le village minier et la ville portuaire.
Le gang qui sévissait pouvait se servir de points de passages pour contrôler les entrées et les sorties. Les informations contenues dans la missive mentionnaient une dizaine de membres. Le chef était cependant soupçonné de faire partie d’un groupe criminel plus important, potentiellement de mèche avec des pirates. Ce pont était tout désigné pour pouvoir être utilisé ainsi. Cependant, le risque qu’ils contrôlent bel et bien les entrées et sorties si loin de Teitetsu était faible, bien qu’existant.
Le plus rapide serait donc de prendre la route jusqu’au pont sur l’affluent. Ensuite, le groupe aurait deux possibilités : continuer sur les routes mais dissimulés en civil ou continuer dans la forêt sans passer par le pont à l’abri des branches.
Les ennemis pouvaient disposer d’éléments capables de sentir le chakra. Hideko était incapable de dissimuler le sien. Le trajet sur la route leur permettrait d’arriver sans éveiller les soupçons, mais serait plus lent et plus risqué. Traverser par la forêt serait plus rapide et ils pourraient toujours rejoindre la route par la suite avant de rentrer dans le village.
Si le pont était gardé et que les brigands comptaient les passages, ils pourraient être démasqués en passant par la forêt et en se joignant à un groupe de voyageurs. Le nombre de personnes données en amont ne serait pas le même devant les portes du village.
Mais les criminels disposaient-ils d’une telle organisation ? Hideko en doutait. Le pays se relevait à peine de la libération et la sécurité laissait encore à désirer. Les criminels devaient agir en toute impunité. De plus, une telle organisation mettait du temps à se mettre en place. Il était bien plus probable que les entrées soient filtrées au niveau de Teitetsu. Les shinobis pourraient agir librement jusqu’aux abords du village où ils devraient faire preuve de prudence.
Les entrées et sorties du village étaient sûrement contrôlées . Ils auraient donc à nouveau la possibilité de se dissimuler en civil. Le groupe pouvait également passer par-dessus les défenses sans se faire remarquer, de nuit par exemple. Mais à nouveau cela représentait un risque important. Un risque qui, selon Hideko, ne valait pas la peine d’être encouru. Finalement, ce sont les choix les plus simples et les moins risques qui marchaient le plus souvent.
Sa décision était prise.


- « Je vous propose de suivre la route qui part de Kumo et qui longe la montagne jusqu’à arriver à ce village. »

Elle indiqua un lieu situé au nord de la forêt, sur les rives du lac.

« Ensuite nous pourrons emprunter la route qui longe le lac jusqu’à Teitetsu. Un pont permet de passer au-dessus de la rivière qui alimente le lac. J’ai souvent emprunté cette route dans le temps, je la connais bien. On peut supposer que les criminels filtrent les entrées aux alentours du village. Nous devrions donc prendre une marge de sécurité et nous déguiser en civils quelques kilomètres avant. Nous pourrions discrètement nous mêler à un groupe de voyageurs, des caravanes par exemple, afin d’entrer dans le village sans éveiller de soupçons. »


Hideko avait appuyé chacun de ses propos en dessinant le chemin sur la carte. Elle la laissa ainsi quelques secondes, afin que les deux shinobis puissent visualiser son plan puis la referma. Ses deux mains vinrent se joindre au niveau de son ventre, la carte fermement tenue. Ses yeux tentèrent de déceler un avis sur le visage d’Aizen mais le chuunin ne laissa rien paraître. Ils se posèrent alors sur celui Iroha qu’elle écouta attentivement.



Plan du chemin proposé:


Dernière édition par Metaru Hideko le Ven 29 Jan 2021 - 11:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Jeu 21 Jan 2021 - 9:13
La jeune femme était bien cette Metaru Hideko que tu cherchais, te saluant avec politesse. Après quoi, quelques secondes s’écoulèrent dans une atmosphère silencieuse. Elle parait assez réservée, c’est pas plus mal avais-tu constaté. Tu n’étais pas très loquace, cette situation te convenait. Tu tentais de ne pas la dévisager pour ne pas l’inciter à te poser une question. Tu ne voulais pas paraître rustre, tu n’avais simplement rien à lui dire.

En scrutant les environs, tu observais une nouvelle tête se joindre à vous, se présentant comme le fameux chef de groupe. Tu jetais rapidement un coup d’œil à sa carrure avant de t’arrêter au niveau de ses prunelles. Tu ne voulais pas contrarier le chunin en te montrant distraite. Tu l’écoutais ainsi se donner des grands airs pour exposer les enjeux de la mission, détenant même des informations à son sujet. Tu comprenais qu’il ne s’agissait pas d’une simple promenade de santé, à cette annonce tu ne pouvais t’empêcher d’afficher un sourire narquois. Tu ne cherchais pas à te moquer de ton ainé hiérarchique, tu étais impatiente d’en découdre. Tu voulais vivre dans l’action, tu en avais assez de rester dans l’ombre.

Les avertissements du chunin avaient de quoi le rendre pompeux, son sourire était le seul réconfort. Il semblait mettre un point d’honneur à faire respecter son autorité. Tu n’étais pas quelqu’un de commode, mais tu savais respecter tes supérieurs de façade. Tu n’avais aucun intérêt à discuter un ordre, tu voulais juste monter les échelons. Je sens que vais finir avec un sacré mal de crâne avais tu grimacé. Le bref discours sur la cohésion d’équipe te rappelait ce qu’avait énoncé Yuga à l’académie des ninjas. Tu te disais qu’Aizen devait être lui aussi le chef d’une équipe de genins. Il souhaitait faire connaissances en route pour apporter des informations supplémentaires sur la mission.

« D’accord, c’est toi le chef. »

Tu attrapais la feuille de papier qu’il t’avait tendu, il te fallait inscrire un itinéraire pour rejoindre Teitetsu. J’ai l’air d’y connaître quelque chose ? Je viens de KAZE. avais-tu grommelé. Tu n’avais pas envie de t’exposer à cette honteuse révélation, alors tu cherchais à gribouiller comme tu pouvais un passage. Traçant un trait rouge partant de Kumo, tu te sentais bien embêtée quand il e fallait situer le pont permettant de traverser le lac. Au même moment, ta partenaire semblait s’avancer sur un itinéraire murement réfléchi. Elle avait même suggéré de se faire passer pour des civils pour ne pas éveiller les soupçons sur l’arrivée de ninjas. Tu étais soulagée d’avoir une collègue qui connait les environs. Le chunin devait avoir sa propre idée sur le meilleur chemin à emprunter, souhaitant faire participer les Genins. Tu avais presque de la sympathie pour son action, mais c’était à ton tour de montrer ton esquisse.

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Captur10

« J’ai tracé un chemin hasardeux car je ne connais pas les environs. Dans ces conditions, je préfère suivre la directive d’Hideko. J’apporte tout de même ma contribution. J’avais pensé profiter des points d’eau pour se ravitailler au niveau de la traversée du lac et à quelques kilomètres du village. J’optais pour rester dans des zones découvertes pour emprunter les sentiers. Je serais incapable de m’orienter dans cette forêt, il est plus facile de tomber dans une embuscade. »

Tu observais tes partenaires sans réelles convictions. Tu paraissais toujours assez stoïque, les lèvres retroussées avec une main sur tes hanches, l'autre portant la carte aux yeux de la fine équipe. Il était possible de faire un mix des deux idées, mais le choix revenait à Aizen. Tu te fichais d’obtenir validation, tu voulais juste profiter de cette mission. C’était l’occasion d’accomplir quelque chose de tes propres mains. Idéalement, j'aimerais commencer avais-tu soupiré.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Sam 23 Jan 2021 - 0:33

Aizen avait deux personnes bien opposées face à lui. La première, sûre d’elle, proposait son itinéraire se basant sur ses connaissances et avec des arguments solides. La deuxième semblait moins encline à ce genre d’exercice mais s’y plia tout de même en proposant une route dont même elle ne semblait pas convaincue. Des personnalités différentes mais intéressantes pour Aizen. Malheureusement pour elles leur aventure ne se résumerait pas qu’à la mission, Aizen déviait toujours vers d’autres objectifs secondaires.
« Bien. »
Dit-il pour signifier qu’il reprenait la parole après l’intervention de chacune.
« J’aime ton assurance Hideko. Je constate que tu as la chance de connaître la région. Ceci n’est pas injuste envers ta camarade, il faut toujours utiliser les armes à notre disposition. Cependant je trouve que tu vas trop vite en besogne mais surtout que tu es mal préparée en amont car l’ordre de mission ne corrobore pas avec certains de tes arguments. »
Aizen restait souriant malgré des paroles qui pouvaient paraître froides, il n’était pas là pour les caresser dans le sens du poil. Il était un Chûnin dont le rôle était de mener à bien cette mission et de faire progresser la génération qui le suivait.
« Tout prévoir est quelque chose que j’affectionne tout particulièrement comme toi apparemment. Mais se préparer à trop de choses est une perte d’efficacité. Les informations qui nous ont été donné mentionne un groupe d’une dizaine d’hommes qui semble vouloir agir dans l’ombre et se terrer quelque part. Il n’est pas question d’une prise en otage de la ville. Les chances que les entrées soient contrôlées sont infimes voire nulles. »
Aizen ne comptait pas s’arrêter là, s’il avait déjà pu voir des possibles failles dans le comportement de Iroha, la Metaru au contraire se comportait d’une manière strictement militaire. Elle le faisait penser à Akagi cette fois, mais tout sang-froid avait ses limites alors il décidait déjà de les tester pour ne pas avoir de mauvaise surprise plus tard.
« Aussi, ton choix de progresser avec les montagnes sur un flanc et la forêt de l’autre me semble peu judicieuse. Cela donne un terrain trop accidenté sans parler du risque d’embuscade provenant de tous les côtés même si sur le territoire cela semble peu probable. »
Il termina ainsi et se tourna vers Iroha cette fois. Le but de la manœuvre n’était pas de savoir qui était le meilleur en cartographie. Il n’y avait pas de meilleur choix, n’importe quel choix pouvait être critiqué même celui de Aizen quant à cette route. Ce qui comptait était son approche et la manière de défendre son point de vue. La grande brune avait, sans le savoir, tracé un chemin qui était quasiment identique à celui du Nara lorsqu’il avait calculé son itinéraire pour la première fois. En fait, mise à part ce tracé hasardeux, c’était la même route qu’elle proposait d’emprunter mais ce n’était pas cela qui comptait au final.
« Iroha, tu as beau avoir fait un choix que je trouve plus pertinent si je devais confier ma vie à quelqu’un durant ce trajet je suivrais Hideko. »
Les pincettes, Aizen ne comptait pas en prendre.
« Avant même que tu ne me présentes ton trajet je sentais que tu n’étais toi-même pas convaincue. Tu trouvais déjà des excuses pour quelque chose dont personne ne te blâmait encore. Je comprends que cette demande pouvait paraître atypique et ennuyante, n’ayant peut-être aucun rapport avec notre mission. Mais si Kumo a eu la confiance de me laisser diriger cette mission alors toi aussi fais-moi confiance et crois en ce que je fais ou te demande de faire. »
Bien que semblant peut-être tyrannique pour un rien au premier abords avec ses subordonnées Aizen ne s’en montrait pas moins juste alors il relevait également les réussites.
« Cela dit, je ne peux que féliciter ta franchise quant à ton approche. En plus dévoiler tes défauts tu n’hésites pas à mettre en avant ta camarade. Là où je pensais voir une rivalité j’observe déjà une camaraderie. Nous sommes une équipe, nous révéler ainsi tes faiblesses sur le terrain alors que cela pourrait donner une mauvaise image de toi à un supérieur est très altruiste. Je veux dire par là que plutôt que de penser à l’image que tu renvoies tu penses au groupe avant tout. »
Qu’elle eût calculé tout cela ou non, telle était l’analyse du Chûnin, il devait conclure cette partie afin de passer aux choses sérieuses.
« Ainsi, je décide que l’équipe empruntera le chemin choisi par Iroha. Mettons-nous en route, le temps du trajet nous donnera le temps d’éclaircir plusieurs choses. »
En route sur le chemin tracé par la plus haute des deux Genins Aizen se devait de leur expliquer le contexte de la mission. C’était la première fois pour lui qu’il devait réaliser une mission qui faisait directement lien avec une autre mission passée. Cela était grisant mais cela signifiait aussi tout le danger que cette dernière pouvait représenter. Il était loin de la basse besogne qui consistait à attraper un singe voleur.
« Comme promis, je vais vous expliquer ma mission précédente dont découle celle-ci. »
Les trois shinobis courraient, malgré cela parler normalement pour eux était une chose facile.
« La mission que j’ai reçue il y a quelques temps de cela était la conséquence de grandes secousses sismiques ayant lieu à Teitetsu. Ces dernières avaient causé des nouvelles ouvertures dans les grottes minières du territoire mais une avait particulièrement attiré l’attention. En effet un minerai inconnu avait été découvert ainsi que des créatures volantes enfouies dans cette cavité. Jugée trop dangereux par les autorités locales, Teitetsu a fait appel à l’expertise Kumojin pour intervenir afin d’assurer la protection des mineurs. Notre mission consistait principalement à s’occuper de ces créatures volantes et à se faire un premier avis sur le minerai en question tout en assurant la sécurité des lieux. »
Aizen laissa un temps de réflexion à ses coéquipières. Vu comme ça la mission ne semblait pas bien périlleuse mais tout dépendait de la nature du minerai découvert et c’est bien là que résidait tout le problème.
« Au final nous avons enfermé les créatures volantes dans une annexe inutile de la grotte car nous avons découvert que ces dernières devenaient agressives en cas de forte chaleur telle qu’une torche. »
D’où le choix d’un éclairage par réflexion de la lumière extérieure sur des plaques de cuivres successives tout le long de la grotte mais cela ne constituait pas une information pertinente ça pouvait attendre qu’elles le voient par elles-mêmes. Il ne fallait pas les noyer dans la masse d’information déjà conséquente.
« Après de rapides analyses des minerais découverts nous avons compris que ces derniers n’étaient qu’en fait des coquilles creuses remplies d’un gaz provenant directement des parois de la grotte. C’est d’autant plus inquiétant quand l’on sait que ce gaz est très explosif et ce ne sont que les découvertes préliminaires, ce gaz peut abriter d’autres dangers. Et il faut avoir à l’esprit que la structure de la grotte a été très largement fragilisé, des travaux de renforcement ont dû avoir lieu depuis mais le tout ne résisterait pas à des explosions trop importantes. Vous savez le principal si nous devons nous rendre dans cette grotte. »
Aizen leur avait dit quasiment tout ce qu’il savait et elles se retrouvaient maintenant sur un pied d’égalité quant aux informations de cette mission. Cette dernière comportait encore un tas d’inconnus qu’il allait leur falloir découvrir sur place. Mais avant toute chose Aizen se devait d’en savoir plus sur ses coéquipières, après qu’il ait répondu à leurs interrogations s’il y en avait.
« Si vous avez des questions, bien sûr, n’hésitez pas. »
Termina-t-il afin de leur laisser la parole si elles le désiraient.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Dim 24 Jan 2021 - 15:51

Iroha proposa le chemin opposé à celui de Hideko. Plutôt que de suivre les routes commerciales entre Teitetsu et Kumo, elle avait tracé la route passant au sud du lac et de la forêt. Iroha avoua ne pas connaitre les environs. Son tracé ne se basait donc sur aucun élément concret ; il s’agissait juste d’une idée sans aucun argument tangible. Hideko sourit intérieurement à cette proposition. Le choix d’Aizen devrait être simple dans ces conditions.
Elle fixa son chef d’équipe et l’écouta avec attention. Celui-ci complimenta son assurance, mais critiqua ses arguments : ils ne corroboraient pas, selon Aizen, à l’ordre de mission. Hideko afficha sa surprise, au contraire, la jeune femme avait essayé de prendre toutes les facteurs en considération. L’ordre de mission était simple. Les forces de l’ennemi se composaient d’un groupe de dix hommes établi dans une caverne. Le chef bandit était un étranger qui faisait potentiellement parti d’un groupe criminel plus important. Les vauriens étaient en plus de mèche avec des pirates de la région. Il y avait donc trois types d’adversaires à prendre en considération. De plus, les criminels pouvaient avoir cirés la pate de certains soldats locaux pour les avoir à leur botte, comme cela se faisait toujours. Il était facile de corrompre le cœur des hommes, à condition d’y mettre le juste prix.
Hideko avait prit en compte ces différents paramètres pour formuler ses arguments, en se basant sur ses connaissances approfondies du terrain. Comment préparer trop de choses pouvait être une perte d’efficacité ? Cela n’avait aucun sens. Tout au plus c’était une perte de temps, mais pas une perte d’efficacité. De plus elle n’était pas d’accord sur le fait qu’il était assuré que les entrées ne soient pas contrôlées. Aizen ne connaissait-il donc pas les combines de base de tout crime ? C’était pourtant une règle évidente : placer un guetteur aux entrées importantes pour ne pas se faire attraper. Une réaction toute naturelle qui pouvait même s’observer dès l’enfance : un petit groupe d’enfants un peu habitués placera toujours des guetteurs avant de commettre ses crimes.
Aizen cita ensuite le terrain accidenté que faisait traverser le chemin de Hideko. Or il n’était nul question de terrain accidenté puisque cette route était très fréquentée par les convois entre Kumo et Teitetsu. Les versants de la montagne s’arrêtaient totalement avant la forêt. De fait, le chemin était pratiquement tout le temps plat. Tout au plus quelques collines venaient perturber les pas des voyageurs.
Parler d’embuscade si loin de Teitetsu, alors que lui-même venait d’affirmer que les entrées du village minier ne devaient pas être surveillées, eut fini d’entamer sa crédibilité. Hideko prit une posture sérieuse. Elle arbora un masque de confiance et de sérénité. Avec toutes ces années d’obéissance, Hideko était passée maître en la matière pour cacher ses réels sentiments et ses pensées les plus profondes. Aizen était le chef, elle lui obéirait. Pour autant, la confiance qu’elle lui avait accordé dès les présentations faites venait de disparaître. Hideko devrait être prudente, elle ne pourrait pas compter sur lui si la situation venait à s’envenimer. Obéir tout en veillant à sa propre survie, un vieux schéma qui se répétait encore. Hideko bouillonna intérieurement sans en montrer ne serait-ce qu’un petit signe extérieur.
Aizen décida qu’Iroha avait proposé le chemin le plus pertinent. La maigre flatterie qu’il concéda à Hideko ne changea rien à la situation. Celle-ci le remercia d’un hochement de tête accompagné d’un sourire chaleureux. Une comédie digne des meilleurs spectacles.
Hideko écouta d’une oreille distraite le reste du discours d’Aizen. Il évalua les propos des deux shinobis qui l’accompagnaient, jugeant de leur pertinence et leur justesse. La mascarade terminée, le couperet tomba enfin : l’équipe suivra le chemin de Iroha. Hideko acquiesça et fit mine de comprendre. Toute protestation ne serait qu’une perte de temps : Aizen avait prit une décision et elle était irrévocable. Son masque de confiance et de sérieux contrastait totalement avec ses pensées profondes. Toute sa vie elle avait dû faire semblant, ce jeu était donc aussi simple que de s’habiller pour elle.


La décision du chemin prise, le groupe se mit en route vers Teitetsu. Aizen passa à l’explication de la précédente mission qu’il avait réalisé : de puissants tremblements de terre avaient frappé Teitetsu. Ces derniers avaient ouvert de nombreuses galeries dans la montagne. Une cavité en particulier avait attiré l’attention à cause de la présence d’un minerai inconnu. De plus, des animaux volants non identifiés s’en étaient échappés. Les autorités avaient immédiatement interdit à toute personne de s’approcher de la galerie afin de protéger la population locale. Elles avaient ensuite appelé Kumo afin que des shinobis puissent protéger les mineurs et enquêter sur le minerai et les créatures volantes.
Le groupe, dont faisait parti Aizen, avait découvert que les créatures devenaient violentes lorsqu’elles étaient exposées à de fortes chaleurs. Par précaution les shinobis les avaient enfermées dans une cavité, les replongeant ainsi dans leur sommeil éternel.
L’analyse des minerais avait révélé qu’il s’agissait en réalité de coquilles creuses emplies d’un gaz hautement explosif. Des travaux de renforcements avaient dû être effectué afin de consolider la structure de la nouvelle cavité. Cependant, si le gaz venaient à être enflammé, rien ne pourrait résister à l’explosion qui s’en suivrait.


Hideko écoutait avec attention l’histoire d’Aizen. Ainsi, en plus des ennemis ils devraient potentiellement faire attention au gaz et aux animaux qui pourraient être à nouveau libérés. Leur nombre réel, leur origine, leur localisation… Aucune hypothèse ne pouvait être formulée tant les informations les concernant étaient maigres. Quant au gaz, il pouvait également avoir des effets secondaires en cas d’inhalation. Les shinobis devraient donc au maximum éviter d’entrer en contact avec.
Ces deux faits compliqueraient la tâche de Hideko, si combat il devait y avoir. Elle ne pourrait pas utiliser ses techniques Katon et devrait être très prudente en utilisant ses techniques de métal. Si deux pièces de métal s’entrechoquaient, ou si un projectile tapait un rocher et qu’il y avait une étincelle… Hideko devrait au maximum se contenter de son Taijutsu.
Aizen demanda à ses deux coéquipières si elles avaient des questions. Hideko en profita pour cibler les quelques zones d’ombres qui lui paraissaient les plus importantes. Agacée, déçue elle se reconcentra. La priorité était la préparation de la mission et les explications d’Aizen.


- « Oui j’aurai plusieurs questions. Pourriez-vous nous décrire la forme de ces créatures volantes ? Ont-elles des points faibles ? Comment attaquent-elles ? Il n’est pas impossible qu’il y en ait d’autres et que nous devions les combattre à nouveau. »

La montagne pouvait abriter un réseau de galeries où ces créatures vivaient cachées aux yeux de tous.

« Que savons-nous de leur anatomie ? Est-ce que l’on sait si ces coquilles qui renferment les poches de gaz proviennent de ces créatures ou si nous devons nous attendre à d’autres surprises de ce genre ? »

Hideko préférait se préparer à tout danger, parer à tout inconnu.

« D’où vient ce gaz ? Vous avez dit qu’il provenait directement des parois de la roche, mais comment s’est-il retrouvé dans ces coquilles de minéraux ? Ces créatures volantes en sont-elles l’origine ? Qu’en pensez-vous ? »



Dernière édition par Metaru Hideko le Ven 29 Jan 2021 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Lun 25 Jan 2021 - 10:31
Les deux chemins avaient été proposé au Chunin. Tu observais le jeune homme s’exprimer sur le sujet. Il avait commencé par complimenter ta partenaire sur sa connaissance cartographique de la région et son assurance, mais ne semblait pas saluer sa précipitation. Aizen estimait qu’il n’y avait nullement besoin de prévoir toutes ces éventualités, le plan d’Hideko reposant sur une élaboration judicieuse. Il avait évoqué les chemins escarpés des montagnes et les embuscades potentielles, si ces routes étaient utilisées pour le commerce il n’était pas impossible de tomber sur des bandits. Tu n’avais pas envie de gérer le menu fretin, les commerçants étaient assez riches pour financer leur propre mission. Tu n’avais pas vu les failles qu’évoquait Aizen, tu estimais qu’Hideko était le choix judicieux puisque ton tracé ne reposait sur aucune connaissance.

Le chunin t’avait précisé ne pas être prêt à te confier sa vie, préférant la sécurité qu’apportait l’assurance de ta partenaire. Tu ne comprenais pas sa conjecture, tu n’avais pas demandé à tracer ce chemin et tu n’allais pas affirmer quelque chose dont tu ignorais les paramètres. Il était important de jouer la carte de l’honnêteté et tu estimais que reconnaitre ses faiblesses était important pour mieux anticiper les dangers. Tu n’avais pas envie de tromper tes camarades par orgueil. Tu n’étais pas le guide idéal dans ce pays et tu en avais parfaitement conscience. Il te demandait de lui faire confiance avant de te féliciter pour ta franchise évoquant ta position au sein du groupe. Il avait énoncé le verdict, optant pour suivre ton chemin au détriment de celui d’Hideko. Pour une surprise, je m'y attendais pas avais-tu pensé. La balance du pour et du contre semblait jouer en ta faveur, mais tu n’en récoltais aucune satisfaction. Tu t’étais décidé à prendre la parole, tu avais toi aussi des remarques à faire.

« Je ne pense pas qu’il était judicieux de mettre en compétition deux personnes sans aucun lien. Vous ne connaissez pas nos tempéraments, comment pouvez-vous anticiper nos réactions ? Il est important de respecter les limites de chacun. »

Tu ne voulais pas le contrarier, tu ne cherchais qu’à comprendre. Tu avais veillé à ne pas dépasser les règles de bienséance puisqu’il s’agissait d’un supérieur. Tu savais respecter l’ordre et la hiérarchie au détriment de tes émois personnels. Tu avais besoin du Chunin pour réussir cette mission, tu n’avais pas l’intention de ruiner cette opportunité. Tu n’avais ainsi pas perdu plus de temps pour te mettre en route.

« Je vous suis. »

Aizen partageait ses informations sur Teitetsu, sa précédente mission concernait des secousses sismiques. Les déformations provoquées dans les cavités étaient responsables de l’apparition d’un nouveau minerai. Il précisait que des créatures volantes avaient infesté les lieux, elles étaient attirées par le minerai en question. Ils ont décidé d’enfermer les bêtes loin des sources de chaleur qui impacteraient directement leur agressivité. Après analyse du minerai, son équipe avait découvert la présence d’un gaz fortement explosif dans la coquille. Des travaux ont été réalisé pour renforcer les fondations de la grotte.

Tu prenais notes des informations révélées par le Chunin, il était important d’échanger les connaissances en possession pour assurer la réussite de la mission. Tu possédais un élément magmatique, pouvant enflammer le gaz et produire une explosion. Fait chier, manquait plus que ça ! avais-tu grommelé. Autant dire que tu représenterais un handicap pour tes coéquipiers en présence de ces minerais. Tu écoutais avec attention les questions de ta partenaire, elles te paraissaient pertinentes. Tu ne t’étais pas attardée sur la menace que les bestiaux représentaient, tu voulais des précisions sur les nouvelles conditions de vie.

« Les créatures volantes n’ont pas accès à l’extérieur ? Comment se nourrissent-elles dans ces conditions ? Vous avez explorés l’annexe de la grotte avant d’y enfermer les bêtes ? »

Tu tentais de te reprendre, soufflant un peu avant de reprendre. Tu n’aimais pas l’idée de savoir des animaux enfermés, la mort était une option préférable. Le groupe ne cherchait qu’à protéger les mineurs, mais il ne fallait pas négliger la vie d’êtres vivants. Néanmoins, les coquilles de gaz te posaient un problème.

« Je suis une assimilatrice Yôton par conséquent je maitrise la lave dans son simple aspect. Je ne peux utiliser mes compétences dans la grotte, c’est bien ça ? »

Tu allais rapidement devenir inutile si tu ne peux utiliser tes pouvoirs chakratique dans l’enceinte de la grotte. Les malfrats s’y trouvaient et tu n’avais pas l’intention de rester sur la touche.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mer 27 Jan 2021 - 22:17

Hideko n’eut aucune réaction quant à la décision, peut être controversé, d’Aizen. Elle accueillit cette dernière avec un simple sourire et continua de se concentrer sur la mission en cours. Si Aizen pensait de cette manière poussait dans ses retranchements la Genin aux cheveux blancs il se fourvoya. Peut-être qu’elle se fichait que le Chûnin lui donne raison ou pas après tout.

Mais contre toute attente ce fut la grande brune, Iroha, qui contredit la méthode d’Aizen. Alors que le Nara avait critiqué la décision qui semblait la plus judicieuse au premier abord et félicité un choix semblant plus hasardeux, c’était celle qui aurait dû être contente qui se plaignit. Tout ceci plaisait bien à Aizen. Bien que très étonné d’un tel comportement il n’en montra rien et resta souriant tout en écoutant Iroha. Il en apprenait déjà tellement sur elle grâce à cela. Il avançait même s’il n’avait pas pu percer à jour la Metaru bien qu’elle fut peut-être sincère dans son non mécontentement. Elle lui faisait encore un peu penser à Akagi, sans doute un cousin à elle d’ailleurs, même si ce dernier avait perdu plutôt vite son sang-froid face à son senseï.
« Tu as bien raison Iroha, je ne connais rien de vous et encore moins vos limites. Je n’ai rien anticipé justement, je suis dans une phase de découverte. S’il important de respecter vos limites il est encore plus important pour moi de les connaître dès maintenant. Imagine un instant que ta camarade aurait eu envie de me tuer pour ces simples remarques. Ne crois-tu pas qu’il est plus prudent de découvrir une telle chose ici plutôt que plus tard, entourés d’ennemis en situation critique ? »
Aizen comprenait ce que voulait dire la jeune femme mais c’était maintenant à elle de comprendre sa démarche. Ils n’allaient pas faire une promenade de santé au sein du village, bien à l’abris. Ils couraient peut-être droit vers des dangers menaçants leur vie. Le contexte ne laissait pas de place à la bienveillance et si elle était gênée par ce genre de méthode elle n’avait sans doute encore rien vu.

Une fois ce petit test passé et la route entamée, chacune d’elle posa des questions très pertinentes quant aux explications d’Aizen sur sa mission précédente directement liée à celle-ci. Les créatures volantes étaient un sujet phare pour ses deux compagnons et à raison. Pourtant Aizen n’avait pas beaucoup plus d’éléments de réponses. En effet lors de sa précédente mission, une fois ce problème neutralisé, il ne s’était pas attardé dessus. Pourtant il avait été plus loin que ce qu’il lui avait été demandé en capturant une de ces bêtes pour la remettre au complexe scientifique. Malheureusement, il n’avait pas eu d’information quant à la nature de ces créatures.
« Je comprends vos interrogations sur les créatures volantes, j’en partage certaines. Elles ressemblent à des chauves-souris bien que leur mode de vie semble avoir altéré leur physique. Elles ont une couche blanchâtre au niveau de ce qui semblerait être leurs yeux et ont des ailes tellement fines que l’on peut voir presque à travers. Elles sont très fragiles et nous n’avons pas eu à les combattre. Nous devions simplement tester leur réactivité à la lumière afin d’assurer la sécurité de la grotte. Au final nous les avons enfermés par zèle car aucune torche n’est censée pénétrer cette zone. Une des raisons qui nous a poussée à choisir des plaques de bronze pour éclairer l’intérieur. Nous n’avons donc rien à craindre d’elles tant qu’il n’y a pas de source de chaleur, c’est là qu’elles deviennent agressives. »
Aizen se tourna vers Iroha pour compléter sa réponse.
« Je n’ai pas beaucoup plus d’information à ce sujet, je n’ai eu aucun retour quant au spécimen remis au complexe scientifique. Nous nous sommes aussi demandé comment avaient-elles survécus ainsi et l’annexe était vide mais ce n’est pas impossible qu’elles aient pu s’échapper. Cela dit je pense que l’activité humaine qui doit y avoir à l’intérieur maintenant les effraye. »
Aizen ne pensait pas que ces créatures seraient un problème mais c’était bien une donnée qu’il fallait garder en tête si jamais ils devaient pénétrer dans cette grotte. Il retourna son attention de nouveau sur la Metaru qui avait d’autres questions toujours aussi précises.
« Comme pour la créature, le complexe scientifique n’a fourni aucune information sur l’échantillon de roche ramené. Je ne vous cacherais pas que je pense que cette mission a été déclenché dans l’urgence de la situation même s’il nous manque des informations essentielles, nous devrons faire avec pour le moment. Je ne suis pas expert en la matière mais je pense que ces roches font peut-être directement partis de la paroi. Cette dernière serait par endroit rempli de ce gaz et ces roches ne seraient que des excroissances creuses dans lesquelles se déverserait le gaz. Ce sont donc ces parties qui sont particulièrement dangereuses mais manipulées avec précaution il n’y a aucun risque. J’en ai fait moi-même l’expérience, le reste la paroi est très solide et le gaz ne peut pas s’en échapper si facilement. »
Si on omettait le fait que la première mission avait été déclenché car des mineurs s’étaient sentis mal après avoir pénétré la grotte… Il pouvait garder cette information pour le moment car il n’en savait pas plus et cela ne servirait qu’à faire grandir leurs craintes. Iroha, maligne, parla de ses capacités et du possible handicap dans cette grotte. Aizen allait justement y venir.
« Justement Iroha, tu anticipes ce sur quoi je souhaiter axer la suite de la discussion. Dites-moi chacune quelles sont vos capacités. N’hésitez pas à me donner le plus de détails possibles, de vive voix c’est plus instructif qu’un simple dossier. »
Assimilatrice de lave… Une capacité fort intéressante et puissance qu’il fallait user avec soin lorsque l’on était entouré d’alliés. Il reprit pour en revenir à la question.
« Effectivement, toute utilisation de ce qui dégagerait de la chaleur est à proscrire. De plus comme vous vous en doutez je manipule les ombres, un pouvoir fort handicapé par la nature même d’une grotte car l’éclairage mis en place n’est pas forcément puissant. Surtout que ce dernier est éteignable rapidement. Nous pouvons donc d’ores et déjà conclure qu’il faudra au maximum éviter tout affrontement au sein de cette grotte. Nous réfléchirons tout de même à comment agir si cela devait arriver. »
Aizen observait attentivement ses coéquipières, étaient-elles encore plus inquiètes face à cette mission ? Paressant déjà compliquée, elle le semblait encore plus maintenant que Aizen avait développé tous les aspects de la mission qui la précédait. Plus il parlait et plus il y avait d’inconnus et c’est bien pour cela que ce dernier trouvait cette mission très périlleuse. Pourtant, Aizen restait confiant bien que la prudence allait être sa première priorité. Il continua sur ses capacités avant de questionner de nouveau les deux Genins.
« Mais fort heureusement ce n’est pas la seule corde à mon arc. Je tente d’acquérir les pouvoirs des samouraïs, je pense que ma maîtrise n’est pas encore arrivée à maturation cependant je manie plutôt bien le katana. J’use également quelques fois du Doton. Aussi, parlez moi de vous plus personnellement quant à ce que vous ressentez face à l’approche du début de cette mission. Est-ce votre première mission de ce niveau ? Avez-vous peur ? »
Aizen n’avait que très peu l’habitude de poser ce genre de question mais ils avaient le temps et il se dit que les réponses pouvaient être intéressantes. Et, au final, valait mieux bien connaître celles dont sa vie dépendrait peut-être dans les jours à venir.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Ven 29 Jan 2021 - 14:44

Toute une suite de questions, dont nombreuses seraient celles qui ne trouveraient pas réponses. Hideko voulait cependant déterminer avec précision l’étendue des connaissances qu’avait Aizen sur la situation. Connaître ses lacunes c’était connaître ses faiblesses.
La remarque de Iroha à l’encontre d’Aizen lui revint à l’esprit. Elle n’avait pas rebondit dessus avant de partir, mais elle se remémorait maintenant ses mots. De toute évidence, Iroha ne se souciait pas de subir des répercussions ou des remontrances. L’exacte opposée de Hideko.
Iroha ne trouvait pas d’intérêt à mettre en compétition les deux genins alors que Aizen ne les connaissait pas. Hideko avait un avis moins tranché, ce petit test de la part de leur chef était intéressant. C’était la décision qui avait suivi qui la choquait et qu’elle jugeait absurde. Mais elle ferait avec et passait au-dessus.


Iroha enchaîna sur ses propres interrogations avant que Aizen ne puisse répondre aux premières. Ses questions pertinentes enrichissaient celles de Hideko : elle demanda des précisions concernant les créatures volantes. Ses derniers mots mirent en évidence un problème de taille : Iroha étant une assimilatrice Yoton, elle ne pourrait potentiellement pas utiliser ses capacités dans la grotte. La moindre chaleur émise de son corps pourrait tout faire exploser. Comment pourrait-elle alors les aider ?
Aizen ne laissa pas le suspens durer plus longtemps et commença à répondre à toutes leurs questions et remarques.
Le Chuunin justifia son comportement par la volonté d’en apprendre plus et donc de tester leur capacité d’analyse et de réflexion. Hideko l’avait compris et y voyait là un comportement tout à fait adapté. Un chef se devait cependant de prendre de bonnes décisions avec les paramètres qu’il avait à sa connaissance. C’était là la raison même du chef. Hideko était en accord avec ses actions et en désaccord avec ses décisions.
Il apporta ensuite des réponses à leurs questions, en commençant par les créatures volantes. Ces dernières avaient la forme de grandes chauves-souris.
Leur mode de vie très particulier et en totale autarcie avait grandement altéré leur forme physique et leur comportement. Il était déjà incroyable que des créatures puissent survivre dans un environnement totalement clos, sans lumière ni contact avec l’extérieur. Cette évidence dévoilée, Hideko n’avait aucun mal à croire ce qui pourrait suivre, bien que cela puisse être aberrant.
Leurs yeux, ou plutôt ce qui semblait être leurs yeux, était recouvert d’une couche blanche. Ces animaux n’étaient pas en contact avec à l’extérieur et donc à la lumière du soleil : ils devaient logiquement être aveugle. Comme les chauves-souris, ils devaient se repérer à l’aide de cris. Leurs ailes étaient aussi très fines et délicates. Leur anatomie particulière les rendait donc fragiles et très sensible à tout contact physique, à la chaleur ou à la lumière du soleil. Se débarrasser d’elles ne serait donc pas très difficile, si la situation le nécessitait.
Afin de contourner le problème que causaient les torches, donc le feu et la chaleur, le village avait installé un système de miroir. Le mécanisme permettait de capter la lumière de l’extérieur et de la rediriger vers l’intérieur : une solution particulièrement ingénieuse.
Aizen n’en savait pas plus sur ces créatures. Il avait amené un spécimen au Complexe Scientifique afin que ses membres puissent l’étudier. Aucune nouvelle information ne lui avait cependant été donnée.


Le Chuunin enchaîna sur les minéraux remplis de gaz explosifs. Il en avait également ramené un échantillon aux scientifiques. Comme pour les créatures, Aizen ne disposait d’aucune nouvelle à ce sujet. Partir ainsi sans avoir ces éléments de réponses l’avait amené à penser que cette mission avait été demandée pour répondre à l’urgence de la situation. Les shinobis devraient donc faire avec, en veillant à bien respecter les maigres connaissances qu’ils avaient à leur disposition.
Aizen pensait que ces roches n’étaient pas faite d’une matière différente de la parois de la grotte mais en faisaient parti. Ainsi il devait s’agir de roches creuses où s’était écoulé le gaz qui devait évoluer dans les fissures de la roches. Les mouvements de la roche, l’eau, le vent ; nombreux étaient les éléments qui pouvaient expliquer la présence de ces fissures. Ainsi, s’ils évitaient de briser ces cristaux, en les visant directement, ils ne couraient pas de danger particulier. Ce paramètre ne venait pas remettre en question les problèmes de Iroha. Sa capacité à se changer en lave représentait un danger trop important : elle devait éviter au maximum de s’en servir.


Les explications faites, Aizen demandait maintenant à ces deux coéquipières de détailler leurs capacitées. Tous trois devaient normalement avoir eu possession un dossier qui en faisait mention. De plus, le Chuunin devait avoir eu accès à des informations supplémentaires. Il préférait sûrement confirmer directement ces données.
Il confirma, avant de laisser les deux jeunes femmes s’exprimer, que toute utilisation de la chaleur était à proscrire. Iroha ne serait pas la seule handicapée : Aizen étant un membre du clan Nara, son pouvoir lui serait inutile dans une cave où la lumière parvenait difficilement à pénétrer. Sa maîtrise des ombres était sujette à la présence de la lumière. En son absence, il ne pouvait s’en servir. Ainsi deux des trois shinobis ne pouvaient se servir de leur capacité innée.
Hideko prit un instant de réflexion à ces mots. Les équipes devaient être formés en fonction des forces et faiblesses de chacun afin de correspondre au mieux à la mission et à ses prérequis. Cela dépendait évidemment des effectifs disponibles et d’autres paramètres tels que l’expérience ou les connaissances. Dans leur cas, pourquoi avoir envoyé ces deux shinobis alors que le village avait connaissance de l’environnement dans lequel ils évolueraient ? Hideko ne parvenait pas à comprendre un tel paradoxe.
Aizen suivait la voie du Bushido et par extension celle de l’épée. Bien qu’il maîtrisât pas complètement ces arts, il pouvait s’en servir avec assez d’efficacité pour se battre. Il possédait aussi la maîtrise de la Terre, un pouvoir qui leur serait très utile dans un tel environnement. Il semblait donc que le choix de le prendre pour chef de cette mission était tout justifié : il connaissait le terrain, la situation et pouvait se battre ; mais pourquoi Iroha ? Hideko savait qu’elle n’aurait pas de réponse à cette question. La situation était ce qu’elle était et elle n’avait d’autre choix que de l’accepter.
La dernière question que posa le Chuunin prit Hideko de court. Il s’agissait effectivement de sa première mission ; une quête dont l’importance ne faisait aucun doute. L’homme voulait savoir si elles avaient de l’appréhension, si elles avaient peur face au danger qui se profilait.


Hideko voulait éviter d’en venir à ce sujet, pour ne pas dévoiler au grand jour son inexpérience et souffrir d’un jugement qui, selon elle, n’avait pas lieu d’être. Les choses ne se passaient pas comme elle l’aurait espéré : la question fatidique avait été posée. Il lui vint tout d’abord l’idée de mentir. Une réaction toute naturelle de fuite face à la menace qui se profilait. Hideko repoussa cette idée. Elle ne pouvait mentir sur un fait aussi important. Il s’agissait d’une mission en équipe, la confiance était un facteur clé. Mentir sur son expérience c’était faire courir un risque à tout le groupe ; risquer sa propre vie. De plus, Aizen devait sûrement en avoir déjà connaissance.
Elle prit donc la parole en premier, veillant à peser chacune de ses paroles.

- « Merci pour ces réponses, ça me permet, nous permet d’en connaître plus sur la situation et de pouvoir s’y préparer au mieux. »

Hideko préférait amplement faire des hypothèses et se tromper que de partir sans réfléchir face à l’inconnu.

« Je suis une membre du clan Metaru, je maîtrise donc le métal. Je possède des attaques et des défenses de bases. Je suis aussi capable d’immobiliser partiellement mon adversaire : ses jambes ou ses bras par exemple. Cela pourrait nous être utile pour les arrêter, vu que vous ne pourrez pas utiliser vos pouvoirs, Aizen-sama. »

Les pouvoirs d’un Nara étaient particulièrement adaptés à la capture des ennemis. On pouvait même dire que la maîtrise des ombres excellait dans ce domaine. Cependant, au vu de l’environnement particulier dans lequel ils évolueront, Hideko pourrait en partie remplir ce rôle.

« Je sais aussi me battre au corps à corps. Je suis donc équilibrée et je peux servir de support ou aller au contact des ennemis.  »

Telle était la force des membres du clan Metaru. Leur maîtrise particulière pouvait correspondre à tous les rôles, faisant d’eux des shinobis polyvalents.
Ces réponses données, il ne restait plus qu’à en venir au sujet qui la dérangeait tant. Hideko prit un instant pour se contrôler, afin de ne pas laisser paraître l’inconfort que cette vérité lui faisait ressentir. Montrer des signes de faiblesse était hors de question.

« Il s’agit de ma première mission. »

Hideko n’avait rejoint l’académie que depuis quelques mois. Elle était une débutante, bien qu’elle puisse déjà compter sur sa maîtrise affinée du métal. Ses années de dur labeur à aider son père à forger toutes les armes qu’ils vendaient lui était maintenant utile.
La jeune femme ressentait de l’appréhension. Un sentiment moins fort que la peur, les questions se bousculaient dans sa tête sans pour autant la faire céder à la panique. Cette situation : la mission, travailler en équipe, arrêter des criminels ; il s’agissait d’un monde nouveau, un monde dont elle n’avait encore aucune expérience. Bien qu’elle faisait tout son possible pour se préparer, Hideko ne pouvait compter sur son expérience pour l’aider.
Avouer son état mental n’était pas un signe de faiblesse. Ces mots, les mots qu’elles avaient entendus tant de fois de la bouche de ses professeurs, raisonnèrent dans sa tête. Hideko savait que tous les trois devaient apprendre à se connaître et à se faire confiance. Elle doutait grandement des capacités de décision d’Aizen, mais elle ne vaudrait pas mieux si elle mentait sur son état. Il n’était pas cependant utile de trop s’étaler sur le sujet.

« Je n’ai pas peur. Mais j’ai évidemment quelques réserves, il s’agit de ma première mission et en plus de ça, c’est une mission importante qui n’est pas sans danger. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Lun 1 Fév 2021 - 20:49
Tu étais surprise de voir Aizen te donner raison, tu ne cherchais pas à le contrarier, mais tu ne t’attendais pas à ce qu’il le reconnaisse aussi facilement. Il t’avait apporté des explications pour que tu comprennes mieux sa démarche, il ne cherchait qu’à tester votre tempérament. Il était plus facile de travailler en connaissance de cause. Il avait besoin d’obtenir des informations sur les deux genins qu’il devait superviser. La mission étant ce qu’elle était, dangereuse aux yeux de tes camarades et une occasion de faire tes preuves à tes yeux. Tu avais l’air un peu benêt de ne pas prendre en compte le danger, mais tu étais du genre à foncer si ça pouvait t’aider à progresser.

« Je vois. »

Tu tendais l’oreille pour écouter la suite du monologue d’Aizen. Il avait parlé de créatures volantes sensibles à la lumière, entrainant des comportements agressifs. Elles étaient enfermées dans une annexe de la grotte pour assurer la sécurité de la mine. Ta camarade avait posé des questions assez précises, tu n’avais rien à ajouter à ce sujet. Tu te demandais seulement si les créatures avaient de quoi se nourrir là où elles étaient. Tu avais un air abrasif, mais tu n’étais pas du genre à cautionner la négligence pouvant entrainer la mort d’êtres vivants.

Il était temps d’écouter les réponses du chunin, apportant une description aux bestioles. Ils n’avaient pas eu à se battre contre elles. Il n’y avait qu’à contrôler les sources de lumière à l’intérieur de la grotte pour les rendre suffisamment inoffensive. Le mécanisme d’éclairage avait radicalement changé pour des plaques de bronze chargées de réfléchir la lumière dans les cavités. Il fallait proscrire l’utilisation de chaleur, ton pouvoir était ainsi inutilisable. Il y avait de quoi ressentir de la frustration, mais tu gardais cette information dans un coin de tête le temps qu’Aizen finisse de jacter. Il ne semblait pas détenir plus d’informations sur les conditions de vie des créatures, supposant qu’elles aient pu s’échapper. L’activité à l’intérieur des mines devait faire suffisamment de bruit pour les maintenir à l’écart des Hommes. Cette mission faisait écho à une autre et toutes deux commanditées dans l’urgence. Tu n’avais pas spécialement compris la partie sur le gaz, tu avais simplement décroché.

Tu enchaines aussitôt sur des facultés d’assimilation yoton. Tes craintes furent rapidement confirmées, tu ne pouvais pas utiliser tes pouvoirs avec zèle. Le chunin partageait donc son talent pour la manipulation des ombres. Il confiait rencontrer des difficultés avec le manque d’éclairage à l’intérieur de la grotte. En conclusion, tu devais te cantonner à des attaques à mains nues ou éviter tout affrontement. Aizen prônait la deuxième option, éviter les affrontements à l’intérieur de la mine. Du reste, il avait parlé de son intérêt pour l’art samouraï et le maniement du katana. Il utilisait également le doton, un élément que tu trouvais assez intéressant par sa polyvalence. La dernière question du chunin avait de quoi perturber, il tentait de savoir si vous ressentiez de la peur avec ce qui allait suivre.

Tu avais entendu ta camarade le remercier de ses précisions. Tu l’écoutais apporter sa contribution, il s’agissait d’une Metaru et elle maitrisait comme ses pairs le métal. Elle avait de nombreuses capacités, allant de l’immobilisation aux attaques au corps à corps. Elle finissait sur une note assez surprenante, il s’agissait de sa première mission. Tu trouvais ça injuste de voir une nouvelle se retrouver avec ce type de mission d’entrée de jeu, de ton côté on t’avait confié des tâches moins palpitantes avant de t’assigner à celle-là. Tu avais légèrement raclé ta langue en signe de mécontentement. Tu ne cherchais pas à la provoquer, tu étais juste irritée d’apprendre qu’il existait des traitements de faveurs pour les membres des clans principaux du village. Tu travaillais sur ta respiration pour ne pas faire de vagues, tu ne devais pas oublier tes priorités.

« Ce n’est pas ma première mission, mais c’est la première qui présente des risques. Je pense que ces éléments ont été pris en compte en nous assignons à cette mission. »

Tu observais tes camarades avec un air satisfait, tu te disais que tu devais avoir l’air cool. Tu t’étais rapidement ravisée à tourner la tête en réalisant combien c’était gênant pour toi de te mettre en avant. Tu te raclais la gorge avant de continuer de parler.

« J'ai un style de combat rapproché, mais si je ne dois pas compter sur mon assimilation je risque de rapidement basculer sur le banc de touche. »

Tu n'étais pas enthousiaste à confier tes faiblesses, mais tu n'avais guère le choix. Il te fallait jouer cartes sur tables pour laisser Aizen juger de la situation. Tu donnais l'impression de bouder.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Lun 1 Fév 2021 - 22:10

Hideko ne ressemblait finalement ni à Akagi, ni à Akio. Elle était si procédurière dans ses réponses et Aizen était toujours incapable de deviner ce qu’elle pouvait bien penser. Lire entre les mots d’une personne était sa spécialité mais avec elle il ne pouvait pas. Soit elle était le soldat parfait soit elle faisait tout pour cacher sa moindre pensée. Bien qu’il fût inutile de creuser, Aizen espérait tout de même en apprendre plus d’ici la fin de la mission, en attendant il reprit la parole pour lui répondre.
« C’est bien normal, rassembler le plus d’informations possibles avant de s’engager dans une mission est primordiale. Mais savoir se débrouiller avec peu d’informations fait aussi partie des prérogatives du Shinobi et nous nous trouvons dans ce cas-là aujourd’hui. »
Aizen déplorait un peu la manière de faire du village, ils couraient peut-être un grand danger de partir sans plus d’information sur le minerai mais au final peut-être qu’ils n’auraient jamais à traiter ce sujet pendant leur mission. Au moins, ils savaient ce qui leur manquait comme information et avec une bonne préparation ils pouvaient ainsi éviter toute mauvaise surprise.
« Il ne faut pas tant appréhender que cela une possible altercation dans cette grotte. Nous ferons tout notre possible pour éviter qu’une telle chose arrive car nous savons déjà que nous serons plusieurs à être handicapés. »
Aizen s’adressait autant à la Metaru qu’à la Sakai, à travers laquelle il était bien plus facile de lire comme dans un livre ouvert. Elle semblait affectée par le fait de ne pas pouvoir utiliser son pouvoir comme elle l’entendait et pensait à cause de cela devenir inutile.
« De plus, il m’étonnerait fort que le chef de ce groupe s’amuse à aller piller les mineurs en personne si tant est que ce groupe se risque à pénétrer dans la grotte. Nous obtiendrons sans doute de plus amples informations auprès des mineurs. Toutefois, nous préparerons tout de même un plan dans le cas où nous ne pourrions pas éviter qu’une telle situation se produise. »
Oui, Aizen avait le pressentiment qu’ils allaient devoir faire face à un tout autre ennemi que celui de bas étage qu’il avait capturé à Hidshu avec Ikari. La missive laissait à penser un homme bien plus malin, rien que par le comportement de son organisation naissante. Il allait falloir être très prudent. Et s’ils ne partaient pas déjà assez mal comme ça, en plus d’être Genin c’était la première mission d’Hideko. Rien de rassurant mais pourtant Aizen se devait de l’être sans pour autant cacher la vérité.
« Je vois… Ta première mission. »
Son ton se voulait rassurant, loin de lui l’envie qu’elle se sente dénigrée pour cela. Il avait besoin que tous les éléments du groupe soient au top. Lorsqu’il répondit ce fut pour les deux femmes. Le ton de Iroha était particulier quant à son annonce qu’elle avait déjà effectué une mission. Partageait-elle ses craintes quant à l'inexpérience de sa camarade ou était-ce autre chose ?
« Sachez que ce n’est pas forcément un facteur déterminant bien que vous manquiez d’expérience si vous avez été placé dans ce groupe c’est que vous y êtres à votre place. J’ai d’ailleurs déjà effectué une mission de ce rang avec un Genin qui débutait à peine. »
Mêler de l’inexpérience à du doute n’était pas le meilleur des cocktails. Les discussions qui se voulaient de rigueur étant passées, Aizen voulait rentrer dans le vif du sujet alors que la silhouette de la ville montagneuse se dessinait déjà devant eux.
« Dans tous les cas le maître mot de cette mission sera l’anticipation. Nous allons devoir nous préparer correctement en amont afin de prévoir le moindre problème car face à un ennemi plus fort, si tant est qu’il le soit, il faut toujours avoir un coup d’avance pour espérer l’emporter. Cela ne sera pas chose aisée car nous arrivons sur leur terrain de jeu, le coup d’avance ce sont eux qu’ils l’ont pour le moment. L’effet de surprise est quasiment impossible à mettre en place. »
Il ajouta une phrase à l'intention de Iroha car cette dernière semblait grogner tel un animal n'ayant pas mangé.
« N'ai crainte Iroha, tu auras sans doute l'occasion d'user de tes pouvoirs. »
Aizen était curieux de la voir à l'œuvre après tout !
Il tourna son attention vers Hideko, qui avait proposé une idée astucieuse avant de partir.
« Hideko, ton idée de changer de tenue aurait été bonne en temps normal cependant ma présence empêche un tel stratagème. En effet, je me suis déjà rendu plusieurs fois à Teitetsu et les gens se connaissent de vus. Ils me connaissent déjà en tant que shinobi, si jamais je me rendais sur le lieu déguisé cela pourrait éveiller les soupçons. Il en va de même avec une métamorphose, si l’un d’eux peut détecter le chakra alors la supercherie ne fera qu’éveiller les soupçons. De plus, il est fort possible que ce groupe fût déjà présent lors de mes précédentes visites donc un changement d’habitude de ma part ne fera que les alarmer. »
Il regarda de nouveau devant lui, le regard droit sur leur destination il s’adressait bien aux deux kunoichis.
« Non, à la place j’ai pensé à s’annoncer d’une manière bien officielle mais pour une toute autre raison. Nous serons sur place afin d’observer les avancées des travaux d’aménagement de la grotte et d’aider au besoin. Ce motif semble authentique et nous permettra de passer incognito. Qu’en pensez-vous ? »
Aizen leur laissait l’occasion de s’exprimer sur la manière dont il comptait s’y prendre et de proposer mieux si elles s’en sentaient capables. Bien qu’il fût persuadé qu’aucune des deux ne pourrait avoir d’idée égalant son génie, il laissait toujours l’occasion à ses subalternes de se démarquer. Être trop directif ne donnerait envie à aucun Genin de l’épauler. Et pourtant ce pouvait être primordial que la génération nouvelle soit de son côté pour ses ambitions futures. Plus ils parlaient et plus Teitetsu se profilait devant eux.
« N’oublions pas, la première étape consistera à trouver la cachette de ce groupe. Ils agissent dans l’ombre depuis un moment mais ce minerai semble les rendre moins prudent. Nous commencerons par visiter la grotte afin de voir les avancées des travaux et nous pourrons par la même occasion tenter d’obtenir des informations. Il faudra néanmoins rester discret face à toute oreille qui pourrait traîner, il ne serait pas étonnant que l’un des leurs se soit intégré aux mineurs, ou même que l’un d’eux apporte des informations au groupuscule en échange d’argent. Il y a des choses qui sont bien plus fortes que le plus puissant des jutsus, l’information est le nerf de la guerre et l’argent permet d’en obtenir à foison. »
Ils étaient bientôt arrivés, à l’entrée du domaine Aizen pu apercevoir que les dégâts quant au dernier tremblement de terre étaient encore visibles, la nature mettrait bien du temps avant de s’en remettre. Leur chemin avait été long, l’itinéraire choisit et la discussion n’ayant pas aidés. Il était temps de reprendre des forces avant que le gros du travail ne commence le lendemain.
« Nous allons nous rendre dans une auberge par laquelle je suis déjà passé. Nous allons aussi prendre des chambres et nous restaurer tranquillement. »
Tout devait paraître le plus naturel possible, Aizen devait correspondre à ses habitudes et ne pas éveiller les soupçons en paressant pressé. Il avait tout de même hâte de commencer. Il savait ô combien la réussite de cette mission pourrait lui permettre de se démarquer au sein de Kumo.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 2 Fév 2021 - 12:46

Était-ce une façon de tester ses capacités ? De la mettre à l’épreuve ? Cette mission lui permettrait en tout cas d’acquérir l’expérience qui lui faisait tant défaut. Tout comme les derniers entraînements lui avaient permis de tester ses capacités et comprendre ses lacunes.
Ces dernières étaient tout d’abord techniques : Hideko manquait d’attaque puissantes et de défense rapides permettant de répondre à des situations particulières. Cependant, elle s’était aussi découverte des points forts : sa grande réserve de chakra et sa résistance physique. Après toutes les épreuves passées, de son accident à son rétablissement, la douleur ne lui faisait plus peur ; elle avait déjà tant souffert qu’elle connaissait bien ses limites. Son mental lui souffrait de son manque de confiance en soi. Hideko savait qu’elle devait croire en elle et malgré tout ce qu’elle pouvait dire, les séquelles de sont passé la marquaient profondément. On oubliait pas sa première rencontre avec la faucheuse aussi facilement.
Elle manquait également de stratégie. Au cours des précédents combats, elle avait fait de nombreuses erreurs : elle s’était laissée surprendre à maintes occasions, avait mise trop de temps à se défendre ou avait surréagit.


Aizen mit en perspective la situation dans laquelle ils se trouvaient ; avec de maigres informations sur lesquels se baser. Cela faisait effectivement parti des prérogatives du shinobi de s’adapter à toute situation. La réussite de la mission et le fait de ne pas se faire capturer étaient les deux aspects primordiaux de la voie du ninja. La survie de ce dernier ne venait qu’après, bien que le village n’ait aucun intérêt à gaspiller ses atouts sans prendre garde.
Le Chuunin ne pensait pas si probable un combat dans la grotte avec les brigands. Il faudrait éviter autant que possible de devoir faire face à une telle situation. Deux d’entre eux ne pourraient se battre au maximum de leur capacité, risquant ainsi de donner un avantage certain à leurs adversaires.
Le groupe aura pour mission première de récolter des informations auprès du groupe de mineur. L’information était le nerf de la guerre et le petit groupe devait autant que possible combler ses lacunes en la matière. Hideko se dit que certains mineurs aussi pourraient être de mèche. Ainsi ils devraient prendre les précautions qui s’imposent en pesant chacun de leurs mots et en choisissant bien qui il interrogeaient.
Aizen voulait préparer un plan au cas où la situation tournerait au vinaigre, ce à quoi Hideko acquiesça d’un hochement de tête approbateur.


Le raclement de gorge de Iroha, juste après que Hideko ait dit qu’elle était débutante, ne passa pas inaperçue. Hideko ne put se retenir de fixer sa camarade d’un regard sévère. Elle pouvait la comprendre, mais n’acceptait pas son comportement. Hideko se retint de tout commentaire et l’écouta expliquer qu’elle avait déjà effectuée d’autres missions, mais jamais d’aussi importante et risquée.
Iroha avait l’air satisfaite de sa position de force. Elle semblait narguer Hideko qui se trouvait dans un groupe bien plus expérimenté et fort qu’elle. Elle bouillonnait mais se contint au maximum, comme à son habitude. Son visage se détendit, elle intériorisa, jurant contre cette pimbêche.
Aizen aussi réagit à cette réalité dérangeante. Cependant, son ton ne se fit pas accusateur, mais rassurant.
Il ne jugeait pas leur manque d’expérience respectifs, surtout celui de Hideko, comme gênant. Après tout, si le village en avait décidé ainsi, c’était que toutes les deux devaient avoir les capacités nécessaires pour mener à bien la mission aux côtés de Aizen. Les autorités devaient également avoir confiance dans les capacités de ce dernier à rattraper la situation si les événements le nécessitaient.


Le chef d’équipe passait maintenant à l’établissement d’un plan. Le groupe devait se préparer au maximum, parer à toute éventualité, afin de ne pas se retrouver dans une fâcheuse posture. Hideko fut satisfaite d’entendre ces mots. Elle acquiesça et l’écouta avec attention.
Il mit en évidence une donnée qui avait échappée à Hideko : sa présence empêchait tout élément de surprise car les villageois l’avaient déjà vu lors de sa dernière venue. Cela rendait caduc toute possibilité d’entrer en toute discrétion au village. Il leur serait en effet possible de le reconnaître ou de détecter sa présence, avec les bons éléments sensoriels en leur possession, comme l’avait supposé Hideko.
Aizen décida proposa donc la stratégie inverse : s’annoncer et entrer en se faisant bien voir et prétexter un tout autre sujet afin de ne pas éveiller les soupçons. C’était risqué, un pari osé, mais qui pouvait marcher. Cela pouvait paraître trop gros pour être un piège et justifiait leur présence. Le groupe aurait donc eu pour mission d’observer les avancées des travaux d’aménagements afin d’y apporter, si nécessaire, une aide. Cette proposition fut suivi d’une demande d’avis de la part des deux femmes shinobis. Hideko prit la parole en première.

- « Je pense qu’il s’agit là d’une bonne idée. C’est risqué mais si cela marche nous éviterons de trop éveiller leurs soupçons, sans pour autant totalement les faire disparaître. »

Aizen détailla la première étape de son plan : trouver la cachette du groupuscule criminel. Pour se faire ils commenceront par visiter la grotte afin de vérifier l’avancement des travaux, comme leur couverture le demanderait. Aizen émit lui aussi la possibilité qu’un des membre du groupe soit intégré au groupe des mineurs. Hideko n’avait donc pas à émettre cette possibilité et en fut rassurée. Aizen remontait dans son estime, bien qu’elle ait toujours en travers de la gorge l’absurdité de sa première décision.
Peut-être pourraient-ils obtenir des informations en soudoyant les hommes. Aizen devaient être en possession d’une bourse que lui avait attribué le village pour mener à bien sa mission. Hideko décida de mettre en lumière un autre problème.

- « Je pense que nous devrions vérifier si nous ne sommes pas suivis après notre arrivée. Votre plan est bon, mais ils pourraient quand même nous faire surveiller par un de leur homme. Nous devrons effectivement agir le plus naturellement possible, en accord avec notre mission. Si l’un de vous possède un Jutsu de détection, ce serait bien de vérifier nos arrières, ou tout du moins les regards qui s’attarderaient un peu trop sur nous. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Dim 7 Mar 2021 - 20:13
Tu écoutais les commentaires de tes compairs, espérant que le temps passe plus rapidement ainsi. Tu n’étais pas accoutumée au long voyage et encore moins à converser aussi longtemps, mais tu devais bien t’adapter à la situation. Le chunin te paraissait assez confiant, il témoignait avoir déjà dirigé une équipe de genin. Aizen te paraissait formel, professionnel et agaçant. Pour ce qui était d’Hideko, tu ne savais pas tellement quoi penser de la jeune femme. Tu lui jalousais le privilège de commencer par une mission à haut risque d’entrée de jeu sans te soucier des raisons apparentes à ce choix. Tu n’étais pas du genre à remettre en question les autorités, mais tu trouvais ce constat désagréable. Tu ne prêtais plus d’intérêt à ta camarade, préférant ressasser cette pensée dans ton esprit à t’en ronger un ongle.

Tu t’entais tant bien que mal de rester attentive, les informations fusaient dans un débit de parole soutenu. Tu n’avais qu’une hâte, c’était d’arriver sur place pour ne plus entendre les commentaires de cette grande perche. Il te rassurait tout de même sur ton utilité, mais ce n’était pas dans la grotte que vous alliez briller. Tu te contentais d’esquisser un sourire narquois avant de rebondir.

« Je ne compte pas rester les bras croisés. »

Aizen faisait écho au plan d’Hideko qui consistait à s’habiller en simple voyageur, marchands. Tu avais jugé l’idée bonne, mais tu comprenais le point de vue du chunin. Son visage était déjà connu des habitants, il lui était donc impossible de l’appliquer. Tu écoutais le plan proposé par le chef d’équipe qui consistait à se présenter sous un autre motif, surveiller les travaux entrepris depuis son départ. Il prônait tout de même la discrétion, tu n’étais pas une experte dans le domaine, mais tu n’étais pas quelqu’un d’assez remarquable pour t’en soucier. Il fallait se méfier des taupes au sein des mineurs susceptibles de découvrir votre véritable objectif.

« Je prends note. Je suis curieuse de voir vos talents d’inspecteur à l’œuvre. »

Le chunin proposait de rejoindre une auberge pour pouvoir se restaurer, mais tu pensais surtout à te reposer après cette longue marche. Tu hochais la tête pour assumer ton empressement à l’idée de rejoindre un lit douillet. Tu prêtais tout de même attention aux commentaires de ta camarade, qui proposait d’user d’un jutsu de détection pour assurer nos arrières. Tu te sentais quelque peu mal à l’aise de réaliser que tu n’avais pas le panel de techniques adaptées à cette mission, mais tu mettais ça sur le compte de la situation. Tu jetais un coup d’œil dans la direction d’Aizen espérant que le chunin possédait ce type de technique utilitaire avant de recentrer ton attention sur Hideko. Tu t’entais de te rassurer en te disant que si elle posait la question c’est que cela lui faisait également défaut. Après un petit silence, tu te disais qu’il était temps de répondre à sa question.

« Malheureusement, je n’ai pas de technique de détection à mon actif. »

Tu retrouvais ton calme, tu ne voulais pas paraître trop agitée. Tu n'aimais pas cette sensation, tu avais l'impression d'être inutile là où tu voudrais profiter de cette occasion pour faire tes preuves. Tu n'étais pas du genre à supporter la frustration et c'était clairement perceptible.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Sam 13 Mar 2021 - 11:29

La Metaru semblait apprécier l’approche d’Aizen quant à leur présence sur les lieux bien qu’elle trouvât le plan risqué. Le risque était sans doute le maître mot de leur mission mais il suffisait de bien le considérer et de le maîtriser sans jamais l’oublier. Et c’était bien pour cela que Aizen trainait autant en discussion avec ses deux coéquipières. Ce qui pouvait sembler une perte de temps en amont éviterait bien des ennuis plus tard, seuls les fins stratèges étaient conscients d’une telle chose.

Quant à la grande perche qu’était Iroha elle était moins bavarde mais montrait qu’elle avait envie et que son pouvoir ne représenterait en rien un handicap. Aizen n’en attendait pas moins d’un shinobi même Genin. Il fallait savoir ne pas compter que sur une seule de ses capacités, il fallait chercher la polyvalence tout en continuant à cultiver sa force principale.
« Je n’en attends pas moins de toi. »
Lui dit-il pour répondre à son commentaire puis il ajouta suite à sa deuxième intervention :
« J’espère pouvoir admirer vos différents talents aussi, à toutes les deux. Ce n’est pas parce que la mission est risquée que je ne vous laisserai pas la liberté qu’il vous faut pour exprimer votre force, je saurais intervenir quoiqu’il arrive. »
Hideko apporta encore une pierre à l’édifice, elle faisait preuve de beaucoup d’initiative et semblait vouloir se démarquer par ses idées. Il était clair qu’elle ne voulait pas être passive, l’étoffe d’un Chûnin en devenir était lisible à travers son comportement bien qu’il fallait encore voir ce qu’elle valait dans le feu de l’action.
« Je suis effectivement capable de détecter une présence chakratique. Il y a effectivement des chances que nous soyons suivis, j’ai en réalité bon espoir que cela arrive. En effet, s’il doit rapporter nos agissements à son chef alors nous aurons qu’à le suivre à notre tour pour qu’il nous conduise à leur cachette. Néanmoins, il y a fort à parier que la personne qui nous suive ne possède pas de chakra. Ouvrons donc bien les yeux également. »
Bien que Aizen ait de quoi détecter une personne il fallait qu’ils s’appuient tous les trois sur leurs sens car il ne pouvait pas constamment garder sa technique active. De plus la personne pouvait masquer sa présence ou encore ne pas posséder de chakra comme c’était souvent le cas chez les civils. Il n’était donc pas dramatique que les deux jeunes femmes ne possèdent pas de telles capacités. Cela arrivait souvent chez les shinobis qui débutaient comme ses deux élèves qui s’étaient fait avoir par une technique de camouflage pendant leur premier affrontement.

A leur arrivée le groupe se rendit à l’auberge que connaissait bien Aizen, ils prirent des chambres et une table pour se restaurer. Comme le voulait leur plan il n’était plus question de parler à mot découvert de leur véritable objectif.
« Demain matin dès les premières lueurs du jour nous nous rendrons à la mine afin d’y retrouver Noro Nagayama. C’est le responsable de toutes les mines de Teitesu alors ce sera le plus à même de nous faire visiter la grotte et ainsi nous montrer l’avancée des travaux. Les mines sont toute sa vie alors il s’y connait bien. »
Cette dernière phrase avait pour but de faire comprendre aux deux demoiselles que s’ils pouvaient faire confiance à une homme c’était bien celui et ainsi peut-être qu’ils pourraient obtenir de bonnes informations grâce à lui.

Malheureusement le trio était déjà bien observé. Cette ville avait beau contenir la résidence du seigneur de la foudre ça n’empêchait pas qu’un groupe de ninja attisait la curiosité des habitants. Si Hideko comptait bien trouver un suspect elle serait bien déçue tant il y avait de regards sur eux. Il était inutile d’activer sa détection tant l’auberge était pleine. Mais Aizen l’activa quand même brièvement, au moins afin de couvrir les craintes de Hideko. Aizen ne détecta rien et il devait le signaler subtilement à ses camarades.
« J’espère que vous n’êtes pas claustrophobes et n’avaient pas peur de vous salir mesdemoiselles, les mines sont des endroits particuliers quand on n’y a jamais mis les pieds. Et on peut vite s’y retrouver seul quand on ne regarde pas derrière soi. »
Aizen plaisantait ouvertement, il fallait paraître détendu car ils n’étaient censés être là que pour une banale mission de vérification. La dernière phrase était là pour leur faire comprendre qu’il n’avait détecté aucune autre présence chakratique.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Plus tard dans la soirée, quelque part dans la montagne…

??? – « Ils ont envoyé le Nara. »

??? – « Il est seul ? »

??? – « Il est avec deux gamines, apparemment ils sont là juste pour vérifier l’avancée des travaux. »

??? – « L’électrique n’est pas avec lui ?! Bien… Nous devons nous débarrasser de lui tant que l’on peut encore. Une fois fait, nous pourrons attaquer la phase finale de notre plan. »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le lendemain matin le trio se retrouva aux aurores à la sortie de l’auberge. Aizen accueillit ses partenaires par un sourire et un salut de la main puis ils partirent en direction des mines.

Une fois arrivés là-bas Aizen fit de brèves présentations entre Noro Nagayama, responsable des mines de Teitetsu, et les deux jeunes filles. Comme prévu ils annoncèrent qu’ils étaient là pour suivre l’avancée des travaux ce qui ne choqua personne. Tout semblait logique. Cependant Nagayama, naturel, leur parla des problèmes qui rencontraient récemment.
« Quel dommage… » Dit-il avec une profonde amertume.
« Moi qui espérais que Kumo envoyé enfin quelqu’un pour nous protéger des malfrats qui sévissent depuis quelques temps. »
Aizen, l’air surpris lui répondit d’une curiosité digne d’un comédien.
« Des malfrats ? Quels malfrats ? »
Tout aussi surpris Nagayama continua.
« Comment ça ? Vous n’êtes même pas au courant ? Depuis peu on s’en prend à mes mineurs et surtout à la marchandise, plus particulièrement ce nouveau minerai que vous aviez identifié la dernière fois. Je ne sais pas ce qu’ils veulent mais on s’est déjà fait voler de bonnes quantités. De plus certains mineurs on disparus et d’autres ne veulent plus venir par peur. J’espérais recevoir une réponse à mon appel à l’aide. »
Aizen habilla son visage d’un air triste avant de répondre. Ils ne pouvaient rien lui dire même s’il était digne de confiance car il y avait des mineurs autour d’eux. Ils étaient encore tous dans leurs locaux.
« Je suis triste d’apprendre une telle chose. Vous savez, ce genre de demande peut mettre du temps à être traité car Kumo doit rassembler un maximum d’information afin de juger de la dangerosité des différents acteurs afin de choisir les plus à même de mener à bien cette mission. Malheureusement je suis accompagné de deux jeunes shinobis qui débutent de puis peu, je ne peux me permettre de sortir des prérogatives de ma mission de base pour vous aider. Mais je suis sûr que bientôt une réponse adaptée de la part de Kumo vous parviendra. »

« Très bien… » Répondit le vieil homme sans chercher à cacher sa déception. « Suivez-moi alors, nous n’allons pas perdre de temps et commencer la visite des mines. »

« Néanmoins… » Dit Aizen afin de l’interrompre. « Je peux vous laisse Iroha pour la sécurité de votre stock actuel. » Il se tourna vers Iroha sans attendre la réponse du mineur. « Tu restera avec ceux qui sont chargés de surveiller le stock de minerais au cas où, comme ça personne ne pourra venir voler cette fournée au moins. »

« C’est une bonne idée. » Dit finalement Nagayama qui n’avait pas trop le choix.
Aizen et Hideko partirent alors en direction des mines en laissant Iroha avec d’autres mineurs qui étaient chargés normalement de surveiller les stocks. Les regards insistants de certains d’entre eux, bien plus âgés qu’elle, témoignaient soit d’une inconfiance en quelqu’un de si jeune pour être efficace mais aussi d’une attirance physique inadaptée de leur part. Cependant, elle aurait bien mieux à faire que d’affronter la lourdeur de ses compagnons d’infortune car alors que cela faisait une demie heure que ses coéquipiers étaient partis, des bruits inquiétants se firent entendre de l’autre côté de la porte de la salle de stockage, des corps s’écrasaient lourdement sur le sol, une bagarre ?

De leurs côtés Aizen et Hideko commencèrent à pénétrer la grotte en suivant les pas de leur guide du jour. Aizen fut satisfait de voir le système d’éclairage imaginé par Akio et lui mis en place et fonctionnel. Une douce lumière se répandait par réfléchissement dans toute la grotte entre les différentes plaques de bronze. Il tendit la main pour bouger la position d’une de ses plaques, à l’instant où il fit cela la lumière arrêta de se propager depuis ce point. Aizen sourit de constater sa propre ingéniosité. Ils progressèrent tout doucement, Nagayama leur présentait chaque point de façon détaillée, Aizne n’écoutait qu’à moitié car ils n’étaient pas vraiment là pour ça. Quelques mineurs travaillaient par ci par là, impossible de parler tranquillement.


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Dim 14 Mar 2021 - 20:11

Elle-même possédait un jutsu de détection. Bien qu’il soit rudimentaire, il lui permettait de détecter le chakra d’une personne et de savoir de quelle direction il émanait, mais cette technique était inutile avec des guerriers n’en possédant pas. La jeune femme espérait donc que l’un de ses camarades possède une technique permettant de surveiller mes mouvements d’un certain nombre de personne ou de sentir les regards ou l’attention que quelqu’un peut vous porter. De son idée très floue transparaissait son manque de connaissance en la matière, Hideko ignorant totalement ce qu’il était possible de faire ou non en matière de détection.
Iroha répondit en premier et annonça qu’elle ne possédait pas de technique de détection. L’attention de Hideko se reporta sur son chef d’équipe, qui affirma être capable de détecter le chakra de potentiels adversaires ; Hideko comprit alors qu’elle avait mal formulée sa proposition. Lui aussi pensait à la possibilité d’être suivis une fois entré au village, il espérait même que ce soit le cas. Si c’était le cas, ils n’auraient alors plus qu’à attendre que la personne en question ne les amenât à son chef. Cependant, comme Hideko, il ne pensait pas que la personne qui pourrait les suivre possède du chakra, rendant sa technique et celle de la jeune femme inutile.
La jeune femme nota mentalement d’effectuer des recherches dans le domaine une fois rentré au village, afin d’en apprendre plus sur ce qu’il était possible ou non de faire. Les cours enseignés à l’académie étaient déjà bien fournis, mais ils n’allaient pas dans tous les détails de chaque domaine.
Ils arrivèrent finalement à Teitetsu. Passant la grande porte sans encombre, ils se dirigèrent aussitôt à l’auberge. Le village, bien que plus petit que Kumo, était vivant et élégamment construit. Les bâtiments étaient richement ornés, chaque habitant montrant ainsi la richesse qu’était la sienne. Loin de l’aspect que se faisait Hideko d’une ville minière, il y régnait une ambiance bourgeoise, mais cette ambiance évolua au fur et à mesure que le petit groupe marchait vers l’auberge. Les riches bâtisses laissèrent place à des baraques plus modestes, bien que bien entretenues. On pouvait clairement y ressentir la présence du Daimyo, seigneur du pays, qui devait prêter attention au village.
Une fois à l’auberge, ils prirent trois petites chambres – une pour chacun – ainsi qu’une table afin de se restaurer après la course effrénée réalisée pour rejoindre Teitetsu dans la journée.
Tous trois se réunir à table. Tous les regards se portaient sur eux, la présence de shinobi attirait forcément l’attention, mais Hideko ne pensait pas que ce serait à ce point. Bien qu’habituée aux regards, tous ses yeux posés sur elle la dérangeait quelque peu.
Aizen annonça le déroulement de la journée suivante : dès la levée du soleil, tous trois se rendraient à la mine afin d’y rencontrer le responsable des mines du village, un dénommé Noro Nagayama. L’homme pourra ainsi leur faire voir l’avancée des travaux, donnant de la crédibilité à leur couverture.
Hideko acquiesça et sourit au léger trait d’humour de son chef. Pour une femme qui avait travaillée toute sa vie à marteler le métal dans une forge, ni la poussière, ni la saleté, ni l’ambiance sombre d’une grotte ne lui paraissait réellement insoutenable.

– Ne vous inquiétez pas pour moi en ce qui concerne les grottes. Je n’y suis jamais allé mais j’ai longtemps travaillé à la forge, donc la saleté, la poussière et tous les inconvénients qui vont avec, je connais bien cela.

Elle se voulait rassurante sur les qualités requises nécessaires au succès de la mission.
La soirée se déroula dans une bonne ambiance, les trois shinobis échangeant ouvertement, ignorant les regards qui se portaient sur eux. Hideko se dit qu’Aizen avait du vérifier qu’ils n’étaient pas surveillé, mais elle tenta néanmoins d’être attentive, sans pour autant paraître suspecte. Le repas terminé, tous trois se retranchèrent dans leur chambre ; Hideko déposa ses affaires, veillant à garder ses armes près d’elle et se mit directement au lit.


Le lendemain matin, Hideko rejoignit ses camarades à la sortie de l’auberge, les saluant amicalement comme le fit Aizen. Tous trois se mirent ensuite en route vers les mines : les choses sérieuses commençaient.
Arrivés sur les lieux, Aizen présenta ses deux camarades à Nagayama, justifiant leur présence pour le suivi de l’avancée des travaux d’aménagements.

– Enchantée de faire votre connaissance, je suis Hideko.

Elle le salua respectueusement, inclinant légèrement la tête en signe de respect, puis écouta la suite de la conversation. Le responsable attaqua directement le sujet de leur mission officielle : il espérait que le village ne les ait envoyé pour protéger ses mineurs des malfrats.
Aizen fit mine de ne pas comprendre, ce à quoi son interlocuteur renchérit en expliquant s’être fait dérober une grande quantité du minerai découvert dans ces cavités. Le chuunin essaya de noyer le poisson afin de dissiper tout soupçon à leur égard. La déception de Nagayama était très clairement perceptible, ne faisant ainsi que renforcer leur couverture. Aizen décida d’être diplomate et de confier à Iroha la tâche de surveiller les stocks. Cette solution ne convainquit pas totalement le responsable, mais elle avait l’avantage d’exister.
Le groupe se séparait ainsi. Iroha restait sur les lieux tandis que Hideko et Aizen se dirigeaient vers les mines. Durant leur avancée, les regards insistants des mineurs se firent de plus en plus insistant. Ne comptant aucune femme dans leur rang, en plus de réaliser un travail difficile, particulièrement physique, il n’y avait rien d’étonnant à cela. Aussi, Hideko les ignora autant qu’elle le put, suivant les pas de son chef. Iroha, elle, devrait supporter ces regards toute la journée durant. Sa tâche, lassante et ennuyante, n’en serait que plus pénible.
Arrivé devant l’une des cavités, Aizen et Hideko suivirent les pas de leur guide qui n’était autre que Nagayama. Dès l’entrée, la jeune femme put voir le fameux système de miroir dont parlait Aizen avec fierté. Une solution astucieuse qui permettait ainsi d’apporter de la lumière dans la grotte sans aucun feu ou électricité, évitant ainsi tout risque d’explosion due au gaz. Des mineurs se trouvaient ci et là, reprenant leur travail d’extraction aussitôt qu’ils aperçurent Nagayama.
L’homme leur présenta toutes les améliorations et les aménagements réalisés avec minutie. Au bout d’une dizaine de minute, alors qu’ils étaient tous trois bien avancé dans la grotte, toute lumière disparue. Le faisceau concentré qui se réfléchissait sur chaque miroir, éclairant les cavités, avait disparu.
Le cœur de Hideko se mit à battre à tout rompre. Chacun de ses sens s’éveilla, cherchant à détecter une présence, un ennemi. Dans le noir complet, elle perdit rapidement toute notion de l’espace. Elle tâtonna sur sa droite afin de toucher la paroi et s’y colla afin disposer d’un appui solide. Nagayama jura, pestant contre celui qui avait vraisemblablement touché un miroir se trouvant à l’entrée de la grotte.
Hideko, elle, comprit aussitôt à quoi ils avaient à faire : un piège. Tous trois se retrouvaient piégés dans la grotte, perdus dans ces tunnels desquels il était quasiment impossible de sortir sans aucune lumière.
Gardant son calme tant bien que mal, elle s’exprima d’une voix claire.

– Ce n’est certainement pas un accident monsieur Noro, c’est trop gros pour l’être.

Le souffle rapide, elle posa sa main libre sur sa poitrine afin de se calmer puis de reprendre.

« Vous connaissez ces grottes comme votre poche non ? Nous devons faire machine arrière et revenir sur nos pas. Qu’en pensez-vous Aizen ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Sam 3 Avr 2021 - 18:13
Malgré les dangers potentiels, Aizen ne voulait pas brider votre initiative. Il tenait à vous laisser agir librement tout en assurant vos arrières. Tu aimais bien ce côté libéré qu’il donnait à la situation, le chunin semblait assez confiant pour vous permettre un tel champ d’action. Tu étais ainsi pleinement rassurée quant au déroulement de cette mission. Tu tenais à faire tes preuves au village et c’était l’occasion rêvée pour toi d’y parvenir. Tu avais conscience qu’il y aurait encore un long chemin à parcourir, mais tu restais assez confiante sur la suite. Tu répondais donc avec amabilité à ton superviseur.

« Je suis rassurée de vous l’entendre le dire. Je m’en remettrais à votre jugement. »

De son côté la metaru apportait de nombreux éléments pertinents, tu te sentais presque éclipsée. Tu étais forcée de reconnaitre sa force d’initiative. Elle devait en connaitre un rayon à l’univers ninja là où tu avais passé le plus clair de ton temps cloitré à ton domicile. Aizen était capable de détecter des présences chakratiques n’omettant pas la possibilité d’être suivi par les suspects. Il tenait à ce que vous pretiez attention à l’environnement, il pouvait tout aussi bien s’agir d’un simple civil. Tu notais ces informations dans un coin de ta tête. Tu n’étais pas assez expérimentée donc il t’était important d’apprendre des autres.

« Entendu, je ferais attention. »

L’auberge était une halte avant le véritable plan d’action, il fallait se réveiller aux aurores pour se rendre à la mine et rencontrer un certain Noro Nagayama. Il s’agissait du responsable des mines qui s’occuperait de vous faire visiter les lieux. Aizen semblait déjà le connaitre par ses précédentes missions, il n’était certainement pas l’un des pilleurs. Tu te disais qu’il n’y avait donc nul besoin de s’en méfier. Il avait enchainé avec une tirade assez surprenante que tu avais du mal à en saisir le sens. Hideko semblait habituer à ce genre de désagréments par ses passages à la forge.

« Nulle inquiétude. Je suis originaire de Kaze, les conditions difficiles ça me connait. »

La soirée c’était agréablement terminée après avoir été restauré. Tu avais besoin de repos après ce voyage, tu t’étais naturellement abandonné au bras de morphée.

Le lendemain matin, se retrouvant aux aurores à la sortie de l’auberge comme indiqué la veille. Le chunin te semblait en pleine forme répondant naturellement à son geste de la main après t’être servie de la tienne pour cacher un bâillement. Il vous avait ainsi présenté le fameux Noro Nagayama qui exposa les problèmes rencontrés. Aizen semblait jouer un rôle dans son interaction avec le responsable des mines, faisant mine d’apprendre les raisons de notre venue. Il fallait bien brouiller les pistes de potentiels espions.

« Enchantée, Iroha genin de Kumo. »

Aizen était bon acteur allant jusqu’à confier ne pas pouvoir répondre à sa demande puisqu’il était accompagné de deux jeunes genins. L’homme semblait assez déçu par vos obligations liées à une tout autre mission, se préparant à vous faire la visite des mines. Toutefois, le chunin proposa à l’homme de te laisser te charger de la protection de cette cargaison de minerais. Tu te sentais presque chanceuse, mais tout de même un peu interloquée par cette décision. Ce n’était pas le moment de faiblir il fallait se montrer digne alors, sans plus d’hésitation, tu avais répondu solennellement à cette suggestion.

« Entendu, vous pouvez compter sur moi. J’assurerais la protection de cette cargaison soyez en sûr. »

Tu observais le reste de l’équipe s’enfonçait dans les mines avec le responsable pendant que tu avais la charge de sécuriser la cargaison. Tu observais les différentes têtes, mais il était difficile de démasquer les coupables parmi les mineurs. La plupart semblait néanmoins assez curieux voir méfiants à ton encontre. Tu paraissais bien trop jeune pour assurer leur protection quoi de plus naturel que de douter de tes capacités. Tu restais attentive, ignorant l’opinion générale préférant ne pas te laisser distraire par ses regards indiscrets.

Pendant ce temps près de la réserve…
---------------
« Ce n’est pas votre tour de garde. Il y a des règles strictes à respecter pour éviter les vols. »

« On vous a déjà dit que c’était à notre tour. C’est le responsable qui l’a dit donc laissez nous faire notre travail. »

« Personne ne nous a averti d’un tel changement. Tu n’as qu’à faire venir le responsable et nous pourrons vérifier. »

« Le responsable est parti faire la visite aux ninjas de Kumo. »

« Oui, c’est maintenant ou jamais. C’est à notre tour. »
-----------------

En peu de temps, alors que tu commençais à t’ennuyer à patrouiller tu entendais du bruit se dégager de la réserve. Tu t’étais aussitôt hâtée dans cette direction pour découvrir le motif de tout ce grabuge. Là-bas, un corps semblait s’être entrechoqué avec le sol. Tu observais la scène tout en t’avançant à tâtons jusqu’à leur position. Un petit groupe de mineurs en pleine dispute au sujet du roulement de garde. Un des mineurs ne semblait pas de cet avis tandis qu’un autre venait de se prendre un coup avant de tomber à la renverse. Résultat, 2 mineurs au tapis, un tentant de se rebiffer bête et ongles et 3 autres arborant une position de force.

« Qu’est-ce que vous faites ? Vous êtes fous ! »

« On a pas de temps à perdre avec vous. Déguerpissez ou on vous aide à partir avec un bon coup de pied au cul. »

Tu t’avançais dans la position du petit groupe avant de donner un coup de pied à l’arrière-train à celui qui venait de proférer des menaces.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Lun 12 Avr 2021 - 21:03

La nature reprenant ses droits, l’obscurité naturelle gagna la grotte. Quelle ironie quand on pensait que c’était le dispositif imaginé en partie par le Nara qui faisait défaut, le trio se retrouvait maintenant dans l’obscurité la plus totale. Impossible d’utiliser une torche pour des raisons évidentes et il pouvait encore moins faire appel à son invocation vu l’étroite cavité dans laquelle ils se trouvaient. Il entendit proche de lui la jeune Metaura être gagnée par une légère panique comme le témoignait son souffle mais avant qu’il ne puisse dire quelque chose elle sembla reprendre son calme toute seule et évoqua une solution pertinente.
« Ce n’est pas un accident et voilà quelque chose que j’attendais avec impatiente. »
Même dans le noir complet Aizen ne put que ressentir l’air interrogateur de leur guide mineur, comment le Nara pouvait-il dire qu’il attendait d’être piégé dans cette grotte.
« Voyez-vous, rien de mieux pour un ennemi que nous traquons qu’il se dévoile à nous de lui-même. J’espérais cela en séparant le groupe. Cela dit ça veut aussi dire que Iroha est en danger pendant ce temps. Cher Nagayama, qu’en est-il de la réponse à la question de ma camarade ? »
L’homme sans doute trop vieux pour ce genre de petit jeu était pris de court pas la situation mais il restait assez lucide pour être utile.
« Oh… Euh… Oui, je connais certes cette grotte comme ma poche et pourrait retrouver l’entrée dans le noir complet en suivant les parois de mes mains mais… »
Aizen intervint sachant pertinemment la fin de la phrase.
« Ce serait trop long. »
Ses interlocuteurs encore aveugles purent entendre le bruit très significatif d’un katana dégainé avec que le Nara ajoute.
« Mais fort heureusement il existe une solution bien plus rapide. »
Le Nara dans une habilité propre à l’apprenti samourai qu’il était frappa la dernière position d’une plaque de bronze qu’il avait dans son esprit de sa lame. Le choque des deux matériaux créa naturellement une étincelle qui éclaira très brièvement un espace infime autour de la plaque. Cela n’était clairement pas suffisant pour voir ne serait-ce qu’à vingt centimètres devant soi mais lorsqu’on regardait plus loin…
« Ohhhhhh » Lâcha le mineur d’un étonnement évident.
Le point lumineux éphémère créé par le coup de sabre sur la plaque de bronze se répercuta sur toutes les plaques se trouvant avant et après cette dernière traçant ainsi un chemin lumineux restant en place qu’une demie seconde. Demie seconde suffisante pour le Nara afin de s’orienter de quelques mètres avant de pouvoir frapper de nouveau une autre plaque et continuer ainsi le chemin jusqu’à l’entrée de la grotte. Pas n’importe qui aurait pu réussir ce tour de passe-passe car l’angle des plaques était très important pour que la lumière soit réfléchie de l’une à l’autre alors il fallait frapper avec précision. Ainsi le trio avança dans la grotte en suivant les plaques et bien que le chemin prenne du temps il fut bien plus rapide que s’ils avaient simplement suivi Noro.
« Mais… L’entrée devrait être ici. »
Dit Noro Nagayama en confirmant l’intuition du Nara. Ils ne trouvèrent finalement jamais l’entrée de la grotte car il n’y en avait plus. Aizen posa sa main sur la paroi qui ne devait pas se trouver là et comprit. Au vu de la densité de la roche et de la vitesse avec laquelle ce mur s’était retrouvé là il ne pouvait s’agir que d’un utilisateur doton qui avait créait un mur afin de les piéger. Expliquant par la même occasion l’obscurité soudaine de la grotte.
« C’est encore mieux que ce que je pensais. »
Dit Aizen dont le large sourire pouvait s’entendre dans sa voix.
« Nous n’allons pas perdre notre temps à tenter de sortir par-là, il faut laisser croire à celui qui a voulu nous piéger qu’il a bel et bien réussi. Il faut réussir à sortir par autre part afin de faire perdurer le subterfuge : celui de faire croire que nous sommes piégés. »
Mais pendant ce temps Iroha se trouvait toujours seule, avec la marchandise qui était tant convoitée. Il savait qu’en détruisant ce mur de façon brutale il sortirait très rapidement pour aider leur camarade mais cela pourrait définitivement les empêcher de trouver la cachette du groupe qu’ils traquaient. C’était un risque réfléchit à prendre, il devait laisser la Genin se débrouiller afin de sortir discrètement pour espérer pouvoir suivre leur ennemi jusqu’à leur cachette. Pourquoi chercher quand ils pouvaient se faire guider si facilement.

Aizen se demandait comment Hideko vivait la situation, c’était sans doute la première fois pour elle qu’elle devait faire face à de telles décisions. Il était temps de la faire travailler, ne connaissant encore que très peu la Genin il était curieux de savoir comment elle pourrait s’en sortir. N’ayant pas encore réfléchit à la solution finale il choisit donc de laisser la Genin trouver la solution à sa place si elle en était capable.
« Hideko. »
Annonça-t-il pour attirer son attention alors qu’ils étaient toujours dans le noir.
« As-tu une idée pour sortir d’ici discrètement et surtout rapidement ? »
Les deux composantes empiétaient l’une sur l’autre. Plus ils seraient discrets dans leur échappatoire et moins ils se seraient rapides et vice versa. Au loin dans la grotte on pouvait entendre la plainte des mineurs coincés dans le noir sans doute pas assez habile pour retrouver leur chemin malgré leur expérience. Le Nara attendait patiemment la réponse de sa coéquipière, pourtant le temps était compté autant pour leur mission que pour la sécurité de leur camarade maintenant livrée à elle-même.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 13 Avr 2021 - 11:48

Malgré ses efforts, elle ne parvint qu’avec difficulté à garder le contrôle sur ses émotions. Rester ainsi enfermer dans le noir ; la perspective de ne jamais retrouver la lumière du soleil, de mourir dans cette grotte humide et sombre la terrifiait, mais elle le savait : baisser les bras, perdre le contrôler, paniquer ; tout cela ne ferait que précipiter sa chute.
La réaction d’Aizen la pris au dépourvu : il attendait avec impatience qu’une telle chose se produise ? Hideko s’attendait à ce qu’ils se fassent piéger à un moment ou à un autre, mais pas dans un tel lieu. Ce piège là lui paraissait si efficace, si dangereux… pourtant il était si simple à mettre en place qu’elle aurait du pouvoir le prévoir. Était-ce le cas d’Aizen ? Probablement.
Le regard de Hideko se posa sur celui de son chef. En lui elle espérait trouver une réponse, une solution à cette situation sans issue. Aizen ne tarda pas à s’expliquer : leurs ennemis venaient de se dévoiler, ceux-là même qu’ils traquaient et désiraient mettre hors d’état de nuire. Ainsi il avait volontairement séparé le groupe en deux afin de provoquer une telle situation ? Aizen avait un coup en avance… même plusieurs semblait-il, dans ce jeu d’échecs à grande échelle. Sa capacité d’anticipation et de calcul était remarquable ; Hideko ne pourrait jamais agir ainsi, pas avec ses maigres capacités et expériences. Cela devait lui servir de leçon, mais les réflexions seraient pour plus tard : d’abord fallait-il qu’ils parviennent à sortir de ces lieux.
Aizen demanda à Noro de répondre à la question posée par Hideko : pouvait-il les ramener jusqu’à l’entrée, lui qui devait connaître par cœur ses tunnels ? Noro, l’air gêné, y répondit par l’affirmative : il pouvait les ramener jusqu’à l’entrée en suivant les parois, mais cette solution prendrait du temps, un temps dont ils ne pouvaient se payer le luxe. Hideko le savait, Aizen l’exprima ouvertement.
Soudain, ce dernier frappa l’un des miroirs avec son Katana, provoquant une étincelle qui se refléta dans les miroirs disposés dans la grotte. Hideko sursauta, surprise par le bruit provoquer par le choc, puis elle comprit. Le faisceau ne dura qu’une fraction de seconde, mais il était suffisant pour repérer les obstacles et avancer jusqu’au prochain miroir. Il était sorti d’affaire, c’était brillant.
Tous suivirent ainsi les indications de Noro, guidées par la lumière crée par le sabre d’Aizen et ils eurent bientôt rejoint le bout du tunnel.


Quand ils parvinrent enfin au bout, ils furent stoppé nette par un mur de roche. Noro fut prit au dépourvu : ce mur ne devrait pas exister, il devrait simplement y avoir la sortie, sans rien qui ne la bloque.
Leurs ennemis n’avaient pas seulement modifié la configuration des miroirs, ils avaient fait bien pire : ils les avaient enfermé dans ces grottes, sans aucune considération les deux shinobis et leur guide.
Hideko s’approcha de la paroi. Elle était fraîche mais encore sèche, à la différence des murs de la grotte. Le mur venait tout juste d’être placé et ce devait être le fait d’un shinobi maîtrisant le doton, sinon comment aurait-il pu agir aussi vite et aussi efficacement ? Voilà qui aller compliquer leur quête.
Le détruire était possible, mais il était impossible de savoir qu’elle était l’épaisseur de l’obstacle et se faisant qu’elle serait l’énergie nécessaire pour le détruire.
Les battements du cœur de Hideko étaient toujours aussi rapide : retrouver la sortie aurait du l’apaiser, mais ce nouvel obstacle l’inquiétait. Son inquiétude était partagé par Noro, mais pas par Aizen qui, une fois n’était pas coutume, voyait en cette nouvelle difficulté une opportunité.
Tous trois discutaient dans ce noir complet, n’ayant que leurs voix respectives pour se situer l’un l’autre, voix qui se réfléchissaient sur les parois et se répétaient plusieurs fois avant de disparaître dans les ténèbres de cette tombe.
Plutôt que de sortir par l’endroit le plus évident, où ils seraient probablement attendus, Aizen désirait utiliser un autre chemin afin de surprendre leur adversaire. Ainsi ceux qui croiraient prendre en tenaille s’en retrouveraient être les victimes.
Hideko, perdue dans ses réflexions, fut ramenée à la dure réalité à l’appel de son nom : Aizen désirait savoir si elle avait une idée pour sortir discrètement et rapidement de cette grotte. Pourquoi désirait-il sortir rapidement ? Peu importait s’ils y restaient piégé, puisque cela irait dans le sens de leur disparition et leurs agresseurs pourraient baisser leur garde…
Iroha, évidemment. Comment n’avait-elle pas pu y penser plus tôt : si leurs agresseurs s’en étaient pris à eux, alors ils devraient aussi essayer de la mettre hors d’état de nuire.
Hideko devait trouver une solution, rapidement. Sortir par une autre sortie ? Y avait-il simplement une autre sortie ?

─ Monsieur Noro, vous connaissez une autre sortie proche d’ici ?

L’homme répondit par la négative : il y avait bien une autre sortie, mais elle se trouvait bien plus loin, après un long dédale de tunnels. De plus, leurs ennemis devaient en avoir connaissance et les attendre de pied ferme là-bas aussi.
Détruire le mur causerait du bruit et serait remarqué de l’autre côté, quelque serait la méthode employée. La seule manière logique de sortir par une autre entrée serait de la créer. Comment ? Aizen ! Aizen avait dit qu’il maîtrisait le Doton, pouvait-il être la clé de ce problème ?

─ Aizen, quand nous nous sommes présentés vous aviez dit que vous possédiez la maîtrise de la terre. Pensez-vous pouvoir creuser une tunnel vers l’un des côtés ? Si c’est le cas, alors vous pourriez créer un tunnel nous éloignant de cette sortie, juste assez long pour sortir par un autre côté, ou derrière un bosquet et nous pourrions ainsi surprendre nos ennemis…

Le chef d’équipe avait à nouveau leur destin en main.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 20 Avr 2021 - 10:17
Tu observais le balourd se retourner brusquement, l’air béat de voir une gamine s’interposer dans une négociation forcée. Tu paraissais assez grande, mais tu ne pouvais pas tromper tes traits de jeunesse. Sans méfiance, tu enchaines sur quelques idioties provocatrices pour laisser les deux bons hommes quitter la scène.

« Quel honteux personnage, incapable de surveiller ses arrières. »

Tu affichais une moue déçue de voir des hommes si négligents. Tu n’avais pas eu le temps d’enchainer un soupir qu’une main vint te percuter la tête, laissant une partie de ton visage s’assimiler pour laisser le coup passer au travers. Dans la foulée, de lave avait été projeté près de la porte et sur la main de ton agresseur. La porte se retrouvait grignotée par la mélasse de haute température, laissant entrevoir la cargaison.

« AIE !!!! Qu’est-ce que c’est encore ?! »

Bien que peu visible, tu fronçais les sourcils à cette remarque. Tu en oubliais presque les deux autres hommes. Après tout, tu ne voyais plus grand-chose en l’état. Tu laissais ton visage se reformer peu à peu en priorisant ta bouche pour pouvoir lui répondre.

« Un peu de respect, je n’ai en rien critiqué votre apparence négligée. Je vous conseille de passer votre main à l’eau froide et vite. »

D’ordinaire, tu te sentirais gênée de blesser qui que ce soit, mais il ne s’agissait pas là d’un gentilhomme. Il n’y avait pas à faire de scrupule à avoir surtout que tu n’avais pas usé d’un jutsu puissant. Aussitôt ton visage reformé, un épais drap te recouvrait déjà la tête et la moitié du corps. Tu étais ainsi de nouveau plongée dans l’obscurité. Tu gesticulais dans tous les sens en te sentant ton corps basculer. Tu sentais un large poids maintenir la pression du corps contre le sol. Tu ne te sentais pas capable de te relever, tu manquais de force.

« Que faites-vous ?! »

« Tu l’as eu ? Surtout ne la lâche pas, elle m’a niqué la main ! »

« Ouais mec, mais c’était quoi son tour ?! Elle n’avait plus de visage. »

« Au moins, elle nous a débarrassé des gardes. »

Tu entendais ces voix discuter comprenant alors ton erreur. Tu les avais sous-estimés et tu te retrouvais à leur merci. Tu réfléchissais à une stratégie, en t’assimilant complètement tu risquais de prendre trop de temps pour te reformer. Il était difficile de te déplacer sous cette forme et face à 3 hommes il était difficile de mettre en place à stratagème de diversion. Tu te disais que l’homme à la main brulée devait s’être absenté panser sa plaie. Un homme devait rester te maintenir au sol pendant que l’autre devrait s’occuper de la porte. Du moins, tu devais miser là-dessus pour réfléchir à un plan d’action.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Ven 23 Avr 2021 - 13:40

Pas d’autre sortie, c’est en tous cas ce qu’avait affirmé leur guide, Noro Nagayama. Ou plutôt pas de sortie connue assez proche. En réalité Aizen n’avait pas vraiment de plan bien ficelé pour sortir bien qu’il était sûr qu’il fallait faire ça avec discrétion. Il espérait que Hideko propose quelque chose d’ingénieux mais ce ne fut pas le cas.
« Non ma maîtrise du Doton ne me permet pas de faire une telle chose, pas ici en tous cas. »
Ses talents élémentaires n’étaient pas assez développés pour tenter une telle chose, pas sans les mettre en danger en tous cas. Il fallait trouver autre chose. Aizen se souvint de sa première visite en ces lieux avec Akio, et du cours d’eau qui ruisselait au-dessus de leur tête. Ainsi, le Nara avait encore deux choses à demander à Nagayama.
« Nagayama, la structure de la nouvelle annexe de la grotte a été renforcée de partout où il reste des zones vierges de tout travaux ? Aussi, faites venir les mineurs coincés ici pour creuser dans ce mur. Si l’ennemi nous observe de l’extérieur il pourrait se méfier qu’on n’essaie même pas de sortir par là, ça pourrait nous faire une bonne couverture pendant que nous sortirons par autre part… Car la méthode que je compte employer prendra plus de temps que ce que nous pouvons nous permettre. »

« Oui, il reste encore des parties où la structure reste fragile, nous n’y avons pas touché depuis sa découverte, la surface à parcourir est plutôt grande. »
Aizen savait alors quoi faire, ou plutôt essayer de faire car ce dans quoi il voulait s’embarquer demanderait une grande minutie. Ils prirent déjà du temps à rassembler tous les mineurs présents afin de commencer à creuser dans le mur qui bouchait la sortie. Aussi, Aizen avait besoin que tous soient le plus loin possible de son lieu d’intervention pour éviter de les blesser en cas d’échec. Il annonça une partie de son plan au chef des mineurs.
« Restez ici et une fois le mur abattu attendez nous de l’autre côté. »
Il se tourna vers Hideko bien qu’il ne puisse toujours pas la voir pour lui dire de le suivre.
« Hideko, suis-moi. »
Puis il l’attrapa par le poignet, le temps pressait et il avait plus ou moins retenu le chemin. Il utilisait son katana pour faire des étincelles utiles à son orientation. Dans son dos Nagayama voulu le retenir pour en savoir plus mais Aizen et Hideko étaient déjà loin et ne l’entendaient plus.

Aizen s’arrêta net lorsqu’il commença à entendre de l’eau ruisseler.
« Parfaitement ce que je cherchais. »
Dit-il alors que Hideko ne devait pas comprendre de quoi il parlait.

Il se rapprocha des parois et glissa tout doucement le long de ces dernières afin de trouver l’endroit où l’eau s’entendait le plus. Plus le son serait fort et plus il serait proche de la surface, c’est ce qu’il espérait en tous cas.
« Hideko, je vais creuser vers le haut afin d’atteindre la surface le plus rapidement possible, écarte-toi et tiens-toi prête à te protéger en cas d’effondrement ou… »
Il n’en dit pas plus, mais ils étaient maintenant dans une partie de la grotte où même dans le noir complet on pouvait apercevoir quelques lueurs jaunes verdâtres çà et là. Ces dernières témoignaient de la présence des roches creuses contenant le gaz hautement explosif, c’était ici que les parois étaient le plus friables.

Aizen se concentra, il médita un instant afin de faire appel au zen. Il avait besoin de prendre pleinement conscience de son environnement afin de trancher au bon endroit. Creuser vers le haut était très dangereux mais il n’avait pas le choix car plus il attendait et plus leurs ennemis pourraient leur échapper. Il fit jaillir du chakra de son katana, d’une lueur bleuté crépitante ce dernier était là pour aiguiser son arme afin de couper dans la roche comme dans du beurre. Aizen y alla tout de même avec parcimonie, le risque que le plafond s’effondre ou qu’un torrent d’eau s’abatte sur eux était grand. Sans parler du risque d’explosion s’il touchait la mauvaise roche au passage. C’est pour cela qu’il aiguisait ses sens grâce au zen afin de creuser au bon endroit. Mais n’étant pas encore un grand expert avec ce pouvoir il devait y aller doucement.

Et contrairement à la dernière fois il n’y eu aucun effondrement, chance ou talent Aizen n’avait pas le temps d’y penser. L’espoir naquit lorsque la lueur du jour pénétra dans la grotte, il creusa finalement un trou à peine assez grand pour qu’un homme puisse y passer. Il grimpa comme il put à l’extérieur et appela Hideko, il tendit la main pour la tirer dehors. Il put constater une fois à l’extérieur qu’il était à 50cm du cours d’eau qu’il avait pu entendre. Pas le temps de se féliciter il y avait deux choses dont ils devaient s’occuper, et les deux n’étaient pas tout à fait au même endroit.
« Hideko, va voir comment s’en sort Iroha. Je vais voir si je peux trouver quelqu’un caché proche de l’entrée de la grotte ou ses environs puis voir si les mineurs ont réussi à sortir ou pas encore. »
Peut-être que la suite de la mission se jouait à cet instant.

Information:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Mar 27 Avr 2021 - 20:28

Ses espoirs tombèrent en éclat quand Aizen l’informa qu’il ne pouvait mettre en pratique son idée de tunnels parallèles pour les sortir de cette situation. Comment allaient-ils faire ?
Tous se turent. Hideko, concentrée, essayait d’imaginer une autre solution, mais Aizen intervint en interpellant Nagayama, leur guide.
Il lui demanda s’il existait des zones qui n’avaient pas encore été renforcées. Pensait-il pouvoir sortir par ces endroits en ouvrant une voie ? Le fait qu’il lui ait demandé d’amener des mineurs par ici pour creuser une entrée afin de servir de couverture semblait le confirmer.
Nagayama confirma son hypothèse, une solution était trouvée.
Tous les trois commencèrent par regrouper les mineurs bloqués afin de leur donner les instructions, puis, Aizen leur demanda à tous, y compris au responsable, de rester ici, abattre le mur, puis les attendre de l’autre côté. Ne risquaient-ils d’être attaqués par les brigands ? Ils leurs étaient probablement plus utile vivant que mort, à l’inverse d’Aizen et de Hideko. Il demanda à Hideko de le suivre, ce qu’elle fit. Il lui saisit le poignet et commença à l’entraîner, ce à quoi Hideko ne réagit pas, suivant simplement ses ordres. La situation pressait, il fallait faire au plus vite.
Tous deux partirent donc seuls dans les tunnels, se servant toujours de la même méthode pour se repérer dans le noir, avançant lentement mais sûrement. Le froid et l’humidité de la galerie commençait peu à peu à faire leurs méfaits : les extrémités de Hideko étaient presque aussi froide que l’air ambiant et ce même froid gagnait peu à peu le reste de son corps. Aussi, elle savait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de commencer à réellement sentir les effets du froids : engourdissements et autres symptômes. Pour autant, la jeune femme était habituée à de telles conditions. Non pas à celles de ces galeries, mais à des conditions en extérieur difficiles. Qu’il vente ou qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il fasse plus de 35 degrés, Hideko avait toujours du remplir son rôle de vendeuse à l’échoppe familiale. Aussi, elle était habituée à prendre sur elle et supporter de telles désagréments.
Afin de gagner un peu de temps, elle se frotta sa seule main libre contre les vêtements de son torse, espérant récupérer ainsi un peu de chaleur.
Soudain, Aizen s’arrêta net. Hideko attendit une réaction, mais rien. Il semblait chercher quelque chose. Hideko entendit un bruit de ruissellement raisonner sur les parois de la galerie. Qu’avait-il remarqué donc d’intéressant ? Il semblait, en tout cas, avoir trouvé ce qu’il recherchait. Elle l’entendit se coller à une paroi et glisser sur cette dernière, mais dans le noir, elle ne pouvait le voir agir. Enfin, il mit fin à ses questionnement en l’indiquant vouloir creuser vers le haut afin d’atteindre la surface, tout en l’invitant à se protéger.
La jeune femme, qui avait maintenant récupérer ses deux mains, se tint prête, ne comprenant toujours pas quel avait été le déclencheur mais en l’état, cela importait peu. Elle aurait tout le temps de lui demander une fois qu’il seraient sortis.
Aizen se tut un instant, puis commença à frapper le plafond à l’aide de son Katana. Les coups étaient si forts que cela ne faisait aucun doute que chacun était chargé en chakra et ils eurent tôt fait, sans qu’il n’y ait eu aucun éboulement, de sortir de la grotte. Aizen sortit en premier, puis il tira la jeune femme à l’extérieur et tous deux se retrouvèrent près d’un ruisseau, celui-là même qu’ils avaient pu entendre. Était-ce une paroi proche de la surface qu’il avait cherché ?
Aizen lui donna l’ordre d’aller rejoindre Iroha afin de lui porter secours pendant qu’il s’enquérait du sort des mineurs.

─ A vos ordres.

Hideko prit quelques instants pour se repérer, s’aidant des falaises et des entrées qu’ils avaient pu apercevoir sur le chemin. Quand elle y parvint, elle s’en alla aussi vite que possible en direction de là où devait se trouver Iroha : là où était entassé le minerai stocké.


Avant de parvenir sur les lieux, Hideko ralentit puis, à distance d’observation, se dissimula derrière un buisson en hauteur. Là elle vit trois hommes se tenir sur un drap, dessous lequel se dessinait la forme d’une personne. Iroha n’était visible nulle part, aussi, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu’ils étaient parvenu à l’immobiliser sous ce drap et les plaintes de Iroha vinrent rapidement confirmé ses soupçons.
Avant tout chose, il fallait la libérer et pour se faire, rien ne valait une diversion. Un plan simple, mais efficace, se dessina dans son esprit. Elle prit le temps de se le simuler mentalement, puis le confirma. Il était temps de passer à l’action.
Hideko saisit une fumigène qu’elle balança juste au dessus du drap. Les ravisseurs ne virent que trop tard la petite boule pourpre et une purée de poids eu tôt fait de recouvrir toute la zone. Aussitôt, Hideko sauta juste à côté d’un ravisseur et lui asséna un coup de poings pour l’assommer. Elle avait pris soin de mémoriser leur position avant d’agir, puis elle se baissa et tira de toute ses forces l’homme qui se tenait sur le drap afin de libérer sa camarade retenue prisonnière.
Ainsi libérée, l’avantage numérique changeait de camp.

─ Iroha, c’est Hideko. Dit-elle en criant.

Enfin, elle frappa là où devait se tenir le dernier homme, mais son poing ne rencontra que l’air. Leur ravisseur avait bougé, où était-il ?

« Nous devons rejoindre Aizen, suis-moi. »

 
Technique:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Sakai Iroha
Sakai Iroha

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Ven 2 Juil 2021 - 15:45
Tu tentais de te contenir de toutes tes forces, tu ne voulais pas répéter les erreurs du passé. Il s’agissait de criminels, des voleurs qui sabotaient le travail d’honnêtes mineurs. Ils mériteraient d’être châtié pour ça, mais tu ne pouvais pas te présenter comme le bourreau. Tu ne pouvais pas te risquer à te liquéfier et laisser ton assimilation faire des dégâts irréversibles. Tu avais la force de t’échapper de cette emprise. Soudain, tu sentais une douleur vive dans le thorax. On venait de te donner un coup de pied.

« Alors on fait moins la maligne, hein ? Quand je pense qu’il y a à peine quelques secondes tu me foutais les jetons ! »

L’imbécile de service était revenu à la charge. Tu sentais la colère fuser en toi, les pensées étaient rapidement brouillées, tout devenait noir.

« Mec, la provoque pas. Il faut qu’elle se tienne tranquille le temps que j’ouvre la porte. »

Après tout, pourquoi se retenir ? Ils n’étaient pas du bon côté et leurs actions causaient du tort. Tu sentais tes cheveux couler le long de ton visage sous la forme d’une mélasse familière.

« Ouais ouais, je sais. C’est qu’il commence à faire chaud, ça doit me monter à la tête. Grouille toi qu’on puisse se casser de là. »

Une voix vint arrachait l’attention des trois canailles, il s’agissait d’Hideko. Tu te sentais ainsi plus légère, relevant ton corps pour reprendre de la hauteur. Tu parvenais pas à voir grand-chose avec cette fumée violacée, mais tu étais libérée. Les cheveux toujours coulants, te donnant un aspect un peu débraillé, tu sentais la présence d’Hideko à tes côtés. Tu étais encore déboussolée par ce qui venait d’arriver. Attrapant sa main pour mieux la suivre ainsi tu arrivais à retrouver un peu de calme.

« Merci…. Hideko. »

Tu observais rapidement les alentours, percevant deux hommes à terre. Tu prenais peur, il en manquait un. Basculant rapide la tête pour chercher le fugitif du regard. Il se trouvait juste derrière Hideko, fonçant à grande vitesse avec une arme en main. Tu t’étais élancée en avant, attrapant Hideko contre toi et dressant ta main assimilée en avant. Tu avais veillé à ce que tes cheveux reprennent leur forme initiale pour concentrer ton assimilation dans ta main. La lame transperçait ta main assimilée, laissant l’assaillant avancé suffisamment avant de la durcir à nouveau. Tu tenais fermement son poignet pour ne plus le laisser s’échapper. Ton emprise lui fit lâcher le couteau, observant l’homme te dévisager. Il était possible que quelques éclaboussures de lave aient touché Hideko dans la manœuvre.

« Vous êtes folles !! Lâche-moi gamine, arrg ! »

Tu bousculais l’homme d’un coup de pied, délaissant Hideko pour attraper le voleur au col. Tu affichais une mine satisfaite. C’était ton moment, ils avaient osé d’assujettir. Tu avais réussi à leur rendre la monnaie de leur pièce grâce à l’aide de ta partenaire. Tu ne devais pas oublier son intervention.

« Qui fait moins le malin d’un coup ? Hideko aide moi, on va les attacher. »

Tu ne voulais pas prendre le risque de les laisser piller la réserve qu’on t’avait demandé de surveiller. Tu laissais ainsi les trois hommes solidement noués à un tronc d’arbre avec des chiffons en bouche, avant de suivre Hideko l’esprit tranquille.

« Je te suis Hideko, on peut rejoindre Aizen. »

Pressant le pas derrière ta coéquipière, tu ne comptais pas poser plus de problèmes. La nivéenne n'en avait peut être pas conscience, mais elle venait de te sauver d'une te tes crises.

Techniques utilisées:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10742-sakai-iroha-fiche-terminee#92910 https://www.ascentofshinobi.com/t10842-sakai-iroha-dossier-shinobi#92989 https://www.ascentofshinobi.com/u1286
Nara Aizen
Nara Aizen

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Sam 24 Juil 2021 - 18:12

Aizen fut le premier de l’équipe des shinobis à arriver à l’entrée de la mine. Au même moment les mineurs s’extirpaient de ce mur qui était apparu de nulle part. Le Nara interrogea les mineurs se trouvant à proximité mais à l’extérieur, ils n’avaient rien vu. Aizen demanda à Nagayama de rassembler tous ses mineurs le plus vite possible.

Il attendait, debout les bras croisés et les yeux fermés. Il s’était réfugié dans une bulle et de l’extérieur on pouvait dénoter une grande concentration. Il n’était néanmoins pas isolé du monde extérieur et entendait les chuchotements, les railleries de certains, le monde commençait à s’assembler autour de lui. Lorsque Hideko et Iroha arrivèrent il n’eut pas besoin d’ouvrir les yeux pour leur faire signe d’approcher à ses côtés. Ses sens aux aguets les pas de jeunes femmes étaient bien plus légers que ceux des mineurs étant bien souvent des hommes imposants.

Nagayama s’approcha du trio pour lui signifier que tout le monde était là. D’un regard le Nara pu comprendre que quelque chose s’était passé du côté de Iroha.
« Iroha, rapport ? » Lui demande simplement Aizen.
Il attendit qu’elle finisse de lui expliquer ce qu’elle avait à dire pour éventuellement lui répondre puis reporta son attention sur le groupe de mineur. Bien que moins d’une centaine ils étaient nombreux et le Nara prit le temps de regarder précisément le visage des mineurs un à un. Dans un silence assez long certains commençaient à se demander pourquoi ils étaient rassemblés ici.
« Il en manque un. » Annonça simplement le Nara assez fort pour que tout le monde puisse entendre.
Les bavardages reprirent de plus belles chacun se demandant ce que le Chûnin voulait dire par là. Ce fut finalement le chef des mineurs qui prit la parole pour essayer de briser le mystère face à cette annonce.
Nagayama - « Que voulez-vous dire par il en manque un ? Tout le monde est là je les ai comptés aucun absent c’est mon équipe habituelle. »

« Malheureusement nous avons tous fait preuve de négligence, mais il manque un homme par rapport à ce matin. »
Voyant bien que personne ne voyait où le Nara voulait en venir il continua.
« On a cru que quelqu’un était rentré pour nous piéger puis était ressorti. Nous avons trouvé personne à l’intérieur, personne n’est rentré et personne n’est sorti pourtant quelqu’un a bien agit. Cette personne est donc toujours à l’intérieur. C’est simple, si depuis tout ce temps vous avez du mal à dénicher ces voleurs c’est peut-être car ils agissent au plus proche de vous… Je pense que leur cachette se trouve justement dans ces galeries. »
Ces annonces eurent pour conséquences un rire chez plusieurs personnes, d’autres s’indignaient et d’autres encore étais confus. Quelles que soient les réactions le Nara s’en fichait, il n’avait plus de temps à perdre. Il ordonna à Nagayama de prendre dix de ses hommes, les plus anciens et ceux en qui il avait le plus confiance. Le risque qu’un membre du groupe qu’ils recherchaient soit encore parmi eux était fort probable. Une fois le petit groupe rassemblé Aizen prit de nouveau la parole, ils s’apprêtaient à rentrer dans les galeries de nouveau éclairées par la lumière du jour et le système de plaque réfléchissante.
« Nous allons entrer et progresser tout doucement en tapotant les parois. Grâce à un état méditatif j’écouterais chaque son que vous ferez sur les murs. Ça sonnera creux plus d’une fois c’est normal pour ce genre de galerie mais le son que je cherche sera significatif à mes oreilles. »
Qu’ils aient compris ou pas où il voulait en venir n’était pas nécessaire, chacun avait sa mission de frapper doucement sur les murs afin de produire un son.

Ils avancèrent de cette façon dans les galeries, petit à petit et lentement mais le tout était nécessaire. Chaque son semblait différent, certains frappaient avec un manche en bois, d’autres avec une pelle. Au milieu du groupe scindé en deux colonnes le Nara avançait les yeux fermés, totalement concentré. Lui n’avait qu’un seul rôle : reconnaître un son particulier. Et ce moment arriva finalement après une bonne heure de progression. Au milieu d’une galerie un son creux avait attiré l’attention de Aizen. Il s’arrêta net et sans rien révéler il annonça.
« Nagayama, vous et vos hommes pouvaient ressortir maintenant. Attendaient devant et que personne ne rentre ou ne sorte, sous aucun prétexte. »
Le Nara disait ça pour la forme car si quelqu’un était capable de se soustraire au trio shinobi alors il n’aurait aucun mal avec les mineurs. Une fois seul avec ses camarades le Nara pouvait enfin s’expliquer.
« Je pense que ce mur abrite une entrée secrète vers la cachette que l’on recherche. Ils ont eu le culot de se cacher au plus proche, si je ne me trompe pas. Nous allons voir… »
Le Nara dégaina son katana et d’un coup sec il trancha à l’aide du chakra neutre dans ce qu’il pensait être une entrée cachée. Il n’avait pas du temps à perdre à chercher un quelconque mécanisme. Il lui fallut plusieurs coups afin que la fine roche tombe et dévoile un couloir éclairé à la torche, mais pas que…

Deux hommes complètement stupéfaits se retournèrent mais avant qu’ils ne puissent dire ou faire quoique ce soir l’apprenti samouraï se mit en action. De deux coups simples mais rapides et surtout fatales il trancha au niveau de la gorge des deux inconnus. Dans un bruit de respiration visqueuse les deux hommes portèrent leurs mains à leur gorge qui coulait déjà abondement d’un sang signifiant que leur mort. L’un d’eux essaya de crier mais le son qui sortit était quasiment inaudible. Alors que les deux corps tombaient le Nara se jeta sur eux pour les rattraper afin d’éviter tout bruit suspect. Du sang était tombé sur sa tunique blanche, il soupira en voyant ça prouvant clairement que l’état de ses vêtements valait plus que leurs vies. Sans se retourner il s’adressa à ses coéquipières à voix basse.
« Il semblerait que nous ayons trouvé ce que nous cherchions. N’oubliez pas que nous devons capturer le chef vivant, pour le reste si vous croisez des personnes trop gênantes n’hésitez pas car eux ne le feront pas. »
Au fond du couloir à la lumière tamisée se trouvait des escaliers, en s’approchant on pouvait voir qu’en haut se trouvait une zone bien plus lumineuse.
« Je vais me camoufler, avancez prudemment jusqu’à cette salle et je pourrais surprendre quiconque s’en prendrait à vous. »
Après une série de mudra le Nara disparut visuellement, il s’était camouflé grâce à la roche environnante afin de monter les escaliers. Une fois en haut s’offrait à eux un grand hall très lumineux éclairé par de nombreuses flammes. La salle était creusée à même la roche et était gigantesque prouvant qu’ils étaient bien au cœur de la montagne. Au milieu de ce grand hall se trouvait une sorte de trône qui semblait lui-même aussi taillé dans la pierre et dessus un individu. Le regard mesquin, ce dernier était souriant et ne semblait pas étonné de l’arrivée du duo de femmes. A ces côtés un autre homme qui semblait plus banal tant l’homme sur le trône était apprêté.

Mais avant même que ces demoiselles n’aient le temps d’analyser la situation quatre hommes se jetèrent sur elles, deux pour chacune. Ils fonçaient tête baissés armés de ce qu’ils avaient pu trouver le plus vite possible.

Le Nara camouflé jugea bon de les laisser se débrouiller afin de profiter de la situation pour approcher. Mais il fut stoppé dans son élan quand l’homme aux côtés de celui qui semblait être le chef s’adressa à lui.
??? (Acolyte) - « Je te vois le Nara. »
Si Aizen ne fut pas plus que ça surpris d’être détecté il se demanda comment cet homme connaissait son clan.
??? (Chef) - « S’il te plaît, Nara Aizen. Ne fais pas ton timide et montre-toi. »
Cette fois c’était celui assis sur le trône qui d’adresse au Nara. Ce dernier brisa sa dissimulation inutile. Il jaugea les deux personnes qui lui faisait face sans faire attention à ce qui se passait dans son dos, il devait pouvoir compter sur ses camarades pour gérer ses arrières et les quatre hommes. Il aurait pu demander comment ça se faisait qu’ils le connaissaient mais il s’en fichait pas mal, tout ce qui l’intéressait était de capturer cet homme. Mais ce dernier comme lisant dans ses pensées agit en premier. Son acolyte effectua des mudra et posa les mains au sol, la terre se mit en mouvement et devint molle jusqu’à n’être qu’un tas de boue visqueux dans lequel il ne ferait pas bon de s’embourber. Au même moment le chef qui avait plongé sa main droite dans une jarre posée là effectua des mudras avec l’autre main. Ce qui suivit était impressionnant car de cette main droite jaillit une multitude de bestioles faites d’une matière que le Nara n’aurait su déterminer. Une partie des créatures partirent en direction de Aizen alors que le reste allait en direction de derrière lui, surement visant ses deux acolytes.

Aizen réalisa des mudras pour invoquer un simple mur dans le but d’éviter de se retrouver bloquer dans le marécage. Il effectua en suite d’autre mudras pour matérialiser un bouclier de roche afin de stopper les créatures qui filaient vers lui, le terme de création d’explosion de la missive lui revenant à la mémoire. Il fut bien clairvoyant de faire cela car au contact de son bouclier des explosions retentirent le menaçant de le faire tomber de son mur. Le bouclier fut à peine résistant pour absorber l’impact et le bras n’en ressortait pas indemne car partiellement brûlé. Il fallait maintenant riposter, face à deux adversaires ils étaient trois enfin si Hideko et Iroha s’en étaient sortis de leur côté.


Résumé du tour de Aizen:

Résumé du tour du chef:

Résumé du tour de l’allié du chef:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10477-nara-aizen-termine#90368 https://www.ascentofshinobi.com/t10800-kumo-equipe-1-nara-aizen-metaru-akagi-kentoku-akio https://www.ascentofshinobi.com/t10499-dossier-de-nara-aizen#90586 https://www.ascentofshinobi.com/u1536
Metaru Hideko
Metaru Hideko

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko] Empty
Jeu 29 Juil 2021 - 20:28

Lui dit-elle en lui faisant signe de la rejoindre. Leur vue brouillée à cause de la purée de pois, il leur était difficile de se repérer. Hideko se basait uniquement sa ce qu’elle avait retenue de la scène, comptant sur sa mémoire pour ressortir aussi vite qu’elle était arrivée afin de rejoindre leur capitaine. Alors que Hideko commençait à avancer, Iroha fonça sur elle et la saisit par le bras afin de la ramener à elle, tandis que son autre main passa derrière. Ce ne fut que trop tard qu’elle comprit que la jeune femme venait de lui sauver la vie. Elle se retourna paniquée, imaginant déjà la main de sa camarade fendue en deux pour la protéger, mais ce ne fut pas du sang qui se dévoila devant elle, ni une blessure, mais un morceau de lave. Le combat contre Hita encore frais, elle comprit immédiatement ce que venait de faire Iroha : elle était une assimilatrice, un de ces monstres capable de se transformer en un élément, mi-humain, mi-inorganique. Son visage se crispa, un air de dégoût apparut aussi vite qu’il disparut. L’heure n’était pas aux jugements, mais à la survie.
Iroha passa devant elle et fit tomber leur agresseur d’un violent coup de pied. L’homme essaya de se débattre, mais c’était peine perdue et Hideko aida, suivant la demande de sa camarade, à les attacher tous les trois. Chacune leur tour, elles amenèrent les trois ravisseurs, les deux inconscients en les trainant par terre et le troisième en le forçant à marcher un kunaï derrière lui afin qu’il ne lui eût pas pris l’envie de prendre la poudre d’escampette. Quand enfin elles les eurent amener, Hideko forgea les chaînes en métal dont elle se servit pour bloquer leurs jambes et leurs bras.

─ Allons-y. Répondit-elle simplement à Iroha.

Ainsi, toutes les deux parcoururent le chemin inverse que celui qu’avait fait Hideko jusqu’à ce qu’enfin, elles ne parviennent à rejoindre Aizen au niveau de l’entrée de la mine. Hideko prit les devant et expliqua rapidement ce qu’il venait de se passer.

─ De retour. Lui répondit-elle.

Aizen demanda à Iroha un compte rendu des événements, compter endu que Hideko commença aussitôt, prenant ainsi sa camarade de cours.

Iroha avait été capturée par trois hommes, nous nous sommes débarrassés d’eux et nous les avons attachés contre un tronc d’arbre afin qu’ils ne puissent pas s’enfuir, nous sommes ensuite revenus vers vous sans attendre.

Le ton avec lequel elle s’exprimait avait changé, de même que sa position, légèrement à distance de Iroha, être qui la répugnait, maintenant qu’elle connaissait sa réelle nature.

Aizen ne répondit rien et concentra son attention sur les mineurs, qu’il observa à un à un, comme s’il cherchait à dénicher quelque chose. Plusieurs secondes passèrent, secondes pendant lesquels il les dévisagea tous, s’attirant leur attention, dans une ambiance pesante où chacun se dévisagea, cherchant instinctivement un coupable jusqu’à ce qu’enfin, il ne brise la silence en énonçant il en manquait un.
Manquer quoi ? Se demanda Hideko. Un brouhaha commença à envahir l’espace, tous commencèrent à se demander ce qu’Aizen entendait par là et l’idée qu’il manquait un mineur arriva rapidement aux esprits de tous. Ils se mirent alors à rechercher la personne en question et Nagayama intervint, répondant à Aizen qu’il ne manquait personne à l’appel, affirmation qu’il étayait en disant les avoir compter. Hideko, déboussolée, ne comprenait pas où il voulait en venir, jusqu’à ce que ses explications viennent lever le voile. Quand Aizen énonça que leurs ennemis devaient probablement se trouver dans une galerie dissimulée, les rirent fusèrent. Pourtant, son idée se tenait, mais bien que peu convaincus, tous – y compris Hideko – se mirent à taper sur les parois de pierres. Aizen, grâce à des talents méditatifs, pensaient pouvoir détecter si cela sonnerait creux chez l’un des participants. Était-ce seulement possible ? Après tout, si les assimilateurs existent, c’était que tout pouvait être possible en ce bas monde.
Soudain, Aizen demanda à Nagayama et ses hommes de sortir. Avait-il trouvé quelque chose ? Quand il se retrouvèrent tous les trois seuls, Hideko les ayant rejoint, il leur expliqua que le mur à leur droite abritait une entrée secrète.
On n’est jamais aussi bien cachée que sous les yeux de son adversaire.

Hideko se mit en position, puis observa Aizen dégainer son sabre et trancher la paroi rocheuse en face d’eux, encore et encore, jusqu’à qu’enfin n’apparaisse une nouvelle gallerie.

─ Ainsi c’était vraiment ça… Murmura Hideko sous l’effet de la surprise.

Elle n’eut pas le temps de réfléchir d’avantage, car derrière la roche apparurent deux hommes qui, surpris d’être ainsi dérangés, se retournèrent vers le trio. Aizen ne leur laissa pas le temps d’agir et il trancha leur gorge, les tuant sur le coup.
Ainsi c’était cela, la mort… Hideko, choquée par cette exécution sommaire, resta de marbre. Son esprit ne put s’empêcher de se remémorer un passé douloureux : ainsi voilà quel aurait été son destin si elle n’avait pas réussi à s’échapper. L’heure n’était pas à la réflexion, mais à l’action. Tandis qu’Aizen se dissimula, disparaissant de leur vue, comme s’il se revêtait d’un voile invisible, Hideko et Iroha avancèrent prudemment, les conseils de son chef d’équipe raisonnant dans son esprit. Tuer toute personne qui la menacerait ? Oui, il avait raison. Il était hors de question d’être à nouveau à leur place, hors de question revoir la faucheuse.
Elles progressèrent lentement, veillant à faire le moins de bruit possible, s’approcha du fond de la galerie où se trouvait des escaliers, légèrement illuminés par une lumière tamisée. Quand ils l’eurent monté se dévoila devant eux une immense salle creusée à même la roche, très lumineuse, comme s’il s’agissait là l’intérieur d’un bâtiment creusé à même la roche. Ces brigands n’avaient pas fait les choses à moitié et pour pouvoir se permettre un tel luxe, ils devaient soit en avoir les moyens, pécuniers ou humains.

Au milieu de cet impressionnant hall se trouvait un trône taillée à même la pierre, un trône sur lequel était assis un homme, son regard planté sur Hideko. Stupéfaite de ne pas l’avoir remarqué plus tôt, elle se stoppa nette, restant parfaitement immobile, observant sa cible.
Qui était-il ? Était-ce lui le chef ?
A ce regard mesquin s’ajoutait un sourire pervers, mais ce qui marqua le plus Hideko, s’était qu’il se tenait là comme s’il les attendait. Les avait-il senti venir ? Aizen toujours dissimulé, elles n’étaient que toutes deux face à lui. Son aura n’était pas sans lui rappeler celui des brigands qui l’avait assaillie, mais la sienne était bien plus puissante, lui glaçant les os. Il y avait aussi un autre homme à côté de lui, plus discret, mais tout aussi menaçant.
Soudain, deux hommes fonça sur elle. Hideko esquiva l’attaque du premier, puis lui asséna un coup de poing derrière la nuque, l’assommant d’un coup sec, mais alors qu’elle tenta de continuer sur le second, elle senti la lame de son arme se planter dans son bras. Son visage se crispa de douleur, une douleur qui laissa place à la colère. Hideko saisit un kunaï et le planta dans la gorge de son assaillant. Son arme bloquée dans le bras de Hideko, il ne parvint pas à l’esquiver à temps. Elle retira le kunaï et une gerbe de sang gicla de la blessure. Sa main vint aussitôt essayer de contenir l’hémorragie, mais l’homme s’effondra quelques secondes plus tard, inerte.
Ainsi c’était ça donner la mort ?
Le combat qui éclata entre Aizen et ses adversaires l’arracha de sa transe. Le sol changea d’aspect, prenant une texture boueuse, comme si toute cette roche s’était transformée un sorte de sable mouvants. Hideko bondit en arrière, s’approchant au plus près de la paroi de la salle, afin d’esquiver l’attaque, mais cela ne faisait que commencé. Celui qui semblait être le chef donna vie à des insectes volants qui fondèrent vers Aizen. Frappant le sol de son pied, elle fit jaillir devant elle un mur de métal afin de se protéger. Quand les insectes arrivèrent au contact de leur chef, ils explosèrent et la déflagration fut telle qu’elle pulvérisa son mur. Par réflexe, elle plaça ses bras devant sa tête, se protégeant ainsi des flammes qui vinrent laper ses avant-bras. Légèrement blessée et brûler, elle n’en perdit pas pour autant sa détermination. Sa main saisit cinq shurikens qu’elle envoya sur l’acolyte, leur donnant l’un après l’autre des trajectoires variés afin qu’ils n’arrivent de tous les côtés.
Son cœur battait à tout rompre et elle pouvait sentir son sang bourdonner dans ses oreilles. Ce n’était plus là un entraînement de l’académie, leur vie était en jeu. Tout ce qui comptait maintenant, c’était de survivre.


Situation:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

[Mission B] Protéger le territoire [Aizen, Iroha, Hideko]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» STRUCTURE DE DÉFENSE INTERNE P.1 [FT NARA AIZEN / METARU HIDEKO]
» Lettre suivi CR projet structure de défense [Nara Aizen / Metaru Hideko]
» [Mission B] Une histoire de Bar (feat Aizen)
» Mine, Lumières et Science [Mission B Ft Aizen]
» [Mission/B/Résistance] Protéger nos civils

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: