Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Lun 8 Fév 2021 - 4:46
HRP:

Alors que le trajet se poursuivait, on pouvait aisément sentir que Genkishi n’était pas tout à fait à l’aise avec ce qu’il entendait. S’il était clair qu’ils avaient opté pour une vitesse de croisière assez calme pour qu’il entende l’étendue de la conversation, certains éléments avaient tout de même eu pour objectif de le rendre très sceptique, à commencer par l’Inuzuka et la manière relativement floue dont elle répondit à sa question sur le canon. Pour la peine, il ne la sentait pas forcément franche alors qu’ils avaient respectivement partagé de nombreux éléments de cette enquête avec ceux-ci. Pouvaient-ils réellement faire confiance à ces hijines et cette dénommée Katsuko ? Il n’aurait manqué qu’elle ne l’empêche de reprendre le livre pour que cette situation ne devienne particulièrement désagréable...

Réfléchissant mentalement tandis qu’ils poursuivaient leur discussion, ce manque de concentration n’eut aucun impact réel si ce n’est de son aptitude à comprendre totalement les raisons pour lesquels l’Homme au Chapeau était autant pris pour cible. S’il comprenait les brides, il ne put tout de même admettre être en parfaite confiance avec les propos que proféra Funka…

Bien qu’elle n’avait aucun lien visible avec le dénommé Hanzo, le fait qu’il était membre de son clan et qu’elle soulignait ne pas vouloir le défendre alarma le jeune homme qui commençait de plus en plus à être sceptique. Prisonnier de ses propres réflexions, il demeura silencieux pendant la totalité du trajet alors qu’il avait soudainement baissé sa garde de manière suffisamment importante pour qu’il puisse paraître décontracté. Pourtant, il n’était pas forcément plus rassurer. Au contraire, il avait totalement intériorisé ses réflexions, comme s’il calculait quel était le meilleur angle d’approche par rapport à cette situation. Ryuushi avait-il vu quelque chose de louche chez les Hijines qu'il n'avait pas remarqué ?

-En effet, Nakada Tatsuya est présentement dans sa demeure et il est surveillé en permanence par nos corps jusqu’à preuve du contraire.

S’arrêtant soudainement, il poursuivit sa marche d’un seul coup, comme si son cerveau s’était paralysé le temps d’un moment. Dès lors, son timbre de voix changea, devenant beaucoup plus strict, froid et neutre. L’être simplet qu’il était semblait soudainement s’être dissipé pour faire place à un Genkishi beaucoup plus calculateur et plus contrôlant...

-J’apprécie vos informations et vos soupçons. Toutefois, veuillez comprendre qu’avant de clôturer une telle enquête, nous devons nous baser sur des éléments tangibles nous permettant hors de tout doute d’innocenter une Johekijine et trouver le criminel. Ainsi, je vous demanderais de garder votre rigueur intellectuelle et de bien vouloir éviter de faire de la rétention d’information ou de faire des raccourcis. Autrement, le dossier se fera tout simplement déchirer de tous les côtés par mes supérieurs.

Reprenant sa respiration comme si son souffle s’était coupé, ils arrivèrent finalement devant une maisonnée qui était assez bien gardée alors qu'il n'attendait aucune réponse pour avancer. Sécurisée de plusieurs gardes, Genkishi se présenta de nouveau à ceux-ci.

-Quel est le code d’accès ?

S’approchant, il murmura quelques paroles avant que ceux-ci ne s’écartent pour les laisser entrer dans l’habitation hautement sécurisée. Or, avant d’avancer, il se retourna finalement vers le groupe.

-Shinrin Funka, au regard de nos protocoles, sachant qu’un des possibles fautifs ou du moins, sa marionnette, si j’ai bien compris a une possible implication quelconque, bien que j’ose vous croire lorsque vous soulignez ne pas le défendre, je me dois de vous écarter de l’enquête. Je vous inviterais ainsi à suivre les messieurs ici présents. Ils veilleront à ce que le reste de votre séjour au sein de Joheki se porte bien. Ils en profiteront d’ailleurs pour vous poser quelques questions sur la fameuse marionnette si jamais vous l’avez déjà vu ou autre. Inuzuka Ayuu et Katsuko vous rejoindront lorsque nous aurons terminé l'enquête bien évidemment pour que vous puisiez retourner à Hi.

Observant le groupuscule, il poursuivit :

-Évidemment, vous n’êtes pas inculpé. Nous nous devons simplement de respecter le protocole sachant que vous avez un possible lien de près ou de loin avec une des cibles possibles ou plutôt l’arme du crime. Mes excuses de cet inconvénient et rigidité. Merci pour vos efforts lors de cette enquête

Se courbant pour la remercier, deux hommes aux accoutrements similaires se présentèrent de manière à accompagner celle-ci loin de l’enquête. Évidemment, Genkishi promettait qu’elle serait en sécurité. Simplement, tout comme les grandes familles étaient tenues loin de cette enquête pour de possibles implications, il se devait de faire preuve d’une rigueur importante en procédant de la même manière. C’était encore plus le cas concernant les Hijines. Après tout, le mur n’était pas né pour rien… Rien ne leur disait qu’ils pouvaient les faire totalement confiance…, encore moins dans un cas comme celui-ci.

-Allons-y, si vous le voulez bien, il ne faut pas tarder.

Faisant signe à Katsuko et Ayuu de le suivre tandis que Funka était officiellement écartée de cette enquête, quelques pas furent nécessaires avant qu’il pénètre dans la demeure du fameux Nakada. Relativement sombre, celle-ci était gardée par des soldats qui sécurisaient chaque entrée et sortie. Après tout, devant un événement d’envergure aussi importante, ils ne pouvaient se permettre de perdre un suspect ou un témoin possible. Si au début, la sécurité avait été quelque peu détendue, le fait qu’il soit retourné sur la scène de crime avait allumé une possible alarme qui était possiblement justifiée. Forçant un protocole plus serré, il avait été jugé pertinent qu'il reste dans son domicile, surtout au regard de ses aptitudes à se dissimuler.

-C’est pas trop tôt, il commence à faire peur, mais il a le sommeil agité le petit. Je te laisse voir Genkishi, mais quelque chose me dit qu'il est proche des avoeux.

Dévisageant calmement les autres, le garde ne les connaissant pas, préférait éviter de s’adresser aux autres. Se contentant d’ouvrir le portail, ils arrivèrent rapidement dans une demeure brièvement décorée. Très peu illuminée, si l’endroit était probablement sympathique lorsque toutes les lampes étaient allumées ou que le soleil entrait dans la demeure, on pouvait clairement voir que c’était un choix d’être dans un décor aussi sombre que désagréable. Pourtant, dans une pièce non loin du portail se trouvait une source de luminosité assez faible. Ressemblant à une salle à manger de loin, plus la distance se voyait raccourcie, plus on pouvait présumer que quelqu’un s’y trouvait jusqu’à ce qu’une voix ne percute le silence.

-C’est pas trop tôt ! J’en ai marre d’être ici ! Je vous l’ai déjà dit, je n'ai rien fait. J’espère que vous êtes là pour me sortir de là…

Prononçant quelques paroles d’une voix désagréable, Genkishi répondit du tac au tac alors qu’il lui faisait maintenant face.

-Nous avons quelques questions à te poser surtout…

Alors que seule une luminosité relativement faible illuminait maintenant le faciès de Genkishi, un air de déplaisir se lisait sur son visage tandis qu’il semblait sur la défensive…

-T’as ramené qui cette fois-ci ? Ça aurait pu être un chef des trois que la réponse resterait la même ! Sortez-moi de là, je ne suis pas un prisonnier, j’en ai marre d’être ici !


Frappant sur la table, on pouvait voir de vives émotions se dégager de l’homme en question. Semblant anxieux ou plutôt nerveux, il était excessivement agité au point où son poing tremblait. Visiblement dans le mal, ses lèvres étaient aussi sèches qu’une branche d’arbre. Pourtant, on pouvait voir dans ses habits simples qu’il souffrait de sudation assez importante, comme s’il était… perturbé.

S’approchant en premier, Genkishi prit une carafe d’eau à ses côtés avant d’y verser son contenu dans un verre de terre cuite qui trônait à côté de son poing. L’invitant ainsi à boire, le regard relativement dur de l'homme au lasso se voyait légèrement confus tandis qu’il venait de se reculer légèrement…

-Il me semble différent d’il y a quelques jours...

Murmurant ses quelques mots pour les deux autres, il comprenait mieux ce que les autres voulaient dire en lui annonçant qu'ils arrivaien un peu en retard… Semblait-il que sa situation n’allait qu’en se dégradant. Or, alors que les autres s'approchaient, s'il avait été visible l'espace de quelques secondes, alors qu'il venait de boire la totalité de son verre d'eau, il cracha une parcelle de sa boisson pour éteindre la lampe...

Dès lors, l'ambiance de la pièce se faisait relativement sombre, beaucoup trop pour que ce soit agréable ou sécuritaire...

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Lun 8 Fév 2021 - 6:05
Katsuko écouta et observa ses camarades qui semblaient tous dans un malaise peu propice au travail de groupe. Genkishi notamment montrait des signes évidents de méfiance là où un travail synchrone aurait été préférable, et il finit même par demander à Funka de se séparer du groupe, prétextant qu'elle était potentiellement liée à l'un des suspects. Alors qu'il semblait totalement absurde à la kazejine de se couper de l'experte médicale, elle ne préféra cependant pas répondre. Après tout, son point n'était pas non plus irrecevable. Ils se trouvaient face à un potentiel conflit d'intérêt, quand bien même elle disait ne pas être plus liée à lui que cela. Neiko n'avait pas prit la peine de vérifier si elle mentait, alors elle ne s'opposa tout simplement pas, laissant le johekijin prendre les choix qu'il jugeait bon pour l'enquête.

Leur autre suspect -bien que la Chinoike doutait fortement qu'il puisse aider d'une quelconque manière- était bien gardé, chez lui même, à l'abris du danger mais surtout sans la possibilité de fuir si l'idée lui en venait. La remarque de Genkishi sur la rétention d'informations lui fit lever un sourcil, Katsuko ne comprenant pas là où il voulait en venir. Chacune d'entre elles avait dit tout ce qu'il était nécessaire de savoir, elles n'avaient pas tenté de cacher des indices, du moins à la connaissance de la vampirette. Elle conservait quelques pièces qui lui seraient nécessaires pour son argumentaire pour convaincre si cela s'avérait obligatoire, mais ce n'était pas des éléments qui étaient directement liés à l'enquête. Ou du moins, ils n'affecteraient pas l'interrogatoire de ce Tatsuya. Ils auraient leur importance plus tard, et c'était pour ce moment là qu'elle devrait les conserver.

Rien dans cette enquête n'allait. Là où ils avaient eu des jours et des jours pour fouiller tout ce qu'ils pouvaient et n'avaient au final que peu avancé, les johekijins se retrouvaient à recevoir un flux de nouveaux éléments bien plus importants et ils ne semblaient pas les accueillir avec la moindre bienveillance. Au contraire, ils semblaient être de plus en plus hostiles au trio d'aides qui avait été sollicité suite à la requête d'intervention de Neiko. Et Genkishi en particulier n'était pas véritablement aidant, ne se prononçant que pour mettre en doute des certitudes sans proposer de véritable autre chemin. Il était plus un poids qu'autre chose aux yeux de la traqueuse qui décida cependant de n'en dire mot.

Arrivant enfin à la demeure du garde, ils rentrèrent suite à un bref échange, Genkishi leur précisant au passage qu'il changeait rapidement. Qu'est-ce qu'ils avaient tous à s'autodétruire aussi rapidement ? Depuis quand des témoins étaient aussi mal gérés ? C'était normal ici ? Ou alors était-ce les méthodes de l'informatrice qui étaient particulièrement avancées ? Peut-être que l'héritage maudit de son père n'était pas tout le temps si inefficace que cela... Retenant une grimace de dégoût à cette idée, elle préféra simplement se dire que c'était là une autre preuve indirecte que l'Homme au Chapeau était à l'oeuvre, lui seul ayant assez de puissance pour corrompre les gens d'aussi loin. Une créature aussi néfaste pour le Yuukan ne pouvait pas laisser les gens indifférents. Peut-être était-ce aussi pour cela que Genkishi était autant sur les nerfs. Ce climat si particulier qui régnait depuis l'annonce du monstre fait à toute la population du monde en même temps. Un miracle bien sombre.

L'homme se cachait à moitié dans la penombre, prenant même la peine de cracher de l'eau pour éteindre la seule lumière de disponible. Quel était l'imbécile qui avait permit à cela d'arriver ? Qu'est-ce qu'il comptait faire cet abruti de garde ? Neiko qui avait fait beaucoup d'efforts pour se montrer coopérative jusque là commençait à accumuler les expériences désagréables dans ce cadre qui ne l'aidait en rien à prouver son expertise.

« Mes excuses, j'ai quelques préparations à faire. »

Tendant le bras devant elle sur le côté de la pièce, jetant un oeil à Tatsuya, méfiante, la Chinoike fit sortir de son corps un clone de sang identique à elle en tout point. Ce dernier se dirigea immédiatement vers les fenêtres pour les ouvrir afin de laisser rentrer un peu de lumière de l'extérieur afin de repérer plus rapidement où il pourrait trouver une quelconque torche ou bougie à allumer pour avoir une lumière convenable dans la pièce.

De son côté, la vampirette prit le soin de faire deux autres techniques. La première avec mudras, la seconde sans. Déployant ainsi son chakra pour vérifier le nombre d'entités chakratiques présentes dans les alentours pour ne pas avoir de mauvaises surprises en plein interrogatoire, elle s'assit ensuite face à Tatsuya, pratiquant sa seconde technique alors qu'elle commençait à parler. Les yeux rivés sur lui, elle analysait avec grande attention les mouvements de ses flux sanguins pour repérer le plus vite possible un signe de mensonge dans ses propos.

« Konnichiwa Nakada-san. Je comprends que la situation est dure pour vous, vous devez rester ici, vous êtes soupçonnés par vos compatriotes à cause d'un criminel dont vous ignorez tout. Cependant, nous avons besoin de votre coopération pour mettre en place tous les morceaux du puzzle. Votre témoignage est capital. Je suis Chinoike Katsuko, enquêtrice indépendante. Je suis venue pour vous prêter main forte afin de trouver au plus vite qui est le véritable coupable de ce triste évènement. Ah, et désolée pour la lumière, mais elle est nécessaire pour que je puisse écrire. Et c'est toujours mieux de pouvoir se voir n'est-ce pas ? »

Laissant donc quelques instants à l'homme pour réfléchir à sa position, sans lui dire qu'il était véritablement suspect, elle tâchait de se montrer diplomate pour l'instant, comptant sur sa capacité à savoir s'il mentait pour déterminer la suite de ses propres actions. Carnet sorti devant elle, la jeune femme était prête à écrire les réponses apportées par Tatsuya au fur et à mesure qu'il les donnerait.

« J'ai besoin que vous me disiez clairement tout ce dont vous vous souvenez de cette nuit là. Avez-vous vu des personnes étrangères rôder dans le quartier ? Avez-vous entendu quelque chose avant le cri de la témoin qui a trouvé le corps ? Le moindre détail peut tout changer grâce à vous. Nous comptons sur votre coopération, et cela nous aidera à vous libérer d'autant plus tôt que nous gagnons de temps sur la résolution de cette enquête. »

La tueuse montrait en premier lieu son visage pacifique, aimable, attentif. Elle gardait le second, plus sombre, direct et cruel, en cas de besoin. S'il n'aidait en rien ou tentait de lui mentir, alors elle passerait à un interrogatoire plus musclé. Il était hors de question que celui-ci ne dise rien s'il savait quelque chose.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Mer 10 Fév 2021 - 11:33
Genkishi apportait des informations sur l’emplacement du garde, il était surveillé dans sa demeure par des surveillants de confiance. Je me sentais rassurée d’apprendre que l’interrogatoire était encore possible. La démarche de l’enquêteur se faisait de plus en plus particulière avant de se stopper quelques instants avant de reprendre du galon. Il partageait ses doutes sur les éléments apportés et les accusations incriminant l’Homme au chapeau et le robot en possession d’Hanzo. Il était difficile de concevoir que l’ennemi numéro 1 de l’humanité était mêlé à cette affaire. Il s’agissait d’une journaliste de terrain dont le pouvoir reposer sur le partage d’information. Le kunai émoussé était un journal assez populaire dans le monde shinobi pour avoir de l’impact sur l’opinion publique.

Je restais assez troublée sur les accusations que proférait Genkishi à mon encontre, surtout concernant la rétention d’informations. Il n’y avait aucun élément pouvant m’inciter à parler en détail des canons. Je comprenais simplement que je n’aurais simplement pas du laisser ce mot m’échapper. J’estimais cet objet assez connu pour pouvoir être cité comme échelle de comparaison, mais je me trompais. Il faut dire que Joheki était un pays réputé pour sa sécurité, mais ce point avait été ébranlé par cette affaire de meurtre. Il devait en être de même pour sa réputation de mine de savoir avec les canons et le robot rencontré à Tsume par le groupe d’Hanzo. Je me contentais de répondre mécaniquement ce qu’on pouvait attendre d’un soldat de l’Empire.

Ayuu, sérieuse – J’essayais simplement d’être agréable au risque de vous paraître un peu méfiante. Je suis obligée de l’être à ce sujet, j’ai des obligations en tant que soldate. Je tiens à préciser que cet élément n’est pas lié à notre enquête. Je ne comprends donc pas votre entêtement à ce sujet. Il s’agissait d’une simple comparaison sans importance sur l’ampleur des dégâts constatée sur la scène de crime.

Je me sentais un peu mal à l’aise à l’idée de cacher sciemment des éléments à enquêteurs, mais il n’y avait pas de quoi débattre sur le sujet. Les canons n’étaient pas liés à cette enquête, Funka avait déjà une piste à ce sujet. Il ne voulait simplement pas prendre en compte ses soupçons et les éléments de son cheminement de pensée. Il ne pouvait pas lui faire aussi aveuglement confiance, j’étais peut-être la seule dans ce cas de figure. Je ne pouvais pas douter de ma camarade, j’étais simplement terrifiée à l’idée de connaitre le même sort qu’Ohana. Pourtant, je voulais découvrir ce qui l’avait mené à ce triste sort. Elle avait sans doute découvert quelque chose d’important voir une information capitale pour permettre la coalition de vaincre la menace de l’Homme au chapeau.

J’observais une nouvelle fois Genkishi et je sentais assez clairement qu’il n’était pas prêt d’accepter le fait que j’élude une nouvelle fois le sujet. Je tentais de respecter l’engagement que j’avais envers les enquêteurs de l’académie en apportant le peu d’informations que je possédais sur le sujet. Je n’avais pas consulté les plans de fabrication ou tenter de me renseigner. Je ne connaissais que le fonctionnement de l’objet.

Ayuu, essayant de ne pas s'emmêler dans son schéma de pensée – C’est une arme assez basique qui consiste à propulser un orbe concentré en chakra sur une zone plus ou moins calculée à l’avance en fonction de l’orientation du canon. L’élément de l’orbe peut être modifié en fonction de la nature du chakra employé. Il suffit d’y apposer les mains pour permettre au canon de capter la quantité de chakra nécessaire à une détonation. J’imagine que ce n’est qu’au stade de prototype si même Joheki n’est pas au courant.

J’espérais que j’avais suffisamment dit pour ne pas être remis une nouvelle fois en cause. Je n’aimais pas être du mauvais côté de la balance, je ne cherchais pas à mal dans cette affaire. C’était quand nous étions arrivés sur place que Funka avait été écarté de l’enquête. Les académiciens ne semblaient pas croire en la sincérité de ses propos, préférant la mettre sous surveillance jusqu’à obtenir plus d’informations. Je n’avais pas osé protester, la réussite de la mission restait l’objectif prioritaire. L’interrogatoire pourrait apporter les informations nécessaires pour pousser les enquêteurs à croire les propos de Funka.

La destination n’était autre que la demeure du garde en question. Un autre homme semblait confiant pour obtenir les aveux de Tatsuya. Je n’étais pas rassurée sur l’emploi du mot peur en parlant d’un homme sous surveillance, mais je préférais rester confiante sur la gestion du problème. Je n’étais pas à l’aise à l’idée de pénétrer un endroit aussi exigu qu’une maison, il m’était difficile d’user de la fusion en loup bicéphale. J’espérais pouvoir compter sur le soutien de Katsuko puisque Funka n’était plus à mes côtés pour assurer mes arrières.

A l’intérieur, le garde avait débecté quelques mots sur son innocence et son envie de sortir d’ici. J’étais un peu étonnée d’assister à une telle scène, l’obscurité des lieux était un élément assez dérangeant. Genkishi avait échangé avec le garde quelques instants, la conversation se bouclant sur un constat assez surprenant. La mention du chef des trois m’était inconnue, mais la gestion de colère ne semblait pas être son fort. L’enquêteur semblait le trouver différent, observer la scène m’avait suffi à comprendre qu’on était pas dans une position enviable. L’interrogatoire allait se solder de quelques désagréments. Je n’osais pas en placer une par peur de faire un faux pas ou de dévoiler une information trop vite.

Je me contentais d’observer avec un air interrogateur mes camarades pour jauger les initiatives de chacun. Katsuko semblait déjà être dans l’action, invoquant un clone d’elle-même pour le charger d’ouvrir les fenêtres. La lumière qui pénétrait à présent la pièce semblait suffisante pour laisser nos yeux s’y habituer. J’essayais d’aider le clône à trouver de quoi augmenter la luminosité de la pièce en jetant un œil fuyard sur de potentielle bougie ou torche se trouvant à proximité.

Ayuu, articulant maladroitement – On y voit déjà mieux !

De son côté Katsuko débutait l’interrogatoire, cherchant à mettre en confiance son interlocuteur. Je trouvais la jeune femme assez prévenante. Je me sentais pas capable d’adopter un comportement courtois après ce que m’avait dit Ryuushi à son sujet. J’étais de nature assez pacifiste, mais je n’étais pas très douée pour adopter le comportement adéquat à la situation. J’étais un peu trop nature, du genre à se laisser porter par le courant. Je restais attentive à ce qui m’entourait pour tenter d’anticiper la moindre action déplacée. J’interprétais peut-être mal la méfiance de Genkishi, mais j’imaginais qu’il ne fallait pas relâcher sa vigilance.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Dim 14 Fév 2021 - 23:35
HRP:

Alors que Katsuko venait tout juste de prendre en main la discussion auprès de Tatsuya, Genkishi prit le temps de se calmer alors que son rythme cardiaque avait commencé à s’accélérer un peu plus tôt. Prenant le temps de prendre en considération les informations que lui avait offertes Ayuu, il comprenait dorénavant les motifs pour lesquels elle avait passablement hésité. S’adossant contre une armoire contenant une vaste étendue de bouteilles et spiritueux, il prenait le temps de trier l’information...

Semblant être un projet confidentiel, Joheki n’avait pas ce type d'armes à sa connaissance. Puis, considérant le fait qu’ils n’avaient pas forcément d’idée sur la réelle arme du crime et que celle-ci représentait du jamais vu, se pouvait-il que ce fameux canon ait pu effectuer de tels dégâts ? Telle était la question qu'il s'était posée et celle qui avait suscité une soudaine méfiance chez lui. Or, devant la transparence de l'Hijine, il décida de lui accorder le bénéfice du doute pour le moment, considérant qu'elle n'avait pas approfondi davantage le sujet, car il n'était pas cohérent...

Pendant ce temps, si l’entrée de la lumière à travers l’ouverture des volets fut grandement bénéfique pour apporter un peu de lumière dans les ténèbres de Genkishi et de la pièce, le tout eut pour but de le rassurer quant aux intentions de Tatsuya. Après tout, bien que celui-ci n’était pas connu pour être hostile, il était bel et bien demeuré là où il était, ne tentant même pas de fuir...

Toutefois, il préférait demeurer silencieux pour le moment, laissant ainsi les étrangers tenter leur chance là où il avait possiblement échoué. Après tout, lors d’une enquête, à titre d’agent de terrain, il fallait savoir prendre du recul lorsque nécessaire et ce moment présent était un cas typique.

Portant ainsi sa main à sa taille, Genkishi maintenait son lasso en position en cas de nécessité. Bien qu’il était peu probable que le suspect fasse quoique ce soit face à leur nombre, il valait parfois mieux prévenir que guérir.

-Fais chier…

Coupant de manière abrupte les réflexions de Genkishi, la voix désagréable de Nakada perça l’atmosphère pour faire suite aux nombreuses questions que venait de lui poser la jeune femme à la chevelure rosée. Portant ainsi sa main à son visage comme s’il n’avait pas vu le jour depuis longtemps, la mascarade ne dura qu’un bref moment tandis que l’entrée de la lumière mettait en perspective son état physique lamentable.

-On en est au stade où on doit faire venir des étrangers pour régler nos trucs internes ?

Prononçant ses propos avec dégoût et rage en observant son compatriote légèrement désolé par la situation, le suspect frappa soudainement la table à nouveau, comme s’il venait de voir un insecte sur celle-ci.

-Satanées bestioles…

Pourtant, en ramenant sa main, pas même la présence de sang ou tout autre élément indiquant la présence d’un insecte n’était perceptible. Aussi démesuré que les signes de déshydratation intense qu’il affichait, on aurait dit qu’il était légèrement perdu. Suant de manière très importante, la lumière ne servait qu’à mettre en relief le fait qu’il était dans une situation peu désirable. Si la lumière étant un élément important dans la vie, celle-ci semblait aussi illustrer les motifs pour lesquels il avait préféré se cacher dans le noir.

Bien que Katsuko venait d'énoncer qu’il était innocent dans son discours et qu’ils avaient besoin de son aide, l’état dans lequel il était ressemblait en tout point à celui de quelqu’un qui n’était pas bien. Cernes prononcés, mains tremblantes et caractères désagréables, une aura très lugubre se dégageait de cet individu. Détestables au regard, tous ses traits crispés témoignaient un dédain, une colère, mais aussi une tristesse et une pression prononcée. Pour les plus sensibles aux odeurs dont l'Inuzuka faisait partie, il était clair et net qu'il était très stressé au regard du déploiement agressif et nauséabond qui se dégageait de son corps et plus particulièrement de ses aisselles.

-Mon témoignage… ?

Serrant les dents avec colère, il détourna soudainement son regard du bourreau de son interrogation, comme s’il cherchait quelque chose. Suivant du regard quelque chose d’inconnu, il bougeait la tête, comme s’il suivait une bestiole volante agile et rapide avant de reprendre sa concentration…

-Si vous voulez m’aider, amenez moi à boire... J’ai soif…

Puis, comme si ce n’était pas suffisant, il joignit ses deux mains de manières nerveuses… Respirant de plus en plus fortement. Bien qu’anxieux et anodin, son rythme cardiaque s’emballait. Déjà élevé depuis qu’ils étaient entrés dans la pièce, celui-ci ne faisait que s’accélérer tandis qu’il commençait à trembler…

-J’ai SOIF J’AI DIT ! Vous comprenez !?

Beuglant comme s’il était possédé, Genkishi eut un léger mouvement de recul, pris d’un dégoût ou plutôt d’une crainte réelle. N’étant pas facile comme moment, il avait du mal à cerner ce qui lui arrivait.

-Tatsuya, est-ce que tout va bien? Ça ne te ressemble pas…

Ignorant Genkishi, il le coupa de nouveau :

-J’AI SOIF ! Laissez-moi boire !

Frappant de manière répétée la table de son poing, son visage colérique se défaisait peu à peu tandis qu’il venait de faire tomber la carafe remplie d’eau au sol… Contredisant pourtant ce qu’il disait, Katsuko pouvait tout de même conclure ne semblait pas forcément mentir au regard de ses expressions. Il avait réellement soif, mais venait de renverser une carafe d’eau…

Agissant de manière tout à fait anormale, l’officier désagréable n’était clairement pas dans son état naturel. Si certains éléments ressemblaient à des caprices jusqu’à présent, il commença soudainement à claquer des dents, tremblant de plus en plus alors qu’il se sentait laissé à lui-même…

Semblaient-ils qu’ils étaient arrivés pile au moment où il commençait a mal allé...signe que malgré leur progrès, la course contre la montre était toujours en marche. Or, quelle était la réelle source de son mal ?

Sur le coup, Genkishi regrettait l'absence de Funka étant donné qu'il semblait victime d'un mal qui allait au-delà de ses aptitudes personnelles...

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Lun 15 Fév 2021 - 17:08
Alors qu'elle observait ses réactions, sa gestuelle, la vampirette lança sa technique discrètement tout en prenant des notes. Mais lorsqu'elle commença à vouloir en savoir un peu plus sur ce qui s'était passé, l'homme se montrait incapable d'apporter la moindre attention à ce qui lui était dit. L'interrogatoire, s'il perdurait ainsi, ne mènerait à rien.

Cependant elle prit le temps d'essayer de voir tous les détails de l'attitude étrange de ce Tatsuya qui semblait plutôt jeune et mal dans sa peau. Les signes de son honnêteté étaient troublés par sa colère, mais plus que cela, il y avait quelque chose d'anormal dans son rythme cardiaque. Quelque chose qu'elle n'avait pas vu lors de ses différents tests. Sa détection n'avait rien repéré, il n'y avait donc certainement pas d'autre personne non désirée, mais malgré cela, il se comportait comme s'il était affecté d'un mal que la jeune femme ne parvenait pas à déterminer dans un premier temps.

Après quelques temps de réflexion, elle hocha un peu la tête, refermant son carnet, un sourire un peu triste sur le visage.

« Je suis désolée, je vois que vous n'êtes pas en état pour que l'on puisse discuter. »

Pendant qu'elle lui parlait, elle envoya son clone chercher un verre d'eau. Ce dernier le garda dans ses mains et revint vers Ayuu et Genkishi, laissant le contenant bien en vue de l'étrange témoin. Si la vampirette ne se trompait pas, Tatsuya ne le remarquerait pas et ne dirait rien à ce propos. Il semblait également obnubilé par des "bestioles" sans qu'il n'y ait aucune présence vérifiable. Elle en était quasimment sûre, quelqu'un s'en était prit à ses perceptions pour l'incapaciter.

« Reposez-vous un peu, nous avons un autre témoin à interroger en attendant. Ne vous en faites pas, on va vite trouver le coupable pour vous rendre votre liberté totale, d'accord ? »

Se montrant aussi avenante qu'elle pouvait l'être un peu comme elle l'avait été avec Miyaki, la jeune femme posa le verre d'eau que tenait son clone sur la table et éteignit la lumière, invitant ses camarades à quitter la pièce. Pendant ce temps, juste après avoir posé le récipient, son double s'appliqua à cacher ses mains de la vue de Tatsuya sans geste anormal ou brusque pour lancer une technique qui lui permettrait d'en savoir plus sur l'état chakratique de l'homme qui n'allait visiblement pas bien.

« Allons-y. On va pouvoir faire un premier bilan avant d'aller voir Miyaki-san je vous prie. »

Faisant un sourire un peu forcé en tournant le dos à Nakada, elle fit signe au groupe de sortir en vitesse, espérant qu'ils comprennent qu'elle ne voulait pas parler devant lui. S'écartant un peu de la demeure avec le reste du groupe, Neiko prit la parole une première fois, à voix très basse tandis que son clone était resté proche de la maison pour continuer son analyse.

« Je pense savoir ce qu'il y a, éloignons-nous. Je laisse mon clone là pour terminer une analyse »

Continuant son chemin jusqu'à être loin des oreilles indiscrètes, la jeune femme aux cheveux blancs rouvrit son carnet pour s'expliquer.

« Bien. Nakada-san présente des troubles anormaux. Il semble voir des "bestioles", des genres de mouches je suppose, mais au contraire ne voit pas l'eau qu'on lui sert. Pour moi, ses perceptions ont été modifiées, mais j'ignore encore comment exactement. J'ai deux suppositions. Soit c'est l'oeuvre d'un genjutsu qui lui serait appliqué par le biais d'un sceau pour perturber ses perceptions de manière continue, soit c'est un Yamanaka qui a joué avec son esprit et l'a rendu totalement perturbé. Et je n'aime aucune des deux possibilités. Le mieux selon moi serait de le mettre sous sédatifs pour l'instant pour pouvoir l'ausculter comme vous l'avez fait pour Miyaki-san pour l'empêcher de faire une crise de panique et voir s'il est sous l'emprise d'un sceau que nous pourrions défaire, ou s'il n'a rien sur lui auquel cas, je ne vois que l'intervention d'un Yamanaka ou d'un bon irounin pour lui rétablir ses perceptions. »

Prenant une petite respiration, elle reprit en se tournant vers Genkishi.

« Son état n'est pas bon. Son rythme cardiaque est particulièrement élevé et je crains que sa vie ne soit en jeu s'il se met à paniquer. Avec vos sédatifs, nous pourrions nous assurer qu'il n'ait pas de crise cardiaque et qu'il puisse s'en remettre correctement. Est-ce que vous auriez un shinobi qui s'y connait bien en fuinjutsu ou en iroujutsu, puisque vous avez décidé de ne pas laisser Shinrin-san continuer l'enquête ? L'important serait de pouvoir rétablir le flux normal du chakra que je pense troublé, je saurai un peu plus comment dès que mon clone aura terminé son analyse. Je ne peux malheureusement pas rétablir ce genre de problèmes, je ne sais pas soigner ça et mes connaissances en fuinjutsu sont bien trop basiques. »

Se grattant un peu la tête, la vampirette soupira avant de décider de reprendre la parole pour ajouter une possibilité par rapport à Tatsuya.

« Si nécessaire, je peux me glisser dans le dos de Tatsuya et lui injecter le sédatif sans qu'il ne s'y attende pour ne pas qu'il panique ou qu'il ne fasse de bêtise qui pourrait se retourner contre nous. Qu'importe qui l'a mit dans cet état, il a certainement prévu quelque chose pour empêcher qu'on s'occupe facilement de régler ce problème. Mais je veux votre avis sur cette méthode et votre accord si jamais vous pensez que c'est la meilleure solution de le faire sans qu'il ne s'y attende.»

Elle s'étira alors un peu avant de terminer.

« Il faudrait aussi un moyen pour le réveiller un peu plus vite, peut-être en diminuant la dose par rapport à Miyaki-san. Ce serait mieux de ne pas laisser trop de temps à celui qui lui a fait ça pour réagir si jamais il a un moyen de s'en rendre compte. »

L'Homme au Chapeau savait déjà certainement ce qui allait se passer puisqu'il semblait manipuler le temps à en croire les informations qui avaient débouché du Concile d'Hikari. Il connaissait la Coalition shinobi dont Katsuko avait eu connaissance grâce à Taishi, il était donc fort probable qu'il gardait un oeil sur la situation ici, d'une manière ou d'une autre, et ceci déplaisait grandement à l'informatrice. Mais il fallait essayer. Ils ne pouvaient pas tout abandonner sous prétexte que potentiellement, cet enfoiré savait absolument tout.

« Voilà pour mon avis, mes propositions. Qu'en pensez-vous ? »

De son côté, son clone pût terminer son analyse et rejoindre le groupe, présentant alors son rapport à Katsuko et aux autres sur ce qu'il venait d'analyser, si des troubles étaient visibles et, si tel était le cas, communiquer à la kazejine la signature chakratique de celui qui avait provoqué ça si toutefois il avait réussi à la repérer avec sa technique de mémorisation en plus de son analyse.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Jeu 18 Fév 2021 - 9:52
Les questions de katsuko semblaient déranger le garde en poste la nuit du meurtre, n’omettant pas de le faire savoir de vive voix. L’attitude du garde se dégradait de minutes en minutes, la lumière éclairait un corps en piètre état et laissait paraître des réflexes indiquant un isolement. Il était contrarié à l’idée de se faire interroger par des étrangers, frappant aussitôt sur la table dans son élan de mécontentement. Il jurait au sujet d’insectes à écraser, mais il n’y avait aucune marque pour appuyer ses propos. Je scrutais avec intention la table pour tenter de trouver du regard les bestioles en question, rien ne semblait grouiller dans les environs. L’hygiène de vie de Tatsuya était présentement douteuse, mais il n’avait pas de compagnie de petite taille. L’instant d’après c’était tout son corps qui trahissait un état de stress avancé, évacuant une sueur importante qui avait empesté la pièce en quelques secondes.

L’atmosphère se faisait plus pesante, l’odeur désagréable et le suspect semblait perdre ses moyens. Je tentais de réfléchir à la situation, il devait bien y avoir un élément pour expliquer ce changement soudain. Le suspect semblait s’être privé de lumière pendant plusieurs jours, l’état du corps ne semblait pas être correctement alimenté ou du moins en mauvaise santé. Je réfléchissais à ces éléments tout en observant la scène, il semblait obnubilé par des choses invisibles pouvant se mouvoir dans librement dans la pièce. Je me demandais si les insectes faisaient-ils pas référence à autre chose ? Comme une personne se trouvant dans cette pièce par exemple. Je n’avais pas assez d’expérience pour imaginer un scénario impliquant des pouvoirs chakratiques.

Avant que je puisse poser ma question, mon attention avait été porté sur Tatsuya qui réclamait avec ferveur de l’eau pour se déshydrater. La respiration se faisait de plus en plus forte, haletant presque comme une bête sauvage. L’odeur émanant de ses aisselles se faisait alors insupportable. Je menais ma manche au niveau du visage pour tenter de camoufler mon écœurement, j’ordonnais rapidement par un signe de main à Ruth de s’éloigner. Le suspect semblait rapidement perdre patience, frappant à répétition la table jusqu’à en faire tomber la carafe d’eau. L’eau se déversait peu à peu sur le sol. J’espérais sincèrement que Genkishi disait vrai et que ce comportement n’était habituellement pas celui du garde. Cette précision avait de quoi m’alarmer, mais je n’étais pas sur cette piste de réflexion. Je tentais d’éclaircir mes doutes.

Ayuu, timidement – Quelqu’un vous intimide ? Dans cette pièce par exemple… quelqu’un ou quelque chose cherche à vous menacer ? Vous pouvez solliciter notre aide si tel est le cas...

De son côté Katsuko ne semblait pas vouloir forcer l’interrogatoire, refermant son carnet avant de s’excuser. Elle avait même envoyé un clone pour lui chercher un verre d’eau, prétextant un autre témoin à interroger. Je me contentais de suivre sa directive pour ne pas éveiller de soupçons en trahissant ses propos. Je ne pouvais pas échapper à une occasion de m’éloigner de cette puanteur. J’étais habituée aux fortes odeurs, mais les odeurs corporelles n’étaient pas de celles où on s’habituait.

S’éloignant de la demeure pour écouter la justification de Katsuko, elle n’avait pas manqué d’apporter ses observations. Elle estimait que sa perception avait été modifiée par le biais d’un genjustsu ou par un Yamanaka. Elle proposait de le mettre sous sédatif pour pouvoir le canaliser pour chercher la présence d'un sceau. Je n’y connaissais pas grand-chose, mais je trouvais sa réflexion assez rudement menée pour accepter de suivre son plan.Ce n’est pas comme si j’avais quelque chose à proposer, j’étais un peu perdu dans la masse d’informations. J’avais énoncé cette hypothèse à Ryuushi. J’estimais que les perceptions du garde avaient été altéré pour qu’il ne remarque pas l’intrusion d’individus suspects, mais ma réflexion semblait peu réfléchie à côté des propositions de Katsuko. Elle demandait par la même occasion s’il y avait des experts en Fuinjutsu ou Iroujutsu disponnible pour combler son manque de connaissances dans ces sujets.

Le reste de la discussion concernait la mise au point du plan pour mettre le garde sous sédatif et assurer sa sécurité. L’important était de ne pas perdre ce précieux témoignage. Il était peut-être notre seule clef pour appuyer nos accusations. Il était important de comprendre ce qu’il lui arrivait.

Ayuu, hésitante – Nous ne sommes peut-être pas obligés d’aller jusqu’à l’endormir, il a surtout besoin d’obscurité, de temps pour retrouver son calme et accessoirement de quoi se changer. Le sédatif peut-il permettre de le maintenir le patient éveillé tout en calmant son état d’angoisse ?

Marquant un temps de pause pour permettre à Genkishi d’interagir aux différentes questions.

Ayuu, sérieuse – Je suivrais tes directives Katsuko, le témoignage du garde est important pour compléter les pièces du puzzle.

Restant assez effacée, je n’avais pas de meilleure proposition à faire. J’espérais seulement que ce plan conviendrait à Genkishi, nous ne pouvions pas agir sans son accord.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Lun 22 Fév 2021 - 3:42
HRP:

Alors que l’odeur devenait de plus en plus désagréable, Genkishi ne put s’empêcher d’arquer un sourcil lorsque Katsuko invoqua le besoin d’interroger un autre témoin. Transparent, il ne pouvait s’empêcher de se demander de qui elle parlait. Malgré tout, le Johekijine commençait à s’habituer à son sens de l’entreprise et préféra lui accorder le bénéfice du doute jusqu’à ce qu’ils en discutent.

Portant ainsi une attention particulière sur le Nakada, Genkishi avait beau avoir quelques connaissances basiques de l’art du soin qu’il ne reconnaissait pas ses symptômes. Ainsi, se déplaçant pour suivre les autres, il délaissa l’armoire vitrée garnie de spiritueux sur laquelle son dos avait élu son siège le temps d'un moment.

Suivant les autres, à ce moment précis, bien qu’imperceptibles, les iris du Nakada affichaient soudainement une once d’espoir. Comme s’il voyait devant lui une chance inouïe, tous ses sens semblaient concentrés vers l’endroit que venait de quitter Genkishi.

Or, cette situation ne dura qu’un bref moment alors qu’un clone de Katsuko s’était présenté devant lui pour lui cacher les yeux. Voyant ses mystérieux espoirs disparaître en fumée, l’homme désagréable et agité commença à se mordre violemment les lèvres tandis que de chaudes larmes roulaient le long de ses joues. Quel combat menait-il réellement ?

Quittant partiellement les lieux pour rejoindre les autres, un des gardes ne put s’empêcher d’arquer un sourcil, comme s’il se demandait pourquoi ils avaient abandonné si rapidement.

Dès lors, les deux étrangers firent part de leurs propositions. Émettant de bonnes théories, l’arbre des possibilités semblait toutefois infini. Allant de la méthode forte à la méthode douce, Genkishi devait faire un nouvel arbitrage à titre de meneur local de cette enquête.

-Vous me voyez rassuré, j’ai cru que vous vouliez bel et bien retourner voir Miyaki. Par contre, comme mentionné, le sédatif risque de la faire dormir pendant une très grande période et elle ne risque pas de se réveiller ou d’être disposée à communiquer de si tôt, surtout après le choc qu'elle a subi avant de s'endormir. Si j’injecte un sérum chez Nakada, nous risquons bel et bien de l’endormir pendant une très longue période. Une dose trop faible risquerait de ne pas l’endormir, ce qui aggraverait sa situation j’ai bien peur. S'il est contrôlé, est-ce qu'il n'y a pas un moyen de briser le tout ou d'en détecter la source ?

Hésitant, le jeune homme semblait en pleine réflexion. S’il était vrai qu’il avait à son effet de nombreuses concoctions, l’usage d’un sédatif ne semblait pas optimal. De plus, il ne pouvait concevoir de remède aux propriétés curatives pour ce genre de cas. Il n'était pas médecin et ne pouvait que guérir certains éléments précis dont il était responsable pour la plupart.

-Sachant qu’il est important pour l’enquête, je n’ai pas l’impression que l’endormir nous aidera. C’est généralement, le genre d’éléments que j’utilise en cas de dernier recours ou devant un agresseur qui a le dessus. Dans le cas suivant…,je peux très bien faire appel à un médecin bien que cela prendra du temps. Je ne sais juste pas si nous pouvons nous permettre d’attendre autant de temps. Je serais d’avis que nous pourrions tenter de lui redonner son calme quitte à utiliser le sédatif comme dernier recours si nos vies sont en danger. Entre-temps, ça nous permettra de gagner du temps jusqu’à l’arrivée d’un médecin bien que ça peut prendre du temps sachant que ça ne court pas toutes les bourgs Par contre, Ayuu-san marque un point très important...

Se retournant pour parler à un garde, le diplômé de l’académie tenta de déterminer quelque chose. Après tout, il était un maître des drogues et toxines. Cet état ne lui semblait pas forcément étranger, il devait toutefois comprendre les précédents comme l’avait indirectement suggéré Ayuu.

-Enquêteur Genkishi - chargé d'enquête. J’aimerais savoir si Tatsuya réagit ainsi depuis très longtemps et ce qui semble l'avoir mis dans un tel état? Nous avons demandé à ce qu’il soit surveillé, mais il semble au bord du suicide et dans un état presque primaire...ou animal.

S’emportant légèrement dans son ton, le garde affichait un air renfrogné avant de regarder son collègue. Se consultant du regard, il sembla prendre un moment d’attente avant de répondre à Genkishi, pesant ainsi chacune de ses paroles.

-Non, il allait bien jusqu’à ce que vous arriviez ! Mis à part être chiant, cet ivrogne joue juste les fous pour pouvoir regagner les bars le plus tôt possible… On a même dû l'avertir plusieurs fois puisqu’il voulait boire, mais on ne nous la fait pas à nous ! Il voulait sûrement consommer pour se rendre inapte à être interrogé puisqu’il ment ! Ne te fait pas berner Genkishi, quelques jours sans boire d’alcool ne tuent personne ...haha


Pendant ce temps, alors que celui-ci était seul dans le périmètre avec le clone de Katsuko, la lumière éteinte, sa respiration commença soudainement à se calmer, ralentissant rapidement. Si Nakada n’avait pas une puissance chakratique très élevée, on pouvait tout de même voir qu’il maîtrisait son chakra de manière suffisante pour accomplir son devoir de surveillant ou pour capitaliser sur une opportunité lorsqu’elle se présentait devant lui. Or, tandis que le lot d’information s’imprimait dans l’esprit de la jeune femme, d’un seul coup, un bruit se fit entendre tandis qu’il venait de faire un bond droit devant lui. Renversant de nouveau le verre qui retentit en percutant le sol, il chargea droit devant lui comme s’il ciblait le clone de Katsuko. Ayant pour réflexe premier de changer l'angle de son corps avant de prendre appui sur le sol pour terminer sa charge, bien que les ténèbres peuplaient l’ambiance, il ressemblait en tout point à un chien qui pourchassait son précieux. Tentant ainsi d'esquiver Katsuko comme si elle était dans le chemin de sa cible, le Nakada faisait preuve de détermination et de plus de contrôle qu'il y a quelques secondes, quel était son réel objectif ? Tenterait-il une fuite désespérée ou est-ce que l’objet de ses intentions était différent ? Était-ce une fuite ?

Spoiler:



Dernière édition par Narrateur le Jeu 25 Fév 2021 - 1:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Mer 24 Fév 2021 - 14:42
Katsuko exposa son point de vue sur la situation, écoutant les retours de Genkishi et ceux d'Ayuu. Visiblement, ils n'avaient qu'un sédatif trop puissant, mal contrôlé, ce qui imposait un temps de récupération trop long pour être efficace.

« S'il est contrôlé, il faudrait une technique spécifique pour voir comment il l'est, pour trouver la source exacte. Et je n'ai jamais eu besoin de travailler sur quelque chose de similaire, donc je ne pourrais pas aider sur ce point. Je pourrais juste trouver un sceau placé visiblement sur son corps comme n'importe qui. »

Neiko hocha la tête en écoutant la suite, assez ennuyée par l'absence de moyens qu'un pays pareil pouvait montrer.

« Soit. Si jamais on est obligés de l'endormir, on pourra alors en profiter pour faire chercher un irounin suffisamment câlé dans le domaine. Peut-être pourra-t-il trouver la source du problème et l'éradiquer. »

Alors qu'elle réfléchissait à une autre possibilité quant à la raison du problème, la jeune femme écouta d'une oreille la question de Genkishi suivit de la réponse du garde. La réponse en question la fit bouillir intérieurement. Sa mâchoire se crispa et ses yeux eurent pendant quelques instants un éclat meurtrier. Elle aurait trucidé l'homme sur place si elle l'avait pu. Mais la mission était plus importante.

« Et vous pensiez me faire part de son alcoolémie et de son manque présent forcé à quel moment exactement, incapable ?! Vous vous rendez compte de l'importance capitale de ce genre d'information sur l'état du témoin ?! Vous en cachez d'autres ? Si c'est le cas, c'est le moment de vous mettre à table ! »

Sa colère était palpable, sa voix tranchante, ses muscles crispés. Mais elle n'attaqua pas. Une fois la question posée pour s'assurer que cet imbécile de garde ne gardait pas plus d'informations pour lui, elle jeta un oeil à ses camarades d'enquête.

« C'est peut-être juste le manque d'alcool qui le fait délirer alors. On va tenter une autre approche. »

Rentrant donc dans la maisonnette, elle arriva pour apercevoir son clone qui venait d'envoyer du sang dans les yeux de l'homme qui chargeait droit sur son double. Aveuglé pour quelques instants, il ne pourrait pas faire ce qu'il souhaitait. Sans plus attendre, le clone envoya une boule doton directement dans les jambes de Nakada qui venait de le dépasser dans son empressement sans préambule. Se lançant immédiatement à sa poursuite pour profiter du déséquilibre voire de la chute si, comme elle s'y attendait, il n'était pas très doué, alors son clone et Ayuu parviendraient à le maîtriser à deux normalement.

Pour marquer leur retour et l'inutilité de l'action que venait d'entreprendre Tatsuya, la vampirette haussa la voix pour interpeler l'alcoolique et bien lui faire comprendre qu'il ferait mieux d'arrêter de se débattre.

« Arrête-toi ! »

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Dim 28 Fév 2021 - 17:34
Genkishi semblait un peu plus perplexe qu’à son habitude, il ne conseillait pas l’utilisation du sérum sans l’assistance d’un iroujin. D’après ses propos, il nous fallait gagner du temps pour faire venir un expert dans l’art médical sur les lieux. Il était prêt à utiliser le sédatif en dernier recours, je ne pouvais qu’acquiescer à la proposition et me tenir à ce plan.

Tentant d’apporter des éléments de réponse à Katsuko, Genkishi tentait de faire des compromis pour permettre de faire avancer l’enquête. Katsuko ne semblait pas habituée à ces interventions floues, précisant qu’elle ferait son possible pour détecter la source du mal. Je n’étais pas habilitée à ce type de détection, je me contentais donc d’écouter mes partenaires échanger sur le sujet dans un silence religieux. De con côté, Katsuko semblait plutôt optimiste, trouvant des solutions dans le cas désespéré où nous en viendront à utiliser le sédatif. Il était important de faire chercher un Iroujin compétent nous rejoindre pour l’expertise.

La remarque que j’avais énoncée plus tôt semblait interloquer Genkishi qui s’était empressé de poser la question au garde quand elle lui était revenue à l’esprit. Il était effroyable d’apprendre la vérité derrière les comportements bestiaux dont faisait preuve Tatsuya. Il s’agissait d’un simple manque d’alcool, le garde le dépeignait comme un ivrogne dont on pouvait priver de sa bouteille. Il était grisant de voir toutes les suppositions énoncées partir en fumées au profit d’un trait d’alcoolisme, mais il était préférable d’en connaître la source pour mieux traiter le mal qui rongeait Tatsuya.

Laissant les informations faire écho dans ma tête je ne pus m’empêcher de ressentir la colère explosive qu’exprimait Katsuko. Elle semblait profondément écœurée de cette tournure, il était inhumain de traiter un témoin comme un prisonnier. Elle tentait de creuser un peu plus, espérant ne pas tomber sur un autre terrain miné. Je ne pouvais que partager sa déception pour le manque de professionnalisme dont faisait preuve le garde. Je m’étais finalement décidée à parler, tentant de partager ce que je ressentais sur l’instant.

Ayuu, peinée – L’addiction n’est pas quelque chose que l’on « soigne » par la force, cette ignorance a mis en danger la vie d’un témoin. Je vous signale que nous avons besoin de son témoignage pour avancer dans cette affaire, il était évident qu’il n’était pas là pour se souler, mais le priver de boire en plus de lui coller une surveillance permanente dans son propre domicile… il s’agit d’un collègue, d’un être humain avec des sentiments tout comme vous et moi. Pour l’instant, il ne s’est rendu coupable de rien… et j’espère sincèrement qu’il est innocent pour vous faire regretter longuement un tel égard de décision.

Je tentais de ne pas paraître trop abrupte, mais il était naturel d’espérer la rédemption plus qu’encourager le mépris. J’espérais sincèrement que ce garde allait se remettre en question, prendre conscience de ses actes qui peuvent paraître anodines ou sans impact en surface. Je m’étais empressée de rejoindre Katsuko affichant une mine désolée en observant Genkishi, si nous nous sentions ainsi je ne pouvais imaginer ce que pouvait ressentir Genkishi pour un de ses compairs Johekijin.

Katsuko semblait avoir une alternative en tête, j’étais assez émerveillée de voir la jeune femme passer d’un plan à un autre sans sourciller. Je manquais cruellement d’expérience, il m’était difficile de le nier. C’était à l’intérieur que nous avions pu observer la scène, le garde semblait s’être élancé sur le clone avant de se faire aveugler par une substance visqueuse et odorante. L’instant d’après, le garde s’était pris une boule de roche dans les jambes pour freiner sa course.

Je ne parvenais pas à comprendre ce qu’il venait de se passer, mais en observant la direction de la charge on pouvait apercevoir une armoire vitrée ou s’était adossé Genkishi un peu plus tôt. En observant rapidement le contenu de quelques coups d’œil on pouvait y apercevoir des spiritueux. Cet élément venait confirmer les propos du garde extérieur sur l’état de Tatsuya. Je ne parvenais pas à comprendre l’utilité de laisser les bouteilles visibles tout en privant là le garde d’en boire. C’était une méthode qui pouvait s’apparenter à de la torture, mais je tentais de me calmer en mettant ça sur le compte de l’ignorance.

Je parvenais à rediriger mon attention sur la scène assez rapidement, lançant une flaque visqueuse sur le sol pour empêcher le garde de s’enfuir ou de se relever sans glisser. Il pouvait aisément se cramponner au pied de sa chaise pour s’aider à retrouver son assise. Je ne possédais pas d’autres techniques d’immobilisation me permettant de ne pas occasionner de dommage. Il était important de ne pas nous présenter comme une menace, le garde semblait bien assez perturbé comme ça.

Ayuu, d’un ton calme – On ne vous veut aucun mal, d’accord ? Pourquoi cette agressivité envers le clone ?

Je tentais de me montrer compatissante sans éveiller un regard de pitié, je ne voulais pas lui manquer de respect. Je cherchais simplement à me montrer aimable et ouverte à la discussion.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Sam 6 Mar 2021 - 6:59
HRP:

Crispé, alors que Katsuko comme Ayuu partageaient leurs remontrances au garde, celui-ci ne put s’empêcher de les regarder avec autant de sévérité. Sur le coup, s’il comptait répliquer, le regard perçant de Genkishi le foudroya temporairement alors que du bruit se faisait entendre à l’intérieur de la pièce qu’ils avaient quittés.

Maugréant dans sa barbe quelques mots, le garde se contenta de baisser la tête et de la tourner vers le côté alors que des paroles de dédouanement s’étaient échappées de ses lèvres.

-...Comme si laisser un témoin se saouler était mieux…

Limités dans sa compréhension de ce genre de phénomène, si de nombreuses personnes comme Genkishi et Ryuushi étaient éduquées et avaient une pluralité de connaissances, certains n’avaient pas eu cette chance et ne connaissaient pas forcément les effets dévastateurs que pouvait avoir une dépendance.

-En plus, il n’était pas comme ça y’a quelques jours !

Pestant alors que tous s’étaient élancés vers l’intérieur, Katsuko comme Ayuu suivit de Genkishi arrivèrent sur les lieux alors que Tatsuya était au au sol.

Si Tatsuya avait été plus rapide que n’importe quelle défense ou de contre lent, Katsuko avait tout de même eu la logique d’esprit d’attendre qu’il la dépasse avant d’utiliser son offensive. Le percutant ainsi de plein fouet alors qu’il était si proche du but, ses yeux furent ensuite enlacés d’un voile rouge étrangement apaisant bien que désagréable. Sa vision était dorénavant brouillée.

Frottant dès lors ses yeux avec insistance alors qu’il était au sol, il tenta de reprendre une certaine stabilité avant de glisser aussi rapidement au sol. Il était sous votre emprise. L’union faisant la force, Genkishi porta sa main à sa ceinture avant de sortir son lasso, paré à l’immobiliser en cas de nécessité. Toutefois, devant l’état pénible de son confrère, il préféra faire preuve de patience tandis qu’il affichait soudainement un air perplexe. Était-ce de la compassion, de la colère ou un mélange d’émotions que lui-même ne comprenait pas ? Dans tous les cas, la situation semblait sous contrôle, pour le moment.

Ne pouvant déclarer son état d'esprit, Genkishi se contentait de percer du regard le Nakada qui venait de traverser une étape d’hostilité pour finalement regagner un certain calme voire même un degré d’abandon devant l'intervention des deux étrangères.

En effet, tandis qu’il tentait désespérément de regagner sa vue et sa stabilité, il s’arrêta soudainement de lutter, se contentant d'une vue légèrement floutée par le sang. Or, le mal était déjà fait.

-J’ai été clair non…

Serrant soudainement les poings tandis qu’il était devant une impasse, son souffle relativement court fut tranché d’une nouvelle réplique. Or, cette fois-ci, il semblait plus constructif.

-Donnez-moi ce que je veux et je coopérerai...j'en ai marre…j’ai soif...

Passant des poings à sa mâchoire, un son légèrement dissimulé, mais tout de même intense se fit entendre tandis qu’il serrait les dents. Combien de temps pourrait-il se contenir ?

-Nakada, je pense que tu as besoin de soin ...dû à ton état…

Lui faisant clairement penser à un drogué en manque, Genkishi comprenait de mieux en mieux l’état de celui-ci était grâce à son expertise…

-Aide-nous et nous t'aiderons.

Se faisant couper sèchement, Tatsuya lâcha soudainement tout signe de tension. Semblable au phénomène d’expirer la totalité de ses émotions, il précisa :

-Offre finale, dites-moi tout ce que vous savez sur cette enquête, amenez-moi à boire et je répondrai à la totalité de vos questions...mais avant toute chose, donnez-moi à boire !

Écarquillant les iris, s’il ne se débattait pas forcément, on pouvait tout de même voir qu’il faisait preuve d’un contrôle inhumain au regard de son mal alors qu'il menait une guerre contre lui-même. Toutefois, devant la possibilité d’obtenir le fruit de son désir en coopérant, peut-être était-il prêt à faire des compromis, même si à première vue, il ne semblait y avoir que des risques à lui partager tous les éléments découverts depuis le début de l'enquête. Étant l'un des suspects de cette histoire, s’il était clair qu’il était inapte à effectuer un meurtre d'une telle envergure, se pouvait-il qu’il ait été un complice ?

Ainsi, devant toutes ses inconnues, une proposition était posée à bon entendeur. Or, combien de temps tiendrait-elle sur la table ?

Pendant ce temps, le regard de Genkishi était porté sur les deux femmes qui l'accompagnaient, signe qu'il confiait l'iniative de la décision entre des mains externes sachant qu'il voulait éviter d'être victime de tout biais significatif. Voir tout cela n'était pas facile pour lui et il savait faire preuve de jugement lorsqu'il le fallait.

-Je vous laisse la décision...


Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Sam 6 Mar 2021 - 23:46
Faisant un regard noir au garde qui se cherchait des excuses là où il était clairement en faute, elle ne perdit pas plus de temps avec lui, privilégiant plutôt l'interrogatoire. Lorsqu'ils rentrèrent, le "témoin" semblait avoir prit ses aises et avait foncé directement vers un mur. Y avait-il caché une quelconque bouteille ? Soupirant la kunoichi se réinstalla à la table d'interrogatoire tandis que son clone aidait Tatsuya à se relever et à revenir s'installer avec elle, le tout en lançant une petite technique pour ramener le sang à lui et qu'ainsi ce dernier arrête de gêner le Nakada. C'était aussi un moyen de lui montrer qu'elle ne lui voulait pas de mal.

« On va faire un deal simple. J'te donne un verre pour l'instant. Quand t'auras dit ce que tu savais, tu pourras faire ce que tu veux et t'envoyer une dizaine de bouteilles si ça te fait plaisir. Je tiens à avoir une conversation intelligible. Si cette proposition ne te convient pas, alors je changerai de méthode et tu parleras, sois-en sûr. »

Si elle s'était montrée plutôt gentille et patiente jusque là, la vampire montrait une façade beaucoup plus ferme désormais. Sa voix était coupante, ne laissait que peu de place à la discussion. Là où Ayuu semblait très compréhensive, Neiko n'avait plus envie d'offrir autant d'attention à un soûlard. La plupart du temps, ce qui marchait avec ceux-là, c'était la méthode choc. Pour l'instant de toute façon, il s'agissait surtout de mots en l'air. Elle n'allait pas l'attraper et lui arracher les ongles un par un comme il lui était arrivé de le faire, ou plus vicieusement, de planter des petits clous sous les ongles. Une méthode bien cruelle qui avait cependant fait ses preuves.

Tandis que son clone s'occupait d'apporter un verre et d'y verser du saké, dosant le verre juste pour qu'il ait la satisfaction de l'alcool sans être soul à ne plus pouvoir parler bien évidemment, la jeune femme rouvrit son carnet de notes avant de se lancer dans un récapitulatif de la situation.

« Nous avons actuellement le corps qui présente des lésions graves. Il est à moitié coupé en deux par une arme que l'on ne connait pas. Des odeurs métalliques et de brûlé sont cependant tenaces sur le corps. et surtout au niveau de cette blessure étrange. Nous avons également trouvé des signes de torture sur le cadavre d'Ohana. Nous avons interrogé celle qui a trouvé le corps, Miyaki-san. Elle nous a informé qu'elle avait entendu trois personnes distinctes dont une à la voix étrange. Nous avons identifié cette voix comme étant un robot, une espèce de marionnette de métal très étrange. Elle a entendu parler de ne pas publier un article, ce qu'Ohana a visiblement refusé jusqu'à ce qu'elle soit exécutée par ce "robot". Personne n'avait remarqué ces gens rentrer dans son appartement ni même en repartir, il n'y avait pas de signe d'effraction non plus. Actuellement, nous avons deux pistes. La première serait l'Homme au Chapeau, Sakaze Tôsen, qui semblait encore posséder cette marionnette au moment du meurtre. La seconde serait un Teikokujin du nom de Shinrin Hanzo, nouveau propriétaire de ce robot. »

Se montrant aussi neutre que possible pour la présentation des faits, la vampirette tachait surtout de ne pas se mettre à dos Genkishi qui semblait avoir du mal avec l'idée que l'Homme au Chapeau soit le responsable. Cependant, que Hanzo soit capable de s'infiltrer à Joheki sans être remarqué, qu'il parvienne jusqu'à la capitale et s'infiltre dans un appartement, tue Ohana comme ça et s'enfuit le tout sans laisser la moindre trace, avec en plus le fait que cela s'était sans doute déroulé alors qu'il était à Ame avec elle ou sur le retour vers l'Empire, elle n'y croyait tout simplement pas.

« Voilà tout ce que nous savons, nous avons d'autres détails comme un carnet de notes mais il n'a pas encore été lu de fond en comble, il ne semble cependant rien avoir de contenu compromettant dedans. Pas d'autres témoins que Misaki-san et toi, pas d'autre preuve à charge. Alors ma question sera simple. Qu'as-tu vu ou entendu ce soir là qui pourrait nous aider ? »

Sans rien rajouter, la Chinoike attendit sa réponse, ayant lancé sa technique de détection de mensonges pour s'assurer qu'il ne tentait pas de lui mentir une nouvelle fois. En fonction de ses réactions, de ses tentatives, elle serait plus ou moins patiente avec lui. Même si le mieux restait décidément qu'il se mette à table dès maintenant ou la patiente de l'informatrice pourrait s'user plus vite qu'il ne s'y attendait et les répercussions seraient sans doute plus cruelles aussi. Elle n'avait pas la gentillesse de ses deux camarades lorsqu'il s'agissait d'interroger un homme tel que lui, elle en était certaine. Intérieurement, la vampirette comptait aussi sur Ayuu pour tempérer la situation, le rassurer un peu. Le classique double masque du gentil et du méchant pour le faire parler en somme.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Mar 9 Mar 2021 - 17:29
Le garde ne semblait pas comprendre sa faute, mais j’espérais tout de même qu’il allait se remettre en question. La réaction n’étant pas appréciée, je ne m’étais pas attardée à lui répondre. Je m’étais empressée de rejoindre Katsuko pour regagner la demeure de Tatsuya. L’interrogatoire allait prendre une autre tournure maintenant que nous avions conscience de l’origine de son mal. Après l’avoir immobilisé en veillant à ne pas le blesser, le garde ne se montrait guère plus accueillant. Il insistait sur sa précédente demande, exigeant d’obtenir de quoi boire avant d’espérer une quelconque coopération. C’était à un homme affaibli par le manque qui nous faisait face, sous le regard compatissant de Genkishi qui souhaitait le voir accepter de suivre des soins. Il lui proposait de coopérer pour pouvoir lui venir en aide, mais l’homme ne semblait pas de cet avis. Il proposait une dernière offre, elle était d’ailleurs présentée comme un ultimatum.

Je prenais quelques temps pour y réfléchir, lui partager les éléments de l’enquête semblait pouvoir compromettre les éléments apportés par le garde. D’un autre côté, il était peut-être véritablement innocent et n’avait guère intérêt à nous duper. J’étais assez partagée et mon manque d’expérience n’aidait pas à faire de choix. J’observais ma camarade prendre les devants, lui proposant un premier verre pour respecter ses volontés sans trop le gâter. Elle avait de la suite dans les idées, le menaçant d’avoir de quoi le faire parler s’il ne souhaitait pas coopérer. J’étais légèrement abasourdie de voir ce tempérament transparaître, je me disais qu’elle était irritée à l’idée de gérer un soulard dans une telle enquête. Je pouvais comprendre l’état de détresse du garde, mais j’avais également conscience qu’imposer ses conditions quand il était dans cet état de faiblesse n’aidait pas à assurer l’entente mutuelle. Katsuko avait sans doute perdu patience, il me fallait garder à l’esprit que nous étions en position de force dans cette affaire. Il nous fallait obtenir les informations du garde pour compléter les pièces du puzzle.

J’observais le clone de Katsuko apporter un verre au garde avant d’écouter les informations partagées par Katsuko. Elle lui faisait un résumé concis et assez complet de la situation, j’étais même étonnée de la voir énoncer des éléments que je jugeais confidentiel, mais la patience du garde n’était pas une donnée à négliger. Je faisais confiance au jugement de ma comparse, essayant de ne pas interrompre le rituel qui se déroulait sous mes yeux. Elle finissait par lui poser une question pour lui demander ce qu’il avait pu voir ou entendre la nuit du drame.

Ayuu, compatissante – J’espère que vous vous sentez mieux avec ce verre, je suis désolée que cela vous soit arrivé. J’ose espérer que le garde responsable de votre état de santé ne restera pas impuni. Nous n’avons pas manqué de lui faire savoir notre position sur la question. Il n’avait pas à vous traiter ainsi.

J’adressais un regard assez persistant à Genkishi pour lui faire comprendre ma démarche. Je ne voulais pas imposer les choses, simplement encourager le garde à parler en l’assurant d’être compréhensive. Je restais sincère dans mes propos, mais je ne pouvais m’ôter d’un doute. Je me demandais ce qui allait le pousser à parler aujourd’hui là où il n’avait témoigné d’aucun élément. Ryuushi en avait même doutée de son professionnalisme, mais l’idée qu’il y avait une potentielle taupe au sein de Joheki restait dans un coin de ma tête. Je restais assez méfiante au sujet du garde, j’espérais seulement qu’il était innocent dans cette affaire.

Ayuu, après un léger soupir – Toutefois… Je reste assez perplexe. J’ai cru comprendre que vous ne saviez rien sur le meurtre d’Ohana… vous avez témoigné n’avoir rien vu. Qu’est qui vous pousserez à répondre à nos questions aujourd’hui plus qu’hier ? Je ne doute pas de votre honnête, je cherche simplement à comprendre pour mieux vous aider.

Il était difficile de ne pas faire d’erreur, j’avais l’impression de marcher sur des coquilles d’œufs déjà cassées. J'espérais simplement que la situation n'allait pas dégénérer avec cet interrogatoire, j'avais du mal à jauger la sensibilité du garde. J'activais ma technique de détection olfactive pour tenter de déterminer sa sincérité en fonction de l'odeur de sa sueur.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 0:34
HRP:

Prenant une grande respiration alors que le Nakada venait soudainement de récupérer de quoi s’asseoir, il fut agréablement surpris de la suite des événements. Alors qu’il s’attendait au pire, contre toute attente, les résidus de sang demeurant sur son faciès se dissipaient tranquillement tandis qu’il apercevait l’objet de son désir dans son champ visuel.

Ayant des larmes aux yeux, il avala maladroitement sa salive. Dès lors, son expression naturellement désagréable et crispée fit place à quelque chose de beaucoup plus sincère, comme s’il venait tout juste de récupérer quelque chose de précieux.

Écoutant à peine ce que les autres proféraient à son égard, sa main se saisit rapidement de la coupe qui lui était offerte. D’une main tremblante, il porta le tout à ses lèvres. Buvant ainsi le saké de manière prompte, voire archaïque, aux premiers abords, il se souvint que Katsuko attendait sa coopération afin de lui en fournir davantage. Freinant par le fait même ses ardeurs, on put observer un minimum de retenue bien qu’il prit tout le temps qu’il soit pour savourer sa première gorgée depuis un bon moment...

Laissant ainsi ses papilles gustatives se délecter du nectar qui était autant son remède que son poison, il se sentait renaître. D’un seul coup, il hurla :

-Ça fait du bien ! Oui, là c’est cent fois mieux…

Levant la tête vers le plafond alors que des larmes silencieuses coulaient le long de ses joues, il était clair qu’il se sentait ridiculement mieux.

Toutefois, alors que le tout passait pour de l’excès en lien avec sa dépendance, son visage se muta, laissant place à du mépris voire des remords. Serrant sa mâchoire avant de ramener la coupe à ses lèvres, alors que son esprit se replaçait tranquillement au regard de l’impulsion provoquée par son poison, graduellement, les paroles de Katsuko comme d’Ayuu firent surface dans son esprit brouillé.

L’espace de deux minutes, Nakada donna l’impression qu’il ne comptait pas tenir sa part du marché. Pourtant, on aurait plutôt dit qu’il se faisait à l’idée qu’il devait collaborer.

-Révéler des données confidentielles sur une enquête à un possible suspect…

Se mettant à ricaner à haute voix, son rire remplissait la salle de manière assez maladroite :

-Vous avez obtenu votre diplôme d’enquêteur dans les champs ?

Sirotant de nouveau le fruit de son désir tandis que sa personnalité regagnait peu à peu son panache, il inspira profondément.

-8 sur 10 pour l’approche bonne personne-mauvaise personne avec le superviseur niais qui ne prend aucune décision…

Observant Genkishi avec un certain dédain, une once de jalousie notable était tout de même visible.

-Mais comme je vous l’ai dit, je suis innocent. Je tiens trop à mon statut pour commettre un meurtre, je suis désagréable, mais pas à ce point. Ce que vous me dites sur l’homme au chapeau ou le Shinrin là me rassure. Je suis clairement innocent dans toute cette histoire... même si je suis encore gardé captif...

Si ce n’était de ses quelques jours de captivité, la suite de ses paroles aurait fort probablement été différente. Toutefois, le fait d’être privé de quelque chose dont il était dépendant venait de le faire craquer, une sensation qu’il ne voulait plus jamais revivre…

-Vous avez par contre le don de poser de bonnes questions, ce n’est pas mal pour des agents des champs

Souriant alors qu’il se mettait à émettre des signes de nervosité, s’il semblait sincère aux premiers abords, Katsuko pouvait tout de même déterminer dans son discours qu’il ne le pensait pas vraiment. C’était plutôt un mécanisme de défense…

-J’étais de garde cette journée-là dans ces quartiers et franchement, je n’ai rien vu…

Buvant rapidement à nouveau, il était clair que sans la boisson, il n’aurait jamais pu parler…

-Du moins, c’est assez flou je dirais…

Si ses premières paroles allumèrent les radars de Katsuko , cette fois-ci, il ne semblait démontrer aucune fluctuation si ce n’était que de la nervosité en lien avec ses paroles.

-J’ai …

S’arrêtant, il poursuivit :

-J’ai entendu du bruit qui a fini par attirer mon attention. En m’approchant dans les bois, j’ai vaguement vu quelque chose qui m’a semblé étrange. Je ne saurais dire c’était quoi, il faisait trop noir. Je ne saurais décrire la forme si ce n’est que c'était étrange. Tout ce dont je me souviens c’est qu’une lueur rouge irradiait de sa tête, un peu comme un disque et dans un petit faisceau aussi. Pour le reste ma vision ou plutôt ma mémoire est quelque peu floutée. Mon regard s’est posé sur ce qui était le plus contrastant…

Les dévisageant calmement, il ajouta :

-Il était tard, j’étais fatigué et ne voyais pas très bien, mais en clignant des yeux, il n'y avait plus rien, c'est tout ce dont je me souviens… Autrement, je ne suis pas certain d’avoir vraiment vu des gens, surtout qu’on ne se volatilise pas comme ça… J’ai même pensé que c’était...moi ou plutôt… ma vision qui faisait défaut...ou

Serrant soudainement son lasso, Genkishi ne put s’empêcher d'interagir :

-TATSUYA , parle bon sens !

-...l’alcool qui me jouait des tours…

Sur ce, un étrange calme retomba dans la pièce tandis qu’il venait de reprendre sa coupe pour en terminer le contenu…

-Je me suis dit qu’il ne se passait jamais rien de toute manière, donc j’ai plutôt pensé à me planquer pour ne pas être remarqué plutôt que de creuser davantage je vous avoue… Par contre, je ne pourrais confirmer s’il y avait réellement d’autres formes…,donc vous allez devoir vous remettre au témoignage des autres pour ça.

Sur ces dernières paroles, quelques remords traversaient le garde devant l’impact de ses gestes. S’il était intraitable, voire même insupportable, il n'appréciait pas qu’une erreur d’inattention liée à ses problèmes ait pu causer la mort d’une personne comme Ohana, encore moins qu’il en subisse les frais au risque d’être possiblement privé d’alcool pour un bon moment. Pourtant, s’il devait être enfermé pour négligence, autant profiter de quelques verres avant cela...

-Si ce n’était pas de ses foutues règles, je ne vous aurais fort probablement rien dit, surtout que je ne suis pas certain de ce que j’ai vu…, mais j’en pouvais plus…et autant collaborer à ce stade...

Les regardant avec autant de haine que de dégoût, on pouvait clairement voir qu’il n’était pas satisfait de la tournure des événements, mais en tant que garde, il savait que sa meilleure carte à jouer dans la situation suivante , mais aussi pour sa santé était de tout divulguée. Malgré les remords à peine visibles, il demeurait une personne égoïste.

-Sur ce, servez-moi un autre verre que j’oublie tout cela, je n’ai plus rien à vous dire d'autre. Je ne trahirais jamais notre pays et je suis innocent.

Bien que les autres ne pouvaient en être certains en dehors de Katsuko, il ne semblait pas mentir ou démontrer la moindre fluctuation sur ses derniers mots, ce qui contribuait à rendre la situation encore plus triste qu’elle ne l’était.

Si un portrait devait personnifier tout cela, l’expression de haine, de tristesse et de colère de Genkishi en était le parfait reflet. Continuant d’émettre une pression inhumaine sur son lasso, on pouvait voir les veines de ses mains prendre du volume tandis qu’il respirait de plus en plus rapidement. Puis soudainement, une rupture sourde de son expression se produisit tandis qu’il regagna son calme.

-Merci pour ta déposition. À croire que ton manque de rigueur a possiblement coûté la vie de quelqu’un de précieux. C’est une forme comme une autre de trahison, mais je ne serais pas celui qui jugera tout cela Nakada.

Sur ce, Genkishi rangea son arme avant de le regarder d’un regard froid.

Faisant dès lors un pas sur le côté, il observa Katsuko et Ayuu le temps d’un moment. Prêt à partir, il en avait suffisamment entendu pour ne pas vouloir rester davantage dans la même pièce que lui. Sans même savoir s’il mentait ou non lorsqu’il révéla ne plus rien avoir à raconter, pour le but de l’enquête, il préférait discuter avec les autres sur un territoire neutre afin de consolider leur savoir. En dehors de la voisine qui n'allait pas se réveiller avant un bon moment et du journal qui ne semblait rien avoir de très pertinent, il était fort probable qu'ils aient épluchés la totalité de leurs pistes. Ainsi, à ses yeux, c'était l'heure de la consolidation.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 16:35
Impassible, la jeune femme aux yeux carmin écoutait toutes les réponses du garde alcoolique. Ces imbéciles se disaient être le pays le plus sécurisé et gardaient ça dans leurs rangs. Une journaliste des plus importantes pour le Yuukan avait été assassinée à cause de cet abruti fini. Mais pour l'instant, elle se contentait de noter tout ce qui pouvait servir. C'est-à-dire pas grand chose.

Le laissant faire le malin, elle attendit qu'il termine pour soupirer et refermer son carnet.

« Bien. On revient dans quelques instants. Tu auras ton alcool après si on a rien d'autre à te demander. Sinon il faudra encore patienter quelques minutes. »

Loin d'être une question, l'homme devrait se plier à la situation, le clone de la sanguine restant à côté de lui, prêt à l'arrêter à la moindre tentative de rébellion. Cet ahuri avait déjà un cas grave, il ne vaudrait mieux pas pour lui qu'il l'empire. Se relevant pour accompagner Ayuu et Genkishi à l'extérieur, la vampirette soupira à nouveau.

« Bien. Globalement, il ne ment pas. il a essayé de gagner un peu de temps, d'éviter d'avouer que c'était une larve bonne à rien, mais les faits sont là et il a dit vrai. Je ne sais pas comment vous traitez les cas comme ça chez vous, mais chez moi ça a toujours été la mort. Une trahison volontaire qui amène à la mort d'un membre important de la communauté ne peut être lavée que par le sang. Enfin, c'est vos règles, vous en faites ce que vous voulez. »

Elle s'étira un peu avant de se relancer, la journée se faisant longue.

« On obtiendra rien de plus de lui je pense, il fabulera juste pour essayer de s'en sortir au mieux. On ne pourra pas non plus réinterroger Miyaki-san avant quelques temps et j'ai malheureusement à faire. D'autant plus que j'ai bien vu l'écart entre mon rapport aux témoins et suspects et le votre. Pour reprendre un peu tout, voilà ma position. »

Une grande respiration plus tard, rouvrant son carnet, la jeune femme se lança.

« Nous savons que la créature qui a tué Ohana est ce robot. Seule cette marionnette est capable de faire des dégâts similaires d'après toutes les informations dont nous disposons et les connaissances que nous avons actuellement dans le Yuukan. C'est confirmé par les témoignages de Miyaki-san et de Nakada. Hors, d'après le témoignage de Shinrin Funka-san, cette arme était en possession de l'Homme au Chapeau au moment des faits bien qu'elle soit désormais dans les mains de son camarade de clan Hanzo-san. Si c'était effectivement lui le meurtrier et que Funka-san avait le moindre doute à ce sujet, elle ne nous en aurait jamais parlé, voilà mon premier argument. Mon second, c'est l'accès à Joheki no Kuni. Vous protégez très bien votre pays, s'y infiltrer est complexe et je doute qu'un shinobi banal comme doit l'être ce Hanzo-san puisque je n'en ai jamais entendu parlé ) l'échelle du Yuukan en soit capable. À mes yeux, seul quelqu'un de suffisamment puissant comme le Chapelier ou ses lieutenants qui ont une force démesurée pourrait ainsi s'infiltrer dans votre pays jusqu'à sa capitale sans jamais être vu et en ressortir tout aussi facilement. »

Elle tourna une page, continuant de relire ses notes.

« A cela s'ajoute un autre argument, beaucoup plus fiable et important à mon avis. Le motif. Nous savons qu'il s'agissait d'un article que l'Homme au Chapeau ne voulait pas voir publier dans le Kunai Émoussé. Quel genre d'article serait suffisamment frappant pour qu'un Hijin dont peu de gens connaissent l'existence pour ce que dernier prenne tous ces risques juste pour l'empêcher de paraître ? Je ne vois pas. Cependant, comme tout ceci est beaucoup plus facile pour l'Homme au Chapeau, il est bien plus facile de l'imaginer. Les efforts qui lui sont demandés sont bien plus faibles. »

Katsuko feuilleta quelques pages en arrière, revenant là où elle avait prit note du discours de Sakaze Tôsen.

« Vous vous souvenez de son discours, n'est-ce pas ? Sa deuxième phrase mentionnait quelque chose d'intéressant... "les puissances shinobi se sont alliées pour former une alliance, la Coalition". Ceci, c'est un projet jusque là secret que très peu de gens connaissaient. Dont moi. Différents pouvoirs se sont réunis à la capitale d'Hayashi no Kuni pour former une alliance pour vaincre ce fou furieux. Et une personne en particulier y était présente. Ohana. »

Laissant quelques instants à Genkishi pour comprendre là où elle en venait, elle continua cependant avant qu'il ne l'interrompe.

« Dans son discours plutôt bien ficelé, il a présenté les shinobis comme les vilains méchants, les gens trop puissants pour qu'ils méritent d'exister. Selon lui, un outil, le chakra, est la cause de tous les malheurs du monde. Mais Ohana, elle, elle savait la vérité. Elle sait d'où il vient, qui il est, ce qu'il a fait. Elle sait que ce n'est qu'un fou, manipulateur, vicieux. Alors elle avait toutes les raisons du monde d'écrire un article pour lui répondre. Pour désamorcer le chaos qu'il a tenté d'installer en s'adressant ainsi à tous. Cet homme maîtrise le temps. J'ignore à quel point. J'ignore les limites de la chose. Mais une chose est sûr, il n'a pas besoin d'informateurs pour en apprendre sur ce qu'il se passe dans le monde. Il le sait, parce qu'il peut voir les conséquences et remonter jusqu'à leurs causes. Je pense que l'article d'Ohana allait lui causer du tort. Beaucoup de tort. Il allait perdre beaucoup de soutien d'une population qu'il a manipulé jusque là. Alors il a coupé le problème à la source. Et je ne parle même pas du fait que sa capacité à voir le futur dont il a lui-même parlé dans son discours. Il savait donc parfaitement ce qui allait arriver à Hi, à Kaminari, à Ame et j'en passe. Tous les massacres, il les a vu, et il les a laissé se dérouler. Tout ça pour mener le Yuukan au chaos. Il aurait pu chercher des solutions, sauver des vies. Ce n'est pas son but. Il recherche le chaos, et Ohana était une barrière de plus face à sa volonté. Alors il l'a détruite. »

Elle soupira.

« En résumé, Ohana était présente à cette réunion, elle était investie dans le sujet pour servir de balance entre les pays de la Coalition. Elle était une force qui les empêchait de se trahir entre eux, qui les aidait à garder une cohérence. Et elle était une force qui pouvait rivaliser en terme de partage d'un discours au monde avec le pouvoir absurde de l'Homme au Chapeau qui est capable de parler à tous en même temps. L'information est une arme extrêmement puissante en temps de guerre, et cet homme le sait. Il a donc neutralisé l'une des plus grandes menaces, qu'importe ce qu'était réellement l'article. Il ne pouvait pas laisser une opposante avec un tel pouvoir agir librement. »

Refermant son carnet, elle fixa Genkishi dans les yeux.

« Voilà la situation. Voilà pourquoi l'Homme au Chapeau est le coupable de la mort d'Ohana. Au delà de vos peurs, vous devez le comprendre. Les deux témoignages se raccordent pour dire que c'est ce robot qui a tué Ohana, et ce robot appartenait à l'Homme au Chapeau, le seul homme qui est capable de manipuler le temps dans le Yuukan. Le seul homme capable de créer ou de ramener une marionnette aussi futuriste. Est-ce que cela est suffisant pour que les autorités de Joheki no Kuni ou est-ce que la peur dépasse votre raison ? »

Campée sur ses positions, la vampirette attendait désormais les réponses de son collègue du moment, puisque selon elle, tout ceci n'était plus qu'une perte de temps.

« Si toutefois vous n'avez toujours pas confiance en ce que je dis et ça vous semble trop faible comme argumentaire, alors je n'ai qu'un conseil à vous donner. Faites appel à un Yamanaka. Il pourra chercher dans la mémoire de Miyaki-san et dans celle de Nakada. Il pourra vous donner les certitudes qui sont trop floues pour ces deux là, l'une ayant la mémoire brouillée par le traumatisme et l'autre par l'alcool. Ce qui est certain, c'est que je ne peux pas inventer des informations. Alors continuer cette enquête avec les moyens que nous avons actuellement sur place ne nous aidera en rien. Nous avons fait le maximum et voilà notre conclusion. Le meurtrier s'appelle Sakaze Tôsen, l'arme du crime est ce robot qui est actuellement en possession de Shinrin Hanzo. Ce sont les seules certitudes que nous pourrons avoir ainsi. »

Bras croisés sur la poitrine, la vampirette attendait désormais le verdict de Genkishi, elle espérait aussi un soutien venant d'Ayuu, mais elle ne pourrait rien faire de plus. Cette enquête n'aurait pas plus d'avancées aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Jeu 11 Mar 2021 - 18:07
Le garde semblait ressentir un immense soulagement en dégustant lentement son verre de liqueur. Je me sentais presque coupable de lui permettre d’obtenir le fruit de son mal, mais l’enquête exigeait son témoignage. J’écoutais avec attention le garde s’exprimer sur la question, il communiquait déjà avec plus de civilité. On pouvait sentir un changement de personnalité à mesure que le liquide descendait. Les remarques étaient n’étaient pas agréables, mais nous tachions de ne pas exprimer de rictus. Je me sentais désolée pour le garde en comprenant qu’il était fautif d’une honteuse négligence ayant couté la vie de la journaliste. Je ne parvenais pas à éprouver de sentiment négatif, j’avais devant moi une personne souffrant d’une obsession destructrice. Il n’était pas apte à gérer son poste dans cet état d’esprit, j’espérais que ce drame était suffisant pour comprendre qu’il s’agissait d’une lourde erreur.

Je trouvais juste de lui reprocher son comportement, mais je ne pouvais oublier qu’il s’agissait de l’Homme au chapeau et d’un robot destructeur. Qu’est ce que ce garde allait bien pouvoir faire ? Donner l’alerte aurait suffi à sauver Ohana ? Je l’ignorais, je ne connaissais pas assez bien le système de sécurité de ce pays. Je comparais la situation à ce que je pouvais imaginer, j’étais bien trop naïve pour douter de la bonne foi d’un homme souffrant. Je ne retenais qu’une chose : il était innocent dans cette affaire. Du moins, il n’était pas le coupable, mais sa faute n’était pas négligeable.

Genkishi semblait profondément révolté par ce constat, sentiment que je ne parvenais pas à ressentir à l’égard du garde. Je ne souhaitais pas en rajouter, préférant garde le silence devant les mots tranchants de Genkishi. Toutefois, je me voyais mal le laisser encaisser sans ajouter un peu d’espoir. Ma tentative était purement égoïste et sans doute inutile aux yeux des autres, mais j’avais besoin d’énoncer mon avis.

Ayuu, désolée – Si vous espérez pouvoir vous racheter, il est temps de changer votre hygiène de vie. Arrêtez l’alcool, mais n’oubliez pas votre faute. Le reste viendra seul, il faut savoir avancer. J’espère que vous en aurez la volonté de changer petit à petit en la meilleure version de vous-même. Je vous souhaite de prendre la bonne décision.


Je m’étais ensuite dirigée en direction de la sortie pour rejoindre Genkishi à l’extérieur. Katsuko n’avait pas tardé à nous rejoindre pour partager ses analyses. Elle semblait mépriser le garde proposant indirectement de le condamner à mort, mais elle attestait qu’il ne mentait pas. La lueur rouge au niveau de la tête était donc une véritable information, il devait s’agir du robot dont parlait Funka. Il était difficile d’imaginer un humain avec une telle description, mais je faisais peut-être erreur. Yahiko m’avait fait une description de l’homme au chapeau et cette lueur rouge ne semblait pas lui correspondre. Katsuko confirmait une chose essentielle c’est qu’il était impossible d’obtenir plus d’informations de la part du garde. Miyaki n’était pas en état de subir un deuxième interrogatoire avant un bon moment, il nous fallait abandonner cette idée.

Ensuite, Katsuko fit un résumé de l’enquête avec les précisions qu’elle avait notée sur son carnet. Elle tentait de dédouaner Hanzo dans cette affaire ce qui avait de quoi me rassurer. Je n’imaginais pas Hanzo commanditer l’assassinat d’une innocente ou même d’un tiers. J’avais conscience que mon affect avait de quoi altérer mon jugement, mais l’entendre de la bouche de Katsuko me rassurait sur ma position.

La partie la plus intéressante de son discours était l’explication potentielle qu’elle apportait sur le mobile du crime. Ce sujet éveillé mon intérêt et j’étais assez bluffé d’entendre sa version des faits. Ohana était capable de toucher un grand nombre de personnes au travers de son journal, qui est une source d’information assez populaire dans le monde. Elle pouvait de ce fait représenter un risque non négligeable de contre balancer l’atmosphère de terreur que tentait d’installer l’homme au chapeau dans les défenseurs de chakra. Les informations étaient capables d’instruire la population du Yuukan et ainsi nuire à son recrutement de masse. Elle finissait son argumentaire en proposant l’expertise de Yamanaka pour confirmer son interprétation.

Ayuu, tâchant de rester professionnelle – Pour ce qui est du cas de Shinrin Hanzo nous en apprendrons plus à Hi qu’ici. Je ne souhaite pas partager mon point de vue à son sujet puisqu’il s’agit d’une connaissance. L’Empereur a combattu à Tsume à ses côtés et aux côtés de nombreux autres soldats. Je n’ai pas entendu parler de ce robot avant aujourd’hui alors… j’imagine que Shinrin Hanzo a dû l’obtenir pendant cette bataille. Je ne vois pas comment il aurait pu entrer en contact avec ce robot autrement. Je peux nous organiser une entrevue avec l’Empereur pour échanger nos informations si vous le souhaitez. En tout cas ce n’est pas ici que nous allons obtenir les réponses à nos questions. Vous êtes libre de m’accompagner si vous restez sceptique, mais je doute que vos obligations à l’académie en cette période de troubles le permettent. Je tacherai de vous envoyer un rapport détaillé sur ce qui en ressortira.


J’observais ma camarade du coin de l’œil comme pour lui adresser la même invitation que Genkishi. Elle était libre de m’accompagner à Hi si elle le souhaitait. J’avais besoin de son talent d’orateur pour rapporter avec précision les événements à mon Empereur. J’espérais qu’elle possédait également quelques informations pouvant être utile au pays, mais je restais assez sceptique de sa coopération à ce sujet.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Ven 12 Mar 2021 - 6:58
HRP:

-C’est gentil, mais la vie est bien plus cruelle qu’on le pense jeune fille. L’alcool est une manière comme une autre de s’en détacher et ceux qui portent des masques en prétendant que tout va bien ne sont que des charlatans, c'est moi qui te le dis !

Terminant de manière franche sur ses quelques mots, Nakada Tatsuya leva la tête vers le plafond, comme s’il était prêt à accepter sa sentence alors qu'il se réconfortait à l'idée d'être transparent et une victime du système.

Au même moment, alors que Genkishi mettait ses pieds à l’extérieur de la maisonnée transformée en salle d’interrogation, il soupira longuement. Ayant besoin de décompresser après ce cirque,le tout devrait toutefois attendre. En effet, Katsuko comme Ayuu en avaient long à dire sur le sujet afin qu’ils puissent établir le vrai du faux et ce avec quoi ils pouvaient conclure ou avancer.

Aux premiers abords, il était en accord avec le fait que Nakada était en quelque sorte un fardeau pour la nation Johekijine. Toutefois, bien qu’il ne l’aimait pas forcément et que son absence de jugement avait causé des préjudices menant à la mort d’une personne importante, il devait s’assurer de rester le plus neutre dans cette histoire. Bien qu’il n’était pas un fanatique de ses gestes et de leurs impacts, il n’était pas non plus un juge. Par conséquent, ce genre de décision ne lui appartenait pas.

-Merci de votre opinion Katsuko, les autorités compétentes jugeront de ce cas si vous le voulez bien.

Paraissant beaucoup plus froid que par le passé, il se força tout de même à leur offrir l'air niais des premières secondes de leurs rencontres. Tassant par le fait même son opinion sur la cause, il préféra se concentrer sur la plus-value qu’elle avait à ajouter sur la suite.

En fonction des éléments qu’ils avaient entre leurs mains, ils étaient respectivement alignés sur certains phénomènes tandis qu'un élément particulier demeurait en suspend.

-En effet, nous sommes alignés sur le fait que le dénommé robot est probablement la source de ce crime. Toutefois, j’ai encore du mal à déterminer un élément. Aussi puissant soit-il, de quelle manière l’Homme au chapeau a pu travers la frontière de Joheki ? Que ce soit Hanzo ou lui, elle est censée être impénétrable. Ainsi, à moins qu’il y ait un traitre ou qu’il soit en mesure de devenir invisible ou d’apparaître là où il le veut en compagnie de son robot et des possibles autres fautifs, je ne saurais quoi penser. Nous devrons fort probablement mener une enquête à l’interne à ce sujet pour confirmer que nous n'avons aucune faille interne bien que sa puissance pourrait être l'unique explication.

Réfléchissant, il se demandait si les autres silhouettes étaient possiblement des acolytes. Après tout, rien n’indiquait qu’il avait été présent sur les lieux. Si c’était bien le cas, au regard de l'argumentaire de Katsuko, il était fortement plus intéressant pour lui de ne pas être présent que d’avoir un meurtre qui lui était lié. Si seulement Nakada avait fait son devoir et détecté le nombre de présences chakratiques de haut niveau...

-Concernant les motifs, vous apportez fort probablement un bon point. Ohana étant quelqu’un d’influence au grand savoir, il ne serait pas surprenant que certains désirent la faire taire. Le journalisme ne créer pas uniquement des alliés, loin de là je dirais…

Baissant légèrement la tête en y pensant, bien qu’elle était une fierté sombre de Joheki, même à l’interne elle était crainte. Bien que déguisé, le Kunai Émoussé représentait une entité politique très dangereuse, car l’information était bel et bien la reine dans bien des cas.

-Par contre, s’il est vrai que lors de son discours, il a évoqué de nombreux éléments qui justifieraient un tel acte tout comme son aptitude à voir dans le passé et dans le futur, je me permets de mettre de côté l’existence de la Coalition comme preuve de cela. Sachant que si vous étiez au courant, je ne peux qu'estimer que d'autres l'étaient aussi… Par contre, j’aimerais tout de même vous poser une question afin de valider certains éléments. Cette question est à ce jour ma principale source d’interrogation pour conclure mon rapport au regard des informations fournies.

Marquant une pause, son regard concentré se posa à tour de rôle sur Katsuko et Ayuu. S’il était vrai que Genkishi désirait leur avis, il renouait son voeu de transparence. Ainsi, sans forcément vouloir faire preuve d’un scepticisme aveugle, il se devait de confirmer le faux du réel au risque de se heurter à ces mêmes questionnements une fois la remise du dossier.

-Bien que Funka semblait décrire la créature comme venant d’une autre époque, lors du combat de Tsume, y a-t-il eu un élément précis liant de robot à l’homme au chapeau d’une quelconque manière sachant que c’est une région dont nous ne connaissons pas beaucoup d’éléments ?

Se permettant de poser une question qui pouvait paraître insolente, Genkishi agissait comme un inquisiteur. Toutefois, le tout était plus que nécessaire compte tenu des implications qu’il y avait. Sachant que le robot était visiblement la cible numéro un de cette enquête, il devait s’assurer de confirmer le lien entre l’homme au chapeau et celui-ci.

-À moins que vous ayez d’autres questions, ceci est ma seule et unique interrogation. Après quoi, je consoliderai le dossier afin de déposer l’ensemble des preuves que nous avons soulevé pour déterminer les prochaines étapes. Le Kunai Émoussé investiguera possiblement l’objet de ce qu’Ohana devait savoir et nous verrons si l’emploi d’un Yamanaka pourrait nous être utile afin d’approfondir tout cela bien que je pense que nous avons suffisamment d’éléments pour le moment.

En profitant pour courber sa tête en guise de remerciement, avant même qu’ils ne répondent à sa dernière et ultime question, il ajouta :

-Au nom de Joheki no Kuni, je tenais à vous remercier pour la rigueur dont vous avez fait preuve et le respect de mes consignes. Cette enquête n’était pas facile et je suis conscient de ne pas avoir été constamment calme et serein Toutefois, j’accorde beaucoup d’attention aux détails, car de simples détails font toute la différence.

Conscient de cela, c’était d’ailleurs pour cette raison que cette mission lui avait été confiée. La vie n’étant pas totalement rose, il était important de retirer le maximum des gens impliqués, quitte à tester les fondements de ce qu’ils apportaient de temps à autre sans pour autant ruiner leurs ambitions. Autrement, le tout reviendrait à être naïf. Si chaque personne avait un certain degré de naïveté en lui, on pouvait ainsi comprendre que son visage représentait le seul élément naïf de sa personne.

D’ailleurs, le fait de leur poser cette ultime question juste avant de les remercier et de souligner l’importance de la rigueur était possiblement un moyen de rehausser le niveau de doute avant même de répondre à la question. Jouant sur la culpabilité, c'était un bon moyen de garantir la validité de ce qu'ils avançaient. Le faisait-il exprès ? Au même degré qu'il avait ignoré la critique à peine déguisée sur les autorités de Joheki et sa raison, cette information allait fort probablement demeurée inconnue comme bien des éléments.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Ven 12 Mar 2021 - 16:26
La vampirette se doutait bien que ses méthodes étaient loin de faire l'unanimité. Se débarasser des éléments qui ne faisaient que peser négativement sans recherche d'amélioration, c'était l'une des choses qu'elle détestait le plus dans ce monde. Ce genre de personne passive qui laissait les autres s'embourber, sans jamais les aider, ces personnes égoïstes qui étaient incapables de venir en aide à qui que ce soit. Elle, loin d'être le coeur sur la main, avait malgré tout aidé plusieurs causes, à commencer par Seichi à qui elle ne devait rien. Certes, elle en avait retiré un grand profit. Mais ce n'était pas son but. Ce n'était pas ce pour quoi elley avait participé. Elle donnait toujours de sa personne pour parvenir à ses fins, et cette conclusion en demi teinte ne lui plaisait pas trop. Cependant, elle ne pouvait s'éterniser sur place. Elle avait à faire et plus elle perdait de temps, plus elle risquait de ne pas pouvoir achever ses préparations pour l'affrontement avec ce psychopathe qu'était l'Homme au Chapeau. Parce que si jusque là elle avait été plutôt neutre, la mort d'Ohana et son discours l'avait convaincu que si elle ne faisait rien, alors elle perdrait une bonne partie de ce qu'elle avait bâti.

« Il maîtrise le temps. Il l'a dit lui-même. J'étais avec Ohana à Wasure no Kuni, c'est moi qui m'occupait de sa protection avec un de mes camarades de l'époque... Nous l'avons vu ainsi qu'un certain nombre de shinobis des différentes puissances du Yuukan créer une sorte de portail, de passage dans lequel il a fait s'engouffrer plusieurs prisonniers. Ces derniers ont tout simplement disparu, ils n'étaient plus là. Je doute qu'il les ait désintégrés, alors je ne vois qu'une seule possibilité, il a la capacité de faire passer des gens d'un point à un autre de manière instantannée, ou en tous cas trop rapide pour qu'ils soient détectables. S'il y a bien une personne qui peut donc passer votre surveillance sans mal, c'est lui malheureusement. Et avec tous les gens qu'il veut, même si ce pouvoir doit bien avoir une limite. Pour Hanzo, je ne le connais pas du tout assez pour savoir ce dont il est capable et avoir une idée de comment il aurait pu passer vos frontières. »

La jeune femme espérait que cet argument supplémentaire aiderait Genkishi à comprendre que Sakaze Tôsen n'était pas un homme normal, et que par conséquent, il devait revoir ce qu'il pensait possible et donc quelles étaient les limites des précautions prises jusque là par rapport à lui. Veillant cependant à rester honnête dans ses arguments, la Chinoike voulait s'assurer que ses propres tentatives de convaincre le johekijin n'allaient pas se retourner contre elle.

« Mis à part le témoignage de Funka sur ce rapport Teikokujin qui mentionne que ce robot appartenait à l'Homme au Chapeau, non, je n'ai aucune connaissance qu'importe la source qui lie l'Homme au Chapeau à cette marionnette du futur. Ni sur sa source, ni sur son existence d'ailleurs. Mais je doute que Shinrin-san ait un quelconque intérêt à nous mentir sur le sujet. Garder le silence ou prétendre ne pas savoir quelle était l'origine de cette blessure aurait été beaucoup plus sûr pour elle si cela l'incriminait d'une quelconque façon, ne pensez-vous pas ? Elle était la seule à savoir et l'un des suspects est un membre de son clan. »

S'étirant, la jeune femme bailla un peu. La journée avait été longue et elle était un peu pressée de la voir arriver à sa fin, bien qu'elle ait été riche en enseignements et en découvertes.

« J'espère que ces résultats permettront à l'équipe du journal de faire son deuil. Ohana était courageuse et professionnelle, je la respectais beaucoup. C'était un plaisir de travailler avec vous malgré le peu d'éléments qui étaient à notre disposition. En même temps, venant d'un tel criminel, il aurait été fou d'espérer avoir une montagne d'indices. »

Un sourire triste sur le visage, la jeune femme salua le johekijin et se retourna vers sa collègue qui était désormais seule elle aussi.

« Je n'ai pas particulièrement envie de me relancer dans des protocoles pour continuer cette enquête, les johekijins s'en sortiront bien maintenant qu'ils ont les éléments qui leur manquaient... Mais avoir de la compagnie pour le trajet jusqu'à Hi ne me déplairait pas. Mais il est tard et la journée a été longue, j'ai pas vraiment envie de partir maintenant. Un repas t'intéresserait ? »

Tournée désormais vers Ayuu, elle s'étira, attendant sa réponse. Elles avaient bien travailler et un bon repas chaud avec un bon verre de saké serait bien réconfortant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Inuzuka Ayuu
Inuzuka Ayuu

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Sam 13 Mar 2021 - 10:35
Genkishi semblait plus ou moins d’accord avec les propos exposés par Katsuko. Il devait néanmoins réaliser une enquête interne pour compléter les éléments apportés. Il était difficile d’imaginer une intrusion si peu remarquée dans un pays réputé pour sa sécurité. Je n’avais pas vraiment de réponse à lui apporter, seulement nous ne connaissions pas toute l’étendue des pouvoirs de l’homme au chapeau. La téléportation était peut-être un pouvoir en sa possession ou d’un de ses généraux. Toutefois, il était difficile d’écarter l’hypothèse d’une potentielle taupe au sein de Joheki. J’espérais qu’ils en apprendraient plus en réalisant une enquête minutieuse.

Il était confiant sur le mobile exposé par Katsuko, mais il avait encore une question à poser pour conclure son rapport. Il cherchait à savoir si le robot avait un lien avec l’homme au chapeau puisque Tsume était une région aux ressources inconnues. Je n’avais rien à lui répondre, on ne m’avait jamais évoqué l’existence d’un robot avant ce jour. Je me devais de rentrer à Hi pour en avoir le cœur net avec une audience avec l’Empereur. Genkishi ne semblait pas intéressé par ma proposition puisqu’elle avait été subtilement ignorée. Je me disais qu’il ne souhaitait pas recevoir un rapport d’une simple soldate d’un autre pays. Je n’avais pas à m’en plaindre, je pouvais voir ça comme une obligation en moins même si je trouvais ça assez triste d’être ainsi éclipsée par rapport à ma camarade.

La réponse de Katsuko apportait des éléments que j’ignorais, elle s’était assurée de la sécurité de la journaliste à Wasure no Kuni. Elle avait également fait référence à un passage confirmant la possible hypothèse de la téléportation. Pour ce qui était du cas du Shinrin je ne pouvais pas révéler d’informations confidentielles, je devais taire le fait qu’il était l’hôte d’un démon à queues. Toutefois, je pouvais partager ma connaissance sur l’homme en question.

Ayuu, hésitante – Hanzo est un membre du clan Shinrin bien qu’à ma connaissance il ne maitrise pas le mokuton. Il maitrise l’art marionnettiste ce qui expliquerait la présence du robot dans son arsenal. J’ai eu l’occasion de combattre cet homme dans un entrainement avant l’affrontement à Tsume et il ne semblait pas posséder des compétences particulières…

La conversation s’était clôturée par des solennels remerciements. Il avouait son souci du détail et semblait content de notre travail. Il y avait de quoi se sentir soulagée, la mission s’était terminée avec seulement des gouttes de sueur et des méninges en surchauffe. Je ne pouvais pas oublier l’horreur de la scène de crime, j’espérais que le corps d’Ohana allait pouvoir trouver très bientôt la paix. Katsuko semblait avoir une affection particulière pour cette journaliste en témoignant tout son respect.

Ayuu, assez sérieuse – Je suis heureuse d’avoir pu vous être utile dans le cadre de cette enquête. Je tiens à vous remercier pour vos conseils et le professionnalisme dont font preuve les académiciens de Joheki. J’espère que vous pourrez aussi transmettre ces mots à votre collègue Ryuushi. Je vous souhaite une bonne continuation.

En s’éloignant peu à peu de Genkishi, ma collègue voulait profiter d’un bon repas chaud avant de prendre la route pour Hi. J’étais contente de voir son intérêt pour notre pays, espérant que sa présence ne poserait pas de problème. Je réfléchissais à comment je pourrais avertir l’Empereur de mon retour accompagné d’une étrangère. Pour l’heure, j’avais très envie de me restaurer et profiter de ce repas pour y réfléchir.

Ayuu, enthousiaste – D’accord, Katsuko. Il ne semblait pas intéressé de toute façon. Je te suis, j’avoue avoir le ventre vide après toutes ces mésaventures. J’ai besoin de me changer les idées après ce que j’ai pu voir dans cette pièce.

C’était la première fois que je voyais un corps inanimé de mes propres yeux qu’il en était presque difficile de trouver l’appétit. Pour autant je ne souhaitais pas voyager le ventre vide, je ne pouvais me permettre de négliger un repas. Je me disais qu’un bon repas allait pouvoir réveiller mes papilles.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10136-yunde-ayuu-inuzuka-loading https://www.ascentofshinobi.com/t10170-inuzuka-ayuu-dossier-shinobi#86634 https://www.ascentofshinobi.com/u1393
Narrateur
Narrateur

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Dim 14 Mar 2021 - 18:55
HRP:

Alors que ceux-ci entamaient un chemin nouveau, quelques bourses agissant à titre de paiement pour leur soutien furent projetées dans leurs directions.

-Merci pour les détails supplémentaires. Je n’oublie pas non plus ta suggestion Ayuu-san, ce ne sera simplement pas ma décision puisque le tout est en dehors de ma juridiction. Je veillerais aussi à envoyer tes compliments à Ryuu.

Souriant brièvement alors qu’il venait de leur faire un signe de la main, il ajouta :

-Vous trouverez aussi de quoi compenser pour votre séjour au sein de Joheki.

S’étant permis personnellement d’y ajouter quelques centaines de ryos servant à couvrir leurs frais d’hébergement, mais aussi de survie, l’enquêteur venait tout juste de boucler une discussion avec des informations suffisamment pertinentes pour tracer les prochaines étapes de cette enquête.

Ainsi, quelques jours s’écoulèrent durant lesquels une enquête interne fut menée au sein de Joheki. Si elle ne lui permit aucunement de trouver le moindre signe de trahison, elle permettait tout de même de réduire l’étau quant aux choix possibles. Pendant ce temps, un membre de prédilection du Kunai Émoussé s’adonna à éplucher le journal de Ohana, n’y trouvant rien mis à part quelques confessions sur ce qu’impliquait son métier. Ayant plus ou moins documenté certaines facettes de sa carrière, le tout pouvait aussi bien servir de biographie que de document secret hautement classé en son honneur.

Ainsi, suite à la complétion de ces quelques éléments, Genkishi se présenta finalement au point initial, là où tout avait commencé. Armé du même attirail qu’à l’habitude, il cogna deux fois avant d’être invité à entrer.

-Hijikata Genkishi au rapport, je viens traiter de l’affaire Ohana…

Attendant calmement que l'attention soit portée vers lui, la personne qu'il venait de déranger clôturait certains dossiers avant de poser son regard sur celui-ci.

-Merci de me recevoir. Je venais vous annoncer que les Hijines et Chinoike Katsuko ont terminé l’objet de leur mission et que nous en savons davantage sur ce qu’il s’est produit.

Commençant ainsi son rapport en soulignant particulièrement les faits saillants, il évita d’entrer un peu trop dans les détails :

-Nous avons découvert que Ohana a vraisemblablement été tué par une créature inconnue possédant le nom d’un robot. Futuriste, elle aurait des aptitudes lui permettant de faire ce que quiconque n’aurait pu réellement faire lors de cette scène de crime. Ce sont des preuves que nous avons pu récolter grâce au travail collectif des Hijines. De plus, la fameuse créature aurait été récoltée suite à un affrontement sur la région nouvellement découverte du nom de Tsume. Ce serait un dénommé Hanzo, manipulateur de marionnettes qui l’aurait récupéré.

Poursuivant, il se faisait le plus précis possible :

-Ohana a aussi été victime de nombreuses lésions voire de torture, comme s’ils tentaient de lui soutirer des informations ou de la torturer pour quelque chose. La voisine, une dénommée Miyaki, rapporte avoir entendu des voix. Or, entre le sommeil et le réveil, elle n’a pu nous révéler la totalité de ce qu’elle savait. Chinoike Katsuko a joué un grand rôle pour lui permettre de se sentir à l’aise à nous parler. Elle aurait donc entendu des mots comme : pas publier et aurait entendu deux voix masculines avant d’entendre une voix difforme dire des mots comme cible verrouillée, exécution. Le tout concorderait avec l’affirmation que le robot est fort probablement le bourreau de ce meurtre. Toutefois, au regard des voix dont Miyaki a fait référence, il devait y avoir certains complices… Nous avons toutefois préféré préserver sa santé plutôt que de la forcer à poursuivre son combat contre son traumatisme puisque sa vie était en danger. Ils ont d'ailleurs proposé qu'un Yamanaka sonde son cerveau pour en déterminer le contenu...

S’arrêtant un moment, il poursuivit :

-Rin m’a d’ailleurs signalé qu’elle était de nouveau dans un état amorphe, voire végétatif. Elle ne se remettra pas d’avoir trouvé le corps avant un bon moment semble-t-il. Toutefois, elle demande à ce qu'on évite de la perturber davantage au risque de la perdre...

Poursuivant alors qu’il était clair que Miyaki n’avait pas terminé son témoignage, l’objet des mots qu’elle n’avait pu communiquer resterait fort probablement à tout jamais inconnu, un arbitrage qui venait avec la préservation des témoins.

-Bien que nous n'avons pas de preuve tangible et irréprochable, le robot n’était associé qu’à deux possibilités de commanditaires : L’homme au chapeau ou Shinrin Hanzo. Devant le lien possible entre Shinrin Funka et Hanzo au regard de leur clan, j’ai pris l’arbitrage sévère de l’écarter de l’enquête, surtout qu’il était possiblement en possession d’une arme du crime. Bien qu'aucun lien en dehors des liens claniques ne les liait, pour éviter tout biais, j'ai préféré agir de la sorte.

Se permettant d’ajouter quelques détails qui ne jouaient pas forcément en sa faveur, il poursuivit de manière rigoureuse.

-Nous avons ensuite pu collecter des indices auprès de Nakada Tatsuya qui a finalement avoué avoir été ivre la journée même du crime. Il a d’ailleurs révélé avoir vu une lueur rouge suivie d’une forme circulaire rougeâtre qui semblait inhumaine. Devant l'absence de ses moyens, il n’a pas su percevoir autre chose, mais il y a fort à parier que c’était le robot en question. Je vous laisserais le soin de gérer le jugement au regard de son incompétence et de son manque. Il ne semblait toutefois pas être un coupable aux dernières nouvelles, car il ne mentait pas sur cela suite à l’analyse de son discours qu’a pu faire la Chinoike. Toutefois, le fait de le confiner a eu raison de lui. Malgré les mesures radicales, nous n'aurions fort probablement pas pu lui sortir les verres du nez sans cela... Il devra fort probablement subir une désintoxication avant toute chose sachant que l'absence d'alcool le rend dangereux et lui cause des hallucinations.

Terminant ainsi sur les faits saillants, Genkishi lui offrit une conclusion préliminaire suivie des axes de décisions :

-Nous en avons par le fait même conclu que l’homme au chapeau est fort probablement le suspect numéro 1 dans cette affaire. Ayant révélé des aptitudes à se téléporter, le tout expliquerait la manière dont il a pu s’infiltrer au sein de Joheki et y repartir après un tel meurtre, surtout qu’aucune personne du nom de Shinrin Hanzo ou étant suspect a pénétré les remparts selon les rapports. L’enquête interne n’a aussi mené à rien pour le moment, ce qui nous laisse croire qu’il est fort probablement le seul étant apte à commanditer un tel meurtre. Évidemment, Inuzuka Ayuu nous a offert de contacter ou de demander une audience auprès de l’Empereur en cas de doute, un des éléments que je remets entre vos mains en fonction de la décision que vous voulez prendre par rapport à cela. Ainsi, en fonction du tout, je pense que nous pourrons procéder à l’enterrement officiel de cet emblème pour Joheki.

Se courbant vers l’avant alors qu’il était étonnamment sérieux pour quelqu’un aux apparences aussi douces et gentilles, on aurait presque dit qu’il avait enlevé son masque.

-Je tiens aussi à souligner que les différents shinobis impliqués dans l’enquête ont su respecter les règles, bien que par moment, j’ai remis en question leur transparence. Je pense toutefois qu’avec un peu de recul, que ce n’était que de la prévenance sans impact. Ils étaient très différents sur leurs manières de faire, donc j’ai tenté du meilleur de mes capacités de leur laisser dévoiler leur expertise en servant plutôt d’arbitre local sur certaines décisions. Ainsi, je les ai laissés prendre la route du retour sans interdire leur sortie puisqu’ils n’ont en aucun cas tenté de saboter cette enquête à ma connaissance.

Finissant son rapport ainsi en reprenant sa position initiale, il leva les yeux vers la personne qui l’observait d’un regard attentif. Aussi léger qu’une brise, elle semblait assimiler la totalité du rapport alors que Genkishi venait tout juste d’y déposer le dossier complet sur son dossier. Ouvrant les lippes, elle s'apprêtait à prononcer ses décisions.

Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Yashigare Masumi
Yashigare Masumi

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu] - Page 2 Empty
Dim 14 Mar 2021 - 21:47


Lâchant un délicat soupir, il était clair et net que ce qu’elle venait d’entendre était lourd. Pourtant, elle gardait tout de même l’esprit clair et sérieux devant le besoin d’effectuer certaines décisions.

Reconnaissante du rapport que lui avait fait Genkishi, ce n’était pas pour rien qu’il avait été choisi pour cette enquête. Bien qu’elle savait qu’il avait certains antécédents dans son histoire avec le Pays du Feu, cela ne lui avait pas empêché de mener cette mission à bien. Au contraire, encore une fois, il représentait la raison pour laquelle elle lui avait fait confiance malgré les enjeux. Au-delà d'une rigueur, elle avait besoin de quelqu'un qui avait l'attention pour les détails et qui remettrait tout en perspective pour obtenir des réponses sans raccourcis qui pourraient être plus tard démolis, une rigueur intellectuelle.

Au fil et à mesure des preuves, elle voyait là où il avait délégué et là où il avait guidé, se remerciant intellectuellement d’avoir procédé à la sélection adéquate pour une telle enquête. Après tout, au regard du peu d’indices qu’il y avait, la tournure aurait fort probablement été totalement différente si ceux-ci n’avaient pas été mutuellement présents pour compléter de nombreuses pièces du casse-tête que représentait ce meurtre…

-Merci pour ton rapport Genkishi. Je n’ai aucune objection à ce que les quelques personnes mandatées quittent le pays maintenant que leur devoir est accompli.

Légère comme une plume, malgré le poids de la situation, son timbre de voix demeurait d’une classe quasi aveuglante. Pourtant, cette légèreté était accompagnée d’une expression sévère, signe qu’elle n’était pas tout à fait heureuse. Pourtant, une logique s’appliquait dans le cas suivant et elle avait déjà pris sa décision.

-Protéger la population demeure un enjeu primordial. Ainsi, Rin devra continuer son suivi auprès d’elle jusqu’à ce qu’elle aille mieux. Pour le moment, évitons d’impliquer trop de partis tiers dans cette situation pour éviter qu’elle soit davantage traumatisée. De même pour Nakada, il sera sûrement traité avant de recevoir sa sentence.

Martelant des décisions avec aise sans pour autant passer par plusieurs chemins, il était clair que Nakada allait être emprisonné au regard de son écart. Pour combien de temps? Elle laisserait cette décision au comité.

-C’est assez fâcheux qu’il y ait deux suspects qui soient liés à ce robot, mais il est beaucoup plus plausible que l’Homme au Chapeau ait été à l’oeuvre dans le cas suivant, surtout que personne n’aurait pu entrer, commettre un meurtre et sortir sans avoir ce genre d’aptitudes, surtout pas après le renforcement des protocoles de sécurité.

Aussi peu logique soit cette situation, c’était pourtant la plus logique au regard de la complexité du crime, mais aussi sur l’apparence que devait projeter Joheki l’impénétrable.

-Nous procéderons dès maintenant à l’enterrement de Ohana. Celle-ci a assez souffert pour le moment et mérite d’avoir droit à son repos. Sinon, je pense qu’elle aurait aimé que le Kunai Émoussé hérite de son journal et puisse en faire ce qu’ils désirent.

Après tout, ne vivait-elle pas pour la passion du journalisme ?

Se levant, elle laissait retomber l’arrière de sa longue veste avant de poser la main sur la tête de son arme.

-Nous confirmerons avec le nouvel Empereur certains éléments par précaution. Autrement, nous avons un article à publier dorénavant, Genkishi.

S’approchant à ses côtés, elle posa la main sur son épaule :

-Merci pour tout, nous prenons dorénavant le relai.

Disparaissant sans faire de bruit, ce ne fut que plusieurs secondes plus tard qu’il put entendre les talons de celle-ci tonner sur le plancher de l’académie. D’un pas décidé, elle imposait de nouveau son rythme, annonçant pour les plus accoutumés qu’elle n’était pas contente.

Ils devaient payer.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas

[A/Officielle] Enquête sur la mort d'Ohana [PV. Funka & Ayuu]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Renouer les liens avec les principaux clans. [Shinrin Funka, Aburame Shinzo, Inuzuka Ayuu]
» Y'a que chez Funka qu'on peut Flunker ! [Equipe Funka]
» Shinrin Funka
» Le sixième sens — ft. Shinrin Funka
» [Mission C] Une étrange fléau [Funka]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Jôheki no Kuni, Pays du Rempart
Sauter vers: