Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan]

Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 9:18
Spoiler:

Il repartait en mission, une fois encore. Dernièrement, on semblait le solliciter plus régulièrement. Sans doute qu’on ne pouvait pas se permettre de laisser des soldats de côté après de tels événements à travers le monde. Il n’avait pas participé à tout cela, une fois de plus. Il en était bien satisfait, à vrai dire. Il n’était pas devenu shinobi de Kumo pour parcourir le Yuukan et venir en aide aux autres nations, auquel cas il serait resté un simple vagabond. La sécurité de ce village et de ce pays l’intéressait, lui importait, le reste il s’en fichait bien.
Malheureusement, de ce qu’il comprenait du retour de ceux qui étaient monté au front, les événements extérieurs à Kaminari impacteraient forcément sur ce dernier. Kumo ne serait pas épargné, lui aussi. Peu surprenant, la bêtise humaine se révélait sans limite. Certains étaient prêts à tout pour asseoir une idée, pour mener à bien une ambition, imposer leur volonté. Se cacher derrière de prétendues idéaux pour rassurer leur conscience ne suffisait pas aux yeux du colosse incendiaire. Ils étaient tous les mêmes, tous à ranger dans le même sac pourri.

Sauf peut-être celui-ci, ce personnage haut en couleurs et riche de surprises. Son camarade et partenaire pour la mission de rang B qu’on leur avait confié, Kao Kan. Il avait déjà entendu parler de lui et plus encore après les derniers événements ayant secoué le monde. il ne ressemblait à rien au shinobi de base sorti du moule, il ne ressemblait pas même à un shinobi tout court. Le surnom qui lui était attribué démontrait bien la psychologie particulière du garçon.
Le Candide, s’il n’avait pas encore eu accès à une promotion le propulsant à un grade supérieur, avait cet effet de changer les mentalités de par sa propre personnalité. Goro attendrait de l’avoir en face, de pouvoir se faire une idée de ses propres yeux de l’énergumène, constater par lui-même de qui il s’agissait vraiment. On ne pouvait jamais se fier entièrement aux rumeurs, à ce que l’on racontait d’une personne, tant qu’on ne l’avait pas un minimum côtoyait. Cette mission était l’occasion parfaite.

Le rang de la tâche qui les attendait pouvait sembler élevé pour un binôme de Genins, mais ils ne seraient pas seuls pour la mener à bien. Un Chuunin de l’Institut Scientifique serait présent pour les guider à travers les marécages, ainsi que les épauler. De plus, leur niveau ne reflétait pas exactement le grade qu’ils occupaient dans la hiérarchie militaire. Le Rokkaku tardait à monter les échelons lui aussi, plus encore que son homologue blond, puisqu’il possédait une vingtaine d’années d’avance.
Frôler la quarantaine et demeurer au rang le plus bas pouvait être source de moqueries, sans doute était-ce le cas, mais l’Assimilateur s’en fichait bien. Ceux qui avaient le cran de venir rire de lui sous son nez pouvaient s’attendre à une réponse enflammée, brûlante de confiance. Il avait parcouru un long chemin pour atteindre Kaminari no Kuno, parcouru bien des paysages, traversé des pays. L’expérience était là, la fatigue aussi, sa volonté de briller et prouver qui il était, éteinte depuis des années déjà.

Protéger cet endroit, ces gens, ces fondations, il ne souhaitait rien d’autre. Aujourd’hui, il se tenait sous l’Arche Grise, prêt à quitter temporairement les lieux. Cela faisait partie du contrat, ces missions à l’extérieure. Elles lui permettaient d’intervenir sur le pays, et pas seulement le village, ce qui était une chose bénéfique à ses yeux. Le temps à la pile électrique répondant au nom de Kan de le rejoindre et ils pourraient faire route vers le village de Datsu. La scientifique était déjà là, arrivée avant le Rokkaku, certainement pour montrer l’exemple.
Plus jeune que lui, sans grande surprise, elle affichait un visage rayonnant, à la limite de l’excitation. Bien préparée pour le voyage, elle ressemblait plus à une exploratrice qu’à une scientifique. Dans son dos trônait une drôle de batterie, quelque chose de trop technologique pour le Goro qui n’aurait su dire de quoi il s’agissait. Une étrange cicatrice sur sa joue attirait l’attention du grand gaillard, se faisant la réflexion que jamais il en avait une aussi esthétique. On croirait presque à un tatouage aux traits fins, les branches d’un arbre s’étendant jusqu’à l’oeil azur de la blonde.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 16:02
- Et alors là je lui ai dit, "Si tu trouves que les diplopodes sont moins intéressants que les chilopodes, il vaut mieux qu'on arrête cette conversation" !

- Huhu Mai-san, vous êtes trop forte !

Bien que intéressé par les bestioles en tout genre depuis toujours, Kan n'aurait pas été capable de dire ce qu'était un diplopode ou un chilopode quelques mois auparavant. Il aurait certainement répondu "Les dinosaures ?", mais depuis que l'électrique avait découvert l'Institut... sa vie avait changé. Il avait travaillé dur et maintenant, il était même capable de tenir une conversation avec la scientifique. Enfin... dans certains cas. Il attendait avec impatience le jour où il serait convoqué pour un entretien avec les recruteurs du Complexe Scientifique. Et c'était aussi pourquoi il traînait un peu trop souvent là-bas, même si souvent, il se faisait cordialement raccompagner jusqu'à la porte. Sauf s'il arrivait à trouver Mai-san avant bien sûr ; dans ce cas-là, elle lui permettait de rester un peu plus longtemps.

- D'ailleurs Kan-chou, tu ferais mieux de courir si tu ne veux pas être en retard pour ta mission.

- Huh ? Mais... c'est pas ici ?

Le blondinet sortit l'ordre de mission qui lui avait été confié et écarquilla les yeux en constatant que Mai avait raison : le point de rendez-vous se trouvait à l'Arche Grise, pas à l'Institut. Il était tellement habitué à venir ici qu'il n'avait même pas fait attention à ce détail. L'électrique rassembla ses affaires le plus vite possible et s'élança vers la sortie.

- Kan ? Et hum... mes biscuits... ?

- O-oh ! C'est vrai !

Revenant sur ses pas, Kan attrapa un petit paquet dans son sac et le tendit à la scientifique, accompagné de son grand sourire. Il la salua une dernière fois et sprinta vers la porte, récoltant au passage un avertissement du personnel "On ne court pas à l'intérieur !". Mais bon... tout le monde s'habituait peu à peu à la présence électrique du blond. Vu la personnalité de la plupart des scientifiques ici, ce n'était pas quelque chose d'exceptionnel.

Arrivant pile à l'heure grâce à sa couse effrénée, Kan n'eut aucun mal à reconnaître le duo. Il fallait dire que ce Rokkaku Goro dépassait tout le monde de deux têtes. Ils ne s'étaient jamais parlé avant et le géant n'avait pas l'air facilement approchable... Mais le blondinet n'était pas du genre à juger les gens à leur apparence. Il s'avança vers ses deux coéquipiers du jour et s'inclina :

- Rikyu-san, Goro-san, je suis Kao Kan, genin ! Enchanté de faire votre connaissance !

Puis, avec son grand sourire niais habituel, il leur tendit chacun un petit paquet de biscuits faits maison. Il n'était plus autant stressé qu'avant quand il partait en mission, mais c'était un peu devenu une tradition. Et puis, si certains recevaient des biscuits et d'autres pas, ce n'était pas juste ! Il ne pouvait pas faire de favoritisme !

- Ah, je vais enfin goûter les fameux biscuits du Candide !

Le visage de l'électrique devint intégralement rouge en moins d'une seconde. Il savait que Mai-san acceptait parfois de les partager avec ses collègues, mais il ne pensait pas que ce serait à ce point. Quant à ce surnom... Il était très récent, mais même avec une centaine d'années, Kan ne pensait pas pouvoir s'y habituer. Uh, il ne savait même pas d'où ça venait !

- Ah, o-oh, euh... héhé... Hu-hum, on peut commencer la mission !

Vite, changer de sujet avant qu'il ne grille sur place. Ce qui était plutôt ironique...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Jeu 29 Oct 2020 - 18:02
L’énergumène déboulait en trombe, certainement par peur d’arriver en retard au point de rendez-vous. Une attitude qui plaisait au Rokkaku, le respect était une notion importante de nos jours. Les petits cons pas foutus de se pointer en temps et en heure lui tapaient sur les nerfs, ce qui le poussait à vouloir s’enflammer un bon coup et brûler la vermine à la racine. Il n’aurait pas à le faire aujourd’hui, Kan était présent et son attitude démontrait une éducation qu’il appréciait.
Il inclina sa tête de façon respectueuse en réponse, avant de se présenter à son tour, confirmant ainsi son identité. Fut au tour de la scientifique d’en faire de même, bouclant ainsi le tour des formalités. Le blondinet partagea avec ses deux collègues un paquet de biscuits, que sa camarade au visage marqué d’une cicatrice accepta volontiers. Pour le colosse incendiaire, la réponse fut plus mitigée… Il observa un instant son partenaire de son regard sévère, impassible.

Des biscuits, vraiment ?

Merci. Trancha-t-il finalement, après un suspense intenable durant lequel il n’arrivait pas à se décider s’il devait claquer d’un revers de main la proposition ou l’accepter. Finalement, souhaitant ne pas brusquer le jeune homme, il s’était résolu de le prendre. Aux pépites de chocolat, Goro ne regretta pas son geste et savoura le petit encas proposé. En revanche, il aurait pu détester ce qu’il mangeait que les deux autres n’auraient vu aucun changement dans son expression faciale. A croire qu’il ne dégustait rien du tout, monsieur colère.
Pas mauvais, petit. T’es un bon cuisinier. Bien meilleur que lui en tout cas, qui se contentait depuis quarante ans de plats cuisinés à faire réchauffer. Des petits gâteaux, jamais il ne serait capable d’en faire. Ce n’était de toute façon ni sa passion, ni son métier. J’espère que tu mettras autant d’efforts dans cette mission, elle est importante. Comprendre par là qu’il ne souhaitait pas échouer. Déjà parce que ce n’était pas son genre et surtout parce que la gravité de la situation à Datsu ne le permettait pas.

C’était vachement bon, Kan ! Merci pour ces petites merveilles ! Mettons-nous en route à présent, Datsu est à une bonne demi-journée de marche d’ici ! Plus vite ils arriveraient et mieux ce serait, le braconnage devait cesser. Ces types ne devaient pas parvenir à quitter la région sur leur bateau rempli d’animaux, il se l’interdisait. Depuis si longtemps il assistait à la bêtise de l’homme, ce qu’il faisait avec la faune de ce monde en était l’une de ses plus grosses.
Il n’hésiterait pas à déchaîner son pouvoir pour stopper les braconniers coûte que coûte et rendre leur liberté aux animaux capturés. La Chuunin Urakami en tête du trio, ils se mirent en route en direction de Datsu, progressant à une allure soutenue. Marcher n’aurait pas été envisageable, ici.

Finalement, après une dizaine d’heure de déplacement entrecoupées de pause, ils arrivèrent à destination. La scientifique avait vu juste dans ses estimations, et la journée touchait à sa fin lorsqu’ils pénétrèrent dans le territoire en question. Ils ne passeraient pas à l’assaut dans la foulée, leur mission passait par une phase de repérage des lieux et de prises d’informations, afin d’éviter les problèmes qui tomberaient sur le coin de la gueule au mauvais moment. Il leur fallait également déterminer la position exacte du campement, renseigné approximativement dans l’ordre de mission par les hommes envoyés la première fois.
Enfin, leur navire était également à trouver, lieu de stockage de masse des animaux qu’ils capturaient. Mettre un visage sur la tête pensante du groupuscule constituait également un objectif important, en plus d’obtenir de plus amples renseignements sur l’effectif global auquel ils faisaient face. En d’autres mots, ils allaient devoir être minutieux, patients et discrets. Gardez-moi en visuel, au milieu de ces marécages, si vous êtes seuls, vous êtes perdus. Sans oublier le terrain qui ne jouait pas en leur faveur, eux qui étaient habitués aux montagnes de Kumo.

Véritable calvaire pour un homme de la stature de Goro que de progresser dans cette zone, plus lourd que jamais et s’enlisant quasiment à chacun de ses pas, son visage ne tarda pas à se renfrogner plus encore que d’ordinaire. Si on pouvait lui trouver un air naturellement bougon, il était clairement agacé ici. Dans la retenue pour ne pas se faire bêtement griller en beuglant contre la nature, mâchoires crispées et poings serrés, il avançait tant bien que mal, fermant la marche et bouillonnant de l’intérieur.
On va se trouver un coin pour poser un campement de fortune pour la nuit, on en profitera pour faire un peu de repérage de nuit si le terrain nous le permet. Tout ce que souhaitait le colosse incendiaire à cet instant, était de trouver un de ces enfoirés pour y mettre le feu et passer ses nerfs. Mais l’idée n’était pas mauvaise, aussi ne fit-il aucun commentaire pour la contredire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Mar 3 Nov 2020 - 18:25
La tension était à son comble, tellement lourde qu'elle en était presque palpable. L'électrique, le bras tendu avec un paquet de biscuits dans la main. Le colosse, qui le fixait d'un air sévère sans bouger. La scientifique, qui observait la scène avec le souffle coupé. Aucun son, aucun mouvement n'était perceptible sur des mètres à la ronde. Même les oiseaux s'étaient arrêtés de chanter, attendant avec appréhension le dénouement de l'histoire.

Uhhh, peut-être que Kan avait fait une erreur en lui proposant des biscuits. A sa dernière mission déjà, son coéquipier l'avait engueulé à cause de ça. Acceptant donc sa défaite, le blondinet détourna le regard et s'apprêta à baisser le bras lorsqu'il sentit une résistance. Est-ce que... Goro-san venait réellement d'accepter le présent ? Les yeux écarquillés, l'électrique retint son souffle à son tour en voyant l'homme défaire le paquet et porter un biscuit à sa bouche.
Un soupir de soulagement général se fit entendre lorsque le colosse approuva les biscuits et un immense sourire apparut sur le visage de Kan.

- Merci Monsieur Goro-san ! Je vais faire de mon mieux pour la mission, c'est promis !

Il remercia aussi Urakami Rikyu et enfin, le trio se mit en marche pour rejoindre Datsu.

____________________________________________________________________


Après une dizaine d'heures de voyage, ils arrivèrent enfin près des lieux où les braconniers avaient supposément posé leur campement. La soir tombait mais cela allait jouer en leur faveur ; se trouvant au milieu d'un marécage, ils se trouvaient parfois au milieu d'un terrain totalement découvert. Et s'ils voulaient prendre le groupe par surprise pour tous les attraper sans leur laisser de chance de s'enfuir avec les animaux, ils devaient se faire discrets.

Le terrain n'était pas le plus pratique pour se déplacer, la boue rendant chaque pas plus lourd que le précédent. Heureusement, Kan avait appris une technique qui l'aidait à se mouvoir sur un sol instable, grâce à Atorasu-sensei. Rikyu-san avait l'air habituée à ce terrain et n'avait pas trop de mal à avancer, Goro-san par contre... semblait plus embêté, même s'il ne se plaignait pas. Vu sa stature, il devait galérer plus que n'importe qui.

Enfin, ils trouvèrent l'endroit idéal pour poser leur propre camp. Caché par de hauts buissons et quelques arbustes, le terrain était plus stable qu'ailleurs grâce aux racines de la végétation dense. Ils déposèrent leurs affaires et montèrent rapidement leurs tentes pour s'il venait à pleuvoir - ce qui aurait été le comble. Et après avoir pris un repas sommaire grâce aux vivres qu'ils avaient emportées, le trio était prêt à partir en reconnaissance.

Cette fois-ci, la nuit était bel et bien tombée. Heureusement pour eux, le ciel était totalement dégagé et la lumière de la lune gibbeuse leur permettait de ne pas se perdre de vue. Cependant, ils ne pouvaient pas se permettre de relâcher leur attention pendant qu'ils progressaient dans le marécage. Ils pouvaient se perdre, sans pouvoir retrouver le campement avant le lever du soleil ou pire ; tomber dans une fosse, ce qui ressemblait fortement aux sables mouvants.

Même s'ils se trouvaient à quelques mètres les uns des autres, ils devaient suivre le même schéma sans relâche : avoir le visuel d'un coéquipier, avoir le visuel du deuxième, observer l'environnement et où ils mettaient les pieds, chercher plus loin pour apercevoir le camp des braconniers. Avec cette méthode et en avançant logiquement, ils étaient capables de quadriller la zone. Et bientôt, la lueur de torches au loin perça l'obscurité qui les enveloppait. Protégé par un épais mur de végétation, ce camp devait être quasiment invisible de jour.

Leur cible se trouvait droit devant eux. Ces braconniers ne perdaient rien pour attendre, même si ce n'était pas immédiatement. Mais savoir qu'ils étaient tous près, assumant leurs crimes... frustrait l'électrique, qui sentait le Raiton s'agiter jusque dans le bout de ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Mer 11 Nov 2020 - 21:22
La nuit était tombée depuis quelque temps maintenant, plongeant toute la zone dans l’obscurité totale. Enfin, pas totalement. La lueur lunaire leur offrait un semblant de clarté au travers de la pénombre, leur permettant d’y voir à quelques mètres alentour. Il fallait préserver un contact rapproché afin de ne pas perdre de vue le camarade de devant et c’était sur ce manque de visuel qu’ils allaient jouer pour passer à la première étape de leur mission. Un bon gros repérage des lieux, de la prise d’informations sur les forces ennemis et leur localisation.
A ces heures de la nuit, la vigilance se faisait moins importante, le corps et l’esprit se relâchant même involontairement, appelé par la fatigue. Un ninja avait appris à combattre cet état et à ne jamais relâcher son attention, mais les braconniers eux, n'avaient pas autant de pratique dans le domaine. Il fallait savoir profiter de ses avantages pour s’assurer le bon déroulement de l’objectif. Goro gardait un œil sur le petit blondinet, tout en couvrant les arrières de l’équipe puisqu’il fermait toujours la marche.

Il était intrigant, ce Kao Kan. Naïf au possible, mais compétent et concentré sur sa mission. Jusqu’ici, il n’avait rien à lui reprocher. Il faisant seulement attention qu’il ne disparaisse pas subitement ou que la fatigue l’emporte sur son petit corps, même s’il lui faisait confiance à ce sujet. lorsqu’enfin ils aperçurent les premières lueurs de torches, annonçant les limites du campement des braconniers, ils s'immobilisèrent pour procéder à un peu d’observation. Le Rokkaku vint se placer à la gauche du garçon, les yeux rivés droit devant.
Le rapport de mission mentionnait une dizaine de membres, probablement dispatchés entre ici et leur navire, sur lequel ils gardaient un œil de jour comme de nuit. Le gros des troupes devait quand même se situer ici selon lui. Entre ceux qui partaient à la chasse des animaux et ceux chargés de surveiller le camp. A propos de surveillance, ils décelèrent bien vite un binôme chargé d’effectuer une petite patrouille de sécurité autour de leur base.

J’ai quelque chose pour nous permettre d’en savoir plus d’où nous sommes. Après tout, il développait ses capacités en infiltration depuis des années maintenant. Depuis son intégration dans le village, à dire vrai. Dissimulation et détection étaient deux de ses atouts et il comptait les mettre à profit. Il exécuta quelques mudras et déclencha une première technique, afin d’avoir une indication plus claire des effectifs présents sur les lieux. Leur emplacement serait approximatif, mais ici, il cherchait à savoir le nombre en priorité.
Je détecte sept, non… huit signatures de chakra. Sans compter les deux qui font des rondes autour. Trois en direction deux heures - cinq heures. Deux plein centre, onze heures - une heure. Les derniers sont dix heures, sept heures. Termina-t-il, annulant ensuite sa technique. Il regarda sur sa droite et remarqua dans l’obscurité l’air de son partenaire Genin, dont le cerveau semblait en pleine maintenance suite aux indications données. Forcément.

Trois à droite, deux au milieu et trois à gauche. Simplifia-t-il aussitôt, aussi calmement que la première fois, ayant immédiatement compris ce qui n’allait pas chez Kan. Pendant ce temps, Rikyu s’était occupé de notifier sur un morceau de papier les informations. Elle avait également renseigné la position approximative du camp, de manière à ne pas perdre de temps à le chercher quand ils reviendraient le lendemain. Merci, Goro. Nous avons leur nombre et leur position ici, j’aimerai connaître l’emplacement de leur navire. C’est là-bas qu’ils chargent les animaux capturés, il est essentiel de saboter ce dernier si nous voulons les arrêter. S’ils sont prévenus de notre présence et parviennent à fuir à bord de leur bateau, chargé de tous ces animaux, ce serait épouvantable…

Ils étaient tous les trois d’accord sur ce point. Il fallait trouver des renseignements sur le navire. L’endroit pour le faire était déjà tout trouvé et ils n’allaient pas attendre qu’il fasse jour pour s’en emparer. Nous allons nous infiltrer sur le camp. Ne cherchez pas à engager le combat, évitez au maximum les situations dangereuses, nous ne venons pas nous battre. Cherchez tout ce qui peut nous donner une piste sur la localisation du bateau. Des notes, une carte, laissez traîner vos oreilles…
Parfois, il suffisait seulement d’écouter les conversations des protagonistes concernés pour en apprendre beaucoup. Cette femme était intelligente, pas seulement un simple rat de laboratoire comme on pourrait penser d’une scientifique. Elle démontrait également ses facultés de meneuse, important pour un Chuunin. On se retrouve à ce point d’ici une trentaine de minutes maximum. Vous irez ensemble, je serai seule. Si vous avez des questions, c’est maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Sam 14 Nov 2020 - 20:20
Le trio observait le camp des braconniers, dissimulés par la végétation dense et la noirceur de la nuit. Juste comme ça... c'était difficile de savoir s'ils étaient une dizaine ou une centaine. Les nombreuses tentes et cabanes empêchaient d'estimer précisément leur nombre mais heureusement, Monsieur Goro-san avaient d'autres talents cachés. En quelques mudras, il était capable de dire combien d'ennemis se trouvaient à proximité et dans quelle direction.

Mais le jeune électrique n'eut pas vraiment le temps de s'enthousiasmer, car le flot d'informations l'obligea à se concentrer. Deux heures, cinq heures... Uhhh... Onze heures, c'était combien déjà ? Bien sûr, Kan avait appris ce langage à l'académie, mais... Il n'avait pas eu le temps de représenter son horloge mentalement avant, du coup il était un peu perdu ! Le géant avait sûrement remarqué son air perdu parce qu'immédiatement, il simplifia les informations et le blondinet le remercia d'un sourire timide.

Donc, ils étaient huit dans le camp. Si le rapport était juste, il y avait de grandes chances que les subordonnés ne soient pas manieurs de chakra. A eux trois, ils pouvaient largement tous les capturer. Mais... si un seul réussissait à s'enfuir et à alerter ceux qui étaient au navire, toute la mission échouait. Ils ne pouvaient prendre le risque de perdre les animaux déjà prisonniers.

Mais... uhh ? Infiltrer le camp ? L'électrique ne voulait pas remettre en cause les ordres de la Chuunin, mais quand même... cela lui paressait hyper risqué ! Lui n'avait aucune connaissance dans l'infiltration et la dissimulation. Et pour Monsieur Goro-san... la réponse était assez évidente... mais s'il avait des talents de détection, peut-être qu'il savait aussi se camoufler d'une façon ou d'une autre !

Déglutissant bruyamment, Kan acquiesça.

- Hum, Rikyu-san ? Et si on est repérés, qu'est-ce qu'on fait ?

D'un air sérieux, la Chuunin répondit :

- Ne vous faites pas repérer. Mais si ça arrive, empêchez-les de fuir ou d'alerter le reste du groupe. Comme je l'ai dit, ils ne doivent absolument pas partir avec le bateau.

Encore plus simplement qu'avec le bateau, pour Kan, aucune de ces personnes ne devait s'échapper. Chakra ou pas, civil ou criminel réputé, tous étaient coupables des crimes qu'ils commettaient et devaient donc être jugés en conséquences. Même si au fond de lui, l'électrique savait qu'il était plus dur sur le sujet vu que ça concernait les animaux. Il détestait l'injustice et ceux qui s'en prenaient aux plus faibles.

C'est donc en duo avec le colosse que Kan tenta bien que mal de se fondre dans la végétation et les ombres tout en s'approchant le plus possible du campement. Mais, ugh... il n'était pas des plus discrets. Même avec tous les efforts du monde, il ne pouvait pas empêcher les branches de craquer sur son passage.

C'est pourquoi il leur fallu déjà un bon moment pour arriver à portée d'oreille du trio qui se trouvait sur la gauche. Malgré tout, les trois larrons ne semblaient pas du tout suspecter la présence des deux Genin tout près d'eux et pour cause : vu la quantité de bouteilles vides autour d'eux, ils ne devaient plus vraiment être attentifs à leur environnement.

- Hééé j'en ai une bonne, attends, attends : c'est quoi la différence entre la bière et les chasseurs ? La bière, on en trouve sans alcool ! BWAHAHAHAHA !

- A moi ! Vous connaissez la différence entre la bière et la pisse ? Environ quinze minutes ! HAHAHA, HAHAHAHA !


Après cinq minutes de blagues de mauvais goût et de rires gras, le duo fut obligé de se rendre à l'évidence : ce n'était pas en restant ici qu'ils allaient faire avancer leur mission...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879
Ragunā Kongu
Ragunā Kongu

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Ven 20 Nov 2020 - 8:38
Kan avait toutes les raisons de s'inquiéter du sort qui pourrait leur être réservé s'ils échouaient dans leur infiltration. Bien que normalement dépourvu de toute source de chakra, les sbires avaient le nombre pour eux, ce qui n'était pas rien comme avantage. En revanche, Goro ne doutait pas de leurs capacités à eux, les Assimilateurs. Quand bien même ils devaient être vu, ils pourraient en venir à bout en un rien de temps. Le principal soucis dans l'opération était de ne laisser filer personne, ce qui était plus compliqué dans ce cas de figure où ils ne voyaient même pas à vingt mètres devant eux.
Malgré sa masse imposante qui le ne prédisposait pas à des talents d'espion, le Rokkaku possédait quelques capacités dans le domaine. Déjà, en tant que ninja, il savait se faire discret et se mouvoir sans provoquer un vacarme de tous les diables. Il pouvait également effacer sa présence en dissimulant son chakra, chose qui s'avérerait utile en cas de besoin. Pour le moment, il se contenta de suivre son camarade, peinant lui aussi pour ne pas faire trop de bruit. Il semblait léger à vue d’œil, mais se déplaçait comme une laie enceinte.

Il lui restait encore à apprendre dans l'art de se dissimuler, à n'en point douter. L'heure n'était pour autant pas à l'enseignement, mais bel et bien à l'action. Ils parvinrent à s'approcher assez près pour pouvoir tendre l'oreille et capter la conversation d'un trio de braconniers un peu trop confiant. Quelle stupidité de picoler à s'en retourner le cerveau... cela allait causer leur perte. En plus de ne pas faire les affaires du binôme de kumojins, qui se coltinait l'éventail de panel des blagues de beaufs.
Ils devaient s'infiltrer sans être repéré, la seule condition étant que l'alerte ne soit pas donné au bateau. Rien n'empêchait donc de s'introduire dans le camps par la manière plus brutale tant qu'ils ne se faisaient pas cramer. Il observa un instant le jeune garçon à ses côtés, tentant de se faire une idée sur la question. Est-ce qu'il aurait le cran de le suivre dans sa manœuvre ? Avait-il les tripes pour faire couler le sang quand il le fallait ? S'était-il déjà sali les mains en mission ou au combat ?

Il n'en savait rien et ne pouvait que miser sur des hypothèses. S'il avait survécu à la guerre contre le Teikoku et à son occupation, il ne devait pas être si innocent qu'il le laissait paraître. De toute manière, le seul moyen d'en avoir le cœur net était de le mettre à l'épreuve. Quelque soit le shinobi, on ne restait pas innocent toute sa vie, arrivé un moment dans la carrière où il fallait prouver ce dont on était capable, mettre de côté ses états d'âme.
Je prends les deux de gauche, je te laisse le dernier. Rapide et discret, si possible. A mon signal. Après quoi il se détourna de lui pour se concentrer sur les cibles désignées. L'angle d'attaque n'était pas optimale, la végétation couvrait un peu leur vision et risquait de dévier le jet, mais il avait confiance. De sa sacoche à kunais, il en extirpa quatre sur les cinq présents à l'intérieur. Le dernier en réserve en cas de raté, au cas ou. Il se déplaça légèrement, de manière à obtenir l'angle de tir qui lui convenait le mieux et ensuite patienta jusqu'à ce que Kan soit prêt à agir.

S'ils voulaient que cela fonctionne, ils devaient coordonner au maximum leur assaut pour neutraliser les ennemis dans un même élan. Acquiesçant de la tête pour signaler qu'ils devaient y aller, il releva ses mains et s'accorda quelques secondes de flottement pour ajuster son lancer. Il n'avait pas donné d'indication sur le signal, espérant qu'il comprendrait que celui correspondrait au moment où il lancerait l'offensive. Et alors là je lui ai dit ''Si tu l'avais en bouche, tu saurais qu'elle est pas si p*AaAaargh*''.
Deux lames venaient de s'enfoncer dans la gorge du bavard, qui tandis qu'il s'écroulait à genoux, s’étouffait avec son propre sang en bouche, inondant sa gorge. Son partenaire à côté n'avait même pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait que deux kunais s'étaient planté dans sa nuque et le haut de son dos, le tuant en l'espace de quelques secondes. Il avait fait une moitié du travail, restait à savoir si Kan s'était occupé de la sienne. Confiant, il sortit de sa cachette en jetant un œil dans la direction supposée du dernier homme.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12041-raguna-kongu-100?nid=1#105022
Kao Kan
Kao Kan

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan] Empty
Jeu 26 Nov 2020 - 22:19
Supportant les blagues de mauvais goût pendant un moment qui semblait bien trop long, le plus âgé du duo décida que c'en était assez et que c'était le moment pour eux d'intervenir. Goro-san se chargeait de deux des trois gaillards et Kan devait s'occuper du dernier. Le blondinet aurait pu proposer de s'occuper des trois en même temps grâce à sa technique d'immobilisation de zone, mais il ne voulait pas passer pour un prétentieux... alors il se contenta d'acquiescer aux paroles de son aîné.

Il se concentra sur sa propre tâche en attendant le signal, même s'il n'avait pas besoin d'une quelconque préparation. C'est en voyant du mouvement dans son champ visuel périphérique que le blondinet se lança à son tour. Grâce à l'assimilation, il n'eut pas besoin de composer de mudra et une grande quantité de Raiton fila sur sa cible, le prenant effectivement par surprise. L'électricité paralysa chaque muscle de l'homme, contractant même sa gorge et sa mâchoire au point de l'empêcher d'appeler à l'aide. Efficace et discret, mission réussie.

Sans relâcher son emprise sur la technique, l'électrique se retourna pour voir où en était son coéquipier... lorsque son regard se posa sur les deux cadavres qui gisaient à ses pieds, leur sang se déversant librement sur le sol. Choqué, Kan relâcha l'immobilisation et sa cible s'écroula au sol inconscient, sûrement peu habitué à encaisser du chakra. Mais le blondinet n'arrivait pas à se détacher de cette vision d'horreur. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait des morts, ni la première fois qu'il assistait à un meurtre, mais... il avait toujours autant horreur de prendre des vies pour rien.

- Vous les avez tués. dit-il simplement.

Il n'y avait rien à dire de plus, ni à faire. Ils étaient morts sur le coup, trop tard pour les sauver. C'était des criminels, oui, mais ils allaient être jugés pour leurs crimes. Il y avait d'autres moyens pour les contrôler. Kan savait que certains shinobis n'avaient aucun remord à commettre un meurtre pour arriver à leurs fins, mais cela le rendait toujours furieux.

Les mains tremblantes et le rage dans le regard, il se détourna et se pencha sur sa propre victime pour prendre son pouls et s'assurer qu'elle respirait toujours malgré le choc électrique. Il traîna l'homme jusqu'aux buissons pour le dissimuler et utilisa son matériel ninja pour lui attacher les mains et les pieds, dans l'éventualité où il se réveillerait avant qu'ils aient le temps de terminer la mission, ainsi qu'un bâillon. Il laissa Goro s'occuper de ses affaires, sans lui adresser un regard.

S'ils avaient pris le temps de discuter juste avant, ils auraient vite vu que leur vision des choses différait. Si Kan avait insisté pour s'en occuper seul, il aurait pu tous les immobiliser et aucun ne serait mort. C'était son erreur.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7929-kao-kan-termine#66129 https://www.ascentofshinobi.com/u879

[MISSION DE RANG B] L’exotisme de Datsu. [Pv : Kan]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission rang D
» [Mission rang C] Karajan
» Intercepter le Fer [Mission rang A]
» Et la lumière fût ! [Mission rang D]
» La Traque de l'Honneur [Mission rang S]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: