Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Dim 18 Oct 2020 - 21:21
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Xhvf

Après la faible lumière de l'agonie, les ténèbres.

Des jours s'étaient écoulés. Impossible de savoir combien. Peut-être une poignée. Peut-être se comptaient-ils en semaines. À son pénible réveil, Kaguya Shitekka n'en savait pas grand chose. Seul son état l'importait alors que l'éclat diurne inondait ses rétines. Son corps était tout engourdi, de la tête aux pieds. Le souvenir de son vol plané était encore flou, mais il se rappelait néanmoins d'un choc violent avec le sol. Un impact si brusque que son bras en portait encore les séquelles. Curieux paradoxe pour un maître du Shikotsumyaku, les médecins en charge de son cas lui avaient laissé un plâtre sur son dit bras.

Deux jours passèrent. L'enfant de Saroruncasi recouvrait peu à peu ses capacités motrices, bien que toujours cloué au lit. Sa mémoire lui revenait également, bien qu'il se serait bien passé de se rappeler des terribles évènements qui le conduisirent en ces lieux. L'image déformée du Dieu de l'Eau le hantait, comme une ombre projetée, amplifiée par l'anxiété, sur le mur de sa conscience. Quelques souvenirs subsistaient dans le flou, mais Shitekka prit soin de laisser au temps de reconstituer le puzzle de ses méandres.

Alors qu'il peinait à prendre son déjeuner, quelques coups à la porte manquèrent de le faire sursauter. Cette fréquence ne correspondait en rien à celui de l'infirmier qui passait le voir de temps à autre. Il l'avait bien pris la peine d'y prêter attention. Alors qui ? Sa tante, venue prendre des nouvelles avec férocité ? Ou peut-être un ami proche dont il ignorait encore l'identité ?

La réponse fut bien plus simple. Mieux encore : c'était la réponse que désirait Kaguya Shitekka.

« Imekanu… toi ici ! Les kamuys soient loués, tu es vivante, et tu as l'air en forme. »
Sa mie venait d'apparaître au palier de sa porte, et un sentiment de soulagement lui fit oublier toute la douleur accumulée jusqu'à présent dans son pauvre corps. Il manqua de lui tendre les bras, pour l'accueillir dans une embrassade qu'il se serait refusé plus tôt. Mais le sarcophage qui gangrénait son bras lui rappela de s'abstenir de tout contact. Il se contenta d'un sourire gêné, avant de songer à la grande bataille qu'ils avaient mené ensemble.
« … Comment vas-tu ? Et… comment vont les autres ? Miya, Kyūsei ? Sans parler de Wutu-Fuku… tout est encore si confus pour moi. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Dim 18 Oct 2020 - 22:21

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Jsf1




Même si les jours et les heures pouvaient défiler, Imekanu ne pouvait pas oublier ce qu’il s’était passé lors du réveil de Sanbi. Comment pouvait-on ne pas penser aux images gravées dans la mémoire d’un guerrier assistant au combat de sa vie ? Et puis la douleur… le sang qui coule de sa plaie et qui se mélange à l’eau qui l’éclaboussait… Puis la mort, de l’ennemi comme d’un allié, les blessures et la fin… du combat qui s’élève à une réussite et pourtant, le cœur meurtri et peiné des pertes. Après le débriefing qui s’était déroulé au palais de Saji, la kunoichi avait passé le clair de son temps à se remettre de ses propres blessures. L’appartement du manipulateur des os avait été nettoyé et rangé du mieux possible, un coin pour dormir plus accentué et un coin cuisine plus équipé et propre. C’était déjà le plus important, pour que son tendre natif de Saroruncasi revienne et se sente bien chez lui.

Maintenant, il était temps de rendre visite à celui qui occupait le reste de ses pensées. Elle se rappelle encore l’avoir vu littéralement voler à travers des kilomètres et avait ouï dire que ses blessures étaient très sérieuses. Heureusement, il était entre de bonnes mains comme elle l’avait été. Son petit coeur battait à la chamade tout comme il lui faisait mal. Comme une présence fantomatique, quelques jours auparavant, c’était un véritable gouffre qui s’était placé dans le ventre de l’archère qui pensait mourir. Pourtant, Miya et les autres l’avaient sauvée. C’était très étrange comme sensation, comme si la douleur était vivante et qu’elle voulait rester accrochée à la genin. Que faire ? Sa seule envie actuelle était de revoir le Kaguya. Sa présence lui avait tant manqué, mais son inquiétude en était toute aussi importante.

Après avoir initié de sa présence, elle ouvrit la porte en trouvant le jeune homme alité et bien emmitouflé que ce soit dans son drap comme dans un plâtre qui recouvrait son bras droit. Imekanu eut le coeur déchiré de le voir dans cet état, mimant des traits tirés sur ses sourcils et des lèvres pincées. Le jônin semblait surpris de sa présence et soulagé. Elle sourit tristement et se rapprocha, se plaçant sur le côté où il n’était pas bandé. Une timide main se glissa sur son avant-bras et elle fut confortée de voir qu’elle ne rêvait pas et qu’il était bien là. Toute la pression sur ses épaules redescendait alors qu’elle se faisait force pour ne pas craquer devant lui. Elle voulait être cette femme courageuse qu’il aimerait voir, celle qui avait survécu et qui avait tenu le coup en dépit de ses faiblesses.


« Shitekka… J’ai eu si peur… Je suis contente de te voir sain et sauf, malgré les blessures...»

La chasseresse sourit timidement avant d’observer le balafré de ses pupilles océaniques. Être prêt de lui lui faisait un grand bien, elle était vraiment contente bien qu’elle ne pouvait pas oublier les tristes pertes. En fait, c’était dans ces moments-là qu’elle se rendait compte que Shitekka avait une place dans son cœur bien plus importante qu’elle aurait pu l’admettre avant ce combat. La genin savait, et elle en était sûre dorénavant.

« Dis-moi comment toi tu vas avant tout ?

Je suis désolée de ne pas être venue plus tôt, j’ai eu mes propres blessures à panser… Et j’ai aussi décidé de passer un petit coup dans le logie où nous mangeons et dormons pour que tu t’y sentes bien à ton retour. J’ai...
»

La douce hésita quelques secondes avant de retirer sa cape et d’entrouvrir son kimono pour lui montrer son ventre. C’était difficile pour elle, mais c’était aussi ce qui prouvait qu’elle avait survécu et vaincu. On pouvait voir une cicatrice très peu alléchante, comme si on avait refermé les deux côtés de la peau, c’était propre, mais les plis donnaient un côté effrayant. Elle rabaissa le tissu avant de s’appuyer sur le bord de son lit, comme pour trouver un pilier pour expliquer la suite.

« J’ai été blessée par une pique de Sanbi, je ne sais plus trop… J’ai été empalée et un gros trou s’est formé sur mon ventre… J’étais en train de me vider de mon sang quand Miya m’a sauvée… Puis je t’ai vu te faire expulser… J’ai cru que j’allais mourir à ce moment-là… Mais j’ai tenu le coup, j’ai suivi Miya même si ça a aggravé ma blessure, je voulais te voir et on t’a retrouvé blessé. Kyusei a été emporté par les eaux et a été retrouvé très blessé lui aussi, mais je n’ai pas eu d’informations en plus.
J’ai vu l’homme fou qui nous a attaqué, il est tombé et est mort de ses blessures. Sanbi a disparu et le scellement a été un succès. Je pense que chef Kaguya va bien, mais je ne l’ai pas revu depuis la réunion de Saji… C’était tellement… chaotique et confus… Je crois que je n’oublierai jamais ce qu’il s’est passé…

Durant la réunion de Saji le Mizukage, nous avons appris qu’un homme… sûrement possédé par un wen kamuy, utilise des morts pour les éveiller et les faire combattre pour lui. Mafuyu le samouraï est mort et un certain Daisuke aussi.

Je ne sais pas si j’oublie quelque chose… Je suis tellement contente de te voir, si tu savais comme je suis soulagée Shitekka, je... Merci aux kamuys de t’avoir épargné…
»

On pouvait voir son visage rond et adorable se contenir de pleurer alors que ses lèvres tremblaient et que ses joues se coloraient. Elle voulait être forte pour lui qui avait besoin qu’on le soutienne et pas qu’on s'apitoie sur son sort ou ses blessures.

« Dis-moi si tu as besoin de quelque chose, maintenant que je vais mieux, je suis là et je compte rester prêt de toi… Alors n’hésite surtout pas… Oh et...»

La kunoichi sortit du panier accroché à sa hanche un petit paquet de feuilles qui recouvraient des gâteaux sucrés qu’elle avait préparé pour lui.

« Je ne sais pas si tu auras faim, mais je ne pouvais pas venir sans une petite création de ma part.»

Timidement, elle les déposa sur la petite table à côté puis posa son regard sur le Kaguya avant de fixer les draps devant elle. L’azurite ne savait pas quoi dire de plus en cet instant, préférant laisser le silence aider le kirijin à assimiler tout ce qu’elle venait de lui réciter.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Lun 19 Oct 2020 - 12:10
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Xhvf

D'ordinaire détaché et à même de maîtriser ses émotions, Kaguya Shitekka ne put se retenir à la vue de sa moitié bouleversée par leurs retrouvailles. Un échange de regards en disait long sur la peine qu'éprouva, et éprouvait encore la kunoichi. L'état critique du Kaguya l'avait sans doute inquiété pendant des jours, avant qu'elle ne soit autorisée à le découvrir alité, couvert d'un plâtre au bras droit. Malgré son état, le balafré essaya de paraître le plus rassurant possible. Aussi il accepta sans broncher le contact de sa douce, accompagnant même l'approche de sa main apposée sur celle d'Imekanu.

L'impressionnante blessure de l'Urumie réveilla radicalement le guerrier. La vile crevasse qui souillait la peau pure d'Imekanu fit écarquiller des yeux le membre du Kyōi. Il manqua d'apprécier la blessure, et surtout le travail des médecins du bout des doigts, mais ses deux mains furent trop occupées pour être utilisé pour un tel but. Il abaissa alors la tête, se contentant de comprendre ce qu'il lui était arrivé, à elle et aux autres.

Le débriefing d'Imekanu était quelque peu décousu, parfois confus. Imekanu trahissait un certain traumatisme encore présent de cette bataille dantesque. À sa place, Shitekka aurait certainement été dans un état similaire, et aurait mis du temps à rassembler ses pensées dans un discours cohérent. Dorénavant habitué au deuil, le Kaguya de sang-mêlé contenta de se rassurer de la survie des uns, occultant la perte des autres. La tête abaissé, il fixait le vide au sol, sans doute se remémorant de ceux qu'il avait perdu jusqu'à présent. Une sorte d'hommage improvisé, qui s'imposait en cet instant.

Pour traverser cette terrible épreuve, l'enfant de Saroruncasi pouvait maintenant compter sur le soutien indéfectible de sa moitié. Malgré la douleur, tant physique que mentale, elle se tenait toujours devant lui aux petits soins. Cette présence rassurante lui arracha un léger sourire, alors qu'il releva la tête pour admirer le présent sucré qui lui fut offert.

« Le pire est passé, Ime. Ce n'est qu'une question de temps, probablement quelques jours, avant que je puisse quitter ce lit. »
Il ponctua son intervention d'un sourire réconfortant, alors qu'il songeait déjà au sort de son bras droit. Sa moitié partagea ses inquiétudes, ses angoisses, et Shitekka l'écouta activement de la tête. Il resserra chaleureusement la poigne qu'il exerçait sur la main délicate de l'archère, pour lui faire oublier ses regrets. Elle n'avait pas à s'en faire. C'était le message qu'il tenta de faire passer par ce contact physique.
« C'est… parfait. Merci, Imekanu. Vraiment. »
Sa main caressa la sienne afin de la rassurer, à l'image des mots qu'il ajouta.
« Tu es en vie, et je le suis également. C'est tout ce qui compte, à présent. Tu n'as plus à t'en faire. Ensemble, on arrivera à s'en sortir. Je te le promets. »
Cette promesse, c'était le fruit de multiples désastres qui frappèrent la Brume et ses sujets. Chaque épreuve douloureuse qui affectait l'Archipel ne faisait que renforcer ses habitants, à les préparer à surmonter la prochaine. Kaguya Shitekka s'en était dorénavant persuadé. Alors, pour aller plus loin, il formula une étrange requête à sa douce, désignant de la tête ce carcan de bandages qui retenait son bras droit prisonnier.
« Imekanu, pourrais-tu m'aider à retirer mon plâtre, s'il te plait ? Il est temps pour moi de s'en débarrasser. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Mer 21 Oct 2020 - 10:00

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Jsf1



Le contact de sa main sur la sienne fut électrique pour la kunoichi qui sentait son cœur bondir dans sa cage thoracique. Le soulagement domina son esprit alors qu’elle dessina un sourire mélangé de tristesse et de joie sur son minois. Elle se doutait bien que voir une telle blessure sur le petit corps de celle qu’il affectionnait ne le laisserait pas indifférent, mais elle avait eu besoin de le lui partager parce que bien que guérie, elle en ressentait encore les effets. Shitekka accusa le coup, il savait, comme elle, que beaucoup de souffrance et de mal avaient rongé les kirijins.

La traqueuse essaya tant bien que mal d’expliquer au balafré ce qu’il s’était passé. Mais dans son état à ce moment là, c’était difficile de porter un discours clair et net, elle-même doutant de ce qu’elle avait vu. Pourtant, elle traçait des épisodes véridiques de ce cataclysme traumatisant pour l”azurite. Imekanu n’avait pas l’habitude de faire face à autant de deuils en si peu de temps, c’était vraiment bouleversant et son pauvre coeur avait du mal à s’en remettre. Elle comptait alors sur le jeune homme pour la soutenir dans cette épreuve comme elle le ferait pour lui. La genin apprécia de le voir sourire à la vue de son petit cadeau tout en douceur et en sucre. Elle hocha de la tête, il était vrai que la tempête était passée et qu’il n’en restait que ses décombres. Le temps sera le remède aux maux de chacun sûrement, mais le soutien en était un aussi.

Ses joues se colorèrent doucement face aux esquisses de sa moitié tout en posant ses pupilles sur cette poigne qui faisait pression sur la sienne. À travers ce geste, elle ressentait la chaleur et le réconfort dont elle avait besoin pour se remettre d’aplomb. Comme pour le remercier et lui montrer qu’elle comptait bien rester là, elle ajouta son autre main par-dessus la sienne et la serra à son tour comme pour lui transmettre ses sentiments.


« Oui tu as raison… Il faut avancer ensemble vers un avenir plus radieux...»

La requête qu'il confia à la native du Mata Kotan la surprit fortement. Enlever son plâtre ? La kunoichi lui offrit une œillade douteuse alors elle fixait son bras immobilisé. Était-ce une bonne idée ? Elle ne voulait certainement pas lui faire mal ou empirer quoi que ce soit… Mais Shitekka semblait décidé et elle lui faisait totalement confiance. Avalant sa salive, elle hocha de la tête et quitta ses mains pour faire le tour du lit.

« Bien, d’accord… J’espère que tu sais ce que tu fais… Tiens, prends ça avant que je commence à te libérer de ce cocon, c’est pour atténuer la douleur...»

Après quelques mudras réalisés, elle activa un des sceaux situé sur son bras droit qui fit apparaître une petite pilule vert pâle. Un petit sourire accompagna sa démonstration en fuinjutsu avant d’attraper une flèche de son carquois. Les projectiles étaient asseaz aiguisés pour venir à bout d’un plâtre.

« Bien… J’y vais… Tu me fais confiance d’accord ? »

Inspirant longuement, la chasseresse planta sa flèche à l’extrémité du plâtre avant de doucement cisailler horizontalement la protection assez solide. Elle essayait d’y aller sans brutalité pour ne pas faire mal au Kaguya tout en y allant franchement. Que comptait-il faire une fois qu’il n’aura plus cette prison ?

Spoiler:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Sam 24 Oct 2020 - 13:19
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Xhvf

La seule présence d'Imekanu comblait tous les maux de Shitekka. Bien plus efficace que les traitements qui lui furent consacrés dans cette chambre d'hôpital, l'attention que portait l'archère à son homme lui fit oublier toutes ses souffrances. Enfin presque, puisque le moindre des mouvements le pénalisait d'une légère douleur. Pourtant, son corps endolori, alourdi par le poids de la convalescence et du combat contre Ao, fut soulagé par la chaleur de la kunoichi. Alors Shitekka ignora cette douleur latente, bien trop absorbé par la venue de sa mie.

Bientôt, il abandonnerait le carcan qui ceignait son bras. Imekanu consentit à l'assister dans cette démarche. Mieux encore, elle prit l'initiative de lui donner de quoi atténuer la future souffrance lié au retrait de son plâtre. La confiance absolue du guerrier envers sa moitié lui fit accepter la pilule sans hésitation. Il remercia chaleureusement cette dernière, et avala la préparation médicinale avec l'aide de son bras valide. Bien que l'effet pharmacologique n'agissait pas instantanément, la simple attention d'Imekanu fit effet envers Shitekka. Le balafré, plus détendu, le corps moins endolori, était prêt pour briser sa chrysalide.

« Je te fais entièrement confiance, Imekanu. »
Il échangea un dernier sourire avec sa moitié, avant qu'elle ne se lance. Munie d'une pointe de flèche finement aiguisée, la demoiselle sectionna dans la longueur la prison de bandages. Sans sourciller, Shitekka observa la kunoichi à l'action, silencieux. Il ne mâchait pas ses mots : la confiance qu'il accordait envers Imekanu était sans égal. Après tout, elle-même avait accepté que le guerrier de Saroruncasi l'assiste lors de son tatouage rituel. Une cérémonie ô combien importante, et tout aussi symbolique que douloureuse. Pourtant, ils parvinrent ensemble à aller jusqu'au bout avec succès.

Ce souvenir encore vif dans l'esprit de Shitekka l'anima le temps de la découpe. Progressivement, il sentait son bras se réveiller, à mesure qu'il goûtait à l'air libre. Le membre retrouvait la liberté du mouvement, et aussitôt cette liberté regagnée, le Kaguya en subit une douleur équivalente. Ce fut sans compter sur l'apport du traitement d'Imekanu, qui tâcha de calmer la sensation des os brisés logés dans le bras du guerrier. L'enfant de Saroruncasi s'interdisait aussitôt tout mouvement avec son bras droit, si tôt ce dernier libéré de son plâtre.

« Ça devrait faire l'affaire… merci beaucoup, Ime. »
Après s'être adressé à l'archère, Shitekka prit le temps de ressentir son bras. La terrible chute qu'il avait subi l'avait brisé avec violence. La perte de connaissance l'avait par chance empêché de souffrir davantage de ce trauma. À présent, il était temps d'employer le Shikotsumyaku pour que ce bras se relève. Son chakra abreuva dans le membre cassé, et soudain vint éclore le Lotus blanc.

Grâce au miracle de l'Impulsion mortelle des os, Kaguya Shitekka apprécia pleinement son bras droit. Lentement, mais sûrement, il le bougea, d'abord l'avant-bras, puis jouant du coude avant de refermer et ouvrir par intermittence sa main. Il était quasiment rétabli. Seul subsistait l'importante fatigue musculaire résultant de ce terrible choc des titans. Un long soupir de soulagement précéda un sourire décontracté envers Imekanu.

« Et voilà, c'est réparé, s'amusait-il. Maintenant, j'ai besoin uniquement de repos. Après quoi, je reviendrai à la cise. »
Comme une preuve de son rétablissement éclair, Shitekka tint à saisir la main de sa promise avec celle qu'il venait de réparer. Il ne broncha pas un instant, alors que précédemment la perte de son plâtre lui faisait souffrir le martyr. Les deux shinobis restèrent dans le calme quelques secondes à apprécier la compagnie de chacun, avant que le Kaguya de sang-mêlé ne ressasse la situation qu'avait vécue les Kirijins.
« J'espère que Kyūsei se porte bien, à présent… j'aimerai voir son état de mes propres yeux, quand je pourrai me lever. Il paraît simplet sur les bords, mais… il a un bon fond, et plein de bonne volonté. Cette Miya… j'ai besoin de la voir aussi. pour la remercie. »
L'image déchirante de la plaie d'Imekanu hanta une nouvelle fois Shitekka. Il essaya tant bien que mal de dissimuler son appréhension sur son visage.
« Ainsi, cet homme serait capable de faire se relever les morts… à croire qu'après la disparition d'Ao, Kiri ne pouvait être tranquille… Comment ne pas craindre maintenant que nos morts ne se retournent pas contre nous ? »
L'histoire de l'Archipel n'était qu'une succession de guerres. Nombres de héros périrent pour garantir la stabilité du Pays, et ce furent ainsi autant de menaces à venir sur Mizu no kuni que craignait Shitekka. Pourtant, en cet instant, une seule inquiétude l'accablait. Et il tâcha de la partager au mieux avec Imekanu.
« J'ai… encore un service à te demander. Imekanu… est-ce que je peux te demander de rendre visite à ma mère, tant que je suis ici ? C'est stupide, je ne j'ai jamais eu l'occasion de te la présenter, surtout avant que… rah. Bref. Je ne sais pas combien de temps s'est passé depuis la bataille, et je pense en avoir encore pour quelques jours ici. Alors… est-ce que je peux te demander de veiller sur elle pendant ce temps ? »
L'embarras de devoir dépendre d'Imekanu pour cette tâche pénible lui fit baisser la tête.

Spoiler:


Dernière édition par Kaguya Shitekka le Lun 26 Oct 2020 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Dim 25 Oct 2020 - 22:06

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Jsf1



Durant un long moment, Imekanu s’était beaucoup remise en question. Quelle était sa place dans ce monde si vaste et si effrayant ? Arriverait-elle à s’intégrer à Kiri ? Progresserait-elle dans l’apprentissage shinobi au point de devenir forte et de protéger les siens ? Depuis l’attaque au port Naragasa, elle qui n’avait pu sauver son ami et qui s’était retrouvée salement blessée, elle doutait beaucoup. Pourtant, lors du face-à-face avec le Dieu de l’Eau, l’archère s’était montrée déterminée et forte combien même la blessure subie était grave. Et cela, elle le devait à l’homme devant elle. Il l’avait aidée à prendre confiance, il lui donnait la force de continuer à se battre même après avoir été prise de beaucoup de doutes. Si elle lui était éternellement reconnaissante, ce n’était pas que pour cela. Pour la première fois de sa vie, et bien qu’elle était jeune sûrement, elle comprenait ce qu’était aimer comme ses parents avaient pu s’aimer. La Genin le savait et voudrait bien le lui dire, mais elle ne savait pas comment lui montrer, lui faire comprendre cela : elle n’était pas à l’aise avec les mots. Alors être présente pour lui, lui transmettre ses sentiments par chaque attention, chaque regard et chaque geste devrait suffire ?

Savoir qu’il lui faisait entièrement confiance toucha la kunoichi qui sentit ses joues se couvrir de chaleur. Elle hocha de la tête alors plus que sérieuse et concentrée et porta son attention sur le gros plâtre qui emprisonnait son bras pour de bonnes raisons. La pilule l’aiderait à surmonter cette épreuve, mais elle ne pouvait imaginer ce qu’il ressentirait une fois le bras libéré. D’un mouvement de bras, tel un papillon sortant de son cocon, Shitekka déplaça celui-ci en dehors de la couveuse blanche. Imekanu fixait son membre supérieur qui avait lourdement souffert de sa chute. Le Kaguya semblait concentré et la douce put entendre les bruits d’os à l’intérieur qui faisaient des choses étranges, elle grimaça presque en imaginant la douleur, mais tenait bon pour le soutenir. Elle ne savait pas de quelle magie, il avait usé pour faire cela, mais lorsqu’elle vit le jonin bouger son avant-bras sans problème son regard océanique s’illumina.


« Comment… As-tu fait ? C’est magique ! »

Il lui faudra sûrement du temps pour se remettre de sa fracture, mais c’était un grand pas vers la guérison totale. Sa main saisie dans la sienne, l’émotion que ressentait la chasseresse était si forte que ses prunelles bleutées se remplir d’eau sans forcément en venir à pleurer. La jeune femme caressa doucement sa peau de ses doigts tout en souriant, rassurée. Pas besoin de parler, juste laisser le silence témoignait de ce qu’il venait de se passer entre les deux enfants de Saroruncasi. Sa mention de leur camarade de combat fit apparaître une petite moue bien moins réjouissante. Remercier Miya ? Parlait-il du faire qu’elle avait sauvé la vie à sa promise ?

« Je suis certaine qu’ils seront ravis de te voir sain et sauf, nous avons tous fait du bon travail ensemble. Et je dois la vie à Miya, sache le. »

Un doux sourire se dessina sur ses lèvres rosées alors qu’elle continuait de choyer cette main auparavant enfermée dans le plâtre.

« Je n’arrive pas à croire qu’un sisam puisse utiliser les morts. Chaque esprit devrait reposer en paix et ne pas être corrompus contre nous… Cela me fait peur...

Le Yuukan regorgeait de pouvoirs qui dépassaient les connaissances de l’archère, elle se confia sur ses craintes. Kiri n’était pas libérée de ces démons, il fallait que la brume se renforce et ne se repose pas sur ses lauriers. La requête du Kaguya qui s’en suivit surprit la native du Mata Kotan qui l’observa longuement. Rendre visite à celle qui l’avait mise au monde ? Celle grâce à qui elle avait rencontré un homme si merveilleux pour elle ? C’était un moment important pour Imekanu et le lui demander n’était pas anodin pour elle. La traqueuse sourit doucement puis se rapprocha du balafré avant de poser ses mains sur chacune de ses joues et de relever son visage et de s’y rapprocher, collant presque leur front l'un à l'autre.

« Nous deux, nous sommes liés par Sarorcuncasi, par les kamuys, mais pas que… Mon cœur t’appartiendra pour toujours, alors ne te cache pas de moi lorsque tu as besoin de moi s’il te plaît. Je prendrai soin de ta mère avec toutes les prières que je le pourrai jusqu’à que tu puisses revenir auprès d’elle… Merci Shitekka de me faire confiance, je sais qu’elle est importante pour toi alors tu ne le regretteras pas.

Plus sérieuse que jamais, la genin encrait ses pupilles saphir dans ces orbes dorés, elle prenait cette requête très au sérieux et comptait bien réaliser la mission avec tout son cœur. Après tout, elle faisait partie de sa famille aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Mar 27 Oct 2020 - 19:43
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Xhvf

Comment ne pas replonger en enfance face à la stupéfaction d'Imekanu à la découverte du Shikotsumyaku ? Entre émerveillement et surprise, les yeux écarquillés de la kunoichi rappelèrent d'étranges souvenirs auprès du Kaguya métisse.
« C'est là toute la magie du Shikotsumyaku, le don héréditaire des Kaguya qui permet de dompter son squelette… ça m'a surpris la première fois aussi. Peut-être qu'à l'occasion je te raconterai cette histoire, s'amusait-il. »
Mais bientôt la joie céda sa place pour l'amertume. Si Shitekka se sentait redevable envers cette Miya, cette jeune kunoichi qui sauva la vie de sa moitié, il fut bien préoccupé par l'existence de ce shaman qui bafouait le repos des morts pour son propre compte. La simple idée d'imaginer comment cet homme parvint à pareil maléfice le fit enrager. Naturellement, ses pensées allèrent vers des êtres disparus ô combien important à ses yeux. Watanabe Shiori, Kaguya Shyko, … et tout autant de personnes qui marquèrent sa vie, et qui, sous la folie destructrice de ce nécromant, pouvaient ressurgir d'outremonde.

Il avait appris à se battre contre des hommes et des femmes. Lutté contre des fléaux monstrueux. Des créatures à la frontière entre le divin et le démoniaque. Mais la perspective de faire face à des personnes revenues d'entre les morts le déstabilisaient. Ce n'était pas une affaire de puissance, ou de capacité. Toute la perplexité de Shitekka reposait sur son affect, et son respect des morts.

Par chance, le Kaguya fut autorisé à s'échapper de ses machinations morales, grâce à la présence d'Imekanu. Cette dernière accepta la demande de son compagnon. Mieux encore, elle tâcha de le rassurer, en faisant montre de son affection, et sa considération à son égard. Le contact très proche de leur visage le surprit grandement. Malheureusement pour le joueur de mahjong, il fut impossible pour ce dernier de dissimuler toute la gêne qu'il ressentait, alors qu'il plongeait son regard dans l'océan de plénitude qu'incarnait l'oeillade de la kunoichi.

« … m-merci, Imekanu. »
L'initiative de l'archère lui avait fait perdre sa langue. Il recula la tête, bien ancré dans son oreiller. Quelques secondes passèrent, sans que rien ne se produise. Le Jōnin profita de ce temps pour simplement admirer Imekanu. Il avait besoin de s'échapper de son quotidien l'espace d'un instant. Oublier la peine, les défis qui attendaient la Brume. Ne pas laisser ses vieux démons continuer de le hanter. Ici, il n'était plus un Kaguya de basse extraction. Ni un ninja, ennemi juré de l'Homme au Chapeau. Il était simplement Shitekka, enfant de Saroruncasi, et aux côtés de sa promise, enfante de Saroruncasi.

Ses doigts jouaient avec ceux d'Imekanu, alors que dans un soupir, il élargissait timidement son sourire. Décidé à accepter la réponse de celle qui lui faisait face, il fouilla autour de lui du regard avant de trouver de quoi écrire. Après avoir brièvement parcouru son rapport d'hospitalisation, il arracha un morceau, et dessina au dos le plan de l'hôpital. Plutôt que d'écrire, il se contenta de schématiser au maximum le chemin conduisant à sa mère. Son plan de fortune achevé, il le présenta à la Genin.

« Avec ce dessin, tu devrais pouvoir trouver la chambre où se repose ma mère. Si jamais tu es perdue, cherche une infirmière, et dis-lui que tu cherches à voir Kaguya Aya. »
Une éclaircie attira l'attention du guerrier. Son regard ambré se détourna vers le rais de lumière qui traversa la fenêtre de sa modeste chambre. La simple vue de ce rayon d'espoir lui fit oublier ses maux. Maintenant que sa mère était entre de bonnes mains, que sa sortie n'était plus qu'une affaire de jours, et que Kiri avait tenu un jour de plus, il était prêt. Le ninja, mais surtout sensei de l'équipe huit se tourna vers son élève.
« Je n'oublie pas mon engagement envers toi, Ime. En tant qu'Urumi, conjoint, mais aussi sensei. L'avenir de l'Archipel risque d'être mouvementé. Et je ferai de mon mieux pour t'aider à te surpasser, pour qu'ensemble nous puissions protéger les nôtres. Parle-moi de tes craintes, et je les repousserai à tes côtés. Parle-moi de ce que tu souhaites travailler, et je t'instruirai. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Imekanu
Imekanu

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Dim 6 Déc 2020 - 0:30

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Jsf1



Imekanu savait qu’elle avait encore beaucoup à apprendre du monde extérieur à Saroruncasi. Même si elle connaissait les dons très surprenants du Kaguya, le Shikotsumyaku restait très impressionnant et l’archère ne pouvait cacher l’émerveillement dans ses pupilles azurées. Elle comprenait alors que maîtriser son squelette ne se cantonnait pas qu’à se défendre et attaquer, mais même consolider et ressouder celui-ci : c’était magique. Une histoire ? Celle-ci haussa d’un sourcil avant de sourire bien amusée.

« Oh, je veux savoir Shitekka ! Et en retour, je t’en raconterai une aussi, quand tu sortiras de cet endroit bien trop blanc ! »

Si la native du Mata Kotan aimait la neige et cette couleur immaculée, elle n’aimait pas l’ambiance de l’hôpital ou du moins les chambres et y être hospitalisé. La mention de cet individu qui jouait avec les morts ne plaisait pas au duo urumi, ils savaient très bien qu’ils devront y faire face le moment venu, mais… Devoir combattre les siens, c’était difficile. Il faudra faire abstraction de cela. Imekanu connaissait particulièrement Mafuyu avec qui elle avait partagé un moment très intéressant. Il lui avait appris beaucoup en si peu de temps, alors elle n'imaginait pas ce que pouvait ressentir Shitekka et lui serra la main contre la sienne.

Cette proximité, ces paroles et ce message adressé au balafré, rendirent le moment très intense, mais aussi très embarrassant : elle le comprenait à la réaction du jeune homme. Pourtant, durant de longues secondes, la douce se perdit dans son regard chaleureux et ensoleillé, jusqu'à reculer alors que ses joues se coloraient dangereusement. Elle se racla la gorge et détourna les yeux avant de chercher un point à fixer. Imekanu aimait le contact de leurs doigts entrelacés, mais appréciait encore plus le voir noter ce qui semblait être l’endroit où se trouvait la chambre de sa mère, prouvant une fois de plus à quel point il lui faisait confiance. La kunoichi attrapa la feuille et la tourna dans tous les sens, comprenant vaguement qu’il s’agissait d’un schéma.


« Aya… C’est très jolie… J'airai la voir après dans ce cas ! Ma mère s’appelait Unia, je crois que je ne te l’ai jamais dit... »

Malheureusement, la genin n’avait jamais connu sa génitrice, décédée en la mettant au monde à cause d’une hémorragie instoppable. Mais elle avait vécu auprès de son peuple et de femmes qui la considéraient comme leur enfant, ce qui lui permit d’avoir une vie plutôt heureuse. Après avoir rivé leurs regards vers le rayon de soleil réconfortant qui s’invita dans la pièce, Shitekka fit mention de ce qu’il s’est passé, de ce qu’il se passera et de son engagement envers elle. Elle hocha de la tête en souriant, heureuse de le savoir aussi avenant et prêt à la soutenir.

« Merci Shitekka… Pendant un long moment, j’ai beaucoup douté de ma place à Kiri. Puis il y a eu cette attaque au port où mon ami Zoku a perdu la vie. Bien que j’ai été grandement blessée, je me suis battue jusqu’au bout et je suis fière d’avoir tenu et d’avoir arrêté cette wen kamui. Puis il y a eu… cette tortue géante et ce sisam complètement fou… J’ai réussi à tenir ce sceau malgré mes blessures. Si je peux remercier ma détermination et les kamuis de m’avoir aidé, toi de m’avoir donné la force de me battre pour te retrouver, je pense que mon gros point faible est ma capacité à me protéger. Comment je peux sauver les nôtres si je suis sans cesse en danger ? Je pense qu’il faudrait que je renforce cela… mais comment ? »

Trop de blessure, trop de risque, trop de pression pour ses camarades : Imekanu ne voulait pas être un fardeau, mais un rempart pour eux. Mais avec ses capacités actuelles, c’était très compliqué. Shitekka, étant bien plus expérimenté, saura peut-être l’aider dans cela.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t7228-imekanu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t7285-imekanu-carnet-de-bord#61135 http://www.ascentofshinobi.com/u914
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Empty
Dim 17 Jan 2021 - 12:27
Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu Xhvf

L'intérêt que porta Imekanu auprès du passé de son conjoint le mit dans l'embarras. Bien que disposé à lui expliquer l'origine de l'apparition de ses pouvoirs, il avait longtemps fait le nécessaire pour en taire les détails. Il avait dorénavant la pression. Expliquer convenablement cette histoire. La décrire sans se plonger dans la honte, tout en restant dans la légèreté. Sans doute pouvait-il compter sur l'innocence et l'affection que portaient Imekanu envers son époux.

Cette même candeur accompagnait la kunoichi alors qu'elle étudiait le schéma gribouillé par Shitekka. Il l'observa sans rien dire, souriant. Il ne suffisait pas de grand chose pour qu'Imekanu apaise l'esprit du balafré. Sa seule gestuelle, sa voix, son aura avaient un effet bénéfique sur le Kaguya de sang-mêlé.

« Unia… Unia… je me rappellerai de ce prénom, dans ce cas, glissait-il, d'un air serein. »
La conversation prit une toute autre allure par la suite. En jouant son rôle de sensei, Shitekka révéla les faiblesses de son élève, qui décida d'ouvrir son cœur. Elle exposa ses craintes, ses inquiétudes. Le Jōnin l'écouta attentivement, sans jamais la couper dans ses réflexions. Il acquiesça à ses propos, les bras croisés, alors qu'il s'habituait doucement à reprendre l'usage de son bras. La demande d'Imekanu n'était pas anodine : elle exprimait l'envie de se renforcer dans sa capacité à se protéger par elle-même. Trop souvent, elle se considérait comme une cible facile, au sein d'une escouade. Shitekka la comprenait à moitié : son héritage urumie ne lui octroyait aucune façon de se défendre efficacement. Le Kaguya de sang-mêlé lui, par chance, bénéficiait de l'égide du Shikotsumyaku, l'une des plus fiables au monde. Pour autant, la réponse semblait toute trouvée pour le guerrier.
« … hum. Dans ce cas, il faut que tu t'améliores dans les arts ninjas. Le Ninjutsu te permettra de te défendre seule efficacement. Mais je sais que tu te formes au Fūinjutsu aussi. Peut-être y a-t-il des pistes à explorer dans ce domaine également ? »
Nouvelle pause. Shitekka en profita pour réfléchir davantage, avant de se résigner à admettre l'évidence.
« Je ne suis pas le mieux placé malheureusement pour t'aider à ce sujet, du fait du Shikotsumyaku… mais je ferai le nécessaire pour te permettre de te défendre par tes propres moyens. J'en fais la promesse. »
Shitekka agrippa la main d'Imekanu, et entrelaça ses doigts aux siens. Il effleura le dos de sa main du bout du pouce.
« Le temps que je sorte de cet hôpital, je te conseille d'aller voir au Complexe shinobi. Là-bas ils t'aideront sans problème à te former aux rudiments du Ninjutsu, et à développer ton Fūinjutsu pour te protéger. Compte sur moi pour prendre la relève après ma convalescence, ajoutait le balafré, accompagné d'un sourire franc. »
Il espérait que la kunoichi approuverait son idée, et plongea son regard vers l'extérieur. Une douce lumière diffusait à travers la pièce. Quelques instants passèrent, et l'enfant de l'os réfléchissait à voix basse, repensant aux propos de sa douce.
« Ce sisam… l'ancien seigneur de l'Eau… seule la mort l'a définitivement arrêté dans ses méfaits. Quelle plaie… »
Shitekka s'exaspéra d'un tel sort. Il plongea alors son oeillade dans le vide, et se remémora de tous ces combats qui ravagèrent son pays. Il eut un regard étrange, et tout aussi fugace. Comme celui de quelqu'un qui s'apprêtait à faire une bêtise, avant de se raviser. Son visage conserva quelques instants après une certaine rigidité, une froideur inédite qu'il s'avisa de dissimuler auprès de sa douce.

Il revint finalement à Imekanu, dévoilant un faciès nouveau, plus chaleureux.

« Je pense que je devrais me reposer à présent Ime. J'en aurais pour quelques jours, tout au plus, le temps d'avoir pleinement récupéré. À mon retour, on reprend l'entrainement, tiens toi prête ! »
Ainsi s'achevait les retrouvailles des deux urumis pour aujourd'hui. Le gardien de Saroruncasi, lui, comptait déjà les jours qui le séparaient de sa sortie d'hôpital, afin de profiter pleinement de sa douce, et de reprendre en bonne et due forme ses péripéties.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 http://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Débriefing à l'horizontale ✢ Imekanu

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débriefing [FT Goten]
» Debriefing | Raizen
» Chp 4 : Débriefing rétrospectif [PV : Kizuato Daisuke]
» Examen de Kiri & Debriefing [Post-Exam]
» Examen de Kiri & Debriefing [Meikyû Raizen]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: