Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre]

Metaru Anzu
Metaru Anzu

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Mer 14 Oct 2020 - 19:50
"Pars à Kumo récupérer Denkou Yûga, et raccompagnes-le à Kumo", tel fut l'ordre qui incombe Anzu. La Sendaï se rend à Iwa, traversant différent pays pour rejoindre celui de la Terre. La traversée est longue, prenant quelques jours, mais elle est nécessaire pour ramener le jeune genin des Nuages chez lui. Après tout, ce n'est pas pour rien qu'elle doit venir l'accompagner, ni même qu'on interdisait au Genin de partir sans être accompagné. En chevauchant son chacal, cela prenait moins de temps, mais la violette devait quand même prendre au moins une semaine pour faire l'aller retour, espérant ne pas être retenu plus que ça à Iwa. Cela dépendra de beaucoup de chose, si Iwa accepte de rendre le jeune Genin sans trop discuter, ou s'il n'y a pas d'informations urgentes ou des demandes à transmettre à Kumo. Pour sa part, Anzu n'est pas pressée, elle peut très bien rester une semaine s'il le faut, mais elle devra quand même faire vite, elle ne pourra pas rester à Iwa indéfiniment, elle a des projets à faire à Kumo, des expérimentations à continuer.

Elle finit par rejoindre les Crocs Rocheux, l'endroit qui sépare le village de la Roche du reste du territoire terreux. Elle ne cherche pas vraiment à se cacher, de toute manière, la coalition fait que Kumo et Iwa reste "en bon termes", même si les relations nuage/roche datent de bien avant la création de cette coalition. Elle observe les gardes qui viennent l'interpelé, restant sous son ombrelle ouverte, montrant le symbole de kumo sur son bandeau.

- Je viens de Kumo ramener Denkou Yûga chez lui, je ne resterais pas longtemps. Faîtes transmettre le message.

Dit-elle en restant laconique, attendant une réaction des gardes iwajins pour qu'ils viennent chercher leur responsable ou un haut-gradé. Pour sa part, Anzu reste immobile, toujours couvert par l'ombre de son ombrelle, le symbole de Kumo remis sur son bras.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Denkou Yuga
Denkou Yuga

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Jeu 15 Oct 2020 - 9:28
Il était temps de partir, l'automne montrait son jour maintenant et cela faisait bien trop longtemps qu'il était resté à Iwa. Quasiment tout l'été afin de se remettre de ses graves blessures, il y avait tant de choses à faire et à dire. Enfin, Yūga avait rencontré de merveilleuses personnes en se rendant à Iwagakure, mais il n'arrivait pas à s'enlever de la tête qu'il était le seul survivant de son unité. Kuro et Ryoko n'avaient pas réussi à s'en sortir comme lui.

Le Denkou apprit que l'envoyé de Kumo allait arriver dans la journée, accompagné de sa canne et toujours pansé de bandages bien plus propres qu'au début de sa convalescence, il se rendit au Crocs Rocheux, l'entrée du village. C'était par là qu'il était arrivé également.

Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il aperçut l'Ombrelle caractéristique particulière de Sendai Anzu. C'était donc elle qui avait été envoyé pour le chercher, ça tombait aussi bien. S'en approchant, il salua respectueusement les gardes présents.

— Anzu. Je ne pensais pas qu'ils t'enverraient toi...

Le visage du guerrier était tout aussi impassible, loin du visage d'ange et des sourires contagieux qu'il donnait à l'experte senseur lors de leur toute première rencontre.

Yūga était juste triste, mais... il tendit quand même une boite à la Sendai.

— J'ai réussi la mission.

Pas celle d'Iwa incontestablement, une toute autre. Celle du criquet chanteur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Sam 17 Oct 2020 - 19:19
Le temps réparait tout, disait-on parfois. C’était un peu exagéré, songea l’Hayai tandis qu’il poussait avec vigueur sur les roues de son fauteuil. Il aurait pu se contenter de survoler avec un oiseau d’argile mais aimait l’effort physique sur son corps depuis trop longtemps alité. Et il avait besoin de s’occuper l’esprit.

Ça lui donnait aussi l’occasion de constater l’état désolé d’Iwa. Le village avait été il n’y a pas si longtemps un joyau d’architecture. Maintenant, c’était un paysage aride. Il faudrait des mois, des années pour reconstruire, remettre en état tout ce qui avait été endommagé par le Dieu Singe. Dieu qui était toujours là, dans ce village, ironiquement. Sous le contrôle d’un homme dont Taishi se méfiait de la naïveté, en plus. Mais c’était un sujet, et une certaine colère, pour un autre jour.

Puisque le quartier résidentiel et marchand n’était pas grand-chose de plus que des ruines à ce stade, l’Hayai se content de suivre les murailles extérieures de la ville, dans l’idée de retourner à l’hôpital une fois la boucle terminée. Il savait que les médecins ne seraient pas contents s’il poussait trop loin de toute manière.

C’est par ce hasard qu’il roulait à proximité de la porte des crocs rocheux lorsqu’il observa les gardes s’activer, manifestement pour converser avec quelqu’un à son extérieur.

Il écouta la femme parler, en retrait. Une Kumojine ? Venue récupérer leur genin qui avait survécu, là où Ryoko, elle… Taishi avait été mis à jour de ce genre de détails via une visite aux bâtiments administratifs, en parlant aux autres jônins et shinobis toujours actifs. Le dit genin semblait d’ailleurs arriver à la porte lui-aussi, se soutenant avec une canne.

Les shinobis en service d’Iwa étaient peu nombreux actuellement, et débordés avec les efforts pour rendre Iwa habitable à nouveau à la population toujours réfugiée. Ça expliquait peut-être pourquoi personne n’était venue lui parler jusqu’à sa présent. Et les soldats, bien que professionnels, ne semblaient pas trop savoir à qui rapporter l’arrivée de la femme. Taishi soupira, faisant avancer son fauteuil. Avec un draps qui recouvrait ses jambes absentes, et un simple gilet noir – son manteau vert avait été déchiré en deux, tout comme son corps - , il n’avait pas l’air très imposant. Mais peut-être que son regard fatigué mais vif compenserait.

« Ohayo. Je suis Hayai Taishi, un shinobi du village. Je n’ai pas entendu votre nom, mais votre arrivée était en effet attendue. Je me doute qu’il vous tarde de rentrer à Kumo, mais le voyage fut sans doute long. J’aimerais vous offrir au moins des provisions avant de repartir. »

L’Hayai sembla réfléchir, puis releva les yeux.

« Il se trouve que j’ai une lettre à l’intention de votre nouveau Raikage. Et il est possible que le Tsuchikage elle-même aient des messages pour vous. »

Un peu perplexe, il regarda autour de lui.

« Je crains que nous soyons un peu limités sur l’hospitalité, mais je vois que l'académie à côté est toujours debout. Laissez-moi vous y inviter pour une tasse de thé. Une heure de votre temps, tout au plus. Votre genin est invité, évidemment. »

L’Hayai fit un signe de tête au garde le plus proche.

« Informez le Tsuchikage de son arrivée. Elle doit être au palais. »

L’homme, mal à l’aise devant le shinobi handicapé, n’en demanda pas plus pour partir d’un pas empressé. Taishi soupira tout en reportant ses yeux sur la femme. Avec son ombrelle et ses vêtements soignés, elle faisait, ironiquement, bien de l'ombre à la détruite Iwa.


Dernière édition par Hayai Taishi le Sam 17 Oct 2020 - 20:14, édité 1 fois (Raison : Commissariat -> Académie)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Mar 20 Oct 2020 - 21:43
Anzu voit le jeune Yuga venir avec une cane, on dirait qu'il a morflé, que ce soit physiquement et mentalement. La violette ne montre cependant pas de changement, elle l'observe avec autant de neutralité que quand elle attendait, non pas qu'elle ne puisse pas faire preuve de compassion, mais disons qu'elle aimerait vite que cela se finisse, elle a des expérimentations à continuer, des expériences à faire, des créations qui lui vient en tête, mais elle va devoir attendre plus longtemps. Elle observe d'abord son comparse Sendaï, lui tenant une boîte d'où sort un criquet qui chante bien plus mélodieusement que le premier qu'il a ramener. La mélodie semble différente, l'aurait-il pris à Iwa ? Mmm, bien qu'elle souhaitait avoir un criquet qui chante d'originaire de Kumo, elle va le garder quand même, historie de le comparer avec les criquets kumojins, peut-être que cela pourrait être une thèse qu'elle peut conclure en observant les différences entre deux criquets de pays différents.

- En effet, tu as réussi, mais gardes-le, tu me le remettras une fois qu'on sera rentré à Kumo, pour l'instant ...

Son regard se pose déjà en avance sur l'arrivé d'un homme en fauteuil roulant, visiblement sans jambes. Ca la surprend, haussant même un sourcil en voyant l'état de ses dernières, mais que s'est-il passé pour que cela lui soit arrivé ? Elle supposera avoir une réponse plus tard, pour le moment, l'homme se présente comme étant un shinobi d'Iwa, Hayai Taishi, elle n'a aucunes infos sur son grade, mais vu qu'il n'y a personne qui l'accompagne et vu les ordres qu'il donne aux gardes, il doit au moins être Chunin.

- Sendaï Anzu, et très bien, je vais rester un peu. Je vous suis, Hayai Taishi, mais je ne compte pas abuser de votre hospitalité bien longtemps.

Elle fait signe au jeune genin de la suivre quand même malgré le refus de ce dernier, elle devait le surveiller quand même, ce serait dommage qu'il se blesse alors qu'elle devait faire en sorte qu'il revienne entier. En route vers l'académie, elle pouvait voir sur le chemin l'état des parties d'Iwa qui ont le plus souffert. Visiblement, le centre et les quartiers résidentiels semblent détruites, ils n'ont pas survécu au réveil de leur dieu on dirait. Mais vu l'était du reste d'Iwa, elle comprend que, malgré l'était de la plupart des parties d'Iwa, cela semble être une réussite de leur côté. D'ailleurs, en parlant de "réussites".

- Dîtes-moi, y aurait-il des pratiquants dans vos hôpitaux ayant laissés derrière eux des écrits ? La Bibliothèque de Kumo serait ravie de pouvoir compter en son sein les savoirs médicaux d'Iwa.

Après tout, c'était une promesse qu'elle leur avait fait, tenter d'avoir une partie du savoir médicaux des iwajins.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Denkou Yuga
Denkou Yuga

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Mer 21 Oct 2020 - 11:51
Malgré tout, il avait réussi à attraper un criquet, cependant celui-ci ne venait pas de Kumo mais bien d’Iwa. Yūga avait parcouru de long kilomètres pour le retrouver, travaillant ainsi sur sa sensorialite pour pouvoir capturer l’insecte. Serait-elle satisfaite de cette prouesse ? Que le criquet vienne d’Iwa ou d’ailleurs, c’était probablement pareil...

Elle semblait contente, du moins c’était difficile à deviner puisqu’elle était aussi maître dans la neutralité. Impossible de lire un message sur son visage, une quelconque émotion. Jusqu’à présent, le Tenace n’avait pu voir que la colère et l’ennui.

Un Iwajin, se nomman Hayai Taishi, vint accueillir la Kumojin les invitant alors. Pour une heure tout au plus. Anzu ne semblait pas le connaître mais la réputation de cet homme n’était pas à faire pourtant. Discrètement, il lui tendit un mot.

— Il s’agit de l’Eclair Vert d’Iwa.

Démontrant alors que la réputation de l’homme n’était plus à faire, tout comme Anzu était reconnu pour être maître en sensorialite.

Le genin suivit les deux grades en silence par la suite. Si cet homme voulait le voir, il serait venu plus tôt... il était là pour accueillir celle qui était venu le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Dim 25 Oct 2020 - 17:15

« Sendai- Ah… Comme c’est intéressant. J’ai entendu ce nom maintes fois. Mais ai-je bien compris qu’il ne signifie pas nécéssairement une parenté ? »

Mais bien leur capacité à maitriser le chakra avec davantage d’adresse que quiconque sur le continent. Cette rencontre semblait une opportunité plus complexe qu’il ne l’avait pensé à l’origine. L’Hayai hocha de la tête, presque pour lui-même, alors qu’ils prenaient la direction de l’académie.

Tout en marchant – ou roulant, selon la personne -, il fut un peu intrigué par l’inquisition de la femme sur les savoirs médicaux d’Iwa. Malheureusement, il n’en connaissait que peu de choses. Ses propres projets en la matière prenaient en compte son inaptitude, pour tout dire.

« Mieux que cela, les pratiquants de nos hôpitaux sont encore vivants, que je sache. Je suis certain qu’en tant qu’alliés de la coalition, nous pouvons apporter un certain support. J’avoue par contre ne pas être aux courants des spécificités. Mes connaissances sur le sujet sont très limitées. »

Le genin du village des nuages semblait avoir révélé un peu plus sa réputation, et l’Hayai eut un léger rire.

« Un surnom peu approprié de nos jours je suppose. J’ai crû entendre des Iwajins vous surnommer « Le tenace » à votre tour, d’ailleurs. Beaucoup plus… Représentatif. »

Ils passèrent les portes de l’académie et l’Hayai les dirigea directement vers l’un des bureaux des nombreux professeurs. Lui-même n’en faisait pas partie mais n’allait pas se gêner pour emprunter un espace. Une fois un local trouvé et l’un des gardes avertis que Toph ne déambule pas sans but si elle se décidait à venir rencontrer la Jônin de Kumo, il leur désigna de prendre place dans des fauteuils en face du bureau, dont il écarta la chaise pour s’y installer avec son fauteuil roulant. Il ne fallut pas longtemps à fouiller dans les tiroirs pour trouver un nécessaire de thé. Tout en s’activant à le préparer, il considéra la femme et son acolyte.

« J’ai rencontré votre Raikage dans le passé, lors de circonstances bien différentes. Un homme d’une intelligence exceptionnelle. Kumo a beaucoup de chance de l’avoir à sa tête désormais. »

L’eau commença à bouiller alors que Taishi lui s’installait au bureau plus confortablement avant de prendre du papier et une plume avant de commencer à rédiger la lettre qu’il souhaitait acheminée à Raizen.

« Cette lettre concerne une demande d’échange de services entre nos deux nations sur un sujet spécifique. Elle est d’un intérêt relativement important pour Iwa, alors j’apprécierais votre discrétion à ce qu’elle parvienne à vos diplomates directement. »

L’eau commença à siffler et il posa la plume un instant pour aller verser le thé.

« Évidemment, un échange suppose une contrepartie. Votre question précédente est donc possiblement une opportunité de réaliser nos objectifs respectifs. Quelque chose à discuter avec votre meneur, peut-être. Nous attendrons une réponse rapide avec intérêt. »

Il amena les tasses une à une, devant garder une main sur la roue de son fauteuil pour se diriger. Il était encore maladroit avec cette locomotion, mais ça allait en s’améliorant. Une fois le liquide fumant posé devant eux, il reprit place au bureau, laissant le thé refroidir tout en continuant à compléter la lettre.

« Ce n’est pas tous les jours que je croise une Sendai… J’aimerais me permettre une question sur un tout autre sujet, celui de votre art. Vous n’avez aucune obligation d’y répondre évidemment. »

Tout en portant la tasse à ses lèvres, il organisa sa pensée.

« Si j’ai bien compris, vous êtes apte à matérialiser votre chakra. Et donc, de convertir une énergie spirituelle intangible dans un état solide et palpable. »

Les yeux se portèrent sur une lampe dans le coin de la pièce, celle qui jetait une lumière tamisée dans la pièce, puis il continua à écrire.

« Ma question est la suivante : s’agit-il d’une opération où vous effectuez cette conversion sur une masse donnée de chakra, ou bien d’une manière mesurée sur chacune de ces parcelles ? Hmm… Je suppose que je m’exprime mal… Comment dire… »

Il fit une pause tout en relevant ses yeux verts et fatigués vers la femme impeccablement habillée.

« Ressentez-vous la pluie avant la tempête, ou son raz-de-marée ? »

L’Hayai laissa la question mijoter, ne souhaitant pas garder en reste le genin dans la pièce.

« Peut-être avez-vous une partie de réponse également, Denkou Yuga ? Croyez-vous que diviser pour régner soit toujours la meilleure approche ? Et en ce sens… Croyez-vous que cet homme, ce Chapelier… A réussi ce stratagème jusqu’ici ? »

Il profiterait de leurs réponses pour compléter sa missive pour le Raikage.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Metaru Anzu
Metaru Anzu

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Ven 30 Oct 2020 - 0:14
Enfin un qui a compris que le "clan" Sendaï n'avait rien d'un clan, après tout, rien ne liait deux Sendaï hormis le pouvoir et le hasard, il n'y avait aucun lien de parenté entre un Sendaï et un autre, et s'il y en avait un, c'est purement un hasard. Les parents d'Anzu ne manipulaient pas le chakra pur et, même si elle n'a pas du tout hâte d'en avoir, ses enfants risquent de ne pas l'être non plus. Enfin, elle est contente quelque part qu'une personne arrête de les traiter comme "une grande famille", et au moins, on évitera de dire qu'elle est venue chercher "son grand frère", car malgré les apparences, c'est bien Yûga le plus vieux. Enfin, il ne dit rien de plus, certainement lui réserve-t-elle des questions qu'ils poseront une fois à l'Académie, mais avant cela, c'est Anzu qui lui demande des choses. Rien de bien confidentiel, juste des ouvrages sur la médecin Iwajin, même si elle aurait pu demander si les clans d'Iwa ont des écrits qui résument leur histoire.

- Ce sont les ouvrages qui m'intéressent, le savoir médical en lui-même écrit noir sur blanc, les médecins ne rentrent pas dans les étagères d'une bibliothèque, même avec la meilleur volonté du monde. Mais si vous souhaitez offrir des ouvrages écrits de vos mains susceptible d'intéresser la Grande Bibliothèque, je suis preneuse aussi.

Après tout, il ne faut pas dire non à un savoir qui pourrait faire partie du savoir gardé par la bibliothèque de Kumo, un savoir qui pourra être partager ensuite. Et puis, c'est pas un honneur donné à tout le monde de pouvoir figurer comme référence parmi les ouvrages de la Grande Bibliothèque. Elle jette cependant un coup d'oeil à Yûga qui lui disait qui il était, mais elle ne dit rien, juste un regard froid et méprisant à son égard, aussi méprisant que pouvait être sa façon de présenter Taishi, comme si elle ne le connaissait pas. Anzu a beau être une rat de bibliothèque, elle est au courant de ce qui se passe dans le monde, encore plus depuis qu'elle est revenue de l'épisode du Fukkatsu. Enfin, l'éclair vert leur dit qu'il connait bien leur Raïkage, ce qui ne l'étonne pas, Raïzen a de bonnes relations avec à peu près tout le monde.

- S'il pouvait être plus laconique parfois, il ferait un excellent Raïkage j'en suis sûre.

Disait-elle en se mettant assise, puis elle écoutant ce que l'homme en chaise roulette souhaite lui proposer, mais surtout elle attendant des demandes vis à vis d'elle et de sa capacité à manipuler le chakra. Mais avant, il souhaiterais qu'elle fasse parvenir une lettre à Raizen, une lettre qui doit rester secrète jusqu'à son propriétaire, un accord qui se passera entre les deux nations, si le Raïkage accepte.

- Je tâcherais de lui rendre cette lettre au plus vite, mais je ne peux vous garantir une réponse rapide de sa part. Il est pas mal occupé en ce moment, mais je lui dirais qu'Iwa attend sa réponse le plus tôt possible.

Dit-elle avant de l'observer rédiger le message, puis elle finit par avoir ce dont elle attendait depuis le début, des questions sur les Sendaïs, ou plus particulièrement, leur façon de manipuler le chakra pur pour le rendre palpable, ce qui n'était qu'une partie de ce que pouvait faire Anzu et Yûga.

- Résumer la capacité des Sendaïs à manipuler leur chakra pour lui donner des formes solides, c'est comme résumer les Hyûgas à pouvoir visualiser les tenketsus. Mais pour répondre à votre question, je peux faire les deux. Selon ce que je souhaite faire, je privilège une façon de faire à une autre.

Elle ne pouvait donc pas donner de question précise, mais elle suppose que ça le laissera sur sa faim. Mais elle pouvait toujours lui répondre à d'autres questions, contrairement à Yûga, ce n'est pas un Sendaï.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t13306-metaru-anzu#117689 https://www.ascentofshinobi.com/u784
Denkou Yuga
Denkou Yuga

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Lun 2 Nov 2020 - 12:03
Le kumojin se sentait un peu mis à l'écart pour le coup, lui qui avait pensé pouvoir retourner dans son pays natal, finalement... il allait être conduit dans le bureau de l'Eclair Vert pour boire le thé. Pourquoi pas... Il n'avait pas eu encore l'occasion de rencontrer cet illustre personnage. Le Tenace ne fit qu'observer et analyser ce qu'il se passait, écouter la conversation des deux jônins de leurs villages respectifs.

Il n'y avait rien d'intéressant à se mettre sous la dent, si ce n'était que Taishi avait compris que le clan Sendai n'en était pas réellement un. Simplement un groupement de personnages possédant la même capacité. Pour une fois que quelqu'un n'était pas idiot, mais.... Yūga devait avouer que lorsqu'il avait découvert ses pouvoirs et le fait qu'il avait été adopter par les Denkou, il avait pensé que ceux maîtrisant la capacités des Anciens étaient donc sa famille. Finalement, non.

Enfin... Portant la tasse à ses lèvres après avoir soufflé un peu, il but quelques gorgées. L'Eclair Vert se tourna enfin vers le Denkou, lui posant des questions sur le fameux Homme au Chapeau.

Il avait lancé son plan à tout le Yuukan : supprimer le chakra, amenant certains shinobis à venir à lui si ceux-la partageaient le même projet.

— Je ne sais pas... Il est encore compliqué de juger, je pense. J'imagine qu'en comptant les shinobis ayant déserté à la suite de tout ses évenements auront rejoint les rangs du Chapelier, nous saurons effectivement si son statégème a réussi. Mais, j'en doute clairement.

Il posa son regard nuit sur l'Iwajin.

— Et, vous, que pensez-vous de son plan à cet homme ?

Il était intéressant d'avoir l'avis d'autres shinobis sur le message du Chapelier.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7024-denkou-yuga https://www.ascentofshinobi.com/t9749-ten-no-senshi-yuga#82778 https://www.ascentofshinobi.com/u978
Hayai C. Taishi
Hayai C. Taishi

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre] Empty
Mer 4 Nov 2020 - 23:21
« Je comprends votre intérêt. Même si je ne peux y donner suite actuellement, du moins pas sans avoir davantage de détails. Kumo a-t-elle souffert de blessés qui dépassent le savoir de vos médecins ? »

Cette insistance cachait quelque chose mais Taishi tâchait de ne pas trop appuyer le doigt dessus. Il était particulièrement intrigué par la relation un peu étrange entre la femme et le genin, qui semblaient aux antipodes. Et son commentaire sur le Raikage…

« Laconique ? Ah… »

Il fit mine d’hocher de la tête tout en terminant la lettre destinée à son supérieur, la roulant sans cérémonie avant de la tendre à son interlocutrice.

« Voilà. Merci de votre patience. Nous attendrons le temps qu’il faudra, mais je pense qu’il aura avantage à y jeter un œil. »

Mais le vrai centre de la conversation était portée sur la manipulation du chakra par les Sendai, où plutôt les détails de cette manipulation. Un sujet qui aurait probablement été endormant pour la plupart, l’Hayai y compris… Si sa réponse n’avait pas été d’une importance capitale pour ses propres recherches.

« Hmmm… »

L’Éclair Vert croisa les bras brièvement, en réfléchissant. Évidemment, sa question restait bien trop en surface.

« Mes excuses, j’avoue n’être qu’un néophyte absolu sur la question. Pourtant, toute maîtrise suppose un effort basique de manipulation. En cela, je m’interrogeais sur la base de votre instinct. »

Si dans cet usage elle pouvait utiliser les deux méthodes, cela supposait plusieurs choses. D’abord, que ce n’était pas une possibilité pour Taishi, qui ne maîtrisait pas son chakra d’une manière aussi poussée. Mais aussi, et surtout, que les deux étaient tout de même possibles, au final. Et s’il pouvait l’appliquer à la lumière résiduelle du Jikkûkan…

Quant à Yuga, sa réponse lui arracha un léger sourire. Le voilà sur des sentiers que Taishi avait marché à plusieurs reprises.

« Ce que j’en pense ? Que notre adversaire est d’une redoutable intelligence, pas seulement d’une puissance avérée. Je pense que pendant longtemps, nous nous sommes contentés d’avancer sur son échiquier, de manière prévisible. Mais… Je pense que son plan est désormais faillible. Le destin est devenu trop imprévisible, même pour lui. »

Sur ces mots, l’Hayai termina sa tasse de thé.

« Eh bien… Je pense que le Tsuchikage aurait fait une apparition à ce stade si d’autres mots devaient être échangés. J’ai donné des directives afin que des provisions vous attendent aux portes de la cité, de quoi être confortable d’ici votre retour à Kumo. »

Il n’allait pas les retenir plus longtemps, surtout qu’il avait lui aussi fort à faire.
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine

Chercher le nuage coincé dans les montagnes [Yûga/Libre]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vent qui se perd dans les montagnes [Libre]
» Chercher un grain de sable dans le désert [MLB]
» Baladons nous dans les montagnes.. [Hokazuka Shinju]
» Une nouvelle étape dans l'équipe Hogo [Yuga]
» Dans les décombres - Libre

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: