Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Fangs & claws | Raizen
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyMar 5 Sep 2023 - 6:50 par Meikyû Raizen

» Dernier voyage solitaire vers l'avenir
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyLun 7 Aoû 2023 - 23:31 par Chinoike Katsuko

» AOS et son futur
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyVen 21 Juil 2023 - 3:05 par Yuki Misaki

» Higure Onkyou ✘ L'écho du crépuscule
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyMer 31 Mai 2023 - 21:17 par Zaiki Minako

» La Revanche d'Hayashi ? [Yamiko]
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyLun 29 Mai 2023 - 5:28 par Meikyû Raizen

» [Alerte] La Marée de Buntan
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyMer 24 Mai 2023 - 19:24 par Imekanu

» [Mission D] Stand en Péril [Ryuma]
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyMar 23 Mai 2023 - 16:40 par Nagamasa Ryuma

» [MinaYoshi] ✘ Carnet d'absence
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyDim 21 Mai 2023 - 15:08 par Unagi

» [Mission B] Subarashiiiii [Equipe Zenmetsu]
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyMar 9 Mai 2023 - 23:08 par Yuki Mamoru

» [Mission D] Théâtre du Silence [Kenpachi+Guest]
La ballade des gens heureux - Mission B  EmptyLun 8 Mai 2023 - 14:27 par Ibara Keshi

Partagez

La ballade des gens heureux - Mission B

Nara Hiro
Nara Hiro

La ballade des gens heureux - Mission B  Empty
Jeu 30 Juil 2020 - 16:36
Comme à son habitude, Hiro déambulait dans les rues de Murashigure, pour tuer le temps. L’endroit n’était pas idyllique, loin de là, mais il avait grandit en ces lieux et cette atmosphère ne lui déplaisait pas. C’était agité, brouillon, dangereux aussi, mais quelque chose poussait le Nara à aimer cette ville. Son assurance lui permettait de traverser les ruelles sans être inquiété, et connaître des recoins depuis lesquels il pouvait contempler le spectacle vivant de la capitale de la pluie.

Grimpant sur les toits, l’adolescent se postait proche d’un des bars dans lequel il commençait à obtenir quelques informations, et parfois quelques missions. Il observait les clients rentrer et sortir de l’établissement, puis d’une oreille écoutait les conversations. Il restait discret, mais c’était là sa meilleure façon de s’informer. Les réseaux d’informateurs étaient très prisés et peu enclins à dévoiler tout leur jeu au premier venu, et les quelques uns que commençait à cotoyer Hiro avaient encore besoin qu’on leur tire les vers du nez.

Après une trentaine de minutes à écouter de banales conversations, l’une d’elle fit réagir le jeune Nara. Deux hommes s’entretenaient à propos d’une rumeur qui commençait à courir en ville. Un musicien vagabondait dans un des quartiers les plus populaire de la ville, pour y jouer une mélodie visiblement fort appréciée des habitants. Mieux que ça, cette mélodie semblait avoir des vertues euphorisantes envers ceux qui l’écoutaient. Simple air motivant ou manipulation, la question se posait.

D’ailleurs, la question se posa rapidement quand un troisième homme rejoignit la conversation. Tandis que les deux premiers semblaient conquis par ce musicien, le troisième s’en méfiait comme de la peste. Les avis étaient divisés et Hiro ne tarda pas à comprendre que, peu importe les réelles intentions de ce type, il y avait un juteux contrat à remplir.

D’un bond, il descendait de son perchoir pour se rendre à l’intérieur de l’établissement. Sans perdre de temps, il rejoignait le comptoir et fit un signe au patron, petite figure du mercenariat local.

« Vous avez entendu parlé de ce musicien qui joue à la décharge ? Il ne m’a pas l’air de faire l’unanimité… Vous en savez plus ? »

Le patron jetait un regard méfiant envers Hiro, avant de se décider à répondre.

« Hum… Ouais. Il a été menacé dernièrement, et il m’est revenu aux oreilles qu’il cherche quelques gardes du corps. J’ai un ami qui gère ça proche de la décharge, trouve le si tu veux le job. Mais fais gaffe gamin, je sais pas qui sont les types qui lui en veulent. »

Il glissait à Hiro un papier avec l’adresse de son “confrère”. Dangereux ou pas, c’était surtout intrigant pour le moment. Il n’en fallu pas plus au manipulateur des ombres pour qu’il se mette en route.

Ordre de mission:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9723-nara-hiro-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

La ballade des gens heureux - Mission B  Empty
Dim 2 Aoû 2020 - 10:52
Neiko s'étira. Elle avait rencontré il y a peu un jeune homme, un Nara du nom d'Hiro. Apparemment, elle avait travaillé plusieurs foétaiis avec ses parents. C'était sans doute vrai, puisqu'il n'avait aucun intérêt à ses yeux à lui mentir sur un tel sujet qui n'avait aucune espèce d'importance aux yeux de la vampire. Si ses parents étaient fiables, cela ne voulait pas dire qu'il l'était, et vice-versa. Elle ne se basait jamais sur l'ascendance de quelqu'un pour déterminer sa valeur, seule l'expérience directe et un test qui en suivait pouvait déterminer cela. Et c'était donc ici ce qu'elle souhaitait faire, en lui proposant une mission qui était venue jusqu'à elle comme une proposition de contrat, un problème à régler. Cependant, elle n'avait pas eu d'idée sur le coup, aussi l'avait-elle redirigé vers quelques unes des tavernes du coin, là où elle savait qu'il pourrait trouver du travail sous peu.

Ce fut le patron de l'une d'entre elles, celle du Maraudeur, qui lui indiqua qu'il avait trouvé quelque chose qu'il avait proposé à Hiro. Le patron du bar qui hébergeait la vampirette lui expliqua alors ce dont il retournait. Un musicien étrange qui était apparemment capable de "charmer" ses ouailles au point où elles feraient tout et n'importe quoi pour lui. Il faudrait donc que la jeune femme reste sur ses gardes autour de cet homme qui oeuvrait dans les bas-fonds de Murashigure, la "Décharge" comme certains s'amusaient à l'appeler. Des sadiques. Heureusement, bientôt, Kadachi prendrait le pouvoir et enfin les choses changeraient.

La politique d'austérité ne marchait de toute évidence pas, il fallait donc tenter autre chose. Créer pour mieux vendre. Faire travailler pour que tout un chacun puisse vivre correctement, plutôt qu'au rabais. Et cet homme, ce musicien, était en un sens un exemple de cela. Son travail ne semblait sans doute capital pour personne, mais il aidait les gens. Plus que toute la millice réunie actuellement. Même les gardes les mieux intentionnés n'avaient pas les moyens financiers, matériels ou humains de faire un travail correct. Cet espoir qu'il offrait, il fallait le capter et l'utiliser à bon essient. Ne pas le laisser disparaître comme cela arrivait souvent.

De plus, il y avait une rumeur sombre, comme quoi cet homme en profitait pour manipuler les gens. Voilà un côté qu'ils devraient éclaircir pour déterminer si cet homme était véritablement bien intentionné ou s'ils devaient eux-mêmes éteindre cette lueur.

Une fois sa balade de réflection terminée, la Chinoike rentra dans sa chambre pour se changer. Se préparer. Devenir méconnaissable pour travailler plus aisément sans être gênée ou remarquée. Elle commença par changer la couleur de ses cheveux, ses derniers se teignant en rouge en un instant. Prenant une tenue qu'elle ne mettait quasimment jamais, un manteau noir à capuche dans un feutre plutôt imperméable, elle recouvrit ainsi la tenue tout aussi sombre et moulante qui recouvrait son corps. Une épaisse ceinture à sa taille ainsi qu'un collier argenté complétaient sa tunique de mercenaire. Onizuka Lin, tel était son nom dans cette tenue. Son nom de tueuse au katana. Armée des deux sabres crés par Itagami quelques semaines plus tôt, la demoiselle à l'allure ténébreuse se dirigea vers le lieu de rendez-vous qu'avait donné ce musicien dans sa requête. Restait à voir qui il prendrait et comment il départagerait tous ceux qui seraient venus pour tenter de recevoir une partie du gateau.

Elle savait qu'elle y retrouverait Nara Hiro, et que ce dernier ne pourrait sans doute pas la reconnaître avec le travail de maquillage qu'elle avait fait pour se changer en partie les traits et ne pas être trop facilement dévoilée. Elle appréciait toujours cette idée de se déguiser de toute façon, c'était un amusement, un plaisir autant qu'une nécessité dans certaines missions d'infiltration où elle ne pouvait pas juste être Neiko. Enfin sur place, silencieuse, Katsuko attendait de voir les derniers arrivants puis le maître musicien, celui qui était peut-être un utilisateur de genjutsu à en croire la description qu'en avait fait le barman.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336
Nara Hiro
Nara Hiro

La ballade des gens heureux - Mission B  Empty
Mer 26 Aoû 2020 - 16:21
Dans sa recherche de Neiko, une influente femme dans le microcosme qu’était Murashigure, Hiro avait rencontré une autre personne. Elle disait très bien connaître Neiko et après quelques négociations, c’est avec le jeune Nara qu’elle allait partir en mission. Une sorte de test. C’était du pareil au même pour l’adolescent, pour qui décrocher un contrat était le principal objectif. Et puis, si tout se passait bien, il allait certainement être présenté à quelques personnes qu’il faut connaître à au pays de la pluie.

Le soir venu, Hiro était au point de rendez-vous. Le même bar que la veille. Le musicien à rechercher avait pour habitude de jouer à l’aube, pour réveiller les habitants. La décharge était un lieu où le Nara ne s’était rendu que quelques fois. Il n’y connaissait personne et savait simplement que la misère y régnait, bien plus que partout ailleurs à Ame. L’endroit n’était pas plus dangereux que le centre-ville et ses bas-fonds, mais l’ambiance y était différente, plus terne.

Légèrement en avance, l’adolescent s’était posté juste en face de la porte du bar, observant les allers et venues des clients. Il aperçut une femme arriver, mais ce n’était pas la même qu’hier. Elle avait pourtant l’air de se rendre précisément dans cet établissement, et pour y avoir pénétré la veille, la gente féminine n’était pas si courante à l’intérieur. Neiko ? Peut-être ! Elle avait les cheveux rouges et un long manteau, duquel on pouvait apercevoir deux lames. Elle partageait la même assurance que la femme du bar, mais était physiquement complètement différente.

Si elle attendait Hiro, elle allait rapidement lui faire signe. La rue était quasi déserte et le jeune homme était immanquable. Petit, les cheveux longs, noirs et vêtu d’un poncho le recouvrant jusqu’aux genoux, une description aussi simpliste pouvait servir à quiconque pour le distinguer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9723-nara-hiro-termine
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

La ballade des gens heureux - Mission B  Empty
Jeu 10 Sep 2020 - 17:17
Arrivée sur place, elle passa proche de Hiro, le saluant d'un léger mouvement de tête comme tous les autres qui attendaient là. Une dizaine de personnes en tout qui étaient juste au croisement suivant, alors que Hiro avait souhaité s'écarter un peu semblait-il. Ou peut-être n'avait-il pas connaissance de l'endroit et il avait mal compris quel était le lieu, ce qui était aussi possible puisque ce n'était pas le quartier le plus connu ni le plus renommé de la capitale. Plutôt sombre, ce dernier était l'un des endroits que les gens sages évitaient. Ce qui avait d'autant plus étonné la vampirette lorsqu'elle apprit que c'était l'endroit choisit par le musicien.

Un premier test pour voir qui aurait le courage de venir ? Un piège ? Ou alors il ne connaissait simplement pas bien la ville ? Difficile à dire pour l'instant, toujours est-il qu'ils attendaient en ronde, d'une manière un peu gênante et étrange, qui n'avait rien à voir avec le lieu. La jeune femme à la chevelure sanguine fit un peu la moue et s'installa assise sur des marches au pas d'une porte, devant l'une des maisons le long de ce carrefour. Elle estima un peu du regard les différentes personnes présentes, mais personne ne semblait se détacher du lot. Quelques gros bras qui la regardaient bizarrement, comme si pour eux, une jeune femme de sa taille et de son épaisseur ne pouvait absolument pas protéger qui que ce soit, un homme bien encapuchonné et armé comme le pire enfoiré parmi tous les mercenaires de cette ville, Un autre, plus jeune, avec une épée énorme qui à elle seule devait faire peur à la moitié des gens qui souhaitaient l'attaquer alors que si ça se trouve, il était à peine capable de la soulever. Un dernier, plus vieux, avec simplement un katana et un wakizashi à la ceinture. Comme elle en quelques sortes. Enfin, pour ce qui était visible. Elle avait toujours quelques jouets supplémentaires, mais ils étaient dissimulés ça et là dans sa combinaison sombre.

Tenue de Neiko:

Silencieuse dans un premier temps, elle finit par soupirer, secouant légèrement la tête de droite à gauche.

« Il a de drôles de manières ce musicien... Quelqu'un l'a déjà vu parmi vous ? »

Jetant un oeil à toutes les personnes déjà là, elle finit par Hiro, l'interpelant au passage.

« Eh toi, t'es aussi là pour le musicien ? Tu l'as déjà vu ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

La ballade des gens heureux - Mission B

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MISSION LIBRE C - La ballade du trop-curieux
» La ballade désenchantée
» Kumo change. Les gens aussi [FT. Sazuka]
» La nuit les gens boivent (PV Chammadaï Osou)
» L'environnement change, les gens, jamais. [Raizen]

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: